• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de passtavie



  • passtavie passtavie 23 avril 2014 13:54

    @lecaveserebiffe :

    « les gens mal aimables et non sanctionnés » :
    Il n’y a pas que dans le public, il m’est arrivé d’avoir des caissières en face de moi pas plus agréable. C’est limite si on a l’impression de les déranger.



  • passtavie passtavie 23 avril 2014 13:43

    "Je suis bien content lorsqu’un de mes clients est malade de pouvoir appeler les urgences, de l’envoyer dans un hopital pour qu’il se fasse soigner et bien soigner et ce à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. De la même manière, que lorsque des médecins viennent en congrès à Paris, il savent que je peux leur préparer une pizza à 4h du matin, ou m’assurer que rien ne vienne les déranger dans leur longue/bonne nuit de sommeil."

    Il y a une petite nuance tout de même : la présence de médecins dans les hôpitaux est indispensable car il s’agit de sauver des vies parfois. En revanche céder au caprice d’un mec qui veut une pizza à 4h du matin n’est pas indispensable. Il ne va pas mourir parce qu’il n’a pas eu de pizza.
    Maintenant tout travail a des contraintes qui sont légitimes, mais il ne faut pas banaliser l’abus.
    En ce qui concerne les fonctionnaires, effectivement je trouve ça con d’opposer le privé et le public, pour moi les deux sont indispensables. Aller vers un communisme ou vers du libéralisme extrême est de la pure connerie. Pour le libéralisme il est évident que ceux qui tirent bien leur épingle du jeux vont vous expliquer qu’il n’y a que ça de vrai. Mais que va penser la large majorité qui va perdre au change, quand il se rendront compte qu’ils se sont faits lésés ?



  • passtavie passtavie 23 avril 2014 07:42

    Fifi sans vouloir t’offenser, tu ne sembles pas avoir compris mon propos. Je sais bien qu’Hollande ne nous sortira pas de là. Simplement je dis que les prochaines élections c’est en 2017 et que d’ici là il peut s’en passer des choses. A part mettre des gens au parlement pour freiner la marche infernale de la pseudo Union européenne, qui n’est qu’une union de la ploutocratie/oligarchie pour enfermer les peuples. Agoravox, c’est une chose, mais vu le nombre de gens autour de moi qui ne comprennent pas et ne sont au courant de rien... J’ai comme une mauvaise impression.



  • passtavie passtavie 22 avril 2014 22:33

    Bientôt on retournera à la bonne vieille époque ou pépé restait dans la famille. Ben oui, 4 génération dans un appartement de 35m2.
    Au moins on se tiendra chaud, comme l’électricité, le gaz vont augmenter, à défaut de pouvoir se payer le chauffage. smiley
    VOILA !!! Eureka, j’ai compris... C’est en ça qu’il est écolo notre gouvernement : tout le monde dans des petits appartements avec un max de gens regroupés. Moins d’énergie gaspillée en chauffage. Bon il faudra supporter belle maman...ça... smiley
    Pendant ce temps quelques nababs continueront d’habiter des appartements de 200m2, ou s’achèteront de belles fermes à rénové à des paysans à bout de souffle, avec toutes les dépendances qui vont avec.



  • passtavie passtavie 22 avril 2014 22:19

    Et quand on en sort de l’UE ? Il faut déjà un président qui veuille appuyer sur le petit bouton rouge Art50... Hollande au pouvoir croyez vous qu’il fera ça ? On va donc attendre 2017. La seule chose qu’on puisse faire c’est avoir des petits grains de sables au parlement européen, histoire que les rouages bien huilés se mettent à grincer. C’est à dire gripper la machine à broyer les peuples.



  • passtavie passtavie 22 avril 2014 16:20

    "

    La base du système économique qui distribue les cartes de l’économie mondiale est la concurrence. Or celle-ci n’est jamais remise en cause… Puisqu’elle aboutit à des situations monopolistiques, oligopolistiques, de mensonges, de fraudes et de vols à grande échelle ,qui sont l’effet inverse de ce qu’elle cherchait initialement, la concurrence n’est-elle pas tout simplement inefficace et mérite-t-elle de survivre ?

    "

    Source :

    http://dagoodtown.wordpress.com/2008/10/18/les-mensonges-de-leconomie-j-k-galbraith/


    On va déréguler encore et encore, faire du libre échange... Imaginez une partie de monopoly, à un des joueurs, pour débuter la partie, on donne 10* plus qu’à tout les autres réunis, qui va gagner selon vous ? Je suis convaincu que si on continue à libéraliser, ceux qui sont déjà très gros vont entrer dans le jeux avec plus d’atouts et les autres vont se faire léser. Ce qui reviens à créer une situation de monopole. Or qui se plaignait du monopole d’état ? Qu’est ce que ça change que le monopole soit des d’état ou celui d’une entreprise ? La libre concurrence des entreprises ne vaut que s’il n’y a pas de monopole. Elle ne vaut aussi qui si les conditions sociales and co sont les mêmes partout. Sinon c’est le moins disant social, c’est l’entreprise qui prend les salariés aux pires conditions qui gagne.



  • passtavie passtavie 22 avril 2014 16:06

    « vomigorax, l’antre des enclumes »

    Dont vous êtes le roi.



  • passtavie passtavie 19 avril 2014 22:31

    Et si on commençait par retrouver un peu de bon sens.
     Des tomates qui viennent de Chine, du blé de Pologne, des oeufs de Pétaochnok, du boeuf du Trouduqudumonde le tout transformé en raviolis et mis en boite en Australopitek puis acheminé dans des camions jusque qu’au supermarché du coin.
    Si c’est pas un non sens...

    Et tout sur cette planète est organisé comme ça.



  • passtavie passtavie 19 avril 2014 13:55

    « 

    L’OMC reste impuissante pour ré
    -
    guler vraiment le commerce interna
    -
    tional, car ses règles s’imposent aux
    États, et non aux acteurs du commerce,
    les entreprises. La concentration ac
    -
    crue à la fois dans l’agro-alimentaire
    et dans la distribution, avec l’appa
    -
    rition de groupes transnationaux de
    très grande taille, revient en fait à la
    création de quasi monopoles, qui vont
    à l’encontre des principes même du
    libre-échange. L’agriculture présente
    des caractéristiques qui engendrent
    une instabilité naturelle et très forte
    des marchés agricoles. De ce fait, et
    parce qu’elle a pour fonction de fournir
    l’alimentation, les États depuis l’anti
    -
    quité interviennent
    via
    des méthodes
    différentes pour réguler la production
    et les marchés agricoles. Si la libérali
    -
    sation peut avoir des aspects positifs,
    notamment quand elle permet de fa
    -
    voriser des échanges commerciaux, un
    démantèlement complet des politiques
    agricoles aurait des conséquences plutôt
    néfastes sur le revenu des producteurs,
    ne serait-ce qu’en laissant le champ li
    -
    bre aux majors de l’agro-alimentaire.
    Il est temps que les négociations inter
    -
    nationales se penchent sur une réelle
    régulation du commerce international,
    en régulant les pratiques des acteurs, de
    façon à éviter les effets négatifs d’une
    trop grande libéralisation commerciale,
    tout en en gardant les bénéfices »

    Source :
    http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/7_dossier_hermelin.pdf



  • passtavie passtavie 19 avril 2014 10:32

    « Quoique, avec la bande de buses qui habitent ce pays, c’est même pas sûr... »

    Non car la même politique se fera, peut être même en pire et on sera content.
    Je connais personnellement des gens qui quand Sarkozy faisait des mesures contre eux prenaient un air désolé pour annoncer qu’il fallait bien y passer. Un Hollande passant des mesures du même acabit et c’est la protestation...
    Perso je ne fais confiance ni à Hollande, ni à Sarkozy, pas plus aux autres d’ailleurs. Tant qu’on ne s’enlève pas les chaînes qu’on a aux pattes... Et encore, il y a la statue de la liberté qui vient essayer de nous en mettre d’autres de chaînes aux pattes. smiley



  • passtavie passtavie 18 avril 2014 23:31

    Ce qui me frappe fortement en lisant beaucoup de commentaires, c’est la manque profonde de connaissance et d’appréciation de la nature et du fonctionnement du monde dans lequel nous tous vivons ! La réalité de notre monde d’aujourd’hui, c’est l’économie de marché ! Tout dénigrement (même avec les meilleures intentions) de ce simple fait n’aide personne !

    Entre connaître et accepter il y a une marge. C’est pas parce qu’une situation à l’instant T est telle, qu’elle ne peux que rester telle...
    Stiglitz prix Nobel d’économie ne pense pas comme vous. Lui pense que des riches qui deviennent plus riches et des pauvres plus pauvres n’est pas bon pour l’économie. D’autre part dans un monde ou tout le monde n’est pas dans le libre échange, ceux qui y sont, sont lésés par rapport à ceux qui joue du protectionnisme. Et il y a aussi le moins disant social. Si un pays autorise l’esclavage, doit-on en faire de même pour être compétitifs ?
    La main invisible du marché ne peux que créer du chaos car il n’y a pas de main. C’est comme dire « enlevez toutes les lois et la paix viendra », sans lois et personne pour les faire respecter c’est le chaos.

    Et la science de l’économie 

    Science ? En êtes vous sûr ?

    montre que le développement de la population d’un pays (économique, sociale, éducation, santé...) est beaucoup plus fort si l’état se limite à définir les règles du jeu (assurer la concurrence, les droits et la liberté individuelle...) et à la mise à disposition d’une certaine infrastructure (sécurité, éventuellement -mais pas obligatoirement ! :- éducation, ...) mais laisse la création de richesse (=l’économie) aux entreprises privées, tout en permettant à leurs gérants de devenir RICHE, oui, disons le explicitement (et de façon provocatrice) : RICHE ! Car uniquement par ce biais là, il seront incités à mettre toutes leurs compétences (aussi !) au profit des autres individus (qui n’ont pas de compétences
     entrepreneuriales et autres- à ce point là) en les embauchant (aux bons salaires (!) en contrepartie pour leurs bonnes compétences).

    Parlons concurrence... On crie au loup avec le monopole d’état. Mais quand des entreprises sont multinationales, n’y a t-il pas un monopole d’une poignée d’entreprises ? La concurrence est donc faussée.

    C’est très différent dans d’autres pays, notamment de culture dite ’du nord’. Là, l’économie et les entrepreneurs sont bienvenus. Et on essaie à carrément AIDER les entreprises à se développer. En France, beaucoup de gens critiquent les entrepreneurs (qui ’s’enrichissent’ : ’baaa, pas bon !’), beaucoup de gens souhaite devenir employée d’état (pour leur propre sécurité / égoïsme ! -où est la différence contre l’entrepreneur ???-) 

    Et ? C’est une honte de vouloir la stabilité ? On aimerait bien avoir notre lopin de terre avec une maison dessus ou on pourrait planter des arbres et faire notre petit paradis, mais sans situation stable, point de prêt. Point de prêt, point de maison. Nous payons un loyer équivalent au remboursement d’un prêt, dans le vent.

    Je n’ai aucun problème avec les entrepreneurs, surtout les petits et les moyens. Les « trop » grosses c’est autre chose... Trop de pouvoir.

    Du moment qu’on m’empêche pas moi, avec des lois tordues, de monter mon entreprise parce que pour se protéger ces entrepreneurs font du lobbying.

    Si c’est donner du fric a des entreprises déjà assez fortes pour qu’elles s’installent... Nous citoyens devrions financer les études de nos enfants, la santé (si on peut), notre logement parce que c’est notre problème et que nous devons pas être des assistés. Et en plus il faudrait qu’on finance « nos » entreprises. Je suis désolé, si avec mes impôts on finance une entreprise, alors j’estime que j’ai le droit à une part dans celle-ci... Sinon c’est du vol.

    Je donne de l’argent à l’état-> L’état donne de l’argent à l’entreprise= Je donne indirectement de l’argent à l’entreprise.

    L’entreprise me donne un salaire que je lui reverse en partie à travers l’impôt (pour caricaturer). OK, on nationalise l’entreprise alors ?

    Non ? Alors l’entreprise se démerde à faire un emprunt à la banque.

    Qui est égoïste ? Celui qui ne fonctionne que pour son intérêt propre ? Alors le fonctionnaire n’est pas plus égoïste que l’entrepreneur. Ils ont juste des priorités différentes.



  • passtavie passtavie 18 avril 2014 23:26

     Ce qui me frappe fortement en lisant beaucoup de commentaires, c’est la manque profonde de connaissance et d’appréciation de la nature et du fonctionnement du monde dans lequel nous tous vivons ! La réalité de notre monde d’aujourd’hui, c’est l’économie de marché ! Tout dénigrement (même avec les meilleures intentions) de ce simple fait n’aide personne !

    Entre connaître et accepter il y a une marge. C’est pas parce qu’une situation à l’instant T est telle, qu’elle ne peux que rester telle...
    Stiglitz prix Nobel d’économie ne pense pas comme vous. Lui pense que des riches qui deviennent plus riches et des pauvres plus pauvres n’est pas bon pour l’économie. D’autre part dans un monde ou tout le monde n’est pas dans le libre échange, ceux qui y sont, sont lésés par rapport à ceux qui joue du protectionnisme. Et il y a aussi le moins disant social. Si un pays autorise l’esclavage, doit-on en faire de même pour être compétitifs ?
    La main invisible du marché ne peux que créer du chaos car il n’y a pas de main. C’est comme dire « enlevez toutes les lois et la paix viendra », sans lois et personne pour les faire respecter c’est le chaos.

    Et la science de l’économie 

    Science ? En êtes vous sûr ?

    montre que le développement de la population d’un pays (économique, sociale, éducation, santé...) est beaucoup plus fort si l’état se limite à définir les règles du jeu (assurer la concurrence, les droits et la liberté individuelle...) et à la mise à disposition d’une certaine infrastructure (sécurité, éventuellement -mais pas obligatoirement ! :- éducation, ...) mais laisse la création de richesse (=l’économie) aux entreprises privées, tout en permettant à leurs gérants de devenir RICHE, oui, disons le explicitement (et de façon provocatrice) : RICHE ! Car uniquement par ce biais là, il seront incités à mettre toutes leurs compétences (aussi !) au profit des autres individus (qui n’ont pas de compétences
    - entrepreneuriales et autres- à ce point là) en les embauchant (aux bons salaires (!) en contrepartie pour leurs bonnes compétences).

    Parlons concurrence... On crie au loup avec le monopole d’état. Mais quand des entreprises sont multinationales, n’y a t-il pas un monopole d’une poignée d’entreprises ? La concurrence est donc faussée.

    C’est très différent dans d’autres pays, notamment de culture dite ’du nord’. Là, l’économie et les entrepreneurs sont bienvenus. Et on essaie à carrément AIDER les entreprises à se développer. En France, beaucoup de gens critiquent les entrepreneurs (qui ’s’enrichissent’ : ’baaa, pas bon !’), beaucoup de gens souhaite devenir employée d’état (pour leur propre sécurité / égoïsme ! -où est la différence contre l’entrepreneur ???-) 

    Et ? C’est une honte de vouloir la stabilité ? On aimerait bien avoir notre lopin de terre avec une maison dessus ou on pourrait planter des arbres et faire notre petit paradis, mais sans situation stable, point de prêt. Point de prêt, point de maison. Nous payons un loyer équivalent au remboursement d’un prêt, dans le vent.

    Je n’ai aucun problème avec les entrepreneurs, surtout les petits et les moyens. Les « trop » grosses c’est autre chose... Trop de pouvoir.

    Du moment qu’on m’empêche pas moi, avec des lois tordues, de monter mon entreprise parce que pour se protéger ces entrepreneurs font du lobbying.

    Si c’est donner du fric a des entreprises déjà assez fortes pour qu’elles s’installent... Nous citoyens devrions financer les études de nos enfants, la santé (si on peut), notre logement parce que c’est notre problème et que nous devons pas être des assistés. Et en plus il faudrait qu’on finance « nos » entreprises. Je suis désolé, si avec mes impôts on finance une entreprise, alors j’estime que j’ai le droit à une part dans celle-ci... Sinon c’est du vol.

    Je donne de l’argent à l’état-> L’état donne de l’argent à l’entreprise= Je donne indirectement de l’argent à l’entreprise.

    L’entreprise me donne un salaire que je lui reverse en partie à travers l’impôt (pour caricaturer). OK, on nationalise l’entreprise alors ?

    Non ? Alors l’entreprise se démerde à faire un emprunt à la banque.



  • passtavie passtavie 18 avril 2014 21:12

    « Les personnes bien qualifiées (techniciens, diplômés...) méritent des salaires élevés. »

    Oui, mais cela ne signifie pas que ceux qui sont pas bien qualifiés ne méritent pas des salaires qui leur permettent de vivre.
    Avec quoi un bas salaire va t-il être complété, d’où viendra cette argent ? D’impôts ou autres prélèvements ? Je croyais qu’il y avait trop d’impôts dans ce pays, sans compter la dette.

    Et si on parlait des gens peu qualifiés et de la flexibilité... La flexibilité... Quand vous avez peu de diplômes ou des diplômes dans des domaines bouchés, quand vous n’avez pas d’expérience : impossible de trouver du travail. Vous avez les capacités intellectuelles de vous former dans tel ou tel domaine, mais... il faut trouver des financements. Pôle emploi devrait proposer des formations dans des domaines ou on manque de main d’oeuvre. Voilà une façon intelligente de gérer. Ainsi des gens ne se retrouveront pas comme des cons dans des voies de garage avec peu d’espoir de s’en sortir. Le droit à se former toute sa vie avec un capital formation.



  • passtavie passtavie 18 avril 2014 20:02

    «  le moteur de l’économie ce sont les classes moyennes avec un ascenseur social en bon état »

    Les classes moyennes et les autres, en dessous des classes moyennes ? Ils ne consomment pas ? Ils ne spéculent pas. Certes ils dépensent moins que les classes moyennes, mais je doute qu’ils trouvent un centime à mettre de côté, tout passe dans l’économie réelle.



  • passtavie passtavie 18 avril 2014 18:04

    Une croix à l’emplacement de la tombe de jésus au japon ? C’est exactement la réflexion que je me suis faîte.



  • passtavie passtavie 18 avril 2014 18:00

    « Et qui financent la queue ?
    La société, l’état, l’Europe.
    Vous ne voulez pas comprendre, mais vous aimez gaspiller l’argent des autres inutilement. »

    La queue elle se finance elle même, elle a juste besoin que son propriétaire ait une partie suffisante des fruits de son travail, elle a juste besoin que son propriétaire puisse survivre. Donc comme un humain tout seul ne survit pas... Il y a ce qui s’appelle l’entraide, la coopération et la solidarité : c’est ça la société (sinon ce n’est pas une société mais des gens mis les uns à côté des autres qui essayent de se partager un espace). Une société ou une partie de la population s’approprie ce que l’autre fait avec ses mains, quel qu’en soit le prétexte, quel que soit la méthode utilisé et refuse de lui en rendre suffisamment pour le laisser vivre correctement n’est pas une société de liberté mais d’esclavage. Le mot liberté parfois est un mensonge : il s’agit de la liberté d’une minorité à exploiter la majorité.

    Il y a plusieurs sorte d’état, il y a l’état qui spolie le peuple pour que ses dirigeants puissent se goinfrer, se construire des palaces et s’enrichir sur son dos et il y a l’état qui prend pour faire ce qui est utile à tous et que tous seuls ne pourraient réaliser. Il s’agit de coopération. On donne tous pour créer une structure cohérente et utile à tous à l’échelle d’une nation, d’une région, d’un village...

    Dépenser l’argent des autres inutilement ? Quand il s’agit de soigner des enfants... ce n’est pas inutile. Quand il s’agit d’éduquer les futurs acteurs de la société, ce n’est pas inutile... Au contraire ça enrichit toute la société. Donc quand on paye des impôts, c’est une participation à la société et ça revient vers soi.

    Déjà l’idée de « gaspiller l’argent des autres » quand il s’agit de solidarité (et non d’assistanat) implique que tout un chacun pourrait vivre seul sans besoin des autres et que forcément si on lui demande quelque chose on gaspille son argent... Or ce n’est pas le cas. Personne ne peut vivre seul.



  • passtavie passtavie 17 avril 2014 00:18

    « Apprendre à réfléchir n’est pas votre fort... »

    Ceux qui pensent différemment sont pas capable de réfléchir : dénigrement.

    "Qui crée les humains ? La société, pour une société forte, il faut de la compétitivité.
    L’assistanat nuit à la société, donc à l’humain.« 

    Non c’est l’humain qui crée la société et non l’inverse. La compétitivité ne fait pas une société forte, elle crée du malaise, des laissés pour compte et des irresponsables. Ce que vous déguisez en assistanat est la solidarité.

     »L’assistanat nuit à la société, donc à l’humain."
    Propagande...



  • passtavie passtavie 16 avril 2014 20:59

    La question est comment se fait-il qu’un paysan meurt de faim et de froid ?
    Un paysan est proche de la terre, il produit la nourriture, pas seulement pour se nourrir lui, mais pour nourrir les autres. Il nourrirait les autres avant de se nourrir lui ?

    A moins qu’on ne le spolie de ce qu’il produit pour lui laisser une misère.

    Franchement...

    Le problème est l’organisation de la société et ceux qui prennent comme des s(e/a)igneurs, et ceux qui crèvent malgré leur travail comme des gueux.



  • passtavie passtavie 16 avril 2014 20:39

    TakTak : une question :
    On a bien compris que votre argument c’est : en votant on légitime le bidule... Mais si on ne vote pas, on laisse un certain nombre de partis pros européens majoritaire. Croyez vous honnêtement que s’il n’y a plus que 20% de votants ils vont détricoter l’Europe ?

    Pour moi c’est une question de stratégie, empêcher l’Europe d’avancer en y mettant un cheval de Troie en espérant que lors des prochaines présidentielles une majorité de personnes aient pris conscience du problème et élisent les bonnes personnes (si toutefois elles passent les 500 signatures). En plus, il va falloir en priorité bloquer le traité transatlantique. Et ce n’est pas nos élus nationaux qui vont le faire et même les manifestations risquent d’être un peu légères. Il faut protéger nos droits sur les semences... Si nous sommes dépendants de l’argent et des semences privatisés alors il n’y a plus d’espoir.



  • passtavie passtavie 16 avril 2014 19:08

    Je viens de regarder un comparateur de prix pour l’électricité dans mon coin, EDF n’est pas forcément le moins cher. Alors s’il vend son électricité à un coût qui ne reflète pas les coûts réels et sachant qu’en plus il vend son électricité à des boites qui nous le revendent ensuite, il y a de quoi se poser des questions. Le prix de l’électricité en France va t-il exploser ?