• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Daniel MARTIN



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 18 septembre 14:16

    @the clone
    Je partage votre avis, toutefois les « écologistes » style JADOT ou d’autres qui n’interviennent seulement que sur le plan politique ne sont qu’une infime minorité, car ce sont celles et ceux qui ont des fonctions ministérielles (ce qui s’est révélé désastreux sous le quinquennat Hollande pour l’écologie) ou des mandats de députés par le biais desquels ils peuvent influencer les choix politiques. Mais effectivement celles et ceux qui agissent sur le terrain, c’est à dire la grande majorité sont bénévoles dans des associations ou dans des conseils Municipaux. J’ai été lu conseiller municipal écologiste(d’opposition) pendant 11 ans dans une ville de 20 000 Habitants et comme tous les conseillers municipaux je l’ai fait par conviction et bénévolement. Seul le Maire et les adjoints perçoivent des indemnités.



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 18 septembre 13:58

    Je voudrais rappeler que le libéralisme économique est incompatible avec l’écologie, sauf qu’il est revendiqué aussi bien par la droite que la gauche

    « La véritable liberté est indissociable de la protection des plus faibles. Le libéralisme à l’occidentale est synonyme d’esclavage pour la grande majorité des hommes, qu’ils soient citoyens des pays du Sud ou relégués dans les couches dévalorisées des pays du Nord  ».
    Albert JACQUARD (1925 – 2013) - (J’accuse l’économie triomphante, 1995)


    Le libéralisme, mis en oeuvre à partir des années 1980 dans une économie mondialisée hyper productiviste, consiste à transformer la société pour qu’elle réponde pleinement aux exigences du capitalisme financier qui a pris le pas sur le capitalisme de type managérial des propriétaires des grandes entreprises capitalistes du 19 eme et 20eme siècle. Métallurgie, construction mécaniques, automobiles, travaux publics, aviation, textile etc. Aujourd’hui avec le libéralisme ce sont les puissants groupes financiers via la bourse et les agences de notation qui ont pris le contrôle des grandes entreprises, de l’économie et indirectement le pouvoir politique. Cela se traduit par la libre circulation des capitaux, la mise en concurrence des travailleurs avec nivellement par le bas des salaires et des droits sociaux, réduction, voire suppression de nombreux services publics qui sont transférés au privé, bref, suprématie absolue de l’économie.


    Le libéralisme est devenu le fondement des grandes instances mondiales, comme l’OMC ou le FMI qui par leur supranationalitééchappe à toute légitimité démocratique. Il est le seul modèle enseigné dans les grandes écoles où aucune autre vision n’est étudiée. Il est la seule logique des grandes entreprises et et tend à devenir la seule référence des gouvernements, de droite comme de gauche.
    Présenté comme loi naturelle, le libéralisme devient alors intouchable, ce qui lui permet d’échapper aux aléas électoraux du jeu démocratique.


    Le désir d’appropriation chez l’homme étant le plus fort, sauf à imposer un régime autoritaire pour s’opposer au libéralisme en faveur du climat et la situation écologique de la planète, ce qui ne peut se faire qu’au niveau international et semble mission impossible, on ne peut qu’être extrêmement pessimiste pour la suite...




  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 14 septembre 15:03

    J’avais omis de préciser qu’au mois de Juillet 2019 le cours du prix pour le soja se situait à 325,83 euros la tonne. Ce qui signifie que hors transport, 13 millions de tonnes importé à 325,83 euros la tonne, c’est une dépense de plus de 4,2 milliards d’euros

    https://www.indexmundi.com/fr/matieres-premieres/?marchandise=soja&monnaie=eur

    Pour la France 3,5 millions de tonnes importé soja à 325,83 euros représente une dépense de 1,14 milliards d’euros




  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 10 septembre 19:30

    Il est écrit « ... lors du GT à Biarritz » Il s’agit du G7, mais vous avez rectifié



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 23 août 16:18

    @microf

    Je partage vos observations, mais il ne faut pas oublier que l’Afrique est aujourd’hui cancérisée par le terrorisme Islamique, Aucun de ses Etats n’y échappe, or la France a sa part de responsabilité et pas des moindres.

    En mettant en place des « kleptocraties » locales pour avoir accès à bas prix aux ressources fossiles (gaz, pétrole, uranium...) dont les victimes sont les Africains par le niveau de vie misérable qui leur est imposé et qui va avec l’explosion démographique qui les caractérise. C’est bien connu, les populations qui ont un meilleur niveau de vie se traduisant par l’accès facile à l’éducation et à la santé, font moins d’enfants et ont une autre approche cultuelle et culturelle qui évite la violence.

    Quand c’est la ville qui nourrit la campagne dans certains pays de l’ex empire colonial, en les inondant de poulets congelés et autres produits transportés par avion de la France, c’est inacceptable, car cela contribue à détruire les économies rurales et aggraver leur niveau de vie, déjà peu enviable et qui va contribuer aux migrations massives de désespoir que l’on connaît...

    Alors ne pas s’étonner que les Chinois saisissent l’occasion pour assurer la relève avec des opérations de charme... 



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 23 août 15:38

    @Fifi Brind_acier
    On est bien d’accord que les démocrates avec, plus ou moins de nuances, suivant les personnalités, sont mondialistes et militaristes.

    Mais, TRUMP Protectionniste !! TRUMP, c’est normal, il est le Président Américain et n’a qu’un objectif : asseoir la domination Américaine dans la compétition mondialiste libérale, qu’à aucun moment il ne remet en cause. Cela, au moment ou les USA sont en perte de vitesse et doivent faire face aux Chinois, Russes et Européens qui sont en compétition, entre eux et avec les USA, pour maintenir ou accroître leur zone d’influence, bien que l’UE soit un maillon faible dans cette compétition.

    Le refus de TRUMP de se soumettre à certains traités essentiels où les remettre en cause en est révélateur, sauf que cela fait courir des risques de conflit aux conséquences insoupçonnables.



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 22 août 17:48

    @Spartacus
    Non, je ne suis certainement pas un anti américain primaire, mais
    Aujourd’hui TRUMP est plus dangereux que POUTINE (lui, même s’il n’est pas un parangon de démocratie, n’a pas déchiré l’accord de Paris sur le climat, ni l’accord sur le nucléaire Iranien, ni celui des interdictions de l’usage des armes nucléaire et encore moins instrumentalisé les égorgeurs Islamistes de Daech) et j’espère que Bernie SANDERS avec qui je communique et échange régulièrement depuis près de 10 ans ou un(e) autre démocrate Américain sera élu(e) aux prochaines Présidentielle.
    Concernant l’Ukraine,les choses sont beaucoup plus complexes et la prétendue « annexion de la Crimée » n’est qu’un rattachement de cette péninsule au pays d’origine, choisi d’ailleurs par la population par référendum.
    Je précise que je n’ai jamais bu du whisky, ni les alcools forts et encore moins du Cocacola, et je bois assez rarement du vin. Je ne commande pas par Amazon, il y a suffisamment d’autres sites. Notez que J’utilise un logiciel libre.



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 16 août 11:22

    @foufouille
    L’uranium est une ressource fossile, donc épuisable. L’épuisement de cette ressource fossile dans le temps se fera suivant l’évolution de sa consommation et de celle de la recherche scientifique. 

    S’il est exact que les terres rares ne sont pas toutes rares, mais les métaux rares issus de ces terres qui sont absolument indispensables à nos systèmes informatiques et aux « intelligences artificielles » qui ont fait changé les robots de statut et qui vont bouleverser notre culture et l’économie avec la crainte justifiée du« grand remplacement » dans les entreprises, ces métaux rares issus des terres dites rares ne sont pas inépuisables. Que la Chine qui détient moins de 30% des réserves mondiales produise plus de 90% des terres rares ( qui ne le sont pas toutes) c’est bien à cause des prix, mais cela ne va pas durer.. Et Là...



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 19 juillet 07:49

    Pour ce qui concerne le chercheur de l’institut du Minnesota j’ai « écorché » son nom. En fait il s’agit de : B. SUNDQUIST et non de BENQUIST. touts mes excuses



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 26 mai 08:31

    @Roubachoff
    Naturellement je m’attendais à ce que quelqu’un fasse cette remarque et je suis bien d’accord avec vous sur le fait qu’on pourrait jouer longtemps à ce petit jeu des dictons... Au fait, s’il y a plus d’un âne à la foire qui s’appelle Martin, tous les ânes ne s’appellent pas Martin et tous les Martin ne sont pas des ânes. Allez sans rancune et à bientôt de vous lire.



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 23 janvier 15:18

    @rogal
    Si je ne m’abuse pour les gaz c’est suivant les conditions de température et pour une pression d’un peu plus de 1bar, en kg/m3 :
    Butane = 2,58
    méthane 0,71
    propane1,96

    Je ne suis pas un spécialiste et je n’appartins pas à la classe supérieure au sens ou vous l’entendez, j’essaie simplement d’attirer l’attention et de mettre en garde par rapport aux périls qui nous guettent, si nous ne changeons pas de façon radicale certains de nos comportements consuméristes. Je tiens toutefois à vous remercier sincèrement pour avoir pris le temps de lire ce texte.



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 16 janvier 09:58

    @Serge ULESKI

    Il est évident qu’il y a une crise de la représentativité depuis longtemps, aggravée par toutes les affaire et le cumul des mandats qu’il faudrait interdire totalement, car,il y a hypocrisie. Lorsqu’un Maire de grande ville, Président de Région de département devient député, voire Ministre, s’il doit démissionner,car il est désormais interdit de cumuler avec la direction d’un exécutif, et rester simple Conseiller (Municipal,départemental, régional) il peut sans passer par le suffrage universel revenir à la tête de l’exécutif territorial s’il n’est pas réélu Député ou reconduit comme Ministre.

    Pour votre information et celle des lecteurs je vous joins le lien qui vous permettra de lire en version numérique de livre que j’avais écrit concernant une proposition de réforme, ou plus exactement de changement de la Constitution, car c’est bien là qu’il faut modifier en profondeur les principes qui guident toute l’organisation sociétale :

    /home/david/Bureau/Documents/646443_lcl_flip RECONSTITUTIONNALISER.pdf
     



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 3 janvier 13:58

    @gaijin
    Effectivement j’aurai du utiliser un autre mot beaucoup plus réaliste, par exemple : des erreurs qui ont caractérisé un gouvernement et un parlement coupés du pays 



  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 18 août 2018 15:39

    @CN46400

    Je vous remercie de l’attention que vous avez porté à ce texte, mais Je ne vois pas en quoi cet article est défaitiste. Je ne fais que démontrer avec objectivité une méthodologie de classement mondial des universités qui est totalement biaisée et favorise principalement les universités de « l’empire », comme vous dites. Mais aussi en France cela justifie des fusions d’universités qui deviennent un système concentrationnaire lourd engendrant de véritables monstres administratifs qui ne permettent, ni une meilleure gestion, ni surtout un accroissement du niveau. 

    Je vous précise par ailleurs que je ne bénéficie d’aucune subvention de qui que ce soit et encore moins de « l’empire ».
     


  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 20 juillet 2018 19:02

    Les « barbouzes » le retour ? auriez vous pu sous-titrer votre article, que je ne peux qu’apprécier.

    Comme quoi en « république exemplaire », il y a le dire pour le meilleur et le faire pour le pire... 


  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 30 juin 2018 22:07

    @mmbbb


    Vous avez raison de le souligner, d’ailleurs la liste est longue, mais si je n’ai cité que GOBINEAU c’est parce qu’il est symbolique par son ouvrage sur « l’inégalité des races » d’un forme d’institutionnalisation de ce qui va découler, c’est à dire une classification quasi officielle entre individus supérieurs et inférieurs dont le régime Hitlérien en fut une caricature extrême, mais aussi la colonisation qui n’était pas en reste.... 


  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 30 juin 2018 21:56

    @popov

    Je n’ai jamais prétendu que les problèmes d’immigration et la façon dont ils sont traités ne contribuait pas au « populisme » et au replis nationaliste. Mais qui est responsable de cette situation n’est-ce pas ceux qui ont déstabiliser des pays tel que l’Irak, la Libye, la Syrie au premier rang des quels USA, Grande Bretagne et France en instrumentalisant les égorgeurs de Daech et consorts... Rappelez vous FABIUS qui justifiait le soutien militaire et financier au Front Al Nosra (Alquaïda) en Syrie « parcequ »ils sont efficaces contre Bachar Al ASSAD« . Mais que ne ferait -on pas pour le Pétrole et assurer le pain quotidien aux multinationales type » Lafarge". 


  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 30 juin 2018 21:42

    @moderatus

    Effectivement, vous avez raison. C’est ce que j’indique d’ailleurs en fin du texte : Déconstruire à partir de la biologie un concept tel que celui de « race » est nécessaire, mais cela n’aura qu’un effet limité sur ses aspects dévastateurs, si grâce à la connaissance et au savoir la culture des individus ne change pas radicalement dans ce domaine. 


  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 29 juin 2018 19:42

    @Mohammed MADJOUR

    Effectivement, mais il ne faut pas oublier tous ces citoyens braillards avec des propos qui sont plus que limites qui peuplent les stades les jours de match ou les bistrots devant une télé ou chez eux en bouffant des cacahuètes et buvant de la bière avec des commentateurs de télé qui font « gerber ». Mais il vrai que d’un peuple d’ignorants on en fait un peuple d’esclaves. Et comme Je comprends ces braves chimpanzés, lorsqu’ils disent "surtout ne dites pas que l’homme descend du singes, car pour nous ce serait la pire des hontes...


  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 19 janvier 2018 18:32

    @njama
    Vous avez raison. Effectivement un indice de correction doit être inclus de manière à tenir compte des lieux où le prix de l’immobilier est élevé de manière à préserver l’équité entre, par exemple Paris et la province ou des centres urbains de métropoles et des communes rurales de secteurs excentrés de certains départements ruraux...