• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de lephénix



  • lephénix lephénix 11 février 10:47

    @Baldis30

    il ne s’agit pas de nier les avancées du progrès dont nous avons bénéficié jusque là mais de réaliser que désormais ce « progrès »-là se fait aussi contre la santé publique depuis que l’obsession du « profit » l’emporte sur toute autre considération éthique...

    nous ne sommes qu’au début de cette prise de conscience et le déferlement technologique nous réserve bien de mauvaises surprises...



  • lephénix lephénix 11 février 10:43

    @Fergus

    on dirait qu’elle a nourri son cadavre tout ce temps : il n’y a pas que fumer qui tue mais aussi l’ignorance, la désinformation, la junk information et l’entreprise de destruction de toute intelligence collective...



  • lephénix lephénix 28 janvier 21:14

    @ Pierre Régnier

    c’est l’évidence : il y a urgence à repolitiser l’essentiel qui nous constitue  à commencer par la façon dont on empoisonne l’air l’eau la nourriture nos vies et la « démocratie » 

    ce qu’ils font résonner à grosses caisses ce ne sont que simulacres de résonance

    captation il y a fatalement en kieptocratie...



  • lephénix lephénix 28 janvier 12:00

    les « maîtres des horloges » ont inversé le temps... le compte à rebours entamé depuis, arrive à son terme, la salle de bal brûle, la « population réellement utile » a déjà fondu, l’aiguille de l’horloge indique la fin du simulacre... les hommes de bonne volonté remonteront le temps vers un avenir, qu’il soit devant ou derrière eux...après que tout le monde se soit laissé emporter si loin de sa vie...

    excellent bilan, mais victor hugo rappelait dans « les misérables » qu’après la philosophie il faut l’action  « la vive force achève ce que l’idée a ébauché »..



  • lephénix lephénix 28 janvier 11:46

    @ Pierre Régnier

    précision essentielle, certes... l’économisme globalisé a créé une société incontrôlable, fondée sur l’exploitation de tous par quelques uns, sur une monétarisation sans précédent des relations sociales et leur réification, sur une obsession quantitative et sur un simulacre, ce signe monétaire fétichisé qui dérobe le réel... vaste sujet qui renvoie à des mises en résonance entre individus pour des alternatives viables... 



  • lephénix lephénix 6 janvier 12:54

    @ Melusine ou la Robe de Saphir

    merci pour cette belle synchronicité, ce chant des partisans il y a aussi « the partisan » composé par une jeune fille d’origine russe, Anna Marly, sous l’Occupation, adoptée dès 1950 par Leonard Cohen alors animateur d’une colonie de... vacances et intégré à son répertoire notamment pendant son concert à l’île de Wight en 69... cette chanson a été portée par des interprètes immenses comme esther ofarim en 1971 et toujours par Leonard dans ses ultimes concerts avec des arrangements de plus en plus somptueux... nul doute que de somptueux réarrangements s’accompliront...

    il ne s’agit pas de haine, mais de renouer avec de véritables ressources spirituelles pour dissoudre bêtise, cupidité et folie Bernard Vergely disait à peu près cela en annonçant dans son dernier livre une « destruction de la bêtise et la folie qu’aucune révolution n’est parvenue à faire jusqu’à présent », il faudrait que je retrouve son livre et ce passage mais de mémoire il annonçait bel et bien une « révolution d’autant plus destructrice et révolutionnaire qu’elle ne fera aucun mort, rien que des vivants », ce sera sans doute matière à un article à venir, il suffirait.. d’en trouver le temps, alors que tout s’accélère...



  • lephénix lephénix 5 janvier 20:52

    @zzz’z

    le constat est implacable... et conforme à la situation sur le terrain qui bascule en « front »...

    partagé par « le plus grand nombre », il renverserait la table... et la situation de verrouillage et de pétrification qui piège tous ceux qui aspirent simplement à ce qui pourrait s’appeler une « vie digne et décente » en y oeuvrant loyalement sans subir de ponction parasitaire servie avec une langue de bois mort et de vipère déversée par toutes les ondes mauvaises...



  • lephénix lephénix 5 janvier 20:41

    @ Melusine ou la Robe de Saphir

    après avoir fait nous-mêmes notre propre malheur en donnant notre « confiance » et « crédit » à ceux qui ne représentent pas le moins du monde « nos intérêts » il va être difficile de remonter du fond des abysses avec une telle quantité de plomb inoculé...

    quand tout l’or de la créativité et de la « productivité » humaines a été ainsi changé en plomb il faut un grand œuvre alchimique dont le préalable sera la destruction de la stupidité de la cupidité et de la folie une destruction qui une fois faite ne fera plus de mort mais donnera des vivants...



  • lephénix lephénix 5 janvier 20:29

    @Lucarn

    cet article est une recension du livre de Liliane Held-Khawam et une invitation à le lire  peut-être comporte-t-il des réminiscenses d’autres lectures dont certaines ont été proposées ici.. ce genre de livres converge vers le même constat clinique et attristé et tout cela avait déjà été dit par Proudhon au lendemain de 1848, par Duboin à partir de 1923, par Maurice Allais, etc.



  • lephénix lephénix 19 décembre 2018 18:36

    @hunter

    après l’addiction, le gavage.. après le gavage, l’overdose et la steatose... preuve que le « marché est arrivé à maturité » : « on » importe des multitudes de nouveaux « consommateurs » technozombifiés venus « tout équipés », les autres étant arrivés à saturation et commencent à protester contre la pollution electromagnétique...



  • lephénix lephénix 19 décembre 2018 12:53

    @ pemile

    « on » les a bien eus mais on en reprendra de moins en moins, de ces grands enfants de moins en moins gadgetophiles...



  • lephénix lephénix 19 décembre 2018 12:42

    @hunter

    oui c’est le vocabulaire des « sciences humaines » difficile de s’en extraire pour rendre compte d’un ouvrage dans ce domaine...

    le but est d’enclencher une prise de conscience vers cet enjeu et le contre-pouvoir que l’auteur entend créer...

    si le panurgisme le plus suicidaire mène le troupeau dans ce cloaque electronique, il y a aussi une part d’illectronisme qui en préserve d’autres qui hélas ne connaissent pas les OS libres et toute cette machinerie machinique qu’ils n’ont jamais demandé comme disait coluche : « il suffirait de ne pas acheter pour que ça ne se vende pas »....

    que demande le peuple ? qu’on lui fiche la paix sans racket ni prédation travestis en « progrès » technique qui mène droit vers la falaise... 

    pour ceux qui sont condamnés à avoir une wouahturrr, ils en veulent une, basique et rustique, qui sert à rouler d’un point à un autre, pas d’un smartphone sur roues....

    que demandent les « vrais gens » dans la « vraie vie » ? d’un téléphone qui sert à téléphoner et avoir quelqu’un au bout du fil...

    mais à ce degré de complexité et de stupidité, le château de cartes « civilisationnel » va être soufflé au prochain retour de boomerang...



  • lephénix lephénix 19 décembre 2018 12:06

    @JL

    effectivement c’est tout le problème des longues phrases alambiquées...

    la substance est bien plus simple : quand la megamachine(rie) est devenue « le monde » il n’y a plus non seulement de « vie privée » ni d’avenir commun...



  • lephénix lephénix 11 décembre 2018 22:29

    @ Melusine ou la Robe de Saphir

    excellent rappel : le « serpent monétaire » giscardien des seventies préfigurait l’étreinte mortelle de l’euro...c’est dire à quel degré notre monde est phagogyté par notre rapport à « l’argent » c’est-à-dire le rien, l’ophidienne étreinte de l’abstraction fondamentale, du signe censé représenter le réel qui nous coupe de la réalité...nous voilà arrivés avec la « monnaie digitale » et le monde sans cash fondé sur crypto-monnaies c’est-à-dire sur le néant au terme de cinq mille ans de conditionnement monétaire...



  • lephénix lephénix 10 décembre 2018 20:30

    @Melusine ou la Robe de Saphir

    oui la Sphinge ou « la jeune fille »...l’avenir a-t-il encore besoin de nous avec de telles « dispositions » ? « être possible » suppose simplement d’incarner un possible réellement existant pas de s’imaginer se vautrer dans un terrain de jeu perpétuel sur fond d’écran d’un univers déréalisé mais le joueur refuse de grandir et de se « responsabiliser »...



  • lephénix lephénix 10 décembre 2018 17:32

    @zzz999

    c’est plus vrai que jamais mais la destruction de l’humain, « augmenté » ou pas, est bel et bien enclenchée par déni de réalité, destruction du réel, généralisation des artifices et extension des impostures, après avoir « tué le père » l’espèce n’est pas encore venue au bout d’homocules « providentiels » qui ont l’impudence de vouloir « revenir » une fois leur crime perpétré mais la « capacité d’agir » des victimes abusées demeure et tous les possibles sont loin d’être actualisés..



  • lephénix lephénix 10 décembre 2018 17:05

    @picpic

    bien vu et bien envoyé... on peut relire les chroniques d’avant la chute de Rome, c’est le même climat... sans se gargariser d’« optimisme », on peut choisir l’orientation de ses pensées et de sa vie de manière à ne pas nourrir la Bête qui se repaît de nos peurs comme de nos convoitises et elle sait y faire pour attiser le pire et le rendre certain, jamais décevant... « raison de plus », donc...



  • lephénix lephénix 10 décembre 2018 17:00

    @Doum65

    bien sûr, voilà pourquoi « on » veut y intégrer le « fruit » des activités mafieuses, de la drogue du trafic des êtres humains pour maintenir et amplifier les flux...



  • lephénix lephénix 10 décembre 2018 16:59

    @Melusine ou la Robe de Saphir

    merci pour votre enrichissement : la fièvre jaune saisit tous ceux qui ne veulent plus payer l’impayable... à ce moment de notre aventure vitale, les joueurs devront prendre leurs pertes de jeu... bien sûr, « ils » ne désarment pas et aucun rappel du réel ne peut venir à bout de leur malignité... mais toutes les vagues retournent à l’océan et rompre les digues de « disruptions » en spéculations sur le malheur du monde fait surgir le déluge avant l’heure...



  • lephénix lephénix 3 novembre 2018 21:14

    @Aita Pea Pea

    oui bien trop difficile de jetées encore des pelletées de mots, des brassées de phrases et de verbiages sur un poète authentique qui a réaccordé la langue commune et ouvert le chant des possibles mais il y a la parution de cette biographie, une de plus, ultime peut-être, qui nous ramène la clé des chants...