• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Depositaire



  • Depositaire 9 juillet 2015 20:30

    De deux choses l’une : ou c’est un fake, ou c’est la vérité. Dans le premier cas, rien de surprenant, comme l’ très justement fait remarquer Omar.

    Dans le deuxième cas, outre l’attitude inqualifiable, mais à quoi s’attendre d’autre avec un tel gouvernement, des pouvoirs publics français, ce qu’a vécu cette femme est l’indication nette comment certaines sociétés humaines rétrogrades peuvent commettre des excès. Ce système de mariage forcé, totalement opposé à l’Islam qui EXIGE le consentement de la femme pour son mariage, (Cf : Revivification des sciences des religions de Ghazali, chapitre sur les droits et devoirs dans le mariage. Et Ghazali c’est LA référence par excellence), est l’œuvre de ce poison wahhabite/salafiste qui se répand partout grâce aux pétrodollars. Absolument rien à voir avec l’Islam.



  • Depositaire 9 juillet 2015 20:18

    Il faut constater une chose, c’est que dès qu’il s’agit d’Islam tous les chiens enragés islamophobes se déchaînent. Comme il n’y a pas vraiment d’avis contraire, soit les musulmans ou ceux qui connaissent bien l’Islam sans pour autant être musulmans, ne s’expriment pas, soit leur commentaires sont systématiquement censurés pour ne laisser paraître que les avis islamophobes. On va bien voir si mon commentaire passe ou non. S’il est censuré cela voudra dire clairement que la modération d’Agoravox est orientée de façon nette. Donc, ce n’est plus un média alternatif mais un média ouvertement anti Islam. J’espère sincèrement que ce n’est pas le cas.

    Alors venons-en à l’article. Sur le principe de savoir si on peut ou non critiquer une religion, il n’y a rien à y redire. Je suis d’accord avec cette idée, mais malgré tout, il y a une condition : Que ce ne soit pas le prétexte, comme les ignares qui commentent, à un exception près, pour en faire une tribune anti religion.

    Alors posons la question fondamentale : Qu’en est-il de l’Islam ? Mais est-ce vraiment la question fondamentale ? Pour cela, il faut nous donner les moyens de bien appréhender la réalité de l’actualité. Alors à quoi avons-nous affaire ? Des bandes d’individus au Proche Orient qui massacrent, détruisent, à tours de bras au nom d’Allah. Mais comment cette mouvance est née ? Est-elle un pur produit de l’Islam ? Mais alors, pourquoi, alors que l’Islam est né il y a près de quinze siècles, cette mouvance n’est apparue que maintenant ? Mais allons plus loin. Rien que pour la France, il y a près de trois millions de musulmans et une forte concentration dans les grandes villes, alors pourquoi n’y a t-il pas de véritables insurrections « islamiques » en France ? Il y a près de 25 millions de musulmans en Europe, plus d’un milliard et demi dans le monde ! Pourquoi le monde n’est-il pas à feu et à sang ? Et tiens, c’est curieux, toutes les guerres qui se font aujourd’hui dans le monde ont été organisées, planifiées par...allez, devinez...par les occidentaux, et précisément les occidentaux ATHEES !!! Curieux non que ce « grand progrès » de l’humanité engendre autant de conflits et de misère dans le monde.

    Et justement, ces mouvements violents « islamiques » qui n’ont d’Islam que le nom, ont été planifiés organisés méthodiquement par les états unis, la France, le Royaume uni, israël, la Turquie et l’Arabie saoudite à qui on doit joindre aussi le Qatar.

    Il est bien connu que ces deux derniers pays du Golfe, sont des pétromonarchies corrompues, violentes, intolérantes et obscurantistes. Et c’est précisément dû à la doctrine wahhabite/salafiste qui est sans doute la pire hérésie que l’Islam ait pu connaître dans son histoire qui est à l’origine de cet état d’esprit intolérant et obscurantiste. De l’avis même des spécialistes de l’Islam, cette hérésie n’a rien à voir avec cette religion. Mais bien sur, les médias qui ne sont jamais aussi heureux que quand il y a de plus en plus de sang versé, (et quand on sait que les grands médias appartiennent tous aux banquiers ou aux grandes entreprises de l’armement, on comprend pourquoi), ces voix sont soigneusement occultées. On n’entend que les voix qui condamnent l’Islam. Et nos athées islamophobes ignares qui sévissent sur ce site, comme des bons perroquets, ne font que répéter ce qu’ils lisent ou entendent à longueur de journée.

    Mais en réalité nous devons prendre en considération plusieurs choses :

    1 - L’Islam n’a rien à voir avec cette violence. L’objectif de cette mouvance violente qui sévit au Proche Orient est double : d’une part détruire la cohésion des pays concernés afin de pouvoir laisser les multinationales occidentales piller sans vergogne leurs richesses, et d’autre part détruire l’Islam en tant que religion de sagesse, de solidarité, d’unité, de bien vivre ensemble et de connaissance, pour le remplacer par cette idéologie brutale et obscurantiste autant qu’intolérante qu’est le wahhabisme salafisme. De cette manière on s’assure que les peuples concernés ne pourront jamais se rebeller au pillage et à la domination occidentale.

    2 - Il est flagrant, pour peu que l’on fasse preuve d’un minimum d’objectivité, que nous sommes en face d’une instrumentalisation de la religion à des fins politiques et financières.

    3 - Comme dit plus haut, on peut être surpris que cette religion née au septième siècle en Arabie, en moins de deux siècles se soit répandue des rives de l’Indus jusqu’en Andalousie, en Sicile et même en Bosnie et Kosovo. Prétendre, comme le font les islamophobes, que l’Islam s’est répandu par « la pointe de l’épée » est tellement ridicule que ça ne tient pas la route une seconde. Comment une poignée de bédouins venus du fin fond du désert d’Arabie a pu réussi cet exploit de « battre » les armées les plus puissantes du monde à l’époque ? La réponse est simple. Si il y a bien eu des batailles à certains endroits et à certaines époques, d’une manière générale, l’Islam ne s’est pas du tout répandu par la violence, mais par le dialogue et la concertation.

    4 - Au vu et au su du nombre de musulmans dans le monde, et vu leur importance en Europe, comment se fait-il, si cette religion est si intrinsèquement violente comme on le dit, qu’il n’y ait pas et qu’il n’y a jamais eu de conflits avec les fidèles de cette religion en Europe ? Au contraire. Et je ne parle pas du conflit des Balkans qui n’avait aucune connotation religieuse mais qui était d’ordre politique.

    5 - Si on examine le texte fondateur de l’Islam, donc, le Coran, on remarque que tous les versets à caractère « violents » qui sont cités pour justifier que l’Islam est fondamentalement violent sont systématiquement sortis de leurs contexte coranique ou sociohistorique. De sorte qu’il est facile de leur faire dire ce qu’ils ne disent pas. Ceci est valable tant pour les islamophobes que pour les « islamistes ». Les premiers pour justifier leur haine aussi ignorante que pathologique de l’Islam et les autres pour justifier leurs atrocités.

    6 - Enfin, il faudrait quand même nous expliquer comment une religion ; dont, selon les athées, la nature est fondamentalement rétrograde et obscurantiste, ait pu donner naissance à une floraison de sciences, de découvertes, d’approfondissement de sciences élaborées dans d’autres civilisations antérieures ? Que ce soit dans les mathématiques, dans l’architecture, dans l’hydraulique, l’irrigation, la médecine, physique et psychologique, la sociologie, la chimie, l’astronomie, il n’y a pas une science qui n’ait pas été abordée par les musulmans. Leur apport à l’Occident et à l’humanité est considérable.

    Maintenant, si on regarde la plupart des sociétés musulmanes, on remarque effectivement une certaine dégénérescence. Mais quand on étudie l’historique de ce fait de société on se rend compte que ce n’est pas l’Islam qui est en cause, mais très exactement son abandon. C’est un phénomène assez notoire.

    Quant aux propos, pour le moins insultants de la plupart des commentateurs de cet article, je ne les relèverai pas. Ils sont la manifestation la plus évidente d’esprits mesquins, ignorants, pour ne pas dire la manifestation d’une certaine pathologie psychologique. Quand on traite un sujet, messieurs, dans la mesure du possible, on s’assure de bien le maitriser. Et en tout cas on ne manifeste pas son ignorance en insultant, ce qui est l’indice d’un certain trouble psychologique manifeste ! Et je parle même pas des commentaires dont le niveau d’orthographe est tel qu’il ne passerait pas un examen de passage en sixième ! Alors quand on veut donner des leçons, on essaye d’être crédible, au moins dans la rédaction d’un commentaire.



  • Depositaire 4 juillet 2015 20:22

    César Castique, vous prenez vos informations où ? A l’Otan ? Parce que sortir une ânerie aussi monumentale que celle que vous sortez :

    "Sauf, si vous seriez-vous prêt, par exemple, à aller donner votre vie, les armes à la main, pour participer à la défense des Ukrainiens de l’Est, autres « Européens dans l’âme », contre les visées de la Russie voisine ?"

    Ou alors vous avez passé un appel téléphonique à Mme Nuland ? Qui peut encore croire aujourd’hui devant l’évidence que ce sont les russes qui auraient des visées sur l’est de l’Ukraine ? Franchement vous vous ridiculisez en sortant de pareilles inepties.

    Il est connu que les états unis ont financé à hauteur de 50 millions de dollars la déstabilisation de l’Ukraine et a mis au pouvoir une junte de néo fascistes, les pays européens en bons toutous fidèles à son maître US agissent de concert pour diaboliser la Russie et lui imposer des sanctions économiques qui, au final se retourne contre eux. C’est pathétique dans le ridicule et la mise à plat ventre devant les américains.

    Comme si vous ne saviez pas que les richesses de la Russie attirent bien des convoitises de la part de l’oligarchie mondiale toujours prête à aller piller là où c’est possible ! alors il faut la diaboliser et inventer toutes les histoires possibles pour justifier l’encerclement et essayer de détruire la Russie au niveau économique afin de pouvoir l’envahir et piller ses richesses. Sauf que Poutine loin d’être idiot, a bien compris le jeu américain et riposte à sa manière

    Pour la Grèce, attendons demain ce que sera le verdict des urnes et espérons que les grecs prennent conscience de ce qui les attend s’ils votent oui.

    Quant à leur dette, rappelons aussi ce fait important : après un audit exhaustif de sa nature par des experts indépendants et de la Grèce et de la troïka, il s’est avéré qu’elle est qualifiée d’illégitime, illégale et odieuse, intégralement. Et de ce fait ne devrait pas être remboursée. Et si on prétend que le peuple grec a voté pour les gens qui ont causé cette dette, il faudrait un peu rappeler à quel point les politiciens un peu partout dans le monde sont passés experts en tromperie de leurs peuples. SI on peut faire un reproche aux grecs c’est d’avoir été aussi naïfs !



  • Depositaire 4 juillet 2015 20:02

    Devant le spectacle affligeant de toute la classe politique, ses magouilles, ses truands impunis, ses privilèges exorbitants, leur train de vie indécent face à la misère populaire grandissante, leurs mensonges et leur hypocrisie, j’en passe et des « meilleures », ne serait-il pas temps, enfin, de se réveiller et de comprendre que de toute évidence une classe de politiciens professionnels dont le seul objectif est le pouvoir et les avantages qui vont avec et qui sont prêts à tous les mensonges, (« les promesses n’engagent que ceux qui y croient » ! Déclaration d’un cynisme particulièrement brutal d’un certain Jacques Chirac...), toutes les compromissions et à toutes les magouilles possibles pour les atteindre, il n’est plus possible de croire qu’ils agiront pour le bien être de la population. Ils ne se cachent même plus, tellement ils sont surs de leur impunité.

    Et malgré cette évidence criante, il y a encore des gens qui vont croire que la solution des problèmes du pays, comme de tous les pays viendra de cette classe politique archi corrompue. Je dois avouer être stupéfié devant une telle crédulité.

    On parle souvent de réformes à faire dans le pays, certes, il y en a à faire, mais ne pensez-vous pas que la toute première serait de se débarrasser de cette classe de parasites ? Non seulement ils sont d’une incompétence flagrante, mais en plus non seulement ils s’enrichissent sur notre dos, mais ils vendent notre pays aux multinationales. Et on les laissent faire !!!

    Cela fait combien d’années que cela dure ? Vous n’en avez pas encore assez ? Vous voulez que tout soit privatisé, jusqu’à votre vie ? Parce que si on continue ainsi c’est ce qui se produira. Et les livres comme : « Le meilleur des mondes » ou « 1984 » seront une aimable plaisanterie face à ce qui risque de se produire. Pourquoi voulez-vous que l’oligarchie qui manipule les politiciens selon ses désirs fasse le contraire et change ? Il n’y a rien en face qui s’oppose à elle.

    Alors à chacun de voir en lui/elle-même ce qu’il en est et de réfléchir à l’avenir que sa passivité va réserver à ses enfants et petits enfants. Je ne préconise pas de tout casser, de semer le chaos dans la société, loin de là. Mais d’agir de façon intelligente, réfléchie. De bien poser le problème et de préconiser des solutions de remplacement qui existent mais qui méritent d’être manifestées au grand jour. Nous devons nous débarrasser de cette classe de politiciens professionnels parasite, et pas seulement en France, mais partout en Europe et dans le monde. Ensuite et simultanément mettre en place de façon progressive, car d’un coup c’est, sinon impossible, en tout cas très difficile à faire et peut causer beaucoup de souffrances, un tout autre système de société basé sur des valeurs saines et humanistes et non sur le profit, la cupidité et le mensonge. Un système où l’épanouissement de l’être humain sera au centre des préoccupations.

    Utopie ? Oui, pour l’instant, mais si assez de personnes portent cette « utopie » alors elle deviendra une réalité. A chacun de nous de voir et de réfléchir sur ce qu’il/elle veut pour l’avenir.



  • Depositaire 4 juillet 2015 19:24

    Article , pourtant écrit par un individu ayant un nom à consonance arabe, ce qui ne veut pas dire qu’il le soit, mais en tout cas manifestement ignorant de l’histoire, tout autant que de l’actualité.

    Je passerai sur les idioties de Crab2 dont l’hystérie islamophobe systématique n’a d’égale que son ignorance abyssale de cette religion. C’est à tel point qu’il faudrait écrire des pages pour corriger ses allégation ignares. Mais en plus ça ne servirait à rien car de toute évidence il fait partie de cette catégorie de personnes à qui vous pouvez présenter des preuves à l’échelle de l’univers, ils n’y croiront pas. C’est que l’emprise de leurs préjugés est telle que si ils devaient la remettre en question, ils risqueraient de s’effondrer complètement psychologiquement. C’est tragique pour eux et est l’indice d’un trouble profond de la personnalité.

    Pour revenir à l’article, nous ferons remarquer à l’auteur qu’avant de sortir des invraisemblances, il faudrait peut-être un peu étudier l’histoire ! L’Islam qui se serait propagé par l’épée est un argument classique formulé par tous les haineux de l’Islam mais qui ne résiste pas une seconde devant les faits historiques.

    Je ne veux pas citer des exemples, il suffit, encore une fois, d’étudier l’histoire. Et si vous croyez que des peuples à travers le monde ont pu être obligés par des poignées de bédouins à suivre une religion durant des siècles, c’est que vraiment vous faites preuve d’une mauvaise foi flagrante et d’un déni de la réalité dont on peut légitimement suspecter l’honnêteté de l’intention !

    Pour reprendre l’article, autre conclusion fantaisiste autant que bâclée, est celle qui prétend que tous ces jeunes veulent rejoindre ce prétendu « état islamique » en voulant imiter plus ou moins les débuts de l’Islam, dont il y a gros à parier qu’ils n’en connaissent pas grand chose.

    Mais bien sur, plus la ficelle est grosse plus il est facile de la faire passer. Alors, je vais vous expliquer ce qu’est la réalité de ce mouvement de tous ces jeunes qui partent en Irak/Syrie. C’est un petit peu plus complexe que cela.

    Nous avons trois facteurs convergents. Le premier, pas forcément le plus important, est l’existence dans un peu tous les pays d’une jeunesse plus ou moins en déshérence, jeunes non scolarisés, au chômage, victimes plus ou moins d’actes racistes, des délinquants avides de coups durs, des déséquilibrés prêts à semer le chaos s’ils sont payés pour ça, d’autres en révolte contre ce système de la mondialisation qui broie tout sur son passage et laisse le maximum de personnes sans perspectives d’avenir sinon la misère et qui est à la recherche de repères et qui, en même temps voit les classes politique dirigeantes se pavaner dans le luxe et malgré une corruption flagrante qui reste impunie.

    Deuxième facteur, l’existence de recruteurs formés et payés par l’Arabie saoudite et le Qatar en vue de recruter tous ces jeunes afin de les envoyer combattre au proche Orient en leur présentant les choses de telle façon qu’ils croient qu’ils agiront en vue de l’Islam dont ils ne connaissent pas grand chose. Ces recruteurs profitent de la vulnérabilité psychologique de ces jeunes pour les endoctriner à cette idéologie mortifère et obscurantiste qu’est le wahhabisme/ salafisme qui n’a rien à voir avec l’Islam véritable, et n’en est qu’une caricature mensongère et violente. Il faut savoir que l’Arabie forme 45000 « imams » salafistes pour 110 pays dans le monde. On imagine la puissance de ce rouleau compresseur saoudien ?

    Troisième facteur, sans doute le pire, à un certain point de vue, la volonté des grandes puissances occidentales, plus précisément, des grandes corporations multinationales et des grands banquiers dont la volonté de pillage des ressources de la planète à leur seul profit n’a d’égale que leur cupidité et leur soif de pouvoir insatiables. Pour pouvoir satisfaire leur volonté, il leur faut deux choses : l’accès libre aux ressources des pays concernés, et l’impossibilité aux peuples et instances dirigeantes de ces pays de pouvoir s’y opposer. Pour cela les états unis en liaison avec l’Angleterre, la France, la Turquie, israël, l’Arabie saoudite, ont préparé et organisé la création d’un « état islamique », (on a utilisé l’Islam par ce que les principaux pays concernés sont musulmans, si cela avait été en Russie ou en Amérique du sud, pays qui sont d’ailleurs dans le collimateur de cette oligarchie, ils auraient sans doute utilisé une dialectique chrétienne ou « laïque »). L’objectif, toujours en cours, est de créer une armée de fanatiques qui sont conditionnés pour ne plus avoir aucun tabou, une rage de destruction et de massacres sans aucune restriction et l’utiliser partout où l’oligarchie en aura besoin pour semer le chaos afin d’accaparer les richesses de ces pays.

    Bien entendu, comme elle détient les médias elle lance toute une campagne de matraquage mensongère pour « diaboliser » les dirigeants des pays concernés. On a eu Saddam Hussein, on a eu Kadhafi, on a maintenant Bachar el Assad, et à chaque fois on nous présente l’homme comme un abominable dictateur qui fait massacrer son peuple, qui détient des armes de destruction massive, etc. Sans dire que ces hommes sont ou étaient des modèles, ils étaient bien loin d’être les monstres assoiffés de sang tels qu’on les présentaient. En l’occurrence, un Pinochet au Chili dont le caractère d’abominable dictateur était loin d’être surfait n’ a jamais été inquiété, bien au contraire par les grandes puissances.

    Donc, en réalité, voilà l’essentiel des facteurs qui ont amené l’existence de cette mouvance terroriste usurpant l’identité d’Islam.

    Pour bien comprendre l’hypocrisie occidentale dans cette affaire, il faut savoir qu’en France et sans doute dans beaucoup de pays, l’intégralité des sites et centres de recrutement des jeunes pour aller rejoindre ce daech sont aux mains de la police. Et comme ce recrutement continue, il s’ensuit que la police est directement complice. mais elle ne peut agir que sur ordre du ministère de l’intérieur et ce dernier sur autorisation du Premier ministre. Alors les vociférations de M. Vals à propos de la défense de « nos valeurs » de civilisation...on voit le sérieux !



  • Depositaire 3 juillet 2015 20:23

    Les commentaires sont curieux et même douteux. Au lieu d’analyser ce que disent ces deux économistes, ils ne commentent que pour critiquer ces deux personnes. Ce n’est pas parce qu’ils ont pu se tromper en certaines occasions qu’automatiquement ce qu’ils disent est faux ! C’est pourtant élémentaire à comprendre.

    Et en ce qui concerne la Grèce, il est évident qu’elle a tout à perdre en votant oui et en se soumettant à cette fameuse troïka, dont la malfaisance n’est plus à démontrer. La dette grecque a subit un audit exhaustif pour en déterminer sa légitimité, ou au moins la part de légitimité qu’elle pouvait avoir. Le verdict/constat est sans appel : Dette illégitime, illégale et odieuse !!! Selon le comité d’audit, elle ne devrait pas avoir à être remboursée.

    Je ne crois pas que la situation des grecs puisse être plus grave en quittant l’UE et l’euro qu’elle ne l’est aujourd’hui et le sera encore pire demain si les grecs votent « oui » au référendum. Martin Schultz a très bien résumé la situation : le gouvernement grec de Syriza doit démissionner et être remplacé par un gouvernement de technocrates qui s’assureront que la Grèce rembourse sa dette. Outre que cette dette est impossible à rembourser, donc que la Grèce sera mise sous tutelle pour une durée indéfinie et tant pis pour le peuple grec, le déni démocratique est tel qu’il faudrait être aveugle pour ne pas voir à quel point cette Europe est celle des banquiers et des multinationales et n’a jamais été celle des peuples. La sauvagerie manifeste de cette « troïka » est flagrante.

    Mais allons plus loin. Le Grèce ne serait-elle pas un laboratoire pour utiliser tous les moyens possibles imaginables pour réduire un pays à rien et en même temps montrer à tous les autres pays européens faites ce que l’on vous ordonnent de faire sinon vous subirez le même sort ?

    En réalité, ce n’est même pas une menace, c’est exactement la manifestation la plus évidente qui soit de ce qui attend tôt ou tard l’intégralité des pays européens. La dictature des banksters ! Et au-delà de l’Europe, c’est le monde entier qui est visé avec ce projet de Nouvel Ordre Mondial, que l’on devrait requalifier de « Nouveau chaos mondial » !

    N’attendons pas de la part de nos dirigeants qu’ils changent, ils sont complètement soumis à ce système qui sait bien les récompenser. Il faut se rappeler les propos d’un dirigeant américain disant que la manière de tenir « en laisse » les dirigeants européens est simple : un bon sac rempli de dollars !!! Difficile d’être plus clair. C’est à nous, le peuple de prendre notre destin en mains.

    Saurons-nous le faire, et sortir de cette campagne d’abrutissement faite par les médias et les politiciens aux ordres ? C’est toute la question.



  • Depositaire 3 juillet 2015 19:54

    Alors ici, il faudrait peut-être un peu recentrer les choses. Il est assez classique que tous les islamophobes patentés qui commentent sur ce site allaient se manifester, depuis la sioniste massada qui oublie très soigneusement de dire que le gaz du gisement « Léviathan » est du gaz volé aux palestiniens et au Liban et que dans tous les cas de figure, israël n’ a strictement aucune légitimité : ni au niveau de l’histoire, qui a été délibérément falsifiée pour justifier sa création, ni au point de vue religieux, puisque là aussi il y a des mensonges assez flagrants, et bien entendu encore moins au niveau du droit international. Il est quand même stupéfiant que cette entité née sur la spoliation violente du peuple palestinien d’une large portion de son territoire ancestral, spoliation qui non seulement reste impunie mais qui s’accentue de jours en jours, et qui n’a jamais respecté une seule résolution du Conseil de Sécurité de l’Onu, qui ne cesse de commettre les pires crimes et atrocités contre le peuple palestinien et ses voisins Liban et Syrie, ne soit jamais inquiété et qu’il ait même une place à l’assemblée générale de l’Onu !

    C’est plus que stupéfiant, c’est une forfaiture inouïe. Et massada reflète très bien la mentalité de cette entité : l’arrogance, l’orgueil et l’auto autorisation de faire ce qu’il veut là où il le veut. N’en rajoutons pas, la coupe est pleine et elle déborde.

    Quant aux imbécilité d’un ronron qui ferait mieux de retourner se coucher plutôt que de sortir les énormes âneries qu’il sort, quand on ignore un sujet, on évite de le traiter comme si on le connaissait ! En l’occurrence, la connaissance de l’histoire de l’Islam et du Coran est tellement affligeante chez cet individu qu’elle en est ridicule. Mais par contre, pour alimenter l’islamophobie, elle se pose là.

    Le professeur Chitour a parfaitement raison. C’est le choc des ignorances qui est en jeu. Et j’ajouterais, c’est même la glorification de l’ignorance qui est posée comme un modèle.

    Il suffit qu’un individu se dise athée et qu’il ait une haine viscérale vis à vis des religions, pour qu’aussitôt il profite de la moindre tribune médiatique pour déverser sa haine, sa phobie.

    Cette haine a quelque chose de pathologique. Elle reflète une peur viscérale de quelque chose. Si les athées étaient si parfaitement certains de leur athéisme comme étant la manifestation de la vérité la plus évidente, alors ils ne devraient pas être inquiets. il suffirait d’énoncer leurs arguments pour que tout individu censé et réfléchi les admettent comme l’évidence même. Alors pourquoi n’est-ce pas le cas et pourquoi cette haine et ces insultes vis à vis des religions ? Manquerait-ils de certitude ?

    Non seulement l’athéisme ne progresse pas dans le monde, mais de plus en plus de gens sont à la recherche de réponses d’ordre spirituel qui puisse combler le vide abyssal de leur conscience, vide qu’assurément l’athéisme ne comble pas, bien au contraire. Le monde qu’ils offrent est un monde vide, sans aucun sens, sans joie, uniquement centré sur les sens, comme un animal.

    Qu’il y ait eu des excès au nom des religions, c’est une évidence qu’il serait absurde de nier. Mais comme j’ai eu maintes fois l’occasion de le dire, ne mélangeons pas instrumentalisation des religions à des fins politiques, de recherche du pouvoir et d’enrichissement personnel avec la doctrine de ces religions. Les fanatiques au proche Orient qui massacrent en Syrie, Libye et Irak, n’ont de musulmans que le nom. Ils peuvent imiter le comportement des musulmans, jeûner, prier, mais ça ne suffit pas. Ce n’est en aucune façon conforme avec la doctrine fondamentale de l’Islam qui est faite de paix, de sagesse, de solidarité, de savoir et de connaissance, de solidarité et d’unité. Aucune de ces vertus n’est manifestée par ces fous furieux de daesh, front en-nosra, Boko haram ou autre aqmi. Mais bien sur, ils ont l’idéal pour justifier la haine contre cette religion.

    Alors, avant de sortir les pires invraisemblances, qui démontrent de façon évidente ce que je disais plus haut en parlant de la glorification de l’ignorance, commencez par vraiment vous informer et sans préjugés a priori. Ce qui, concernant certains, me parait utopique !!!



  • Depositaire 27 juin 2015 12:26

    Il est regrettable que M. Tsipras n’ait pas mentionné le résultat des travaux de la commission d’audit sur la dette de la Grèce, ni ne l’ait évoquée lors de sa rencontre avec les membres de la Troïka : FMI, Banque centrale européenne et commission européenne.

    Car ces résultats sont sans appel : La dette grecque après enquête minutieuse est considérée dans son intégralité comme une dette frauduleuse.

    De ce fait, il en découle qu’elle ne doit pas être remboursée et que la Grèce est parfaitement dans son droit de la rejeter intégralement et même d’exiger le remboursement des sommes payées. Mais bien sur, il faut un certain courage politique pour dire cela.

    Malgré tout, je suis bien curieux de savoir ce que dira le peuple grec et si M. Tsipras assumera ses paroles en cas de rejet du peuple pour le paiement de la dette.

    L’avenir nous le dira très prochainement.



  • Depositaire 27 juin 2015 12:12

    Massada qui prétend vouloir défendre la démocratie et la liberté en s’engageant dans l’armée de tsahal ! On croit rêver. Allez donc demander aux palestiniens ce qu’ils en pensent. Mais bon, que peut-on attendre des sionistes pour qui tuer du palestinien est le sport favori. Ben oui, quoi, qu’est-ce qu’ils font encore là à occuper les terres qui « doivent » revenir aux juifs ? Passons, c’est tellement sordide que rien que de l’évoquer ça donne envie de vomir !

    Maintenant, ce crime, très probablement d’origine crapuleuse, genre règlement de compte d’un type avec son patron, qui a profité de l’ambiance médiatique islamophobe pour faire peur à la population : « attention, les dangereux islamistes vont venir vous égorger » ! De toute évidence, nous avons affaire avec un dérangé mental qui a commis un crime odieux. Et tant pour les médias pour qui il n’y a jamais assez de sang pour pouvoir faire de l’audimat ou vendre son papier, que pour le gouvernement pour justifier sa loi sur la surveillance généralisée, cette affaire est providentielle.

    Facile de dire après : « On vous l’avait bien dit ». On serait tenté, du coup, d’y voir un false flag du gouvernement. En fait la réalité est sans doute plus sordide.

    Il y a sur notre territoire un certain nombre d’individus, connus et plus ou moins surveillés par les services de police issus de cette mouvance salafiste/terroriste dont il ne faudrait pas grand chose pour qu’ils passent à l’acte, sans qu’ils aient besoins d’être téléguidés par une organisation quelconque. Sur ce point tant la responsabilité , tant du gouvernement que des médias, est écrasante. A force de nous en parler sans arrêt, et compte tenu de la situation sociale et économique de plus en plus désastreuse dans notre pays, de la stigmatisaition des musulmans, de l’impunité des actes islamophobes et au contraire une véritable hystérie pour tout ce qui concerne le monde juif, il est inévitable que bien des jeunes d’origine musulmane se sentent attirés par cette mouvance. Les services de police le savent, mais doivent avoir des consignes pour rester passifs. Alors, de temps en temps s’il y en a un qui débloque c’est du pain béni pour le gouvernement.

    Mais il faut connaître l’envers du décor. En réalité, les dirigeants français sont inféodés aux états unis et israël, donc, en réalité, aux multinationales qui veulent piller ces pays , mais pour cela, il faut détourner l’attention du peuple. Et rien ne vaut un bon attentat bien saignant.

    Comment doit-on comprendre la prétendue volonté du gouvernement de lutter contre le terrorisme et le recrutement des futurs terroristes quand on sait que l’intégralité des sites de recrutement pour daesh ou le front en-nosra en Syrie sont, en France dans les mains de la police ? Cette info sortie récemment est très grave. Le degré de mensonge et d’hypocrisie de ce gouvernement atteint là des sommets ! De plus, il met gravement en danger la population de ce pays, car ces jeunes qui partent là bas faire le coup de feu, quand ils reviendront, pour ceux qui le pourront, ils seront formatés à tuer, ils seront habitués à ne faire que cela. Ce sont autant de foyers potentiels de violence extrême qui seront dans notre pays et qui pourront se manifester n’importe quand. C’est imprévisible. Alors à quoi joue ce gouvernement ? Quelles sont ses motivations profondes ? A quel jeu sordide est-il en train de jouer ? Et si cela existe en France, il y a gros à parier que c’est la même chose dans tous les pays européens.

    Nous sommes bien au-delà du clivage musulman/non musulman. C’est bien autre chose qui est à l’œuvre.



  • Depositaire 27 juin 2015 11:32

    Effectivement, sauter sur l’hypothèse « islamiste » genre daesh est un peu trop facile. Si encore c’était Dassault ou une grande entreprise connue, ce serait admissible, mais là la ficelle est un peu grosse. Et il se trouve que l’assassin présumé est d’origine maghrébine et était un ancien employé de la société qui très probablement a voulu se venger de son patron. Rien de plus facile de fabriquer des drapeaux avec le signe de daesh. Pour peu de connaître l’arabe, et encore, ce n’est même pas nécessaire. Avec toute la publicité que lui font les médias, il n’y a qu’à recopier.

    Le type étant arabe et connaissant probablement sa langue, il lui était facile d’écrire des inscriptions en arabe sur le corps de sa victime. Cela ne prouve rien du tout. A mon sens, il a utilisé l’ambiance islamophobe du moment pour déguiser son crime en « attentat terroriste ». Du pain béni pour le gouvernement qui justement vient de faire votre sa loi sur le renseignement. le genre « On vous l’avait bien dit qu’il fallait nous protéger. La preuve ! » La bonne blague. Il n’y a que les gens crédules qui croient ces bobards. Si les dirigeants français ne veulent pas de terrorisme en France et veulent lutter contre, qu’ils commencent déjà par ne pas le soutenir en Syrie ! On ne peut pas faire le contraire de ce que l’on prétend. C’est pire que de l’hypocrisie, dans ce cas, c’est tout simplement du crime d’état !

    Alors cessons de prendre les français pour des demeurés !

    Si les grandes puissances françaises, ou plutôt, les multinationales occidentales qui sont derrière les pouvoirs politiques cessaient leur pillage forcené des pays du Proche Orient, sans doute que le terrorisme en question disparaitrait très vite. Il faudrait aussi cesser de l’alimenter en armes et en argent et cesser aussi de faciliter le recrutement de ses membres.

    A titre d’exemple, une info récente est sortie disant que l’intégralité des sites de recrutement en France, pour daesh ou le front en-nosra en Syrie sont aux mains de la police ! Comment doit-on comprendre cela sinon comme une complicité active dans le recrutement de futurs terroristes !!! Vous avez dit  : lutte contre le terrorisme ? Soyons sérieux, voulez-vous, et cessez de nous prendre pour des imbéciles !



  • Depositaire 19 mai 2015 16:37

    Article un peu ambigu dans le sens qu’il parle de suppositions alors que certaines choses sont amplement confirmées. On n’a jamais eu la moindre preuve de l’ingérence russe en Ukraine. Il est de notoriété publique que les dirigeants ukrainiens actuels sont des néo fascistes. Alors, à quel jeu joue l’auteur de l’article ?

    Quant aux commentaires, vraiment, ça ne vole pas haut ! Entre les imbécilités de antyréac qui ne fait que répéter la propagande US et de l’Otan sans l’once d’une réflexion, et les énormités de Werner Laferier, vraiment on peut se demander si l’intelligence a déserté certains !

    M. Laferier, merci de nous rappeler les grands bienfaits de l’agriculture productiviste, de ses merveilleux engrais chimiques et de ses savoureux pesticides tueurs d’abeilles, ainsi que ses merveilleux vaccins qui ont le grand bienfait de contribuer à la diminution de la population mondiale grâce à leurs merveilleux produits si bons pour notre organisme, comme le mercure, l’aluminium, le squalène, le formaldéhyde, plus connu sous le nom bien connu des étudiants en médecine, de formol.

    Et là je dois avouer avoir une larme à l’oeil devant votre extraordinaire esprit de prévenance pour toutes les populations d’Europe en général et de la France en particulier pour recommander aux dirigeants français de renforcer leur position sur le traité Tafta au lieu de soutenir cet abominable tyran de Russie qui a le toupet d’être soutenu par plus de 80% de sa population au lieu de se contenter du score admirable de notre président qui tourne autour des 13%. Et effectivement, cet abominable tyran qui ose ne pas répondre aux provocations incessantes de l’Otan quasiment à ses frontières au lieu de faire comme ces admirables américains et français la guerre dans d’autres pays.

    Et enfin, encore un immense merci de nous proposer de passer du stade de vils exploités au stade d’esclaves abjects des multinationales. Vraiment, si on devait donner un prix pour les meilleurs conseils, il devrait vous revenir !!!

    Mais dites-nous, seriez-vous payé pour sortir de pareilles énormités ? Êtes-vous conscient des implications de ce que vous dites ? A moins de parler à un deuxième degré, ce que je comprendrais mieux, si vous parlez au premier degré, il n’y a pas de mot assez fort pour dénoncer votre degré d’abjection !!!



  • Depositaire 18 mai 2015 14:50

    Pour info, les autorités de Dubaï avaient passé l’info disant que Ben Laden était mort dan un hôpital de Dubaï en Décembre 2001des complications d’une maladie rénale. Et pour rappel, Ben Laden n’était strictement pour rien du tout dans les attentats du WTC ? Ce n’est que de la pure propagande made in usa.

    Et effectivement, arriver à faire vivre quelqu’un qui est obligé de se faire dialyser régulièrement à cause d’un fonctionnement des reins défectueux dix ans, il faut vite qu’il donne sa recette au monde entier. La duré de vie de quelqu’un qui en est à ce stade ne dépasse guère quelques mois ou au mieux un an. L’organisme ne supporte plus, à la longue les dialyses qui sont extrêmement épuisantes et pénibles à supporter.

    Et concernant la prétendue exécution de Ben Laden, il est quand même curieux que le commando qui aurait effectué cette mission, est mort peu de temps après dans un « accident » d’hélicoptère en Afghanistan. La coïncidence est troublante, pour le moins ! On aurait voulu ne pas prendre le risque que ces militaires puissent parler un jour de la raison réelle de cette mission que l’on ne s’y serait pas pris autrement !!!



  • Depositaire 18 mai 2015 12:44

    Il existe d’autres parallèles à faire. Par exemple, aux états unis, les agents du FBI impliqués dans la recherche des « terroristes » des attentats de Boston sont, très curieusement, morts dans un accident d’hélicoptère. Les deux soi-disant terroristes, le premier a été abattu par la police, et le deuxième est condamné à mort et n’a assurément aucune possibilité de se faire entendre.

    Allons voir ailleurs. On se souvient de cette traque de Ben Laden au Pakistan et qui aurait été liquidé par un commando de GI’s américain. Outre que selon les autorités de Dubaï Ben Laden serait mort des suites d’une complication d’une maladie rénale, (et il est vrai qu’il devait subir des dialyses régulières), en décembre 2001 dans un hôpital de Dubaï, par une étrange coïncidence, ce commando est mort peu de temps après suite à un accident d’hélicoptère en Afghanistan.

    Décidément, les hélicoptères américains ne sont vraiment pas fiables !!!

    Passons à autre chose. Le cinéaste américain Aaron Russo qui avait fait une interview à un journaliste d’investigation américain sur ses contacts avec le clan Rockfeller et de leur vision de la domination du monde par l’oligarchie financière à laquelle les Rockfeller appartiennent a été retrouvé mort « suicidé » chez lui.

    Et il existe bien d’autres « affaires ». On connait la propension des américains à mentir pour justifier leurs lois liberticides et leurs guerres pour semer le chaos afin de piller en toute tranquillité les richesses des pays qui les intéressent. Alors un bon petit attentat « terroriste » et aussitôt la machine s’emballe. Il faut éradiquer ce terrorisme, surtout « musulman » ! Il faut vraiment être naïf pour croire ces fadaises. Même si les auteurs des attentats, aux états unis, ou en France en Janvier sont bien ceux qui ont été identifiés comme tels, (même là il y a un certain doute, pour ne pas dire un doute certain), au mieux, ce sont des individus qui ont été manipulés pour servir d’idiots utiles pour faire passer des lois liberticides et les guerres colonialistes de pillage. Il me semble que l’on oublie trop vite ces questions pour se focaliser sur ce qui est secondaire, voire insignifiant.

    Quant au commentaire de César Castique, obsédé par son islamophobie, disons clairement que ce commentaire est du délire pur et simple et ne repose que sur un préjugé lamentable et indigne d’un individu intelligent.

    D’une façon détournée, il en vient à justifier la thèse de Samuel Huntington sur le choc des civilisations. Selon cette thèse, deux civilisations ne peuvent cohabiter sans que l’une ou l’autre cherche à imposer sa domination. sachant, selon ce point de vue absurde, que l’Islam est une civilisation « barbare » et que l’Occident, en particulier, les états unis d’Amérique, (ben voyons, comme par hasard), représentent LA civilisation, (démocratie, droits de l’homme, liberté), il s’ensuit que l’Islam doit être éradiqué. Il ne peut n’y avoir que conflit entre ces deux civilisations.

    En termes plus « soft » c’est exactement ce que dit César Castique. Mais on pourrait lui poser ces questions simples : Pourquoi l’Islam devait « s’adapter » à la civilisation occidentale ? En quoi cette dernière serait un modèle à suivre ?

    Soyons réalistes et objectifs. Depuis au moins plusieurs siècles, le monde occidental s’est montré comme un prédateur impitoyable, écrasant, volant, pillant détruisant des pays, des cultures, des civilisations et ça continue de plus belle aujourd’hui. Qui ou quoi peut bien être compatible avec cette violence prédatrice ? Et comment peut-on encore appeler cela « civilisation » ? Et quelle « adaptation » est-elle possible avec un tel système ?

    Ceci posé, qui était nécessaire afin de clarifier les choses, contrairement à ce que dit César Castique, l’Islam n’ a aucune velléité dominatrice et de plus, s’il a bien existé une civilisation musulmane il y a quelques siècles, elle a disparu totalement aujourd’hui. Et fondamentalement, l’Islam est plus un mode de vie axé sur l’essentiel, la recherche de la paix intérieure, en nous-mêmes, et extérieure avec l’entourage, le respect, donc, d’autrui dans sa différence considérée comme une richesse et non une malédiction, comme cherche à l’imposer, par contre, l’Occident, et la recherche du savoir, de la connaissance.

    Ceci constitue le socle fondamental de l’Islam. Le fait qu’il ne soit pas vécu hormis dans des milieux restreints mériterait à lui seul toute une recherche exhaustive. Mais disons qu’il en est comme de toute grande Tradition spirituelle. Il y a la doctrine en elle-même, et ce qu’en font les hommes au cours du temps.

    Quant à parler des valeurs chrétiennes qui ont formé la civilisation occidentale, là aussi, cela a été vrai dans le passé, mais aujourd’hui et depuis plusieurs siècles, ce qui anime l’Occident ce ne sont pas ces valeurs, mais leur contraire : la cupidité et la soif de domination !

    Si on voulait trouver, et il faut effectivement la trouver, une solution aux problèmes et maux endémiques qui perturbent l’humanité, c’est précisément en renouant avec ces valeurs fondamentales et hautement éducatives et civilisationnelles contenues dans les doctrines des religions et par un échange sur l’essentiel entre elles et les peuples qui s ’en recommandent. Certainement pas dans le rejet de l’autre et le repli sur soi.



  • Depositaire 28 avril 2015 23:00

    Article par bien des côtés contradictoire. Je ne veux pas reprendre tous les points ce serait trop long.

    Parler de la Syrie en reprenant la propagande de l’Otan à propos du dirigeant de ce pays et des opposants « modérés » est faire preuve de bien peu d’objectivité.

    Ensuite, j’aimerais assez que l’auteur nous dise ce qu’est « la culture maraboutique » qui devrait être orientée vers la psychanalyse et la sociologie, (je ne vois pas très bien le rapport entre les deux ) ? De même que peut bien être un soufi démocrate ?

    Et franchement, ni Ghaleb Bencheikh, que je connais fort bien, ni Finkielkraut ne sont exactement compétents pour parler de la « réforme de l’Islam ». Le premier est un opportuniste toujours prêt à manger à tous les râteliers pourvu qu’il soit mis à l’honneur, (il aime particulièrement faire des conférences où il est mis en avant.), et le deuxième sioniste et islamophobe notoire est totalement incongru pour parler d’Islam qu’il ne connait pas du tout.

    Pour ce qui est de réformer l’Islam, ce n’est assurément pas en le vidant de sa substance que l’on pourra le faire et pas non plus en adoptant un occidentalisme notoire. Du reste, je ne vois pas en quoi l’Occident serait une référence, hormis pour faire les guerres et piller les autres pays plus faibles autant que détruire les cultures.

    Maintenant, faut-il réformer l’Islam ? Tout dépend ce que l’on appelle « réformer ». S’il s’agit de supprimer certaines sourates du Coran de négliger certains rites comme la prière rituelle ou le jeûne du mois de Ramadan, il est évident qu’une telle réforme est nulle et non avenue. Ce n’est qu’une tentative de plus de détruire cette religion sous prétexte de la « réformer ». En ce sens, les musulmans ne sont pas dupes.

    Par contre, s’il s’agit d’adapter l’Islam à l’époque d’aujourd’hui alors oui, il y a des choses à faire. Cependant, cette « réforme » doit venir de l’intérieur, pas de l’extérieur par des sociologues occidentaux non musulmans.

    En réalité, cette réforme existe, mais outre qu’elle est peut connue, la main mise par le wahhabisme saoudien sur les mosquées empêche qu’elle soit connue. Précisons, en passant, que le wahhabisme n’est pas de l’Islam, mais en est tout à fait à l’opposé. Ce n’est qu’une hérésie obscurantiste née au dix-septième siècle en Arabie et qui s’est développée grâce au clan des saoud, tribu crapuleuse qui s’est enrichie par le pillage des caravanes, jusqu’à la découverte du pétrole ce qui a permis le développement et l’exportation de cette hérésie partout dans le monde musulman.

    Il est bien certain et évident que tous ces jeunes qui partent faire le « jihad », ne connaissent pas grand chose à l’Islam. De ce fait ils sont plus facilement sujets à être conditionnés par des gens qui les manipulent à des fins douteuses en prétendant parler au nom d’Islam.

    Enfin, effectivement, si on parle de « réformer l’autre » il faudrait peut-être commencer par soi-même ! En fait, la réforme par excellence à faire serait une réforme des consciences. Celle-là elle est plus qu’urgente et aurait pour avantage de supprimer bon nombre de problèmes dan la société, sur tous les plans.



  • Depositaire 28 avril 2015 22:02

    De la part d’un arabe, que l’on serait assez tenté de qualifier « d’arabe de service » tellement il prend la défense d’israël, ce genre d’article est assez choquant. Quant à qualifier ce monsieur de « musulman », c’est tout aussi choquant. Ce n’est pas parce qu’il est arabe qu’il est automatiquement musulman. Ce n’est pas synonyme. D’ailleurs, il fait bien des citations des livres juifs, au point qu’il y a lieu de se poser aussi la question, n’est-ce pas un sioniste qui a pris un nom arabe pour se faire passer comme tel et ainsi faire passer plus facilement les idées sionistes ? Il peut être aussi un juif arabe et son arabité le rendant plus « crédible » aux yeux du monde arabe. Ces deux hypothèses mériteraient une enquête. Mais au fond, peu importe.

    Revenons à son article. Ce qu’il y a de notoire et qui saute aux yeux de tout lecteur averti, c’est l’incroyable dose d’audace de ce monsieur ! Les mensonges flagrants qui sont relatés ressemblent à s’y méprendre à la propagande sioniste, d’où mes questions sur ses origines plus haut. Alors corrigeons ses mensonges :

    - "Il n’est guère surprenant de constater que les sociétés arabo-musulmanes du Maghreb au Levant, de Rabat à Damas, aient toujours été profondément antisémites« . Cette déclaration est fondamentalement mensongère et de plus complètement absurde, les arabes étant des sémites !

    Il faudrait rappeler à ce petit monsieur, (petit pour l’envergure intellectuelle), l’histoire médiévale de la »Reconquista« espagnole par Isabelle la catholique qui a forcé un grand nombre de juifs vivant en Espagne à fuir ce pays et à se réfugier au Maghreb, principalement Maroc, Algérie et Tunisie et s’ils ont trouver refuge dans ces pays, c’est qu’il y ont trouvé un accueil chaleureux et ainsi, ils ont pu vivre en parfaite entente avec les arabes musulmans durant des siècles. De même lors de la dernière guerre mondiale, de nombreux juifs vivant en France et ailleurs en Europe, ont pu trouver refuge au Maroc et en Algérie protégés par les musulmans, parfois au péril de la vie de ces derniers, alors pour des gens qui détestaient les juifs, c’est un peu léger comme argument et du fait de ces événement très bien connus dans l’histoire, est un mensonge flagrant !

    - Autre mensonge. Les juifs ne pouvaient pas vivre dans l’exil en tant que juifs, hormis dans la »terre promise« . Voilà bien un affirmation extraordinaire ! Les juifs vivent en occident depuis des siècles sans que cela pose problème. et s’il y a eu, effectivement, des persécutions, il faudrait bien analyser les causes de cette persécution. Les choses ne se produisent pas par hasard, hasard qui n’existe pas d’ailleurs.

    - Autre mensonge : »Je regrette et condamne les nombreux passages explicitement haineux envers les Juifs contenus dans le Coran, considéré parole incréée d’Allah par tous ses fidèles et donc, vérité absolue et éternelle.« Il y a effectivement des versets dans le Coran qui condamnent durement les juifs. Mais une précision importante est à donner. Tout d’abord, ce ne sont pas des »versets haineux« et ils ne sont pas si nombreux que cela. Ce sont des versets qui condamnent certains groupes de juifs à cause de leur hypocrisie et de leur déformation de la vérité ainsi que ceux qui combattirent en compagnie des idolâtres. Par contre, d’autres communautés juives ont été louées par le Coran. de plus, si les juifs étaient systématiquement condamnés par la parole de Dieu dans cette Révélation, on ne comprendrait pas pourquoi Moïse et la Thora seraient aussi loués et bien vu dans ce livre. Ou l’auteur de l’article énonce de façon flagrante un mensonge éhonté, ou il fait un amalgame pour le moins douteux qui amène encore une fois à poser la question : pour qui écrit-il ?

    - Il pose l’idée bizarre que la diaspora de Babylone revenue dans son pays qui aurait découvert un autre peuple vivant là depuis des siècles. Je dis bizarre, car nous n’avons pas connaissance de ce fait. C’est une invention pure et simple. Nous lui conseillons de lire l’excellent livre écrit pas un historien juif contemporain : »Comment le peuple juif a été inventé", par Shlomo Sand. dans cet ouvrage très bien documenté l’auteur montre que le peuple palestinien est descendant des juifs qui occupaient ce pays à l’époque de l’exil de Babylone et de la conquête romaine. Certains sont restés juifs, très peu, d’autres se sont convertis au Christianisme lors de son apparition, et plus tard un certain pourcentage se sont convertis à L’Islam. Ce qui est assez logique. Tous, loin de là n’ont pas été emmenés en exil.

    - Autre point. La question de la résolution de l’Onu en 1948 pour le partage de la Palestine. Premièrement, ce n’est pas une résolution qui n’est que du ressort du Conseil de Sécurité qui ne l’a jamais votée, et pour cause, mais une recommandation de l’assemblée générale dont le vote en faveur de cette partition, illégale car en violation flagrante de la Charte de l’Onu, (raison pour laquelle l’Onu, qui s’appelait la société des nations, à l’époque, n’a pas vu apparaître au Conseil de sécurité un tel projet de résolution. Il était illégal et n’aurait pas pu être voté), n’a pu être obtenu que grâce aux pressions faites par les mouvements sionistes et par les états unis sur les petits pays. Pressions et menaces financières.

    - Les juifs qui se sont installés en Palestine en spoliant de manière extrêmement violente le peuple palestinien, ne sont ni des sémites, ni des descendants des peuples juifs de l’antiquité. Ce sont des turco-slaves issus de l’ancien empire khazar qui s’étendait en Europe de l’est et dans les Balkans dont l’empereur, pour des raisons politiques, s’est converti au Judaïsme surtout talmudique, et a obligé son peuple à se convertir en rendant cette religion obligatoire dans tout l’empire, il y a environ six ou sept siècles. Ce n’est que par une falsification grossière de l’histoire que ces juifs européens ont prétendus avoir cette filiation ethnique avec les juifs de l’antiquité.

    - Il ne faut pas confondre,comme semble le faire l’auteur de l’article entre la Thora livre Révélé et le talmud qui n’est qu’un ensemble de commentaires écrits par des rabbins sur plusieurs siècles et dont certains éléments du contenu sont particulièrement choquants, si l’on en croit les extraits qui ont pu être publiés.

    En conclusion, nous pouvons constater à quel point cet article est truffé de mensonges et d’amalgames douteux. De deux choses l’une : Ou l’auteur est très mal informé, ce qui est très surprenant, en particulier sur l’attitude des musulmans vis à vis des juifs, (et on rappellera à ce monsieur qu’en Iran non seulement les juifs sont parfaitement libres d’exercer leur culte sans aucune restriction, mais qu’ils ont même des députés au parlement iranien et ne sont en aucune façon persécutés. Ce qui est loin d’être le cas des parlementaires arabes au parlement israélien !), et sur l’exil des juifs fuyant la persécution d’Isabelle la catholique en Espagne au Moyen âge et les persécutions des nazis durant la dernière guerre mondiale, ou alors, ce que nous pensons plus probable, il est un agent israélien arabe. Les fameux sayanim. malgré ses propos un peu atténués laissant croire qu’il est plutôt pacifiste, force est d’admettre que par les mensonges flagrants que nous avons soulignés, dans les faits, il se comporte comme un des meilleurs soutien d’israêl. D’ailleurs certains commentateurs, visiblement sionistes le félicitent, ce qui est très significatif !

    Pour le problème palestinien, la solution est évidente. C’est un état unique où juifs, chrétiens et musulmans vivront côte à côte sans persécution ni haine. Autant dire que ce n’est pas demain la veille. Quant à un état palestinien à côté d’un état juif, ce n’est qu’une grossière plaisanterie ! Sur quoi les palestiniens pourront-ils faire leur état ? Sur des confettis de territoire ?



  • Depositaire 28 avril 2015 19:38

    En lisant le début e l’article, je me suis dit, que voilà un article qui va dénoncer les dérives inavouées de nos dirigeants.

    Si c’est vrai en partie, pourquoi l’auteur en profite t-il pour attaquer l’Islam et le Coran ? Ses citations coraniques, si elles sont exactes sont sorties complètement de leur contexte socio-historique et des versets qui précèdent et succèdent.

    En l’occurrence, le verset fait suite à un épisode où les hypocrites cherchaient à détruire l’Islam naissant. Par ailleurs, le verset émet certaines conditions avant d’en arriver à l’extrémité citée. Enfin, il faut tenir compte de l’époque. Trois éléments que l’auteur ne prend absolument pas en compte. par ailleurs, le verset est mal traduit et si le mot mis pour ’tuez« veut bien dire cela, il peut aussi dire »combattre« , ce que fait comprendre le début du verset.

    Soit dit en passant le terme »takfuru« ne veut pas dire »mécréants« comme c’est traduit, mais ceux qui cachent la vérité dans un but néfaste. ils savent que c’est la vérité, mais pour satisfaire leur désir de domination ils la cache. cette traduction officielle est celle de l’Arabie saoudite dont le moins que l’on puisse dire est que son idéologie wahhabite/salafiste, malgré toute une rhétorique musulmane, n’a rien à voir avec l’Islam. Ce n’est qu’une hérésie mortifère et obscurantiste née au dix-septième siècle dans ce pays et qui se répand grâce aux pétrodollars.

    Enfin, sur cette question du Coran, outre que le verset suivant stipule que si ces gens se repentent et viennent demander pardon, alors il faut cesser de les combattre. Mais par contre, sortir cette énormité qui indique le degré d’ignorance de l’auteur sur ces questions, prétendre que les versets médinois abrogent et remplacent les mecquois ferait tordre de rire les spécialistes de la question.

    Déjà que la question de l’abrogeant/abrogé est une question délicate où les plus éminents auteurs ne sont pas d’accord sur le nombre de versets abrogés, ce n’est certes pas l’avis d’un islamophobe notoire qui va trancher la question. La seule distinction manifeste et reconnue entre la différence des versets attribués à l’époque médinoise et la mecquoise est que les premiers ont un caractère plus »législatif« que les premiers à caractère plus spirituel. C’est tout.

    Je rappellerai encore une fois que ces versets traitent d’un sujet socio-historique. Aujourd’hui, il sert de référence pour le travail spirituel et est compris dans un sens symbolique.

    Quant au problème de ces jeunes qui partent faire le »jihad« ils ont été endoctrinés par des recruteurs afin de pouvoir les envoyer en Syrie/Irak. Souvent, sur place, ils sont drogués à leur insu et leur conditionnement est amplifié. Ceci pour rappeler aussi que cette mouvance »jihadiste" malgré toute une rhétorique musulmane, n’a strictement rien à voir ni de près ni de loin avec cette religion. Et ce n’est pas en sortant des versets coraniques de leur contexte socio-historique et de leur place dans le Coran pour leur faire dire ce qu’ils ne disent pas que cela changera les choses. 

    Il est quand même stupéfiant de voir tous ces haineux de l’Islam faire de pareils amalgames, alors qu’une simple recherche très facile à faire permettrait de clarifier grandement les choses. Alors que l’on prétend vertueusement condamner les actions des politiciens, on fait exactement leur jeu. D’ailleurs, croire que les politiciens prennent ces décisions d’eux-mêmes est faire preuve d’une grande crédulité. IIs ne sont que les exécutants de l’oligarchie mondiale subversive qui a tout intérêt à produire le chaos dans ce monde et dans cette région. Et comme l’Islam en tant que doctrine religieuse détient un très fort potentiel civilisationnel et d’équilibre sur tous les plans et tous les domaines, alors tout est fait pour essayer détruire, calomnier, déprécier cette religion et les islamophobes tels que l’auteur de cet article se font les courroies de transmission de cette infamie. Voilà la triste vérité !



  • Depositaire 28 avril 2015 17:44

    Cet article devrait faire l’objet d’un prix, genre prix du hochet de l’article le plus ignare qui soit.

    Il faut avouer que j’ai déjà lu bien des articles de qualité douteuse, mais celui-là c’est le « pompon » comme on dit. A la limite, on devrait le prendre exactement en sens inverse.

    Il faut avouer que les athées, et plus précisément cette frange restreinte d’athées qui ont une haine viscérale contre les religions, ne manquent pas d’imagination. De plus, ce qui est remarquable c’est la constante avec les amalgames de toutes sortes. Sans compter les déformations grossières et les contre vérités notoires.

    Du reste, un commentateur la fait remarquer très justement ; Sur le continent américain, la religion n’était qu’un prétexte pour piller accaparer les terres des peuples autochtones.

    Quand on affirme, comme le fait l’auteur, que les religions sont destructrices des civilisations alors que c’est très exactement le contraire, elles sont précisément édificatrices des civilisation et on peut même ajouter que la pseudo civilisation occidentale actuelle basée sur la cupidité et la domination, n’a pas de base religieuse, et on voit avec le chaos qu’elle génère partout dans le monde le magnifique exemple à prendre comme modèle ; bien entendu, selon une méthode systématiquement utilisée par ces gens, on se garde bien de définir ce qu’est très précisément la doctrine de la religion qui est critiquée, voire condamnée. On ne la juge que selon les actes d’individus violents destructeurs, avides de pouvoir et de richesses, sans même se poser la question de savoir si ces gens n’instrumentalisent pas la religion à des fins perverses, tel ce célèbre général américain à qui on attribue cette phrase lors des massacres des peuples autochtones : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens » ! Ce qui ne lui a assurément pas porté chance car ces mêmes individus qu’il faisait massacrer joyeusement, un jour après avoir tué tous les soldats qui étaient avec lui, l’ont pourchassé et tué d’une flèche dans le dos pour manifester leur mépris d’un individu sans honneur.

    Ce qui cause la destruction des civilisations, ce ne sont pas les religions, mais l’instrumentalisation qui en sont faites par des individus, fussent-ils dignitaires religieux, comme les missionnaires chrétiens en Afrique et ailleurs. Et l’abandon des principes fondamentaux, de l’éducation, de la pratique des principes fondamentaux véhiculés par la religion. C’est tout à fait différent.

    Il est particulièrement notoire de constater que plus des individus rejettent les religions et leurs pratiques, plus ils deviennent violents, haineux, grossiers, destructeurs. Qu’a apporté à l’humanité et au principe de civilisation, l’athéisme ? Rien de positif. uniquement des guerres, de la violence, la colonisation, le pillage, la domination hégémonique d’une minorité d’individus sans foi ni loi sur l’immense majorité des peuples.

    A titre d’exemple infime, mais révélateur, regardez les discours des gens athées qui commentent des articles liés à la religion sur ce site. Ce ne sont que des discours de haine, d’appel à la violence, à l’éradication des religions, vulgaires voire carrément obscènes parfois. Comme modèle, on a trouvé mieux sans aller chercher trop loin !

    Alors en conclusion, commencez par étudier de façon exhaustive la doctrine des religions, ensuite regardez dans quelle mesure cette doctrine est mise en application tant au niveau du développement de la conscience des individus qui y adhèrent, qu’au niveau de sa pratique dans tous les domaines de la vie. Une fois ce travail de recherche effectué, comparez avec l’histoire ancienne et contemporaine afin de déterminer si ceux qui prétendent agir au nom de la religion sont vraiment en conformité avec ces principes. A ce moment là et à ce moment là seulement, vous pourrez parler avec autorité. jusque là, vous ne faites que débiter un flot d’âneries monumentales qui vous ridiculisent. Et les seuls à vous suivre sont ceux qui pensent comme vous. Malgré leur caractère bruyant, ils sont loin d’être la majorité comme ils aimeraient le faire croire.



  • Depositaire 27 avril 2015 15:47

    La solution est pourtant évidente, et je suis surpris que l’auteur ne l’ait même pas esquissée, pas plus que les commentateurs, d’ailleurs.

    Alors posons le problème à l’endroit : Plutôt que d’ergoter sur ce qu’il faut faire des migrants qui débarquent en Europe, même si c’est un vrai problème, il faudrait poser la question pourquoi viennent-ils ici ? Et surtout, pourquoi la vie dans leurs pays est-elle si difficile ?

    la réponse est facile et évidente : Parce que les multinationales occidentales ont décidé que ces pays riches en ressources dans leur sous-sol devait leur appartenir. A partir delà, est menée une politique de pillage organisé avec la complicité tacite des dirigeants politiques occidentaux au nom de la sacro-sainte croissance. Naturellement,ce pillage implique que l’extraction des ces matières premières très convoitées devra se faire avec le strict minimum de coût financier. Pour cela on exploite sans vergogne la population locale transformée pour l’occasion en véritables esclaves, avec la complicité de gouvernants de ces pays mis en place par l’Occident.

    A partir delà, la solution est simple : Faire cesser ce pillage. Mais cela implique une volonté politique totalement absente et un changement de paradigme de société, car impliquant un souci de justice, de solidarité et d’aide désintéressée au dévelopement de ces peuples. Autant dire que ce n’est pas pour demain la veille.

    Il résulte de cela que nous allons devant une situation extrêmement explosive potentiellement. D’autant qu’en Europe tout comme aux états unis et Amérique du nord, l’austérité fait de plus en plus de ravages et que faire venir des immigrés par quotas ne résoudra pas le problème du fait de l’appauvrissement de nos pays. c’est pour ça que je parle d’un autre paradigme de société, car actuellement nous subissons les diktats de cette oligarchie mondiale animée d’une cupidité insatiable et d’une volonté de domination hégémonique et c’est là la source de tous les problèmes.

    Alors qu’attendons-nous pour changer ce système aberrant ? Une catastrophe d’ampleur planétaire ? Contournez à rester inertes et à rejeter l’autre parce que différent de vous par sa race, sa culture et sa religion et vous allez au devant d’un très dur réveil... !!!



  • Depositaire 27 avril 2015 14:48

    Article intéressant, mais présentant des lacunes et des interprétations discutables.

    La principale interprétation, à mon sens, est celle qui veut que la civilisation date de Sumer.

    D’ailleurs, il est, quelque part, assez amusant de voir que toutes les recherches effectuées sur la période de Sumer et sur la civilisation, que l’auteur citent, sont d’origine européenne ! Hormis Ibn Khaldun, mais ce dernier quelque peu minimisé car se cantonnant à l’Andalousie, le Maghreb et le Moyen Orient. A croire qu’il n’y a que les occidentaux capables de définir ce qu’est une civilisation. Ce n’est pas dit textuellement, et je veux bien croire que l’auteur n’y pensait sans doute pas, mais le fait même que ce soit implicite en dit long sur le conditionnement subit.

    Mais là où je voulais en venir c’est dans le fait qu’il est considéré comme civilisé un peuple sédentaire qui créé un artisanat, (et non une industrie qui n’est que de date récente et fort peu civilisée puisque basée fondamentalement, non pas sur la satisfaction de besoins humains fondamentaux, mais sur la cupidité érigée en modèle à suivre.), comme si les peuples nomades n’étaient pas civilisés ? Pourquoi le mode de vie sédentaire doit être considéré seul comme référence à la civilisation ? C’est cela que j’appelle des interprétations discutables.

    Pourquoi n’y aurait-il pas eu des civilisations nomades ? Et surtout, pourquoi une civilisation doit-elle suivre un modèle spécifique ? Qu’est-ce qui l’oblige ? On voit bien en filigrane le conditionnement occidental qui veut que toute civilisation doit être sur le même modèle qui est celui qui est devenu celui de l’Occident considéré comme le plus évolué de tous. C’est clairement une interprétation.

    Par ailleurs, compte tenu de l’âge présumé de l’humanité, supposer que dans une période antérieure à Sumer, c’est à dire pas plus de 10 000 ans en arrière, il n’ait pas existé de civilisation digne de ce nom est une prétention assez grossière. Il y a là une grave lacune de la part de l’auteur. Il est très difficile de trouver des éléments probants sur la manière de vivre des peuples qui vivaient il y a des milliers d’années. A plus forte raison si on remonte à des centaines de milliers d’années ; Ils n’avaient, semble t-il, pas laissés de traces matérielles, de vestiges d’artisanat ou autre, ni de cités dont on retrouverait les ruines aujourd’hui, mais s’ils construisaient en bois, et pourquoi ne l’auraient-ils pas fait ? Il serait normal que l’on ne retrouve aucune trace.

    Et si ces peuples avaient un mode de vie simple et n’éprouvaient pas le besoin d’accumuler des tas de choses inutiles, comme aujourd’hui dans notre société de consommation, est-ce que cela en feraient des peuples non civilisés ? Au nom de quoi ?

    La « civilisation » occidentale, au vu et au su des dégâts qu’elle provoque ; si ces peuples de la lointaine antiquité en avait eu connaissance serait considérée par eux comme profondément arriérée et destructrice, une sorte d’anomalie monstrueuse au sein de l’humanité. On comprend bien qu’il est très facile d’inverser la proposition.

    Pourquoi l’écriture, l’artisanat, puis l’industrie seraient les seuls critères d’une civilisation ? Pour l’écriture la raison pour laquelle elle n’est pas plus ancienne tient à un fait pourtant facile à comprendre qui est la transmission orale et, dans le cas de l’artisanat éventuel, l’apprentissage de maître à disciple sur des années pour acquérir le savoir faire. Pourquoi auraient-il eu besoin de l’écriture ? Ces peuples avaient une mémoire extraordinaire que nous avons perdue.

    Quand on traite un tel sujet, intéressant, en lui-même, il faudrait élargir les champs d’investigation et essayer d’avoir une vue beaucoup plus large et se démarquer du conditionnement occidental. Ce qui n’est pas toujours facile.

    Le commentaire de Crab2 me parait tout à fait hors de propos. Il ne traite pas du tout du sujet et ne fait que ressasser son préjugé obsessionnel islamophobe. Cela amène à poser une question sérieuse sur son équilibre psychologique. Mais c’est son problème.



  • Depositaire 27 avril 2015 12:48

    Sans aller jusqu’à parler de « religion de l’évolutionnisme » ce qui est un peu exagéré, on peut dire effectivement que cette théorie ne tient pas debout.

    La question pourtant simple et évidente, qui n’est pas posée mais qui devrait l’être est : Comment une simple cellule frustre au sein de l’océan primordial, (à supposé qu’un tel océan ait jamais existé), ait pu sous l’action de phénomènes naturels se transformer en une cellule plus complexe, et celle-ci en un organisme multicellulaire, jusqu’à produire l’extrême complexité du monde vivant, minéral, végétal, animal et enfin humain ? Je dis minéral car après tout, il existe des cristaux qui se développent comme des plantes, ce qui veut dire qu’il y a une vie dedans, pour aussi frustre qu’elle puisse être.

    Il suffit de prendre un simple œil d’abeille ou de mouche pour voir l’incroyable degré de complexité des connexions nerveuses de chaque facette de cet œil avec le cerveau de l’insecte pour se dire qu’il est impossible que le « hasard » ait pu produire cette perfection.

    Du reste, « hasard », mot forgé par Berthelot pour signifier des choses dont on ne connaissait pas la cause, a pris le sens d’effet sans cause ; ce qui est d’une absurdité manifeste.

    Quelle est l’origine de la vie sur Terre ? Pour l’instant, la science se doit d’admettre qu’elle n’en sait absolument rien.

    Maintenant, à propos de l’humanité, il me parait pour le moins léger de considérer qu’à l’examen d’un squelette on puisse déterminer le degré d’intelligence d’un individu et son degré de civilisation. D’autant qu’il ne faudrait pas considérer la civilisation matérielle actuelle comme le modèle « par excellence » à suivre. Du reste, les dégâts qu’elle cause tant à l’espèce humaine qu’à la nature ne peut guère être considéré comme un « progrès » et une marque de civilisation !

    Pourquoi les peuples antiques n’auraient-ils pas pu avoir une civilisation très brillante, mais basée sur des principes radicalement différents ? C’est faire preuve d’un orgueil démesuré que de croire que seul le modèle développé depuis quelques siècles en Occident est digne d’être qualifié de « civilisation » !

    Enfin, l’examen des squelettes d’êtres humains ayant vécus il y a des centaines de milliers d’années peuvent très bien avoir appartenu à des peuples aujourd’hui entièrement disparus, tout à fait civilisés, mais ayant quelques variations mineures au niveau de la forme corporelle. Qu’est-ce qui l’empêche ? Le développement de la boite crânienne ne prouve rien. Aujourd’hui on trouve des débiles mentaux avec un grand volume crânien et inversement, des génies qui ont une boite crânienne bien plus petite. Donc ce n’est pas du tout un critère.