• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Christian Jegourel



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 19 octobre 2006 10:45

    Je crois que vous sous estimez l’impact du potentiel de la révolution qu’apporte la notion de « contenus générés par les utilisateurs ». Vous êtes pourtant au cœur du sujet puisque vous rédigez sur un journal citoyen. La possibilité de diffuser ses propres réflexions dans un premier temps offre une cacophonie de contenus bien naturelle. Les utilisateurs trouvent soudainement la possibilité de s’exprimer et diffusent tout et n’importe quoi. On trouve heureusement dans le lot des réflexions construites mais minoritaires en nombre et souvent noyées dans la masse. L’étape suivante va être l’intégration dans les esprits de ces potentiel et un nouveau regard d’une partie des utilisateurs vers la production de contenus à caractère de diffusion et orientés. Il restera toujours des « tagueurs » qui chercheront là un espace de contestation sans réelle proposition mais cette interaction entre les citoyens eux même va amener un changement en profondeur de notre société. YouTube s’inscrit dans ce modèle et sa volumétrie permet de nombreuses opportunités tant pour Google que pour les utilisateurs et si aujourd’hui, il s’agit d’un fourre tout sans réelle ligne directrice, il convient de se projeter avec le savoir faire de Google et surtout les nombreux talents qui travaille dans cette entreprise pour imaginer comment un leader du web qui vaut 130 milliards de dollars en bourse peut transformer 100 millions de vidéos vues par jour en affaire très lucrative. Je prépare d’ailleurs un grand dossier sur « le web 2.0 va-t-il changer notre société dans lequel j’aborde cette révolution tant sur le plan de services que dans la mentalité des consommateurs.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 3 octobre 2006 08:16

    Bonjour Forest Je partage votre avis sur les survalorisations de certains acteurs de l’Internet. Ce qui fait une valo c’est la perspective et celle de Google est importante même s’ils ne sont pas à l’abris d’un faux pas, c’est un modèle perrenne et surtout évolutif. Pour les Youtube et autres Facebook, j’ai déjà exprimée mes doutes sur la possibilité de ces services d’exister seuls ou au sein d’un écosystème plus large :

    http://edgeminded.com/article-3918387.html

    Sur Myspace,le potentiel est également important du fait de son appartenance à News Corp et à la synergie avec les sites de contenus produits par le groupe (Fox Atomic entres autres). Myspace s’inscrit dans l’écosystème de Murdoch sur l’Internet et représente un vecteur de diffusion des contenus produits par la Fox. C’est un cheval de Troie pour contourner les canaux de diffusion traditionnels.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 21 septembre 2006 18:42

    Le problème c’est que l’on ne peut pas freiner car nous sommes en compétition avec d’autres pays qui eux font la course en tête. La vérité c’est que ces pays, les Etats Unis en tête ont anticipé ces phénomènes et préparé leurs industries. JE rappelle qu’en 1993 Bill Clinton avait annoncé les Information High Way et entamé un plan industriel. EN France à la même époque, Jacques Chirac parlait de taxer les ordinateurs parce qu’ils détruisaient de l’emploi ! Ce n’est pas faute d’avoir averti les pouvoirs publics sur ces évolutions mais nos hommes politiques ont été autistes. Ils ont tous faillis, de gauche comme de droite, à préparer la société française à ces bouleversements.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 21 septembre 2006 18:35

    Imaginé non mais anticipé OUI Je suis l’un des co-fondateurs du club de l’arche avec Billaut et nous avons écrit un rapport sur les nouvelles technologies en 1993. Nous parlions déjà de télétravail, de télémédecine, de réseaux de communication... et surtout de l’importance pour l’état de préparer cette évolution. Rapport remis à Nicolas Bazire dir cab de Balladur. Résultat néant et notre président actuel ,adepte du mulot, nous pont des initiatives comme quaero !



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 21 septembre 2006 18:04

    Merci pour une prospective dans dix je vous propose une nouvelle de fiction :

    http://edgeminded.over-blog.com/article-1962324.html



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 13 septembre 2006 00:45

    merci ça fait toujours plaisir venez sur mon site vous en trouverez d’autres.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 12 septembre 2006 16:23

    Je ne pense pas que l’engagement de Xavier Niel soit lié à la stratégie de Free. Je pense que Niel comme beaucoup d’hommes qui ont fait fortune en une génération éprouve le besoin, et c’est très bien, d’oeuvrer dans actions « sociales ». Pour mémoire Niel « pèse » 2 milliards d’euros, cela laisse latitude. Bill Gates a fait de même, on peut citer Warren Buffet et bien d’autres. Xavier Niel semble très avisé et si le marché lui impose un rapprochement il saisiera certainement l’opportunité d’une nouvelle aventure. Mais il a encore deux ans pour se décider...



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 12 septembre 2006 13:34

    Je partage largement votre avis sur la nécessité de louer son réseau et je prépare d’ailleurs un article sur ce sujet incluant les opérateurs mobiles sur la recomposition de la chaîne de valeur entre l’infrastructure et les services. La problématique pour Free comme pour les autres c’est cette recomposition. D’un côté un modèle économique basé sur les services multi supports avec des programmes audiovisuels, des services de messagerie divers, etc... sur tout type de terminaux sans rupture de services et de l’autre les réseaux physiques fixe et mobile. Il faut que les services transcendent ces infrastructures et cela ne peut se faire qu’avec une scission entre les services et les infrastructures. Par ailleurs je ne pronostique pas la chute de Free, bien au contraire. Je signale que l’évolution de l’écosystème dans lequel évolue le FAI va se consolider et qu’il sera nécessaire de faire évoluer le modèle avec un ticket d’entrée plus élevé.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 12 septembre 2006 12:04

    Monsieur Chatel j’aimerais connaître les raisons détaillées de votre hilarité. Pouvez vous étayer votre argumentation ?



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 2 septembre 2006 12:49

    Je partage votre réflexion il doit y avoir une révolution. Les hommes politiques sont d’ailleurs responsables, en grande partie, de la situation en n’ayant pas préparé ces industries et les consommateurs. Ils ne peuvent pas dire qu’ils ne savaient rien car beaucoup de think tanks les ont prévenu il y a plus de 10 ans. Je suis l’un de co-fondateurs du club de l’Arche et nous avons remis à Bazire, alors dircab de Balladur, une étude prospective dans cet esprit en 1993. C’est aussi significatif de l’échec des politiques à anticiper les choses. On le voit bien avec l’économie mondialisée où nos dirigeants politiques de gauche comme de droite, n’ont pas préparé le pays...



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 2 septembre 2006 10:01

    Il est toujours difficile d’analyser une situation sur une période courte. Je partage votre avis qu’il semble injuste pour certains artistes de ne pas être rétribués convenablement mais le système a atteint ses limites. Durant ces dix dernières années la création a été étouffée par les majors qui « créent » des artistes à coup de budget pub. Les évolutions technologiques entraînent toujours des remises en question douloureuse pour certaines industries. Près de nous les fabricants de pellicules argentique, plus loin l’industrie automobile qui a anéanti les l’industrie du cheval de l’époque. Croyez vous que les médias traditionnels voient d’un bon œil Internet qui émiette leurs diffusion et leur audience. Il va y avoir une redistribution des cartes c’est inévitable. Avant l’industrie des médias les artistes existaient déjà mais étaient moins bien rémunérés, c’est vrai, le souci c’est que l’on a voulu en faire des stars a but lucratif. Dans l’industrie du cinéma la limite des rémunérations a été atteinte et les nouveaux acteurs ne seront jamais payés comme leurs ainés. C’est la vie... et quoi que cette industrie protège la révolution technologique est en marche et il me semble difficile de faire marche arrière. Je reste confiant dans l’émergence d’un nouveau modèle économique car la nature à horreur du vide. Rendez vous dans 10 ans ou lisez ma nouvelle 2016 à cette adresse :

    http://edgeminded.over-blog.com/article-1962324.html



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 2 septembre 2006 09:32

    ? pourquoi ne pas achéter un mac ??



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 1er septembre 2006 21:46

    J’ai parcouru rapidement le rapport qui me semble bien mettre à plat la plupart des problèmes structurels de la presse et particulièrement le problème du droit d’auteur qui laisse la propriété d’un article à son auteur alors qu’il est rédigé dans la cadre de son activité professionelle rémunérée. Un peu comme si un responsable marketing restait propriétaire de son rapport marketing et demandait des royalties si l’entreprise le mettait en oeuvre... Un point semble oublié c’est l’équation économique complexe des journaux qui vivent de plusieurs types de recettes, surtout les régionaux. J’ai dirigé pendant 3 ans une filiale commune de 23 jouranux régionaux et ai commandité une étude auprès de Mc Kinsey dont les conclusions économiques rejoignent celle de l’Institut. Tout cela pour dire que les patrons de presse savent pertinemment quels sont leurs problèmes. Prenons l’exemple des petites annonces. Chez certains journaux les PA et les annonces classées dégagent jusqu’à 80% des revenus net du journal. L’arrivée d’Internet à été dramatique pour ces journaux. Le vrai question c’est pourquoi n’ont-il pas réagi ? Vous avez la préponse dans ma devinette au dessus.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 1er septembre 2006 21:33

    Je vais lire le rapport car s’il se résume à ce que vous décrivez c’est un peu court. Il est vrai que le poids du syndicalisme mais peut on appeler cela du syndicalisme qui exerce un chantage suicidaire à des journaux dont la rentabilité est négligeable comparé à l’outil industriel nécessaire à son fonctionnement nuit à la presse mais ce n’est pas la seule raison. La première est la responsabilité des patron de presse qui sous prétexte qu’il font le même métier depuis des générations n’acceptent pas l’avolution de leurs clients. Rien que dans le domaine du papier l’essor des gratuits avec une structuration de l’information plus courte qui correspond mieux aux attentes du lectorat prouve que le secteur est encore viable. L’autre point concerne le glissement d’une partie de la population vers les médias numériques. Loïc Le Meur se posait la question dans agoravox, je lui ai répondu il ya un problème culturel et une relation affective au support qui oblitère la notion de rentabilité indispensable à toute entreprise. Pour continuer le débat une petite devinette :

    Je suis un grand média (toujours)

    1) Je découvre Internet et conclu qu’il s’agit d’un truc de technophile qui ne me concerne pas. J’averti mon équipe informatique

    2) Je regarde ce nouveau marché avec des acteurs qui diffusent des informations et de l’Entertainment et conclu que nous n’avons pas le même métier. J’averti mon équipe commerciale

    3) Je découvre que ces nouveaux acteurs font fi de mon territoire géographique et commence à me prendre des clients. Je conclu que je reste le leader sur mon territoire et j’averti mon équipe marketing.

    4) Ces nouveaux entrants commencent à me concurrencer sur mes revenus publicitaires, j’en prends ombrage. Je mets toute mes équipes en alerte et étudie, en interne, une diversification pour consolider mon métier de base.

    5) Mes parts de marché publicitaire sont en chute libre et je ne comprends pas pourquoi ma diversification Internet n’arrive pas à se hisser au niveau des leaders. J’accrois mon budget de diversification avec mes équipes internes et garde le cap.

    6) Mes nouveaux concurrents sont passés devant moi en parts de marché publicitaire et la baisse de mes revenus ne me permet plus de financer correctement mon métier de base. Je cherche des partenaires dans mon métier de base pour un regroupement de nos forces.

    7) Le regroupement a échoué car nous étions sur le même métier avec la même culture et nous avons été racheté par des acteurs des télécom et de l’Internet. Certains de nos confrères ont simplement disparus car ils n’intéressaient plus personne.

    Qui suis-je et dater les différentes étapes de 1996 à 2010.

    Ps : pour les noms des médias plusieurs réponses possibles



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 1er septembre 2006 16:54

    Samsung vient d’annoncer une plateforme musicale pour concurrencer Itune d’Apple. Le coréen va s’appuyer sur MusicNet. Nokia a racheré Loudeye. La concurrence se fera également sur le service.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 1er septembre 2006 16:47

    En réponse à « cognac citoyen » cette convergence a déjà eu lieu. Les téléphone mobile en son la première illustration avec des fonction APN, caméra vidéo et bientôt GPS (Nokia vient de racheter un concurrent de tom tom en allemagne). Les set top box des FAI deviennent des médias center avec disque dur, Google et Yahoo proposent des applications en ASP sur de multiples terminaux... Je n’ai pas parlé de terminal unique mais de la redistribution des fabricants. Ce qui était l’apannage des fabricants « informatiques » se démocratise et les spécialistes du brun comme Samsung préparent des terminaux domestiques motorisés par MS media center. Est-ce un PC ? je vous laisse répondre mais c’est en remplacement du PC d’aujourd’hui. C’est vrai que cela fait longtemps que l’on en parle mais l’ADSL je l’ai découvert en 1991 à Orlando sur une expérience de Warner en VOD sur 2000 utilisateurs avec des SGI comme décodeurs. Tout le monde anticipait ce marché mais les conditions économiques et d’infrastructure n’étaient pas réunies. 15 ans plus tard c’est fait.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 1er septembre 2006 16:15

    Je n’ai pas indiqué que Sun abandonnait sparc, il vient d’annoncer un processeur ultra sparc octo coeurs et Sun travaillerait depuis quelques mois sur le successeur du Niagara II et dont le nom de code serait « Victoria Falls » pour 2008. Néanmoins le gros de ses volumes se fait avec des matériels motorisés avec des compatible X86. Sun utilise en effet des optérons d’AMD mais a également utilisé des Itanium d’Intel.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 1er septembre 2006 13:56

    Il ne faut pas étudier des projets à long terme à l’aune des résultats actuels. Apple va bien mais ses lignes de produits sont menacés. Itune voir ci-dessus et les mac s’inscrivent dans l’évolution des terminaux grands public car Apple est peu présent en entreprise. Pour le grand public il y aura une évolution majeur dans la notion de micro informatique. Je ne peux affirmer qui sera gagnant entre les constructeurs traditionnels ou les spécialistes de produits bruns mais il y aura convergence avec l’électronique grand public. D’autant que l’ubiquité des réseaux et les offre en ligne de Google et MS vont alléger les terminaux finaux. Dans ce schémas les volumes vont être déterminants tant sur le plan du matériel que du logiciel et OS. Microsoft investi massivement dans son media center et des OS dérivés pour XBox et autres settop box. Club Internet utilise d’ailleurs ces technologies. L’OS d’Apple risque donc d’être marginalisé dans les produits grands public. Sur la partie matériel, la montée en puissance des constructeurs asiatiques va modifier la notion de taille critique. Dell n’est d’ailleurs pas en forme alors qu’il y a 12 mois tout le monde applaudissait des 2 mains. Si donc il y a rapprochement entre Sun et Applee, il s’agit de rumeurs, cela s’inscrit dans une statégie pour répondre au marché d’ici 2 à 3 ans.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 1er septembre 2006 12:37

    Lorsque vous dites qu’Apple a le vent en poupe vous penser à l’Ipod ? Le baladeur de la pomme représente 75% de ses profits et il n’y a pas de produit de remplacement. La fusion permettrait à la partie « Sun » de se concentrer sur le hard et Apple sur le soft et les services. Qu’ils n’arrivent pas à s’entendre est fort possible mais la fusion fait sens pour les deux entreprises et les actionnaires bien plus que celle de HP Compaq en son temps.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 31 août 2006 12:29

    Je respecte votre point de vue mais ce serait idéal si chaque individu citoyen était capable d’une prise de conscience sur des sujets culturels/sociétaux mais l’expérience démontre la faible implication de la majeure partie des gens. La plupart ne possède pas les clés de lecture de toutes ces considérations. A un niveau plus général il suffit de voir comment est faite la politique en France pour comprendre que la mondialisation et l’économie ne sont pas intégrés dans l’esprit des français. Nos hommes politiques (de droite comme de gauche) et nos syndicats sont d’ailleurs responsables car ils ont bloqués toute discussion autour de ces sujets et ont empéché les français de mesurer les enjeux de la globalisation. Soit pour s’y intégrer si la majorité le souhaite soit pour y développer un espace spécifique à la culture française compatible avec les règles mondiales auxquelles nous ne pouvons, seuls, nous soustraire.