• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de lephénix



  • lephénix lephénix 15 août 10:40

    une fois de plus, alors que les capacités de production (de ceux qui font tourner le système) excèdent largement les besoins, les prédateurs organisent la rareté et la pénurie à leur seul « profit » pour en tirer leur « rente » et assurer leur « pouvoir »  et le phénix est reconduit encore au bûcher des vanités pour rien, comme vous l’avez démontré... saura-t-il rejaillir encore de sous les cendres de notre avenir volé ?

    il y a dans une certaine espèce des chenilles qui ne veulent pas devenir papillons... le « progrès » ne se réalise pour de vrai que si certains « intérêts » ne l’orientent pas à leur seul « profit »  si seulement « ils » le laissaient répondre aux exigences et nécessités véritables de l’évolution comme aux véritables besoins humains au lieu d’en attiser des faux...

    si « ensemble on peut produire mieux » qu’avons-nous « produit » jusque là si ce n’est notre consentement à laisser les shylocks « produire » maladies dégénératives, conflictualités factices pénuries croissantes (énergie et eau bientôt) et malheurs ?



  • lephénix lephénix 11 août 20:41

    @Alain
    c’est bien ça, le constat clinique et attristé : la masse se laisser techno-zombifier, trop peu se desintoxiquent et se désenvoûtent de cette sorcellerie des écrans...bien moins encore ont refusé depuis le début d’adhérer à cette zombification, il aurait suffi pourtant de garder les pieds sur terre, la tête sur les épaules et pas dans les écrans  et de ne pas acheter ce qui alors ne se serait pas vendu...



  • lephénix lephénix 11 août 14:36

    terrible constat clinique...

    il aurait de ne pas acheter (le « portable » et autres gadgets de destruction massive) pour que ça ne se vende pas...et qu’on ne nous le vende pas, ce monde-là, la dictature numérique, « le grand remplacement » de l’humain par des convertisseurs énergétiques et des flux d’énergie, toute cette tuyauterie-là...

    désormais nous y voilà après destruction des acquis nationaux et d’un monde d’états publics centrés sur le « citoyen » (au profit d’entreprises « globales ») emportés vers une « gouvernance » centrée sur la technologie et un guidage algorithmique qui évacuent de leur équation la valeur de la vie humaine : que faire des milliards de « surnuméraires » décrétés « sans valeur économique » ?

    puisque les vrais sujets (privatisations et prédations à outrance des biens communs, etc) ne mobilisent pas...

    merci de proposer un début de pensée de la « numérisation » du monde et de la virtualisation du réel  après Eric Sadin, Dany-Robert Dufour, etc  voire un embryon de possible contre-pouvoir à l’emprise « numérique »



  • lephénix lephénix 10 juin 10:53

    @Jonas
    il y a eu beaucoup de traductions, d’exégèses et d’interprétations de ce texte qui nous rappelle que « nous sommes ce que nous cherchons », toutes pouvant être recevables, au-delà de leur littéralité : ici, je rends compte de celle de J-Y Leloup, qui réédite sa lecture flamboyante, une vibrante invitation à sortir du connu...



  • lephénix lephénix 10 juin 10:22

    @Attila

    J-Y Leloup rappelle : « le noir ici n’est pas celui d’une race ou d’une couleur de peau mais d’un état d’être où l’on confesse ses ombres intimes, sa récurrente tristesse, son désespoir caché, etc »
    « la Bien-Aimée confesse son ombre, l’amour lui a ôté toute honte, elle sait que le regard du Bien-Aimé ne l’identifiera pas à ses imperfections et à ces traces obscures qu’on laissé dans son corps et dans son âme les événements du passé »



  • lephénix lephénix 3 juin 11:28

    @zygzornifle
    puisque « la page du salariat se tourne » avec la fin du plein emploi et puisque la démographie des cotisants ne laisse pas escompter le paiement des retraites pour les actifs actuels pour raison d’uberisation et algorithmisation (bref, prédation et réinvention de la féodalité high tech) il faudra bien « penser » un autre « modèle économique » à commencer par un nouveau « pilier de la protection sociale »...



  • lephénix lephénix 3 juin 11:24

    @Pierre Régnier

    Merci pour votre apport. 
    la triple décroissance est déjà à l’oeuvre mais la compulsion de productivisme couplée à celle du consumérisme frénétique perdure assez pour faire illusion via la techno-zombification « en marche » qui fait écran...



  • lephénix lephénix 3 juin 11:20

    @Eric F & Ecometa
    voilà quelques semaines, le sujet de la « malfaisance ordinaire » a été traité ici même après la lecture du livre de P-H Castel, « le Mal qui vient »...il faut commencer par voir en face cette compulsion de prédation sans borne prétendant exercer son illimitation si nous tenons à préserver nos désirs d’avenir et nos capacités à créer et préserver ce qui peut l’être... 



  • lephénix lephénix 2 juin 21:49

    @Eric F

    un « saut de conscience » est toujours possible, serait-ce au pied du mur ou au bord de la falaise...



  • lephénix lephénix 2 juin 21:35

    @Sparker

    merci, nous partageons le diagnostic tristement clinique sur l’inculture dominante et le mauvais esprit règnant mais rien n’empêche d’oeuvrer à un tout autre devenir...aucune société dite « humaine » ne devrait s’accommoder si « facilement » d’un nombre croissant d’exclus, c’est cette « facilité » qui interroge... ;



  • lephénix lephénix 2 juin 21:18

    @Hervé Hum
    la grande ruse du diable étant de faire croire qu’il n’existe pas, il est toujours en embuscade derrière les « bonnes idées » pour les pervertir et les dénaturer  il a déjà tué une première version du RU expérimentée à Speenhamland entre 1795 et 1834  il a été détourné en « subvention » au patronat des manufactures... ainsi vont les choses à leur train d’enfer dans notre société à deux vitesses où les uns font porter à tous les autres les charges de leurs privilèges indus...



  • lephénix lephénix 2 juin 21:09

    @Eric F

    cette remise à plat suppose un atterrissage en douceur par l’élaboration d’un projet de société coopératif viable qui ne passe pas par la dépossession des retraités et des cotisants, ce qui suppose des mécanismes de transition appropriés et une véritable communauté de vue et d’action... si on laisse aller les choses au train d’enfer où elles vont, on est sûr de laisser calciner toute perspective d’avenir commun...



  • lephénix lephénix 2 juin 21:00

    @Sparker
    nous sommes bien dans « la parabole » des talents sans religiosité aucune : chacun devrait pouvoir épanouir les siens (tous les jours « c’est mozart que l’on assassine ») dans le domaine où il a quelque chance d’exceller et de contribuer au cadre collectif, de l’agriculteur qui devrait pouvoir vivre décemment des fruits de son travail jusqu’à l’utopiste oeuvrant à un monde meilleur et tous ceux qui font tourner un « système » qui s’éloigne d’eux à très grande vitesse...



  • lephénix lephénix 2 juin 20:54

    @foufouille
    du calme, ni de drrroaâte ni de gôche juste dans un esprit de « service mutuel » les animaux coopèrent bien entre eux...



  • lephénix lephénix 2 juin 20:52

    @ Sparker

    effectivement, l’actuelle « culture sociétale » laisse augurer davantage de « passagers clandestins » pour le RU que de bâtisseurs d’utopies concrètes et relève davantage de la parasitologie que de la bienveillance mise en actes... aussi arrivera-t-elle à consumation pour que les cendres de ce non-avenir fertilisent enfin un vrai devenir commun...



  • lephénix lephénix 2 juin 14:04

    @Loatse
     c’est bien de cela qu’il s’agit et qui suppose l’affranchissement du consumérisme comme du productivisme, de la marchandisation comme de l’utilitarisme et de la logique spéculative, ce que Montaigne résumait ainsi : « jouir loyalement de son être »... depuis le châtelain de bordeaux, la population mondiale a augmenté, ce qui demande une conscience humaine désentravée des faux problèmes et faux semblants et un sens des responsabilités véritables et une nouvelle manière de penser la « réalité » sous le signe du « commun »...



  • lephénix lephénix 2 juin 13:59

    @Ecométa
    On ne peut que souscrire à votre réflexion bien mûrie mais la question est celle de la « représentation »... quels « représentants » d’un « peuple » introuvable vont mettre en oeuvre votre vision élaborée ? un RU ainsi conçu permettrait une fiscalité véritablement « progressive » et la création d’activités choisies librement plutôt que d’emplois subis (il n’est pas question d’encourager un parasitisme qui s’exerce déjà...)et peut-être faudrait-il régler la question de la « création monétaire » par la désargence (cf l’article précédent) qui rendrait à tous l’accès à l’essentiel....tant que subsiste la dogmatique du profit et l’obligation d’en réaliser, tant que subsiste ce mode de création monétaire permettant tous les accaparements et toutes les spéculations les plus nuisibles, l’imagination ne pourra faire tourner le four et le moulin...et pourtant, « nul ne devrait exclu de la société et ne pas disposer des moyens nécessaires pour vivre »...



  • lephénix lephénix 2 juin 11:58

    @Eric F
    selon les derniers chiffres disponibles, l’actuel système de « protection sociale » coûte 700 milliards sans couvrir tous les exclus, avec le non recours aux droits pour certains et les trappes à pauvreté ou décincitation pour les autres... un revenu universel simplifierait le maquis des aides conditionnelles pour un coût moindre (450 milliards pour un revenu au dessus du seuil de pauvreté), le financement se fait aussi par les économies réalisées... le terme « universel » signifie qu’il devrait être instauré partout, ce qui tarirait à la source les « raisons de fuir » pour des « paradis fiscaux »’ moins intéressants et les « appels d’air » vers là où l’herbe est la plus tendre et plus verte que nature...



  • lephénix lephénix 2 juin 11:45

    @ Claudec

    effectivement, la « justice » est une machine techno-administrative qui de surcroît se « dématérialise » c’est-à-dire se technicise encore davantage bien avant d’être une vertu universellement partagée... les bons arbitrages supposent des rapports de force équilibrés et non asymétriques... je vais lire votre blog..



  • lephénix lephénix 2 juin 11:40

    @Aristide
    Merci pour la suggestion... effectivement, les écrans et leur ergonomie ce n’est pas notre univers « naturel »...