• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de lephénix



  • lephénix lephénix 19 août 2014 11:58

    Merci pour cette piqure de rappel plus qu’« utile »... cette idée d’un revenu d’existence inconditionnel fait son chemin depuis 1795 lorsque Thomas Paine le proposait à la tribune de la Convention pour compenser l’appropriation des biens communs et des terres par « certains »...

    il a même été mis en place cette année-là à Speenhamland afin d’assurer le pain aux pauvres et laissés-pour -compte de la première révolution industrielle spoliés de leur lopin de terre (ce revenu a été indexé sur le prix du pain) mais les « profiteurs de la rareté » ont réussi à changer le pain des pauvres en pierre, à faire abroger la loi sur l’indigence et à instaurer en 1834 le « marché du travail »...après avoir fait baisser les salaires sous prétexte de cette « rente » versée à tous...

    depuis, Jacques Duboin avait proposé un « revenu social pour tous » qui a failli voir le jour sous le Front populaire suite à « la grande relève des hommes par la machine » mais il y a eu ’« l’effort de guerre » puis celui de la « reconstruction »...

    en 1995, Rifkin avait prévenu : c’est « la fin du travail » et il était urgent d’envisager une alternative à l’exclusion d’un nombre croissant de « compétences » - tous les métiers sont pratiquement automatisables, y compris celui de journaleux, déjà Sismondi préconisait en 1830 un impôt sur les machines pour assurer un revenu aux hommes qu’elles remplaçaient...

    rien de bien neuf donc, mais une urgence qui se précise...



  • lephénix lephénix 18 août 2014 20:52

    merci pour votre éclairage bien documenté de surcroît,sur ce « vrai problème et sur le mépris de ce problème...

     ajoutons à cela la grande panne de la construction (les pétrodollars ne pourraient-ils pas être mis à contribution pour résorber le retard pris ?)...

    oui, le droit de propriété se laisse interpeller, cela a été tenté mais...

    souvenons-nous que »le rmarché« allait se corriger au dernier T 2008 mais qui a fait veauter d’urgence »le dispositif défiscalisant scellier« pour l’empêcher d’atterrir et coincer l’hexagone dans cette bulle mortifère ? tragique »exception française« ...dont beaucoup crèvent...

    souvenons-nous que la question du logement était au cœur de la campagne présidentielle 2012 avec cantona en croisade contre le »mal-logement" et exigeant d’en faire une grande cause nationale ?

    il fallait saisir la balle au bond et il faudra remettre le couvert...



  • lephénix lephénix 18 mai 2014 14:33

    merci pour ces éléments de réflexion qui confirment bien que rien mais alors absolument rien ne justifie que cette bulle criminelle se maintienne - car il est clairement porté atteinte à un droit fondamental...

    ceci dit, le « prix facial » des logements mis en vente a augmenté d’un trimestre à l’autre à strasbourg et sa sous-banlieue par ex : à la rentrée 2013, un f3 était proposé à la vente autour de 160 000 et en ce printemps où « le marché » aurait du se corriger, on ne trouve pratiquement pas de F3 en-dessous de 200 000 voire 230 000 et plus... Ce sont les effets pervers et délétères du « QE » qui maintiennent artificiellement ces « prix » et coincent l’hexagone dans la bulle...

    alors oui, quand bien même tous les fondamentaux plaideraient pour un atterissage de l’immobilier, le maintien de taux d’intérêts bas et la distribution de crédits à gogo (quoiqu’on en dise, les banques ne pratiquent pas la « prudence » ou le discernement en la matière) entravent ce mécanisme de correction, sachant que des centaines de milliers de logements sont maintenus vacants dans l’hexagone pour maintenir ce niveau de « prix » : la France en est vraiment encore à l’âge de pierre - on pourrait filer la métaphore à l’infini mais combien de morts à la rue pour ce « cœur de pierre » ? les Français infiniment moyens n’auraient-ils plus « droit de cité » chez eux ?



  • lephénix lephénix 26 janvier 2014 10:10

    pardon, il y a eu un bug...

    suite à vos articles, j’ai beaucoup « surfé » pour recouper, mais n’ai pas gardé les références (cf aussi un excellent blog « l’autodidacte » et les ouvrages de Louis Figuier ainsi que les numéros de L’illustration consacrés à l’auto par Baudry de Saunier)

    l’homo mobilis opte de plus en plus pour une alter-mobile partagée, notre société s’y ajuste...



  • lephénix lephénix 26 janvier 2014 10:06

    merci pour cette contribution à « l’intelligence collective »...

    comme le disait Bernard Charbonneau, veillons à avoir « les machines de notre société et non la société de nos machines »...



  • lephénix lephénix 25 janvier 2014 12:51

    merci pour vos apports à « l’intelligence collective »...

    Bernard Charbonneau nous rendait attentifs à cette évidence qu’il fallait avoir « les machines de notre société et non la société de nos machines »...

    pour le « moteur à eau », il y a eu de nombreux précédents : l’ingénieur M-P Viet collaborateur du constructeur de Dion-Bouton a déposé un brevet en 1895

    en 1897 l’entreprise créée par Nicolas Hornsby en déposait un autre - et puis Pierre Clerget en 1901, ce dernier concernant un moteur à haut régime et triple injection mélangeant l’essence l’eau et le nitrate de méthyle...

    mais il faudrait des semaines de recherche pour savoir s’ils sont « opérationnels »

    pour autant l’univers ne manque pas d’énergie et les inventeurs n’ont jamais été à court d’alternatives...

    en tout cas « le mythe est bien la puissance qui meut les sociétés » mais « le progrès » conduit à un train d’enfer ou à tombeau ouvert si vous préférez nous mène droit dans le mur de l’impensable...



  • lephénix lephénix 11 octobre 2013 11:00

    On ne trouve plus ses livres que sur certains sites de vente en ligne ou... vide-greniers...

    le livre de Marie-Louise a été publié juste avant la « crise » des subprimes...

    tous deux gagnent à être relus - il est toujours possible de s’abonner à « la grande relève »...



  • lephénix lephénix 8 octobre 2013 12:34

    le voile s’est levé à plusieurs reprises déjà - la preuve par Duboin...

    le reste est affaire de niveau de conscience et d’œuvre commune...

    voilà 40 ans que certains annonçaient « l’âge du verseau », cet âge d’or à construire ensemble - le pire s’est remis en place subrepticement voilà 40 ans...



  • lephénix lephénix 7 octobre 2013 23:46

    les réflexions d’un « sage » d’autrefois sont d’une brûlante actualité et en les diffusant, il a été ostracisé par le-monde-de-l’édition alors qu’il publiait chez Payot - et il a du créer sa maison d’édition pour se consacrer à « l’éducation économique » de ses concitoyens...

    mais le journal qu’il a créé en 1935 existe toujours...



  • lephénix lephénix 7 octobre 2013 19:18

    il reste à dégager une « volonté commune opérationnelle » pour mettre en œuvre ce qui relève d’une évidence : dès 1995, Rifkin annonçait « la fin du travail » c’est-à-dire de l’emploi salarié - nous avions le temps de voir venir...



  • lephénix lephénix 7 octobre 2013 13:10

    à JPL : quelle instance garantirait une épargne convoitée par des prédateurs mal intentionnés pour la faire servir au « bien commun » ?



  • lephénix lephénix 7 octobre 2013 13:08

    sur une planète finie aux ressources limités, le productivisme à mort n’aura plus droit de cité et la question d’un revenu d’existence déconnecté de tout emploi salariant n’en est que plus brûlante - elle a été posée de bonne heure depuis 1790...



  • lephénix lephénix 7 octobre 2013 13:05

    « l’argent » n’est pas le terme approprié à cette « monnaie » de singe qui hypothèque notre avenir - il en était le répondant physique par sa valeur-métal...



  • lephénix lephénix 7 octobre 2013 11:44

    Merci : ce sont les idées de Jacques Duboin à qui il est temps de rendre justice. Lorsque Le Monde diplo et Mouvements ont consacré un dossier au revenu d’existence, « ils » l’ont oublié, alors qu’il en était le premier théoricien des « temps modernes » - après Thomas Paine, citoyen britannique devenu père fondateur des Etats-Unis d’Amérique et... député de la Convention française en 1790...



  • lephénix lephénix 30 août 2013 17:09

    rock around the bunker... vous toujours joliment swinger cette pierre folle qui nous pèse sur le ventre - davantage par l’image cette fois-ci : vous resterait-elle sur l’estomac, au 4e article ?
    dans le précédent, vous évoquiez sarajevo : la Bosnie-H est le pays où sévit la plus grave crise du logement de tout le continent : 92% des habitants sont « propriétaires » (cf le rapport de la Fondation Abbé-Pierre)...
    le saviez-vous ? le mètre carré funéraire est au même prix que le mètre carré « résidentiel »...
    le retour à la terre, une chimère ? les villages se font cambrioler plusieurs fois dans l’année, les paysans se font voler jusqu’aux fils de leur enclos - et massacrer leurs bêtes, percer le reservoir de leur tracteur...
    là-bas, occupation et possession valent titre de propriété - des populations sans titre squattent...
    les gendarmeries ferment, qui va faire respecter un illusoire « droit de propriété » ?
    avec quel savoir-faire agroécologique les citadins candidats à un exode rural arracheront-ils leur subsistance à un sol vitrifié ? l’eau des puits et des sources est-elle de même qualité que jadis ?
    l’âge de la pierre qui tombe ou de la pierre lancée est la cinquième « rupture » de la société postindustrielle...
    habiter, comme rire, est « le propre de l’homme » : pourquoi alors consentir à l’inhabitable et aux chimères d’un « démonde » qui a perdu son assise et son axe, où l’être ne peut plus trouver sa demeure ?
    le retour à la campagne, c’est vraiment ce que disait Lisette l’année de la création des HBM ?
    pierre après pierre, vous nous creusez une galerie... Galerie après galerie, vous construisez une cathédrale...Vous avez la foi des bâtisseurs  : votre prochain « papier » sera-t-il sur le droit de cité, l’hospitalité, le prendre soin du cohabiter, la « stabilité résidentielle » ou le sens de la hutte en Alsace bossue ?



  • lephénix lephénix 26 août 2013 21:03

    comment sortir de cet âge de pierre qui pétrifie le coeur de nos cités avant qu’il n’« évolue » vers l’âge de la pierre lancée ?
     tant que les uns s’acharneront à vendre ou louer aux autres un tas de pierre flambée au prix de l’or, « le droit au logement » ne pourra devenir effectif qu’en passant par un droit de blocage de la spéculation...



  • lephénix lephénix 19 août 2013 19:32

    Vous lire (encore... on en redemande !) est un plaisir ineffable : combien ont cette grâce d’écrire qui fait danser les mots la vie et même...la pierre flambée ? entrée il est vrai dans une folle bacchanale depuis 98 qui ne peut que finir non plus sur un atterissage mais une chute...apocalyptique - des livres nous prédisent un « hiver nucléaire » pour l’immobilier...
    mesure—t-on l’ignoble glissement sémantique de « maison »à « immo » ? une rime si peu riche pour la masse des « accédants à la prop.. »
    le « marché » se débloquera dans le sens de la purge - depuis cette « rupture » meurtrière dans la « philosophie générale de l’intervention publique » en 77 instaurant (par substitution des aides à la personne aux aides à la pierre) un « deficit » de construction, le tictac est enclenché..
    pénurie d’offre accessible et insécurité sociale croassante (la seule croassance étant jusqu’alors celle d’une « demande solvabilisée » artificiellement sans apport, capable de s’offrir - gober - une c haumière ou un clapier au prix d’un château en µEspagne par de grossiers tours de sorcellerie phynancière (baisse des taux d’emprunt, allongement de la durée des prêts, titrisation comme accélérateur de particules, etc)...
    mais.. que dit « lisette » du 23/10/25 ? des conseils pour une petite poucette/perette perdue dans la forêt de l’âme ou dans le labyrinthe du minotaure ?
    pourra-t-on se délecter d’un « papier » nous éclairant cette forêt-là contemporaine du manuel agricole de l’année de l’expo universelle qui consacra l’ébéniste ruhlmann bien de chez nous ?



  • lephénix lephénix 18 août 2013 11:30

    ps : que s’est-il passé le 23/10/1925 à part une mémorable expo universelle des arts deco ?
    la création des HBM (habitations bon marché) ?



  • lephénix lephénix 16 août 2013 22:04

    les Simca Versailles mettaient le « rêve américain » (moteur Ford V6 et V8 qui propulsait les Matford d’avant guerre) à portée des classes aisées...
    après la crise de suez (1956, déjà...), simca a adapté un moteur plus économique d’Aronde (« un appétit d’oiseau ») à la belle carrosserie américanisée : beaucoup d’Ariane circulaient encore dans les seventies (plus de 150 000km au compteur) - les taxis G7 d’André Rousselet étaient des Ariane...
    ses grandes soeurs qui avaient nom Versailles, Chambord, Beaulieu, etc incarnaient cet élan des trente glorieuses qui allait expirer avec la prise de conscience d’une certaine déstabilisation des structures énergétiques de notre société industrielle...
    depuis le secteur auto bat de l’aile - pas l’aile d’une aronde qui apportait le printemps venu d’Amérique...



  • lephénix lephénix 16 août 2013 21:06

    les besoins vitaux de l’humain ne devraient pas être abandonnés à un « marché » faussé comme vous savez (cf les livres de Bernard Devert ancien promoteur immobilier, fondateur d’Habitat & Humanisme) puisqu’à l’automne 2008 il allait justement « corriger » et se purger de ses excès - et c’est alors que « ’la main invisible » qui nous fait les poches a voté le « dispositif » que vous savez laquelle a regonglé à l’helium pour un bail la bulle qui allait crever...
    arrivée en fin de bail depuis, la bulle s’essouffle à nouveau...
    c’est le seul désaccord avec l’article effectivement : cette « tendance haussière » se heurte au réel...