• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Watson



  • Watson 17 décembre 2010 15:41

    Il ne manque plus que la voiture electrique (vendue comme la solution miracle à tous nos problèmes...) que l’on brancherait en rentrant du taf...Déjà qu’il n’y a pas assez de puissance pour se chauffer...



  • Watson 12 décembre 2010 00:50

    En effet, il semblerait que la relativité restreinte ne puisse s’appliquer facilement à la lumière dans le vide. C’est assez paradoxal, vu que son intention initiale est de créer une cohérence entre les équations de Maxwell et la mécanique Newtonienne. Vous avez ainsi les raisons de ma perplexité et vous les validez. La relativité n’est pas parole d’évangile.

    Il eu été plus charitable de votre part de ne pas m’insulter, mais bon, je ne vous en veux pas.

    Oui enfin n’exagérons rien, effectivement rien n’est parole d’evangile mais jusqu’a maintenant elle n’a jamais été mise en défaut. Mais rassurez vous elle le sera un jour (et heureusement...).
    Que l’interprétation d’une masse nulle en relativité soit délicate, soit. Mais dire comme vous l’avez fait (avec des relations fausses et mal interprétées) que la relativité est incapable de calculer une energie ou une impulsion c’est chocant car faux. Qui plus est chercher une contradiction évidente entre 2 résultats communément admis et tout à fait cohérents entre eux c’est prendre les scientifiques pour des abrutis.

    Enfin bref, le principal c’est que chacun ait pu tirer quelque chose de ces posts...



  • Watson 11 décembre 2010 13:17

    Franchement je ne comprends pas ce que vous écrivez. Si m=0, p est indéterminé et non pas égal à 0.
    Posons que la masse du photon m=0 (je parle de la masse qui est invariante pas changement de référentiel et non pas celle de Julien qui de mon point de vue n’est pas forcément très claire même si historiquement c’est présenté comme cela) vous avez
    p=0/0 et non pas p=0 donc vous ne pouvez pas déterminer p et ni E.
    Par dualité onde et particule vous savez aussi que p=hbarrek. Remaquer que Einstein n’a jamais été contre la mecanique quantique bien au contraire, même s’il a mis en doute certains résultats. Et il me semble que que E=hnu a été découvert par Einstein pour l’effet photoelectrique. Donc on peut partir de l’energie E et en déduire par E=pc que p=hbarrek. Et vous constater qu’en posant m=0, le E de la relativité est tout à fait compatible avec les résultats de la MQ
    Donc cessez de dire que le E de la relativité est faux. A la rigueur dites que la relativité ne permet pas de calculer le E et le p d’une particule sans masse et/ou se propageant à la vitesse C sns poser certaines valeurs. A la rigueur dites que m=0 au repos pour un photon n’est pas très claire, voire ambigue. Soit. Mais cessez de dire que la relativité prévoit une energie fausse ou nulle, ou conduit à une résultat faux. Avec m=0, E=pc, avec E=hnu on retrouve le p de la MQ. D’autant comme je le répète, il me semble bien que c’est Einstein qui a posé E=hnu. Donc ne prenez pas Einstein ou un autre pour un abruti.
    En bref on peut dire que la relativité restreinte ne permet pas de calculer le E et le p d’une particule sans masse ou voyageant à la vitesse C sans poser un certain nombre de chose. Ceci étant E=pc permet de retrouver les relations de la MQ, ce qui n’invalide pas du tout la relativité, bien au contraire même s’il peut avoir des zones d’ombre. Mais ne faites pas dire n’importe quoi aux équations !!



  • Watson 10 décembre 2010 20:02

    p=mv=hk.


    Faux. On a p=mv/sqrt(1-beta²) ou veta=v/c donc vous ne pouvez pas dire que p=0. Donc en considérant une masse au repos nulle avec toutes les précautions ci dessus vous ne pouvez pas en déduire que p=0.

    Pour le reste,comme je l’ai dit E²=m²c4+p²c² ou m est un invariant par changement de référentiel. Donc ce que vous dites reste faux.



  • Watson 10 décembre 2010 12:48

    Je sais que ce n’est pas vous !

    Pour critiquer une théorie encore faut il en connaitre les bases et ce n’est pas le cas de ffi...

    Après comme n’importe quelle théorie elle montrera ses limites un jour ou l’autre...



  • Watson 10 décembre 2010 11:48

    Au contraire, pour toute particule matérielle se déplaçant à v<c dans un référentiel d’inertie, il est possible de trouver un référentiel où sa vitesse est nulle ; et donc sa masse au repos est bien définie.



    Je me suis mal exprimé. Oui la masse au repos elle est parfaitement définie et c’est pour cela que j’ai écrit : "pour autant elle a un sens autant que la masse d’une particule peut en avoir« 

     »Donc la masse au repos stricto sensu fait complètement sens pour une particule matérielle, et cela n’est pas lié au fait qu’il n’y a pas de référentiel absolu en relativité restreinte."

    je suis d’accord mais peut être que je me suis mal exprimé. Ce que j’ai voulu dire c’est que cette masse au repos n’exige nullement un référentiel absolu.

    Non. Ce que la relativité dit, c’est que pour un photon se déplaçant à c dans un référentiel d’inertie, il est impossible de trouver un autre référentiel d’inertie où sa vitesse serait nulle.
    La masse au repos du photon n’est donc pas une notion évidente.

    Oui la mesure de C est indépendant du référentiel d’inertie...

    Je suis désolé d’avoir abusivement utiliser le terme de masse au repos pour le photon, promis je ne le referai plus mais écrire mc²=hnu donc nu=0 c’est vraiment con...

    Pour le reste, je n’ai jamais dit que Rosser prenait le problème à l’envers mais vous, ce qui est un peu différent, ou alors dites clairement de quoi vous partez et ou vous voulez arriver. Ile ne suffit pas d’extraire une équation d’un type connu pour montrer la véracité de ce que l’on dit.




  • Watson 10 décembre 2010 10:52

    Je suis d’accord le terme masse au repos est un abus de language pour désigner une energie lorsque v=0. Or il n’y a pas de référenciel absolu donc effectivement une masse au repos stricto sensu ne veut rien dire. Ce que ce terme signifie c’est l’équivalence masse energie que l’on désigne abusivement comme masse au repos car elle apparaît lorsque v=0. Pour autant elle a un sens autant que la masse d’une particule peut en avoir. Et cette équivalence masse energie intervient de façon claire dans la fusion ou fission nucléaire.
    Mais rien ne vous empêche d’associer une masse (fictive) à hnu à part que dans le contexte cela n’amène rien et surtout vous prenez le problème à l’envers...



  • Watson 10 décembre 2010 10:07

    Et pour le reste étant donné votre nullite dans la compréhension des éléments basiques, comme vous venez de me le montrer, je vous laisse à vos délires,



  • Watson 10 décembre 2010 10:03

    @Watson :
    E=mc²=hν, la masse du photon est nulle, donc le photon n’a pas de fréquence ?

    ffi vous êtes un âne...

    E=mc² est ce que l’on appèle une masse au repose. Par exemple lorsqu’on dit que le proton à une masse de 938Mev (c=1) c’est la masse ou Energie au repos, i.e. à v=0.
    L’energie d’un particule dans la relativité c’est E²=m²c^4+p²c². Or m=0 donc E=pc. En calculant p vous avez une forme indéterminée et non pas une division par 0. Or on sait aussi que E=hnu vous en déduisez p. Et vous retrouvez p=hbarre k. avec k=2*pi/lambda, lambda longueur d’onde. Ou vous pouvez faire l’inverse.

    Pas mon truc. J’ai abandonné la compréhension de la relativité depuis longtemps. Pourquoi donc se soucier d’une choses incompréhensible et pleine de paradoxe ? Autant passer à autre chose.


    Donc si vous ne comprenez pas c’est qu’il y a plein de paradoxes et qu’il faut passer à autre chose. Vous faites fausse route si vous ne comprenez rien c’est..parce que vous ne comprenez rien...tout simplement...



  • Watson 10 décembre 2010 00:41

    Expériences dans des cavités résonnantes ! Ca démontre que l’éther ne traverse pas la matière, mais cela n’interdit pas qu’il « circule » avec les astres. Comme je l’ai dit, une expérience en cavité ne donne pas forcément les mêmes résultats qu’un interféromètre ouvert à tout vent (qui donne un résultat de 8 km/s (selon Michelson-Morley et Dayton C Miller)) s’il s’agit de mesurer un phénomène cosmique.


    Evidemment suis je bête parce que l’atmosphère ce n’est pas de la matière... on se demande bien ce que c’est...

    PS : la seule référence valide, c’est la raison.

    Oui évidemment donc la physique quantique qui est une théorie qui défie le bon sens et la raison c’est de la merde aussi...dis donc il y a vraiment de stars sur Agoravox...

    La division par zéro ? le √(1-v²/c²) au dénominateur en relativité restreinte, ça fait un peu tâche. Ca ne marche pas pour le photon (Pour le photon, le temps ne passe pas ou le temps passe ?).

    Je ne vois qu’une tache c’est toi. Cela marche parfaitement pour le photon, il suffit de combiner les equations de l’energie et de l’impulsion pour sortir de la forme indéterminée qui est du type 0/0. Car pour le photon la masse est nulle donc on a aussi 0 en numérateur. Forme indéterminée ne signifie pas du tout que ne sait pas résoudre mais juste qu’il suffit de réecrire les équations de façon plus appropriée pour lever l’indertermination. C’est du niveau collège.



  • Watson 9 décembre 2010 23:16

    J’ai lu vos références et elles sont faibles, mal documentées, sans référence bibliographique, et ne menant nul part car entacher de trop d’erreurs potentielles.
    En bref je ne ferai que reprendre un passage :
    Le second résultat est bien évidemment la vérification du fait qu’aucune expérience
    n’a mesuré la vitesse de la Terre par rapport à un repère absolu, mais un autre phénomène
    encore inconnu. Ceci valide donc une certaine forme de relativité, mais démontre qu’il est
    impossible de balayer d’un revers de main tous les travaux mettant en évidence l’existence
    d’effets qu’il faut bien qualifier de non relativistes, au sens de la théorie de la relativité, telle
    que nous la connaissons aujourd’hui.

    Il n’y a rien et il n’y a rien d’étonnant à cela. En bref nul

    Voila la dernière expérience en date sur l’anisotropie de la vitesse de la lumière :
    http://physicsworld.com/cws/article/news/40355

    En anglais cela donne
    Phys Rev Lett. 2009 Aug 28 ;103(9):090401.

    Laboratory test of the isotropy of light propagation at the 10(-17) level.

    Eisele Ch, Nevsky AY, Schiller S.

    Institut für Experimentalphysik, Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf, 40225 Düsseldorf, Germany.

    We report on the results of a strongly improved test of local Lorentz invariance, consisting of a search for an anisotropy of the resonance frequencies of electromagnetic cavities. The apparatus comprises two orthogonal standing-wave optical cavities interrogated by a laser, which were rotated approximately 175 000 times over the duration of 13 months. The measurements are interpreted as a search for an anisotropy of the speed of light, within the Robertson-Mansouri-Sexl (RMS) and the standard model extension (SME) photon sector test theories. We find no evidence for an isotropy violation at a 1sigma uncertainty level of 0.6 parts in 10(17) (RMS) and 2 parts in 10(17) for seven of eight coefficients of the SME.

    Pour le reste les expériences qui mettraient en évidence une rupture de la symétrie de Lorentz à de très petites échelles ou à de fortes énergies seraient fondamentales mais c’est un tout autre sujet qui n’ a rien à voir avec une vitesse absolue ou l’ether..

    Sur ce je vous laisse à vos croyances...



  • Watson 9 décembre 2010 19:19

    Et j’ajoute que la vitesse d’une perturbation ondulatoire ne dépend que du milieu dans laquelle elle se propage, pas du déplacement de l’observateur.

    Dans ce cas s’il s’agit de dire que la vitesse c dépend du milieu mais est invariante du déplacement de l’observateur oui oui donc la vitesse de la lumière est donc un invariant dans le vide et on sait qu’elle différente dans l’eau, l’air etc etc...mais toujours invariant par rapport à l’observateur....tout ça pour ça...effectivement...et si vous trouvez qu’il s’agit d’une dérive de 8km/s quel que soit la vitesse de l’observateur je vous dis bingo vous venez de montrer l’invariance de c avec un biais systématique de 8km/s dans votre mesure...
    Aller courage...vous progressez...



  • Watson 9 décembre 2010 19:11

    Oui oui surement et d’ailleurs depuis 1930 aucune expérience ne l’a mis en évidence...et d’ailleurs c’est toujours 8km/s... ce n’est pas comme ci la théorie de la relativité n’avait pas été corroborée par des centaines d’expériences et observations diverses et variées sauf évidemment cette fameuse expérience de 1930 que plus personne n’a reproduit...surtout une expérience aussi basique avec les moyens actuels qui sont sans commune mesure avec les moyens de cette époque.
    Surement un complot judéo maçonnique pour déféndre envers et contre tout cette théorie fallacieuse...

    Vraiment tous des nullards ces scientifiques...et corrompus..beurk

    OK donc bonne soirée, n’oubliez la petite pilule verte et tout ira bien...



  • Watson 9 décembre 2010 18:36

    Dis donc c’est brillant...
    et donc vous en déduisez que la vitesse de la lumière n’est pas un invariant et qu’elle dépend de la vitesse de l’observateur...

    C’est bien Forest cours, cours Forest et surtout ne t’arrète pas...



  • Watson 9 décembre 2010 17:49

    Et bien, logiquement, ce fluide, c’est l’éther, le même constaté par Michelson et Morley.

    Nous voila rassuré...et qu’ont ils donc constaté qui permette de mettre en évidence l’ether ?



  • Watson 25 novembre 2010 19:53

    Moi j’aimerais savoir si certains candidats pourront bourrer les urnes...apparemment c’est très classique à gauche dixit Dany le rouge



  • Watson 25 novembre 2010 15:54

    Hahahaha celle là c’est la meilleure !!!

    non non ce n’est pas la même personne !! je laisse à Pegasus le rôle de tenter de convaincre par l’argumentation, la réflexion et les références et dieu sait si sur ce site cela tient presque à de la volonté quasi mystique de tenter de faire comprendre à une bande de mouton bêlants certains faits avérés. Personnellement je le fais à certaines occasions mais bien souvent je n’en ai pas le courage et surtout le temps et l’énergie car il faut partir de tellement loin...



  • Watson 25 novembre 2010 14:53

    Oh rassurez vous je ne tiens pas à parler du passé, mais juste que la remarque de slipenfer m’a fait beaucoup rire et m’a tout de suite fait penser à Mitteu et la cagoule (politique cette fois-ci...)...peut être que la cagoule est un élément récurrent de la gauche... ;)



  • Watson 25 novembre 2010 14:45

    Oh pauvre chéri... il a été insulté parce que j’ai dit ça...

    "pris en flagrant délit de mensonge, de re interprétation, de désinformation et de dissimulation partielle de documents qu’il a lui même mis en lien puisse encore se la ramener.
    Pauvre gars..."

    En ce qui concerne les soins, comment dire....heu...écrire le contraire du lien que l’on donne c’est quoi comme maladie ??...Pas sur que cela soit une maladie, finalement, peut être juste...de la connerie à l’état pur...non ??



  • Watson 25 novembre 2010 12:38

    Ouf j’ai eu peur un instant car c’est toujours mieux que, extrait de wikipédia sur la vie de Mitterrand :

    "Il cultive par la suite des relations d’amitiés ou de famille avec des membres de La Cagoule[4]. »

    En tout cas je sens qu’on va bien se marrer en 2012 :) :)