• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Depositaire



  • Depositaire 22 décembre 2014 18:35

    En fait, il n’y a pas de solution efficace à la crise actuelle, car elle est structurelle, c’est à dire inhérente au système politico/économico/financier qui est celui dans lequel nous sommes.

    Ce système appelé « économie de marché » basé sur l’argent-dette et sur une croissance exponentielle est une aberration pure et simple et se trouve pris dans le marasme de son aberration.

    C’est la couse en avant vers l’accumulation de richesses pour une infime minorité d’individus au détriment de la majorité. Et le maitre mot est « le profit », envers et contre tout.

    En d’autres termes, tout, absolument tout, doit être basé, selon ce système, sur la satisfaction de la cupidité maladive de quelques uns. Le profit, encore le profit, toujours le profit. Et peu importe les conséquences sociales, culturelles, environnementales ou tout simplement humaines ! Le profit DOIT passer avant tout. Pour cela on n’hésite pas à jeter des dizaines de milliers de personnes dans la rue, dans la misère, on n’hésite pas non plus à détruire les cultures de certains peuples si cela peut rapporter un profit, à saccager les sols, empoisonner la terre à coup d’engrais chimiques et de pesticides, l’eau, l’atmosphère, etc.

    Alors comment voulez-vous améliorer un système aussi mortifère ? Ce n’est pas possible. N’y a t-il pas autre chose que le profit à tout prix, que cette cupidité pathologique comme solution ?

    Et la croissance ? comment peut-on, si on est un tant soit peu intelligent, admettre une croissance exponentielle dans un monde aux ressources limitées ? Un enfant de dix ans est capable de comprendre l’absurdité d’un tel système ! Et quand les ressources de la planète seront épuisées, les sols, l’eau, l’air, pollués à un point quasiment irréversible, comment les générations futures vont faire pour simplement vivre ?

    Ne serait-il pas temps de songer un peu à une gestion saine des ressources et à un partage équitable des richesses sans esprit de compétition et d’accaparement de la part de quelques uns au détriment de tous les autres ? Ne serait-il pas plus intelligent de vivre dans une société où nous n’avons pas à nous barricader chez nous, de pouvoir vivre ensemble quelques soient notre culture, notre rang social, notre race, notre couleur de peau, notre religion, dans le respect de l’autre et en harmonie avec la nature et dans une gestion saine et équilibrée des ressources que notre monde nous fournit ?

    Pourquoi devrions-nous vivre selon le modèle de psychopathes avides et cupides ? Quel intérêt pour nous ? Aucun. Alors pourquoi continuons-nous à l’entretenir ?



  • Depositaire 22 décembre 2014 18:09

    Considérer que nous sommes en démocratie parce que nous élisons nos représentants, me parait être au mieux, une aimable plaisanterie, au pire, une dangereuse illusion !

    Tout d’abord, ceux qui se présentent à une élection appartiennent tous à un parti politique, dont ils sont en général des cadres. Bien souvent, ces individus n’ont jamais travaillé et une fois sortis de l’Ena, Sciences Po ou HEC intègrent très vite un parti politique où ils font carrière. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérience de la vie professionnelle leur est complètement étrangère. Donc de ce côté là, ils sont plutôt mal placés pour connaître vraiment la manière dont le peuple vit.

    Mais allons plus loin. Pour pouvoir être connus du peuple qui est susceptible de les élire, il leur faut être connus. Pour ça, toute une campagne médiatique et publicitaire est lancée. Mais ces campagnes coûtent cher. Alors où trouver l’argent ? Dans le parti ? Les partis politiques ne sont pas si riches qu’ils peuvent se permettre de se lancer dans des campagnes pour des élections qu’ils ne sont pas certains de gagner. Alors la solution trouvée est faire appel aux fonds privés.

    Mais ces derniers ne sont pas des philanthropes. Ils avancent l’argent, mais il y a une contrepartie. Une fois élus, les politiciens doivent s’assurer que les lois qui favorisent, d’une manière ou d’une autre, les entreprises et les financiers qui avancent les fonds, soient votées. Dans le cas contraire l’homme ou la femme politique est très vite mis au rancard, s’il ne lui arrive pas « un accident ».

    De ce fait, nous avons d’un côté des politiciens professionnels animés, non pas du désir sincère de servir le pays et la population, ce qui serait logique et normal, mais surtout par l’avidité de prendre le pouvoir et de s’en servir pour eux-mêmes et leurs proches. En ce sens, on ne devrait pas accepter quelqu’un qui recherche le pouvoir. Car on est sur que ce qui l’anime ce n’est pas le service à la patrie et au peuple, mais à ses intérêts.

    On se souvient cette phrase de Chirac sincère dans son cynisme : « les promesses n’engagent que ceux qui y croient » ! On ne saurait mieux dire ! Ces gens sont prêts à promettre tout ce qu’on veut, pourvu qu’ils accèdent au pouvoir. Une fois installé, ils font ce qu’ils veulent, ou plutôt, ce que ceux qui les ont financé veulent. Alors la démocratie...

    Il suffit pour s’en convaincre de regarder le bilan de Sarkozy, et la remarquable tenue des promesses du candidat Hollande qui, sans doute, doit être un homonyme et un sosie du Président Hollande, tellement la différence entre les promesses électorales, (« moi, président.. ». Ou encore, « mon ennemi, c’est la finance.. ». No comment, comme on dit en anglais !), et la politique menée depuis deux ans est grande.

    En tout état de cause, nous ne sommes pas en démocratie et ne l’avons jamais été. Toute l’astuce consiste à nous le faire croire. Et les médias aux ordres des multinationales qui les possèdent se chargent de la propagande. Nous sommes en ploutocratie, (le pouvoir pour et par les riches), et qui se transforme de plus en plus en pouvoir oligarchique. (La direction par une infime minorité d’individus qui a tous les pouvoirs au détriment de l’immense majorité.)



  • Depositaire 21 décembre 2014 14:05

    « L’Otan a réussit de maintenir la paix des pays membres ». Sortir une énormité pareille, il fallait le faire !

    Les trois dernières guerres en Europe l’ont été avec la Prusse et plus tard L’Allemagne. (La Prusse n’étant qu’une région de ce qui n’était pas encore l’Allemagne en 1870).

    En réalité, on sait maintenant que la première guerre mondiale n’a eu lieu que pour servir les intérêts du grand capital et que la deuxième (1939/1945) n’a pu se maintenir et durer aussi longtemps que grâce à l’appui financier et industriel des banquiers anglais et des banquiers et industriels américains.

    De sorte que si il n’y a plus de guerre entre pays européens ce n’est certes pas grâce à l’Otan mais simplement parce que les oligarques ont trouvé une autre manière de piller les pays européens sans passer par la guerre, toujours impopulaire.

    D’ailleurs, un fait qui n’est pas très ébruité, et pour cause, et que les américains ne sont entrés en guerre non pas pour lutter contre le fascisme, mais pour contrer le communisme et dans la foulée, assujettir l’Europe.

    L’Otan, en tant qu’organisation militaire était là et y est toujours, non pas pour « protéger » les pays européens, mais pour imposer les désirs des états unis et d’assujettir plus l’Europe aux états unis. En ce sens, grâce au réseau « gladio » ou « stay behind », l’Otan a causé un grand nombre d’attentats en Europe en créant des mouvements terroristes et causant beaucoup de morts et de souffrances. Et bien sur, qui dit Otan, dit états unis. Le but des attentats attribués à des réseaux terroristes communistes révolutionnaires, (dont les membres étaient manipulés par l’Otan sans qu’ils le sachent), était de diaboliser le communisme et de forcer les pays européens à se tourner vers les états unis.

    On voit aujourd’hui ce que signifie pour ce pays le rejet du fascisme quand lors du vote à l’Onu d’une résolution condamnant cette idéologie et toute celle approchant, les états unis s’y sont opposés pour un prétexte très futile et de plus mensonger. (La Russie qui présentait cette résolution, considérée comme un pays agresseur contre l’Ukraine alors que ce sont les états unis qui ont organisé un coup d’état pour mettre en place un gouvernement ouvertement fasciste et néo nazi dont on voit aujourd’hui les exactions).

    Quant à Hollande, en tant qu’ancien jeune leader formaté aux états unis pour faire appliquer dans son pays la politique américaine, ce à quoi il s’attelle avec assiduité et constance et même avec zèle, il ne faut absolument rien en attendre. Cet individu, tout comme son prédécesseur à la même fonction qu’il occupe, est un traître au pays. Il devrait être destitué, ses biens confisqués et mis en prison à vie pour haute trahison dans le fait de vendre la France à des intérêts étrangers, pour crime et apologie de crimes de guerre et contre l’humanité avec son soutien affirmé d’israël et de la politique criminelle américaine, ainsi que de son soutien au terrorisme contre l’état syrien et de son soutien tacite lors de l’attaque contre la Libye, même s’il n’était pas en fonction à l’époque.



  • Depositaire 21 décembre 2014 13:28

    A propos des attentats du 11/09/01, il est tout simplement incroyable que beaucoup de gens sont incapables de réfléchir et de se poser certaines questions élémentaires comme celles-ci :

    - Comment peut-on imaginer un instant que des pirates de l’air ayant comme seule expérience de pilotage d’un avion celle acquise sur des simulateurs de vol dans une école de pilotage soient capables de piloter des avions de ligne en dehors des couloirs de vol régulier et de les faire louvoyer entre des gattes-ciel, ce qui, de l’avis même de pilotes expérimentés est très difficile, et de les faire percuter les tours du WTC ? Ce qui constitue aussi un exploit, dans la mesure ou un avion de ligne ne se conduit pas comme une voiture.

    - Comment peut-on admettre que les deux tours se sont effondrées sur elles-mêmes, alors qu’elles étaient bâties avec une structure en acier renforcé qui ne fond qu’à 1200 degré Celsius, alors qu’au mieux le kérosène des avions brûle à une température maximale de 900 degrés et dont une bonne partie a brûlé à l’extérieur ?

    - Comment explique t-on que ces deux tours se sont effondrées à la vitesse de la chute libre, ce qui, si la cause était l’incendie dû au fait de l’explosion des avions, était impossible ?

    - Et surtout, pourquoi la tour N°7 s’est effondrée aussi de la même façon alors qu’aucun avion ne l’a touchée ? Un simple incendie assez limité, d’ailleurs, est largement insuffisant pour causer un tel effondrement.

    - Pour le soit disant avion qui aurait frappé le Pentagone, sachant qu’il est impossible à un avion, genre Boeing, de voler en rase mottes, donc à quelques mètres du sol sans risquer de le faire s’écraser, (la surface d’air portante est insuffisante et pas assez épaisse pour porter l’avion. Ce pourquoi les avions qui décollent lancent les moteurs à fond pour pouvoir très rapidement prendre de l’altitude sous peine de s’écraser, et pour l’atterrissage se posent aussi très rapidement pour ne pas avoir à rester longtemps proche du sol pour la même raison. De plus, pourquoi n’a t-on trouver aucun corps et très peu de débris, ainsi qu’aucun moteur ? Alors quel est l’objet qui a heurté le Pentagone si ce n’est pas un avion ?

    Ce ne sont pas les incohérences qui manquent sur cet événement. Ce serait trop long de les passer en revue. Du reste, bien des ouvrages, des documentaires et des témoignages contredisent formellement ce prétendu attentat par des islamistes.

    Disons simplement qu’il faudrait peut-être arrêter de prendre les gens pour des imbéciles !



  • Depositaire 16 décembre 2014 16:44

    Excellent article, bien documenté et très bien rédigé. (je n’en dirais pas autant de certains commentaires bourrés de fautes d’orthographe)

    Comme d’habitude, dès qu’il s’agit d’Islam, les islamophobes patentés sont au rendez-vous.

    Alors examinons d’un peu plus près certains commentaires. Je passerai rapidement sur Massada, soutient sans réserve d’israël, entité qui peut se targuer d’avoir commis et à de nombreuses reprises en un peu plus de 65 ans l’intégralité des crimes, délits, et atrocités qui ont pu être commis dans toute l’histoire connue de ces derniers millénaires de l’humanité, hormis, mais ce n’est pas faute de vouloir, c’est simplement que pour l’instant les « bénéfices seraient largement inférieurs aux »pertes« , l’usage de la bombe atomique, (mais les israéliens se rattrapent en utilisant des bombes à l’uranium appauvri dont les effest sont désastreux pour des millénaires sur le génome humain). Alors ce genre d’individu ne mérite même pas que l’on s’abaisse à lui répondre.
     cathy30, dire que nos marchés sont envahi par le hallal, est tout simplement ridicule. Qu’il ya ait un marché juteux dans cette filière, c’est vrai. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les grandes surfaces l’exploite. Mais que reprochez-vous au hallal ? C’est une viande qui est censée être égorgée rituellement, comme le cacher juif, d’ailleurs. Que je sache, personne, ne critique la viande et les produits casher dans les grandes surfaces ? Pourtant, compte tenu du nombre de juifs en France et du nombre de musulmans, on serait en droit de dire que les rayons casher sont disproportionnés par rapport à l’importance de la communauté juive.

    Mais bien sur, quand il s’agit de »casser« du musulman, tous les prétextes sont bons. Ceci dit, je vais aussi bien sur les marchés locaux, que dans les grandes surfaces et je n’ai pas du tout remarqué une prépondérance du hallal. Alors avant de raconter n’importe quoi, renseignez-vous !

    Considérer les minarets en Suisse comme » arrogants« , il fallait trouver l’argument massue ! En quoi sont-ils plus »arrogants« que les clochers des églises dans nos campagnes ? Au contraire, ils sont, au même titre que les clochers et les synagogues l’indice d’une société plurielle, ce qui est une richesse et non une tare, et la manifestation d’un culte rendu au Dieu unique. Quelle importance qu’on l’appelle Dieu, le Père, Allah, Yahweh, Brahma, selon la langue et la religion.

    Contrairement à ce que beaucoup pensent et revendiquent, il n’y a pas plusieurs religions en conflit les unes avec les autres. Il y a depuis les origines de l’humanité, (qui n’est assurément pas issue du singe ou d’un ancêtre commun, selon les fadaises de l’évolutionnisme darwinien), le même message réactualisé selon les époques et selon les peuples, de revenir vers l’essentiel, vers ce qui fait de l’être humain un humain au plein sens du terme : animé de courtoisie, de profond respect pour ses semblables, respectueux de la nature, de sagesse, de solidarité, de connaissance. Et tout cela orienté vers la source par excellence qui est Dieu.

    Si maintenant on fait remarquer les dérives des religions, la réponse sera simplement qu’il s’agit de dérives d’individus qui instrumentalisent la religion à des fins douteuses, pour l’enrichissement personnel ou pour pouvoir dominer les autres. On le voit clairement avec l’attitude des états unis avec le Christianisme et celle d’israël pour le Judaïsme. Et l’Arabie saoudite et toutes les monarchies pétrolières avec l’islam.

    Mais qu’est-ce que cela à a voir avec les doctrines des religions ? Ce n’est pas parce que des agités manipulent les textes religieux pour leur faire dire ce qu’ils ne disent pas et n’ont jamais dit, que c’est la vérité et la manifestation de l’intolérance de la religion en question !

    Il n’y a pas »d’islamisation« de la France et il n’y en jamais eu. De plus l’Islam est présent en France depuis des siècles. Si il devait y avoir une »islamisation« , il y a longtemps que ce serait fait.

    Et je noterai un fait très manifeste : les islamophobes de tous poils se caractérisent par une condamnation radicale de l’Islam, pas sur des arguments posés, réfléchis, mais uniquement sur la référence à des caricatures de l’Islam, comme ce fameux daesh en Irak et la mouvance wahhabite issue d’Arabie saoudite, ou la lecture hors contexte et selon des traductions discutables des textes fondamentaux. C’est quand même un peu léger, non ?

    Mais c’est bien connu, quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ! Certains ne pouvant pas supporter de se voir mis à nu devant leur ignorance et leur intolérance font tout ce qu’ils peuvent pour crier au loup. Au secours, l’Islam va nous dévorer !!!

    Avez-vous étudié un tant soit peu cette religion ? Surement pas, sinon vous ne sortiriez pas de pareilles énormités qui vous déshonorent et qui montrent de façon irréfutable l’étendue, et ce qui est pire, la référence, à l’ignorance.

    On a beaucoup parlé de cette doctrine issue des états unis du »choc des civilisations, dont certains sur ce site se font plus ou moins consciemment les chantres, mais en réalité, c’est surtout du « choc des ignorances » dont il faudrait parler. Mais d’une ignorance délibérément entretenue !!!



  • Depositaire 11 décembre 2014 14:33

    Considérer que la Grèce commence à s’en sortir, c’est faire preuve d’un cynisme inouï ! le peuple grec est saigné littéralement. Il s’appauvrit de plus en plus. A titre d’exemple, le salaire minimum grec est passé à 439 euros (voir l’excellent article écrit par ZEN plus haut). Des handicapés de sont même plus payés. Les retraites diminuent, etc.

    Le problème ce n’est pas la dette. Le problème est ce modèle de société basé sur l’économie, d’abord, puis sur la finance ensuite. Comme si l’être humain était un « homo economicus » !

    En réalité, ce modèle d’économie de marché est une aberration totale. Il ne fonctionne pas. Les dégâts qu’il cause sont tels que l’on ne peut plus les calculer tellement ils sont nombreux. C’est le naufrage de l’économie, la destruction des cultures, de l’environnement, une nourriture empoisonnée par les pesticides et les engrais chimiques qui brûlent la terre, une médecine basée sur le profit au lieu d’être basée sur le soin des êtres humains, etc.

    Mais comment des individus intelligents peuvent-ils penser qu’il est sain d’agir ainsi, que c’est la seule solution pour l’avenir de l’humanité, que l’argent fictif basé sur la dette et sur le vide, est la meilleure manière de faire les choses, ? Que cela apportera la prospérité au monde ? Alors que depuis le temps et devant les innombrables dégâts causés aux sociétés humaines et devant le constat impossible à nier de sa totale inefficacité et de sa dangerosité, on voit le contraire ?

    Tout ce système encourage la cupidité, la spoliation, le pillage, la destruction des valeurs humaines, la destruction des cultures des peuples, la haine, le mensonge, l’hypocrisie, le chacun pour soi, le conflit de tous contre tous. Comment peut-on voir cela et rester passifs ? Sommes-nous devenus suicidaires ?

    N’y a t-il pas d’autre voie possible pour l’humanité que ce système aberrant ? N’est-il pas possible de voir l’autre dans sa différence, qu’elle soit culturelle, sociale, raciale , religieuse, comme une richesse et non comme une source de conflit ? N’y a t-il pas d’autre modèle économique qu’un modèle qui préconise la cupidité et le pillage sans vergogne des ressources de la planète au nom du fameux mythe totalement aberrant de la croissance, ce qu’un enfant est capable de comprendre en voyant qu’il n’est pas possible de puiser de façon exponentielle dans les ressources de la planète qui sont limitées ?

    Même Asselineau qui présente un programme alternatif, pour la France, n’envisage pas du tout de sortir de ce mythe de l’économie de marché. Nous allons droit vers une catastrophe majeure au niveau mondial, à moins que les psychopathes qui dirigent les étast unis nous entrainent dans une guerre mondiale avec la Russie et la Chine où l’arme atomique parlera. Quant à savoir comment les survivants vivront dans cet enfer nucléaire...Dans leur folie ces psychopathes et leurs valets européens n’y pensent pas, ou alors ils croient que eux s’en sortiront. Douce illusion. S’ils survivent ce sont le survivants qui s’occuperont d’eux, ils n’auront plus rien à perdre.



  • Depositaire 9 décembre 2014 14:58

    L’idée proposée est intéressante en elle-même, mais un peu simpliste. En effet, les premiers concernés sont les banquiers qui n’ont pas intérêt à voir la France rembourser sa dette, bien au contraire. Ensuite, c’est oublier un peu vite que du fait de l’adhésion à l’Europe par le traité de Lisbonne, les dirigeants fançais ne dirigent plus grand chose. Les lois sont élaborées par la commission européenne dont la soumission aux multinationales et aux grandes puissances financières n’est plus à démontrer. De sorte qu’elle ne permettra pas à ce que cette idée soit appliquée.

    Enfin, il y a un autre problème tout aussi sérieux, c’est que ce sont les multinationales qui dirigent le monde, ou en tout cas les pays occidentaux. Comme leurs actionnaires font aussi partie des CA des banques et ces dernières des multinationales, autant dire qu’elles n’hésiteront pas à sanctionner durement la France en supprimant des contrats avec des entreprises françaises et ne faisant une sorte de boycott des produits français dans le monde. Le problème est bien plus complexe que cela. Pour bien faire, il faudrait une révolution de ce genre à l’échelle de l’Europe. Et pour commencer, il faudrait à la fois sortir de l’actuelle Union Européenne et sortir de l’euro. Tant que nous sommes intégrés aux deux, il n’y a aucune chance de sortir de ce système.

    A plus long terme, c’est tout un changement de société qu’il faudrait envisager. Sortir de ce système consumériste et prédateur. Mais je crais qu’il ne faille une crise majeure qui affecte le monde entier pour qu’enfin on se décide à sortir radicalement de ce système aberrant d’économie de marché ! En fait, cette crise arrive à grands pas. Le problème n’est pas de savoir si elle va se produire, mais quand et avec quels effets cataclysmiques.

    Il serait temps que l’on réfléchisse à un autre mode de vie respectueux de la dignité de l’être humain, de toutes les cultures et peuples, et de la nature et de favoriser l’épanouissement sur tous les plans des êtres humains.

    Honnêtement, j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi des individus indiscutablement intelligents, continuent à promouvoir ce système aberrant malgré son incroyable nocivité et sa nature totalement erronée pour gérer les besoins des peuples.

    Pourquoi estime t-on que l’être humain doit être réduit à sa dimension économique, voire financière ? Nous sommes quand même autre chose. Nous vivons pour autre chose que pour consommer ! Avons-nous réellement besoin de tous ces gadgets que l’on nous propose à longueur de temps ?

    Qui emporte de l’argent dans sa tombe ? Alors à quoi peut bien servir le fait d’accumuler des milliards que l’on ne pourra jamais dépenser ? Ne serait-il pas plus intelligent de les partager de façon équitable avec eux qui sont démunis ? Au moins on s’enrichirait au niveau humain.



  • Depositaire 8 décembre 2014 21:56

    Cet article qui fait référence à la libre pensée, (pas si libre que cela, d’ailleurs), est un monument de bêtise ! Au fond, les libres penseurs sont des sortes d’obsédés de la lutte contre tout ce qui a un caractère plus ou moins lointain avec la religion.

    Outre qu’il ne faut pas confondre laïcité et laïcard, il serait intéressant de chercher la cause profonde de leur haine de tout ce qui est religieux.

    Franchement faire tout une histoire pour une simple crèche dans une mairie, c’est vraiment faire une tempête dans un verre d’eau, et encore le verre à la taille d’un dé à coudre !

    Alors essayons de voir quelle est la motivation profonde de ces gens. Ou plutôt, posons les arguments qui justifient un rejet ou au contraire une adhésion à une religion. peu importe laquelle.

    Tout d’abord, quelle que soit la religion en cause, son point de départ est en général celui d’un homme venu avec un message du divin, donc une Révélation. (Je ne prendrai pas en compte les religions orientales comme le Bouddhisme ou l’Hindouisme pour une raison simple c’est qu’elles ne sont pas à proprement parlé des religions mais plutôt des traditions spirituelles avec certaines caractéristiques et de toute façon sont surtout répandues en Orient)

    Ce message qui vient et qui est transmis par un homme appelé prophète envoyé par Dieu, Moïse pour le Judaïsme ; Jésus pour le Christianisme et Muhammed pour l’Islam, contient un certain nombre de règles et de principes hautement qualitatifs. Le problème qui s’est produit à chaque fois, c’est qu’au bout de quelques siècles ce message est détourné de son sens originel, instrumentalisé, pour satisfaire une caste de rabbins, de prélats ou d’imams, selon la religion en cause. Et on arrive à voir les pires excès se produire en son nom.

    On le voit avec le Judaïsme et israël où l’instrumentalisation du Judaïsme par les sionistes est flagrante, on le voit avec l’Église catholique qui a fondé l’inquisition au moyen âge et qui est souvent du côté des puissants, et ne parlons pas des églises évangéliques très proche des milieux politiques anglo saxons. On le voit aussi avec le fondamentalisme musulman et les excès qui le caractérise.

    Mais si on regarde le fond doctrinal des religions on s’aperçoit de plusieurs choses :

    Tout d’abord, ce qui semble être un ensemble de religions différentes, s’avère être le même message véhiculé au cours des ères dans l’humanité, selon les peuples, et réactualisé selon les nécessités des époques car n’étant plus très bien compris ou alors il a été déformé.

    Cependant, lorsque l’on regarde le fond doctrinal en le débarrassant de tout le fatras que les hommes ont rajouté au cours des siècles, on constate qu’il contient toute une éducation pour vivre et intégrer pleinement des valeurs universelles, comme la sincérité, l’amour de la vérité, la sagesse, la solidarité, la charité sincère, la fraternité universelle, le respect de tout ce qui vit et donc le respect de la nature dont il est recommandé de prendre soin, le fait de considérer les cultures passées ou autres que les siennes comme une richesse et non comme une tare, comme le voudrait les libres penseurs, etc.

    Alors question simple, mais évidente, en quoi ces valeurs sont contraires à des valeurs civilisationnelles ? Ne sont elles pas des valeurs dans lesquelles chaque être humain peut se référer ?

    Bien sur, certains « esprits forts » ne manqueront pas de souligner que ces valeurs sont bien belles en soi, mais que c’est à la fois utopique de les vivre, au regard de l’actualité, et, en tout cas, manifestement les représentants des religions en sont fort loin et même à l’opposé au vu et au su de ce que nous voyons dans le monde.

    Je répondrai d’abord au deuxième argument.

    C’est tout le problème souligné plus haut. Il y a la religion, avec sa doctrine fondamentale, et il y a ceux qui pour pouvoir justifier leurs excès et même leur sauvagerie, vont instrumentaliser la religion pour lui faire dire ce qu’elle ne dit pas. Et ce serait amusant si ce n’était aussi tragique, ce sont les individus les plus antireligieux dans leur comportement qui sont les plus bruyants pour prétendre parler au nom de la religion. Et bien sur, comme il existe, surtout aujourd’hui, toute une cohorte d’individus dont la seule règle est de n’avoir aucune règle et de faire ce qu’ils veulent chaque fois qu’ils en ont envie au nom d’une prétendue liberté qui n’existe pas, mais en réalité c’est le pire des esclavages que celui des sens, car il n’est jamais rassasié. Et pour ces gens là il faut éliminer la religion car elle est aliénante. Bien sur, ils ne vont surtout jamais s’informer du fond des religions. Ils vont s’appuyer, pour justifier leurs paroles, sur les excès et l’instrumentalisation. Mais ces excès n’ont rien à voir avec la religion et c’est facile de s’en rendre compte...à une condition : rechercher sincèrement la vérité ! Tout est là.

    Pour le premier argument, l’utopie n’est qu’apparente. Il ne tient qu’à chacun de chercher à vivre ces valeurs, même si cela exige un effort, même si la société consumériste dans laquelle nous vivons nous poussent à faire le contraire. Il ne sert à rien de se lamenter, il suffit de s ’informer, d’apprendre les comportements et d’accomplir les actes qui facilitent le vécu de ces valeurs universelles et il n’y a pas de raison pour que, avec le temps, et ce n’est pas très long si on est vraiment motivé, pour qu’on les vivent pleinement. Ce qui aura pour corolaire de nous mettre le cœur en paix et l’esprit limpide et serein. En un mot, d’être de véritables humains et non des animaux obsédés par la satisfaction de leurs sens.

    En ce sens, les détracteurs des religions s’ils sont sincères se doivent d’aller au fond du problème et d’inciter, une fois ce fond bien identifié, les pratiquants des religions à revenir vers les valeurs universelles qu’elles véhiculent sans s’occuper d’un clergé plus préoccupé à s’enrichir ou à se maintenir dans sa position plus ou moins privilégiée que de véritable religion.



  • Depositaire 8 décembre 2014 17:03

    Devant le grand nombre de commentaires, j’avoue avoir hésité d’en faire un. Malgré tout il me semble utile, sous réserve que ce commentaire soit publié et non censuré, de préciser certains points.

    Il y a dans cette affaire plusieurs points assez discutables, c’est le moins que l’on puisse dire.

    Tout d’abord, manifestement ce sont les lobbies qui font la loi aux USA. On s’en doutait depuis un bon moment, mais là, c’est flagrant. Et en particulier, le lobby sioniste israélien.

    Ensuite, il faudrait aussi revenir sur un point qui est tabou en France et dans de nombreux pays dans le monde. C’est le mythe de la shoah. Je ne reviendrai pas sur les irrégularités du jugement du tribunal de Nuremberg hormis sur un point qui est un déni du droit le plus élémentaire. En effet, dans n’importe quel jugement de quelque nature qu’il soit, une fois le jugement rendu, s’il s’avère que des éléments nouveaux, documents, témoignages ou autres, permettent d’avoir un autre regard sur l’affaire jugée et qui pourrait même le cas échéant remettre en question le jugement, il est possible de lancer une procédure de révision et de rouvrir le procès. C’est là un principe fondamental de droit. Alors pourquoi le tribunal de Nuremberg a décidé que quelque soient les documents ou/et témoignages qui pourraient se manifester ou être trouvés après le jugement et qui pourraient remettre en cause ce jugement ne seront pas acceptés ? C’est quand même un peu fort, non ?

    Par ailleurs, ce que l’on nous présente officiellement comme des chambres à gaz à Auschwitz ne peut en aucun cas en être. En ce sens, la version officielle de l’histoire est digne d’un scénario de Disney ! Le gaz censé avoir été utilisé est mortel a faible dose et très inflammable. Alors pourquoi la pièce où les gens étaient officiellement gazés se trouvait juste à côté de la chaufferie, sans aucune isolation ? Pourquoi cette même pièce au lieu d’être fermée par une porte blindée rigoureusement étanche pour éviter les fuites extérieures de gaz pouvant affecter les militaires postés derrière, n’était qu’une simple porte en bois sans aucun joint d’étanchéité et avait même une vitre non blindée, donc facilement cassable depuis l’intérieur ? C’est tout simplement incohérent.

    Pourquoi le nombre de victimes qui est censé être de six millions de juifs, alors que, curieuse coïncidence, c’est très exactement le nombre qu’avait énoncé le responsable de la communauté juive française, en alertant les autorités publiques sur les dangers de la persécution des juifs en Europe en général et en France en particulier, en...1910 ! Etait-il visionnaire ou voyant ?

    Comment se fait-il qu’il y ait autant de survivants de ce camp de la mort ? On nous a pourtant seriné qu’à peine les juifs arrivés à Auschwitz, ils étaient gazés et leurs corps brûlés.

    Je ne prétend pas que les chambres à gaz n’ont pas existé, ce que j’affirme, et il est facile de voir les incohérences de la version officielle, c’est que ce que l’on nous présente comme une chambre à gaz ne peut en aucun cas l’être. Et d’autre part, à supposer qu’il y ait eu un gazage de masse, rien ne dit que seuls les juifs en ont été victime. Je peux même affirmer le contraire ayant eu un oncle qui faisait partie de la résistance, il est mort en 1945, et qui a été prisonnier dans un camp de la mort en Autriche. Il comprenait l’allemand et durant sa captivité il a écrit à sa famille. Les courriers étaient autorisés. Il raconte les horreurs dont il a été le témoin et celles qu’il a lui-même subies. Entre autre, il raconte qu’en 1944, peu avant la libération, un dirigeant SS du camp les a menacé de les passer par les chambres à gaz en disant que la veille il y en avait eu déjà 2000 qui y étaient passés. Précision, mon oncle n’était pas juif, ses camarades de prison non plus. Alors de deux choses l’une : ou les chambres à gaz ont bien existé, mais n’étaient pas cantonnées seulement à Auschwitz Birkenau, mais un peu partout et n’étaient pas spécifiquement destinées aux seuls juifs, ou alors ce SS a voulu effrayer les prisonniers. La torture psychologique était aussi courante dans ces camps. Mais voilà, impossible de le savoir. Ce qui n’expliquerait pas pourquoi il a parler de chambres à gaz ?Ce n’est pas a priori l’idée qui viendrait automatiquement à l’esprit.

    Pour ce faire, il faudrait mener une enquête indépendante et exhaustive sur ces camps afin de déterminer ce qu’il en est et aussi en consultant l’intégralité des documents existants et restants. Seulement voilà, toute enquête sur cette affaire est interdite par la loi. On voudrait nous cacher quelque chose que l’on ne saurait s’y prendre autrement !

    Il faut dire que cette shoah est un énorme business et est quasiment devenue une religion !

    Autre point. Pourquoi ne parle t-on jamais de la fourniture par Rockfeller de carburant à l’Allemagne durant la guerre, ni des camions fournis par Ford, ni du financement d’Hitler par les Rothschild ? Ni de l’accord passé entre Ben Gourion et Hitler pour permettre l’immigration en Palestine des juifs aisés qui vivaient en Allemagne et dans les pays qu’elle occupait ? Ca fait un peu désordre, là !

    Enfin, il faudrait arrêter avec ce mythe de l’antisémitisme. Les juifs européens et occidentaux en général, ne sont pas et n’ont jamais été des sémites. Ils sont d’origine turco salve et germanique et issus de peuples convertis au Judaïsme il y a quelques siècles. Par ailleurs juif = pratiquant du Judaïsme. Rien à voir avec une race qui est un mythe inventé par les nazis et repris à leur compte par les sionistes.

    Pour ce qui est de la SNCF, pourquoi s’obstiner à vouloir investir aux USA ? Il y a des pays où ce serait possible avec de très longues lignes possibles : La Russie, la Chine, l’Inde, le Pakistan...Quant au gouvernement français sa mise à plat ventre systématique devant les sionistes a quelque chose de franchement nauséeux ! C’est sans doute, depuis Sarkozy, les pires gouvernements que la France ait pu connaître. Il n’y a plus aucune volonté politique ? Tout est aligné sur la volonté israélo américaine et sur les multinationales. Nous avons un gouvernement carpette !

    Quelle honte pour notre pays patrie des droits de l’homme !!!



  • Depositaire 6 décembre 2014 14:56

    Effectivement, comme le disent certains commentateurs, on n’est pas forcément chrétien parce que l’on est né en Europe. Ceci dit, cette affaire ressemble surtout à une affaire de gros sous, qu’à une affaire religieuse. Et penser que les émirs du pétrole sont de fervents musulmans est tout simplement risible.

    Malgré tout, un rectificatif est à faire, parce que dès qu’il y a une allusion à l’Islam tous les préjugés islamophobes ressortent.

    L’islam, même ceux qui ignorent à peu près tout de cette religion savent que son « fondateur » est le Prophète Muhammed qui a reçu la Révélation divine du Coran et qui l’a transmis à son peuple.

    Or une fois éliminé tous les préjugés et mensonges éhontés qui ont été proférés contre cet homme, voici ce qu’il en ressort : Deux événements majeurs.

    Le premier. Un jour le Prophète à Médine a reçu une délégation d’un pays voisin qui était composée d ’un évêque chrétien et d’un certain nombre de fidèles. Cet évêque avait entendu parler de ce prophète apparu en Arabie et a voulu le rencontrer afin de déterminer son authenticité au regard des Écritures. Nous ne savons pas ce qu’ils se sont dits, mais à un moment donné, l’évêque demanda au Prophète s’il pouvait disposer d’un lieu pour célébrer l’office chrétien de la messe. Le Prophète lui répondit qu’il mettait sa mosquée à sa disposition, puisque c’était un lieu consacré au culte divin et qu’il était le plus approprié pour célébrer un autre office religieux, même s’il était chrétien. Et l’évêque avec son groupe a pu célébrer sans problème la messe.

    Le deuxième. Il y a ce que l’on appelle le serment du Prophète. Dans ce serment il est dit textuellement que les chrétiens seront protégés, leurs lieux de culte et leurs moines et prêtres aussi. Que personne ne leur cause du tord en quoi que ce soit. Je ne peux pas reprendre tout ce texte qui est assez long, mais tout le long est du même modèle.

    Alors si le Prophète de l’Islam a protégé et exigé le respect et la protection des chrétiens, personne ne peut affirmer que l’Islam préconise le contraire ! Ceux qui se prétendent musulmans et qui font le contraire de ce qu’a ordonné le Prophète, ne sont musulmans que par la langue. C’est tout.

    Pour Massada, le sioniste, dire « Israël est à l’avant-garde du combat contre le djihadisme international, mais vous préférez nous poignarder dans le dos. » est tout de même un peu énorme, là ! Il faudrait plutôt dire qu’israël est à l’avant garde, et de très, très loin, pour l’accomplissement des pires crimes, délits et atrocités commises contre des êtres humains de toute l’histoire humaine connue ! Quand à « l’avant garde contre le djihadisme » pour reprendre votre expression, c’est aussi grâce à cette « avant garde » qu’israël bombarde les soldats de l’Onu présents sur le plateau du Golan, dont on rappellera en passant qu’il a été volé à la Syrie par israël, soldats qui empêchaient les « jihadistes » du front en-nosra de commettre leurs atrocités et que cette même entité recueille les blessés jihadistes, on devrait plutôt parler des mercenaires assoiffésde sang qui sévissent en Syrie et en Irak, dans ses hôpitaux et que même le premier ministre israélien est venu leur serrer la main !

    Il faut avouer qu’en matière « d’avant garde dans le combat contre les djihadistes », on a vu mieux sans trop se fatiguer à chercher !!!



  • Depositaire 1er décembre 2014 16:39

    Il faut commencer par poser les bonnes questions :

    1 - A qui profite les vaccins ? Aux compagnies qui les commercialisent et les fabriquent, ou à la population ?

    2 - Par qui est faite la promotion des vaccins ?

    3 - Comment savent les médecins pour déterminer la valeur immunitaire des vaccins ?

    Répondons d’abord à ces trois questions. Ca va être simple et très rapide.

    Réponse : les compagnies multinationales pharmaceutiques !

    Il faut dire que les vaccins sont très juteux au niveau des profits.

    Quant aux médecins, ils n’en savent pas plus long que le citoyen lambda. Tout ce qu’ils ont appris concernant les vaccins c’est ce que l’on leur a inculqué à l’université lors de leurs études. Mais ce que les tant les étudiants en médecine, que la majorité des citoyens ne savent pas, c’est que ces informations sont délivrées par ces mêmes compagnies. Il est évident que pour pouvoir écouler leurs produits elles ont intérêt à ce que les futurs médecins soient intimement persuadés à la fois de l’efficacité et de l’innocuité des vaccins. Pourtant, il devrait être évident qu’il est pour le moins difficile de concilier intérêts financiers et santé.

    Dès l’instant où on a fait des vaccins un moyen d’enrichissement conséquent, il est manifeste que les précautions, la nature des produits etc, des vaccins et leur impact réel sur la santé humaine seront forcément « positivés » à l’extrême. Dire qu’un vaccin est potentiellement dangereux est nuisible pour les bénéfices. Le conflit d’intérêt est manifeste.

    Mais allons plus loin. Comment est née cette idée de la vaccination ? Qui en est à l’origine ? Il semblerait bien que ce soit Pasteur. Mais contrairement au mythe, pas d’autre mot, de Pasteur sauveur de l’humanité, en étudiant attentivement l’histoire, on apprend que Pasteur était un imposteur et un individu assez louche qui savait toucher le monde politique et n’était en aucune façon un scientifique. Du reste, qui sait qu’il n’était que chimiste et non médecin ? Il avait la détestable habitude de s’approprier les recherches d’autre scientifiques et grâce à ses contacts politiques faisait en sorte de les discréditer et de ruiner leur carrière.

    Ses expérimentations délirantes sur la rage a causé la mort de dizaines de personnes à qui il avait inoculé de la moelle osseuse de personnes atteintes de la rage pour vérifier sa théorie du « vaccin ».

    En réalité les vaccins sont au mieux inutiles, au pire très dangereux. Il importe de savoir que contrairement à une propagande bien huilée, un matraquage médiatique, politique et même dès l’école primaire on nous apprend les bienfaits de la vaccination et on nous parle du héros, du grand bienfaiteur de l’humanité qu’était Louis Pasteur, alors que ce n’était qu’un filou de la pire espèce.

    Dans les faits, il faut dire qu’aucune maladie n’ a été éradiquée grâce aux vaccins. Si certaines maladies ont disparu, c’est à la fois grâce à l’hygiène et au fait que les épidémies suivent des cycles de montée et de disparition. Par contre, posez-vous les questions suivantes :

    Si, du fait de l’intensité croissante des vaccins reçus, et de la précocité de leur administration, ainsi que la production de médicaments tous plus efficaces les uns que les autres, ce qui impliquerait logiquement que les populations jouiraient d’une santé insolente, pourquoi les cabinets de médecins ne désemplissent pas ? Pourquoi à certaines périodes les hôpitaux sont saturés de malades ? Pourquoi y a t-il de plus en plus de malades et de plus en plus jeunes ? La réponse est évidente, non ?

    Alors disons clairement qu’il est incompatible de mettre en parallèle la santé humaine avec les bénéfices croissants des compagnies pharmaceutiques. D’autant plus qu’elles sont à la fois productrices, vendeuses, assurant la promotion de leurs produits, finançant les études pour déterminer les éventuels effets « indésirables » des vaccins, assurant leur promotion aussi bien dans les écoles de médecine et du monde politique, et par le biais d’encarts publicitaires, finançant les médias pour en faire la promotion. Comment peut-on encore les croire ?

    Les effets dangereux, invalidants parfois mortels des vaccins commencent à être bien connus et on n’en connait à peine que 10%...De quoi bien réfléchir, non ?



  • Depositaire 1er décembre 2014 14:52

    Entre les commentaires de bourrico06, qui porte bien son nom et celui de docdory, dans le genre « zoo » on est servi.

    Alors précisons clairement les choses. Dans n’importe quelle situation ou un avis autorisé est souhaité, ou demandé, la manière la plus élémentaire d’en parler est encore d’en être bien informé. dans le cas contraire on a toutes les chances de dire n’importe quoi.

    Concernant cette résolution, il est exact que c’est la Russie qui l’a mis à l’ordre du jour, ce qui s’est avéré être une très bonne tactique diplomatique et a mis tous les pays en face de leur sincérité ou de leur hypocrisie. Au moins ainsi, les choses sont claires.

    Mais l’hypocrisie dévoilée ne concerne pas seulement le sujet de la résolution, ce qui déjà était beaucoup et les pays qui ont voté contre ou se sont abstenu ne pourront plus prétendre défendre les droits de l’homme et la démocratie. En ce sens ils se sont dévoilés. Mais il y a plus, puisque comme le souligne de façon assez insultante bourrico06, ce qui ne le relève pas au niveau de l’honneur et de la courtoisie dans les propos, (mais peut-être trouve t-il normal d’insulter et de prendre un ton aussi méprisant...je lui conseille de consulter un psychologue car c’est l’indice d’un trouble du genre paranoïa...), ce vote s’est fait en fonction du pays qui l’a demandé et non pas en fonction du sujet pourtant important en lui-même.

    Ce qui veut dire qu’au niveau international, sur des décisions qui engagent les peuples sur des questions graves et importantes, voire fondamentales, au lieu d’examiner de façon posée, intelligente, réfléchie, on agit de façon strictement subjective, en fonction des intérêts de certains, et tant pis si ces intérêts sont basés sur une volonté hégémonique et sur le mensonge.

    C’est extrêmement grave. Le problème avec la Russie est que les USA, ou plutôt l’oligarchie qui est derrière le pouvoir officiel et détruire la cohésion de ce pays et celui de la Chine afin d’imposer partout au monde leur Nouvel Ordre Mondial fasciste. Ces deux pays sont un obstacle majeur pour ce faire. De plus la Russie a d’énormes richesses dans son sous sol qui attise beaucoup de convoitises de cette oligarchie dont la volonté de pillage est bien connue.

    Toutes les accusations contre ce pays par les occidentaux, n’est que du baratin mensonger. Comment peut-on croire un instant les USA dont le soutien au terrorisme et les coups d’état contre tous les pays qui les dérangent sont bien connus et documentés, sans compter toutes les guerres dont ils sont directement ou indirectement responsables dans le monde. Soyons un peu sérieux.

    Un dernier mot pour « bourrico », le pseudo que vous utilisez est une insulte pour ce pauvre animal. Si vous êtes incapable d’écrire un commentaire argumenté, réfléchi et respectueux d’autrui, alors cessez d’intervenir sur ce site et allez vous faire soigner, ça devient urgent !!!

    Pour ce qui est de l’Islam, à propos du commentaire de docdory, commencez par vous informer sur ce qu’est vraiment cette religion avant de sortir les lieux communs islamophobes qui font la une des médias mainstream ! Ca serait déjà faire preuve d’un minimum d’intelligence. Après on pourra discuter s’il y a lieu !



  • Depositaire 1er décembre 2014 14:15

    Concernant israël, comme je l’ai déjà à plusieurs reprises mentionné, existe t-il un crime, une spoliation, un délit que cette entité n’ait pas commis ?

    A titre d’exemple, j’ai lu dans un article sur un autre site que non seulement israël a bombardé dans une volonté de rage destructrice et génocidaire Gaza, mais que malgré les soi-disant accords de cesser le feu, cette ignoble entité de les respectent pas en tirant sur les agriculteurs gazaouis à proximité de la frontière de Gaza et sur les pêcheurs qui malgré le fait qu’ils sont contraints par israël de ne pêcher que dans la limite de six milles nautiques, alors que le droit international leur accorde vingt milles, ce qui rend déjà la pêche difficile, mais même cette limite est encore de trop pour les israéliens qui tirent sur les bateaux palestiniens qui s’aventurent dans la limite des six milles pour les forcer à rester dans une limite de trois milles, où il y a fort peu de poisson. C’est plus qu’un crime, c’est du génocide planifié méthodiquement !

    Quant au gaz « israélien », il n’existe pas. Outre qu’israël n’est qu’une colonie illégale au regard du droit international, il n’y a pas, même dans les territoires dits israéliens de gaz. Cette ressource est essentiellement due au vol délibéré des ressources palestiniennes ou libanaises dans la mer.

    Donc le baratin de Massada qui se vante du gaz israélien qui viendra chauffer l’Europe cet hiver n’est qu’un mensonge, un de plus, et la manifestation évidente et incontestable de la malveillance de ces individus.

    Quelle que soit la « reconnaissance » internationale de cette entité maléfique, il n’en demeure pas moins que le bilan est très lourd en direction du passif sur l’incroyable quantité de crimes, de spoliations, de délits et de mensonges manifestés par cette entité depuis sa naissance ! Je ne crois pas qu’il existe dans l’histoire connue de l’humanité un pays, un peuple, qui a pu commettre autant de crimes en aussi peu de temps. C’est le record absolu. Et le pire, peut-être, c’est l’impunité totale dont jouit israël et de voir la grande majorité des dirigeants occidentaux à plat ventre devant !!! A se demander si le monde n’est pas devenu fou ?

    Les individus les plus dangereux, les plus psychopathes, les plus criminels, les plus menteurs et les plus hypocrites sont encensés, adulés, choyés reçus par la plupart des chancelleries du monde entier. Mais dans quel monde vivons-nous ? Et combien de temps cette forfaiture inouïe va t-elle encore continuer de prospérer dans ce monde ? Il y a dans cette impunité totale une très grave question à poser : Qui ou quoi est derrière cette horreur et qui fait qu’aucun pays n’ose la remettre en question ? J’ai la réponse, mais je la donnerai une autre fois et peut-être y a t-il des éléments dont je n’ai pas connaissance qui se manifesteront. On verra.



  • Depositaire 29 novembre 2014 13:56

    Comme d’habitude, dès qu’il s’agit d’islam, tous les préjugés ressortent. Alors, reprenons certains points afin de rectifier les choses et de rétablir la vérité.

    Je ne vais pas partir dans les condamnations contre ceux qui dénigrent l’Islam, car de deux choses l’une : ou les gens sont mal informés et sans le savoir répètent les préjugés qui ont cours sur cette religion et, s’ils sont sincères, une information objective et argumentée sur ce qu’il en est fera disparaître leurs préjugés alimentés par l’ignorance. Dans ce cas, les condamner ne servira à rien et ne fera qu’alimenter l’ignorance à cause d’une réaction émotionnelle excessive qui les fera se raidir dans leurs préjugés. Ou alors, les gens ne veulent pas savoir la vérité qui ne les intéressent pas, et animés d’une tendance qui est plus du ressort de la psychiatrie que d’autre chose, systématiquement, chaque fois que l’occasion se présentera, en profiteront pour cracher leur haine contre cette religion. Donc, là aussi, les condamner ne sert à rien sinon à alimenter encore plus leur haine.

    Il n’est pas possible, dans le cadre d’un commentaire d’expliquer tous les détails, mais au moins citons-en quelques uns très parlants

    Tout d’abord, et j’ai déjà eu l’occasion de le dire, il faut éviter de sortir un verset coranique hors de son contexte textuel et de même, il importe de bien comprendre et connaître le contexte socio historique de la Révélation coranique.

    Prenons le cas de la femme. On dit que le Coran autorise la polygamie. C’est exact, il est effectivement dit qu’un homme peut avoir jusqu’à quatre épouses. Mais tout d’abord, il importe de se rappeler qu’à l’époque, les hommes aisés n’avaient pas quatre épouses, mais des dizaines et elles n’avaient aucun droits. Le Coran ne pouvait pas, sans être rejeté, s’opposer radicalement à la polygamie, mais il a mis de telles restrictions que dans les faits il est impossible d’être vraiment polygame. En effet, il est dit qu’un homme peut avoir jusqu’à quatre épouses, mais à la condition d’être parfaitement équitable avec chacune d’entre elles. Mais le Coran dit que cela ne sera pas possible et que de ce fait, il vaut mieux s’en abstenir. Toutefois, il n’a pas fermé radicalement la porte, car il peut y avoir des cas où l’homme peut prendre une deuxième épouse si la première, suite à un accident, se trouve très fortement handicapée, peut-être dans le coma ou paralysée à vie et dans ce cas, il vaut mieux qu’il prenne une deuxième épouse au lieu de prendre une maitresse en cachette. Ainsi, si des enfants naissent avec cette deuxième femme, ils seront reconnus officiellement. Malgré tout, les juristes musulmans ont prévu la situation et envisagé les excès possibles. En ce sens, ils ont introduit le contrat de mariage qui fait qu’une femme peut exiger de son mari qu’il ne prenne pas d’autre épouse en plus d’elle sans son accord express, ou pas d’autre épouse purement et simplement, sans aucune condition. Le problème aujourd’hui est que bien des femmes musulmanes ne sont pas informées de ce fait. Mais ce n’est pas l’Islam qui est en cause, mais plutôt les sociétés humaines. C’est un problème sociologique et non religieux.

    L’homme « supérieur à la femme » ? Erreur de traduction. Le verset 34 de la sourate 4, (et non 38), en son début dit ceci en arabe : « Er-rijâlu qawâmuna alâ en-nissa... » Ce qui peut se traduire par : « les hommes ont un avantage sur les femmes ». Ce n’est pas une supériorité qualitative, qui serait absurde, mais une force physique qui en général, chez les hommes est supérieure à celle de la femme. En arabe, le terme « qawâmuna » a plusieurs sens. Il signifie :"Dresser, se tenir debout, redresser, rectifier, résistants, plus endurants". Rien à voir avec une quelconque « supériorité » de l’homme sur la femme. Du reste le Coran spécifie implicitement, que les hommes doivent, du fait de cet avantage, pourvoir aux besoins des femmes. Ce qui était le cas dans le sociétés tribales arabes ; En général les hommes assuraient les besoins matériels du foyer. Bien sur, aujourd’hui ce verset est à relativiser, mais le Coran, comme tout livre Révélé à sept niveaux de compréhension, de sorte qu’un verset obsolète du fait de l’évolution du temps et des sociétés au sens littéral, est toujours valable quant à ses sens supérieurs qui sont d’ordre spirituel. Soit dit en passant, ne vous fiez pas aux traductions qui sont souvent assez mauvaises et reflètent les préjugés des traducteurs.

    Enfin un dernier point, l’héritage. Certes, le Coran dit qu’une femme n’hérite que de la moitié de la part dévolue à un homme. Seulement, là aussi, il faut se replacer à l’époque de la Révélation. Les femmes n’avaient AUCUN droits. Quand, dans une famille un premier né était une fille, le père avait tellement honte qu’il l’enterrait vivante ! (Le Coran y fait allusion dans un verset pour condamner cette attitude). Alors accorder le droit à l’héritage pour les femmes, même si ce n’est que la moitié de la part d’un homme était une révolution considérable à l’époque. De plus, la loi musulmane établissait l’ordre aux hommes de pourvoir aux besoins de la femme. Si elle était célibataire, cette charge revenait à son père ou ses oncles, si le père était décédé, ou le mari si elle était mariée. Alors que l’homme devait se débrouiller tout seul.

    Par contre, il y a un point sur lequel il faut insister. La loi musulmane est tirée du Coran et de la sunna, (tradition du Prophète, ce qu’il a dit et fait de son vivant qui a valeur juridique et sociale). Mais cette loi n’est pas coercitive dans son principe, elle vise surtout à éduquer l’humain dans l’être humain. A le faire évoluer vers plus d’humanité. En ce sens, ces règles concernant les femmes, comme l’héritage sont un minimum en dessous duquel il est interdit de descendre, mais, dans le cas de l’héritage, rien n’empêche, par testament, de faire plus, au contraire.

    Voilà trois points expliqués de façon à mieux comprendre ce qu’il en est de ces histoires. Certes, là aussi on peut faire le reproche que les sociétés musulmanes sont loin d’appliquer ces principes. Encore une fois, c’est un problème sociologique et découle plus d’un refus avéré de ne pas mettre en pratique, voire de déformer les préceptes de la religion. Ce n’est pas la religion qui est en cause, mais son vécu, ce qui est très différent.



  • Depositaire 25 novembre 2014 14:26

    La crapulerie de Sarkozy n’est plus à démontrer tellement elle est évidente et depuis longtemps.

    En ce sens, je ne sais pas si il est très judicieux d’en reparler. Ce n’est que remuer de la boue.

    Ceci dit, il ne faudrait tout de même pas que sous le prétexte de critiquer et condamner le personnage, on en vienne à créditer des choses dont on commence à savoir qu’elles sont erronées.

    Deux exemples : Le premier concerne la Russie. Si on suit l’auteur de l’article, on comprend en filigrane que la Russie se réservait le droit d’intervenir en Ukraine, ce qui correspond curieusement à la propagande américaine...

    Le deuxième point concerne l’attentat du DC10 imputé à la Libye. Or si Kadhafi a accepté de payer une indemnité du fait de cette accusation c’était pour faire se lever les sanctions contre son pays. Il se trouve que l’on a appris depuis que c’était le FBI américain qui était derrière l’attentat afin de faire accuser la Libye.

    Par ailleurs, l’auteur oublie délibérément que l’attaque contre la Libye dont Sarkozy s’est fait le champion a été faite en violation totale du droit international. La Conseil de sécurité avait voté une résolution interdisant à la Libye de faire décoller quelque avion que ce soit, civil ou militaire, donc une zone d’exclusion aérienne. Il n’a jamais été question d’un bombardement. De plus la cause de cette résolution était l’accusation faite de l’armée de l’air libyenne d’avoir bombardé massivement Benghazi et Tripoli, faisant trois mille morts dans chacune de ces deux villes. Il s’est avéré après la guerre que ces bombardements n’ont jamais existé. Bien sur, tant Sarkozy, qu’Obama et Cameron le savaient. Mais il fallait détruire la Libye. De sorte que l’on peut rajouter au « palmarès » de Sarkozy la violation du droit international, de crimes de guerre et de crime contre l’humanité.

    Et dire qu’il y a encore des gens qui croient à ce personnage nauséabond dont la place devrait être en prison pour le restant de ses jours.



  • Depositaire 25 novembre 2014 13:55

    Cet article un peu trop long, il est vrai, ce qui n’encourage pas sa lecture complète, ne fait que mettre en relief en fait de société. En ce sens il n’est pas condamnable, même si on peut lui reprocher tous les éléments pris en compte.

    Mais sur le fond, au même titre que les commentaires, d’ailleurs, il ne traite pas de la cause du phénomène. Bon, peut-être n’était-ce pas son objectif, il ne voulait que mettre l’accent sur la nature d’un phénomène d’actualité.

    Néanmoins il n’en demeure pas moins que si ces faits rapportés dans cet article sont courants et très répandus dans nos sociétés, cela ne signifie nullement qu’ils sont naturels ou qu’ils reflètent une juste évolution positive des choses.

    Si on regarde sur le fond, on est obligé d’admettre que nous sommes en plein décadence. Il y a une perte de plus en plus importante des repères fondamentaux de l’humanité. C’est le triomphe du tout et n’importe quoi. Chacun est appelé à laisser libre cours à ses pulsions au nom d’une soi-disant liberté. Mais question : est-ce que ceci apporte un réel « plus » à l’humanité ? Autre question : Est-ce que toutes ces dérives permettent un épanouissement profond de l’être humain ? Que l’on me permette d’en douter !

    En réalité, on assiste à une manœuvre à peine cachée de l’altération, ou plutôt, de la subversion de la qualité d’humanité dans l’être humain. La manœuvre consiste à le plonger de plus en plus dans l’animalité, et à faire croire que cette animalité de plus en plus sordide et abjecte, c’est de l’humain, c’est normal et c’est le modèle à suivre.

    La question à poser est la suivante : quels sont les intérêts derrière cette propagande insidieuse ?

    Quel est l’objectif réel ? N’y aurait-il pas là derrière une volonté de réduire l’être humain à des instincts pire que celui des animaux de façon à pouvoir le manipuler à sa guise. Il suffit de voir quelles sont les organisations et les milieux qui propagent ces choses.

    Il est manifeste que nous sommes confrontés à une véritable entreprise de manipulation des peuples, (pour s’en convaincre, il suffit de constater que la propagande en faveur de l’homosexualité et de toutes les dérives - on voit maintenant ouvertement des campagnes en faveur de l’inceste et de la zoophilie - s’est déroulée simultanément en Europe et dans bien d’autres pays, jusqu’à l’Onu ou Mme Clinton a fait tout un plaidoyer en faveur de l’homosexualité et M. Hollande en faveur du mariage homosexuel, comme si c’était une priorité pour l’Onu), dont les « chefs d’orchestre » se gardent bien de se montrer.

    Je pense sincèrement que l’on devrait sérieusement s’interroger sur cette volonté de subversion et surtout de ne pas céder à cette propagande massive. Autant pour nous que pour nos enfants.



  • Depositaire 24 novembre 2014 15:42

    La lecture de cet article nous révèle la décomposition de nos sociétés. Nous sommes vraiment arrivés à une période de décadence.

    Il suffit de lire certains commentaires pour s’en convaincre. Mais comme rien n’est irrémédiable et que malgré tout il existe bien des initiatives pour rehausser l’humanité dans l’être humain, et j’en connais personnellement un certain nombre, il faut garder l’espoir d’un monde plus juste qui naitra après cette décadence.

    Ceci dit, je voudrais revenir sur certains commentaires que je trouve profondément choquants. J’aurais, d’ailleurs aimé lire un commentaire féminin pour remettre à leur place certains qui ont une opinion pour le moins discutable des femmes.

    Faute d’en lire, j’interviens. Alors certains considèrent les femmes comme des objets qui doivent satisfaire leurs désirs. Témoin cette phrase que je trouve insultante pour les femmes :

    "L’idée ne me parait pas délirante. quant on voit les trésors d’ingéniosité qu’il faut pour se taper le moindre boudin en france,ça peut être une solution de rechange a la mascarade de la séduction. plus la peine de se farcir quelqu’un qui geint et se victimise en permanence,qui fait des réflexions qui n’ont ni queue,ni tête,qui n’est jamais content de rien,etc...« 

    Elle est tirée du commentaire de cyril07. Alors pour vous, les femmes sont »des boudins" qui ont le toupet monstre de résister à vos avances ? Mais vous les prenez pour quoi ? Pour des femelle en chaleur qui doivent en permanence répondre présent aux sollicitations du mâle en rut perpétuel que vous êtes ?

    Quelle honte que de voir cette mentalité décadente se développer un peu partout. Tu me plait, donc tu dois coucher avec moi si je te le demande ! Comment, tu ne veux pas ? Mais tu es nulle, tu es un vrai boudin, jamais contente,etc. Voilà la mentalité.

    Alors question : est-ce là, l’attitude d’un être humain vraiment humain, ou est-ce l’attitude d’un animal en rut perpétuel à forme humaine ?

    M. Cyril apprenez à respecter les femmes. La femme est celle qui donne la vie, qui nourrit la vie et qui éduque la vie. C’est par elle que les valeurs nobles d’une société sont transmises, pas par les hommes. Et si nos sociétés sont décadentes, c’est précisément parce qu’on ne laisse pas aux femmes la possibilité d’exprimer leurs qualités et que la seule considération que l’on a pour elles c’est de les considérer comme devant être là pour satisfaire la libido des mâles qui les sollicitent !!!

    Quelle honte ! Vous devriez vous excuser auprès de toutes les femmes qui liront votre commentaire. Certes, il y a des femmes qui se comportent de la même manière. Elles cherchent aussi à trouver le mâle qui les satisfera. Mais outre qu’il ne faut pas généraliser, ceci est un signe de la décadence de notre société. Et les femmes, tout comme les hommes, ont un très grand besoin d’éducation au sens de l’humain dans ce qu’il a de plus profond et non pas de se laisser aller à vivre comme un animal, et même pire.



  • Depositaire 22 novembre 2014 14:15

    Et c’est là qu’est apparu Pierre Régnier grand et ardant défenseur de la laïcité ! Attention citoyens français, nous sommes en passe d’être « islamisés »par Hollande !!!

    Soyons un peu sérieux, M. Régnier, voulez-vous ? Que vous ayez un problème obsessionnel vis à vis de l’Islam au point que chaque fois que la chose est possible vous en profitez pour éructer votre haine viscérale contre cette religion, (à se demander ce qu’elle vous à fait), manifeste de votre part un symptôme inquiétant d’instabilité psychologique.

    Cela fait des siècles que l’Islam est présent en France et en Europe, que je sache, depuis le temps, ni la France, ni l’Europe ne sont devenues musulmanes ! Alors arrêtez de délirer.

    Si effectivement, beaucoup de français ou d’européens d’origine se convertissent à l’Islam, c’est leur choix sur lequel vous n’avez rien à dire. Sans doute trouvent-ils dans cette religion des choses qu’ils ne trouvent pas ailleurs.

    Je sais, l’argument « massue » est de dire que cette religion prône la violence, qu’elle est rétrograde, débile, oppressante pour les femmes, que nombre de musulmans sont des terroristes en puissance, etc. Mais toutes ces descriptions correspondent à ces individus comme ceux qui sévissent en Irak, Syrie ou Libye. Qu’ils se prétendent musulmans est une chose, mais si on étudie, tant les textes fondateurs, (dans leur langue et non sur des traductions douteuses), que les réalisations des civilisations musulmanes dans l’’histoire, sur l’apport considérable de l’Islam au point de vue scientifique, (mathématiques, astronomie, médecine, etc.), on est obligé de reconnaître que les prétentions de ces fous furieux, qui sévissent dans les pays mentionnés plus haut, n’ont absolument rien à voir avec l’Islam. Ils s’appuient sur une hérésie universellement admise comme telle chez les savants musulmans, connue sous le nom de Wahhabisme venue d’Arabie saoudite.

    Ce n’est pas dire non plus que, tant dans le monde musulman, que dans les autres religions, il n’y ait pas eu des excès au nom de la religion, mais dans tous les cas de figure, ils sont dus à des gens qui l’instrumentalise à des fins douteuses.

    A titre d’exemple manifeste, peut-on dire que les dirigeants israéliens et le crif en France parlent au nom du Judaïsme ? Peut-on dire qu’un Bush ou un Obama parlent au nom du Christianisme et que leurs actes sont en conformité avec la doctrine de cette religion ? Certainement pas.

    Alors pourquoi quand il s’agit de l’Islam on prétend que lorsque des fous furieux qui disent agir au nom d’Islam on les croit et on condamne cette religion ? N’y a t-il pas là derrière comme un arrière goût ou un relent de racisme issu du colonialisme ?

    Maintenant, si vous êtes sincère mais ignorant, je me ferai un plaisir de dissiper votre ignorance et vous verrez à quel point vous vous étiez fourvoyé.

    Et non, il n’y absolument pas une « islamisation » de la France. Du reste, l’Islam véritable ne s’occupe pas du tout de politique. Son objectif, comme, en principe, celui de toute religion est l’éveil de conscience des individus, le bien vivre ensemble AVEC ses différences, quelles soient culturelles, raciales ou religieuses et la sagesse.

    Quant à nos dirigeants passés et présents, leur procès n’est plus à faire. Citez-moi un seul dirigeant politique en France, depuis au moins quarante ans, qui soit honnête, sincère et compétent. Je serais curieux de connaître un tel oiseau rare.



  • Depositaire 22 novembre 2014 13:13

    Effectivement, cet article se lit comme un roman. Ceci dit, concernant Ben Laden et sa soi-disant exécution par un commando américain, il convient d’abord de signaler que sa diabolisation par les autorités US était due au fait qu’elles considéraient qu’il était le cerveau derrière les attentats du WTC le 11/09/01, ce que Ben Laden d’ailleurs a nié. Par ailleurs, il faut signaler qu’il était un ancien agent de la CIA, et ce n’est pas moi qui le dit, mais Hillary Clinton elle-même qui l’a déclaré.

    Voici pour le personnage. Précisons aussi, qu’il était atteint d’une grave maladie rénale qui nécessitait des dialyses régulières.

    Le commando de spécialistes américain qui est intervenu au Pakistan pour tuer Ben Laden, ne risque pas de venir témoigner ou faire une « conférence » sur ses exploits pour la bonne raison qu’ils sont tous morts dans un « accident » d’hélicoptère, quelques temps plus tard en Afghanistan. Donc les « rigolos » qui viennent se vanter sur les ondes des TV américaines de leur exploit sont tous intégralement des imposteurs.

    Quant à Ben Laden, il est mort de sa maladie rénale en décembre 2001 dans un hôpital de Dubaï. Cette information a été relayée par la chaine qatarie El Jazeera et annoncée par les autorités du pays. Bien sur, les autorités américaines ont vite étouffé l’affaire. Elles avaient encore besoin du croquemitaine. C’est comme ça que l’on a vu périodiquement des vidéos d’un Ben Laden qui rajeunissait d’année en année pour faire des annonces plus délirantes les unes que les autres.

    Soit dit en passant, accuser Ben Laden des attentats du 11/09 quelques heures après qu’ils aient eu lieu est tout simplement un scénario digne de Disney land. Ce n’est tout simplement pas sérieux. Quand on sait quelle difficultés des enquêteurs peuvent rencontrer pour trouver le coupable d’un simple crime, alors trouver l’organisateur qui a planifié et organisé le détournement de plusieurs avions de ligne et qui, en dehors de toutes les routes habituelles des vols réguliers ceux qui auraient pris le contrôle de ces avions les auraient fait louvoyer entre les immeubles de New York, puis les auraient dirigés droit sur le WTC et le Pentagone, dont on rappellera qu’ils n’étaient pas à proximité de l’aéroport d’où les avions ont décollés, pour ensuite les faire percuter ces immeubles, et ce quelques heures après les attentats, tient du scénario hollywoodien !

    Comment peut-on croire un instant que des individus qui n’ont aucune expérience de pilotage, hormis sur un simulateur de vol dans une école de pilotage, soient capables de piloter un avion de ligne et de le faire louvoyer entre des grattes-ciel, ce que même des pilotes chevronnés avec plusieurs centaines d’heures de vol à leur actif reconnaissaient comme extrêmement difficile à faire ? C’est vraiment prendre les gens pour des demeurés !

    Et l’histoire du soi-disant assassinat de Ben Laden est du même acabit ! Il faudrait quand même un peu sortir de cette propagande qui sert à justifier toutes atrocités dont se rendent coupables les américains dans le monde au nom de leur fameuse « guerre contre le terrorisme »



  • Depositaire 19 novembre 2014 14:58

    Tant l’article que bien des commentaires témoignent d’une profonde ignorance de ce qu’est vraiment l’Islam. Ceci dit, ce n’est pas surprenant tellement aujourd’hui il est de bon ton de « casser du sucre » sur le dos de l’Islam. C’est très à la mode. Peu importe que les gens qui critiquent ignorent plus ou moins complètement le sujet. On joue sur l’émotionnel. Les médias raffolent de tout ce qui est violent, saignant, destructeur, ça fait vendre du papier ou augmenter l’audimat. Peu importe la vérité. On s’en passe !

    En réalité, Mme Bouzar a raison. Ce trop médiatique « jihadisme » n’a rien à voir avec l’Islam. C’est comme si vous disiez que Bush ou Obama sont d’éminents représentants du Christianisme et œuvrent en parfaite conformité avec les enseignements du Christ. C’est tout aussi absurde.

    J’ai déjà eu l’occasion de le préciser, il ne faut pas confondre une hérésie, en l’occurrence, la doctrine wahhabite/salafiste/takfiriste, qui n’est en aucune façon « un courant » de l’Islam, mais une hérésie rétrograde et violente qui utilise le vocabulaire musulman et instrumentalisent les textes sacrés pour leur faire dire ce qu’ils ne disent pas, à des fins douteuses. Il est bien connu que ce fameux « état islamique » en Irak a été créé par les USA, assistés par israël,la Turquie et certains pays européens, (France, Royaume Uni). L’Arabie saoudite et le Qatar finançant l’opération et fournissant la couverture doctrinale, L’hérésie wahhabite est née en Arabie, ceci expliquant cela.

    On remarquera, à titre d’exemple, qu’en Italie, les mafiosi se montrent très volontiers de bons chrétiens et font souvent référence à la religion. Pour autant, il ne viendrait l’idée à personne de les considérer comme une référence du Christianisme. Au même titre on voit israël commettre les pires crimes qui ont pu être commis dans l’humanité, et pourtant les dirigeants de cette entité prétendent parler au nom du Judaïsme, et qualifier d’antisémite qui les critiquent, (un comble pour des gens qui dans leur immense majorité ne sont pas des sémites et qui justement, persécutent des sémites, à savoir les arabes palestiniens).

    Peut-on incriminer les religions à cause des dérives, amalgames, instrumentalisations, faits en leur nom, par des individus douteux et criminels pour servir les intérêts d’une oligarchie mondiale animée d’une cupidité insatiable et prête à tout pour piller et accaparer les richesses des pays qui en sont largement pourvus, et animée aussi d’une volonté maladive de domination hégémonique de l’humanité pour son seul profit ?

    Alors, s’il vous plait, cessez de vous tromper de cible. au lieu de perdre votre temps à insulter l’Islam et les musulmans, aussi bien que n’importe quelle religion, regardez quels sont les véritables enjeux et les intérêts qu’il y a derrière. Car pendant que vous faites chorus avec cette propagande insidieuse et nauséabonde, l’oligarchie n’est pas inquiétée et peut continuer en toute tranquillité de faire avancer son agenda de domination mondiale hégémonique.

    C’est une méthode très classique pour chercher à détruire une religion, on prend ses textes fondateurs, on sort des versets hors de leur contexte, au besoin on les modifient un peu et après on crie haro sur cette religion rétrograde, violente, etc.

    Donc, pour ceux qui sont sincères et qui cherchent vraiment la vérité, informez-vous mieux. Quant à ceux qui se préoccupent fort peu de la vérité, mais pour qui tout est bon pourvu qu’ils manifestent leur haine viscérale de tout ce qui est religieux ou de telle ou telle religion, je leur conseille vivement de consulter de toute urgence un psychologue, parce que leur état est du ressort de cette médecine !