• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de 雛罌粟



  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 23:50
    Mais quel fatras de contre-vérités & divagations molles !

    ➀ « Les paroles critiquant les revendications des
    homosexuels, une fois la loi reconnue, seront
    susceptibles de poursuites.
    Elle aura force de loi pour tous les Etats de l’Union. »

    Non, la résolution adoptée par le Parlement européen n’est pas juridiquement contraignante.
    Par ailleurs, il est suggéré que les discours d’incitation à la haine puissent faire l’objet de dispositions législatives, pas ceux qui critiquent les revendications des homosexuels (« la Commission devrait proposer une refonte de la décision-cadre du Conseil sur la lutte contre certaines formes et manifestations de racisme et de xénophobie au moyen du droit pénal, en y incluant d’autres formes de crimes de haine et d’incitation à la haine, y compris pour des motifs liés à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre »).

    ➁ « En relativisant l’identité sexuelle biologique,
    l’orientation sexuelle devient la référence prioritaire
    plutôt que celle du stéréotype homme/femme.
    Pour les associations LGBT, l’identité sexuelle
    traditionnelle n’est qu’une construction sociale.
    Elles veulent donner plus d’importance aux autres
    différences. »

    Rien de ce baratin ne se retrouve dans le texte adopté par le parlement…

    ➂ « Certes, il faut protéger les minorités, mais
    l’homophobie, est-elle vraiment si étendue ?
    Où voyez-vous des personnes discriminées à cause de
    leur sexualité ? »

    Eh bien ici par exemple (il suffit de se donner la peine de chercher 5 minutes…).
    EXTRAIT (cela concerne une enquête conduite par l’Agence des Droits Fondamentaux sur 93 000 personnes LGBT de l’UE et de la Croatie en 2012) :
    « 
    • Près de la moitié des répondants (47 %) ont
    déclaré avoir eu le sentiment d’être
    personnellement victimes de discrimination ou de
    harcèlement fondés sur l’orientation sexuelle au
    cours de l’année précédant l’enquête.

    • Plus de 80 % des répondants dans les
    différents États membres de l’UE se souviennent
    de commentaires négatifs ou d’intimidations à
    l’égard de jeunes LGBT à l’école.

    • Deux tiers des répondants (67 %) ont déclaré
    avoir souvent ou toujours caché ou dissimulé leur
    appartenance à la communauté des personnes LGBT
    pendant leur scolarité, avant l’âge de 18 ans.

    • Un répondant sur cinq ayant travaillé et/ou
    recherché un emploi au cours des douze mois
    précédant l’enquête, a ressenti de la
    discrimination dans ces situations au cours de
    cette période.
    Ce pourcentage passe à un répondant sur trois
    chez les personnes transgenres.

    • Parmi les répondants ayant fréquenté un
    café, un restaurant, un bar ou un night-club au
    cours de l’année précédant l’enquête, une
    personne sur cinq (18 %) a eu le sentiment d’avoir
    été personnellement victime de discrimination
    dans ce lieu au cours de l’année écoulée en
    raison de son appartenance à la communauté LGBT.

    • Un quart de l’ensemble des répondants à
    l’enquête de l’UE sur les personnes LGBT (26 %)
    ont été victimes d’agression ou de menaces avec
    violence au cours des cinq années précédentes.

    • Environ trois répondants transgenres sur dix
    ont déclaré avoir été victimes de violence ou
    de menaces avec violence à plus de trois reprises
    au cours de l’année précédant l’enquête.

    • La majorité des répondants ayant été
    victimes de violence (59 %) au cours de l’année
    écoulée ont déclaré que la dernière agression
    ou menace de violence étaient entièrement ou
    partiellement dues au fait qu’ils étaient perçus
    comme des personnes LGBT.

    • Moins d’un répondant sur cinq (17 %) a signalé
    à la police le dernier incident de violence
    motivée par la haine dont il a été victime.
    Environ 66 % des répondants ont peur de tenir la
    main de leur partenaire du même sexe en public.
    Chez les répondants gays et bisexuels de sexe
    masculin, ce pourcentage passe respectivement à
    74 % et 78 %.

    • Plus de quatre cinquièmes des répondants ont
    déclaré que les plaisanteries à propos des
    personnes LGBT étaient courantes au quotidien.

    • Près de la moitié des répondants estiment que
    les politiciens dans leur pays de résidence
    tiennent régulièrement des propos insultants à
    propos des personnes LGBT.
     »



  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 22:37
    Aldous : « Droits du Nombril [bla-bla]
    individualisme aveugle [bla-bla]
    consommateurs [bla-bla-bla] »

    Eh oui, c’est bien connu !
    Quand un homme et une femme se marient, ils se dévouent à une noble cause (un peu comme quand un certain maréchal — qu’Aldous doit bien aimer — fit, aux heures sombres de notre histoire, don de sa personne à la France…) ; alors que quand deux hommes ou deux femmes s’épousent, ce ne peut être que par un mesquin & infantile caprice.

    Quand un homme et une femme adoptent un enfant ou recourent à l’AMP, là encore c’est par grandeur d’âme et désintéressement ; alors qu’un couple homo qui adopte (quelle horreur !) c’est… pur égoïsme & vil consumérisme.
    Forcément.


  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 22:10

    Anti-gauchiste : « le mariage né célèbre pas

    l’amour mais l’hétérosexualité ».

    Il n’y a que dans les théocraties ou, plus généralement, les dictatures que l’on charge les institutions d’une telle fonction de propagande.
    Dans une démocratie — où l’État, par élémentaire respect de la pluralité des mœurs & opinions, se doit d’être neutre — le mariage n’a pas à célébrer telle ou telle forme de sexualité.
    L’hétérosexualité… Et pourquoi pas bientôt l’inceste ou la zoophilie !?


  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 21:35

    Confusion mentale ?

    JL : « l’État, en légalisant le mariage homosexuel
    a fourré son nez dans quelque chose qui relève
    de la sphère personnelle, intime. »

    Vous voulez dire plus intime que le mariage hétérosexuel (sur lequel il légiférait déjà) ?
    Alors, pour info, le mariage est une institution et un contrat dont les modalités sont décrites par le code civil.
    Comme sujet personnel, intime, on a vu mieux…


  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 21:19

    tf1Groupie : « N’est-on pas juste en train

    de célébrer la perte de sens du mariage »

    Lequel, de sens ? Le vôtre, le mien ?
    Le mariage n’a jamais que le sens qu’on veut bien lui conférer, selon les lieux et les époques.


  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 21:13

    philouie : « ne plus voir que du bien dans toute sexualité adulte librement consentie

    Formule d’une profonde absurdité.

    en particulier en raison de la présence de tiers.

    les enfants »


    Ah ! Vous faites ça devant des enfants ?

    Y a des pervers qui se retrouvent en taule pour moins que ça, vous savez.



  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 20:58

    christophe nicolas : « Dieu existe, on a des preuves ».


    Et quelles preuves !
    Percutantes.
    Du coup je cesse immédiatement d’être athée !
    (Naaan, je déconne…)

    Dites, Adrien, ça vous fait quoi d’avoir le soutien d’un philosophe du calibre de christophe nicolas… ?


  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 20:44

    paulau : « Voici la lettre écrite par [bla-bla] »


    Merci, j’ai bien ri !
    (Avec les baltringues de la Manif Pour Tous — & autres anti-djendeur — on pense qu’on a fini par atteindre le fond, mais non, ils peuvent encore faire mieux…)


  • 雛罌粟 雛罌粟 25 juillet 2014 20:20

    « il ne s’agit pas seulement de

    prohiber les discriminations mais
    de modéliser [sic… modeler, peut-être ?]
    les comportements sexuels »

    Ça commence fort !
    (Et pour moi ça se termine là.)
    Encore un énième pamphlet poussif de paranoïaque, apparemment.

    Farida B., sors de ce corps !


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 15:34

    Vous dispensez aussi des leçons de maintien, lermontov ?

    (Et doit-on vous appeler… Nadine de Rotschild ?)


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 14:44

    Pierredu : « j’appelle homophobe toute personne qui dit que l’homophobie, c’est quand même de la faute des gays au bout du compte »


    Eh oui, c’est bien connu, pour les salauds les victimes sont toujours un peu coupables : ils vous diront que Hitler a sans doute exagéré mais… que les Juifs l’avaient un peu cherché, aussi !
    Ou encore qu’une fille qui se fait violer, c’est parce qu’elle a aguiché son agresseur ; la prochaine fois elle mettra moins de maquillage, et un pantalon au lieu d’une jupe.


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 14:29

    Guit’z (pas effarouché par l’auto-contradiction) : « lequel d’entre nous se présente aux autres en leur jetant à la gueule ce qui les en distingue - et dans le cas des pédés militants, ce qui les en sépare, et milite pour les en séparer ? »


    Revendiquer que les couples de même sexe ou de sexes opposés soient rangés sous une même loi commune (mariage, adoption) c’est militer pour une… séparation ?
    Il me semble au contraire que c’est faire œuvre d’universalisme et d’effacement des particularismes devant la loi et la société ; l’exact contraire du communautarisme.

    Votre propos me paraît aussi idiot que de prétendre que Mandela luttait pour l’Apartheid.


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 14:02

    Aldous : « Non la norme c’est ce qui est normal »


    Eh bien, si être normal c’est être aussi bas de plafond & ennuyeux que vous, cultivons l’anormalité !


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 13:45

    Pierre : « Je n’ai pas gardé le lien mais j’ai lu il y a quelques années une étude qui le démontrait [bla bla] »


    Quel dommage !
    On a perdu une bonne occasion de se fendre la poire…
    (Vous êtes sûr que c’était pas plutôt une conversation de bistrot ?)


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 13:34
    LetUsComment : « on a fait du mariage
    une question “d’adultes qui s’aiment”,
    alors qu’il est selon moi un pilier
    sociétale en vue des enfants »

    Selon moi : tout est dit…
    Selon vous, mais pas selon la constitution, ni le code civil (si oui, quels articles SVP ?) ni aucune autre règle de droit.
    La loi ne prescrit aucune finalité particulière au mariage.
    Pour certains il s’agira de fonder une famille avec enfants, pour d’autres il s’agira de la consécration d’un amour, pour d’autres la reconnaissance sociale et officielle de leur vie de famille ou amoureuse, pour d’autres encore il s’agira de raisons patrimoniales, pour d’autres — plus rares — il pourra s’agir de l’alliance de deux familles (aristocratie, mariages arrangés…). Souvent plusieurs de ces raisons coexisteront, mais le code civil les accueille toutes sans en privilégier aucune.
    (Par ailleurs, mariage & procréation ont cessé depuis longtemps de coincider : on se marie sans procréer mais, plus encore, on procrée sans se marier : en 2013 ce sont 57 % des enfants qui sont — en France — nés hors mariage ; et ces enfants n’ont pas moins de droits, vis-à-vis de leurs parents, que les enfants de couples mariés, et ils ne sont pas plus mal élevés non plus.)

    Vous vous offusquez par ailleurs que l’on vous soupçonne bassement d’homophobie alors que — bien au contraire ! — vous n’auriez que de nobles & désintéressées préoccupations : l’intérêt des enfants.
    Alors mettez-vous un instant à la place de ceux (dont je fais partie) qui sont favorables aux mariage & adoption par les couples de même sexe : nous avons la vive impression de voir des énergumènes qui, ne sachant pas comment dissimuler leur profonde et viscérale motivation (qui ne fait plus guère recette au XXIe siècle), se sont forgé de toutes pièces une cause élevée et qui n’aurait rien — mais alors rien de rien ! — à voir avec de l’homophobie.
    Du temps qu’elle en était encore l’égérie, Frigide Barjot avait férocement interdit à tous ses suiveurs la moindre extériorisation de trace d’homophobie ; on a vu ce que ça a duré, et comment — accusée de mollesse, voire de traîtrise à la cause — elle a fini par être éjectée par le mouvement même qu’elle avait organisé.

    Ce qui est fâcheux c’est que ce goût pour l’intérêt des enfants vous est venu, comment dire… sur le tard, tout subitement. Auparavant, que des parents élèvent seuls leur enfant, que des célibataires puissent adopter, cela n’avait pas suscité le moindre haussement de sourcils ; mais alors… que des homos puissent devenir parents, et là on déboule dans les rues par centaines de milliers !

    Quant à votre couplet sur la nécessaire altérité, la complémentarité, dont un enfant de couple homo serait privé, c’est juste… du flan.
    Vous avez beau chercher de quoi habiller un peu et rendre respectable ce semblant de préoccupation altruiste, il n’empêche que vos craintes & tergiversations embarrassées ne reposent sur… rien.

    Comment voulez-vous donc, qui n’avez à opposer qu’une espèce de sentimentalité évaporée & irrationnelle — rien de concret ou d’objectif — que l’on ne vous soupçonne pas d’agir en réalité par ordinaire & banale homophobie ?
    Et j’ajouterai même : une homophobie qui s’ignore, pour certains, tout convaincus qu’ils sont (par l’effet d’une sorte de méthode Coué) qu’ils n’en veulent pas du tout aux homosexuels (alors que jeter à la face des gens qu’ils nuiront — à cause même de ce qu’ils sont — à leurs enfants est, en soi, d’une violence inouïe).
    Comment voulez-vous que l’on croie — alors même que des éléments concrets existent pour se forger un avis — à la sincérité de vos doutes sur l’intérêt des enfants ?

    _________________________________
    « LES FACTEURS QUI INFLUENCENT L’AJUSTEMENT DES
    ENFANTS NE SONT PAS DÉPENDANTS DU SEXE OU DE
    L’ORIENTATION SEXUELLE DES PARENTS

    Des centaines d’études ces 30 dernières années
    ont élucidé les facteurs qui sont associés à un
    ajustement sain des enfants & adolescents 
    — i. e. les influences qui permettent aux
    enfants & adolescents de bien fonctionner dans
    leur vie quotidienne.
    Les trois plus importants sont :
    (1) la qualité des relations parents-enfants ;
    (2) la qualité des relations entre les adultes
    qui comptent dans la vie des enfants & adolescents ;
    (3) la disponibilité de ressources,
    économiques et autres.
    […]
    la vaste majorité des études scientifiques qui ont
    comparé directement les parents gays & lesbiens
    avec les parents hétérosexuels ont démontré avec
    constance que les premiers sont des parents aussi
    compétents & capables que les seconds, et que
    leurs enfants sont tout aussi sains
    psychologiquement, et aussi bien ajustés. »

    La suite à lire (en anglais, p. 18 à 36) dans le rapport de synthèse co-signé en 2013 par l’American Psychiatric Association, l’American Psychological Association, l’American Medical Association, et quelques autres sociétés savantes d’importance comparable.

    J’ai beau chercher, je ne vois décidément aucune autre raison in fine que l’homophobie.
    Qui plus est… honteuse.


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 11:42

    Aldous : « Vous avez le cerveau bien lavé comme il faut. »


    Et tout ce qui provient du vôtre est immanquablement sale ; avec vous on n’est jamais déçu…


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 11:25

    Marais : « Il y a une différence entre les couples hétérosexuels et homosexuels : statistiquement, l’union des premiers est plus stable que celle des seconds. »


    Pour s’en assurer, encore faudrait-il comparer ce qui est comparable, à savoir deux populations (homos/hétéros) qui jouissent du même statut social & des mêmes droits (mariage, notamment) au long d’une durée suffisante.
    Parce que sinon c’est un peu comme comparer le taux de cancers du poumon selon le sexe en prenant un échantillon de femmes qui fument et un échantillon d’hommes qui ne fument pas…


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 11:12

    fmAA52 : « les pd peuvent s’enculer tranquille avec la bénédiction du gouvernement mais les héteros ne peuvent pas aller aux putes ! »


    ① Les hétéros aussi peuventcontinuer à s’enculer tranquille (monisuer sur madame, ou inversement [avec accessoires], selon la fantaisie de chacun…) ;
    ② les homos n’ont — pas davantage que les hétéros — le droit d’aller aux putes.


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 10:33
    eric : « toutes les études montrant que
    les enfants élevés par des couples homo.
    par construction portant sur des cas peu
    nombreux et le plus souvent assez
    récents, sont parfaitement équivalents a
    ceux élevés dans des familles hétéros
    sont nécessairement fausses […] »

    Peut-être R. Vionnet a-t-il seulement eu la faiblesse de se référer à l’opinion argumentée de l’American Academy of Pediatrics qui, elle, s’est un peu penchée sur la question, vu qu’il s’agit du premier ordre au monde de praticiens & chercheurs en pédiatrie (mais qui ont sans doute — nul n’est parfait — le tort de n’avoir pas pris connaissance de vos vues à vous sur la question)…
    Et qui soutient sans ambiguïté le mariage des couples de même sexe, en raison du bénéfice qu’en tireront les enfants qu’ils élèvent, ainsi que l’adoption d’enfants par ces mêmes couples.

    À moins qu’il ait simplement pris connaissance de cette synthèse conjointe de l’American Psychological Association, l’American Medical Association, l’American Psychiatric Association etc., qui prend en compte plusieurs décennies de recherches sur l’homoparentalité, et qui conclut (p. 14➝26) que les enfants élevés par des couples de même sexe s’en sortent aussi bien que les autres.


  • 雛罌粟 雛罌粟 19 juillet 2014 10:15

    Aldous : « Kinsey, apologiste du viol d’enfant,

    est mort en se mutilant les couilles. »

    Vous êtes encore plus atteint que je ne le soupçonnais de prime abord.
    Ça fait peur…