• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de lacsap151



  • lacsap151 14 octobre 17:32

    @C BARRATIER
    « Le bon sens est au monde la chose la mieux partagée car chacun s’imagine en être suffisamment pourvu. » Descartes, début du « Discours de la Méthode ».
    Vous dites :< puisqu’aucun dieu n’existe ni n’a existé...Heureusement, car ils sont tous dits immortels, et ça ferait beaucoup de monde..... >, mais affirmation ne vaut pas raison et personne n’a ( encore )démontré qu’il y ait ou qu’il n’y ait pas « dieu ». 



  • lacsap151 22 avril 11:52

    « Car l’ogre capitaliste est insatiable ; il ne peut survivre sans la croissance et tous ses artifices, crédit, finance, spéculation. Tout est ressource, gisement. Ressources humaines, démographie, migrations, ressources naturelles, minerais, pétrole, eau pure, bientôt l’air puis l’espace. Devrons nous bientôt acheter des droits à circuler librement en dehors du confinement ? ».
    Tant qu’on ne sortira pas de l’amalgame entre « le Capitalisme » qui est en fait un système qui a permis le succès des « Trente Glorieuses » où la libre entreprise associée à un Etat fort, responsable et souverain sur sa monnaie a permis à nos anciens de reconstruire un pays dévasté par la guerre ( en 45 le PIB français était au niveau de celui de 33 ), de moderniser l’industrie, l’agriculture et faire de notre pays une grande puissance industrielle indépendante et l’Oligarchie financière mafieuse mondialiste apatride qui tient le monde depuis environ deux siècles avec une accélération au début des années 80 on n’avance pas.
    Nous assistons aujourd’hui à la démolition programmée d’un système monétaire mafieux ( « mon ennemi c’est la Finance ! »....mon patron plutôt mon gros !) qui asservit la planète économique depuis des décennies.
    Ceux qui contrôlent le système sont arrivés à un niveau de puissance, technologique ( reconnaissance faciale, drones, virus ( ?)…) qui leur permet de mettre le reste de l’humanité hors de combat.
    Ils veulent laisser à leurs enfants une planète plus propre, se garder un maximum des ressources qui commencent à manquer et pour se faire il faut contraindre les gueux à l’immobilisation car ils n’envisagent pas ( encore... quoique...) de réduire la population de façon plus radicale.
    Les 0,001% de la population qui contrôle les 99,99% des gueux dont nous sommes sont arrivés à leurs fins en contrôlant la monnaie et donc la corruption. Nous sommes sous contrôle. Il suffit d’un virus pour éteindre toute espèce de contestation. Plus de Gilets Jaunes, plus de CGT dans la rue ( la grève générale ? La CGT en rêvait le Coronavirus l’a fait ! On voit bien d’ailleurs que le « Capitalisme » s’arrange très bien de la mise à l’arrêt du système de production qui nuit d’abord aux plus faibles.). Elle est pas belle la vie ?
    Dormez braves gens et ne vous en faites les ruines du système seront pour vous. Nous, nous avons un plan B : une police aux ordres et super équipée qui est là pour nous protéger. L’espace aérien réservé aux VIP. Finies les vacances à l’étranger en low cost ! Et le contrôle de toutes les matières premières précieuses et rares.
    La bonne nouvelle c’est qu’il n’y aura bientôt plus de chômage. Tout le monde sera occupé à survivre.
     



  • lacsap151 2 avril 09:00

    @Christian
    L’ignorance dans laquelle nous sommes des « maudites questions éternelles » comme disait Dostoïevsky ; ce que nous sommes, d’où nous venons, le sens de la vie...et la prise de conscience qu’on est ignorant, ce qui est plutôt rare ( « Le bon sens est au monde la mieux partagée car chacun s’imagine en être suffisamment pourvu. » Premières lignes du « Discours de la Méthode ») est indispensable pour s’interroger sur notre étrange condition. Le questionnement est un moteur pour avancer.
    Le « Connais-toi, toi-même » de Socrate convoque fortement cette exigence de s’interroger .



  • lacsap151 2 avril 08:44

    Peut-être que nos conceptions de « Dieu », c’est à dire de l’origine et du contrôle de toutes choses, ont besoin d’être actualisées.
    « Toute personne sérieusement impliquée dans la recherche scientifique finira par comprendre un jour ou l’autre qu’un esprit se manifeste dans les lois de l’univers, un esprit infiniment supérieur à l’homme. » Albert Einstein.
    Les gens qui acceptent l’idée qu’un monde complexe, organisé et durable qui se perpétue à l’intérieur de lois immuables puisse émerger du néant m’étonnent.



  • lacsap151 4 mars 12:31

    @Sinbuck
    Oui il y a fort à parier que l’équilibre ne se fera pas tranquillement mais par des phases difficiles tant les gens se méfient les uns des autres ou n’ont, bien souvent,pas les mêmes intérêts...à court terme.



  • lacsap151 4 mars 12:26

    @Marc Dugois
    J’ajoute le lien sur le théorème de Holbeq pour compléter ma contribution.
    http://ecodemystificateur.blog.free.fr/index.php?post%2FLe-th%C3%A9or%C3%A8me-d%E2%80%99Holbecq



  • lacsap151 4 mars 04:44

    @Pierre JC Allard
    je ne crois pas à une quelconque révolution à court terme. De plus, les révolutions du passé ne laissent pas que des bons souvenirs, mais c’est un autre sujet. Aujourd’hui la plupart des gens n’ont pas d’idéaux ils veulent surtout avoir la paix et un peu d’argent pour ne pas crever. Vu l’état de décomposition avancée de la société française je ne crois pas qu’on change grand chose sans passer par un chaos total suivi d’une reprise en main par des gouvernements plus ou moins totalitaires et , beaucoup plus tard par des mouvements de libéralisation.



  • lacsap151 4 mars 04:29

    @Marc Dugois
    Dans un petit livre très pédagogique :< Manifeste pour que l’argent serve au lieu d’asservir > Dangles édition,Holbecq et Derruder lient la monnaie à la capacité de production de biens et services et démontrent qu’il doit y avoir une corrélation étroite entre la quantité de monnaie mise en circulation ( de préférence par un état souverain comme c’était le cas même imparfaitement jusqu’à la loi du 3 janvier 1973 et les suites de Maastricht ) et les biens et services produits ou en capacité de l’être.
    Quand c’est respecté il n’y a pas d’inflation ( de la mauvaise monnaie) car les agents économique trouvent dans le système, par les différentes formes de revenus, les moyens de consommer ce dont ils ont besoin et qui est produit. Cette approche a même donné naissance à un théorème :« le théorème Holbecq ». 
    Aujourd’hui de plus en plus de Français n’arrivent pas à se procurer les biens et services de base nécessaires à leur bien être ( nourriture, logement, éducation, santé, culture…) alors que les moyens techniques de produire ces biens et services existent parce que le niveau des salaires, retraites, revenus sociaux...ne permet pas ces dépenses de base et que dans le même temps les banques abreuvent de liquidité les spéculateurs de toutes sortes pour éviter la faillite de la finance internationale.
    Quand une société, comme c’est le cas dans notre pays, n’utilise pas les capacités de production nécessaires aux besoins essentiels des gens alors qu’elles existent ( aujourd’hui, selon eux, on n’utilise que 75% des capacités de production y compris la main d’œuvre puisque le chômage est important) c’est qu’il y a un dérèglement incompréhensible.



  • lacsap151 1er mars 13:32

    @Spartacus
    ça fait tellement longtemps qu’on nous fait croire que l’argent a une valeur en soi comme du temps où l’or était une monnaie circulante. Comme de nous faire croire que les crédits ne sont que la contre partie de l’épargne en dépôt alors que la banque créé l’argent ex nihilo en accordant un crédit ( à un tiers ou à un organisme lié à cette même banque mais camouflé dans le maquis du shadow Banking. C’est très difficile de comprendre les choses quand on vous raconte des histoires depuis des décennies.



  • lacsap151 1er mars 13:24

    @lecapricorne
    Il faut rétablir une monnaie nationale voire des monnaies locales pour permettre les échanges de biens et services produits chez nous. L’Euro ou autre monnaie commune servirait aux échanges internationaux.



  • lacsap151 1er mars 13:21

    @Luc JACOB
    On est bien d’accord et ça ne se fera d’abord qu’au niveau local car nos « dirigeants » nationaux sont ou ignorants de ces réalités ou vendus au système



  • lacsap151 28 février 20:11

    @devphil30
    Avant cette loi scélérate de janvier 73 promulguée alors que Giscard était ministre des finances de Pompidou, ancien directeur de la banque Rothschild, l’Etat se finançait directement à la Banque de France et contrôlait ( plus ou moins mais quand même mieux qu’aujourd’hui) sa monnaie. En trente ans de 1945 à environ 1973 les Français ont reconstruit un pays dévasté par la guerre, ils ont modernisé l’agriculture, l’industrie, construit des infrastructures importantes, des autoroutes, des hôpitaux, des écoles...et à la fin de cette période on n’avait aucune dette. 
    Depuis, nos « dirigeants » n’ont de cesse de brader le patrimoine national, de liquider l’industrie et l’agriculture sous prétexte de mondialisation tout en accumulant des dettes record. Triste bilan.



  • lacsap151 28 février 20:02

    @Daniel PIGNARD
    Les petits patrons, paysans, commerçants, artisans, subissent un système d’impôts et taxes confiscatoire ce qui n’est pas le cas des grandes entreprises. C’est fait de façon délibérée et soutenue par une idéologie pseudo marxiste qui voudrait interdire la propriété des moyens de production considérant que c’est la source de tous les problèmes. On voit ce que ça a donné dans les économies de type collectiviste.
    Il faudrait un régime fiscal plus juste et qui reposerait surtout sur le résultat net plutôt que sur le CA et les cotisations sociales qu’on pourrait abonder en taxant les transactions financières au prorata de leur utilité ( les plus spéculatives étant les plus taxées) et en faisant davantage payer les multinationales, en sanctionnant les opérations occultes du « shadow Banking ». 
    Quoi qu’il en soit, au regard des moyens techniques à notre disposition aujourd’hui, plus personne ne devrait manquer du nécessaire comme c’est le cas pour de plus en plus de nos concitoyens en âge de travailler ou retraités. 



  • lacsap151 3 septembre 2019 10:57

    @Coriosolite

    c’est évident que continuer à faire supporter le financement social ( sécu, retraite, chômage…) aux entreprises uniquement sur la base de la masse salariale est une erreur puisqu’il faut aujourd’hui beaucoup moins de main d’œuvre que dans les années 50/60 pour produire plus. D’autant plus que ce sont les petites entreprises ( 95% des entreprises en France ont moins de 10 salariés et leurs dirigeants n’ont rien à voir avec les nababs du CAC 40 et sont loin, en général, d’avoir les revenus des hauts fonctionnaires qui « dirigent » le pays et sont à la solde de l’Oligarchie) qui emploient l’essentiel des salariés du privé et qui ont énormément de mal à s’en sortir aujourd’hui.
    Il faut trouver d’autres façon de financer les organismes sociaux, il y en a, à condition de retrouver une souveraineté monétaire et une cohésion nationale. Pendant ce que Fourastié a appelé les « Trente Glorieuses », de 1945 au milieu des années 70, on a reconstruit le pays abimé par la guerre, on a modernisé l’agriculture, développé une industrie performante sans accumuler de dette, l’Etat se financer par la Banque de France. A cette époque les régimes sociaux étaient financés par des entreprises, surtout petites mais nombreuses et chacun, ouvrier et petits patrons s’y retrouver. A la fin de cette période nos technocrates n’ont eu de cesse de casser ce modèle économique avec l’aval d’une certaine « gauche » hostile à la propriété privée des moyens de production (tout en vivant de ses subsides) et favorable à la fin des nations.
    Tant que l’idéologie marxiste défendue essentiellement en France par des fonctionnaires sera la seule « alternative » à la Finance mafieuse internationale apatride ce pays continuera à foncer dans le mur.



  • lacsap151 7 février 2019 10:14

    @Gabriel

    Je plussoie. Le fond du problème a été défini par Socrate il y a 2500 :< Connais-toi toi-même et tu connaitras le secret de l’univers et des dieux>.
    L’illusion de « l’homme moderne » c’est qu’il pense ( !!!) que sa vie n’a d’autre sens que tâcher de vivre, ou survivre, le mieux possible dans un univers vide de sens, sans causes, sans objectif ni projet et que son destin est borné par deux événement, la naissance et la mort.
    Quand on n’envisage même pas ou seulement comme une hypothèse ridicule que tout cela ait un sens « supérieur » régit par des lois immuables, éternelles et incontournables on est plus dans le déni car on est incapable de le démontrer et on ferme la porte à toute espérance.
    Une des réponses de Einstein à la question de l’existence de Dieu était :< Toute personne sérieusement impliquée dans la recherche scientifique finira par comprendre, un jour ou l’autre, qu’un esprit se manifeste dans les lois de l’univers, un esprit infiniment supérieur à l’homme>.
    Aujourd’hui, un scientifique reconnu, le docteur Jean-Jacques Charbonnier, au détour de ses études sur les gens qui font des expériences de mort provisoire ( EMP ou NDE en Anglais) expérimente l’hypnose aussi, utilisée depuis peu en anesthésie, pour mettre les gens dans un état proche du coma, il appelle cela la TCH ( Transcommunication hypnotique inspirée de la transcommunication instrumentale).
    Dans un de ces derniers livres, « Contacter nos défunts par l’hypnose »ed Guy Trédaniel, il publie les témoignages de certains participants à ces ateliers dont 67% témoignent de rencontres avec des défunts.
    Peut-être une ouverture sur le mystère de la vie ?



  • lacsap151 30 novembre 2018 09:40

     Il attend sa dernière heure pour dire la vérité sur l’assassinat de Robert Boulin !



  • lacsap151 21 août 2018 11:56

     Cet adossement des monnaies à l’or a toujours fait le jeu des banksters internationaux en leur permettant de tout contrôler.

    Le jour où les Etats souverains, s’ils en restent, contrôleront ( et comprendront ce que c’est)complètement leurs monnaies, c’est à dire essentiellement un instrument d’échange des richesses crées ou à venir ( conséquences d’investissements public ou privé) ils n’auront plus besoin de la référence scélérate à l’or.
     Ce qui présidera à l’évolution des taux de changes sera d’abord des relations d’Etats à Etats débarrassés de la racaille bancaire mondialiste, la balance commerciale ( ce qui obligera les pays à adopter des politiques économiques visant à produire 80% de leurs besoins ( cf Maurice Allais) et des gouvernements qui auront comme boussole politique l’Intérêt Général et le Bien Commun. On en est loin.

     


  • lacsap151 21 août 2018 11:41
    @Aristide
     Oui, qu’est-ce que quelques dizaines de milliards face à la dette totale américaine, autours de 60000 milliards, et on ne parle que de la dette publique, les entreprises privées sont au-delà.


  • lacsap151 11 août 2018 10:45
    @Reiki 

     La solution ne peut venir que d’une prise de conscience élargie de l’absurdité de la situation actuelle.
     On peut se demander si nos « élites » sont irresponsables, incompétentes ou corrompues ( mais par qui, comment et pourquoi ?)


  • lacsap151 30 juillet 2018 09:51
      « cette croyance reste cependant muette sur l’origine de ce dernier »( Dieu) !
     Je suis toujours étonné de cette incapacité chez certains à concevoir que quelque chose puisse exister sans avoir ni commencement ni fin. 
    Faiblesse dans la capacité d’abstraction, incapacité de penser en dehors du cadre.