• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de S.B.



  • S.B. S.B. 25 janvier 13:47

    Un jeu de cache-cache. Vous (me) trouvez, vous ne (me) trouvez pas. Espérait-il que les gens le trouvent ou voulait-il rester caché...



  • S.B. S.B. 24 janvier 18:12

    @Sandro Ferretti
    Je ne suis pas sûre de toujours comprendre le vrai sens chez Bashung, ni que ce soit très important. Peut-être que les histoires qu’il racontait dans ses chansons, c’est d’abord à lui-même qu’il les racontait. Elles sont (encore peut-être) l’autobiographie sensible qu’il n’a pas écrite.
    Je ne sais plus où j’ai lu que, si les femmes aimaient Bashung, « simplement », les hommes, en plus, lui vouaient une sorte d’admiration profonde. Comme s’il avait réussi à exprimer quelque chose de la masculinité. J’ai l’intuition que c’est vrai.
     



  • S.B. S.B. 21 janvier 18:04

    Pas tout de suite.



  • S.B. S.B. 15 janvier 17:52

    @In Bruges
    Non.
    Je note Dogman.



  • S.B. S.B. 15 janvier 10:29

    Numéro 13 sur la liste de 10  smiley

    Little Miss Sunshine



  • S.B. S.B. 15 janvier 10:23

    @ Sandro

    C’est cruel une liste, et fluctuant. Hier j’ai hésité mais ce matin Paris, Texas remplacerait Manchester by the sea dans la mienne (et demain je changerai d’avis).

    Il manque des places pour Portier de nuit, La Liste de Schindler et quelques autres.

    @ Aita

    Oui, In the Mood for Love il n’y a pas de mots... et quand il n’y a pas de mots c’est bon signe. 

    Il y a des films, des livres, des gens, qui te tirent une balle en plein cœur sans demander la permission, les mal-élevés.

    (évidemment, LE film de tous les films, celui qui est tout en haut là-bas très loin, je ne l’ai pas mis dans la liste car il faut garder ses secrets)



  • S.B. S.B. 14 janvier 23:36

    Bonsoir,


    In the Mood for Love (2000)

    The Piano (1993)

    La Ligne rouge (1998)

    120 battements par minute (2017)

    De battre mon cœur s’est arrêté (2005)

    Miracle en Alabama (1962)

    Little Odessa (1994)

    Manchester by the sea (2016)

    L’Armée des ombres (1969)

    Les Aventuriers (1967)

    « Nostalgia », Naples, je note. 



  • S.B. S.B. 14 janvier 19:36

    J’ai une liste mais elle ne date pas de 2022.



  • S.B. S.B. 8 janvier 13:17

    J’ai eu l’occasion de lire des tapuscrits chez un éditeur et cela faisait peur. Les gens ne se rendent pas compte...

    Il y a aussi l’autoédition, qui permet de contourner les obstacles et de laisser une forme livre de ce qu’on a écrit. C’est important de « fixer » les choses dans un objet qu’on pourra garder, donner, transmettre. Vous devez laisser un livre.

    Je n’ai pas de « contre-proposition » mais un jour certainement oui.

    Prenez soin de vous.



  • S.B. S.B. 8 janvier 12:38

    @Aita Pea Pea
    Oui...



  • S.B. S.B. 7 janvier 10:28

    @Sandro Ferretti
    J’ai vu passer cette BD dans mes radars. Je connais certains biopics de cet éditeur et je suis assez... réservée.
    Oui ça doit être très étrange de se voir en BD, dérangeant, genre miroir de Magritte.

    Vos nouvelles ? Si j’étais éditrice, le livre serait déjà sur les étals, vous auriez été reçu à La Grande Librairie où vous auriez assassiné le gentil animateur avec des phrases du style « On est tous de os en sursis ».
    Les Editions de l’Olivier peut-être ? Ou Viviane Hamy ? (je prends un gros pourcentage sur les ventes en tant qu’agent littéraire).



  • S.B. S.B. 1er janvier 18:07

    Bonjour.

    J’ai écouté et ça ne m’a pas « mis les larmes ». Je crois qu’on n’a pas les mêmes chagrins.

    Ca n’empêche pas de vous souhaiter une bonne année.

    Vous devriez faire éditer vos nouvelles.



  • S.B. S.B. 26 décembre 2022 18:27

    Bonjour Sandro,

    Je ne vous ai « accusé » de rien. On n’est pas au tribunal. J’ai simplement dit ce que je ressentais de certaines voix. Enorme nuance. J’ai le droit ? Alors laissez tomber ça svp. 
    Merci, j’écouterai.



  • S.B. S.B. 4 décembre 2022 14:40

    @Sandro Ferretti

    J’ai eu une Myrtille, « un » en fait, tout noir, disparu aussi. Il rapportait moult lézards, sauterelles et autres bestioles à la maison, et revenait parfois amoché, un bout d’oreille manquant ou du sang dans le pelage, de ses batailles nocturnes. C’était un caïd et on s’aimait.

    @ Aita, thanks. Pour toi aussi.



  • S.B. S.B. 3 décembre 2022 21:05

    @Sandro Ferretti

    Bonsoir,

    « injuste », non...
    J’avais oublié ces chamailleries virtuelles.

    Alain Bashung aurait pu, aurait dû chanter cette chanson. C’aurait été assez terrible.

    PS : j’espère que Myrtille va bien.

    Salut Aita. Manchette, le plus grand. Simply the best...



  • S.B. S.B. 22 octobre 2022 12:09

    D’accord, oui.
    Le voisin du cousin du frère a dit que...



  • S.B. S.B. 21 octobre 2022 21:05

    « pas de quoi tuer un chat, mais de quoi l’immobiliser »
    L’autopsie a conclu qu’elle était morte sur le coup. 

    « Elle n’était pas heureuse ! »
    Vous la connaissiez ?



  • S.B. S.B. 20 septembre 2022 18:43

    Quel article complètement stupide  et inutile, à l’instar de 99 % de ce qui se publie ici.

    L’article passe complètement à côté de l’essentiel, à savoir le système qui a permis que PPDA commette ses méfaits et qui l’a protégé. Quand une secrétaire amène des jeunes femmes dans son bureau, quand la porte du bureau reste ouverte, quand tout le monde est au courant à TF1, quand tout le monde est au courant dans le monde de l’édition mais que PPDA a le pouvoir de promouvoir des livres dans ses émissions à la télé. C’est un système et c’est lui qui est révélateur de choses pas très belles.

    Par ailleurs, quand on est parent d’une enfant anorexique mentale qui finit par se suicider, on a une très large responsabilité dans ce qui lui arrive  à moins que ce ne soit le voisin qui ait sa part ? Ou le pape ?

    Bref, homme méprisable et article stupide.



  • S.B. S.B. 26 août 2022 20:51

    78 ans... donc bien avant la loi sur la contraception. C’était une autre époque.

    « Les enfants, c’est ce que l’on peut avoir le plus facilement quand on n’a pas les moyens de s’offrir une Rollex pour réussir sa vie ! »

    Ok, la Rollex c’est génial mais comme on ne peut pas, faisons des enfants, tant pis. Il y a des gens qui ont des enfants parce qu’ils ne pouvaient pas avoir de chien, disait Coluche.

    Dans les cas évoqués dans l’article, ce sont des gens qui font des enfants dans un logement trop petit pour les accueillir, et qui continuent d’en faire, donc finalement qui se soucient assez peu de leur bien-être.

    Puis ils vont se plaindre et demander de l’aide, qu’ils trouvent en la personne de l’auteur de l’article, qui finalement ne fait que les conforter dans ce comportement irresponsable et nuisible pour les enfants.

    Sans oublier la dimension culturelle, dans des cultures où il faut avoir beaucoup d’enfants, cela n’engage pas réellement la vie car les autres, le bled ou le village où tout le monde est cousins ou oncles, s’en occupent.

    Mais en France ça ne se passe pas comme ça. L’auteur ne fait que les conforter dans leur culture d’origine, au détriment final des enfants. 



  • S.B. S.B. 13 juillet 2022 09:58

    Il a le mérite de parler clair.