• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de egos



  • egos 18 juin 14:27

    Retour à la notion de principes, galvaudée par l’usage envahissant de « valeurs »,


    lesquelles valeurs ont essentiellement servi le consumérisme au travers de l’affirmation de droits individuels, l’expression sans limite du « moi » débridé, l’accès à une information « citoyenne » et d’autres menées moins pacifiques.

    Pour autant, il était établi dès la conception du modèle éco-social prévalent, que celui-ci rencontrait à court terme ses limites.

    S’il est un principe adopté de longue date au sein des entreprises, l’élimination des « zones de confort », au coeur des techniques de management, son extension aux divers domaines de la vie pratique (circulation, santé, éducation, liberté d’expression, fiscalité, habitat, alimentation etc.) ne dépendait que des seuls critères de calendrier et d’opportunité.

    Principe de réalité vs principe de plaisir.

    Voila qui est fait ou en cour de réalisation.


  • egos 11 juin 12:44

    @Fifi Brind_acier


    « ils mentent rarement sur la météo »

    mais (se) trompent systématiquement.


  • egos 11 juin 10:26

    Quel que soit l’angle d’observation, le peuple se sera jamais dans le bon camp,


    soit par excès de docilité et de conformisme, soit en raison de son irrévérencieuse curiosité ou indépendance d’esprit.

    Ses défauts et lacunes sont par trop nombreux pour que ses contempteurs lui accordent la moindre grâce ou indice d’intelligence, ceux là édifieront, parfois à leur corps défendant, les fondations des régimes de dictature,

    les exploiteurs, sur la rive opposée, antagonistes & protagonistes tt à la fois, s’appliquent à construire d’immenses corals ou tels des animaux, les gens du peuple seront parqués, encadrés et dirigés par ttes sortes de barrières avant de figurer au menu des bonnes tables et autres.



  • egos 1er juin 18:08

    La jeune femme, de profil, au premier plan du cliché,


    une parente ... 

    proche ?


  • egos 26 mai 13:35

    @egos


    Koursk, évidemment.

    D’ou peut provenir bien cette correction inopinée ?


  • egos 26 mai 09:33

    Juillet 2014, la destruction du vol MH17 est immédiatement attribuée au tir d’un missile BUK à partir de la zone de combats opposant les forces ukrainiennes et séparatistes, ce qui avec qqs informations contradictoires laisse planer un doute sur l’origine du tir.


    En Juillet 2016, le parquet général NL confirme un tir opéré par les rebelles pro-russes.

    Mai 2018, nouveau rebondissement, le missile BUK vient de la base de Couse en Russie située à 380 km de Donetst,
    ce qui donne qqs indications sur la portée et la précision des missiles BUK, ceux de la couverture radar des forces alliées et la qualité -perspicacité- des enquêteurs.

    Rappelons qu’à cette époque que deux navires ’espions’ portant le pavillon tricolore croisaient en Mer Noire, 
    surchargées d’électroniques et de compétences, l
    la presse s’en fit l’écho non sans 1 pointe orgueil, 
    le jour du crash, les deux navires étaient inopérants : 6 mois de mission, > 2 ans de révision en cale sèche, 

    que s’est il donc passé ? 

    l’équipage a-t-il bénéficié d’une perm pour s’adonner à la pêche à l’esturgeon ou plus grave une de ces pannes imprévisibles qui affecte encore trop souvent nos + belles réalisations, 
    Encore une belle occasion de briller gâchée ...

    Des opérations de brouillage électronique d’une puissance hostile ne sont, à ce stade, pas exclues.

    Quoiqu’il en soit, l’enquête progresse, 
    ns apprendrons bientôt que le missile fut expédié en direction l’Ukraine à partir du Kremlin, 
    + précisément de la cour intérieure située et contrebas du bureau de Vladimir Poutine, l
    lui même ayant actionné la commande de mise à feu.

    La disparition du vol MH 370 entre océans Indien et Pacifique découle de circonstances identiques, 
    la commission d’enquête le prouvera, ce n’est qu’une question de semaines.

    Cette tragédie se lit comme un roman, constamment parsemé de rebondissements inattendus et déroutants, avec ses personnages réalités et inquiétants.


  • egos 13 mai 11:03

    E Macron exécute un plan,

    les populations assument.


  • egos 4 mai 19:01

    Nuisibles et atavismes.

    Au fil du temps, ttes les espèces sauvages se sont vues attribuer le qualification de nuisible,
    à l’exception des variétés consommables, 
    et encore ...
    cela n’a pourtant pas empêché d’autres tt à fait ou trop innocentes.
    Certaines espèces furent cependant réhabilitées, après une quasi éradication.
    Hormis le Mamba, les diverses familles de moustiques et les processionnaires, la démarche relève d’une vision anthropocentrée de la nature,
    les pauvres, assistés, chômeurs, basanés, classes laborieuses, fonctionnaires, pensionnés appartiennent ils dorénavant à cette catégorie de nuisibles ?
    tt porte à le croire,
    Fait notable, les populations de Panurge connaissent un développement inégalé dans un environnement protégé.
    Le jour ou les BlackBlocs, Antifas et autres Anars auront définitivement disparu du panorama, il y aura lieu de s’en inquiéter tt autant que de l’anéantissement des populations d’abeilles.




  • egos 2 mai 13:21

    « mixé avec l’anglais »


    Mixité étymologie :

    latin mixtus, de miscere, mêler

    en dérivent mix ou le verbe mixer ;

    la langue anglaise est riche, profuse, compte un vocabulaire plus étendu que le français, 
    -thanks to William the conquérant- 
    de part sa double filiation, franco-latine et saxonne,
    plus qqs ajouts divers.

    Une autre particularité tient à sa syntaxe, 
    & l’usage du génitif saxon, 
    qui lui donnent ses effets synthétiques et formules plus qu’expressions lapidaires.

    Nous en trouvons les effets dans le « ongoing process » de création d’acronymes, contactions et autres termes proliférants recensés aux divers Urban Dictionary qui peinent à suivre le fil de l’actualité linguistique.

    Juste retour des choses, sauf à en faire un mauvais usage, 
    exprimé dans un « broken english »


  • egos 17 avril 20:45

    Un Régent et deux bateleurs.

    Sans lui dénier des qualités qui sont indubitablement siennes, l’homme jeune ne marquera pas l’histoire, 
    de ses faits d’armes et victoires annoncées.
    D’autres bien avant lui ont ouvert la voie.
    E Macron restera le messager de la contre-réforme, 
    de la mémoire effacée d’une monarchie républicaine défunte,
    d’une société qui ne se reconnait ni principes ou projets communs et se révèle incapable de concevoir son futur.


  • egos 16 avril 21:24

    La Suisse probablement,

    l’un des ses 26 cantons, mais lequel ?
    Le pays est divisé en autant en particularismes ethniques, 3 zones linguistiques plus les dialectes ancestraux, 
    des industries AA et Pharmaceutiques potentiellement létales à grande échelle, 
    un centre de recherche à la pointe de la physique dissimulé dans son sous-sol,
    des groupes extrémistes infiltrés (les Gardes Suisses du Vatican, des réseaux de banquiers) et un Président dont personne ne connait le nom.
    Pour moins que ça d’autres ont eu droit à leur feu d’artifice livré à domicile.


  • egos 15 avril 21:36

    @Fifi Brind_acier


    Justement il paraitrait que le liquide vaisselle (Syrien, notamment) entre dans la composition du Novitchok.
    En cherchant bien ... 
    bon attendons que Florence Parly nous présente une fiole de liquide vaisselle lors d’une prochaine conférence de presse,
    elle ne devrait pas avoir de mal à en trouver une dans sa cuisine ou celles de l’Elysée.


  • egos 13 avril 12:24

    BHL parait parait peu enclin à se rendre en Libye afin de constater les bienfaits civilisationnels, produit des ses œuvres passées, du moins supposées, lui qui se vantait de pouvoir franchir la frontière tunisienne sans formalités ou menaces pour sa sécurité, 


    puis circuler en toute liberté dans ce pays au dictateur sanguinaire honni et ses hordes barbares prêtes à génocider la population de Benghazi afin d’organiser en toute impunité le renversement du régime au prix d’alliances inavouables.

    Ce pays dévasté n’a semble-t-il pas eu l’insigne honneur d’une quelconque visite après la cérémonie d’investiture laquelle participèrent, sous bonne garde, les deux caniches iranien, Cameron et le nôtre (sept 2011)

    La dernière tentative d’interférer au chaos installé en Libye valut au philosophe misanthrope sa quasi expulsion de Tunisie suite à des manifestations d’hostilité des démocrates locaux.

    Quels rôles tinrent Sarkozy, BHL et les forces armées nationales dans cette mascarade macabre, 
    la réponse du pdt Obama raillant la vantardise de Sarko sur le sujet se suffit à elle même, 
    rien n’eut été possible (idem Syrie) sans l’aval, la tutelle des USA et l’implication de la XI ème flotte qui conduisit la majorité des opérations et en assura la quasi totalité de la logistique. 


    Brillant durant sa jeunesse et son parcours universitaire, BHL ne s’est livré par la suite qu’au seul culte de sa propre personne,
    liturgie qui débutât publiquement par l’usurpation d’un manuscrit de roman et se perpétue, depuis qs décennies, sous les traits, masques, décors et habits de l’imposture.

    Une auteure questionnait , en substance, je voudrais bien savoir combien il a touché pour cela ... ?

    Au plan de l’image, dégradée à sa juste valeur, le juste tribu de ses méfaits, 
    pour le reste il doit s’agir d’un secret bien gardé.

    Stärke ist das Ricthtige, 

    principe immuable
    lorsqu’il s’agit du contrôle de ressources géologiques, hydrauliques, alimentaires, de territoires , frontières et populations.




  • egos 12 avril 18:09

    La provocation n’est certainement pas la voie la plus aisée afin d’ouvrir les tympans sensibles et les esprits rétifs aux agréments des productions musicales contemporaines,

    Cette disposition ne faisait pas défaut à Ligéti, et selon toutes apparences pas + à l’interprète qu’à Sylvain Rakotoarison. 
    Le choix d’une œuvre moins abrupte d’approche, quoique flamboyante mais datée (cad marquée par l’influence de l’époque de sa composition) eut-il été plus convaincant, sans avoir pour autant à céder à la tentation de la facilité ?
    Rien n’est acquis en la matière, 
    la réceptivité des auditeurs reste dépendante d’un trop grand nombre de facteurs pour se forger un jugement en la matière.

    Merci pr ces extraits.



  • egos 5 avril 00:56

    Sans trop connaître de domaine d’activité de Monolecte faisant polémique au plan de la rétribution de productions artistiques ou apparentées, 

    le billet (et un lien présent dans le corps du texte) évoque immanquablement le monde des pure players,

    en particulier la saga du Huffington Post, les déboires de ses contributeurs (pr certains de vrais vedettes) dont seuls 5 % recevaient une rétribution, ainsi que les profits engagés tt au long de son activité (technique des clickbaits) et lors de sa cession.

    Des actions en justice furent engagées (suite à la vente du titre) sans que l’on en connaisse les résultats, les plaidants ayant perdu entre temps tout ou partie de leur audience ou influence.

    Le développement international qui accompagna le rachat du site par AOL, les partenariats locaux (ie en France avec une émanation de l’OBS) conduisirent à des purges internes qui amenèrent qqs talents à AVX prolongeant ce conte (ou les comptes n’y sont pas) et qui n’a rien de féerique.

    A ce jour, HuffPost est intégré a un ensemble lucratif appartenant au groupe Verizon dont les ressources proviennent de la publicité, à l’identique des grands opérateurs présents sur ce marché.

    Les uns rêvent d’argent, 
    d’autres de reconnaissance sociale, 
    le mariage réunit toutes les conditions pour son échec.

    « L’esprit n’est rien sans l’apparence »



  • egos 28 mars 13:42

    L’usage répété des termes martyr, sacrifice, le rappel des son adhésion récente à la communauté chrétienne, les hommages & démarches de récupération politique tous azimuts rendent ils réellement hommage à la nature singulière de Arnaud Beltrane ?


    Son engagement parait tt autre, avant tt celui d’un individu combatif, affirmé, sûr de lui, prêt à affronter le risque dans le but de le conjurer et de vaincre l’adversaire, 
    en la circonstance un individu habité par une folie criminelle.

    Célébrations, hommages discours qu’ils soient convenus, justifiés ou indécents ne rendront pas vie à Arnaud Beltrane, 
    c’est bien le moins que le pays lui doit en témoignage de reconnaissance, 
    il serait vain de tenter de vouloir en tirer gloriole.

    Pour autant, l’auteur aborde ce sujet, mis à par les cas particuliers de ce corps d’armée au sein duquel les individualités serviront ou desserviront l’image, 
    qui s’attarde parmi la classe politique aux conditions d’exercice de cette profession, du choix des missions imposées et du processus décisionnel qui conduisit au drame ?


  • egos 28 mars 10:28

    Qqs débris et vestiges.



  • egos 27 mars 13:58

    Article un brin démagogique, 

    la démagogie se retourne tjrs contre les naïfs et non les manipulateurs d’opinion.

    Ce type de raisonnement ouvre une voie directe à un modèle fiscal de type flat tax - qu’elle soit à un ou plusieurs niveaux- à la ségrégation par le revenu (services publics santé & éducation bas de gamme pour les classes « assistées ») et la fragmentation sociale Paretto : 

    - 20 % de revenus auto-suffisants, 

    - 80 % nivelés par les effets du sytème ponction-redistribution, et in fine à l’abandon progressif du modèle social national (gratuité ou presque pour les populations modestes de éducation, santé, logement) en faveur le l’émancipation individuelle par ajustement du pouvoir d’achat, et in fine de l’accès aux bienfaits du consumérisme.

    Que les dispositifs en place soient insuffisants ne justifie pas de s’attaquer aux presque pauvres en occultant le coût massif de l’évasion et fraude fiscales, de la concentration financière, des salaires et revenus ahurissants autant qu’ostentatoires de certaines catégories professionnelle complètement détachées du réel, auxquels l’auteur ne semble porter le moindre intérêt.

    Ni du rôle que peuvent tenir nos dirigeants, Hollande, Sarko, Jospin, Macron dans ces évolutions graduelles et constantes.


    Qui dit consumérisme pense PIB et recettes fiscales.
    Hors croissance & PIB point de salut.

    Il n’est pas surprenant que ce projet réapparaisse à l’initiative d’un député poisson pilote LERM venu sonder les fonds riches en nutriments fiscaux,

    il est encore moins surprenant qu’il soit relayé par tte sortes de banc ou spécimens de girelles, coquettes, galipettes, bavanelles et maqueraux qui peuplent nos fronts côtiers et rades.



  • egos 22 mars 11:43

    @popov


    « Je voulais simplement souligner cette contradiction. »

    Vaste sujet propice à de nombreuses contradictions, d’autant si on l’aborde à partir de généralités (ce que ns faisons tous + ou -) d’expériences vécues ou de préjugés.

    Réceptifs ou au au message délivré par certains féministes, il ’en demeure pas moins que l’émancipation économique des femmes conduit à leur émancipation sociale,
    divers articles publiés révèlent qu’aux USA, 60 % des foyers en situation pauvreté dépendent du revenu de l’épouse, 
    des situations analogues doivent exister en France et d’autres pays.

    Relevons un mérite, parmi autres, à leur accorder (femmes) la propension et la constance à corriger le comportement « pleurnichard » de leurs petits garçons d’une seule injonction : « un garçon ne pleure pas »

    Que dire d’un homme qui se plaint « elles sont méchantes ... » alors qu’il est confronté à la conséquence de ses actes.

    Victime d’une éducation ratée, de ses pulsions, de la fatalité, des ses faiblesses ? 

    Et vous @popov, êtes vs du genre à assumer ?

    nul doute que votre premier réflexe n’aurait pas consisté à vous réfugier dans les jupes de votre mère, la presse alignée en la circonstance.

    L’espace qui vous sépare d’un Cantat est peut être sans commune mesure, par comparaison, à celui qui vous tient à l’écart des combats féministes.