• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 mai 12:12

    @Spartakus FreeMann

    Bonjour mais surtout ne vous privez pas d’intervenir.
    Vous êtes le bienvenu, comme tous les autres contributeurs.

    Ne vous méprenez pas : personne n’est obligé de faire allégeance à Sauron et Saroumane.

    Quant à la bataille du Lézeau (pour rester dans ce contexte), l’Europe et la France n’ont que faire de l’OTAN pour la gagner.

    L’idée est très simple ; si vous voulez continuer d’avoir la liberté de vous exprimer librement, d’être ou de ne pas être fidèle de telle ou telle religion, philosophie, théosophie ou ce qu’il vous plaira de préférer ou non et vous êtes fort heureusement encore libre de choisir votre mode de vie et de pensée il va quand même vous falloir vous doter des moyens de vous défendre pour conserver et affermir tous vos droits, toutes vos libertés.

    Et cela commence par éviter de faire des choix, les choix qui ont conduit tout un électorat d’abrutis et de pleutres à renvoyer au pouvoir pour cinq années de plus des équipes de branques dont nous avons mesuré et mesurerons encore le pouvoir de nuisance absolu.

    Ci-après le tableau de famille...Du très lourd :

    https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2022-05-20/decouvrez-les-nouveaux-ministres-du-gouvernement-d-elisabeth-borne-en-un-coup-d-oeil-ca4eb9eb-ee93-4a9b-b9f6-d62baa302f9b

    Bien à vous,
    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 mai 11:59

    @DACH

    Bonjour.
    Je veux, comme beaucoup de gens, une France qui soit elle-même : prospère, sûre d’elle, riche de toutes ses capacités et potentialités, où il fait bon vivre, désireuse de construire un futur harmonieux, enfin débarrassée des parasites qui l’appauvrissent, l’embarquent dans des choix politiques, économiques et sociaux dont on voit qu’ils sont des désastres avérés.

    Une France souveraine, prospère, sûre, débarrassée une fois encore de ces camarillas que l’on voit se succéder sans fin , telle la nouvelle équipe aux têtes de vainqueurs qui vient laborieusement de se mettre en place autour de notre mirliflore national en recyclant les vieux déchets et en faisant appel à des collaborateurs de circonstance.

    Je puis encore développer ces thèmes, si vous le souhaitez.
    Chacun aura compris.

    Bien à vous,
    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 mai 11:50

    @roman_garev

    La « Route du Grain »...

    Tout cela sent le bricolage otanesque.

    Pendant le pillage, la vente continue (adage).

    Situation particulièrement critique en effet que l’exportation des céréales (blé, tournesol).
    A quand les réquisition des canots, barques de pêche et chalands sur le Danube ?

    De nouveaux « spots » de négociation sauvage se mettraient-ils en place en Roumanie pour tirer profit des goulots d’étranglement à l’exportation ?

    Un immense pont routier de camions se met lui aussi en place.
    https://www.theguardian.com/business/2022/may/17/ukraine-farming-group-warns-of-cascade-of-export-bans-without-new-grain-routes

    Ukraine farming group calls for urgent end to ports blockade

    Group warns of ‘cascade of export bans’ amid failure to ease grain bottlenecks fuelling shortages and inflation, MHP said

    Before the war, most of the food produced by Ukraine – enough to feed 400 million people – was exported through the country’s seven Black Sea ports. In the eight months before the conflict began, close to 51m metric tonnes of grain passed through them, according to the UN World Food Programme. The trade was worth $47bn (£38bn) a year to Ukraine.

    https://www.theguardian.com/world/2022/may/12/russian-blockade-grain-exports-ukraine-ports-g7

    En bref, ça « coince » sérieusement.

    Mais rassurons-nous : le Quatuor vainqueur de l’Eurovision Zelensky , Biden, Van der Leyen et Macron veillent au grain...

    Si j’étais diplomate, il me semble que j’arrêterais immédiatement les frais et commencerais à discuter de manière raisonnable pour trouver un terrain d’entente avant que de me faire imposer des conditions de moins en moins négociables.

    Nul doute que de puissantes fortunes américano-ukrainienness sont actuellement en train de se constituer à très grande vitesse.

    L’accumulation sauvage du capital au titre d’aides gouvernementales internationales sur le mode « ruissellement-écaporation » est déjà en place.

    A quand le EU-USA-Ukrainian-« Marshall »-Global-Reconstruction Relief-Fund-Free-Democracy-Plan ?

    On vit une époque formidable, n’est-ce pas ?

    Souhaitons qu’un jour les « zélites » de cette UE qui n’en finit pas de crever s’intéressent aux écrits de Douguine et Martyanov.

    Elles y trouveront matière et explication à leurs erreurs comme à leur mésintelligence du monde.

    Bien à vous,

    Renaud Bouchard

    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 19:09

    @DACH

    Bonjour.
    Voici une réponse à vos questions.

    https://katehon.com/fr/article/alexandre-douguine-la-russie-est-en-train-de-creer-un-champ-de-resistance-mondial

    04.03.2022
    Alexandre Douguine : « La Russie est en train de créer un champ de résistance mondial »


    Ce n’est pas une guerre contre l’Ukraine. C’est une confrontation contre le globalisme en tant que phénomène planétaire intégral.

    C’est une confrontation à tous les niveaux – géopolitique et idéologique.

     

    La Russie rejette tout dans le mondialisme : l’unipolarisme, l’atlantisme, d’une part, et le libéralisme, l’anti-tradition, la technocratie, en un mot, le Great Reset, d’autre part.

    Il est clair que tous les dirigeants européens font partie de l’élite libérale atlantiste.

    La Russie est désormais exclue des réseaux mondialistes. Elle n’a plus le choix : soit construire son monde, soit disparaître.

    La Russie a tracé une voie pour construire son monde, sa civilisation. Et nous sommes en guerre contre cela. D’où leur réaction légitime.

    Et maintenant, la première étape a été franchie. Mais le souverain face au mondialisme ne peut être qu’un grand espace, un État-continent, un État-civilisation. Aucun pays ne peut résister longtemps à une déconnexion complète.

    La Russie est en train de créer un champ de résistance mondial.

    Sa victoire serait une victoire pour toutes les forces alternatives, de droite comme de gauche, et pour tous les peuples. Nous entamons, comme toujours, les processus les plus difficiles et les plus dangereux.

    Mais quand on gagne, tout le monde en profite. Ça devrait être comme cela. Nous créons les conditions d’une véritable multipolarité. Et ceux qui sont prêts à nous tuer maintenant seront les premiers à profiter de notre entreprise demain.

    Qu’est-ce que cela signifie pour la Russie de rompre avec l’Occident ? C’est le salut.

    L’Occident moderne, où triomphent les Rothschild, Soros, Schwab, Bill Gates et Zuckerberg, est la chose la plus dégoûtante de l’histoire du monde.

    Ce n’est plus l’Occident de la culture méditerranéenne gréco-romaine, ni le Moyen Âge chrétien, ni le XXe siècle violent et contradictoire.

    C’est un cimetière des déchets toxiques de la civilisation, c’est l’anti-civilisation.

    Et plus tôt et plus complètement la Russie s’en détache, plus tôt elle revient à ses racines. À quoi ? Aux racines chrétiennes, gréco-romaines, méditerranéennes, européennes… C’est-à-dire aux racines communes au véritable Occident.

    Ces racines – les leurs ! – l’Occident moderne les a supprimés. Et elles sont restés en Russie.

    La Russie n’est pas l’Europe occidentale. La Russie a suivi les Grecs, Byzance et le christianisme oriental. Et elle suit toujours cette voie. Oui, avec des zigzags et des détours. Parfois dans des impasses. Mais ça bouge.

    La Russie est née pour défendre les valeurs de la Tradition contre le monde moderne. C’est précisément cette « révolte contre le monde moderne ». Vous comprenez ?

    L’Europe doit rompre avec l’Occident, et les États-Unis doivent aussi suivre ceux qui rejettent le mondialisme. Et alors tout le monde comprendra la signification de la guerre moderne en Ukraine.

    Beaucoup de gens en Ukraine l’ont compris. Mais la terrible propagande colérique libérale-nazie n’a rien laissé de côté dans l’esprit des Ukrainiens.

    Ils reviendront à la raison et se battront avec nous pour le royaume de la lumière, pour la tradition et une véritable identité chrétienne européenne. Les Ukrainiens sont nos frères. Ils l’étaient, ils le sont et ils le seront.

    La rupture avec l’Occident n’est pas une rupture avec l’Europe. C’est une rupture avec la mort, la dégénérescence et le suicide.

    Alexandre Douguine

     

    Source : Pro Fide Catholica

     



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 19:06

    @DACH

    Bonjour et merci pour votre commentaire.

    -Peu importe que ma proposition convienne ou non aux Ukrainiens.
    Vous observerez que personne ne se soucie, parmi ces « alliés » de l’Ukraine, de prendre en compte les aspirations d’une population dont les dirigeants n’ont par ailleurs que faire.
    Nulland, Burisma, Biden, Lloyd Austin, Anthony Blinken, Zelensky etc.

    -La Russie est parfaitement en mesure de reconstruire l’Ukraine, comme elle l’a prouvé en reconstruisant à deux reprises Grozny en Tchétchénie.

    https://www.youtube.com/watch?v=CVfBUZZ8Yjw et
    https://russiatrek.org/blog/cities/the-rebuilt-center-of-grozny-from-above/

    Mais il y a aussi le BTP Turc qui est très efficace.

    -La restauration démocratique en Ukraine ? Voyons voir...à la mode OTAN/ UE. Cela risque d’être difficile. https://katehon.com/fr/article/alexandre-douguine-la-russie-est-en-train-de-creer-un-champ-de-resistance-mondial

    04.03.2022

    Ce n’est pas une guerre contre l’Ukraine. C’est une confrontation contre le globalisme en tant que phénomène planétaire intégral.C’est une confrontation à tous les niveaux – géopolitique et idéologique.

     

    La Russie rejette tout dans le mondialisme : l’unipolarisme, l’atlantisme, d’une part, et le libéralisme, l’anti-tradition, la technocratie, en un mot, le Great Reset, d’autre part.Il est clair que tous les dirigeants européens font partie de l’élite libérale atlantiste.La Russie est désormais exclue des réseaux mondialistes. Elle n’a plus le choix : soit construire son monde, soit disparaître.La Russie a tracé une voie pour construire son monde, sa civilisation. Et nous sommes en guerre contre cela. D’où leur réaction légitime.Et maintenant, la première étape a été franchie. Mais le souverain face au mondialisme ne peut être qu’un grand espace, un État-continent, un État-civilisation. Aucun pays ne peut résister longtemps à une déconnexion complète.

    La Russie est en train de créer un champ de résistance mondial.

    Sa victoire serait une victoire pour toutes les forces alternatives, de droite comme de gauche, et pour tous les peuples. Nous entamons, comme toujours, les processus les plus difficiles et les plus dangereux.Mais quand on gagne, tout le monde en profite. Ça devrait être comme cela. Nous créons les conditions d’une véritable multipolarité. Et ceux qui sont prêts à nous tuer maintenant seront les premiers à profiter de notre entreprise demain.

    Qu’est-ce que cela signifie pour la Russie de rompre avec l’Occident ? C’est le salut.

    L’Occident moderne, où triomphent les Rothschild, Soros, Schwab, Bill Gates et Zuckerberg, est la chose la plus dégoûtante de l’histoire du monde.Ce n’est plus l’Occident de la culture méditerranéenne gréco-romaine, ni le Moyen Âge chrétien, ni le XXe siècle violent et contradictoire.C’est un cimetière des déchets toxiques de la civilisation, c’est l’anti-civilisation.Et plus tôt et plus complètement la Russie s’en détache, plus tôt elle revient à ses racines. À quoi ? Aux racines chrétiennes, gréco-romaines, méditerranéennes, européennes… C’est-à-dire aux racines communes au véritable Occident.Ces racines – les leurs ! – l’Occident moderne les a supprimées. Et elles sont restées en Russie.La Russie n’est pas l’Europe occidentale. La Russie a suivi les Grecs, Byzance et le christianisme oriental. Et elle suit toujours cette voie. Oui, avec des zigzags et des détours. Parfois dans des impasses. Mais ça bouge.La Russie est née pour défendre les valeurs de la Tradition contre le monde moderne. C’est précisément cette « révolte contre le monde moderne ». Vous comprenez ?L’Europe doit rompre avec l’Occident, et les États-Unis doivent aussi suivre ceux qui rejettent le mondialisme. Et alors tout le monde comprendra la signification de la guerre moderne en Ukraine.Beaucoup de gens en Ukraine l’ont compris. Mais la terrible propagande colérique libérale-nazie n’a rien laissé de côté dans l’esprit des Ukrainiens.Ils reviendront à la raison et se battront avec nous pour le royaume de la lumière, pour la tradition et une véritable identité chrétienne européenne. Les Ukrainiens sont nos frères. Ils l’étaient, ils le sont et ils le seront.La rupture avec l’Occident n’est pas une rupture avec l’Europe. C’est une rupture avec la mort, la dégénérescence et le suicide.

    Alexandre Douguine

     

    Source : Pro Fide Catholica



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 15:55

    @Jonas

    Bonjour Jonas.
    Vous m’aurez mal lu.
    Prenez le temps, voulez-vous, de lire attentivement les documents que j’ai pris soin de recueillir concernant l’histoire de la Crimée.

    Vladislava Sergienko et Joseph Martinetti, « La question de Crimée : un cas d’école pour l’analyse géopolitique ? », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 101 | 2020, mis en ligne le 15 juillet 2021, consulté le 20 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/cdlm/13893 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cdlm.13893

    Vous évoquez la République des Deux Nations, ce qui est très bien et qui constitue un contexte géopolitique qui explique beaucoup de choses de l’histoire plutôt agitée de la région. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_des_Deux_Nations

    Voici, à l’attention des lecteurs qui seraient intéressés, une notice historique qui éclaire de manière très intéressante ce long et ancien mouvement d’expansionnisme de la Russie :

    https://fr.rbth.com/histoire/83835-crimee-annexion-russie

    Quant à la suite des événements en France, nul n’est prophète, même si sur le fond se dessinent des linéaments qui pourraient bien nous surprendre une fois de plus.

    Il n’est pas exclu en effet que la nouvelle dream team gouvernementale fasse très vite la preuve et l’épreuve de son incompétence tant ils est vrai que « l’on ne change pas une équipe qui gagne », n’est-ce pas ?

    Il faut dire que su ce plan là les Guignols qui se sont succédé ont montré l’étendue de leur médiocrité sous l’autorité du mirliflore qui leur sert de chef.

    Mais qui aurait l’idée de mordre la main qui le nourrit, n’est-ce pas ?

    Je vous laisse le soin de compléter la liste de mes « idoles » puisque l’exercice semble vous plaire.

    Revenez plutôt au sujet de cet article.

    Bien à vous,
    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 15:34

    @Claude Simon

    Très bonne analyse, effectivement :

    Il est remarquable, je vous cite, que seuls les russes aient réussi à sortir de l’asservissement monétaire, à savoir libeller leur production énergétique dans leur propre devise.

    Plus de 30 ans que l’exploitation des ressources est libellée dans des devises impérialistes, via des guerres effroyables. Qui n’ont fait que démontrer l’urgence d’un monde multipolaire.

    Il est regrettable que l’Ukraine n’est pas compris le retour de bâton qui attendait l’Occident, et se soit fourvoyée en prenant toutes les mauvaises décisions qui l’ont meurtrie (stratégie occidentale moribonde et humainement inacceptable).

    Bien à vous,

    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 15:32

    Aux Lecteurs

    Reconstruire l’Ukraine ? Excellente idée.

    Deux conditions préalables, toutefois :

    -Purger le pays de toute présence atlantiste liée à l’OTAN, i.e. sans l’équipe politique actuelle.

    -Consulter tous les peuples européens sur l’idée, le montant, l’allocation et le contrôle des fonds qui seront mobilisés, ceci hors de toute autorité des organismes et agences de l’UE.

     Où l’on apprend que « les pays du G7 ont promis de mobiliser 18,7 milliards d’euros d’aide budgétaire ».

    Avez-vous été consulté ? Non.

    La réaction de l’Allemagne est plutôt saine.

    Le G7 promet 19,8 milliards de dollars pour soutenir les finances de l’Ukraine

    Les pays du G7 ont promis vendredi de mobiliser 19,8 milliards (18,7 milliards d’euros) de dollars pour soutenir les finances de l’Ukraine, confrontée depuis février à l’invasion de l’armée russe, selon leur déclaration à l’issue d’une réunion des ministres des Finances en Allemagne.

    « En 2022, nous mobilisons 19,8 milliards de dollars d’aide budgétaire, dont 9,5 milliards de dollars d’engagements récents (…) afin d’aider l’Ukraine à combler son déficit financier et continuer d’accorder des services de base au peuple ukrainien », selon cette déclaration conjointe.

    L’Allemagne opposée à un nouvel endettement européen commun pour reconstruire l’Ukraine

    L’Allemagne n’est pas favorable à un nouvel endettement européen commun sur le modèle du plan de relance post-Covid 19 pour financer la reconstruction de l’Ukraine, a affirmé vendredi le ministre des Finances Christian Lindner.

    La Commission européenne a dit cette semaine envisager cette piste d’un nouvel emprunt commun au sein de l’UE au profit de Kiev. « L’Allemagne refuse un fonds supplémentaire sur le modèle du mécanisme NextGenerationEU » lancé dans le cadre de pandémie, a affirmé Christian Lindner, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion du G7 sur l’aide à l’Ukraine.

    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 09:43

    @Jonas
    Bonjour et merci pour cette consécration !

    Je n’en demandais pas tant en apprenant - je vous cite que "Renaud Bouchard est le propagandiste attitré de Poutine en France, il rêve d’un régime pareil en France tout en se réclamant de de Gaulle. L’avenir montrera qu’il est un spécialiste du passé.« 

    Quelques observations :

    - »Spécialiste du passé«  ? Il est vrai que mon intérêt pour l’histoire et la prospective sont réels. https://www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1987_num_15_1_1893
    La connaissance du »passé« est fort utile puisque chacun sait (sans pouvoir attribuer l’origine exacte de la citation) que les peuples qui oublient leur passé sont condamnés à le revivre. Pas toujours, dans la réalité, puisqu’ils peuvent aussi tout simplement disparaître...

    - »Propagandiste attitré«  ? Sérieusement ? Sacrée étiquette que celle-là...
    Et que pensez-vous de ceci ?

    https://twitter.com/i/status/1523090629819252736

    https://twitter.com/dragonduclos/status/1523025231564390400

    - »Il rêve d’un régime pareil en France tout en se réclamant de de Gaulle. "
    Toutes proportions gardées et spécificités revues et corrigées, il est effectivement tout à fait exact que le régime politique, économique et social que je finirai par mettre en place s’imposera de lui-même et balaiera la camarilla qui est en train de conduire le pays au désastre.

    La France a besoin d’une démocrature, d’un Grand Connétable, d’un Lord Protecteur, tout ce que nous connaissons et qui se retrouve toujours finalement lorsque la désagrégation du système est telle que l’on retrouve le recours à un grand Lieutenant Général du Royaume, une sorte de président de haut parage, à l’opposé du Mirliflore actuel.

    S’il est vrai qu’un peuple qui fait trois repas par jour ne mène pas de révolution, ce n’est qu’une question de temps.

    Je vous invite à voyager en France (vous verrez, ce pays est magnifique et passionnant) , rencontrer les gens, vos concitoyens, leur parler, vivre avec eux, les écouter et prendre la mesure de leurs réelles aspirations comme de leurs craintes de rencontrer la pauvreté, la maladie, la vie sans projet et l’horizon incertain.
    Les gens sont gentils pour peu que vous vous intéressiez à eux, honnêtement, et les respectiez dans la diversité comme dans la richesse de leurs personnalités.

    Bien à vous (et encore une fois, merci)

    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 09:08

    @roman_garev

    Il est surprenant de voir et constater - il suffit tout simplement d’évoquer le sujet -, l’ignorance qui entoure l’histoire de l’Ukraine et de la Russie dès que l’on aborde la doxa officielle du Propagandastaffel de l’UE avec ces sujets principaux que sont :

    -L’histoire de la Crimée et de sa prétendue annexion :cf. Vladislava Sergienko et Joseph Martinetti, « La question de Crimée : un cas d’école pour l’analyse géopolitique ? », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 101 | 2020, mis en ligne le 15 juillet 2021, consulté le 20 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/cdlm/13893 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cdlm.13893

    -L’histoire de l’Ukraine et de ses tropismes nazis : https://www.revueconflits.com/poutine-douguine-nazi-ukraine-antoine-de-premonville/

    Le reste est sans intérêt et le vent de l’Histoire finira par disperser les interprétations hasardeuses destinées à tordre la réalité au nom d’objectifs et de motivations sans consistance.

    cette image sans mots que vous évoquez, aussi gênante et dérangeante soit-elle, dit beaucoup de choses et résume une situation incontestable, effectivement.

    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 08:43

    Aux Lecteurs

    On ne saurait se féliciter de la situation actuelle qui voit l’UE et la camarilla non-élue qui pilote ses orientations économiques, politiques et financières s’enferrer dans des choix et des orientations stratégiques qui ne sont que des impasses coûteuses et désastreuses (santé avec les choix sanitaires adoptés en matière de « politique vaccinale » en privilégiant un capitalisme de connivence avec des intérêts étrangers ou encore énergie et finances avec le train particulièrement stupide et suicidaire des fameuses « sanctions » imposées à la Russie).

    On ne peut en revanche que se féliciter de voir la réalité des circonstances reprendre le dessus et mettre au pied du mur ces mêmes instances européennes les Guignols de l’UE et les caniches-zélateurs qui exécutent leurs ordres.

    L’UE se voit obligée d’autoriser les sociétés européennes acheteuses de gaz à ne pas respecter les sanctions qu’elle a mises en place : payer en euros ou dollars, mais pas en roubles ! Elle a finalement plié face aux exigences de V.Poutine de payer le gaz en roubles.

    Tout acheteur de gaz russe doit ouvrir un compte à Gazprombank. Cette banque russe reçoit les paiements dans la devise du contrat, les convertit à ses frais sur un deuxième compte en roubles ouvert par la société européenne acheteuse de gaz et paie ainsi Gazprom, le fournisseur de gaz, en roubles ! Pour ne pas perdre la face, l’UE exige des sociétés européennes acheteuses de gaz une déclaration guignolesque selon laquelle leurs obligations sont remplies puisqu’elles paient en euros ou en dollars conformément aux contrats signés. La déclaration ment par omission en disant qu’elle clôt le paiement pour la livraison de gaz concernée car elle oublie de préciser que le paiement ultime a finalement été effectué par le débit en roubles sur un deuxième compte en roubles ouvert chez Gazprombank.

    Pourtant les dirigeants de l’UE affirmaient que jamais au grand jamais ils n’accepteraient de payer le gaz en roubles. Il s’agit donc d’une capitulation pure et simple de Bruxelles. L’important pour la Russie est d’éviter la saisie des paiements en euros ou en dollars dans des comptes ouverts auprès des banques occidentales. De plus, ces dollars et euros sont immédiatement revendus sur le marché des changes contre des roubles avec des frais de change facturés à la société européenne acheteuse de gaz. C’est la raison pour laquelle le rouble a non seulement retrouvé son taux de change d’avant le 24 février 2022, date de l’intervention militaire russe en Ukraine, mais il l’a même dépassé, narguant l’euro en train de dévisser et même le dollar américain ! Les Occidentaux qui rêvaient de voir le rouble s’écrouler pour déclencher une inflation monstrueuse en Russie se retrouvent donc, il n’y a pas d’autres termes pour exprimer le mieux possible la réalité de la situation, tout « cons » !

    Selon l’agence Bloomberg, 20 entreprises européennes ont déjà ouvert des comptes auprès de Gazprombank pour payer le gaz russe en convertissant des euros en roubles. 14 autres clients ont demandé des documents nécessaires pour les ouvrir. Et 4 ont déjà effectué le paiement en roubles !

    La Russie vient de gagner par exemple son bras de fer avec l’Italie : l’ENI, le groupe énergétique italien détenu par l’État, a accepté d’ouvrir un deuxième compte en roubles. A contrario, la Pologne et la Bulgarie avaient réglé leurs achats dans la devise prévue, mais avaient refusé d’ouvrir un second compte en roubles ; Gazprom, en rétorsion, a suspendu ses livraisons, considérant que le règlement n’avait pas été effectué. Selon le journal italien La Repubblica, malgré la pantomime grotesque des guignols de l’UE, « le gaz, à raison de 155 milliards de m3 en 2021, continuera à affluer de la Russie vers l’UE ».

    Quant à la politique des sanctions contre le pétrole russe, c’est aussi le fiasco le plus complet !
    Les divergences entre les pays européens sont très vives ! La Hongrie, dépendante à 100 % de l’énergie russe par gazoduc et oléoduc, a chiffré à 15-18 milliards d’euros le coût d’un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d’exemption, suite à un approvisionnement russe exclusif par oléoducs terrestres, du projet d’embargo pétrolier de l’UE.

    Pour Vladimir Poutine, il est impossible pour certains pays européens d’abandonner rapidement le pétrole russe, comme le souhaite l’UE. « Il est évident que certains États de l’UE, dont la part des hydrocarbures russes dans le bilan énergétique est particulièrement élevée, ne seront pas en mesure de le faire avant longtemps, qu’ils ne pourront pas se passer de notre pétrole  ». Le chef du Kremlin a ajouté qu’en abandonnant les approvisionnements énergétiques russes, l’Europe risquait d’acquitter à terme les tarifs les plus chers du monde, tandis que la compétitivité de son industrie serait sapée, avec la désindustrialisation et le chômage à la clé pour les Européens.
    Selon le site pro-européen Euractiv.fr « l’UE joue sa réputation alors que la Hongrie continue de bloquer les sanctions contre Moscou ». Il est évident que les sanctions devraient viser la Russie et lui causer du tort plutôt que de causer du tort aux États membres, ce qui est hallucinant de bêtise et d’impréparation. Plusieurs États membres, tels que la Slovaquie, la République tchèque et la Bulgarie ne sont pas mécontents de voir la Hongrie monter en première ligne.

    Les sanctions énergétiques ne sont ni plus ni moins qu’un suicide économique et industriel pour l’Allemagne et tous les pays européens qui ont besoin d’une énergie abondante, écologique par gazoducs (ce qui n’est pas le cas des méthaniers) et peu coûteuse.

    Les responsables de l’UE, suite à la concurrence du Royaume-Uni qui voulait tirer les marrons du feu, ont aussi abandonné un projet visant à interdire aux navires de l’UE de transporter du pétrole russe, après l’opposition de la Grèce et de Chypre quant à l’impact sur leur économie. Dans les problèmes de ce type, il n’y a que la règle de l’unanimité qui peut sauver certains États, ce que souhaitait de Gaulle, contrairement à ce que veut mettre en place le fédéraliste Macron, vendeur de la France industrielle à l’encan.

    Face à toutes ces difficultés la Commission européenne a dévoilé un plan de 210 milliards d’euros. L’objectif technocratique est de mettre fin à la dépendance de l’Europe aux combustibles russes fossiles d’ici 2027 et d’accélérer le passage aux coûteuses et catastrophiques énergies renouvelables. Viktor Orban a pu déclarer à ce sujet : « Cela vaut la peine de se demander s’il y a un sens à une transformation coûteuse qui ne peut commencer à fonctionner que dans quatre à cinq ans., alors que la cause de tout cela est une guerre qui se déroule en ce moment ».

    Le résultat provisoire des courses, c’est que la Russie gagne plus d’argent avec ses ventes de gaz et de pétrole qu’avant la guerre en Ukraine et va réorienter son secteur des hydrocarbures vers la Chine, l’Inde, les BRICS et les pays émergents. Vladimir Poutine a pu déclarer « Commettre un tel autodafé, un tel suicide économique, c’est évidemment leur problème. Nous devons agir de façon pragmatique et tenir tout d’abord compte de nos propres intérêts ( ..). Le résultat des actions chaotiques de nos partenaires a été une hausse de nos revenus du secteur des hydrocarbures, les changements sur le marché pétrolier étaient de nature « tectonique (…). Il est peu probable qu’on pourra refaire des affaires comme avant. »

    La Russie croule donc sous les excédents financiers. Ses profits avec la hausse du baril sur les marchés internationaux sont supérieurs à ce qui était anticipé dans les prévisions budgétaires russes. Les sanctions de l’UE sont un échec majeur. La Russie s’enrichit tandis que « les pauvres bougres qui fument des clopes et roulent au diesel » s’appauvrissent en France et en Europe !

    Le paiement en roubles du gaz russe, l’embargo par l’UE du pétrole russe, c’est un travail d’idéologues, d’enfants de chœur, d’amateurs irresponsables, de traîtres immigrationnistes et droit-de-l’hommistes, pris subitement d’une rage folle, suicidaire et gratuite pour faire une guerre économique à la Russie qui n’est pas la nôtre, mais celle de l’Amérique !

    Source :

    https://ripostelaique.com/paiement-en-roubles-et-sanctions-les-guignols-de-lue-capitulent.html

    Marc Rousset

    Auteur de Comment sauver la France/Pour une Europe des nations avec la Russie

    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 mai 00:00

    @I.A.

    Hé bien, tout est là, sous nos yeux :

    https://twitter.com/Yoyo67642627/status/1523090629819252736

    en musique :

    https://twitter.com/dragonduclos/status/1523025231564390400

    Pour le reste, attendons l’entrée prochaine du nouveau Cirque.

    Bien à vous,
    RB



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 mai 23:52

    @molloy
    Bonsoir.
    Je vous remercie de votre aimable attention mais le pays m’est assez familier.

    La Russie est un pays très surprenant à beaucoup d’égards mais vous y trouverez de multiples raisons de vous y plaire au moins pour en visiter une infime partie tant le territoire est immense.

    Un coup d’œil sur des images que vous ne connaissez peut-être pas :

    https://urbanattitude.fr/les-5-villes-les-plus-agreables-a-vivre-en-russie/

    https://fr.rbth.com/economie/79872-villes-russe-plus-agreable-vivre

    https://fr.rbth.com/tourisme/2016/02/19/adieu-chapka-les-quatre-villes-les-plus-chaudes-de-russie_5

    Bien à vous,
    Renaud Bouchard





  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 mai 17:39

    @roman_garev

    Le monument à Alexandre Nevsky a été démoli aujourd’hui à Kharkov. Apparemment, pour la défaite des forces de l’OTAN sur le lac Peipus en 1242.

    Ils se dépêchent, ces ukronazis. Pressentiment quelconque ?

    Sans doute.

    Après la destruction du monument à la mémoire de Joukov.

    https://www.ukrinform.net/rubric-ato/3459921-monument-to-zhukov-demolished-in-kharkiv.html

    Je sens venir le retour de flamme...

    https://heritageandmemorystudies.humanities.uva.nl/index.php/1718-2/research-projects-lviv/stepan-bandera

    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 mai 16:46

    @roman_garev

    Quid des deux lieutenants-généraux Trevor Cadieu et Roger Cloutier ?
    Ont-ils été arrêtés ?

    RB



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 mai 16:41

    @alinea

    Excellent papier.
    Tout sur Zelensky.

    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 mai 16:38

    @PascalDemoriane

    Bonjour et merci pour votre commentaire.

    sachez que vous êtes sauvé et que vous vous êtes extrait du troupeau puisque vous avez conscience de ce décalage que vous constatez.
    Ne désespérez pas pour autant.
    Rien n’est perdu.
    Bien au contraire.
    Je suis sûr que l’éducation de vos enfants leur servira et leur sert déjà, comme les échanges que vous entretenez avec eux.
    Quant à leur faire lire cet article, pour quoi pas ?
    Il en est d’autres qui méritent aussi lecture sur ce site.
    Comme l’excellent papier d’Alinea sur Zelensky, encalminé dans la « modérature », et qui n’attend que d’être publié.

    Bien à vous,
    Renaud Bouchard



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 mai 16:23

    @Lugsama

    Dans la résistance, et non aux basques d’un gouvernement déchu, du style « commission gouvernementale » illégitime et en exil, tirant des plans d’avenir en se répartissant les ministères dans les différentes chambres de Sigmaringen.

    RB



  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 mai 16:16

    @Furax

    Zelensky...

    https://echelledejacob.blogspot.com/2022/05/sitrep-operation-z-azovstal-cest-lotan.html#more

    https://echelledejacob.blogspot.com/search?q=zelensky+nazi

    Tout est discutable, y compris les sources comme leur(s) interprétation(s).

    Chacun est libre de lire, de voir, de comprendre, de commenter, de critiquer, de s’enfermer dans le déni.

    Renaud Bouchard