• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de GRL



  • GRL GRL 29 août 2007 14:30

    Tout est question de prendre la MESURE de tout ce que celà représente . Mais enfin , combien de millions de chiens entassés dans nos villes ? Combien ? Combien de gens qui gagatisent sur les gentils animaux et qui sont completement désensibilisés au sort des personnes ? Qu’est ce qu’on y met dans ces betes en fin de compte si ce n’est tout un panel de nos frustration ( commander ) , de nos peurs ( chiens de combat , molosses ) ? Y a t il vraiment besoin d’une thérapie individuelle dans ce pays pour remettre les choses dans l’ordre naturel , l’humain d’abord bon sang ! Interdire certains croisements faire un petite modification de loi par ci ou par là ne changera rien au problème . Moi , lorsque je vois un chien , un molosse , parqué dans un T2 , sorti trois fois par jours au bout d’une corde , et gagatisé par son maitre ou sa maitresse , je me dis que ces gens n’aiment pas les betes , tout simplement . Et eux de te dire que leur chien est heureus , et toi de t’imaginer qu’ils ont des converseation au salon , le soir : « bon alors , t’es heureux ? » - Ouaf , bien sur , j’méclate ... " non , mais enfin , on réalise , ou pas ? On aime les animaux , on aime leur liberté , pas d’autre choix , sinon , on aime POSSEDER des animaux , et là , c’est un autre chose , pour sur .

    Mais l’honneteté de le reconnaitre , on arrive tout juste à l’avoir lorsqu’un gosse y passe ... on se demande des fois , jusqu’à quel point nous devenons désolidarisés les uns les autres , et du vivant en général , à posseder des animaux comme des jouets ou des sortes de protheses mentales dans lesquelles on deverse tout un je ne sais quoi de besoin de commander un etre , de paraitre protegé par une bête aux yeux des autres , bref , entre les peurs et le reste , on verra bientot quelques pantheres au bout d’une laisse ... sans rire , c’est nous , ensemble , qui devont arreter de reproduire ces animaux , on a tant à faire à vivre les uns avec les autres , que je finis par detester l’image du gars qui passe avec un molosse et qui t’oblige à changer de trottoir , comme un message de mépris envers les autres , que je traduis par un « trouble » à vivre en societé ( version réflechie ) et une putain d’envie de le baffer ( version pulsionnelle ).

    C’est vraiment dommage qu’on ne travaille pas sur ce que le maitre met, place, dans le chien en terme de psychologie... en attendant , il y en a des millions dans le pays et si je trouve çà chouette en campagne , où la laisse n’a pas de sens , çà me gonfle de plus en plus en ville , et j’ai bien hate que cette societé comprenne que ce n’est pas une histoire de race de chien , mais bien du simple fait de leur présence parmi nous . Il y en a trop , beaucoup trop. L’humain d’abord , tel est mon seul message .

    Merci. GRL .



  • GRL GRL 27 août 2007 16:08

    Ouarf ouarf , vouip , le combat des conducteurs de câtcât en ville ... Que de bon humour , m’enfin , si seulement ils en avaient , des revendications , les conducteurs de câtcât ... mais il n’en n’ont pas plus qu’ils n’ont de combat ... arg ... il n’ont que des câtcât .... non , ils ont aussi ... PEURS ... d’où ...

    ... Enclave sécuritaire ...

    ... Fixe , tout d’abord ...

    Barrieres , piscine privée , vigiles , barreaux métal , sous les volets fragiles , cadenas serrures et trousseaux de clefs clinquants , déprime en double clic , silence au soir qui vient , doucement , claque des dents, d’une fièvre sourde et docile ... Un judas , un crochet ... Fermé dans son cloaque , Phobos court apres lui , sous l’apparence d’une traque d’un voleur d’un bandit...

    ... Enclave sécuritaire , peurs de toi peurs de lui , de possibles improbables , de crimes inévitables , d’intrusions bouffeuses d’âmes , ... et puis cet ennui froid ... froid , comme une lame ...

    ... Sortir , ...

    Sortir , passer , parcourir ma ville , devenue grise et sale , devenue si hostile, ah , la misère effrayante et son oeil qui voit tout, la jeunesse assoiffée de ma paix , certainement de mes sous , des regards qui m’opressent , de coté , au feu rouge , surtout qu’ils ne s’attardent , oui , qu’ils passent , qu’ils s’éloignent ... comme je ne respire , moite , mon corps ne bouge ...

    Rouler blindé , haut et droit sur le pavé , exagerer l’aisance , rallonger la distance , entre le monde et moi , que je puisse le voir , tel un Dieu apeuré de s’y plonger et croire ...

    Clima chic , lunettes noires , humeur d’Hummer au soir , humez donc l’amertume d’une pollution facile , D’un pare buffles et d’un treuil , d’un moteur indocile , cylindrée de mes peurs , à passer dans ma ville , peur de vivre avec vous , mesurez donc l’enclave , prolongeant la prison d’un des quartiers faciles , ...

    ... Mesurez mon enclave , fumante blindée noire et repoussante , ma si douce , si chère enclave , ... sécuritaire , ... mobile ...

    GRL .



  • GRL GRL 27 août 2007 13:55

    C’est bien celà , si la « chose écologique » est vécue comme un carcan pour avoir voulu codifier toute cette philosophie sous forme de règles et de lois , c’est bien que .... l’éducation , autrement dit la culture , n’a pas eu la place de faire son travail sur le corps social , de s’épanouir au travers de l’écologie .

    Autrement dit , si chacun trouvait normal de na pas fumer , Lapalissade , personne ne fumerait , et l’on dirait , « la clope n’existe pas dans la culture Suédoise » , mais ce n’est évidemment pas le cas puisque des lois sont obligatoires pour instaurer cet état de fait . La philosophie , et son application aux peuple , la culture , n’est de fait ni un baton , ni une carotte.

    Toute la différence est ainsi faite , et c’est pour celà que l’écologie ne peut etre dissociée d’un certain bon sens , d’une conscience prenant en compte un tout ( ecosysteme ) à ne pas boulverser , l’écologie ne peut donc etre un gouvernement , mais a toutes les caractéristiques d’un vecteur ... culturel .

    L’expression dictature écologique est peut etre un pastiche de ce que vivent les Suédois , mais reste de fait un contresens de la réalité... vu de ma petite lanterne , évidemment , moi qui ne lis pas Montesquieu . Ce qui semble etre une dictature écologique , n’est donc , pas de l’écologie.



  • GRL GRL 27 août 2007 11:26

    Vous , nous , les Suedois , font partie d’un corps social englobant l’ensemble de leurs aspirations individuelles . Ce corps social s’appelle Suède.

    Le corps social est sensé , donner à chaque individu , un rôle à jouer , selon ses aptitudes personnelles ou sa spécialisation . Un rôle qui fait qu’un Suédois se sent Suédois . Les traditions sont des valeurs tenaces dans les pays car elles sont le liant , le marqueur social qui fait que lorsque vous voyagez en Europe et qu’on vous demande « Mais qui etes vous ? » , ben vous répondrez , « Je suis Suédois » . Les choses sont ainsi faites , nos cultures sont des marqueurs , que l’on pourrait comparer aux maillots d’équipes sportives . Ces marqueurs , induisent , une langue , mais bien plus important , de multiples façons de faire , de dire et de penser propres à la culture , ici Suédoise. Si ceci n’était pas important , celà aurait depuis longtemps disparu , mais il n’en est rien ... ou presque .

    Les lois :

    A l’interieur d’un corps social « pays » il y a un systeme de lois. Ces lois sont un peu destinées à régler nos vies en termes de droits et de libertés individuelles de façon , dans l’idéal , à ce que la liberté de chacun soit contenue dans un espace de droits qui n’empiète pas sur celui de son voisin . Telle est la tendance occidentale , créer une bulle autour de l’individu , dans laquelle celui ci pourra trouver un maximum de liberté , avoir un maximum de choix ...

    Et cette quete est évidemment impossible .

    Les lois s’empilant , les libertés d’hier devenant les nuisances de demain , chacun , pour traduire , voulant agrandir sa bulle personnelle lorsqu’une nouvelle loi en sa faveur rentre en activité , mais chaque loi étant appliquable à tous ... l’espace de droit , de libertés individuelles se réduit d’autant à chaque nouvelle loi .

    Quelle est la limite sociale de cette progression ( qui n’est pas propre à la Suède d’ailleurs ) ?

    La limite est justement lorsque la culture , ce qui faisait de vous quelqu’un qui se reconnaissait à l’interieur de son groupe social ... ne peut plus exprimer son identité à cause des dites lois . L’espace vital de la dimension social d’un etre humain peut se trouver réduit à peau de chagrin .

    Apparté , dans le corps social « entreprise » des salariés se suppriment parfois lorsque leur rôle, leur utilité dans l’entreprise se voit réduite , voire annulée à l’occasion de changements brutaux , lorsqu’est dévalorisé tout d’un coup et surtout , surtout , dans l’anonymat , trente ans de savoir faire , par exemple . Celà semble toucher des ouvriers qui sont la depuis tres longtemps , des gens dont on pouvait dire de l’exterieur , qu’ils avaient une véritable ... culture ... d’entreprise , des gens qui de l’interieur se sont sentis brusquement inutiles , voire rejetés ...

    Ainsi vont les lois , dans le sens inverse de la culture lorsque les gouvernements n’ont cure des besoins sociaux des individus au travers du groupe. La Suede est en paix , elle ne réunit pas ses gens dans la guerre , elle « tendrait » vers une « excellence » en terme de législation et l’on voit brusquement l’absurdité surgir de la cloture d’un jardin . Non pas que la clop eut eté un élémet culturel , mais bien de voir à notre tour que si l’on en est là , que reste t il aux individus pour exister en tant que tels , distincts et complémentaires , utiles et reconnus dans la societé Suédoise ?

    A vrai dire ceci pourrait tres bien se passer ailleurs qu’en Suède , mais remarquons de fait : Les politiques libertaires , ont souvent favorisé le « vivant » : La gauche , d’une maniere générale peut représenter cette tendance . Avec le « vivant » , la violence , ou du moins le chaos , le chaos des bulles individuelles qui empietent sur celles des autres , voire qui éclatent , entrainant parfois le réveil du corps social en son entier , à savoir , des mouvement de masse , souvent dans une décharge de violence.

    La droite à contrario , serait un peu le message consistant à dire , « T’occuppes, on gère » et en même temps , de vouloir tout ainsi gérer , tendrait à aplanir l’individu , à lui enlever son autodetermination , l’expression de son rôle social , et par voie de conséquence , son attachement à sa culture , à lui enlever le gout .... de vivre.

    L’idéal de droite est ainsi fait , il est basé sur la peur et lorsqu’une societé à peur , elle demande des lois , elle demande la réduction de l’espace de liberté individuelle .

    Certains ne s’y retrouvent pas , ils y perdent tout . Certains se suppriment , comme si le corps social n’ayant plus besoin d’eux , ils s’en débarassait .

    C’est pour celà que naturellement , le sentiment d’écologie comme la population des arts et spectacles tend naturellement ... à gauche .

    C’est parce que l’un comme l’autre de ces sentiments aime le chaos naturel , l’écologie d’un point de vue systémique ( etude et sauvegarde de l’écosysteme, et l’artiste , d’un point de vue transformiste , parce qu’il le transcende et l’utilise pour enluminer les rêves des hommes , transcender et canaliser leurs peurs naturelles , et laisser... de la place à l’expression de leurs liberté .

    Donc , attention aux lois , cet empilement a une limite . Lorsqu’un taux de suicide élevé caratérise un corps social , c’est comme un etre immense qui se délité et se meurt . L’homme à besoin de place pour ses rêves , d’un rôle pour sa vie sociale , et une societé en tant que telle a besoin d’une culture , car sans culture elle est en danger de mort . ... A méditer , merci de votre lecture .

    GRL .



  • GRL GRL 23 août 2007 17:56

    Tout à fait clair en effet . Stats , sondages d’opinion , certes , mais au delà de çà la nature humaine que rien ne semble pouvoir changer.

    Reste pour moi ( qui n’appartient pas du tout à l’équipe d’AV ) la question la plus brûlante lorsque j’observe les idées qui gagnent ou perdent de l’importance au travers des opinions qu’elles modifient en nous.

    La question , c’est de comprendre si ce sont elles qui nous utilisent pour croitre et se développer , un peu à la maniere d’un virus , gagnant esprit apres esprit , ou si nous controlons encore nos élans au travers de tout ce que nous racontons.

    Au plus l’observation d’idées/idéologies progresse , au moins je vois les personnages derriere , tant , la nature humaine est prévisible , tant on sait que West et Taverne vont se friter et que leur querelle donnera espoir à des partisans pour gravir l’échelle d’influence , ne serait ce que le temps d’un fil , mais avec comme eternelle obsession , l’ascension et l’influence , la reconnaissance , comme une nécessité .

    Pendant ce temps là , les idées , elles , font leur chemin . Des fois ce sont des idées humanistes , constructives , et parfois des idées plus destructives , ou plus radicales .

    La période électorale , si Revelli et consorts se livrent à ce genre d’étude , était en elle même tout un combat d’idées habitant des corps qui ne pouvaient se dégager de leurs pulsions primaire , jouant avec le regard de la masse , avec le média , soignant l’apparence plus que tout et ramassant des âmes et des âmes en tirant sur les cordons émotionnels , pédagogie et démagogie mélées ... c’était tres interessant .

    Mais l’histoire reste le reservoir d’observation retrospective dans lequel on peut voir des idéologies « choisir un porteur » . Le porteur lui , est hormonalement conditionné pour l’accession au pouvoir et celà et son moteur . L’idée , elle , est en termes d’âmes conquises , sur un terrain au contact ( géopolitique ) d’autres idées qui s’affrontent est n’est mue que par une seule nécessité : croître .

    Comment des Hitler ont pu convaincre autant de monde par démagogie , et emmener un pays dans l’execution d’un plan morbide ? ... les exemple sont flagrants et ne manquent pas pour essayer à force d’observation , de reperer quelque chose de vivant à l’interieur de nos idéologies , de nos cultures , de nos valeurs ... Elles ne cèdent pas devant les valeurs d’un autre camp , elles veulent toujours plus d’âmes pour étendre leur espace , parfois , elles emmenent les hommes à la boucherie , et pour l’instant , elles ne les ont jamais emmenés jusqu’à l’harmonie et l’entente , ... et pourtant , au travers de tout ces dires , de tout ces fils et de tout ces articles , on sent bien que chaque individu aspire à une harmonie et à un bonheur , qu’il construit au travers de ses propres arguments , mais les bonheurs possibles de chacun de nous , juxtaposés , font qu’aucun ne peut réellement s’installer parmi nous . Les idées , se feraient elles la guerre en faisant de nous leurs soldats ?

    Que seraient elles sans nous , sans « cellules hôtes » , comme un virus , mourraient elles d’habiter nulle part si nous n’étions pas là pour les recevoir et les transmettre ?



  • GRL GRL 23 août 2007 17:27

    Indignation morale = jalousie surmontée d’une auréole ... ... Qu’en pensez vous , vous ?



  • GRL GRL 23 août 2007 16:24

    Hé hé hé ....

    Un vrai labo d’éthologie , ces trips d’égo.

    Salut les gars , c’est bon de voir que la nature humaine se passe de nos corps pour continuer à provoquer les affrontements humains de la première heure. Non non , j’ai bien mangé , enfin , tout va bien.

    Ouais , c’est dingue çà, parce qu’en plus , je crois bien me rappeler un principe de base d’ethologie , ouais, y a comme une regle qui dit un truc comme çà : « hmmm ... Dès lors que vous vous postez en observateur d’une situation , vous modifiez celle ci . » . Simple mais tres embêtant pour celui qui observe en vérité . ( le pire , c’est que çà marcherait même pour un type qui observe les termites au téléobjectif ... mais dingue ! )

    Et justement ici , ce qui est renversant , c’est qu’aucun de ces commentaires ne seraient écrits de la sorte si tout un chacun ne savait que des milliers d’inconnus et de connus les lisent.

    Vous draguez le lectorat les amis , ceci dit avec un petit sourire , parce qu’en vérité , c’est drôle. C’est vraiment la course de popularité récurrente de nos fils. La course , encore elle , et parfois même au sens propre. je ne peux éviter à l’instant de penser à la constante Lerma ( dit « preum’s » ) par exemple, chaque jour le premier sur tous les articles , invariablement à -47 à la fin de la journée, et bien que je n’ai peu de chance d’affronter ce gars là au Jungle speed, je me fais à l’idée que çà doit etre un tueur , un véritable tueur !

    Mais en fait les gars les filles , si Agoravox fonctionne , c’est aussi pour çà . C’est un extraordinaire FAIRE VALOIR !!! Sissi ! Du miel je vous dis ! ( Cà parle pas à qqn , çà le miel ? mmm ? )

    Relisez ne serait ce qu’un fil pris au hasard et savourez la dose d’efforts liguistiques , de style nous distinguant , sur lesquels chcun de nous appuie une composante ( seulement ) de son être pour faire pencher les plateaux de la balance imaginaire de son petit coté .

    Une balance aux multiples plateaux dans laquelle pèsent le charme de l’idée , ou ... le charme et l’idée , et son extraordinaire capacité à rallier d’autres âmes à la votre , par un vote plusss ou , ou d’éloigner les autres par un repulsss ! Et nous de penser que nous serions tous comme des magiciens ... de la magie , de l’influence , un attrait invisible qui nous ferait parfois , ... nous rapprocher , ou parfois , nous éloigner les uns des autres.

    Palpez donc le corps etheré d’une idée ... Mmmm , oui , c’est sur , mais essayez donc un moment de regarder vous aussi , l’idée se mouvoir , avec tant d’efficacité , et d’invariance dans la thématique de la séduction , du faire valoir , au travers de nos propos et de nos thématiques ... Magnifique et effrayant j’vous dis !

    Et alors vous savez , enfin , il y a quelque chose de beau dans tout çà pour celui qui n’est pas dans le live de vos turpitudes , mais qui vous , lit avec intêret( ben oui ) , c’est qu’ici on apprend à s’affronter de maniere quelque peu chevaleresque et formulée ici , et ma foi , il me semble bien qu’une part de notre instinct de conquete s’y déverse sans y faire couler le sang ou la sueur, comme les temps plus anciens en témoignent ... comme un vrai progrès .

    Cà prouve au moins que l’on est pas en guerre d’armes , ni en famine, qu’on vit plutôt bien , enfin , assez bien pour construire la réthorique , user le verbe et disputer l’intention et le détail , oui ... nous sommes en paix.

    Mais si , la paix civile se contemple aussi et c’est une grande source de bonheur que de voir celà , surtout lorsqu’on voyage , surtout lorsque l’on voit que les fils de l’histoire du monde ne se déroule que si peu de cette belle manière . C’est la chance que nous nous sommes donnés , en quelque sorte , et c’est bon de l’avoir en conscience , à mon sens , les amis.

    Pas belle la vie ?

    GRL



  • GRL GRL 16 août 2007 12:17

    Salut à vous Mohammed .

    Je n’airai pas par quatre chemins devant ton interrogation bien légitime et partagée du reste par nombre de gens en regard , justement , sur ce « monde dans lequel on vit » .

    Pour ma part , je te propose un angle de vue , qui n’a rien de mystique , bien que la question du pourquoi soit elle même aussi vaste qu’un ... mystère .

    Donc un angle de vue.

    L’individualisme est arrivé en occident , jusque dans l’éducation , ... par réaction , et par le vecteur scientifique. Il est comme toute chose sur cette terre , moche , par certains cotés et protecteur par d’autres . En ce sens il ne constitue pas une ligne parfaite , comme les autres modèles sociaux de ce monde .

    L’apres guerre de 40 à vu naitre en occident , cette indépendance de la pensée qui a permis aux enfants de la guerre de grandir hors du « fait religieux » et de l’éducation ... toute tracée. Les millions de morts de cette guerre , la façon « industrielle » dont la folie allemande avait commandé la mort de millions d’individus , au nom d’un superiorité raciale tres théorisée , tres formulée , ont profondément choqué les peuples et l’incoscient collectif occidental. Doublant ce fait historique , le bombardement nucléaire du Japon a également inscrit dans les coeurs , et pour la premiere fois probablement depuis que l’homme sait que la terre est ronde , ... l’idée possible de « fin du monde , fin de l’espece humaine » , dépassant ainsi les concepts de races , « de classement » des peuples . Entre Hitler et la bombe américaine , il y avait de quoi flipper d’avoir connu cette époque . Flipper certes , et se poser pas mal de questions aussi .

    Et l’une des questions qui est venue peu de temps apres , et surtout dans les années 70 , celle qui était un peu le sujet de discussion récurrent autour de l’enseignement de la seconde guerre mondiale à l’école, etait de comprendre , d’arriver à se faire une idée sur un fait précis :

    « Comment en etaient ils arrivés là ? » ... « Comment tout un peuple a pu suivre une telle folie ? ».

    Alors les Allemands ont eu une étiquette nazie collée sur le front jusqu’à la deuxieme génération , tandis qu’en France , on parlait de résistance comme de collaboration , sans trop savoir la part de l’un et de l’autre , ... mais la question du mouvement des masses était désormais posée , et posée dans la peur ... que celà recommence.

    Et les « enfants de la guerre » , pour lesquel cet extraordinaire « pouvoir » des masses faisait peur ,allaient devoir d’une part , se méfier de la propagande et de l’adhésion facile à toute doctrine , le fameux « plus jamais çà ! » , et d’autre part , chercher l’explication scientifique de cette caractéristique des masses qui consiste à agir d’un seul homme au nom d’une idée et derriere un leader , sans plus réflechir au sens individuel que celà prend dans ces moments là , à savoir , faire de vous un assassin , même si pour vous , c’est au nom d’une cause.

    Et l’occidental , pour et par cela , a du , ... s’individualiser . La religion a énormément reculé dans l’éducation , l’histoire du chiristiannisme et des religions en général étant associée à beaucoup de guerres barbares et de mouvements de masses inconsidérés . Le communisme , un peu plus tard , s’est trouvé délaissé de voir que ce type de systeme , si utile aux hommes lorsque tout est cassé , lorsque tout doit etre reconstruit dans un pays , devenait lui aussi la cause de dictatures meurtrières dès lors que le régime se mettait en tête d’éliminer les opposant à l’idéologie et de détourner le collectivisme vers la dictature , ce qui a souvent été le cas ... Bref , tous les systèmes d’administration des masses humaines ont peu à peu perdu leur crédit pour l’occident , parce que choqués , on s’en est , au fond de nous même , méfié.

    Et l’individualisme , la liberté de penser seul , à coté de son voisin , de dire et de débattre si celà est possible protège l’amorce de mouvements de masses , et pose même problème aux pays occidentaux les plus guerriers .

    Exemple : Ma conviction ( partagée par beaucoup aujourd’hui ) est que les USA se sont auto mutilés le 11 / 09 pour créer justement cette fameuse orgie patriotique de haine et mener la campagne militaire avec tout le pays en soutient .

    Mais que s’est il passé ? Si les américains ont été choqués et horrifiés de ces attentats , Bush , qui recherchait l’unité par le choc psychologique des masses , n’est arrivé en fait à tenir l’opinion américaine que peu de temps , en tout cas , pas assez pour aller jusqu’au bout de son plan . Et plutot que de voir toute une amérique déchainée contre les musulmans du monde , ce qui n’est pas le cas de ce peuple , nous voyons un peuple américain qui certes , a du mal à s’exprimer dans la contestation , mais qui ne croit plus les versions officielles de ce qui est arrivé . Ils arriveront à se révolter , ou pas , qui le sait , mais toujours est il que si ils n’avaient pas pu réflechir et penser librement , même à coté de son voisin d’avis contraire , si l’individualisme n’avait pas existé en Amérique , Il y aurait 270 million de gens bouffés de haine qui seraient prets à mourir pour la cause de Bush . Et ce n’est pas le cas ! Ils ont été choqués mais peu à peu , ils font du chemin et refusent d’etre manipulés en tant que masse . J’espere qu’ils le refuseront d’avantage encore dans les mois qui viennent , et surtout , l’année prochaine , au moment de ré elire un président .

    L’edition d’hier d’AgoraVox , pose deux articles sur ce sujet d’ailleurs . On parle de « nouveau 11 / 09 » pour ré unir les masses et redynamiser le conflit . Ceci est comme une preuve de ce que je vous raconte au sujet de l’individualisme . Et aussi , la preuve que s’ils organisaient encore un attentat spectacle aux USA , celà risquerait de ne pas prendre du tout ... ( si celà vous interesse , je vous renvoie à mon intervention au sujet de l’article « Un nouveau 11 / 09 pour les sauver »

    Voilà , l’individualisme est pas exempt de défauts , une societé peut s’y perdre car le sort des uns y est détaché de celui des autres . Chaque individu a de fait , beaucoup sur ses petites épaules , mais je tenais à essayer de vous en montrer un aspect qui est peut etre celui par lequel certains groupes d’humains , comme les occidentaux , essaient de se protéger du danger des grands mouvements ... de masse . Les enfants de la guerre doivent savoir, se rappeler et cultiver au maximum le fait , le simple fait que leur bien le plus précieux , est la paix , et qu’avant de reconstruire une societé fondée sur des bases pacifiques , etre bien sur que ce désir profond de paix est bien en chacun de nous . Et comme vous le remarquerez certainement , l’occident est en guerre , donc , ce n’est pas le cas . La France , l’Europe , s’est un peu calmée depuis 40 , mais les US sont repartis de plus belle . Alors , pour ne pas sombrer dans un destructeur mouvement de masse , s’autoriser à penser , à cheminer soi même , ce qui ne nous empeche pas d’etre croyant , mais plutot que de s’approprier des paroles comme celles des textes sacrés et partir à la boucherie , se dire plus simplement qui si Dieu existe et représente ce tout , cette unité suprême , alors , nul besoin de démontrer à son voisin qu’on est plus croyant que lui . D’ou le proverbe , qui résume à peu pres la cause de la méfiance occidentale , et ce en regard de l’histoire de toutes les idéologies.

    « Il n’y a pas de religion/idéologie pour laquelle la terre entière n’ait été promise » ... à méditer .

    Merci de votre lecture , GRL



  • GRL GRL 14 août 2007 16:44

    Paradoxalement , je ne souhaite ni ne pense que celà s’accomplira ... inexorablement .

    Car si la piste d’un deuxieme attentat , plus fort , plus choquant encore ( c’est pour celà d’ailleurs que je pense à Israël , parce que les tours jumelles étaient le plus important symbole à frapper aux States . Difficile de remettre çà dans la surenchere tout en restant aux etats unis. ) ... peut trouver ses raisons , il y a des moyens de lutter , le premier étant de réfléchir et de clarifier tout celà en soi , faisant la part des choses entre l’émotionnel , le fantastique , et le plausible , et ce d’apres les courbes inertielles du passé , sortes de barres que l’on ne peut tordre d’un coup à 180 ° , d’apres l’histoire des faits , moins celles des dires médiatique . Une fois tout celà bien clair , refuser , refuser et diffuser le refus.

    Eviter une telle catastrophe est possible pour les peuples si ceux cis montrent au grand jour , au monde , les « plans de route du bateau avant qu’on nous enchaine tous pour monter dedans ».

    C’est ce que j’ai essayé de faire en dénonçant en période electorale, l’atlantisme de Sarkozy , en soulignant que cette concordance des calendriers ( présidence UE et election US ) pouvaient donner un espoir au régime Bush , ca mieux qu’une amérique barbare , une europe en guerre serait idéalement appropriée pour permettre au « plan » de continuer avec de la reserve ( fric et hommes ) et des alliés. En ce sens Sarko est tres differents de Chirac .

    Du reste , les boucliers anti missiles sont placés sur le front européen de l’est . L’europe sait déjà , évidemment et tarde même à se préparer . La Russie est faible et serrée sur trois fronts si l’on considere le récent réveil Chinois vers le capitalisme , l’Europe grapillant des territoires depuis l’éclatement , et la montée US vers la mer Caspienne ( et ses gigantesques ressources ) dont seule la Russie et l’Iran possèdent encore des droits territoriaux tout en s’opposant à la politique US. Les autres territoires , ceux du pourtour , sont issus de l’eclatement de la Russie et sont tous pro américains. La Russie est donc bloquée par l’ouest , par le sud , et , selon l’évolution de la Chine qui elle a besoin d’agrandir son territoire plus que tout autre chose , peut etre aussi par l’est .

    Pékin reste pourtant le seul joker mondial , bien sur , mais le temps presse pour le clan Bush . Quoi qu’il arrive , on dira que c’est pour bientôt tout en souhaitant que celà n’arrive pas , mais je crains aujourd’hui autant d’un Sarkozy aux dents longues qui fait déjà cavalier seul dans l’Europe en courcircuitant les marchés et qui va se reposer chez les Bush pour en passer de nouveaux. Ce sont les apres guerres qui se négcient avant les guerres .

    Les peuples doivent de plus en plus , s’emparer des « possibles » et oser les brandir ( même si celà ne doit amais arriver ) , forcer les responsables politiques à se prononcer sur ces sujets en cassant le maximum de tabous, en devançant un maximum nos craintes.

    L’intelligence et surtout le coeur du corps social occidental en a besoin , beaucoup besoin , si l’on espere un jour vivre en paix avec nos voisins.

    Diffuser , informer , plaider , aider et le faire savoir . Ceci s’appelle ... de l’espoir et au plus nous serons nombreux à en avoir ...



  • GRL GRL 14 août 2007 12:29

    Si les opinions des peuples ont peu à peu évolué dans le monde depuis le 11 septembre 2001 , l’auteur de cet article prouve ce que certains affirment depuis longtemps , à savoir , le choc psychologique des masses est une arme .

    Ce qui est navrant dans cette traduction , c’est évidemment d’y constater que malgré le cynisme du premier attentat qui a été perpetré à mon sens ( et à celui de plus en plus de monde aujourd’hui ) par l’Amérique sur son propre sol , au détriment de son propre peuple , ... devient ici fait avoué , et redevient apparemment ... souhaitable ... et ceci se dit apparemment , ... au grand jour ???

    Certaines déclarations pourraient faire rire de leur apparente naïveté mais dès lors qu’en votre coeur , vous incombez la responsabilité des premiers attentats au gouvernement Américain , cela ne fait plus rire du tout . Ils l’ont déjà fait , ils pourraient le refaire ... enfin , le pourraient ils vraiment ?

    Concordance des temps :

    Le temps semblait venu pour l’administration Bush , de provoquer l’orgie patriotique , pour mener toutes les âmes de la nation en guerre . « Il » a blessé le corps social américain , comme d’un coup de couteau dans la poitrine , et a dit , « regardez , voilà notre ennemi ! » ... Et l’amérique leva son drapeau , drapa sa saine rage , et le Bien partit en guerre contre le Mal ... « presque » comme dans un film ... Oui , çà a pour ainsi dire , fonctionné .

    Et le temps est venu aujourd’hui où les mêmes âmes qui commanditèrent et organisèrent les premiers attentats , ... peuvent mesurer l’inertie temporelle ... de leur premier acte de barbarie . Combien de temps la blessure auto infligé aura t elle pu souder le pays autour du « plan » . Combien de temps et à quel prix ? L’orgie patriotique désirée et obtenue, non sans une machine médiatique à laver les cerveaux, surpuissante, matraquante, ... cette orgie de haine n’aura duré au bas mot , allez , que quatre ans en comptant large , tres large , quatre ans avant que les fondements ne s’en délitent , que les suspicions gagnent peu à peu les coeurs.

    Mais , cetres , quatre ans durant lesquels le peuple comme le congrès aura cédé sans refléchir aux demandes de « l’intelligencia » tant en recrutement de soldat qu’en budget d’armement. Soit ...

    Mais alors , le temps est également venu pour Bush de faire sa sortie , eh oui , c’est pour l’an prochain. Et ceci représente un point tres délicat pour les conservateurs à l’idéologie et au « plan » de plus en plus controversés , certes , et çà chauffe pour ce parti , mais justement et plus explicitement , çà chauffe pour la continuité du ... « projet » , pour le « plan » , pour leur la campagne militaire .

    L’article est naïf , mais il est juste en un point au moins , c’est que les organisateurs de cette guerre ne peuvent se retirer de cette manière , laissant la place aux démocrates qui souhaitent se retirer de ce conflit. La base , la motivation de cette déclaration est précisément sur ce point . Revenir en arrière leur parait ... impossible .

    C’est le premier effet pervers ( apres les victimes du 11/09 qu’on oublie trop souvent ) de cette blessure auto infligée . Le corps social a été blessé , humilié , et s’agenouiller lui est logiquement impossible . Ou plus simplement , ils n’ont pas fait celà pour s’arreter en route , l’auto mutilation était en elle , un acte profondément desespéré , qu’ils ont voulu inscrire comme un point de ... non retour .

    Les moyens : peut on faire plus encore pour ramener la « juste haine » dans le corps social et politique de l’Amérique ?

    Alors , oui , dans les esprits de ceux pour qui l’Amérique doit tenir dans la guerre , qu’y a t il à disposition ,en termes de solutions , pour relancer la dynamique de conflit , sinon , l’espoir de resouder les liens de la société américaine dans une nouvelle désignation de « l’ennemi » ?

    Quelle autre solution voyez vous , à l’heure où leurs budgets militaires s’amenuisent dans un conflit distant , coûteux et sans fin ? Quelle autre solution voyez vous à l’heure où les soldats désertent l’armée , où de plus en plus de coeurs vomissent sur l’inutilité de tant de boucherie , à l’heure ou chaque famille vit ou a vu dans son entourage , revenir les corps de jeunes adultes qu’on a jeté dans cette barbarie ?

    Et pourtant ... un pays en guerre , dans l’histoire des peuples , du monde , ne change qu’exceptionnellement de gouvernement ... C’est une constante géopolitique que l’on retrouve au long de l’histoire . Le chef de guerre , ou du moins , son parti , est souvent réelu ... pour ne pas perdre la guerre . Et Le temps , en 2008 , est venu où Bush , doit effectivement sortir du jeu , lui oui , mais son parti , sa guerre , son plan , ... non .

    Et une solution , un joker , plus fort encore que l’attentat du 11 septembre , il y en a un . Et je ne passerai pas par quatre chemins pour vous le dire .

    Si l’Amérique , si le plan de guerre , décide , demain , de blesser Israël suffisemment pour émouvoir le monde , et si , dans l’instant d’apres , elle désigne l’Iran comme elle a désigné en son temps , cet avatar de Ben Laden , il y a des risques :

    Qu’elle s’autorise à recourir à l’arme nucléaire contre l’Iran , mais plus encore , qu’elle laisse simplement la communauté européenne « s’émouvoir » , et réagir ... à sa place .

    Pendant toute la période électorale , je n’ai cessé de le dire , et je le pense , comme l’on ressent un risque . En la personne de notre nouveau président de la république , il y a aussi un admirateur de la machine conservatrice Américaine , un admirateur du « plan » de guerre .

    Cet homme en 2008 , présidera la comission européenne de juillet à décembre , couvrant la période éléctorale américaine. Celà est plus qu’une concordance des temps , celà , pourrait s’appeler outre atlantique , une ... opportunité .

    Alors ma question pour vous est celle ci : Que demanderait t il à l’Europe , ou que ferait il au nom de la France , si juste avant le changement de pouvoir aux USA , un nouveau 11/09 frappait l’Amérique ... ou pire , Israël ?

    Merci de votre lecture , GRL

    PS : Point de caractere religieux dans cette article , point d’ anti ceci , ou mots en ...istes . Tout ceci n’est évidemment qu’une projection d’apres la perception d’un plan de guerre , prolongeant la projection de la traduction proposée initialement par l’article , donc , simplement pour vous , de la matière à reflechir sur ... les possibles .

    L’article étant engagé , il est donc inutile de me signaler que j’écris dans l’hypotetique ... car en fait , je suis déjà au courant . Smile and move your brain , thanks.



  • GRL GRL 18 juillet 2007 16:19

    Ok , c’est vrai que l’article est épais , mais autour de ceci , difficile de faire simple.

    Mais bon , dire qu’un soldat est le bras du pretexte géopolitique ... mais qu’il demeure bien souvent loin des raisons fondamentales du conflit , oui , et selon quelle logique , sous l’action de quelles forces , selon quels mécanismes ?

    Et bien oui , dans le monde tel que nous l’habitont , il n’y a plus « le monde connu » et le « nouveau monde ». Il n’y a plus , dans l’attaque , d’enjeux pouvant etre partagés par les dirigeants et les peuples . L’idéal occidental de démocratie ne peut pas creer ce phénomène pour une raison bien simple , à savoir que de tout temps , les murs de la societé se sont bâtis sur la désignation d’un ennemi , et que ceci est le propre de l’intelligence de la bête sociale lorsqu’elle désire s’étendre et croître ... sur le nouveau monde.

    En ce sens , les guerres de stabilisation , les guerres d’ingérence en général , sont peine perdues car elle n’ont le pouvoir de mobiliser la bete sociale autour de la désignation d’un ennemi. Les GIs se demandent vite qu’est ce qu’ils foutent en Irak ...

    Et pour cause , les dirigeants américains le savaient bien et ont tenté de créer artificiellement l’orgie patriotique autour des attentats du 1109. Mais y sont ils arrivés ? Non.

    Et c’est bien parce que le 1109 n’est pas une attaque de l’Islam contre la Chrétienté qui s’est produite ce jour là , pas une attaque du Mal contre le Bien , de Eux contre Nous , mais bel et bien un fait de destruction qui a pris forme de maniere différente dans les esprits , pour peu que l’on adhere aux théories officielles ou que l’on refuse catégoriquement celles ci , avec tout l’éventail de’interprétation d’un esprit à l’autre à l’interieur de la bete sociale occidentale. Le choc emotionnel n’a eu que peu d’inertie , en termes de « croisade ».

    Et ceci est à mon sens une clé de la problématique , du constat d’évolution que vous soulevez . Elle est due à l’individualisme , qui bien que chargé de beaucoup de manques en termes d’organisation sociale ( justement ) previent des effets de masses que les societés adoptent parfois, car l’idéologie a beaucoup plus de mal à passer d’un esprit à l’autre , en comparaison par exemple , à l’époque du nazisme ou tout un peuple s’est vu s’emparer du mème ( notion mémétique ) , de l’idéologie , en désignant l’ennemi responsable de tous ses maux avant qu’un dictateur ne construise l’argumentaire et la théorie nazie et développe sa médiation , de maniere lisible de tous , afin qu’elle se transmette d’esprit en esprit pour finalement réunir et harmoniser la bête sociale allemande ( militaires , industriels , chercheurs , médecins ... etc ... ) dans un mouvement global de conquête , ce qui est obligatoire avant de pouvoir déclencher le mouvement militaire appuyé de ... la cause , c’est à dire pouvant etre compris , accepté et appuyé par les civils.

    De l’autre coté du conflit US maintenant , l’idéologie religieuse de résistance tente d’appuyer et d’unifier la cause militaire mais on assiste malgré tout à une chose qui se produit lorsqu’une idéologie « s’écroule » , qu’elle est en perte de vitesse ou de crédibilité au sein de sa propre bête sociale . C’est l’action kamikaze . Si ce mot a emmergé des kamikazes japonais , la pratique ne reste pas moins présente dans toutes les époques de l’histoire. La liste des volontaires au martyr semble « s’allonger » , signe de la bête sociale elle même qui sacrifie ses « cellules » pour préserver ses gènes , sa base, en quelque sorte . " pour mieux comprendre , aucun ayatollah ou médiateur de l’idéologie islamique ne se fera péter en kamikaze, celà est un appel au peuple, appel à la défense de la base spirituelle.

    Et c’est bien pour celà , enfin , en décalage avec ces mécanismes sociaux d’appartenance, que le conflit occidental n’a pas le soutient populaire , alors que l’orient( par opposition idéologique ) travaille activement à la fortification de « l’idée » à la sauvegarde desesperée du gène de sa bête sociale , l’Islam , sa religion en fait ( ce n’est pas propre à l’orient évidemment ) pour ne pas qu’elle meure , car c’est cette même idéologie qui lui a permis , par le passé , d’étendre les frontieres d’un immense empire.

    ...

    En contrepartie l’Amérique et l’Europe ont une autre guerre par dessus celle du moyen orient , une guerre qui a commencé depuis longtemps et qui est loin d’etre finie , c’est celle visant à anéantir le communisme.

    Entre révolutions oranges et autres pressions et soutients d’états dissidents à la Russie , USA et EUrope ont réussi à partiellement éclater l’ouest de l’empire soviétique . A l’Est, un monstre , la Chine , qu l’occident choisit opportunément de réveiller au capitalisme pour ne pas ( espérant ne pas ) avoir à l’affronter par la suite , afin qu’elle ne se rallie surtout pas à la Russie , qui se trouve alors prise en étau sur les fronts Est et Ouest.

    Le moyen orient est bien un axe energétique qui pour servir les fins des capitalistes , doit tomber entre les mains occidentales ( mer Caspienne , dont seuls l’Iran et la Russie ont les droits territoriaux qui peuvent empecher les US de s’y implanter , le reste étant des nouveaux pays issus de l’éclatement de l’URSS , pays pro américains , comme par hasard , au jour d’aujourd’hui ) . Et ceci , ajoutée à la perte de l’Ukraine , est le troisieme front Russe . On pourra a terme , déterminer si la Russie est encore combative , lorsqu’on saura clairement si elle soutient l’Iran ou si elle reste neutre . Celà se vérifiera probablement autour de 2008 , avant que Bush ne soit obliger de dégager.

    Et cette guerre là , Capitalisme/Communisme , cette guerre est , la ... grande guerre de l’occident , mais les societés de l’individualisme ne peuvent et ne pourront donner causes à leur peuples pour justifier les conquetes , les ingérences , les interventions diverses des occidentaux dans ... les affaires du monde. Celà restera un guerre d’entreprises et de politiques.

    Alors nous pouvons dire que si l’absence d’idéologie empeche le soldat occidental de se justifier sa propre présence sur le terrain ( Irak , par exemple ) le travail occidental de sape sur les idéologies adverses , par l’attrait vers le capitalisme , l’ouverture de marchés , le protectorat des armées réguliees de pays circonscrivant les bastions idéologiques islamiques ou communistes , .... fonctionne , non en terme de conquete géographique , mais par assimilation d’électrons libres apres éclatement des régimes idéologiques en place.

    C’est la méthode occidentale , qui possède l’inconvénient du manque de conviction de ses armées , par manque de cause ou d’idéologie ( ce qui tente d’etre rattrappé par une couverture technologique annoncé comme « ultra protectrice » qui donnerait l’à priori d’une impression de supériorité au soldat occidental ) mais la destabilisation agit comme agit un virus , en recodant le gène social ( mème ) adverse . Si l’organisme attaqué se défend ( Irak ) , il devient tres difficile de vaincre l’ennemi , car cette méthode conçoit la présence des forces d’ingérence et les armées de stabilisation comme temportaire.

    Il semble donc que le temps soit l’allié de l’Irak et de l’Idéologie Islamique , qui , attaquée , à répondu à l’inferiorité technologique par le terrorisme et l’action kamikaze , tres destabilisante , et au conflit frontal , par un travail de résistance de longue haleine. Celà poussera probablement Bush à des attitudes plus radicales , malheureusement .

    D’un autre coté la période de refonte des marchés mondiaux et d’adaptation européenne et Asiatique , est signe d’une adaptation économique en anticipation d’une « ruine » américaine. Celle ci , s’attache d’ailleurs à fortement investir dans les valeurs Européennes depuis quelques temps , pour freiner sa chute.

    Complexe , en vérité ...

    merci de votre lecture . GRL



  • GRL GRL 11 juillet 2007 15:42

    Ok , j’ai compris la dérision apres coup , désolé .

    Bon , pour Sartène , tres honnetement , je vais vous dire , mon pote , un breton calme , un colosse du style « qui dit pas un mot » à vraiment failli mourir là bas . Pour ma part , j’ai du quitter l’île comme un voleur . Pourquoi ? Simple , lui comme moi ( et ce sont nos histoires qui nous ont rapprochés ) on avait rencontré ... une femme qui nous plaisait ... et à qui on plaisait ( on se connaissait pas à l’époque , ce sont deux histoires differentes ) mais son histoire comme la mienne ont mal fini. Moi j’ai du quitter la région immédiatement sous les menaces d’un pere déchainé, mais lui , il s’est fait coincer et tabasser gravement dans un bar de Sartene par des types qui n’aimaient pas qu’on sourient aux filles du pays.

    Puis de là , on est venus à s’interesser à ... « ou passer l’hiver en Corse quand on est continental » . Et bon , les gens avec qui on pouvait parler , même ailleurs , à Bastia , à Moriani , nous ont déconseillé de passer l’hiver à Sartène du fait qu’on était continentaux . Malgré tout , la vie est tres différente en Corse , une fois que les touristes sont partis. Par contre , c’est bon , j’ai pas dit qu’on égorgeait les enfants dans les rues , faut pas déconner non plus.

    A contrario tiens , à Moriani , j’ai oublié un soir , des instruments de musique et du materiel de spectacle sur le capot de la voiture , garée en ville. Toute la soirée s’est passée sans que je ne pense à retourner à la voiture , et quand j’y suis finalement retourné , tout était là , absolument tout. Pourtant , il y avait beaucoup de passage. Et çà , pour moi , c’est vraiment propre à la Corse ( enfin , en France , je ne l’ai pas vu ailleurs) , si l’on parle d’honneteté. Parce dans beaucoup d’autres endroits ailleurs , tout aurait été embarqué 5 mn apres que j’ai passé la rue.

    Pour ce qui est de la manif , ce n’est pas le fait qu’elle ait été violente qui m’a déçu , ce sont les panneaux , « les français dehors » , çà c’était triste pour moi , dont les origines ne sont pas Corses mais qui ai , comme on peut dire le cul assis entre plusieurs chaises de la Méditerranéee.

    Mes amitiés et désolé pour la confusion. GRL



  • GRL GRL 10 juillet 2007 18:08

    Comprendre que vivre en cité , puisque vous en parlez , n’est PAS une fin en soi. Tout est là . Vous pouvez prendre n’importe qui , venant de n’importe quel pays dans la misère , et le placer dans les grands ensembles , une fois que la personne aura defini son quotidien en termes de reperes ils se passera la chose suivante :

    Etre dans les dernieres couches sociales , à la limite de la rue , et se retrouver ainsi dans un pays ou la solidarité face à la pauvreté est bien moindre que dans le pays d’origine , ... devient LA ... chose inacceptable . Inacceptable car n’importe qui , et même la personne non issues de l’immigration , voit tres bien sa position sociale et souhaitera quitter la cité si une réelle occasion se présente.

    Lorsque j’y étais , j’ai vu des gens en partir , des gens qui y avaient passé plus de vingt ans parfois. Une fois parti , hors de question de revenir , comme un rejet , comme une page à tourner absolument , tres difficile à cause des habitudes , des connaissances , mais comme une sorte de propulsion en avant qui interdit soudainement de se retourner sur un passé que l’on ne veut plus voir .

    Fuir , fuir est le mot qui convient , mais comme si l’idée de fuite avait longtemps été ecrasée par la fatalité et par les habitudes , et soudainement , lorsque l’envie de partir se réveille , elle le fait avec violence , avec tout le raz le bol qui remonte , elle passe même parfois par une sorte de déni. J’y ai vu quelques amis disparaitre pendant deux ans , à habiter autre part en ville sans laisser leur adresse à tous les anciens potes , à tous les témoins du temps passé sur la dalle .

    Puis , on redonne signe de vie , plus tard , lorsqu’on est bien sur d’avoir changé , d’avoir digéré et pris place dans ce qui était autrefois le monde exterieur ... la ville .

    .... Ce récit pour dire quoi ? Tant que ces agglomération existeront , tant que ces ensembles réuniront tous les inadaptés à la vie « des autres » , tous les « imporductifs » , les « abîmés » , les « gueules cassées » , il y aura choix des écoles , choix des résidences d’habitation , il y aura la préference des autres à l’évitement de ces zones là .

    Mais point de procès ici , comme je vous le disais plus haut , si ceux qui étaient dedans pouvaient en partir , ils le feraient en vérité .

    Ces quartiers ont tout d’abord été faits pour accueillir des travailleurs , et cela a été une erreur d’urbanisme grossiere ou « mal calculée » d’en faire par la suite des lieux de vie.

    Elles ne sont pour ma part , que vouées à la destruction , pour le plus grands bien de tous , pour leurs actuels habitants , et pour la continuité de l’action de mélange et de mixité . Détruire les barres et les tours , reloger les habitants dans le circuit des autres citadins .

    Bien le bonsoir à vous , GRL.



  • GRL GRL 9 juillet 2007 16:17

    Le problème de ce genre de racket vient surtout du fait qu’il existe depuis tres longtemps de maniere assez étendu et uniforme sur toute l’île ainsi que sur la Côte d’Azur et la Provence . C’est le système mafieux dont vous parlez là , tout simplement .

    Que quelqu’un lui résiste en ferait un exemple , mais si il se fait buter un jour au coin d’une rue , pendant ses vacances , loin de chez lui , et bien ce sera un exemple de connerie , désolé .

    Car ce qui résiste à cette pratique assez généralisée dans tout établissement ayant pignon sur rue , c’est nos gouvernements . Comment expliquez vous que depuis l’installation confortable de toutes les pegres successives que cette île comme cette côte ( qui est mon lieu de naissance ) lezs réseaux n’ont trouvé aucune résistance d’une part , mais a en quelques années , réussi à s’étendre de maniere tentaculaire ?

    Et pour cause , la méthode est toujours la même . Vous voulez ouvrir un établissement , un café sur la cote , un restaurant , il suffit que vous alliez deposer quelques papiers et commenciez les démarches administratives , pour qu’on vienne taper à votre porte , tres curieusement . Mais c’est connu de tous les locaux , ce que je vous dis là , et alors , on vous place , et on laisse , allez , un billard et un flipper dans votre café , la recette ne vous appartenant pas . L’année d’apres , si vous etes bénéficiaires , on vient vous demander plus , et celà termine en racket , alors que çà a commencé tout doux.

    Ceux qui refusent sont obligatoirement des gens qui savaient à l’avance , qui ont accepté de faire les premiers pas avec leurs racketteurs , mais pour qui , le jeu va un jour ... trop loin.

    Et tiens , à Toulon là où j’ai passé une vingtaine d’années , et bien une nuit , booom , un bar explose ou brûle . Deux mois apres , un autre ouvre. Voilà , c’est généralement un type qui a refusé de payer .

    Alors attention , la résistance au rackett d’un homme seul serait belle si elle rejoignait une attitude gouvernementale cohérente face à ce problème. Mais il n’en est rien , et comme il n’en est rien , celui qui resiste un peu trop , ou pire , qui menace de remuer le baton dans la m.... du milieu , lui , risque sa vie , rien de moins .

    Que doit il penser , lui , resister ainsi tout en sachant que l’organisation , le milieu , profite d’une impunité quasi infaillible depuis plus de trente ans ?

    Pour ma part , je trouve que seuls les juges italiens avaient eu du courage à l’époque ou ils ont mis la pagaille dans le milieu mafieux au risque de leur vie. Chez nous point de ceci. Et l’on parle de rackett au profit du front ... Mais quel front , ce FLNC là n’est qu’un masque , ce masque c’est celui du trafic de l’île. Mais celà , personne ne s’y attaquera , et vous savez ce qu’on dit lorsque personne ne bouge devant le trafic , ... c’est que chacun doit y trouver son compte ... mais ce n’est qu’une rumeur populaire me direz vous .

    Enfin , le bel exemple dont vous parlez sera pour moi , un « bel exemple » , si le gars reste en vie , et si il stimule la justice à AGIR ...

    Au delà de çà , connaissant bien les habitudes de ces coins là de France , permettez moi de douter de la portée de son geste en termes de repercussions sur le milieu , par contre , il est fort probable qu’il va etre severement emmerdé.

    Comme quoi , sans l’appui de la justice , on s’écrase bien vite devant le banditisme , et si ce que je dis était faux , la mafia n’aurait jamais pu s’installer comme elle l’a fait , envahir ma régiion natale , ponctionnant chaque boîte , chaque établissement su toute la cote méditerannéenne ...

    Qu’en pensez vous ?



  • GRL GRL 27 juin 2007 11:53

    Les causes et les besoins des hommes , s’ils changent avec les époques , demeurent au travers des siècles. Il y a donc une place occupée par chacun dans le monde des vivants en regard de ces causes et de ces besoins, et ainsi , nos rôles survivront toujours à nos êtres.

    Nous pouvons pour celà trouver la quiétude et accepter de laisser place vacante au jour de notre mort. Elle restera pas bien longtemps inoccupée, en vérité.

    Salut à tous , GRL.



  • GRL GRL 26 juin 2007 16:46

    Akram , ...

    ...tout est question de savoir ce que les hommes comme les femmes musulmanes ont à gagner dans une histoire où il s’agit peu à peu de rejoindre des systèmes de « droits et de lois » qui ne sont pas issus de cette même religion , et ce sur le constat que dans un pays donné , deux systemes juridiques et sociaux ne peuvent cohabiter. Un pays , une loi ( en théorie évidemment mais ... ) , alors que devient on si l’on est en position de devoir « changer » ?

    D’un point de vue personnel .

    Les hommes :

    Si les hommes se sentent révoltés, en colère, et quelque soit la forme ou la justification que celà prend, c’est que ces mêmes hommes ont tout simplement perdu au change. Ils n’ont plus le pouvoir que le statut de leurs pères leur donnait sur les femmes. La parole du père n’est plus , la parole de Dieu , et sous cette volute , le mec ne fait plus ce qu’il veut sans subir la critique ouverte , et peut etre même , la critique venant de sa propre femme.

    Les femmes :

    Si les femmes au contraire , s’en sortent mieux , c’est aussi pour celà . Elles ont beaucoup à y gagner sur les chemins de l’autodétermination. Elles portent le sourire , et beaucoup d’entre elles se libèrent progressivement de la peur de l’homme . Je pense que tant d’exemples l’illustrent que c’est un réalité , même si tout ce propos comme tant d’autres d’ailleurs , reflete des tendances et pas une exhaustive généralité .

    Maintenant , au niveau collectif :

    L’OPPRIME ,

    l’opprimé serait par définition « de gauche ». Cette notion est sous tendue dans nombre de nos propos et discours. Mais la nature humaine , et même la nature animale nous montrent qu’un vieil adage « L’indignation morale est de la jalousie surmontée d’une auréole » .... est toujours vérifiable.

    Opprimez des gens et ne leur donnez aucun moyen de penser qu’ils ont une chance d’échapper à leur condition, et vous aurez le peuple le plus « sympa » du monde, ce lui qui développera une grande philosophie dans l’art de vivre et de survivre. Et du coté de l’opresseur , vous verrez apparaitre « l’exotisme ».

    Mais désignez un responsable de la condition de ce peuple opprimé et donnez à ce peuple , l’occasion de gravir les marches de la forteresse economique et toute la gentillesse et l’apparente docilité disparaissent et viennent alors les arguments , puis les actes de guerre ou le capitalisme brutal. Une societé que l’on croit à gauche vient de subitement passer ... à droite en ce qui concerne sa marche , car celle ci devient ascensionnelle.

    C’est ce qui se passe en France pour les hommes issus de l’immigration. Ils avaient tout à y perdre . Nous en cité dans les années 90 on savait que les mecs tiendraient pas. Et c’est comme une premiere leçon sociale. Quand les femmes d’un groupe social abandonnent les hommes , ceux cis deviennent des « vagabonds assoiffés de conquetes ». Ce n’est pas racial , mais ... hormonal ... et toute l’espece humaine est comme celà . Toute l’espece l’a d’ailleurs prouvé dans son histoire , à un moment ou à un autre. C’est , pour vulgariser , toute la différence d’attitude et d’état d’esprit entre un homme célibataire et un autre marié , appliqué à des sociétés et à leurs marqueurs idéologiques.

    Croyez moi , refusez le violemment , ou simplement regardez l’histoire des peuples , celà s’applique depuis la nuit des temps. Ce n’est pas pour rien que dans toute opération guerriere de nos époques reculées, les femmes furent capturées , et les hommes tués. C’est notre nature. Elle est humaine.

    Alors pour revenir à la question initiale , la femme qui abandonne alors son « camp » idéologique ne peut pas etre aimée des siens lorsqu’ils sont mâles. Pour ces raisons profondes auxquelles on ne peut rien. Et de plus , qu’elle vire coté droit de la politique se justifie par cette même nature humaine qui est en nous tous. Doit on alors juger ?

    Camp idéologique , La religion ... comme un drapeau :

    « Il n’y a pas de religion pour qui la terre entiere n’ait pas été promise » .

    Et celà sert à comprendre pourquoi la religion est souvent vécue comme un drapeau plus qu’une philosophie ou un guide spirituel. L’un n’exclut pas l’autre d’ailleurs mais les deux aspects n’ont pas le même rôle. Combien de fois ai je entendu de remarques à propos des « goueria » , des femmes françaises, dont je ne rapporterai le contenu ici. Et combien de fois , parlant de l’Islam avec un musulman , ai je senti que j’aurai beau tout faire pour comprendre , l’essentiel était surtout de me faire entendre que je ne « pouvais pas » comprendre.

    Guerre idéologique sous couvert des prétendus choix du Créateur . Les créatures de Dieu et les autres, le bien le mal, et les murs de la societé finalement bâtis sur le drapeau et sur la reconnaissance de l’ennemi, sur le gènôme social de l’Autre , sur ses croyances , ses habitudes ses idées , quelquefois sa tronche. J’ai vécu avec des musulmans depuis que je suis à Toulouse , depuis plus de douze ans , sans haine , l’histoire de ma famille entre celle des chrétiens et celle des musulmans. Imposiible pour moi d’ignorer ou de mépriser un « camp » . Et pour finir , je ne vois que le Drapeau ... toujours le Drapeau .

    Au Mali l’an passé, je baignais dans une ville de deux millions de musulmans . Personne , personne et pas à un moment , m’a fait ressentir celà. Pour une raison simple : Je n’etait pas le conquérant possible de quoi que ce soit là bas , j’étais le seul blanc , et les Maliens n’attendaient rien de moi en tant qu’Européen. Non , ils étaient plutot contents qu’un Français vienne dans leur région habiter avec eux , faire comme eux pendant un mois complet. Nous avons echangés , en homme et femmes , je me balladais la nuit dans les rues non éclairées , en terre battue , sans sentir le dixieme de ce que l’on sent ici en pleine journée. Les religions cohabitaient amies parce que les chrétiens étaient aussi démunis que les musulmans , parce que la religion comme drapeau etait impossible à appliquer là bas. Mais en France , vous voyez bien, ce n’est pas comme celà.

    Alors observez ce fil , défaites les arguments et constatez que d’un camp à l’autre , tout rime à dénicher dans les discours des uns et des autres , les stigmates , le drapeau , et tout concourt également à planter le sien au milieu du téhâtre de notre conflit idéologique national.

    Pourtant , il suffit d’avoir un peu d’histoire au Nord et un peu au Sud , pur comprendre ... que nous ne sommes pas faits pour nous battre entre nous , mais qu’avec un avis plus éclairé sur la condition humaine , nous pouvons désarmer les motifs de nos querelles et nous entendre.

    Mais comme au Mali ou chrétiens et musulmans sont égaux socialement , la réflexion commune ne peut se faire que si français de toutes origines se retrouvent sur un pied d’égalité , ce qui n’est pas le cas. C’est pour celà que le vecteur de l’égalité est celui qui peut ouvrir la voie du dialogue. C’est pour celà , que les femmes ont à mon sens raison de se libérer de leur peur des hommes , même si certaines s’y égarent , et de revendiquer justice et droits.

    Même si la fondtrice de NPNS rejoint Sarkozy aujourd’hui , et même si çà fait mal quelque part, c’est l’accusation de trahison qui fera le plus mal à toute la societé. Car si un systeme nous plaît pas , quel autre moyen avons nous de le changer que d’y entrer et de l’infléchir ensuite ? La seule alternative à celà ... est encore , et toujours ... la guerre. Et celle ci appartient au monde des hommes mâles , la boucle est ainsi bouclée.

    Bien à vous , GRL.



  • GRL GRL 25 juin 2007 15:10

    A noter tout de même , ce qui change peut etre depuis l’apres guerre ( 40 ) au niveau de l’information planétaire , c’est qu’un individu lambda peut etre globalement informé d’une grande quantité de situations dramatiques en une même journée . De fait , on regarde un temps au sud , un temps au nord , à l’est comme à l’ouest , on y voit tant de guerres , d’injustices et il y a tant d’occasions de prendre parti , que si l’on travaille à se tenir engagé sur un maximum de causes , on ressent vite un sentiment qu’on pourrait appeler le « poids du monde » , on regarde ses deux petites mains , et on se dit qu’on y peut rien.

    Mais personne ne connait tous les dossiers , toutes les situations de ce type , personne ne peut se prétendre engagé sur tous les fronts , tournez vous vers l’est , on vous dira que tout le monde se fout du sort des gens de l’ouest , tournez vous vers le nord , on vous dira de même à propos des conflits du sud... bref , à partir de là , il en va de la capacité de chacun à ingérer de l’information à la tonne , et nous ne sommes pas tous égaux devant celà , voire même , pas du tout faits pour celà. Le phénomene est relativement nouveau , nos parents/grands parents ne nageaient pas dans cette multitude informelle.

    Contrepartie , la futilité , l’échappatoire , le « positivisme » , Paris Hilton , pourquoi pas , mais avec ce sujet là , toute un famille de sujets futiles à l’extreme , qui ne traduisent pas l’insensibilité de ceux qui les arpentent , mais peut etre , une certaine fragilité devant la sensation de poids que je vous décris plus haut. Simplement , il y a un tas de gens que l’engagement emmerde, que la politique gave au plus haut point. Et oui , même pour la drague , vous pouvez pas etre vraiment gai et parler du Darfour à une nénette pour lui montrer que vous etes au jus , pas possible . Une femme vous plait et vous lui parleriez de mort , ... bref . Alors oui , etre legers , etre liberés de ce poids , pourquoi pas . Mais de la même façon que pour l’implication , et ben nous ne sommes , là non plus , pas tous égaux avec l’aptitude à etre légers et souriants . Certains ne peuvent pas , et d’ailleurs , il suffit d’etre concerné par un de ces dossiers brûlants , pour ne plus pouvoir prendre les choses à la légere. Mais faire semblant d’etre au dessus de tout çà , c’est aussi refuser de souffrir , de regarder ... pour les plus fragiles d’entre nous.

    Non , pas plus égaux devant la legerté que la lourdeur , nous sommes. Alors , on ne devrait pas se juger pour çà à mon sens . La gravité à ses raisons que la futilité tente de fuir. A là bonne résistance , la conscience et à l’implication de chacun ...

    Ah oui , par contre , pour ce qui est « d’utiliser » le Darfour ou quoi que ce soit d’autre du genre , comme faire valoir dans la discussion mondaine ... n’est pour le moins que l’on puisse dire , pas tres délicat. Et même c’est un bon exemple de ce que j’appellerai , la « désolidarisation du vivant » . Cà sonne à mes oreilles , euuuh , un peu comme ceci :

    « Bonjour , moi j’ai jamais pris une claque de ma vie , je ne sais pas ce que c’est de souffrir dans mon corps, d’avoir mal, et je vais vers le sensationnel parce que mon champ émotionnel est incomplet. N’ayant jamais rencontré la souffrance , je ne peux la mesurer ailleurs . Je suis né en paix , pour moi la guerre n’existe pas , même si je sais qu’il y en a. L’Irak à la télé , c’est du spectacle » ...

    oui , çà c’est typique de chez nous . Nés en paix , le plus beau cadeau qu’une nation puisse donner à un môme , et vingt/trente ans plus tard, impossible de comprendre le monde qui s’articule autour des conflits. Désolidarisé , et donc , en besoin de compenser émotionnellement , de faire celui qui est au jus , mais sur le plan social , un réel danger , même , au point de perdre l’état de paix faute d’en connaitre le prix si le phénomene de désolidarisation se généralise. Parce que désolidarisé , veut dire incapable de réagir. Et celà , les médias et les gouvernements le savent. Ils ne veulent pas , que les gens ... réagissent. L’Irak à la télé devient un jeu vidéo , le Darfour , un sujet branché , de l’émotion et du faire valoir. Entre joie , culpabilité , et sentiment de vide social. A méditer.

    Et c’est aussi , une constante de l’histoire. La paix ne peut durer lorsqu’une societé ignore la guerre et cesse de justifier , donc de cultiver sa paix , cesse de la proteger. Savoir pourquoi on est en paix peut alors etre un clé pour lier le monde exterieur au sien , sans juger ceux qui existent trop au travers des conflits du monde , sans juger ceux qui n’ont pas la résistance pour marcher un temps sur le chemin de l’horreur. Simplement respecter une tombe pour ce qu’elle est.

    Alors , oui , travailler sa vision individuelle du monde , pour pouvoir accueillir les mots et la révolte de celui qui en vient et éviter de se désolidariser du vivant , de l’Autre. Cultiver la paix en mémoire de nos peres et des temps troublés. Justifier, cultiver la paix et rester vivant.

    GRL



  • GRL GRL 19 juin 2007 15:05

    Salut à toi Orely.

    Allez , j’ose un contournement de la problématique médicale pure, pour essayer de parler de l’ancrage social d’un tel phénomène. Tout d’abord , j’ai déjà pu croiser une femme anorexique , et celà est vrai , il y a quelque chose de glaçant à la vue d’un corps décharné. Et je n’irai pas chercher midi à quatorze heures , ce qui est glaçant , c’est que le corps en question évoque tout simplement la mort. Et de plus lorsque ce corps se meut devant toi , lorsque tu devines clairement toute la mécanique osseuse d’un bassin , d’un squelette , lorsque les veines deviennent saillantes , tu as vraiment une impression d’irréel et de macabre. « Comment fait elle ? » sous entendu , ... pour vivre .

    Alors suis moi un instant , on prend l’avion , et go pour l’Afrique de l’ouest. Tu as une amie anorexique que tu voudrais aider , c’est elle que tu dois emmener, alors j’ose te dire celà, payez vous un voyage et déboulez en Cote d’Ivoire, ou au Mali par exemple. Les gens y sont si accueillants mais les critères de beauté y sont inversés par rapport à l’Europe.

    A mon avis tout est là , faire toucher du doigt nos différences à une personne souffrante qui se protege avec un argumentaire social , d’une spirale psychique puis corporelle qui peut malheureusement entrainer la mort. Cà vaut bien un voyage. Mais précisons.

    Alors , que la femme Européenne rencontre la femme Malienne . Qu’elles nouent amitié , qu’elles parlent un peu des hommes , qui là bas aiment les femmes rondes , et plus précisément , où la poitrine n’est pas un critère de beauté car elle est liée à la maternité , et donc fonctionnellement dédiée aux enfants , mais où le ventre et les fesses rebondies font tourner la têtes aux plus beaux gars , ...

    Passer un peu de temps avec l’autre , pour tenter de déraciner l’ancrage social d’un problème typiquement occidental , et completement paradoxal pour une Africaine. Laisser s’exprimer les paradoxes dans le dialogue entre femmes. Sur cet autre continent, si tu es maigre, c’est que tu ne manges pas ... jusque là , c’est pareil que chez nous , mais si tu ne manges pas , c’est que tu es pauvre et que tu ne peux pas. Et c’est ici que l’échange peut etre libérateur. Au plus tu te rapproches de la survie, au plus les formes sont joie et générosité. Alors il faut peut etre aller la toucher du doigt , cette survie , parler avec ceux et celles qui ont su s’y adapter depuis tres longtemps.

    En occident , le problème est dans la bonne/mal/bouffe. Les gros sont ceux qui se négligent ou qui bouffent de la nourriture « populaire » ( hamburger coca , le fameux duo ) toute leur vie. Et dans le continent du contraire , on ne s’interesse même pas aux fruits et légumes , même si il y en a , parce qu’avec le peu d’argent que l’on possede , n’est valorisé que le consistant , le protidique , le calorique , le riz et la viande.

    Un lien, Orely , avec le « manger pour vivre » est une experience que je tenterai volontiers si j’avais par exemple , une amie anorexique. Un échange, loin de chez nous, loin des lobbies et de la propagande, loin du regard des modistes , des hommes qui aiment les femmes lorsqu’elles ont des physiques d’enfant, loin de nos civilisations dans lesquelles, on ne veut plus grandir, dans lesquelles une femme refuse jusqu’à la mort de ressembler un jour ... à sa mère. Ces femmes anorexiques , sont entre vie et mort et paradoxalement , ce sont aussi des « immortelles » , leur rapport au temps est faussé , elles refusent de vieillir, elles n’acceptent pas que les années glissent sur elles , creusant les petits sillons , les petites signatures temporelles qui comme l’aspect de nos mains , nous racontent à l’autre , parfois mieux que par de longs discours.

    Alors une expérience , en avant pour les pays ou le temps est une philosophie , où sans patience , où sans épouser le temps , la mort devient certaine. Regarder le corps d’une femme là bas , y voir la musculature , y voir l’absolue nécessité de développer un corps puissant, et ne pas douter , parce que rien là bas ne laisse la place au doute de l’utilité de son corps, dans les rues de terre et de poussiere , sous la chaleur écrasante.

    Renouer avec la faim , dans un endroit où elle ne peut etre jugée , et y partager le plus précieux , un repas , et peut etre , recommencer à sourire... Renouer à soi ses racines humaines, pacifier avec le temps, et peut etre tenter de guérir.

    Bien pour toi , GRL



  • GRL GRL 19 juin 2007 10:53

    Lorsque l’on pense à tous les gens à petits revenus qui ont voté Sarko , et quand on voit que le premier grand mouvement annoncé est une prise de cinq points de TVA , on espère juste , qu’ils commencent à comprendre.

    Mais c’est loin d’etre évident.

    Alors juste un indice , lorsqu’on a pas d’idées précise sur la question politique , sans que çà fasse de nous des cons , il y a quand même une nette tendance à vouloir se placer , ...du coté du plus fort , ...du bon coté du bâton , ...d’etre dans le camp du gagnant ... bref beaucoup d’entres vous ont couru , pas marché , couru , juste pour « battre les vilains gauchistes » ...

    Ben , c’est cool , mais restez encore un peu avec nous paraît que c’est maintenant que vous devez rigoler.

    Et donc , amis prolos ... de droite ( c’est un peu comme communiste rentier , çà prolo de droite ) , votre ami le Rassembleur des français commence par nous rassembler ( tous ! ) autour d’une hausse de la TVA de cinq points et en plus , paraitrait , qu’elle est sociale , cette TVA ... mmm j’espere juste que vous sentez toujours concernés , parce que si çà passe , c’est bien pour vous aussi.

    Allez , le vote des prolos à droite n’est pas le sujet de l’article mais la paranthese s’impose. Tenez bon prolos de droite ! C’est le tout début ! Tenez bon ... ou rejoignez la LCR , ( mdr ) ... car c’est maintenant que vous commencerez à ... avoir besoin de la gauche.

    Allez , style c’est juste pour rigoler ... GRL



  • GRL GRL 18 juin 2007 14:14

    Merci beaucoup pour cette prise de position. Je l’entends comme vous la dites.