• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de lephénix



  • lephénix lephénix 2 juin 20:52

    @ Sparker

    effectivement, l’actuelle « culture sociétale » laisse augurer davantage de « passagers clandestins » pour le RU que de bâtisseurs d’utopies concrètes et relève davantage de la parasitologie que de la bienveillance mise en actes... aussi arrivera-t-elle à consumation pour que les cendres de ce non-avenir fertilisent enfin un vrai devenir commun...



  • lephénix lephénix 2 juin 14:04

    @Loatse
     c’est bien de cela qu’il s’agit et qui suppose l’affranchissement du consumérisme comme du productivisme, de la marchandisation comme de l’utilitarisme et de la logique spéculative, ce que Montaigne résumait ainsi : « jouir loyalement de son être »... depuis le châtelain de bordeaux, la population mondiale a augmenté, ce qui demande une conscience humaine désentravée des faux problèmes et faux semblants et un sens des responsabilités véritables et une nouvelle manière de penser la « réalité » sous le signe du « commun »...



  • lephénix lephénix 2 juin 13:59

    @Ecométa
    On ne peut que souscrire à votre réflexion bien mûrie mais la question est celle de la « représentation »... quels « représentants » d’un « peuple » introuvable vont mettre en oeuvre votre vision élaborée ? un RU ainsi conçu permettrait une fiscalité véritablement « progressive » et la création d’activités choisies librement plutôt que d’emplois subis (il n’est pas question d’encourager un parasitisme qui s’exerce déjà...)et peut-être faudrait-il régler la question de la « création monétaire » par la désargence (cf l’article précédent) qui rendrait à tous l’accès à l’essentiel....tant que subsiste la dogmatique du profit et l’obligation d’en réaliser, tant que subsiste ce mode de création monétaire permettant tous les accaparements et toutes les spéculations les plus nuisibles, l’imagination ne pourra faire tourner le four et le moulin...et pourtant, « nul ne devrait exclu de la société et ne pas disposer des moyens nécessaires pour vivre »...



  • lephénix lephénix 2 juin 11:58

    @Eric F
    selon les derniers chiffres disponibles, l’actuel système de « protection sociale » coûte 700 milliards sans couvrir tous les exclus, avec le non recours aux droits pour certains et les trappes à pauvreté ou décincitation pour les autres... un revenu universel simplifierait le maquis des aides conditionnelles pour un coût moindre (450 milliards pour un revenu au dessus du seuil de pauvreté), le financement se fait aussi par les économies réalisées... le terme « universel » signifie qu’il devrait être instauré partout, ce qui tarirait à la source les « raisons de fuir » pour des « paradis fiscaux »’ moins intéressants et les « appels d’air » vers là où l’herbe est la plus tendre et plus verte que nature...



  • lephénix lephénix 2 juin 11:45

    @ Claudec

    effectivement, la « justice » est une machine techno-administrative qui de surcroît se « dématérialise » c’est-à-dire se technicise encore davantage bien avant d’être une vertu universellement partagée... les bons arbitrages supposent des rapports de force équilibrés et non asymétriques... je vais lire votre blog..



  • lephénix lephénix 2 juin 11:40

    @Aristide
    Merci pour la suggestion... effectivement, les écrans et leur ergonomie ce n’est pas notre univers « naturel »...



  • lephénix lephénix 2 juin 10:48

    @ Arogavox

    dès l’apparition des métiers à tisser en 1812, l’économiste suisse Sismondi proposait le versement à chaque ouvrier d’une allocation compensant la perte de revenu en résultant, financée par une taxe sur ces machines dans lesquelles les décideurs ont fait le choix d’investir alors qu’elles coûtaient bien plus cher que les ouvriers d’une manufacture de même que la machine à vapeur a coûté bien plus cher que les moulins qui fournissaient une énergie bon marché et écologique de surcroît... il s’agit aussi des « externalités négatives » de ces « clic farms » et autres machineries énergivores... et pas de taxer les arts et ce qui simplifie réellement la vie...



  • lephénix lephénix 2 juin 10:42

    @ Louise von Windstein

    la « réindustralisation est illusoire, les »intérêts« ayant bénéficié largement de la »mondialisation« et des délocalisations s’y opposeraient et ne peuvent que suivre leur pente si peu »naturelle« vers le moins-disant social et le dumping fiscal...

    le terme »revenu universel« signifie que cette allocation a vocation à l’universalité sur tous les territoires, en fonction des conditions économiques de chaque pays, par ex 1000 euros en france et allemagne, 2500 FS en Suisse, etc

    QUI finance ? si la france en termes de pib est la cinquième puissance économqiue au monde supposant virtuellement le paiement d’un revenu universel au dessus du seuil de pauvreté, ces modalités posent la vraie question... cela suppose tout simplement que l’impôt soit véritablement »progressif« et redistributif, tout allocataire ayant vocation à devenir également contributeur par alternance..la marge de manoeuvre en termes de transferts budgétaires est réelle, mais tout dépend des arbitrages choisis par les ’décideurs aux affaires » comme vous le rappelez...



  • lephénix lephénix 2 juin 09:31

    @ tuxuhikewi

    un revenu universel ne serait envisageable que dans un esprit de coopération et de « service mutuel », donc un « service social » là où apparaissent de vrais besoins, il ne saurait en aucun cas encourager oisiveté et assistanat et il est inséparable d’un certain nombre de réflexions dont la taxation sur les automates et algorithmes (et donc les gafam et autres rentiers d’une économie de prédation qui ne fonctionne qu’à leur seul « profit »...) ainsi que sur l’accès à l’essentiel (donc la désargence, traitée dans un précédent article).



  • lephénix lephénix 2 juin 09:25

    @ Pierre JC Allard

    il y a 14 ans vous avez donné cette vue surplombante qui n’a toujours pas émergé dans un « débat » public obscurci pour le plus grand « profit » de ceux qui n’estiment pas y avoir « intérêt » après avoir précipité les populations dans le vide au nom d’un fondamentalisme techno-économique qui ne connaîtra pas de répit avant extinction...



  • lephénix lephénix 2 juin 09:14

    @ eau-du-robinet

    vous touchez du doigt les deux écueils sur lesquels se fracassent toutes les bonnes idées, aussi généreuses soient-elles : cet ajustement vers le bas, si prévisible, qui en ferait un « revenu de soumission généralisée », et cette propension de ceux qui en ont les moyens, après avoir siphonné les ressources d’un pays de s’exonérer de toute « solidarité » dont ils ont pourtant « profité » au-delà de toute mesure, ce qui rendrait problématique le financement d’un revenu de base au-dessus du seuil de pauvreté, estimé à 450 milliards...



  • lephénix lephénix 1er juin 21:15

    @ Jean Guillot (maçon)

    il suffirait d’un revenu au-dessus du « seuil de pauvreté » pour en sortir ceux qui y sont piégés et leur permettre de... travailler enfin, c’est-à-dire d’oeuvrer à leurs projets de vie compatibles avec l’intérêt général, exit les bullshit jobs et les faux semblants de la « recherche d’emploi »... beaucoup de ces allocataires ne manqueront pas de faire revivre les « déserts ruraux », d’y créer épiceries sociales et lieux de vie en bonne intelligence avec les producteurs locaux que l’on dépossède... 



  • lephénix lephénix 1er juin 21:09

    @ Julot_Fr

    effectivement, si un tel revenu était instauré de façon minimaliste par des « intérêts » particulièrement mal intentionnés, il produira l’effet contraire pour devenir un instrument stalinien de contrôle et même un outil d’un ’régime de « crédit social » qui débranchera les libres penseurs ou mal pensants...



  • lephénix lephénix 1er juin 20:54

    @ Arogavox

    Merci pour le rappel : les auteurs citent effectivement Russell, dont l’apport fut essentiel au XXe siècle à ce « débat » qui s’éternise... depuis 1516 mais Platon en avait déjà évoqué l’idée et le fonctionnement de Sparte s’en rapprochait selon les conditions de ces temps « militarisés » ou le « capital humain » était considéré comme une « richesse » - et pas évacué de l’équations des « profits » à très court terme et courte vue, tête dans les écrans qui le gobent dans leur néant...



  • lephénix lephénix 20 mai 19:42

    @ mmbbb

    où est le mépris dans ce qui précède ? si nous échangeons paisiblement sur agora vox, il est chez ceux pour qui aucun échange ni « débat » n’est possible sur des décisions lourdes qui pourtant nous concernent tous et engagent notre avenir... comme, dans les exemples que vous citez, la restauration de notre-dame ou la manière de conduire la « transition énergétique »...



  • lephénix lephénix 20 mai 12:11

    @ mmbbb

    il est évident que nous finirons là où l’« on » mène le troupeau, dans ce régime de « crédit social », la messe est dite sans « débat » ni délibération, au-delà de toute « civilité » ou échange de généralités...



  • lephénix lephénix 20 mai 12:07

    @ nono le simplet

    merci, c’est ce que nous cherchons tous, au fond sur ce fil, la « qualité du débat » pour pallier à la « merdification du travail » et de tout ce qui faisait société jusqu’alors...



  • lephénix lephénix 20 mai 12:05

    @ JL

    vous avez fort bien bouclé la grande boucle de ce « grand renoncement » la surdité à la « question sociale » serait-elle proportionnelle à l’aveuglement productiviste où communient « droite » « gauche » « extrême centre » et pseudo écolo survendant une société plus « verte » que nature ?



  • lephénix lephénix 20 mai 11:01

    @ mmbb

    Justement Audier en parle dans son livre, du productivisme soviétique et de la Chine atelier du monde... difficile de condenser en deux mille mots la matière dense d’un livre de près de mille pages, il est juste possible d’amorcer le débat et de donner envie de le lire... il ne s’agit que de ça, pas d’appeler à veauter pour une liste prétendue « ’écologiste »  qui est à l’écologie ce que l’économisme est à l’économie...



  • lephénix lephénix 20 mai 10:58

    @ Melusine ou la Robe de Saphir

    Merci pour votre lecture attentive !