• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Condé



  • Condé Condé 11 février 2014 18:50

    Incontestablement la leçon est dure à avaler pour notre gouvernement et pour toute l’Europe. Peut-on un jour rêver d’un tel référendum en France ? Non bien sûr car le désaveu serait terrible pour le pouvoir bobo en place. Sérieusement, la parole démocratique est confisquée en France. Il suffit de lire attentivement les résultats des élections. Et quelque chose me dit que les prochaines municipales vont être salées.



  • Condé Condé 30 janvier 2014 11:18

    Incontestable et imparable. Félicitations à ce bilan. Il y a donc beaucoup d’économies à fare !



  • Condé Condé 30 janvier 2014 10:26

    Il me semble que nous devrions nous réjouir de la liberté d’expression en France. Mais pas d’insulter ou de dénigrer pour le plaisir. Là il s’agit du travail de l’humoriste. Quand à Dieudonné, faisons juste confiance en la justice (aveugle). Rappelons que nous ne sommes pas en Corée du Nord où on exécute pour moins que cela....



  • Condé Condé 13 août 2013 21:40

    Bof bof... L’histoire des êtres humains est truffée d’inventions plus débiles les unes que les autres. Faut juste faire confiance en l’espèce humaine qui a toujours su choisir le bon contre le mauvais. A moins de prendre les humains pour de profonds débiles...



  • Condé Condé 7 août 2013 09:56

    Tout est bon pour accroitre ses parts de marchés. Il n’existe aucune autorité de contrôle digne de ce nom pour vérifier les agissements des laboratoires pharmaceutiques ou les grandes multinationales. C’est un tel système qui a conduit l’Europe occidentale à la faillite avec la bénédiction des banques internationales



  • Condé Condé 19 juillet 2013 21:45

    Gérard Bapt est de la même région que Cahuzac. Des hâbleurs qui parlent pour leur propre compte. Vous chercherez en vain ce que le député Bapt a fait de bon pour la république ? Rien. A part peut-être pour les labos GSK (américain). C’est un vendu à l’économie sous des aspects conciliants. Quant aux alloc bien entendu il faut revoir tout le système d’attribution, qui est injuste et toujours aux détriments des Français de souche !



  • Condé Condé 8 juillet 2013 10:23

    Comme je l’ai déjà écrit dans d’autres commentaires, nous voyons la gestion des problèmes sociaux et d’emploi à l’aune de nos propres préoccupations quotidiennes. Or des entreprises comme Sanofi sont des major company qui gèrent surtout des actionnaires et des flux de chiffre d’affaires. C’est la macro économie contre la micro économie. Une fois ce constat dressé, il est évident que les drames sociaux existent. On pourrait surtout reprocher à Sanofi et à son patron la totale absence d’accompagnement dans les restructurations de ses sites industriels. C’est un peu comme si Sanofi découvrait tous les jours qu’il y a des salariés sur ses sites...



  • Condé Condé 4 juillet 2013 23:27

    Sanofi réagit comme une entreprise multinationale qui gère des agrégats économiques qui dépassent la seule nation française. C’est cynique mais c’est la réalité. C’est comme Total, Bolloré, Vinci. De plus ces entreprises sont exonérées d’impôts sur les sociétés puisque l’essentiel de leur chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger et elles sont toutes installées aussi dans des paradis fiscaux. Une fois de plus, les principales victimes sont les salariés, variable d’ajustement des économies.



  • Condé Condé 4 juin 2013 15:34

    Pour avoir rencontré récemment un cadre de Sanofi, l’affaire du Plavix (dont vous vous êtes aperçu le silence absolu qui est fait autour de ce scandale) ne fera pas bouger d’un iota big pharma. Ils s’en contrefichent et cela représente même pas 1% de leur CA. Le bénéfice risque du Plavix est bien plus intéressant et Sanofi continuera toujours à pratiquer la méthode...



  • Condé Condé 25 mars 2013 12:22

    La semaine dernière, la gauche au pouvoir s’est une fois de plus montrée très arrogante quand Sarkozy a été mis en examen. La mémire est courte sans parler de Cahuzac et ses comptes en Suisse. Il convient de relire l’article de Brunor Roger-Petit : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/802720-demission-de-cahuzac-mediapart-et-plenel-ont-ils-invente-le-journalisme-de-bucher.html. Par ailleurs, pour les pourfendeurs de justice et d’éthique, pour ceux qui veulent comprendre les médias, il faut aussi lire ce blog : http://politikementinkorrekt.blogspot.fr/2013/02/les-journalistes-utiles-ou-non-la.html. Et la question est légitime aujourd’hui : les journalistes sont-ils utiles à la démocratie ? Délit d’initié, diffusion d’actes de procédures, non vérification de l’information, régime fiscal à part entière, les journalistes sont devenus une caste nauséabonde. Normal pour le caniveau...



  • Condé Condé 6 mars 2013 15:40

    On peut souligner le courage de cet auteur de vouloir faire valoir le droit des salariés. Cela devrait émouvoir les politiques, si ce n’est que Sanofi est intouchable compte tenu des milliards que le labo fait entrer en France. Donc quelques salariés sur le carreau ne doivent pas beaucoup toucher le ministre du redressement productif. C’est assez cynique mais il me semble que c’est la dure réalité. AgoraVox devrait se mobiliser pour cette cause et chacun devrait pouvoir relayer cette vérité économique.



  • Condé Condé 20 février 2013 11:32

    à l’auteur
    oui mais vous ne répondez pas : qui le fera si ce ne sont pas ces experts ? les politiques ? les journalistes ?



  • Condé Condé 20 février 2013 09:53

    Je ne suis pas d’accord avec cet article. C’est un peu facile de taper sur les experts ou les spécialistes ou les lanceurs d’alerte. Il me semble que c’est un « mal » nécessaire. Sinon qui lez fera ? Est-ce que nos politiques ont le courage de dire les choses ou ils bottent en touchent systématiquement ? Les journalistes ne sont que des caisses de résonance et des faire valoir. Par chance nous avons des scientifiques et des chercheurs de toute première qualité. Si ils ne vont pas sur les plateaux télé, qui le fera ?



  • Condé Condé 16 décembre 2012 09:21

    Cet article fait preuve d’une naïveté assez troublante. Bien entendu que les marches du pouvoir passent par les réseaux, les lobbys, les copinages. Et ce dans tous les secteurs de l’activité économique, sociale, industrielle et politique. Y aurait bien une solution : ce serait de refaire la révolution pour abroger tous les privilèges, remettre à plat toutes les structures de société. Mais bon quand on voit ce qu’on voit, à droite comme à gauche, c’est pas gagné....



  • Condé Condé 27 novembre 2012 18:00

    Je m’étonne que l’on s’étonne des pratiques quasi mafieuses des parlementaires français. Pour les pratiquer d’assez prêts, ils sont surtout à la recherche d’une sorte de notoriété ou de postérité comme laisser son nom à une loi. Ça fait bien. Le député Bapt n’échappe pas à la règle. Que ce soit au profit de GSK, de Sanofi ou d’autres, n’oublions pas que les élus ont tout intérêt à conserver des entreprises sur leur territoire. Pour l’exemple de Sanofi, il est évident que Baopt a été approcher pour se taire et diriger ses attaques contre d’autres laboratoires comme Servier, Pfizer, Novartis ou Roche. Probablement en échange d’une bonne enveloppe ou d’un fauteuil dans un conseil d’administration. Par ailleurs l’auteur de l’article met en cause le lobbying. C’est une évidence et même si la gauche souhaite voir dehors les lobbyistes, ils reviendront par la fenêtre.



  • Condé Condé 14 novembre 2012 16:15

    Comme je viens de l’écrire pour un autre article, ce papier est affligeant. Ainsi donc l’auteur serait un citoyen engagé. Engagé dans quoi ? Encarté ? Peut-être un de ses aspirants chercheurs à la solde de Debré et Even ? Comme si ceux ci avaient besoin de petites mains pour faire leur promo ? C’est consternant. Qu’on fait ces deux « éminences » depuis des années ? Rien. Si. gagner du pognon sur le dos des malades. Even, c’est publique, à une réputation sulfureuse. Quand à Debré il fait partie de cette génération, comme Serge Dassaut, qui croit encore que l’homosexualité est une maladie honteuse. On devrait appliquer la retraite à 60 ans à ces individus et qu’ils disparaissent de la scène publique. Ils sont parvenus à monter une machine à cash. Eux aussi qu’ont-ils fait depuis tant d’années ? D’ailleurs ils ont été déboutés en beauté par le patron du LEEM, Lajoux, qui a traité leur bouquin de dangereux pour les malades et les médecins.... Faut réfléchir avant...



  • Condé Condé 14 novembre 2012 15:50

    L’étude Seralini a tenu combien de temps devant les « vrais » spécialistes ? Une semaine ? Dix jours ? On sait très bien qu’il a voulu se faire mousser en exhibant des pauvres rats de laboratoires qui attrapent sans rien manger des tumeurs. On peut se demander où est la rigueur scientifique dans tout cela. M Seralini et les autres « experts » se disent des vigies. Je crains qu’ils développent surtout des stratégies individuelles pour se faire connaître. Si leur expertise était si grande, qu’ont-ils fait depuis si longtemps ? Ils appartiennent à cette génération spontanée de lanceurs d’alerte qui n’ont en fait pour maitre mot que le business. « Parlez de moi, même en mal, mais parlez de moi ! » disait un commentateur. Tout à ce jour reste à démontrer. Alors pitié pour les commentaires à deux balles sur les « on va tous mourir à cause des OGM ». On en mange déjà...



  • Condé Condé 24 octobre 2012 18:50

    Même si l’analyse peut paraitre partielle voire partiale, la question posée par cet auteur ne démérite pas. En fait, c’est toute la question de la RESPONSABILITE politique qui est en cause, et pas uniquement celle des entreprises (ici les labos). Il faudra un jour que l’on apprenne à nos élèves, lycéens et étudiants comment fonctionne l’état et les entreprises, ce qui n’est jamais fait.
    En ce qui concerne les lanceurs d’alerte, je les vois davantage comme la faillite d’un système démocratique usé par les enjeux de pouvoir. L’ETAT a oublié depuis des décennies le simple bon sens, et qu’il fallait s’occuper des Français et pas uniquement de leur rente politicienne. On peut se demander ce qu’ont fait les professeurs Debré et Even depuis de si nombreuses années. il me semble qu’il s’occupe surtout de leur sort politique pour l’un, scientifique pour l’autre. Il occupe largement l’espace de la santé en surfant sur la vague Mediator. Quant à Irène Frachon, il faut rappeler que son discours s’est considérablement lissé depuis les études sur les effets du médicament. Rappelons également qu’elle écrivait dans une revue scientifique américaine en 2010, que le Mediator, à son avis, aurait fait (attention conditionnel), trois morts avérés.
    Dans ces conditions, il faudrait partir en guerre contre les vendeurs d’alcool (on voit le lobby des brasseurs contre l’augmentation des taxes), contre les vendeurs de tabac, contre les fabricants d’automobiles...
    Donc sur le fond je suis plutôt d’accord avec l’auteur.



  • Condé Condé 17 avril 2012 16:33

    Très bel article et salutaire.
    Hélas je crains qu’il ne fasse pas beaucoup bouger les lignes. Les journalistes sont abonnés à des pouvoirs qui les paient et servent la soupe régulièrement. C’est pourquoi il ne faut plus écouter les médias et chercher par soi-même ses propres informations. Long et fastidieux.
     



  • Condé Condé 16 avril 2012 17:14

    Bonjour et bravo pour cet article plein d’impertinence cruelle envers nos médias. Il est temps de rétablir une véritable presse d’opinion, indépendante des magnats dont le métier n’est pas la presse... Ici en France, on critique souvent Murdoch. Au moins lui, est-il droit dans ses bottes. Notre problème c’est d’avoir laissé aux mains de grands capitaines d’industrie les commandes de nos médias : Bolloré, Dassault, Rotschild, Bouygues, Lagardère ont investi dans les médias pour disposer de tribunes libres et faire leur publicité. Les crises aux Figaro ou à Libération témoignent de ce mal être des journalistes, coincés entre leur devoir rédactionnel et leur liberté de penser. Tant qu’ils n’auront pas conduit leur révolution culturelle, ils seront toujours les petits soldats du journalisme : mensonges et approximations à chaque minute ou dans chaque colonne... Le reste suit...