• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de al.terre.natif



  • al.terre.natif 6 février 2013 14:56

    j’aimerais pas habiter la bas ! :)



  • al.terre.natif 6 février 2013 14:54

    tout a fait d’accord.

    plus il y a de pauvres qui veulent être riches et plus les riches sont riches ...

    ici c’est : plus il y a d’affamés, plus on se dit qu’on est trop nombreux ...

    alors qu’en fait c’est surtout une question de répartition ...



  • al.terre.natif 6 février 2013 12:25

    ENCORE une nième article sur la dénatalité URGENTE et ABSOLUMENT nécessaire ...

    Malthus doit bien se marrer comme vous dites, mais de voir comment le poison distillé dans son discours fonctionne !

    La dénatalité n’est PAS LA SEULE solution si l’on souhaite commencer a inverser le processus de destruction. Ce n’est pas la seule option pour permettre de nourrir toute la Terre !

    Nous pouvons nourrir tout le monde, de même qu’a 7, 8 ou même 10 milliards nous pouvons encore inverser la tendance de la destruction de la bio diversité et de la vie en général.

    En fait, pour inverser cette tendance, que l’on augmente ou diminue la population n’a pas d’impact ! La seule chose qui peux inverser cette tendance, c’est la prise de conscience individuelle et un changement de mode de fonctionnement individuel !

    Le seul apport qu’aurait une dénatalité serait de permettre à ceux qui restent de pouvoir profiter encore comme nous le faisons aujourd’hui. Et si ils profitent encore, il y a fort à parier qu’ils continueront de détruire et surtout de se reproduire pour pouvoir faire profiter leurs enfants plutôt que ceux du voisins ... Vous ne réglerez pas le problème de cette manière.

    Et encore, c’est sans compter sans l’argument qui me parait le plus fort contre cette dénatalité : par qui et comment va être imposée cette dénatatité ? par ONU ? auprès de qui, ceux qui ont des sous et consomment comme des porcs (nous, occidentaux) ? ou bien aux pauvres qui n’arrivent pas a se nourrir ?

    Pensez aux dérives majeures qui nous attendent tous si on part dans cette voie.

    Et puis, ... pour reconstruire la biodiversité, nous avons besoin de tellement de mains ! Rien que pour nous nourrir sans détruire toute la nature, il faudrait supprimer les grandes exploitations de 100 aines d’Ha et les remplacer par de petites exploitations à taille humaine ... qui seront, elles, responsable d’une augmentation de la biodiversité. Et pour ca .... ben il en faut du monde.

    Alors non, définitivement, NON. Pas de dénatalité.

    Une prise de conscience, oui, de la sobriété, oui, mais pas de dénatalité...



  • al.terre.natif 5 février 2013 16:08

    J’adore le « Cela ne signifie pas que je sois pour une nation multiculturelle qui a mon avis sape la cohésion. »

    donc, ok pour parler a des gens différents, c’est ce qui enrichie, mais par contre ils restent chez eux loin de chez nous, sinon on s’y retrouve plus :D

    Ce n’était pas mon propos. Quand je parle de se focaliser sur les points communs et non sur les différences ca ne signifie pas « ne pas voir les différences ».

    Oui, certaines personnes ont la peau foncée, d’autre moins

    Oui, certaines personnes ont des habitudes culturelles et d’autres en ont de différentes

    Oui, certaines personnes ont les cheveux blond, d’autres non

    Est-ce bien utile de s’arrêter sur ces différences pour faire rentrer l’autre dans une catégorie humaine ? A quoi ca vous sert de ranger les gens dans des cases, si ce n’est à vous sentir plus en sécurité dans la votre ?



  • al.terre.natif 5 février 2013 15:15

    ensuite il y a un autre aspect, et ce même chez nous : certains parlent en semaines aménorées (depuis les dernières règles) et d’autres en semaines de grossesse (depuis l’ovulation) ... soit un écart de 2 bonnes semaines qui fausse un peu et permet a certains de dire n’importe quoi.

    Mais rassurez vous, les japonais font bien partie de l’espèce humaine ...

    Mais c’est vrai aussi qu’on est dans une société où la différence est, de beaucoup, plus importante que la ressemblance. Plutôt que de se sentir tous humains, ensemble dans la même galère, on préfère se sentir différent des autres, trouver chaque point qui fait que l’autre n’est pas nous, et le rejeter pour ça.



  • al.terre.natif 5 février 2013 13:51

    @Lyacon

    quelles sont vos sources ?



  • al.terre.natif 5 février 2013 12:07

    Cela dit, vous pouvez vous aussi faire parti de la modération AV, il suffit d’avoir posté quelques articles.

    Au boulot smiley



  • al.terre.natif 5 février 2013 12:03

    effectivement, avec un avertissement en haut de l’article :

    « Cet article provoque une controverse de neutralité »

    c’est bien de le signaler aussi (Source)

    Vous avez aussi l’article sur la race tout court, pas humaine



  • al.terre.natif 4 février 2013 14:03

    « Par contre, le fait que les avions passent au dessus du lac de Grandlieu, lac protégé pour son écosystème, tout le monde s’en fout ? »

    Ben si ils passent au dessus, ya pas eu besoin de le reboucher et de le bétonner comme c’est prévu a NDDL ....

    « Il faut sauver l’écosystème NDDL, biodiversité qui existe grâce... au projet d’aéroport. »

    Intéressant d’apprendre que la biodiversité du coin n’existe que depuis 40 ans ... c’est vrai quoi, avant c’était un désert, que du sable a perte de vue et pas une goutte d’eau ... Merci pour cette information.

    Votre argument, si je ne me trompe, est que : le fait que ce projet existe, cette zone a été préservée pendant 40 ans ... mais c’est un argument contre le bétonnage, pas contre la résistance au projet ...

    « La solution est pourtant simple : suppression de tous les aéroports »

    C’est tentant, c’est sûr et je vous comprend, mais peut être qu’empêcher qu’on en construise de nouveaux serait déjà pas mal.

    PS : le cynisme dont vous faites preuve est particulièrement moche.



  • al.terre.natif 31 janvier 2013 17:33

    « la clarté, l’ordre, la fermeté » oula, je préfère la barbarie alors si c’est soit l’un soit l’autre ....



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 16:29

    « Je croirais à la démocratie quand les gens arreterons de voter »

    => ça suffisait smiley



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 16:27

    Vous n’avez peu être pas délégué ce pouvoir volontairement, mais, l’abstention et le vote blanc ne comptant pas, il a été pris par la majorité des gens qui eux ont délégué ...



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 16:24

    je suis d’accord avec vous, il ne s’agissait pas ici de parler des causes de la délinquance et de la pauvreté.

    J’éprouvais juste le besoin de mettre en parallèle cette notion de capitale du crime avec la pauvreté et la délinquance en général.

    C’est bien sûr une question de point de vue, mais je ne crois pas , contrairement à vous, qu’une justice qui applique mieux la loi soi la réponse à la pauvreté, qui est la cause même des trafics.



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 15:03

    « Pour ses promoteurs, Marseille 2013,
    c’est – en vrac : « Une machine de guerre », « un accélérateur d’Euroméditerranée », un moyen « d’attirer les cadres et les touristes », si possible de « se débarrasser de la moitié de la population » et, au passage, de « gagner cinq euros [de bénéfice privé] pour un euro [d’argent public] investi »…
     Les Marseillais sont censés participer aux réjouissances, se laisser bercer de bons sentiments, s’enthousiasmer pour une culture hors-sol parachutée depuis les sommets de la bureaucratie européenne et applaudir à l’éviction des cultures populaires intimement liées à ce territoire. Pour notre part, bien conscients que cette opération va se mener contre nous, nous ne serons pas les gogos de leur pseudo-événement. S’ils veulent la guerre, ils l’auront ! »

    http://www.marseille-en-guerre.org/



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 14:21

    c’est l’impression qu’ils donnent en lançant des débat de fumée sur des sujets polémiques. Dans le fond, il n’y a pas de changements entre la politique Sarko et celle Hollande ... toujours plus de croissance, toujours plus de dettes (mais pour de grandes choses, la guerre par exemple, pas pour le peuple, ça non ...), toujours plus de mauvais !

    J’ai du mal à croire qu’ils subissent les évènements, je pense qu’ils en profitent pour nous faire croire qu’ils n’ont pas le choix de l’action. Chaque iceberg pointé du doigt par le pouvoir est utilisé pour nous faire dévier et aller dans la direction qui leur conviens. Peu de place pour le doigt mouillé, même si c’est l’impression que ça donne de l’extérieur !



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 14:17

    tout à fait. Le « progrès de l’être humain » est directement lié aux actions de ces même être humains => c’est chacun qui a le pouvoir de se changer lui même, de grandir.



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 14:15

    ben c’est pile poil le problème décris dans l’article ... la dictature est bien là (sous une forme un peu nouvelle et pas encore trop autoritaire pour ceux qui ont de l’argent), mais il n’y a pas de nom à scander, de personne à guillotiner ... non, juste un pouvoir aN.O.M.nyme et de plus en plus décomplexé.



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 14:12

    Mais on les connait les responsables ... il s’agit de nous, tous ! Chaque citoyen délègue son pouvoir aux élus, mais porte TOUJOURS la responsabilité de ce qui est décidé en son nom !

    C’est à nous qu’il faut mettre des coups de pieds au cul, pour qu’on commence a s’intéresser aux décisions prises qui nous concernent, qui concernent nos voisins !

    Ce fonctionnement par délégation de pouvoir à certains élus ne fonctionne plus, il a conduit à une dé-responsabilisation générale, où ni politiques, ni citoyens ne se sentent responsables des décisions que les uns prennent, et que les autres subissent.



  • al.terre.natif 28 janvier 2013 14:03

    « Les trafics continueront tant qu’une politique de tolérance zéro envers les trafiquants ne sera pas mise en place. »

    => déjà il faudrait arrêter avec cette notion de « tolérance 0 », ca s’appelle de l’intolérance. C’est un mot utilisé pour faire comme si on est tolérant alors qu’on ne l’est pas.

    Et concernant e fond, oui il y a des trafics, oui, il y a de la pauvreté (que l’on essaye de cacher en racontant que les dealers touchent des milles et des cents ..., ce qui n’est vrai que pour très peu d’entre eux). Peut être que si on commençait à s’intéresser à la pauvreté, si on commençait par prendre en compte les besoins essentiels des populations de ces « zones sensibles », on aurait certainement un autre contexte.

    Ca fait des années que des gens alertent sur la montée de la violence, notamment à Marseille et ses causes. Je vous recommande d’écouter (ou de réécouter) petit frère de IAM, il y est décris la surenchère des petits par rapport aux grands de l’époque.

    Une réflexion complémentaire à ce sujet :

    Le capitalisme, avec pour moteur central l’argent, nous fait croire à chacun que tous peuvent « y arriver », gravir l’échelle sociale, à condition non pas de travailler, mais d’avoir de l’argent. Tout est basé sur la possession et l’argent. Les dernières générations, surtout dans les zones difficiles, ont très bien compris ce message, et l’appliquent de manière beaucoup plus crue que nous. Mais c’est bien l’argent qui est à l’origine de cette course effrénée à la possession, aux territoires, aux trafics.

    Il ne faut pas oublier les raisons qui poussent les gens à faire de mauvaises choses !!

    Vous vous en rendez compte certainement vous même, car, votre métaphore est très parlante :

    « C’est pour protéger de telles entreprises, qui se en multipliant provoquent concurrence et convoitise, que ces trafiquants, souvent de simples petits délinquants, deviennent des meurtriers. »

    Et oui, ces jeunes ont mieux compris que vous et moi le capitalisme pur, sa froideur et sa déconnexion de la réalité. Ils l’appliquent avec la fougue de leurs héros, Tony Montana (dans Scarface) et autres brigands, imaginaires ou réels.

    Avant de les condamner ou bien de leur envoyer l’armée, comme si c’était une nation étrangère qui nous menace (! !!), il serait bien de regarder notre système, ce qu’il produit de plus vile, et peut d’être d’y remédier déjà, de notre coté.

    Balayer devant sa porte en fait ... :)



  • al.terre.natif 25 janvier 2013 17:12

    Titre de l’étude « secrète » : « A quel point les enfants devenus adultes de parents ayant eu une relation homosexuelle sont-ils différents ? »

    L’étude à l’air d’être impartiale, c’est bien :D

    « En même temps, tous ces futurs enfants dépressifs, drogués, aux troubles psychologiques, parasites de l’état, formeront de formidables électeurs (et militants pour ceux qui seront un peu plus en forme) du Parti Socialiste. »

    Ah, il manquait une touche de politique pour catégoriser une étude partiale, qui considère que les gens qui votent socialiste sont des « drogués », des « parasites », et qu’ils ont des troubles psy ... Magnifique et sérieux !!!

    Allez, oublions la forme et l’émetteur pour parler du fond :

    Si cette étude est représentatrice de la réalité, et que les enfants de parents homo partent avec un handicap dans la vie, il semble évident qu’il faut essayer de les protéger. Mais si on protège les enfants de parents homo, que fait-on pour les familles monoparentales ? On impose aux mamans divorcées un compagnon masculin pour que l’altérité soit respectée et que les chances de l’enfant soient égales à celles des autres, ceux qui sont élevés par des familles hétéro ?

    Autre remarque, aux vues de l’explosion des « drogués », des « troubles psy » ces dernières années, faut-il conclure que les homos élèvent de nombreux enfants en cachette ? ... Peut être que les troubles psy et la drogue ont des causes différentes de l’homosexualité des parents ... non ?