• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de impertinent3



  • impertinent3 impertinent3 2 septembre 2011 14:47

    Mais quand tu as moins que rien, même pour rien, tu ne peux rien acheter !



  • impertinent3 impertinent3 2 septembre 2011 11:28

    N’y a-t-il pas un autre qui se la jouais J. Jaurès en 2007 ?

    On sait ce qu’il en est advenu.



  • impertinent3 impertinent3 2 septembre 2011 11:19

    La première école qui devrait recevoir des leçon de morale est le gouvernement. Et ces leçons devraient être complétées par des travaux pratiques.

    Franchement, ils ne manquent pas d’air.

    Sarko qui, soit en tant que ministre du budget, soit en tant que président, est le personnage qui a creusé le plus le déficit de la France depuis 1945, tout premier ministres, présidents, gauche, droite confondus, parle d’équilibre budgétaire !

    Maintenant, un gouvernement qui plie sous les scandales les plus divers parle de morale !



  • impertinent3 impertinent3 30 août 2011 10:28

    C’est peut-être un peu moins hypocrite que l’état-proxénète français. Renseignez-vous !



  • impertinent3 impertinent3 29 août 2011 17:25

    Fergus, où avez-vous donc pris : "Attendez-vous dans ce cas à vous étonnez encore plus lorsque tous les grands partis de gouvernement européens auront mis en place ce système, ce qui semble être la tendance incontournable"

    Pour ne prendre que nos voisins, Espagne, GB, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Suisse (pourtant des experts en matière électorale, ils votent 8-10 fois par an eux), Italie, aucun de ces pays ne connaît de primaire ni n’a l’intention d’en faire, ni ne montre aucune velléité dans ce sens.
    Les primaires en Europe, c’est un « machin » du PS français et de lui uniquement.

    Dans un parti réellement démocratique, c’est aux membres de ce parti et aux membres seuls de décider qui doit être le ou les candidats à une élection.
    Encore, faut-il que ce parti ait des structures démocratiques effectives, que ce ne soit pas quelques caciques qui cooptent certains d’entre eux et que le vote soit régulier.

    C’est à dire, exactement l’inverse de ce qui se passe au PS ou à l’UMP, et ne parlons pas du FN, là, la transmission est héréditaire.

    Les USA connaissent les primaires, mais c’est très différent du « truc » organisé par le PS et cela correspond à une toute autre réalité historique. Relisez un peu l’histoire des USA, vous comprendrez la raison des primaires US.



  • impertinent3 impertinent3 29 août 2011 13:40

    "...Malheureusement pour vous, je pense que votre combat est perdu d’avance tant les recours aux primaires est en train de se généraliser partout dans les pays démocratiques....« 

    Les primaires se généralisent ?
    Ne prenons que nos voisins, Espagne, GB, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Suisse (pourtant des experts en matière électorale, ils votent 8-10 fois par an eux), Italie, aucun de ces pays ne connaît de primaire ni n’a l’intention d’en faire.
    Les USA connaissent les primaires, mais c’est très différent du »truc« organisé par le PS et cela correspond à une toute autre réalité historique. Relisez un peu l’histoire des USA, vous comprendrez la raison des primaires US.

     »Qui plus est, les militants ne sont pas les mieux placés pour désigner celui ou celle aui auar la meilleure capacité à séduire un peuple entier le moment venu."

    Si je comprends bien votre pensée, ce qui est important à vos yeux, ce n’est pas le projet de société, le programme qui est important, mais le choix d’une personne qui saura le mieux faire rêver les gens. C’est peut-être votre conception de la démocratie, mais ce n’est pas la mienne.
    Je n’ai absolument pas envie de rêver, j’ai envie que la justice sociale régne en France et que le pays se relève. Et si un/une candidat(e) soutient et promet d’appliquer un programme qui me parait susceptible d’atteindre cet objectif, je le soutiendrais. Mais dans l’organisation socio-politique actuelle, j’ai plus que des doutes.



  • impertinent3 impertinent3 29 août 2011 11:16

    Je trouve, au contraire, ces primaires totalement débiles.

    Dans un parti réellement démocratique, c’est aux membres de ce parti et aux membres seuls de décider qui doit être le ou les candidats à une élection.
    Encore, faut-il que ce parti ait des structures démocratiques effectives, que ce ne soit pas quelques caciques qui coopte certains d’entre eux et que le vote soit régulier.

    C’est à dire, exactement l’inverse de ce qui se passe au PS ou à l’UMP, et ne parlons pas du FN, là, la transmission est héréditaire.

    Bref, c’est le monde politique français dans son ensemble qui doit faire son aggiornamento.
    Tous à dégager., place à de nouvelles forces vives, place à une nouvelle organisation politique, place à un nouveau contrat social, place à une nouvelle constitution !



  • impertinent3 impertinent3 27 août 2011 10:32

    C’est vrai que les féministes commencent à nous les briser menu !

    Que l’on punisse sévèrement les auteurs d’un crime (viol) prouvé, absolument d’accord, je trouve même que les punitions ne sont pas assez sévères pour un crime qui, à mon avis, dépasse en horreur le meurtre : un mort est mort, la victime d’un viol va en souffrir toute sa vie.

    Mais, dans l’affaire DSK, on n’en est pas là, rien, absolument rien ne peut être prouvé, c’est parole contre parole, parole d’une menteuse avérée contre parole d’un politicien dont on sait ce qu’elle peut valoir.

    Alors que les féministes s’excitent sur cette affaire ne peut que desservir la cause des vrais victimes.
    Après tout, comme les dites féministes, nous peignent les femmes comme de petites choses fragiles, incapables de se défendre, qu’il faut obligatoirement les croire lorsqu’elles se prétendent victimes, pourquoi ne pas les mettre sous tutelle, leur affecter un ou des protecteurs, prêts à tout pour défendre leur « honneur » ?
    Pourquoi ne pas faire comme dans les pays musulmans intégristes ? La-bas, pas de plainte de viol !
    Est-ce vraiment cela que les féministes recherchent ? Pensent-elles vraiment que leurs élucubrations actuelles vont effectivement défendre les femmes victimes d’un conjoint violent, d’un employeur abuseur, d’un sadique rencontré par pur hasard ?

    Je me permets d’en douter fortement, et même de penser le contraire.



  • impertinent3 impertinent3 25 août 2011 10:17

    Je recycle un commentaire déjà fait dans un autre article, mais qui me parait toujours actuel :

    C’est entendu, notre chef génial, bien aimé leader, Seine de la pensée (on se croirait en Corée du nord ou dans la Roumanie de Ceaucescu) a, seul, tout seul, à la seule force de ses petits bras, libéré Tripoli.

    Mais quelque chose me titille, fin 2007, Sarko accueillait comme un ami, que dis-je un ami, un frère, un Kadhafi tout ce qu’il y a de plus respectable. La preuve, il avait eu droit aux fastes républicains, aux accolades et embrassades de Sarko, aux larges claques amicales du même dans le dos. Sarko voulait même lui vendre une centrale nucléaire et des rafales (il faut bien tenter de fourguer ces bidules quelque-part), et, privilège accordé aux seuls vrais amis, le droit de planter sa tente face à l’Élysée.

    Alors, comment un homme si respectable en 2007, peut devenir, en moins de 4 ans, un dictateur sanglant, un terroriste international, bref, une bête puante à abattre sans autre forme de procès ?
    Je n’oserais quant même pas imaginer que Sarko ait déroulé force tapis rouges en 2007 pour acceuillir un dictateur.



  • impertinent3 impertinent3 24 août 2011 10:09

    Je ne pense pas que cela arrivera, Bayrou n’est absolument pas dangereux pour la campagne présidentielle.
    C’est vrai, il y a quelques naïf pour y croire encore.

    D’un certain coté, cela me chagrine, parce que, même s’il fait la promotion d’une politique qui ne me plaît pas, je le tiens (compte tenu de ce que je sais) pour un honnête homme et ce n’est pas si courant que cela dans la sphère politique.



  • impertinent3 impertinent3 24 août 2011 09:53

    Lorsque vous dites :
    « 5- il confirme dans son long texte que ses dépositions concernant l’agression sexuelle n’a jamais varié. Jamais varié. »
    Vous êtes pris en flagrant délit de mensonge, parce que le texte, selon la traduction de Ru89 (http://www.rue89.com/2011/08/23/abandon-des-poursuites-contre-dsk-le-document-en-francais-218883?page=1#comment-2608915), l’original que j’ai lu également est encore moins nuancé, parle clairement de 3 versions différentes de la plaignante, trop long pour citer ici, mais j’encourage vivement les lecteurs à aller voir le lien sus-mentionné.

    Et puis, arrêtez de parler de manipulation de la part du procureur US, la justice étatsunienne n’est sans doute pas parfaite, mais elle vaut largement la justice française.
    Je pense qu’une telle enquête doit mobiliser passablement de monde, plus proche de plusieurs centaines que de plusieurs dizaines, alors, dans ces conditions, faire un montage ...

    Que l’on n’apprécie pas la politique du « socialiste » DSK (c’est mon cas), que l’on trouve qu’il se vautre dans le monde du fric (c’est encore mon cas), que l’on soit content qu’il ne soit plus partie prenante dans la future présidentielle (c’est toujours mon cas), c’est une chose. Mais ce n’est pas parce qu’il est un bourgeois pourri de fric qu’il n’a pas droit à la justice.

    À titre de rappel, une bonne partie des socialistes de l’époque avaient refusé de soutenir Dreyfuss, sous prétexte que c’était un bourgeois. Effectivement, Dreyfuss était un grand bourgeois, cassant avec les petits, imbu de lui-même et prétentieux, mais cela n’empêche pas que je sois heureux qu’il ait obtenu justice.

    Pour moi, en conclusion provisoire de cette affaire, je ne pense pas qu’il y ait eu complot, mais plus simplement une femme de chambre qui a cru flairer une bonne affaire en provoquant DSK, sans doute suite à une réflexion grivoise et déplacée (comme il a coutume de le faire) de celui-ci, pour ensuite le faire chanter. Et ce gros con de DSK est tombé dans le panneau. mais ce que la femme de chambre ne savait pas, c’est que non seulement DSK est riche, mais qu’en plus il est connu, dès lors l’affaire a dérapé et lui a totalement échappé.
    Ce n’est pas pour rien que les avocats initiaux de N. Diallo se sont désistés et que c’est un avocat connu pour être un requin (impliqué récemment dans une affaire de faux témoin) qui a repris les commandes. Mais celui-ci a peut-être misé sur le mauvais cheval. Après avoir lu l’original du rapport, et connaissant bien les USA, je suis loin d’être persuadé qu’il a partie gagnée, même dans un tribunal plus « populaire » et en majorité noir.
    Bon, l’avocat s’en consolera, après tout, c’est une pratique courante pour les avocats aux USA de démarcher les justiciables (par exemple les patients des médecins) pour examiner s’il n’y a pas matière à procès et à juteuses indemnités qui se partagent entre avocat et plaignant. Même si cela ne marche pas à tous les coups, cela reste terriblement rentable.



  • impertinent3 impertinent3 24 août 2011 06:23

    Defrance, vous devez profondément détester les Libyens pour leur souhaiter pareil malheur.



  • impertinent3 impertinent3 23 août 2011 10:09

    C’est entendu, notre chef génial, bien aimé leader, Seine de la pensée (on se croirait en Corée du nord ou dans la Roumanie de Ceaucescu) a, seul, tout seul, à la seule force de ses petits bras, libéré Tripoli.

    Mais quelque chose me titille, fin 2007, Sarko accueillait comme un ami, que dis-je un ami, un frère, un Kadhafi tout ce qu’il y a de plus respectable. La preuve, il avait eu droit aux fastes républicains, aux accolades et embrassades de Sarko, aux larges claques amicales du même dans le dos. Sarko voulait même lui vendre une centrale nucléaire et des rafales (il faut bien tenter de fourguer ces bidules quelque-part), et, privilège accordé aux seuls vrais amis, le droit de planter sa tente face à l’Élysée.

    Alors, comment un homme si respectable en 2007, peut devenir, en moins de 4 ans, un dictateur sanglant, un terroriste international, bref, une bête puante à abattre sans autre forme de procès ?
    Je n’oserais quant même pas imaginer que Sarko ait déroulé force tapis rouges en 2007 pour acceuillir un dictateur.



  • impertinent3 impertinent3 22 août 2011 11:53

    Je suis assez âgé pour m’être réjoui de la chute du shah d’Iran fin 1979. Mais ensuite, quelle désillusion, à me faire regretter le shah, c’est dire.

    Alors, tout en me réjouissant qu’un dictateur tombe, j’ai terriblement peur qu’il ne soit remplacé que par du pire.
    À cet égard, le fait que la moitié des membres du CTN sont clandestins ne me parait pas de bon augure. Et c’est de notoriété publique que AQMI (Al-Qaida au Maghreb islamique) noyaute passablement de choses dans la « nouvelle » Libye.

    J’espère vivement avoir tort.

     



  • impertinent3 impertinent3 18 août 2011 18:26

    L. Ferry, sans honte, a touché pendant des années une rémunération de 4500 euros mensuels comme enseignant à Paris-Diderot sans qu’il n’ait jamais donné même 5 minutes de cours. Tout en étant par ailleurs rémunérés pour ses activités politiques « annexes ». Le même L. Ferry a l’outrecuidance de prétendre maintenant à une retraite de l’université.

    Alors, lorsque je vois qu’il signe cette lettre, je ne peux pas m’empêcher d’émettre les plus sérieux doute quant à la immoralité, ou, à tout le moins, l’amoralité de la chose.



  • impertinent3 impertinent3 18 août 2011 18:07

    Permettez au modeste scientifique, chercheur-enseignant que je suis d’apporter son grain de sel.

    Lorsque vous dites :
    « Les méthodes globales d’aujourd’hui ne structurent pas correctement le cerveau. »
    dois-je comprendre que, parce que j’ai appris à lire par la méthode globale pure et dure, mon cerveau n’est pas correctement structuré ? À ma connaissance, ce n’est pas ce que pense mon entourage et les lecteurs de mes publications scientifiques. Mais, peut-être, fais-je preuve de fatuité.
    En tout cas, et en ce qui me concerne, la méthode globale m’a permis d’apprendre à lire couramment en quelques semaines. Aujourd’hui, alors que je dois lire beaucoup de publications, j’arrive à lire très rapidement simplement pour savoir si un texte est suffisamment intéressant pour que je me penche plus avant sur le sujet.
    Le bémol ? Une orthographe parfois olé-olé, avec de réelles difficultés pour les diphtongues, par exemple, j’hésite toujours sur l’orthographe du mot œil.

    Je constate que lorsque vous dites :
    « ...une méthode logique, traditionnelle, part du plus petit élément pour aller vers le toujours plus complexe... »
    vous vous inscrivez en contradiction absolue avec Descartes et le « Discours de la méthode », c’est votre droit le plus strict de le penser.
    Mais je dois vous dire que l’approche scientifique commence toujours par une phase analytique (du général au particulier) puis se prolonge, ensuite, par une phase de synthèse (du particulier au général), cette deuxième phase étant la plus difficile et la plus laborieuse. Les informaticiens connaissent bien cette méthode, approche analytique en premier, l’étude « top-down » et, ensuite, la construction du système en « bottom-up ».

    Maintenant, pour le « modèle » finlandais, c’est tout simplement une question de sous et d’organisation. L. Chatel peut faire tout les voyages qu’il veut en Finlande, tant qu’il méprisera le personnel enseignant et qu’il y aura des classes de 35 élèves, le système éducatif français fera piteuse image dans le monde.

    En Finlande, l’enseignement (du primaire à l’universitaire) est une profession tout à fait valorisée, qui jouit d’une grande considération publique et qui est bien rémunérée. On a, de ce fait, aucune difficulté à recruter les meilleurs. On fait confiance aux enseignants qui ne sont pas écrasés par une hiérarchie pléthoriques et coûteuse comme en France. Ils peuvent faire preuve d’initiative et d’innovation, choses impensables en France, où les enseignants sont crochés à un sacro-saint programme.

    Les classes comportent de 15 à 20 élèves, dès qu’un élève a une quelconque difficulté, il est immédiatement pris en charge par des cours d’appui personnalisés.

    Je parle de la Finlande, parce c’est un cas que je connais bien, mais je pense que c’est la même chose dans les pays scandinaves (pour rompre avec un cliché, la Finlande n’est pas considéré comme un pays scandinave).
    Il y a un abîme entre les systèmes d’éducation finlandais et français. Le système français coûte assez cher pour un résultat déplorable, ceci essentiellement à cause d’une hiérarchie pesante et coûteuse, de conditions de travail qui rebute les bons candidats.
    Le système finlandais coûte cher, mais avec de très bon résultats.

    Et si l’on en vient au résultat global au niveau de la société, il suffit de comparer les niveaux de vie français et finlandais pour en juger. Les Finlandais vivent bien mieux que les Français et pourtant dans une nature beaucoup moins riche et bien plus ingrate que la terre française.



  • impertinent3 impertinent3 5 août 2011 10:36

    "On ne pourra plus affirmer que le « pouvoir » fait pression sur la Justice, ce n’est pas le moindre des intérêts de cette enquête."

    Entre le refus d’une enquête (entraînant immédiatement l’accusation de juges aux ordres ) et l’ouverture d’une enquête, le pouvoir a choisi le moindre : l’enquête !

    C’est de notoriété publique que lorsque l’on veut enterrer une affaire, on nomme une commission d’enquête.
    Gageons que nous allons prochainement apprendre que l’enquête est délicate, qu’elle nécessite des investigations approfondies qui vont prendre du temps. Les mois (années ?) vont s’écouler et l’enquête va disparaître dans les sables mouvants administratifs.

    Bien joué, les malfrats !



  • impertinent3 impertinent3 3 août 2011 11:26

    Non seulement il nous a précipité dans cette galère, mais en plus, il est en train de fournir des armes aux gens qui ont capturés et détiennent encore des otages français (Il y a très forte suspicion que le CNT soit noyauté par al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi)).

    Remarque, c’est peut-être un deal : « je te livre des armes en Libye et tu me libère les otages durant la campagne électorale, par exemple en fin d’année, en attendant, tu prends bien soin d’eux ».

    Avant Sarko, la politique étrangère de la France, à défaut d’être toujours géniale, avait au moins de mérite d’être cohérente. Maintenant, c’est n’importe quoi, par n’importe qui !
    Par exemple, un BHLB (Bernard-Henry Levy-Botul) qui, aveuglé par son sionisme invétéré, fait feu de n’importe quoi pour démolir un Kadhafi qui n’aime pas trop Israël pour le remplacer par des gens dont le rêve est de détruire Israël. Plus con, tu meurs !



  • impertinent3 impertinent3 1er août 2011 10:19

    J’ai oublié le lien pour Bruay-en-Artois : http://fr.wikipedia.org/wiki/Affair...



  • impertinent3 impertinent3 1er août 2011 10:18

    J’ai oublié le lien pour Bruay-en-Artois : http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_Bruay-en-Artois