• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de al.terre.natif



  • al.terre.natif 7 janvier 2013 15:46

    « Pourquoi les besoins physiologiques ont un coût ? »

    car le but ultime du capital est que tout soit capitalisable, commercialisable ... monétisable !

    de la terre (fait depuis longtemps) à l’eau (en cours dans de nombreux pays) à l’air (plus compliqué, mais on y viens), chaque parcelle de matière, humains compris, doit pouvoir être valorisée, achetée, vendue...

    Sitting Bull disait : « Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors le visage pâle réalisera que l’argent ne se mange pas. »

    Mais d’ici là, TOUT doit convertissable en argent, tout, même notre bien le plus précieux : notre TEMPS !

    Heureusement, nous sommes de moins en moins nombreux a nous laisser faire. Il faut agir, chacun avec ses moyens, chacun avec ses méthodes, et avancer vers autre chose.



  • al.terre.natif 7 janvier 2013 15:41

    « La gratuité, ça n’existe pas. » ... dans le monde capitaliste ... et uniquement pour les consommateurs ...

    En réalité, la gratuité est LE modèle de fonctionnement de la Nature. Chaque être vivant y prélève ce dont il a besoin et en « échange » se fait prélever ce dont d’autres ont besoin.

    Les grandes entreprises ont bien compris que la Nature était « gratuite », car ils la pillent sans vergogne et font payer au consommateur un prix de pillage, qui va directement dans leur poche.

    Donc bien sûr que la gratuité existe, sans elle le capitalisme et la notion de croissance n’existerai même pas !



  • al.terre.natif 7 janvier 2013 15:32

    c’est à dire ? « les principes de motivaton » ... ca m’intéresse, j’ai personnellement de plus en plus de mal a puiser de la motivation dans le travail et dans sa rémunération ... vous croyez que je suis malade docteur ? smiley



  • al.terre.natif 7 janvier 2013 15:30

    c’est pile poil la réaction typique de quelqu’un à fond dans le système actuel. Si tu as un revenu universel et que tu ne fous rien, c’est pas grave ! Tu peux le faire et si tu passe toute ta vie comme ca c’est parfait ! Personne ne t’en voudra vraiment, sauf peut être toi même, de te dire au soir de ta vie qu’elle n’a servie qu’a glander....

    Par contre, si au bout de 3 mois, ou même 3 ans, tu fini par en avoir plein le dos d’y être allongé toute la journée, et bien il te prendra sûrement l’envie de t’activer, de faire quelque chose de tes mains, et la ce revenu te permettra de la flexibilité et une créativité que ce système présent ne t’offrira jamais.

    Et puis, comme ta critique indique indirectement la peur que tu as que d’autres se reposent pendant que tu trime pour eux, ne t’inquiète pas. Le revenu universel n’est pas un salaire à 1500 ou mm 2000 € par mois sans rien faire. C’est juste un strict minimum, qui garantie à tout le monde une base commune. Si personne ne voulait bosser, de toute manière il n’y aurait rien à manger, revenu universel ou non.

    C’est un concept un peu compliqué à imaginer lorsque toute sa vie on s’est vu dire que sans travail point de salaire, difficile aussi de se dire que la collectivité peut supporter ceux de ses membre qui n’en foutent pas une ... mais un peu d’effort, un peu d’ouverture d’esprit, et vous verrez, c’est une idée intéressante.



  • al.terre.natif 7 janvier 2013 15:20

    « La complexité de la société moderne, et la masse d’individus pris dans sa nasse interdisent que l’on rêve d’un retour au petites communautés humaines, sans que le système s’écroule complètement d’abord avec les conséquences apocalyptiques que l’on imagine sans peine ... Et qui peut le souhaiter ? »

    Certainement pas. C’est VOUS même qui vous interdisez de croire (et donc de construire) ce monde différent. Il ne suffira jamais d’attendre que le système s’écroule pour en construire un nouveau. Il faut au contraire que chacun suive ses intuitions, fasse ses propres propositions concrètes. Certaines ne fonctionneront pas, mais tant d’autres marcherons et seront reprises par d’autres ! C’est ce qui se passe avec les AMAPs, avec les Jardins collectifs, ...

    D’autre part, les « conséquences apocalyptiques » que vous imaginez sont celles qui se dérouleront si justement aucune alternative n’a pas être mise en place le jour où ce système perdra prise, car il perdra prise un jour ou l’autre, c’est une certitude. Par contre, si les personnes se sont déjà mobilisées entre elles, par petits groupes, pour organiser leur sortie progressive du système, alors toutes ces initiatives seront autant de remparts contre ce chaos qui suivrait la chute du système !!!

    « L’état anarchique des pays du tiers-monde interdit que des solutions soient trouvées là-bas, et on peut donc parier, avec votre consentement et votre appui l’auteur, que les masses migratrices rejoindront nos continents ajoutant aux problèmes chez nous. »

    Si le système s’écroule, les migrants n’auront pas plus d’intérêt que vous à migrer ... La seule chose qui les attire ici, ce n’est pas le climat ni nos soi disant droits de l’homme, c’est juste l’espoir de plus de richesse, car c’est ici que nous concentrons la richesse volée chez eux et chez d’autres !

    D’autre part, je ne sais pas si vous avez déjà pu voyager dans ce « tiers monde », mais contrairement à ce que vous pensez, les alternatives sont bien plus avancées dans ces pays dit « sous développés » que chez nous, pour au moins 2 raisons :

    - d’une part leur « retard » dans la société de consommation n’a pas encore trop entamé leur réflexes de survie et leur capacité d’adaptation, qui chez nous sont bien émoussés

    - d’autre part, grâce à la délocalisation, les pollutions les plus terribles sont chez eux et non chez nous .... Ces gens se rendent donc bien plus compte que nous des méfaits d’un système basé sur le pétrole, la chimie et le plastique ! C’est justement chez eux que l’on trouve le plus de propositions, d’alternatives au système marchand du capital.



  • al.terre.natif 3 janvier 2013 17:40

    mais ce ne sont pas des armes, ni des objets de mort !!! ce sont des objets de fête, qui réjouissent le coeur de ceux qui les entendent exploser (enfin qui ne réjouissent pas tout le monde à vous lire). Un pétard n’a JAMAIS eu pour vocation d’être une arme ... 

    Quand à la société de consommation ... on pourrait certainement en débattre pendant des heures, mais de mon coté ce sont pas les pétards qui me choquent le plus....



  • al.terre.natif 3 janvier 2013 17:01

    « Parce que vous évidemment, vous n’êtes pas de mauvaise foi ! comparer des couteaux et des explosifs ! »

    Alors repartons d’un bon pied, ne parlons plus d’armes a feu, ni de couteaux ni de ...

    Votre argumentaire est le suivant :

    les pétards sont dangereux, il y a eu des morts, donc interdisons les !

    Je ne suis pas d’accord avec cette position (qui est la votre et que vous avez tout à fait le droit d’avoir). Je vous apporte un argument, qui va bien entendu dans mon sens :

    Interdire les pétards sous pretexte que c’est dangereux n’est pas une solution ! Les pétards resteront dangereux même si ils sont interdits, et il se trouvera toujours des malins pour en fabriquer / en trouver à l’étranger ou ailleurs et continuer de les faire péter.

    Le seul impact d’une interdiction pure et simple serait que les braves gens, qui lisent les notices et font attention lorsqu’ils utilisent ces instruments dangereux (pour émerveiller leurs gosses et eux mêmes), et bien ne pourront plus les utiliser ...

    Est-ce que présenté de la sorte vous comprenez mieux ma position (sans des exemples externes au problème qui ternissent effectivement le dialogue) ?



  • al.terre.natif 3 janvier 2013 16:22

    le mot antisémitisme est devenue un qualificatif sans aucun sens, utilisé surtout à tord, pour discréditer un interlocuteur. Un peu comme le qualificatif « complotiste ».

    C’est étrange, car dénaturer ce mot mène à l’oubli de ce que l’antisémitisme à pu être et est encore parfois. D’autant plus étrange, que ce sont souvent les juifs eux mêmes qui utilisent à tord et à travers ce mot, portant plus tord à leur coreligionnaires qu’à leur interlocuteurs.

    Il est bon de relayer ce genre de réponse. Merci !



  • al.terre.natif 3 janvier 2013 16:10

    « Les couteaux ne sont pas des explosifs ... »

    ah oui ok, donc la mauvaise foi est de sortie ... bien alors je vous laisse avec elle, j’ai bien peur de manquer d’arguments contre cette arme ...



  • al.terre.natif 3 janvier 2013 15:12

    mais enfin ... 

    Les couteaux de cuisines tuent aussi !!! et pourtant ils se vendent ... bref, on peut tous les faire comme ca ca ne changera pas que ce n’est pas l’interdiction qui empêchera les accidents.

    Cela dit, concernant les armes, je suis contre leur vente libre. Maintenant un pétard n’a jamais été aussi dangereux et mortel qu’une arme à feu.

    Je suis de l’avis de Bernard, éduquons nos petits (et grands) cons ;)



  • al.terre.natif 3 janvier 2013 14:04

    « il s’agit d’éviter des accidents tragiques »

    Justement, notre point de désaccord est concentré dans cette phrase : il n’est pas possible d’éviter tous les accidents tragiques. Ce n’est qu’illusion de croire qu’interdire les pétards évitera les morts tragiques de gosses qui ont envie de se faire peur, de ressentir la montée d’adrénaline...



  • al.terre.natif 3 janvier 2013 13:43

    et oui, c’est par l’absurde que je raisonne, car dans ce cas, l’absurde est la seule idée qui me soit venue à l’esprit à la lecture de votre article.

    Les pétards sont bien évidemment moins utiles que les voitures. Nous sommes d’accord.

    Mais est-ce l’utilité ou la dangerosité qui vous préoccupe ?

    Interdire ne sert qu’a attiser l’envie de ceux que vous nommez « inconscients ». Interdire aura pour simple conséquence la recherche d’autres manières d’arriver au résultat : c’est à dire prendre du plaisir à faire péter des choses. Ca vous parait certainement absurde comme plaisir, et pourtant, c’est le même plaisir qui pousse les gens a aller voir les feux d’artifices tirés par des professionnels.

    Dites vous bien une chose : il est facile de faire des version « maison » de ces gros pétards qui se vendent encore. Je préfère largement qu’ils soient vendus, plutôt que fabriqués en douce par les mêmes inconscients. Les risques sont bien moindre ainsi.

    Et de toute manière, interdire pour interdire ne sert strictement à rien ! Vous ne contrôlerez de toute façon pas ceux qui arriveront à contourner les interdictions et trouverons des pétards à l’étranger, dans des pays où la législation est plus permissive.

    C’est une expérience malheureuse qui est arrivée à ces deux jeunes, mais ce n’est ni représentatif de « toute la bêtise du monde », ni de l’état mental de notre jeunesse .... et surtout pas un argument pour tout interdire ...



  • al.terre.natif 3 janvier 2013 12:19

    l’interdiction en réaction ...

    Alors 2 jeunes meurent parce qu’ils n’ont pas suivi les consignes indiquées en GROS sur les pétards qu’ils ont achetés et vous voudriez qu’on interdise les pétards ...

    Mais alors, quand interdirons nous les bagnoles ???? qui, elles, sont responsables de bien plus de morts chaque année, et pas seulement les jours de fêtes !

    => d’ailleurs, ceux qui les brûlent tentent certainement de vous sauver la vie ... et vous les traitez d’inconscients ... bravo l’ingratitude !!



  • al.terre.natif 2 janvier 2013 14:19

    attention ... rhum dès le 1er, année compliquée ...

    Faut pas en abuser !



  • al.terre.natif 20 décembre 2012 17:11

    mais pourtant, en dehors de ce cas qui vous parait essentiel de la compétition, avoir une arme pour se défendre relève de la peur : il s’agit simplement d’avoir sous la main de quoi tuer si on est menacé.

    Non ?



  • al.terre.natif 20 décembre 2012 17:02

    D’autant que c’est bien connu, c’est souvent ceux qui ne possèdent pas d’arme qui finissent par massacrer les autres. Eux n’ont AUCUNE espèce d’idée de la valeur de la vie, eux qui n’ont jamais pris conscience du pouvoir quasi divin que confère une arme entre les mains, et de la sagesse qu’un 357 magnum procure ....

    Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre ....



  • al.terre.natif 20 décembre 2012 16:57

    Qui veut la paix ... prépare la guerre c’est ça ?

    Génial ! Et jamais vous ne vous êtes dit : si pour me défendre je brandi un flingue, l’agresseur ne risque-t-il pas de revenir (lui ou un autre si vous le descendez) pour se venger et vous descendre a son tour ... ? 

    qui veut la paix prépare la paix, et qui prépare la guerre fini toujours pas l’obtenir ...



  • al.terre.natif 20 décembre 2012 16:53

    « Ca confirme ce que je dis, les flingue, c’est pour les baltringues qui ont la trouille de tout le monde, la trouille de vivre. »

    +1000



  • al.terre.natif 20 décembre 2012 16:49

    et gandhi n’en avait pas, pourtant la résistance aux anglais en Inde à été bien plus puissante que la notre : eux n’ont pas eu besoin d’intervention extérieure pour virer les anglais.

    D’ailleurs, ces armes que les résistants utilisaient, d’où venaient elles ? de leurs maisons ? ... non, de l’extérieur .... 

    ce n’est pas un argument en faveur d’armes pour tous ...



  • al.terre.natif 20 décembre 2012 16:39

    « Non la possession d’une arme ne justifie pas le passage à l’acte. »

    alors autorisons les bombes H pour les particuliers ! Si un pays nous envahit, nous serions bien démunis de ne pouvoir leur faire péter une tite bombe dans la face !

    N’importe quoi ...

    Non la violence n’attire pas la violence, c’est bien connu ...

    Et puis vos suppositions .... Coluche disait : si ma tante en avait .... ca serait mon oncle ...

    Je vous en donne d’autres des suppositions pourries en vrac :

    - Peut-être que si l’institutrice de Newton avait été armée, elle aurait pu se faire voler son arme par un gosse qui aurait pu tuer plein d’autres enfants ...

     - Peut-être que si l’un des voyageurs ayant assisté au viol, il y a quelques années, d’une jeune femme gardien de la paix par trois loubards (dans un RER de l’Ile de France) avait été armé, il aurait pu tuer la femme gardien de la paix par erreur

     - Peut-être que ce voisin qui porte une arme constamment sur lui pour se défendre aurait péter un plomb et aurait vidé son chargeur sur un automobiliste un peu agressif

    Bien sur que le port d’arme ne fait pas le meurtrier, mais enfin, il aide bien le mec qui pète un plomb en lui laissant un moyen encore plus facile qu’un couteau pour tuer !

    Enfin, vous dites qu’en france « seuls les voyous peuvent tuer car la police, elle-même, est mise devant l’impossibilité de se défendre sans avoir à se justifier et même d’être poursuivie en justice par les assassins ou leurs familles. » et alors ? vous voudriez que les autres citoyens et la police n’aient pas besoin de justifier une mort ? Vous voudriez que personne n’ai a passer devant la justice pour avoir tué une autre personne ? Oui, c’est une conception de la justice que je vous laisse,... mais de là à dire qu’il y aurait moins de morts de cette manière, laissez moi en douter !