• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de GRL



  • GRL GRL 17 janvier 2008 09:11

    Tant pis , coup dans l’eau , donc ... bon repos.



  • GRL GRL 16 janvier 2008 16:46

    Bon , pas tres reactif aujourd’hui .... peut etre plus tard ...



  • GRL GRL 16 janvier 2008 14:33

    Bonjour Mr Dugué, allez , continiuons à dialoguer aujourd’hui encore si vous le voulez bien.

    Donc vous posez bien la question pour moi dans votre article : Quel est donc ce ressort , en effet ?

    Déjà , vous l’avez identifié comme un ressort . Un dispositif tres résiliant sur lequel on peut faire pression ou exercer une traction , et qui fera tout pour reprendre sa forme originelle .

    Alors , la question devient triple , avec un quoi , un pourquoi et un comment .

    Donc , quel est ce ressort d’une part , et puisque vous voyez bien qu’il n’est pas dans une position inerte mais qu’il pousse dans une direction , comment est il orienté et surtout , quelle pression subit il ?

    1 °) - Ce que l’on voit : Qu’il s’agisse du président, de sa femme, de miss France , des célebrités utiles ou inutiles à la citoyenneté en apparence, le ressort semble pousser vers " là haut " vers le sommet de l’ordre de préséance des individus aux position dominantes des diverses classes reconnues socialement , artistes , dirigeants , ou représentants de la beauté canonisée ... Voilà déjà la direction du ressort assez clairement visible . Il pointe vers le haut du panier , s’interesse , dévore l’information ou le scoop sans que celà aide à vivre la societé semble t il , mais force est de constater à la lecture des innombrables articles , que le " Ressort Individuel "est bel et bien tendu en direction du sommet. D’ac jusque là ?

     

    2 ° ) La nature de ce que l’on voit : Mais alors , quelle est la nature de la pression qui le tend ainsi , le forçant à aller , s’étendre vers les élites tout domaines confondus , mais représentatives de notre societé ?

    Représentatives , c’est le mot important à mon sens. La nature mammalienne de l’homme, faisant le reste. Les ethologues l’on montré et re montré. Le leader , l’élite est en chacun de nous , par nature. La course vers le sommet de l’ordre de préséance , etre le meilleur , le leader est une dimension intrinsèque de la vie de l’homme. Or , tout le monde en réalité ne sera pas chef ou artiste en vogue . Et la frustration inonde ceux qui ne sont pas choisis , ceux qui se sont moins bien battus , ceux qui ne se sont pas réalisés complètement , sous tendue ici l’idée que l’idéalisation d’un réalisation complète passe par l’accession au sommet de la hiérarchie interne au corps social qui nous représente. Tout chercheur aimerait découvrir , tout artiste , réussir , tout politicien etre élu et toute miss , etre la plus belle aux yeux de tous. Et donc , comme ce sort n’est reservé qu’à très peu , il est interessant de constater au niveau physiologique comme au niveau immunitaire, les effets de la pression appliquée sur le ressort , la pression de la frustration. une frustration vague , diffuse , non exprimée , mais suffisemment puissante pour développer la faculté résiliente de ce ressort . Il pousse vers le sommet.

    Physio , immuno , gènes du leader et exercice du contôle  :

    Bien , ethologie , psycho neuro immunologie , montrent assez nouvellement ( mais pas hier quand même ) qu’hormonalement , les leaders mâles subissent une brusque montée de testostérone , leurs testicules descendent ( hé hé ) , et leur immunité est suractive dès qu’ils accèdent à la dominance. Leur accession au sommet de l’ordre de préséance les a subitement boostés. D’ailleurs je réagissais à un article il y a peu en annonçant que le président ayant défait ses adversaires , conquis le trône , prenait naturellement femme parmi les plus belles ( .. belles pour les autres et c’est celà qui est important ) et que son prochain réflexe bien mammalien serait de lui faire un enfant , soit , d’assurer le triomphe de son gènôme ... celà semble chose faite , et en peu de temps . Donc le leader qui possède le contrôle , subit d’importante modifications physiologiques et immunitaires.

    Physio , immuno des adversaires défaits , et illusion du contrôle.

    Le boost qui propulse le leader agit à l’inverse sur la physiologie des adversaires défaits . Et notre président n’étant pas avare en roucoulades et parades masculines , celà marche d’autant plus. Les adversaires défaits sont actuellement inondés d’endorphine , insensibles à la douleurs et apathiques comme quelqu’un que l’on aurait roué de coups . De même , la testostérone des vaincus fout le camp de manière drastique, sa fertilité diminue ainsi que ses attraits sexuels pour les femmes. Et le Pen se tenait fermement à sa voiture pour prendre la parole apres un si dur combat , Royal explosait son couple, les éléphants disparaissaient avec sagesse , etc ( on les a moins vus de fait ) ... point d’exercice du contrôle, point de femmes et de triomphe génétique ... pour eux , la fatigue et la frustration . et attention aux maladies , c’est dans ces moments là que la porte est ouverte , si l’on peut dire.

    A notre niveau à nous , plèbe , la frustration est une composante existante mais rationnalisable. Vous comme moi , ne nous sommes pas présentés aux elections .

    Mais l’exercice du contrôle de notre avenir est une chose qui ne nous est pas destinée politiquement , cet exercice est dans les mains du président tout puissant, du mâle dominant qui exerce un pouvoir d’une nature exclusive d’ailleurs ( intensité de la poussée ). Ainsi , pour "survivre" devant la tonne de craintes qu’un tel gouvernement génère , que cette époque génère, des tas de gens vont droit aux articles traitant des dominants de tout poils , et luxe suprême , se font un peu les donneurs de scoops , prennent un peu rôle dans l’exercice du pouvoir, en tant qu’apporteurs de vérité ou de détails, en tant que découvreurs de scoops , et se donnent ainsi , de maigres victoires qui ne manquent pas un temps de corriger les boulversements physiologiques et immunitaires dus à cette présidence mâle ultra centralisée autour de sa personne et de quelques autres, ses femmes, quelques amis, et d’une maniere générale , toutes les icones sociales que le roi reconnait. Se donner l’illusion du contrôle ou subir l’angoisse , critiquer , analyser la personne jusque dans sa futilité , pour s’en faire plus proche ( l’ordre de préséance ) , pour fomenter le complot d’opposition ( illusoire mais qu’est ce que çà fait du bien ) , ou encore , observer la position de ceux qui sont satisfaits de sa présence à la tete de l’état , et qui jouissent d’une hypothétique position de supériorité hiérarchique qui contribue à les rapprocher de la personne qui fait tout pour qu’on ne la lache pas des yeux .

    TOUS les mammifères font celà , Godall et ses singes le racontent , mais celà est un témoignage général de l’éthologie mammalienne , semble t il . Se rapprocher le plus possible du sommet , et combattre la frustration de ne pas tenir les rennes de son devenir développer l’illusion de contrôle pour continuer à vivre , l’immunité et la fécondité en dépendant ( j’ai des experience en tete mais pas avec moi , les references des chercheurs qui les ont menées, dommage ).

     

    Le pourquoi :

    Pourquoi ? Et bien C’est ainsi que l’on se soulage , Mr Dugué , des tonnes de craintes qui nous assoment. On saute , on s’accroche , on veut etre un tout petit morceau du chef , sa main , ses paroles , sa femme des fois , et on fait tout pour montrer qu’on en est plus proche que ses voisins . Mais comme le message de mon pote à 4h du mat , celui que j’évoquais hier , et bien dans les moments de solitude , la colère , les montées de haine , la frustration revient au galop et boulverse parfois jusqu’à notre santé.

    La particularité de cette présidence , est qu’elle est centrée sur le président . La particularité de la frustration des vaincus , c’est que celà leur renvoie la dimension toute animale que savaient éviter des Chirac ou des Mitterand , et celà génère ce foisonnement et cette agitation , celà sature le réseau informel d’hormones . Des hormones devenues nécessaires du fait de l’hyper présidence doublée de la conjoncture décroissante du pays , les français ne pouvant plus se centrer sur leur propres interets florissants , mais étant tous inquiets de leur devenir. Et le buzz est un indicateur proportionnel de l’inquietude. Voilà son rôle social , il est vital pour un peuple ecrasé mais il est le levier principal d’une gouvernance qui sait generer cette frustration , qui compte sur le compulsif , bien plus prévisible , plutot que sur l’informel , sujet à débat. Voilà pourquoi il est dur de se défaire de la pieuvre . Elle est aussi en nous depuis la nuit des temps.

    Vous comprenez peut etre mieux mon premier acte cytoyen , balancer la télé , refuser la douche émotionnelle , à savoir , l’image perpetuelle , la voix operpetuelle , les sempiternels et omniprésents discours , d’un président qui tient l’opposition ... par les couilles , Mr Dugué , selon les découvertes bien américaines il me semble , de la P.N.I et de la psychologie des masses. C’est ici , à mon sens la réponse au pourquoi.

     

    Bonus : Celà va bientôt changer .

    Pour le leader : lorsque les gènes ont triomphé , c’est à dire lorsque le gosse est en route ( puisqu’il suit une ligne de dominance animale ) , en ce moment même , semble t il , le mâle dominant n’est plus en situation de conquête . Ila tout , les gènes ont gagné ( autodétermination des gènes ? ) mais doit maintenant tout faire pour garder sa place. ............. Et ce n’est pas pareil du tout . Les attaques vont , m’est avis se multiplier et vont commencer à l’atteindre , l’opposition va se former.

    Il ripostera tout d’abord , puis , un jour , fera semblant de ne pas voir ses ennemis , signe d’un combat qu’il sait perdu si il s’y engage. Et à ce moment là ...

    ATTENTION : Dès que ce signe sera reperé, sa popularité commencera nettement à baisser et les physiologies des vaincus à reprendre le dessus , le futile et le buzz à disparaitre , certes . Mais , mais , c’est dans cette phase que notre président deviendra " socialement dangereux " , au travers des moyens qu’il developpera pour nous garder unis sous son règne. La désignation d’un ennemi exterieur , la guerre sont des recours que l’histoire des societés n’aura pas oublié tellement ceci est une répetition.

    Nous nous devons d’y faire plus qu’attention et de résister à l’appel d’une raison exterieure à notre echec social ! Il tentera , sur la pente de la décadence , de réunir la France sous le drapeau de la haine officielle et de la rage. Et il y a des chances que la cible soit désignée depuis son culte religieux plus que sa classe sociale. N’y soyons pas aveugles , c’est un de mes souhaits les plus chers.

    Espoir de fou : Ce serait une merveille si pour une fois dans l’histoire , on lui coupait à ce moment là , l’herbe sous les pieds en le refusant LUI plutot que sa cause empruntée à la descente de son exercice du contrôle, ce que n’a pas réussi à faire l’Amérique , dont nous connaissons maintenant pas mal d’aspects du scénario de la décadence, avec toutes les victimes , les dommages et la pollution que celà a pu generer . 

    Si ce scénario vous interesse , gardez les yeux ouverts et il va , à mon humble avis , ( tenter de ) se dérouler sous nos yeux.

    Voilà pour ma réponse à votre question du jour. Le ressort et son mouvement oscillatoire est une très bonne image aux cycles de la dominance , à ce que l’on appellerait pour les empires " grandeur et décadence " et pour les individus , la course au sommet de l’ordre de préséance.

    Merci de votre lecture

    GRL.



  • GRL GRL 16 janvier 2008 10:00

    Merci , Marie.

    La méthode Bush , ou pourquoi élire des comédiens à la tête des pays ( et on ne parlera pas du "comment" ) . Le pire , c’est qu’étant moi même proche des milieux du spectacle, le "paradox one" , c’est qu’en plus c’est ce genre d’équipe qui pourrit les metiers du spectacle pour fabriquer et ne rémunerer que de la merde en bâton chez Vivelavie productions . Trop marrant de fait.

    Pfff , allez , merci Marie , merci du discernement , encore du discernement , et comme je répondais à B.Dugué , une désolidarisation en chaîne de cette focalisation sur le résidus de politique , sur l’entropie de la machine à asservir , est indispensable . Ils ont inventé l’entropie à pailettes, outre Atlantique, et aujourd’hui, plutôt que d’être focalisés sur les rouages et l’executif du pouvoir, sur le moteur, tout le monde regarde le pot d’échappement et ce qui en sort. C’est l’histoire du mec qui achete une moto parce qu’elle fait un joli bruit ... et qui croit etre un super motard qui a tout compris alors qu’il passe pour un gros beauf qui saoule tout le quartier , sauf devant ses potes motards évidemment , et çà lui suffit. C’est normal à l’adolescence mais çà doit passer après, normalement. Ben là , faut croire que çà devient la philosophie de l’inutile et du sale. Tout le monde se vautre dans le .. moindre petit nuage. C’est la France , c’est merveilleux .

    La politique par le canal émotionnel, l’injection d’hormones dans la physiologie de la bete sociale, l’émotion a fini par remplacer l’information, a fini par faire croire aux gens de droite qu’ils ont "gagné" quelque chose ( ces grand adulescents, incorrigible petits gagneurs ), qu’on ne leur prendra jamais leurs jouets, leur gateau et leur petits privilèges de grands enfants, ils pensent etre du bon coté du bâton et voient encore la vie avec un baton entre soi et l’autre, se moquent d’une gauche sans solution alors que les solutions ne sont surtout pas dans leurs mains, ni dans les partis ni dans les mains du président d’ailleurs, mais dans les mains de tous français au terme de plusieurs prises de conscience et d’une union devant des urgences, au terme de la libération de synergies que l’on finit par croire impossible à catalyser.

    M’est avis que c’est la Planète, ni plus ni moins, qui devra réveiller tout ce troupeau, et enterrer une politique industrielle de destruction des peuples et de l’habitat. Comme le dit Al Gore, nous n’avons qu’une maison, une seule, la terre et m’est avis que le citoyen de demain devra etre plus cytoyen que citoyen, plus élementaire d’un ensemble aux limites finies et aux ressources finies, à la résistance finie, au climat fragile comme tous les grands équilibres , un cytoyen en considération et en conscience de son milieu, de son habitat.

    En attendant , aucune violonté politique, le trou du’c de Neuilly nous parle comme tant d’autres de croissance infinie, de développement infini, de production infinie. C’est faux , l’utopie fondra bientôt avec la glace des pôles , l’arrogance s’assechera comme le lac Tchad ou la mer d’Aral, cette génération mourra débile de n’avoir rien compris et les petits bouts qui naissent aujourd’hui devront malheureusement s’en demerder . Le pire , c’est qu’ils ne pensent même pas à leurs enfants autrement que comme des héritiers, jamais au monde qu’ils leur laissent. Ces types s’emmerdent dans l’existence , au fond d’eux même ils sont noirs , c’est pour çà que çà me fait chier de voir des gens comme Dugué , bardé de diplomes et de moyens intellectuels , sombrer dans la déprime. Mais voilà , jamais je pense , jamais l’humanité n’a connu une telle période d’égoïsme et d’infantilisation des adultes.

    On doit se désolidariser de çà , obligatoirement se désolidariser de çà. Et le premier moyen , celui que je propose régulierement est de couper le cordon ombillical de la pensée unique. C’est gratuit et radical ! Plus de téloche , nous ne sommes plus des terminaux de la pensée sans réaction ni avis, plus de téloche , c’est leur moyen de gouverner , c’est le pommeau de la douche émotionnelle quotidienne . Réinventer des journées sans l’objet télévision. Ca ne doit pas etre impossible, il nous faut le faire.

    L’information , on l’a par le net on l’a par la radio , la presse mais surtout par la vie , nos échanges avec les autres, par la qualité de l’eau que l’on boit comme celle de l’air que l’on respire, par une vue objective d’un paysage dégradé à l’occasion d’une ballade. Toutes nos émotions doivent redevenir des réactions provoquées par l’appréciation sensorielle ou informelle de notre environnement, plus par le guidage audiovisuel quotidien importé de la technique de gouvernance US. Nos émotions sont là pour nous protéger, car elles déclenchent des actions et fabriquent des raisonnements. Ils le savent et la télévision est leur instrument de gouvernance. Enlevons là de nos vies !

    Mais si on balance la télé ( ce que j’ai fait depuis vingt ans ) , ils n’auront plus les moyens de nous abrutir. Moi , c’est leur vrai visage que je veux qu’ils montrent aux français , à tous ces gogos qui ont réussi à voter pour un type qui ne peut pas prétendre aimer ce pays , aimer ses gens , aimer la terre qu’il foule, et qui a les codes de la bombe par dessus le marché. Plus de télé, et ils ne pourront plus nous toucher qu’en montrant quels sont leurs véritables objectifs leur véritable programme. Et l’on verra bien pourquoi ils avaient besoin d’autant de contrôle sur les masses. 

    Allez j’arrete là , NO.TV , continuez à passer le message si celui ci vous semble honnete et gardez les yeux ouverts , vous garderez la dignité.

    Merci encore Marie .

    GRL

     



  • GRL GRL 15 janvier 2008 14:56

    Pour l’heure , le billet est à votre attention. C’est à dire que des choses, et bien je vous en dis , ... tout une page , même si elle n’est pas sur fond bleu , qu’est ce que çà peut faire ? J’ai rien à prouver ici , vous etes tous plus diplômés et plus calés que je ne le suis et je ne cherche pas forcément à publier pour l’instant ( de plus le temps me manque en ce moment ) , mais des fois , j’ai l’impression que vous etes tous tellement pointus que vous n’arrivez plus à tracer les liens entre les disciplines et les tiroirs du savoir. Entre l’histoire et la physiologie , il y a de tres beaux liens par exemple , entre la génétique et la sociologie aussi. des liens à tracer , des rapprochements à oser.

    Vous savez moi aussi , je m’étonne, lorsque je vous vois avancer avec un tel bagage dans le CV. C’est vrai enfin , si peu de gens ( dont moi ) n’ont pas le moindre élément de ce que vous semblez etre en mesure de " vendre " . Moi ce que je vous dis là , c’est qu’avec votre nature de scientifique et pluridisciplinaire, et bien cherchez . Faites ce que je ne peux pas faire sans avoir les fondements nécessaires à l’élaboration d’une vraie recherche. Et puisque j’y vois la systémique , par exemple, la connaissance de la systémique , devrait nous faire remarquer , distinguer les moments où nous valorisons le "vrai" de ceux dans lesquel nous nous vautrons dans l’admiration du " bruit " , de l’entropie. C’est un des sens de mon billet par exemple.



  • GRL GRL 15 janvier 2008 12:02

    Certes certes , Mr Dugué , petite projection pour nous faire tenter de comprendre qui est l’homme , bon , je sens tout de même un peu de déprime derriere tout çà . Enfin , il y a deux jours , j’ai trouvé sur mon répondeur , le message qu’un pote avait laissé à 4 h du matin , apres avoir bien fait la fête . Dans son ivresse , il disait , " Y en a marre et plus que marre , il faut faire quelque chose , faut qu’on arrête d’en parler entre nous ... etc ... " . Ce que je vois là , c’est que les gens ont du mal à formuler l’argument de l’opposition , n’est ce pas . Disons que ce n’est pas un mal reservé au PS , un truc qui n’arriverait qu’aux autres ... C’est aussi dans la tete de beaucoup de gens , chacun ayant ses " montées anti Sarko " , que l’impuissance et les réalités écrasent au rythme des déclarations et de la tonitruance médiatique . ...

    Saoûlé Mr Dugué , vous etes saoûlé ? Bon , moi qui prône le boycott de la télé assez souvent , je me rappelle avoir proposé , lorsqu’il etait ministre de l’interieur , de boycotter son nom ... Mais évidemment ce n’est pas chose facile . Alors , que voulez vous nous dire ? Billet d’humeur ? Etat d’âme ou synthèse ?

    Vous savez , ce que je trouve dommage , mais que je ne peux reprocher à personne ? C’est que je suis persuadé que le jour où les médias cesseront d’en parler ( hypotétique , ok ) , le sujet ayant saturé tout le monde, les gens cesseront aussi d’en parler , alors que la gouvernance , elle continuera . Et c’est tout de même incroyable , de se dire alors que ce pantin bruyant n’a en réalité aucun contrôle sur vous , mais que les médias , en revanche ...

    Allez , ce type est là pour tout le quinquennat , mais en politique intérieure , c’est rien d’autre qu’un bruit... oui , un bruit , un pet long , irregulier et gras ... il finira mollement , toujours en flatulant du verbe , mais tout le monde aura fui son poulailler. Pour nous , ici , et en npus même , c’est de l’oxygène qu’il faut trouver m’est avis . Débranchez c’te putain de télé , faisons leur perdre du pognon bordel , et le président disparaitra avec elle. Les réformes et autres coup de couteau , Mr Dugué , il est président , il les donnera quand même tout en bénéficiant des apports de la connaissance des psychologies de masse , dont la liste des leviers est longue. Il tient son monde comme n’importe qui le tiendrait avec des trucs pareil , il a la braise , la télé dans la poche , en use et en abuse .

    Doit on en rire ? Non . En pleurer ? Non plus. Décroissance nécessaire Mr Dugué , la croissance étant elle même une utopie , la plus meurtiere des utopies , et en même temps , une autodétermination naturelle de tout ce qui vit . Croître , comme une obscession , grandir ... du plus , du plus quitte à l’inventer !

    Tout celà est faux en vérité . Les ressources sont en nombre fini sur terre , la place aussi , la croissance est au jour d’aujourd’hui , l’alpha , mais aussi l’oméga de notre passage sur terre. Vouloir croitre encore et encore , est une politique dangereuse et passéiste. Mentir à longueur de journée pour donner l’illusion que l’ont peut encore le faire est ce qu’aurait du faire n’importe quel président passéiste. En celà tient l’inutilité de sa présidence , en celà tient pour celui qui accepte d’inspirer à fond et d’ouvrir les yeux , regardez Mr Dugué , regardez le monde , les derniers soubressauts d’une vie , d’une ere industrielle polluante et dévastatrice , à court d’arguments , en fin de vie , et lui de nous dire que ce systeme est encore dans a course ?

    C’est en ce sens que l’empathie pour le monde tel qu’il est doit féderer les volontés et la synergie des esprits vers une refonte de la donne . Accepter de décroître aujourd’hui , est devenu sans qu’on le sache , le seul gage d’un espoir de futur viable. Dresser le cadre d’une nouvelle donne , la préparer quand même , et ne pas céder à l’humeur noire et la dépression en voyant le pitoyable spectacle du riche qui ne lachera jamais son gateau . Ce spectacle est pitoyable , inutile , il nous retarde. Laissons le mourir Mr Dugué , laissons le se marier , choisir les slips de sa femme si il en a envie. On en a rien à foutre en vérité. C’est juste que l’on veut pas voir la fin , qu’on se paie un spectacle à la place d’un président , et faute d’idées et de volonté Mr Dugué. Comme si l’heure était aux paillettes . Non , reprenons la vie à contre courant , refocalisans nous sur ce qui est serieux . Seuls les poissons morts suivent le courant , vous savez bien , non ?

    Alors c’est le moment idéal , le moment de réunir en nous , tout ce qu’on a d’amour pour cette terre et tout ce qui l’habite , y compris nous , pour trouver et enclencher la donne du futur, et laisser mourir avec un système, ceux qui refusent de faire du leur le sort de ce monde , ceux qui refusent de partager le destin de notre pays , tous les pantins qui n’auront d’yeux que pour le spectacle du riche qui s’emploie à défendre les riches et commenter jalousement leurs tergiversations.

    L’heure n’est plus à dénoncer , mais à nous construire nous même , et dans son dos. Nous nous appauvrirons de toute façon , et autant accompagner ce mouvement , qui n’est pas du au pitoyable spectacle du président sans solutions , mais à la fin d’une époque. L’avenir , n’est pas là que pour la jeunesse, il est là pour tous les vivants , y compris vous et il commence aujourd’hui.

    Il n’y a qu’en changeant nous même , qu’on verra des politiques responsables et engagés arriver sur la scène. En attendant , nous pourrions arreter de gober ce triste feux d’artifice. 2008 est la grande année de politique internationale , nous pourrions y voir de belles choses comme des horreurs . En ce sens , montrons et montrons vite , que nous croyons aux belles choses , plutôt que de continuer à laisser filer le temps en gardant la tete dans le trou du cul de la bourgeoisie de Neuilly. On a rien à y foutre, donc on a pas à rêver de s’y trouver , non mais qu’est qu’on voudrait nous faire croire ? Faudrait l’envier parce qu’il a du blé et une poule ? Allez , çà suffit !

    Mr Dugué , le vrai sens de toute cette agitation est en tout ce que chacun sent venir mais ne veut pas voir. Et pourtant , en tant qu’hommes et femmes , il nous faut accompagner le sort du pays comme de la planète pour esperer continuer la marche. Les médias ne voient pas. Ils on tort et ignorent les aboutissants, mais à la difference des hommes responsables, ils s’en foutent.

    Ne leur donnons pas l’echo. C’est notre responsabilité individuelle comme notre espoir collectif. Ceci est ma pensée en réaction à votre billet . Elle est déterminée et profonde car en termes de nouveauté ayant un sens avec la nouvelle donne du réel , il y a encore tout à faire et ce n’est pas des bourges sous les ordres agités d’un pantin qui vont le faire pour nous. Bon courage.

    Merci de votre lecture. GRL

     



  • GRL GRL 10 janvier 2008 15:17

    ZEN , je viens de passer sur votre lien , et sur les liens dans le lien , hmmm , beaucoup de choses y sont dites , tres bien racontées , et c’est tres tres éloquent si l’on observe l’état actuel de la chose comme prolongation de ce qui a été fait. La psychologie / psychanalyse est une discipline incroyable lorsqu’elle s’adresse aux masses par le canal émotionnel . Merci de vos liens. J’espere trouver le temps un de ces quatre pour tenter de proposer quelque chose peut etre inattendu qui pourrait vous interesser. 



  • GRL GRL 10 janvier 2008 14:47

    Oui , c’est bien la méthode . Et de vous à moi la seule solution que j’ai pu trouver pour désarmer partiellement ce process , car je fais aussi partie de la societé , eh , c’est de me débrancher de la télévison ( même si c’est radical ) depuis plus de vingt ans , pour pouvoir laisser la place à quelque chose qui m’assurerait posseder mes propres opinions d’une part , mais surtout , qui me permet de faire des liens lorsque tout est fait pour que je ne les fasse pas. Aujourd’hui , tout se dit et tout se sait et c’est tant mieux . Mais les choses doivent etre liées entre elles pour qu’on en comprenne les tenants et les aboutissants. Et le plus dur est de lier des aspects du comportement individuel à des comportement de masse. Mais votre exemple en est un , indéniablement , c’est de la psychologie de masse appliquée et c’est une atteinte en soi , qui est censée justifier d’autres atteintes de types liberticides , exprimées par des lois. Le monstre à l’air inattaquable , et pourtant , je suis persuadé qu’il l’est.

    Merci à vous.



  • GRL GRL 10 janvier 2008 12:34

    @ B.Dugué , @ Zen . Désolé pour le nombre de victimes , j’ai tapé à fond la caisse , là ... et oui , ce n’est pas la premiere fois qu’on me demande de faire un article sur ce sujet , c’est encourageant et merci , mais le temps me manque et ma participation depuis deux ans maintenant est uniquement réactive ... mais peut etre plus interessante encore je vous l’avoue , car mes positions n’ayant pas changé avant et apres les elections, je me permets de revenir avec un propos lorsque le temps me permet d’écrire , mais surtout , je me rends compte au travers de vos articles , l’évolution de votre pensée. C’est à dire qu’au mieux qu’il m’est permis , je vous suis , pour certains d’entre vous, et celà me permet d’affirmer ou d’infirmer , quelques développements qui ne sont que des théories pour moi des théories non étayées d’études prestigieuses ou d’engagement politique officiel mais plutôt de recherche sauvage et de passion, mais des théories qui se précisent de mois en mois et qui necessitent l’observation , de l’évolution des opinions . L’article viendra certainement , mais je ne peux pas vous dire quand. En même temps , je retiens vos encouragements et continuerai de réagir. Merci à vous.



  • GRL GRL 10 janvier 2008 11:57

    Tres interessant à mon sens Mr Dugué , mais je voudrais cependant tenter de justifier certaines évolutions de la gouvernance avec d’autres mots.

    En fait , je suis d’accord avec vous à propos de la description que vous faites de la situation que nous vivons en France. Mais la gouvernance people est une technique. cette technique nous vient , dans sa forme la plus redoutable , des US , mais cette technique de gouvernance ultra médiatique possède quelque chose de particulier , un atout pour le gouverneur , si on peut parler ainsi.

    Moore le montrait tres bien dans B.F.Columbine , et c’est la passage le plus révelateur de son documentaire pour moi , à savoir qu’apres avoir cherché par tous les moyens pourquoi il y avait plus de tués par armes à feu en Amérique , il montre le contenu de l’information au travers d’extraits de JTs bien US. Qu’y voit on , des fait divers , des menaces venant même d’escaliers roulants et autres objets usuels . La menace est partout , la peur est distillée partout. Les citoyens sont paralysés , ils ne discernent plus , ne reflechissent plus , et surtout , surtout , ne se rebellent pas contre leur régime , qui les a en peu de temps , mis en guerre , tres appauvris , et faits d’eux , les étrangers les plus detestés dans le monde et tout ceci avec une cinétique assez impressionante m’est avis.

    La peopolisation dont nous parlons , l’affichage des frasques d’un président craquant pour la chair , le luxe , revenant sur ce qu’il dit la veille, promettant une sincerité sur un mensonge presque avoué , recevant des chefs d’état dont le pays ne veut pas entendre parler et clinquant de la Rollex etc ... toute cette foison remplissent deux rôles et le remplissent tres bien.

    le premier de ces deux rôle est l’écran de fumée ... celà beaucoup de gens l’ont vu , et il n’y a qu’à voir la place que cette info people prend de partout pour comprendre que c’est vraiment la machine à fumée rêvée pour les concerts à Bercy que l’on à là , oui , énormément de fumée. Mais pour cacher quoi ?

    La deuxième fonction est par contre beaucoup plus pointue. Sarko comme Bush , savent , à l’interieur de leur gouvernance, qu’ils tiendront l’opinion , si chacun peut .... se reconnaitre ......... dans le chef d’état , ce qui est une inverse marquée avec les gouvernement précédents. Ainsi , Sarko joue sa pièce comme Bush joue sa pièce. Il agit à la manière du héros hollywoodien . Il faut , absolument que la projection psy s’opère devant l’écran comme dans un film de bons et de méchants. C’est le télespectateur qui parle lorsque Sarko parle , il prendra des positions de gauche ( je vous avais repris il y a un temps , lorsque vous disiez qu’il aimait tellement le pouvoir qu’il ferait peut etre une politique de gauche , vous rappellez vous ? ) mais il n’en dira que la réplique mr Dugué, puis suivront d’autres de droite sur le même principe , l’essentiel étant que chaque français puisse dire que Sarko a " fait " ou " va faire " un truc bien , que chacun se reconnaisse dans le président , et ce sur un principe bien visible et bien humain , bien étudié , selon lequel nous avons une grande facilité à retenir que ce qui nous convient et nous valorise , et celà , c’est l’humain , c’est vous et moi et çà marche .

    Alors , on va en dire un peu pour vous et vous ne retiendrez que çà , puis un peu pour moi et je ne retiendrai que çà ( dans une certaine proportion bien sur ) .

     

    Pourquoi est ce important , l’écran de fumée permanent , plus le rôle du caméléon  ?

    Parce que la premiere regle de ce modèle emprunté tout droit des States si admirés vient se placer derriere le spectacle ,c’est la distillation de la peur , thème omniprésent sur les chaines de ses amis. Et là , nous entrons dans le volet sombre . La jeunesse , les arabes , les noirs , les pauvres , les chomeurs sont tour à tour et jour apres jour montrés en prise à la violence, à la destruction et à la fraude. L’objet de ses propres peurs doit devenir la peur nationale, et ainsi , le bon paysan du Cantal , voit tous les jours les faits divers qui ne représentent pas tant d’inquietude à avoir pour soi même en réalité , mais qui , toujours selon le même principe de projection sur le canal de pensée unique qu’est la television , font du campagnard bien tranquille dans sa région et sur sa terre , un homme inquiet ...

    La peur en premier , l’ecran de fumée people, humain au possible , en suivant , et les réformes et la politique en arriere plan comme les ministres besogneux d’ailleurs , et c’est le plus important .

    Inquieter les gens sans qu’ils sachent pourquoi ils ont peur , faire passer des mesures , les rassurer au bon moment , les réinquieter par la suite , les distraire dans une douche émotionnelle alternant tensiogène raciste , et infantilisation mercantile ( pub , consommation pulsionnelle ) et servie tous les jours depuis tant de temps déjà , le fait divers remplaçant l’information , parce qu’il est cru , inquietant , et que Mr X agressé tabassé "est aussi Mr Dugué " car le destin frappe n’importe où , et du coup même au fond de la campagne , on croit à la "guerre civile" en regardant Villiers Le Bel et l’on filppe sans avoir de réponse , et la clé est là car la réponse arrive bientôt dans la bouche du président cultivant lentement ce qu’il peut du coup déclencher en un jour , le " çà ne peut plus durer ".

    Physiologiquement , ce type d’information est tensiogène , la menace est partout , mais nul ne sait où , comme pour Al Quaeda d’ailleurs , et le telespectateur , apres sa petite projection psy dans le malheur de la victime blessée , de la famille qui pleure un enfant disparu , d’un pere abbattu dont l’enfant est victime d’un malade sexuel , bref , quelle angoisse diffuse , pour si peu d’information en fait. Le président , lui , n’a plus qu’à nommer l’objet de la peur au moment qu’il aura choisi , pour déclencher la rage officielle , et ceci , m’est avis que nous n’avons pas interet à l’oublier.

    Derriere celà , la modification des droits du travail fait presque office de tranquillisant , mais avant d’annoncer celà , de la pub , infantilisante , mercantile, et surtout , l’épisode quotidien des frasques du président , servi tout net pour l’opposition qui doit garder la tete dans le trou le plus longtemps possible en se disant , " bon ben apres çà , il ne peut que dégager de là " et en oubliant que ce’est elle qui doit le faire dégager ... eh !

    Ainsi , m’est avis , que la douche émotionnelle alternant tension et calmant est servie quotidiennemet et de plus en plus deliberement, parce que l’on a pu voir outre Atlantique , qu’un peuple saturé d’émotions ne peut plus bouger ... du tout , même quand le gouvernement est impliqué de maniere criarde dans un attentat sur le sole même du pays , faisant pas moins de 300 victimes. De fait , le canal emotionnel remplaçe bel et bien le canal informel en France aujourd’hui . Tout le problème est qu’en Amérique , tout celà n’a servi qu’à la guerre et la folie ... En France Mr Dugué , que se trame t il alors en France ? Iran / US / Election US pendant Sarko à la présidence UE , des concordances , des moments clés ... pour l’instant c’est du spectacle. Les causes de Sarko sont ailleurs , c’est mon avis ... Et c’est pas encore le moment pour nous de comprendre en masse pourquoi l’on nous "névrose" tant , l’on nous paralyse l’opinion de cette façon , l’on nous "débilise" à long terme , mais ... m’est avis que ce moment n’est plus ... tres loin.

    Discernement , anticipation , le plus possible, et bonne chance à tous !

    Merci à vous pour l’article et pour votre lecture, GRL.



  • GRL GRL 9 janvier 2008 16:43

    Ben , çà m’intrigue , y a un type au fond dans le loin qui a l’air vautré sur le ventre , comme si il était malade , ou alors , je vois pas bien mais y a quelqu’un en dessous , et dans ce cas il ... mais non ce n’est pas possible !



  • GRL GRL 9 janvier 2008 16:01

    Hmm les filles , que fait donc le type tout en haut au loin et à gauche sur la photo ?

    De quelle plage s’agit il ?



  • GRL GRL 7 janvier 2008 17:12

    En effet , et je distingue à l’intérieur de mon propos , les religions des religieux , et d’ailleurs même , au milieu d’eux , les hommes de foi . Pourquoi , parce que des lors que le dogme s’est trouvé être la loi , des que la religion a accouché d’autre chose que d’une voie d’inspiration , bref , dès qu’elle a dépassé sa dimension philosophique , elle a été pénétrée de la politique. elle a eu subitement , l’intérêt d’un groupe de croyants à défendre. C’est la nature humaine qui a rattrapé , puis peu à peu infléchi sur l’interprétation , et parfois , le contenu des textes.

    C’est pour cela que la distinction est capitale en effet. Ici , j’ai fait court car pas de temps , mais le deuxième volet de ma pensée , après avoir proposé une explication à la nécessité de garder l’illusion de contrôle sur son destin , puis , apres avoir brièvement présenté la façon dont les politiciens ( religieux ou pas d’ailleurs ) l’ont compris et exploité , le troisième volet eut été d’expliquer alors les mécanismes de la propagation d’une croyance , d’un message idéologique , d’imaginaire en imaginaire , de cerveau en cerveau , processus qui peut etre tres précisément compré aux mécanisme d’autoreplication des gènes en biologie, ceci afin de tenter de décrire le processus de diffusion propre à chaque idéologie, et un quatrième volet eut été utile à présenter : celui traitant de la façon dont un homme peut devenir un leader charismatique , qu’il porte le message religieux ou pas, décrire les mécanismes et la physiologie tout à coup modifiée de celui qui un jour , comme l’ont été les prophètes de tout temps, se sent brusquement investi d’une mission divine.

    Tellement vaste qu’il y faudrait un livre entier.



  • GRL GRL 7 janvier 2008 12:12

    Avec le phénomène religieux , nous sommes devant une entité traitant de l’infiniment grand comme de l’infiniment petit. La réalité religieuse part du texte féderateur, de la vie d’un prophete et de la déclinaison de son témoignage dans des millions de cerveaux, d’imaginaires, dont les faits historiques ont de plus traversé les ages de ce monde.

    La religion possède une longévité exceptionnelle et vit en tant que telle au travers de nous. La religion déclinée au travers des milliards de croyants de ce monde, c’est à dire , le réalité religieuse, le paysage religieux mondial , relève donc ... de l’infiniment complexe.

    Comment en parler alors sans prendre parti , par quelles notions faut il aborder le phénomène religieux pour pouvoir apporter une pierre à l’édifice monumental d’interpretations , de compréhension , qui se voit érigé par les hommes depuis la nuit des temps ?

    M’est alors avis qu’il faut donc pour pouvoir en parler , reconnaitre au travers d’une religion les principes qui attachent tout homme à une idéologie , une théorie , un courant de pensée.

    L’on peut dire que le religion est venue calmer une angoisse majeure qui traverse tout etre humain. Elle est en tout premier lieu , l’illusion de contrôle nécessaire à la survie. ( ??? quoi ? ) L’illusion de contôle . L’etre humain ne supporte pas de ne point expliquer les choses qu’il ne comprend pas, de ne pas maitriser son destin, et depuis qu’il sait qu’il va mourir un jour, il a eu besoin de dessiner un eden ( souvent symbolisé par un jardin ) pour pouvoir placer un espoir dans un paradis. L’eden est retrouvé dans les religion les plus insignifiantes de ce monde tout comme la symbolique du jardin.

    Puis , à coté de la question de « l’après la vie terrestre », se situe évidemment la question de l’avant. D’où venons nous , nous qui avons conscience d’exister ? Et de la même façon , toutes les religions , de l’animisme , du vaudou, du polythéisme jusqu’à l’islam, ont représenté une genèse et une cosmogonie. Un Dieu « mâle » un autre « femelle » et une lignée , une légitimité de descendance déversée sur tout un peuple de croyants. C’est encore un point commun de l’ensemble des religions de ce monde.

    L’homme est en ce sens , une créature atemporelle dont la vie est coincée dans un laps de temps grand comme une virgule. Il se projette et voit le monde avant lui et après lui , cela l’interroge et l’effraie. Il doit expliquer et se rassurer . Il l’a fait avec la religion.

    Le dogme, est alors apparu et dès que loi et religion ont fusionné à l’intérieur de bêtes sociales, d’immense groupes de croyants, et les schismes ont commencé à se créer. Chiites et Sunnites pourraient se décrire chacun , les disciples d’Abu Bakr d’un coté et ceux d’Ali de l’autre , mais est ce bien le plus important ? Non , à mon sens , celà fait parti du baratin. Les Chiites sont les pauvres, la gauche dépossedée des musulmans, les Sunnites, descendants des riches Omeyyades, sont la droite, les tenanciers de l’échoppe comme des ressources, ni plus ni moins. Et le schisme profite toujours d’un tel contexte. Chiites et Sunnites se battent pour le pouvoir d’administrer les immenses ressources du monde Islamique mais la couverture d’un tel combat passe officiellement et poliment par la différenciation religieuse. ...

    ... c’est à dire qu’à toute personne qui tenterait de se dire un jour , « mais pourquoi nous déchirons nous ainsi de puis tant de temps » la réponse identitaire doit primer sur celle de la raison . « Je suis un disciple d’Ali , ... » avec toute la légitimité que ma religion donne à mon combat.

    Ainsi , la religion est devenue un drapeau , tous les schismes exprimant une volonté de séparation tout d’abord , de differenciation des dogmes , puis de désintegration du groupe originaire maintenant differencié , et de la réassimilation des ses bases libres , c’est à dire la conversion forcée ou non des croyants. Toutes les religions font celà , car au travers de la religion , se sont toujours exprimées les velleités de dominance de leaders assoiffés et de nouveau prophètes apportant contre vérités sur contre vérités et boulversant ainsi la marche du culte. Judaïsme , Christianisme , Islam , sont des schismes à l’interieur d’une même histoire , d’une continuité.

    Parler de l’Islam aujourd’hui , comme l’étoile montante du fanatisme , serait moins alambiqué si l’on parlait plutôt des ressources pétrolières du moyen orient. En ce sens , tout est dit , ou plutôt , « vu à la télé » . On ne va pas raconter l’histoire récente à nouveau.

    Voilà comment, ce qui répondait aux angoisses, aux questions les plus primordiales de l’homme à l’avènement de sa conscience, s’est trouvé instrumentalisé par les grands processus de la course à la dominance , à l’ordre de préséance des nations, voilà comment la religion qui répondait aux angoisses personnelles perdues au fond d’une conscience naissante du plus torturé des primitifs , s’est retrouvé être le terrain de chasse à l’influence, un terrain exclusivement politique et militaire par extension.

    Et comment se fait il ? ............... La réponse partielle est que si l’homme n’avait pas un besoin naturel absolument vital , de croire en Dieu ou en une autre idéologie non théologique d’ailleurs , pour pouvoir conserver l’illusion de contrôle de sa destinée , si il avait réellement pu s’en passer , la politique ne serait jamais arrivé à pénétrer durablement et aussi efficacement la religion , et créer le dogme , la loi , si contestée si sujette à polémique au jour où l’Islam tente de réveiller sa bête sociale à coup de sacrifices humains... Tout est mélangé , infiniment complexe.

    Alors pour pouvoir réflechir à propos de la religion , il me semble bon de continuer à recueillir tous les invariants de la condition humaine qui font que cette religion est absolument nécessaire , comme réponse à l’inconnu angoissant , et de continuer à observer selon quels mécanismes de la pensée, le religion dans sa dimension collective , devient un drapeau , un marqueur idéologique, le ciment de la bête sociale .

    Deux dimensions , l’une individuelle , l’autre collective, répondant chacune à des aspiration toutes différentes , et mélangées à souhait lorsqu’il s’agit de nous enfumer le paysage. Que du bonheur pour les neurones !

    J’arrête ici , pour aujourd’hui , merci pour l’article , et merci de votre lecture . GRL.



  • GRL GRL 3 janvier 2008 12:11

    @ Lucien-Samir Arezki Oulahbib

    Les religions lorsqu’elles sont exprimées au travers des masses , des peuples , ces religions sont toutes des drapeaux, drapeaux sous lesquels se réunissent des gens pour former une bête sociale.

    Cette bête sociale prise en tant que telle possède alors l’appétit d’une amibe , insatiable. Croitre en mangeant , désintégrer les autres groupes pour manger, unir des fidèles pour désintégrer les groupes ennemis, et rabâcher, mentir, menacer et punir pour bâtir les murs de sa bête sociale, pour créer la peau qui retiendrait tous les fidèles dans un corps que les leaders voudraient voir se mouvoir d’un seul homme. ce n’est que de la politique bardée d’indignation morale et de révolte. Et cette indignation morale est de la jalousie , de la frustration , surmontées d’une auréole de saint. Comme à chaque fois dans l’histoire , comme toujours.

    Il n’y a pas de religions à qui la terre entière n’ait été promise. Ceci est la clé , l’histoire est le livre.

    L’islam ne fait pas exception ... du tout, c’est juste qu’on se trouve à un moment ou sous le drapeau vert, des petits groupes influents tentent de réunir des millions de personnes dans un concerto d’endoctrinement et de bourrage de crâne. Mais les autres religions ont déjà fait ceci en leur temps.

    L’islam n’est d’ailleurs rien sans les millions de haut parleurs qui sont déployés dans tous les pays concernés jusque dans les zones les plus reculées des pays, où il n’y a pas l’eau courante et où tout le monde n’a pas l’électricité. La « parole de Dieu » est plus importante que la nourriture, les soins ou l’accès à l’énergie, c’est bien connu, il n’y a qu’elle pour canaliser l’immense frustration que génère ce culte chez les fidèles, il n’y a qu’à voyager pour comprendre. Frustrez les , menacez les , et dites leurs que l’occident judéo-chrétien est le Diable et que la libération passe par leur annihilation.

    Mais l’Islam en tant que conquête spirituelle ne prendra jamais en Europe, la loi Islamique n’a aucune chance de prendre ici par propagation. Nous avons coupé la tête au rois , remis le culte à sa place , dans le cœur de chaque homme qui en a besoin, et plus dans la loi civile. Nous connaissons la chanson . Alors , ils tenteront peut être, mais si ils vont trop loin, l’Europe va se réveiller, elle va elle aussi créer un monstre , celui du rejet, elle l’a déjà fait et ce fut horrible, et lorsqu’elle le fait il n’est pas plus terrible guerre, et il n’est pas plus terrible monstre... dans le monde

    Et l’islam connaitra comme toutes les religions ayant vocation à conquérir le monde , ses limites , ses défaites , et ses trahisons. Mais pour cela, je suppose que la bête a besoin de sang, encore du sang, beaucoup de sang. elle impressionne l’Europe , qui comme toujours dans l’histoire est très longue pour passer dans un état de rejet. Très longue mais instoppable une fois décidée. C’est notre caractéristique géopolitique, lents, mais une fois la résistance engagée ...

    Evidemment je ne souhaite pas que l’on en arrive là , mais je ne crois pas à la sagesse des bêtes sociales affamées.

    GRL



  • GRL GRL 26 décembre 2007 15:36

    Bonjour Pierre , je vois qu’encore une fois la barbarie est montrée du doigt et encore une fois, l’on a tendance à regarder la « lune » en croyant être sage, alors qu’il faudrait penser parfois à regarder le doigt pour comprendre qu’il n’est peut être pas sage , dans un sens comme dans l’autre , de montrer ainsi du doigt ...

    DIFFÉRENCIATION :

    Tout au long de l’histoire des schismes religieux , les nouveaux croyants ont fondé un nouveau peuple élu , et pour ce faire , ont du se différencier de ceux dont ils voudraient un jour le sang, différencier leurs façons de se vêtir, de se coiffer, leurs régimes alimentaire, leurs préceptes et rites , encourager de nouvelles habitudes communautaires ... L’uniforme n’a t il point toujours permis de se reconnaitre les uns des autres dans la bataille ?

    BARBARIE :

    En ce sens précisément, il a toujours fallu comme prétexte à l’attaque et comme signature au processus de différenciation, ... diaboliser les rites et préceptes des autres groupes d’une part et sanctifier son propre modèle d’autre part. Le Satan des uns devient alors le Dieu des autres et équilibre le « flux hormonal de la bête sociale » en braquant la peur des fidèles sur le prochain peuple idéologique à désagréger. La désignation aveugle de la barbarie légitime ... la guerre sainte , la guerre de la bête sociale , la guerre de Dieu.

    A L’ATTAQUE !

    Et tout au long de l’histoire, les peuples, une fois unis sous l’uniforme et la bannière de leurs nouvelles différences aux autres, ont tous à terme réveillé l’insatiable appétit d’amibe de leur propre bête sociale. Ils se sont vus évangéliser à une époque, démocratiser ou libéraliser dans une autre, quelques fois anéantir et massacrer, tenter d’annihiler, mais bref, se sont vus le plus souvent convertir, c’est à dire lyser les cellules idéologiques ainsi différenciées, devenues étrangères, et tenter d’en amalgamer les sujets, les bases nouvellement libres, dans leur propre corps idéologique, à la manière d’une gloutonne phagocytose.

    ANTINOMIE DE LA GUERRE SAINTE.

    Si il y a des gens pour croire qu’un peuple parmi les autres était vraiment élu de Dieu comme tous le prétendent un jour, cela reviendrait à dire , ...... que Dieu , dans une sinistre mise en scène, regarderait l’issue d’un combat entre ses différents peuples prétendants, pour appeler à sa droite, le vainqueur d’une guerre fratricide, pour donner victoire à l’élu , en ce sens le plus destructeurs des belligérants, le plus puissant, celui ayant ôté le plus de vies adverses, ayant imaginé les armes les plus destructrices, ayant appliqué la stratégie la plus cynique, ayant débauché le plus d’intelligence cognitive et de fric pour le faire... ... bref , Dieu sur son nuage , serait en train « d’élire », ni plus ni moins que le Diable ! Une belle antinomie au sens sacré des écritures.

    L’EMPIRE BARBARE DES AUTRES ...

    Pierre , il n’y a pas une religion , un dieu ou une idéologie pour qui la terre toute entière n’ait pas été promise et les barbares sont comme de tout temps, des êtres pas plus ni moins barbares que nous. Notre bête sociale exprimée par la différenciation idéologique et culturelle comme marqueur génétique, mémétique, s’empresse de nous désigner le peuple barbare comme la prochaine proie légitime. Culpabilisation, honte ou au contraire , soif de conquête, la désignation de la barbarie serait à mon sens utile à étudier si l’on acceptait le sens universel qu’elle adopte au travers de tous les peuples , et ce tout au long de l’histoire des hommes de ce monde.

    Merci de votre lecture , GRL.



  • GRL GRL 19 décembre 2007 17:45

    Je t’ai dit « Bon courage » , cela signifie que tu ne me dois rien . Merci.



  • GRL GRL 19 décembre 2007 16:33

    Thierry , désolé , tu n’es pas libre , toi qui prône tant les valeurs de la dite liberté , non , tu ne l’es pas . Tu affiches , dessines les barreaux de ta prison , ici et tous les jours. Ta prison c’est les autres mon grand , les autres , même ton logo d’annihilation totale en témoigne , tu es tout , tout , sauf libre , et si çà devait changer pour toi , ce que je te souhaite , autant te dire que tu n’en prends pas ici le chemin , prisonnier Jacob , car tu as très peur et tu es seul. Le donnant à lire à tout le monde , je te souhaite d’avancer dans la thérapie nétique que tu as choisie , même si nous , nous n’avons pas choisi de se la cogner. Mais rassures toi , c’est moins grave pour nous que pour toi.

    Seul tu es , ton propre camp de la mort tu bâtis de la torture de tes propres mots , les barreaux barreaux de ta cellule tu scelles à la lecture de chacun des ... Autres.

    Paranoïa pathologique , héritage de l’histoire ou pas pour toi, je ne sais, je ne te jette pas la pierre.

    Fais ce que tu peux , ici ou ailleurs , soignes toi.

    Bon courage.



  • GRL GRL 19 décembre 2007 16:17

    Les comparaisons avec le monde du logiciel sont à mon sens pertinentes , mais de toute évidence, la pulsion qui provoque tout cela est à placer dans un domaine beaucoup plus large et témoigne du même état d’esprit quelque soit le domaine de la création , du simple tube de l’été jusqu’aux technologies de l’armement, c’est dire.

    Il s’agit ici de remarquer , que depuis qu’il nous est nouvellement donné de voir à grande échelle les pléthores d’idées nouvelles dans tous les domaines de la création, on se rend bien compte des limites naturelles du principe de propriété intellectuelle. Il est quasiment impossible de nos jours, d’isoler les produits du regard des autres, fussent ils des vêtements, des programmes ou des titres musicaux. Et force est de reconnaitre que dès qu’il en a l’occasion , l’être humain ... pompe l’idée de son voisin et la reprend à son propre compte.

    Et puis allez , point d’hypocrisie car d’un coté , tous les « créateurs » ont des maitres à penser à la base , ou du moins des références d’inspiration qui ont fait d’eux ce qu’ils sont . Et à l’autre extrême , on ne peut pas déposer un brevet pour tout , imaginez , dans une misérable clope , il y a déjà toute l’histoire du tabac , du papier , de la chimie , etc ... Toutes ces idées et ce travail concentrés dans une misérable clope. Ça en fait des brevets à honorer tout de même , non ?

    Alors oui , à mon sens, la contrefaçon, la copie, et toute dérive du brevet ou des droits d’auteurs est signe de l’approche des limites d’un modèle économique. La preuve en est avec l’apparition des domaines de consommation libres , notamment , autour de l’informatique et de la culture , bref , des biens immatériels. Ces nouvelles tendances ont vu s’y engouffrer des millions de particuliers comme de professionnels qui ne se sentent pas coupables de vols , pas le moins du monde. Et les supposées pertes ? Qu’y peuvent ils réellement, les industriels ? Rien , ils n’y peuvent rien , même à grands renforts juridiques. Parce qu’ils sont eux même la première unité de copie du produit original de l’auteur, tout simplement. Et leur bénéfice , le bénéfice de tout producteur , industriel ou culturel , existe donc sur la base des idées d’un auteur , et ce quelque soit le contrat.

    La nature humaine reprend le dessus dès qu’il y a brèche dans le secret, et entre nous, depuis l’ultra diffusion que propose le net entre autres , je vois mal comment un modèle de robe ou de chaussures peut être gardé secret si dès lors que sa promotion passe par un défilé de mode ou toute représentation publique , même en triant les invités sur le volet.

    De plus , la nature même d’une création vendue à l’industrie est donc vouée à être reproduite en masse. C’est pour cela que la distinction restera , nous ramènera encore une fois au niveau de la création individuelle. Si vous ne voulez pas être copié, faites vos fringues vous même, habillez vous avec et ne les vendez pas à l’industrie. C’est aussi con que çà et de plus , je connais des gens qui font leurs habits et que personne ne copie , c’est assez fun dans le sens même ou je suis sur qu’ils ne seraient pas facilement produits par un industriel , car certains osent carrément.

    Alors cela a déjà fait et fera encore réfléchir les industriels , beaucoup et souvent , et reconnaissons le , cette préoccupation est vaine. Tout ce qui ne passe pas par la dépossession de quelqu’un au profit de quelqu’un d’autre , ne peut être vécue comme un vol en réalité. Ou si vous préférez , le manque à gagner et la perte apparaissent être deux choses très différentes malgré le forcing de l’industrie et du droit ... eh ...



  • GRL GRL 18 décembre 2007 16:57

    Un manipulateur n’est pas qu’un instinctif ... et pourtant vous le qualifiez des deux , exactement comme je le fais dans mon post.

    Eve , Sarkozy a prouvé qu’il avait creusé et creuse encore les arguments d’une stratégie de conquête . La preuve en est , il n’a toujours pas d’opposition . Et l’autre preuve est qu’il calculait déjà l’accession à la présidence alors qu’il entrait tout juste au ministère de l’intérieur.

    Mais sa stratégie relève de celle de Bush ( c’est d’ailleurs pour cela qu’il croit fort en la gouvernance américaine ), c’est à dire , les pulsions et l’émotion devant dans la peau d’une sorte de « bête de scène » , et une équipe discrète et besogneuse pour élaborer sa politique , avec en son sein , des élements d’ouverture voyants ( Yade , Irsch , Hortefeux - si si c’est un vrai faf FN , quoi qu’on en dise - Kouchner ) , et des purs de la droite plus discrets. C’est une stratégie calquée qui a fait ses preuves outre Manche qui a lobotomisé les pensées de l’Amérique , et a d’ailleurs permis ce que l’on sait, et à cause de tout çà, donc , encore une preuve que ceci une stratégie froide.

    La saturation médiatique lui permet de gouverner dans la tranquillité , permet à ses ministres de ne pas se faire engager directement par l’opposition. Le seul danger fut la presse et le média. Il l’a acheté .

    Ici , il vient de porter un coup médiatique aux hormones des mâles solitaires les plus récalcitrants, déchainant admiration ou colère, mais de vous à moi, je ne crois pas à l’indifférence de qqn qui posterai ici. Au fait, le coup est aussi porté aux femmes par la prétendante, même si elle est éphémère, car lorsqu’on est aussi bien branlée que Bruni, on saura que désormais on a « animalement » des chances de recevoir les faveurs ... du président de la république française , rien de moins. mesdemoiselles , à vos marques ! ... ou encore aimez moi , regardez moi , c’est ici le spectacle !

    Bon , là ou je vous rejoins , c’est dans la dimension sociale de ce qui est affiché ici. Loins de nous les inébranlables couples présidentiels , n’est ce pas ? Exit le culte de la famille ? Mais bon, les mœurs évoluent et le tiers de singletons ( célibataires mâles ) qui vivent en France peuvent enfin y voir quelque chose de volage et politiquement correct qui ressemblerait, mmmm , à un morceau non avoué de leur idéal (peut être , tiens tiens ... ) à savoir et sans tabou aucun , attraper les mannequins les plus sexy comme çà en calquant des doigts , sur simple prestige de gagneur. Et bien cela rejoins mon post plus haut. Tout est malheureusement très cohérent.

    Allez sans rire, Ève, stratégie froide et homme de scène, je maintiens, mais pièce jouée à plusieurs. Bush ne serait rien sans son équipe, et son équipe ne serait rien sans lui, Sarkozy nous sert la même recette, pantin dérangeant / attachant ( selon opinion ) à l’avant, réformateurs besogneux à l’arrière. En attendant les photos croustillantes et les ragots , on prépare les prochaines réformes, non mais sans déconner !