• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de nobody



  • nobody 11 août 2016 18:53

    @C’est Nabum

    Votre article induit involontairement une notion d’abondance gloutonne, il m’apparaissait important de rappeler avec mon témoignage le contexte de misère (et de manque) dans lequel, le plus souvent, sont plongés les bénéficiaires.


  • nobody 11 août 2016 17:00

    Je souhaite apporter un témoignage différent. 


    J’ai été bénévole dans une association, nous disposions d’un stock à distribuer aux personnes relevant de notre centre de distribution (personnes triées sur le volet par les assistantes sociales). Je n’ai jamais vu passer de liste de courses à satisfaire, le bénéficiaires recevaient une quote part d’un stock de départ à ventiler. 

    Il y avait 2 distributions par mois et les quantités fournies ne permettaient (selon moi) pas et de loin de se nourrir sur la période. 

    Conclusion : je n’ai pas eu un sentiment de trop perçu, mais au contraire de misère, avec une queue interminable à l’ouverture du centre car les derniers servis ne pouvaient, arithmétiquement, bénéficier des produits reçus en trop petites quantités.
    Ps : il faut savoir qu’il m’est arrivé de voir des gens venir en pleurant de honte.



  • nobody 4 août 2016 00:34

    @Taverne

    Vous n’avez visiblement pas vécu cette époque : pour faire simple :

    1. AVANT : nous étions pleins d’espoirs et de rêves et pensions que notre futur serait POUR TOUS et à tous niveaux meilleur que notre présent.

    2. AUJOURD’hui : nous avons peur du futur pour nous et nos enfants et savons que l’avenir sera sombre pour une majorité d’entre nous, mort lente de la Sécu, précarité, chômage de masse, faillite des états et du système financier, destruction de notre écosystème planétaire, etc, etc.
    Ps1 : pour le 1% le plus riche qui tire profit de la détresse ambiante il est évident que le constat est inverse.
    Ps2 : les champions de la lutte de tous contre tous (pudiquement appelée « compétition ») n’ont pas bien tous compris que la logique terminale de toute ce processus de division (le Diable est étymologiquement celui qui divise qui désunit) sera inévitablement à terme une guerre (civile voire mondiale).

    3. Programmes TV : je regardais les chaînes de l’ORTF (souvent avec plaisir) et je ne regarde plus du tout la télé poubelle multichaînes de 2016. Comme quoi quantité ne rime pas avec qualité.





  • nobody 2 août 2016 21:57

    Info intéressante au sujet de l’élection US :


    1. Les votes électroniques représentent 25% des suffrages.

    2. Le vote n’est plus uniquement de un électeur une voix, mais permet un fractionnement (par exemple : 40% Clinton, 40% Trump et 20% pour un troisième).

    3. Le système de gestion en question semble suspect (d’après des enquêtes de journalistes), il existe bien un mouvement initié pour sa réforme, mais personne ne bouge en hauts-lieux.



  • nobody 27 juillet 2016 09:21

    @Layly Victor
    Merci pour votre appréciation.


    Mon post ne se voulait pas polémique, je souhaitais simplement contribuer au raisonnement. Par ailleurs j’aime bien Ariane pour son énergie et son enthousiasme.


  • nobody 26 juillet 2016 14:45
    Premier gnon :
    Il faudra suivre les suites de cet événement, car si la Turquie décidait de rester dans l’Otan, c’est que le coup servait au final les intérêts de l’Empire.
    Deuxième gnon :
    Ce que dit Trump actuellement est de peu d’intérêt, ce qui compte c’est ce qu’il fera s’il est élu (rappelons-nous « mon ennemi c’est la finance »...). A noter qu’il sert de révélateur à l’Empire, les masses sont moins sous contrôle aux States.
    Troisième gnon :
    Le référendum a sans doute été organisé pour essayer de couper l’herbe sous le pied à l’Ukip et continuer de conserver le contrôle des masses via les deux partis contrôlés par le Système. Pour l’instant le RU est encore dans l’UE (au moins pour 2 ans), et sera encore et pour longtemps l’un des chiens d’attaque de l’Otan. A remarquer qu’ils peuvent très bien sortir de l’UE dans 2 ans pour y revenir...dans 10 ou 15 ans (au motif par exemple que l’UE ait évolué entre temps dans « le bon sens »), voire qu’ils soient signataires du TAFTA sans être dans l’UE (ce qui reviendrait au même à peu de choses près).
    Quatrième gnon (daesh) :
    Ils sont toujours là, certes en repli au Moyen-Orient mais de plus en plus visibles chez nous.
    Cinquième gnon(internet) :
    Il y a bien un réveil A LA MARGE, mais la majorité de la population reste totalement sous contrôle (se rappeler des élections régionales + prévisions présidentielles (Juppé dans un fauteuil)). Le problème est que pour une majorité de français tout va pour le mieux, qu’ils ont donc envie que ça continue et par conséquent n’ont pas envie d’entendre parler de sujets susceptibles de mettre en péril leur confort intellectuel.

    L’Empire, même s’il vacille sur ses bases électorales (et voit son système de croyances s’effriter) continue de garder tout de même le contrôle de la situation : 
    1. en externe : provocations insensées allant crescendo envers la Russie et la Chine 
    2. en interne : exacerbation des tensions communautaires (Noirs contre Blancs aux US et musulmans contres les autres en Europe).

    La solution de sortie de crise (économique et donc sociale) sera probablement la guerre, il faudrait qu’il y ait beaucoup plus de gnons envoyés dans un laps de temps suffisamment court pour que l’on puisse arrêter cette dynamique.



  • nobody 12 novembre 2015 17:00

    Quelques éléments de réflexion sur le sujet.

    Le Reich allemand en 1914 ;

    1.    1. Système politique (pour comparaison, en 1914 pas de suffrage universel au Royaume Uni ou en Belgique) :https://www.bundestag.de/htdocs_f/cultureethistoire/histoire/parlementarisme /empire

    2.    2.Sécurité sociale : http://www.ilo.org/global/publications/magazines-and-journals/world-of-work-magazine/articles/ilo-in-history/WCMS_120184/lang—fr/index.htm

    L’autre avant-guerre (Henri Guillemin), la première guerre mondiale est traitée dans la dernière demi-heure, toute la vidéo est importante, le premier quart d’heure en particulier : https://www.youtube.com/watch?v=XFerS2_2rD8

    Le point de vue de Pauwels en vidéo : http://www.investigaction.net/1914-1945-de-la-grande-guerre-des.html?lang=fr



  • nobody 14 septembre 2015 12:24

    Le problème est de nature philosophico-religieux (au sens où une religion est un système de valeur). Les individus, au cours des derniers siècles ont fini par épouser la religion du libéralisme, ils se sont proclamés dieux, et la division (compétition) régit exclusivement les rapports entre ces dieux (il diavolo : le diviseur), c’est pourquoi toutes les structures collectives sont actuellement en phase finale de liquidation (Eglises(le communisme en tant que croyance étant une Eglise), Etat, Nation, Famille). 

    Tant que la compétition (division) sera le mode de fonctionnement de nos sociétés, la guerre sera inévitable.

    La guerre en cours sera nécessairement nucléaire pour plusieurs raisons :

    1.  L’arme atomique a déjà été utilisée sans que cela ne choque personne aujourd’hui : il s’agissait d’un « Mal » nécessaire (pour éviter un plus grand nombre de morts dans le cas où une guerre conventionnelle aurait perduré). Donc on a vitrifié au non du Bien (au sens moindre Mal). Tout est donc affaire d’explication.

    2.  Il est illusoire de penser que nos dirigeants (les vrais, ceux dans l’ombre) sont gouvernés par le bon sens ! Il est plus que probable que l’hybris gouverne tout ce petit monde, et que le délire et l’excès sont la norme (il n’a qu’à constater l’évolution du monde depuis le 9/11/2001).

    3.  Si une guerre démarre entre super puissances, aucune ne pourra se permettre une défaite : les dirigeants vaincus se verraient jugés par un Tribunal genre Nuremberg, diabolisés à outrance, resteraient pour l’histoire décrits comme des monstres, et seraient au final bien entendu exécutés. Penser qu’ils hésiteraient à opter pour la solution nucléaire pour essayer d’empêcher ça est plus qu’optimiste...

    Pour conclure : le vainqueur écrit l’histoire, il n’y aura donc pas de problème pour « expliquer » la catastrophe, la responsabilité sera simplement attribuée au camp vaincu. Pour les vaincus, la solution qui consiste à détruire le monde avant de disparaître présente de nombreux avantages (est-ce que Hitler aurait hésité ?) !

    Une lueur d’espoir : la guerre nucléaire et ses épouvantables conséquences (Mt 24 :21 « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. ») produiraient une inévitable prise de conscience, du style : comment en est-on arrivés là ? Pour les survivants la reconstruction du monde sur des bases de partage et d’harmonie serait enfin possible (entrée dans l’ère du Verseau).

    PS : la classe ouvrière est une espèce en voie d’extinction en raison des gains de productivité (automatisation, robotisation), elle est d’ailleurs de moins en moins prolétaire (en raison du chômage de masse),et elle finira sans doute toute entière dans le marécage de l’assistanat social. Les aspirations du prolétariat sont de toute façon les mêmes que celles des dirigeants : ils ne veulent pas d’un monde harmonieux, ils veulent, eux-aussi , exercer si possible une prédation sur autrui. Je rejoins le point de vue d’autres intervenants : il n’y a, pour le moment, rien à espérer des classes sociales exploitées ou exclues.



  • nobody 24 février 2015 11:22

    @Alois Frankenberger

    2Pi3 :3 « sachant avant tout que, DANS LES DERNIERS JOURS, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises,
    4 et disant : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création.
    5 Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau,
    6 et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau,
    7 tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. »

    L’Apocalypse peut s’interprêter de deux manières différentes :

    a) Pour la majorité, toutes les expressions sont symboliques, lorsque la mort est évoquée cela s’entend de manière spirituelle.

    b) Pour les autres, les événements à venir seront également de nature matérielle et géopolitique, les morts seront physiques.

    Dans le cas « b », il convient de partir du contexte géopolitique et des moyens technologiqes du moment pour les comparer aux protagonistes et événements décrits dans le texte. S’il y a correspondance cela signifie que quelque chose pourrait se produire, et dans cette hypothèse, la misécorde divine est encore en mesure de nous en préserver (impossible de prophétiser une date).

    Il y a tout de même deux marqueurs temporels à notre disposition :

    Mt24 :14  « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à TOUTES les nations. Alors viendra la fin. »

    2Th2 :3 « Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’APOSTASIE soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition,
    4 l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu (l’âme humaine), se proclamant lui-même Dieu. » Il s’agit clairement de l’homme moderne : ni Dieu ni maître = le libéralisme = la division (la liberté des uns ne s’arrêtant plus là où commence celle des autres).

    Ainsi la prophétie s’est réalisée dans les 40 dernières années.

    Reste des descriptions d’événements à suivre (les conséquences) :Déluge de feu-Mer de sang-Astres obscurcis- Effet de surprise total (jugement en une heure).

    La technologie moderne permet de détruire en une heure (missiles hypersoniques voyageant de 6000 à 12000km/h) une bonne partie de la planète, produisant au passage un hiver nucléaire. Nous avons les moyens techniques de réaliser la prophétie.

    Par ailleurs la description de Babylone correspond incroyablement bien au monde occidental.

    Tout ce qui peut se produire dépend de nous, et de la faculté que nous avons de résister à nos démons. Le texte est là pour nous alerter sur l’extrême dangerosité de la période dans laquelle nous sommes entrés.



  • nobody 23 février 2015 20:18


    @laito68

     

    Ce que vous dites est tout a fait exact : la terre entière adore les dieux de Babylone (argent et pouvoir). Cependant le tableau dépeint par Jean au chapitre 17, représente 2 personnages : Babylone et la Bête = l’humanité est divisée en deux camps..

    Les informations fournies dans les chapitre 17 et 18 nous permettent assez facilement d’identifier Babylone.

     

    Ap17 : la femme est l’épouse du Christ (elle a reçu la Révélation), c’est une prostituée (car elle s’est détournée de lui pour adorer des idoles), son nom est Babylone (symbole impérial, au temps de Jean, des Cités-Etats avaient constitué des empires, comme Rome ou Carthage).

    « Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues.(symbole impérial) ». Cette femme était vêtue de pourpre (symbole impérial) et d’écarlate.

    Babylone est la société occidentale dans son ensemble et plus particulièrement sa puissance impériale : les USA.


    a) Babylone est sûre de sa puissance, elle sera la plus grande puissance militaire de son temps.

    Ap18 :7« Je suis assise en reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil ! »

     

    b)  Babylone sera la plus grande puissance commerciale de son temps AP17 :11 « Et les marchands de la terre pleurent et sont dans le deuil à cause d’elle, parce que personne n’achète plus leur cargaison,
    12 cargaison d’or, d’argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d’écarlate, de toute espèce de bois de senteur, de toute espèce d’objets d’ivoire, de toute espèce d’objets en bois très précieux, en airain, en fer et en marbre,
    13 de cinnamome, d’aromates, de parfums, de myrrhe, d’encens, de vin, d’huile, de fine farine, de blé, de bœufs, de brebis, de chevaux, de chars, de corps et d’âmes d’hommes(= corruption). »

    Ap18 :19« La grande ville, où se sont enrichis par son opulence tous ceux qui ont des navires sur la mer. »

    Babylone sera la plus grande puissance commerciale de son temps et c’est vers elle que convergeront les marchandises du monde, elle sera immensément riche et pourra se payer le luxe d’acheter les âmes des hommes de la terre.



  • nobody 18 février 2015 20:56

    @Passante


    La fenêtre printemps/août est très intéressante lorsqu’on a met en perspective avec l’actualité éco ou géopolitique du moment. D’autant que l’Apocalypse nous indique la destruction/vitrification d’un Etat impérial (Babylone) qui ressemble comme deux gouttes d’eaux aux USA...

    Y a plus qu’à attendre et profiter intensément du temps qui passe (des fois que...) !


  • nobody 18 février 2015 15:38

    @passante


    Bonjour, 

    Vous avez l’air très informée et documentée en astrologie, s’agit-il de vos propres recherches, ou bien d’informations relevées sur des sites de référence sur le sujet ?

    PS : s’il se passe un truc entre mars et août avec le feu ce ne sera ni de nature cosmique ou volcanique (selon moi).


  • nobody 7 février 2015 11:14

    @attis


    La gauche explique son point de vue immigrationniste au nom de prétendues valeurs morales qu’ils (comme vous l’expliquez très bien) ne sont pas capables d’appliquer à leur propre peuple.

    Si on veut comprendre ce paradoxe il faut considérer que les français d’origine immigrée voteraient pour 50% d’entre eux pour le PS et 25% pour le FG : ils sont donc un précieux fond de commerce électoral qui permet de garantir aux élus des revenus à 30.000€/mois (si on cumule les mandats et tous les avantages)...ce n’est donc en réalité pas « touche pas à mon pote » mais bien « touche pas à mon business » !

    L’instrumentalisation de la morale (sur quelque sujet que ce soit), est toujours le fait de manipulateurs servant des intérêts particuliers (si quelqu’un s’occupait encore de l’intérêt général dans ce pays nous l’aurions remarqué) !

    Le problème des SDF est théoriquement simple à résoudre : il suffirait de garantir le gite(modeste) et le couvert (frugal) à tout citoyen ! Cependant si on garantissait cela il y aurait sans doute une frange non négligeable de la population qui préférerait un tel mode de survie à leur travail actuel...

    Dans la logique libérale il est donc nécessaire de conserver un Enfer sur terre (la vie des SDF) pour motiver les récalcitrants à faire des travaux non valorisants, voire jugés dégradants. Si on considère cette mise en perspective on comprend que le problème n’est pas prêt d’être résolu.


  • nobody 4 février 2015 13:33

    Vu qu’Obama a maintenant l’air de vouloir s’occuper du dossier européen lui-même (on est jamais mieux servi que par soi-même), on en est arrivé au moment où les masques tombent : pour ceux qui en doutaient encore l’UE est bien un machin étasunien...


    Il est évident que les zuniens arrivés en phase finale de négo du TAFTA ne vont pas laisser l’UE se déliter en ce moment. L’UE est le marchepied pour des Etats-Unis de l’Atlantique Nord dont la capitale sera of course à Washington.

    La bonne nouvelle c’est que dans cette optique les catastrophes seront nécessairement évitées grâce à un nouveau tour de passe-passe financier (la finance a désormais plus à voir avec la prestidigitation qu’avec la comptabilité), et que le peuple grec pourra donc souffler pendant un temps...


  • nobody 1er février 2015 11:55

    @fifi


    « Il n’existe pas de démocratie sans »demos« , sans peuple » c’est précisément parce que le peuple est mort (corrompu par la société de consommation) que la démocratie est morte !
    Les individus qui vivent aujourd’hui dans un confort relatif soutiendront majoritairement « le Système » jusqu’au bout dans la logique du « il vaut mieux tenir que courir ».
    Le peuple se réveillera (s’il se réveille un jour) quand il sera trop tard, c’est à dire lorsque les portes du pénitencier se seront refermées sur lui.
    Le problème de fond de nos sociétés est que l’intérêt général (au delà du discours) a disparu au profit des intérêts particuliers, c’est en fait un problème de religion : les hommes se sont proclamés dieux (ce qui explique que les problèmes de corruption et d’inégalités soient désormais devenus insolubles).




  • nobody 28 janvier 2015 21:28

    @wesson


    Il y aurait un troisième scénario, il vient juste d’être testé en Suède...




  • nobody 28 janvier 2015 13:39

    @Wesson


    Si Tsipras continue sur cette ligne, je serais pas surpris que l’on voie bientôt resurgir des colonels à la télé grecque....(avec la bénédiction de l’UE/OTAN)


  • nobody 27 janvier 2015 12:26

    @Trelawney


    1) Je me demande combien d’armateurs sont restés des contribuables grecs, si c’est comme chez nous (exil fiscal massif) je pense qu’ils vont avoir du mal à récupérer beaucoup de monnaie.

    2) Le patrimoine de l’Eglise sera vendu à qui et à quel prix.... ??? On sent bien arriver l’arnaque... smiley
    Par ailleurs l’Eglise intervenant dans l’aide aux plus démunis, il faut considérer que quelqu’un devra se substituer (ou pas...) à elle dans ce domaine. Par conséquent les recettes attendues doivent être pondérées des dépenses de substitution.http://www.lecontrarien.com/grece-plongee-a-patras-ville-pauvre-de-grece-en-2015-27-01-2015-video

    J’en profite pour vous remercier pour votre article qui répond aux questions que je me posais (qui détient la dette grecque ?).


  • nobody 26 janvier 2015 11:46

    @fifi


    totalement d’accord avec toi, de plus ne pas oublier que le défaut grec va peser aussi sur les autres pays malades des PIIGGS qui vont devoir prendre à leur compte leur quote-part du défaut Grec...il y a donc un risque de contagion...

    Par ailleurs il faut bien être conscient qu’aucun investisseur saint d’esprit n’est chargé en dette grecque depuis leur défaut précèdent (et encore moins les requins de la finance internationale), il est donc probable que la dette grecque soit aujourd’hui détenue en grande partie par des banques grecques, que le défaut de l’Etat entraînera celui des banques et que c’est donc les déposants (particuliers et entreprises) in fine qui vont devoir payer une bonne part de l’addition (bail IN)...