• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Gisyl



  • Gisyl 31 décembre 2023 17:30

    Qui êtes-vous pour vous permettre de critiquer Poutine et les Russes ? Vous êtes député d’opposition à la Douma ? Élu local en Russie ? Simple citoyen russe ? Ou plutôt quelqu’un qui s’exprime depuis son canapé français sans connaître d’autres réalités de la Russie que celles que lui ressasse la propagande des médias grand publics occidentaux ?

    La jeunesse « intelligente » qui fuit la Russie, c’est comme la jeunesse européenne payé par les vrais travailleurs pour passer des vacances Erasmus : des gens cosmopolites qui s’en fichent que des enfants meurent sous les bombes depuis 2014 dans le Dombass pourvu qu’ils puissent continuer à faire la fête.

    Moi je ne suis pas russe mais je vois la réalité d’un pays dix fois plus riche que sous le poivrot pro-occidental Eltsine qui fit bombarder son parlement et sous lequel les gens mouraient de froid. Si vous ne voulez pas de lui au pouvoir en Russie, prenez un communiste ou un nationaliste, les seuls représentés dans l’opposition russe. Il n’est pas sûr que vous soyez content du résultat.

    En tant que Français j’ai vu quatre présidents depuis 2002 mais toujours la même politique mondialiste européiste immigrationniste otaniste qui dissout mon pays dans une eurorégion par ceux-là qui prétendent donner des leçons de démocratie et de droits de l’homme à l’étranger. Quand on voit l’état de nos prisons, de nos institutions psychiatrique, de nos hôpitaux ou la diminution de notre espérance de vie, critiquer les Russes parce qu’ils vont diminuer en niveau de vie est proprement risible.



  • Gisyl 19 décembre 2023 22:28

    Est-ce trop demander aux partisans de l’Ukraine bandériste de faire un petit effort pour nous pondre un article plus long et plus convaincant ?

    Les communiqués triomphalistes, c’est comme un coq qui chante sur un tas de fumier : çà n’impressionne plus personne.



  • Gisyl 14 décembre 2023 21:40

    Le nouvel ordre mondial est terminé. Ce qui s’instaure est un ordre multipolaire, basé sur la coexistence de diverses civilisations, orthodoxes, occidentales, sinisante... pacifique tant qu’une civilisation ne prétend pas dominer les autres en incarnant le camp de la vertu, de la démocratie ou des droits de l’homme, décrétant unilatéralement qui est dans le camp du bien ou quels sont les peuples (serbes, palestiniens, russes notamment) qu’on a le droit de massacrer car ils ne sont pas dans je ne sais quelle « fin de l’histoire ».

    Il n’y a que les élites européennes qui ne l’ont pas encore compris. Ne leur en veuillez pas trop : quand on est habitué aux soirées à petits fours entre soi, on est aussi habitué à avoir toujours les mêmes habitudes de pensée et les mêmes réflexes conformistes. Nul trace d’idéologie là-dedans, juste un réflexe corporatiste.



  • Gisyl 7 décembre 2023 07:14

    Quoi de plus cohérent en effet que de se lancer dans une politique industrielle d’armement pour l’étranger quand on ne peut même plus fournir des médicaments de base ou rénover les infrastructures ferroviaires décrépites. L’histoire a montré que l’« économie de guerre », c’est aussi la pénurie pour les autres biens et services, à commencer par les produits alimentaires.

    De toute manière, on se demande avec quels capitaux, quels travailleurs, quelle énergie ou matière première ils voudraient se lancer dans de tels grands projets.

    L’Europe, c’est la paix et la prospérité qu’ils disaient...



  • Gisyl 8 novembre 2023 23:30

    Bof. Quand on constate les avancées de la Chine dans le nucléaire, dans les puces dernière génération (malgré les sanctions de Trump), dans des taxis autonomes, des industries entièrement automatisées, etc, on se demande finalement si ce n’est pas plutôt nous qui devrions les espionner. La Chine produit chaque année plus d’ingénieurs que tout le reste du monde.

    Les « menaces sur notre mode de vie » font penser à un jaloux qui se rend compte qu’il n’a plus le monopole du développement technologique et qui veut artificiellement créer un ennemi avec lequel il n’y avait aucun problème tant qu’il n’était que pourvoyeur de main d’oeuvre bon marché.



  • Gisyl 8 novembre 2023 22:34

    @juluch

    C’est une chose de donner des armes antichars ou des missiles sols-airs aux moudjahidines. C’en est une autre de donner des missiles de croisière longue portée type Storm shadow ou des missiles balistiques ATACMS. Leur guidage GPS ne peut être fait qu’à partir de satellites espion de l’OTAN et dans tous les cas de figure, c’est un acte de guerre.



  • Gisyl 8 novembre 2023 21:22

    @juluch

    Une coalition militaire qui arme, renseigne, finance et entraine un belligérant est en guerre contre l’ennemi de ce belligérant. N’importe quel spécialiste de la diplomatie et du droit international vous le confirmera. Si la Russie n’a toujours pas rompu ses relations diplomatiques avec les pays de l’OTAN, c’est uniquement parce qu’elle n’a pas envie de détruire le monde avec l’apocalypse nucléaire.

    On ne peut pas en dire autant avec les inconscients qui prétendent régenter ce monde au nom de je ne sais quel « nouvel ordre international ».



  • Gisyl 8 novembre 2023 20:56

    @Buzzcocks

    C’est vous qui voulez vous faire avaler votre révisionnisme avec cette version frelatée de l’histoire qui voudrait que c’est uniquement l’Amérique qui a gagné la deuxième guerre mondiale et que la France a été libérée des Allemands sans le sacrifice de millions de Soviétiques. Jamais Poutine n’a revendiqué la Pologne et la Moldavie (quoique la Transnitrie soit effectivement russe et la moitié de la population roumaine de ce pays pro-russe). Il a juste demandé que ces pays ne braquent pas des bombes nucléaires sur la Russie. Est-ce trop demander ? 
    Ne vous déplaise, on est pas un pays souverain quand on est membre de l’UE et qu’on a une base américaine de l’OTAN sur son sol. On ne se bat plus pour sa souveraineté nationale mais plutôt pour combattre la Russie, comme le fait l’Estonie en opprimant sa minorité russe façon Apartheid.

    Ce n’est pas la Russie qui finance des partis à l’étranger. Elle est bien trop occupée à s’occuper de ses habitants, contrairement à nos élites idéologues (on vit mieux à Moscou que dans la banlieue parisienne), c’est bien plutôt les Etats-unis qui défendent bec et ongle leur modèle décadent où les zombies consommateurs de drogues déambulent dans les rues.

    Je conchie votre soi-disante démocratie où on ne peut choisir qu’entre bonnet blanc pro-OTAN pro-UE et blanc bonnet pro-UE pro-OTAN.



  • Gisyl 8 novembre 2023 20:00

    Vous lisez trop Moon of Alabama et Simplicius76. Non pas que je ne souhaite pas la victoire des Russes mais prétendre à une défaite de l’Ukraine façon Bandera est pour le moins prématuré.

    Pour l’instant c’est plutôt le match nul qui est manifeste. Les têtes de pont sur la rive droite du Dniepr menacent la Crimée. Les villes russes d’Odessa et de Donetsk sont toujours martyrisées par la soldatesque otano-kiévienne, l’une par son occupation, l’autre par les bombardements quotidiens. Des centaines de jeunes homme meurent tous les jours victimes de la propagande pro-américaine et pro-européenne pour le régime de Bruxelles.

    Il faudra encore du temps pour que tout le monde puisse se libérer de ce carcan.



  • Gisyl 25 juillet 2023 11:44

    Tout à sa haine contre Poutine, Rosemar défend les ultranationalistes Strelkov et Prighozine.

    Pour une fois je serais d’accord avec elle : donnons-leur le pouvoir en Russie face au timoré et pro-occidental Poutine. Ce serait le meilleur moyen d’en finir une fois pour toute avec une bonne bombe atomique sur nos élites mondialistes et européistes et leur idéologie de merde.



  • Gisyl 23 mai 2023 23:08

    Le mot traître n’est pas usurpé par rapport à des gens qui préfèrent la « culture » européenne par rapport à la vie de leurs concitoyens, assassinés journellement par les génocidaires de Kiev.

    Des milliers de civils dont des enfants ont perdu la vie depuis que les fanatiques bandéristes ont pris le pouvoir à Kiev en 2014, des millions d’Ukrainiens qui ne partageaient pas la vision atlantiste et européiste du nouvel état ont dû s’exiler en Russie, ceux qui ne le voulaient ou ne le pouvaient pas ont parfois été brûlé vifs. La vie de ces gens m’importe davantage que l’opinion de je ne sais quelle intelligentsia éprise de mode de vie occidental et de l’idéologie du nouvel ordre mondial.

    Ceux qui disent que c’est de la propagande pro-russe devraient s’interroger sur le sens du mot propagande. Ceux qui disent que la place des pro-Russes est dans la limites artificielles de la Fédération de Russie sont par définition favorables au nettoyage ethnique.



  • Gisyl 25 mars 2023 14:28

    Entendre le « camp du bien » prendre la défense des enfants est risible. Combien d’enfants sont-ils morts dans ses guerres menées en Corée, Vietnam, Irak, Lybie, Serbie... ? Les Etats-Unis délivrent la démocratie à coup de B52 depuis la deuxième guerre mondiale. Y a-t-il eu un seul responsable américain inculpé par la CPI depuis sa création ? Non ?

    Bon, eh bien la démonstration est faite de l’objectivité de cette instance.



  • Gisyl 24 février 2023 20:49

    Analyse militaire très intéressante que je découvre deux jours trop tard (désolé). Si je résume bien votre pensée, les armes phares de la deuxième guerre mondiale, chars et avions, sont rendues quasi obsolètes par les missiles antiaériens et antichars portatifs du type Stinger, Manpad ou Javelin. Cette réalité aurait conduit la Russie à entamer une guerre d’attrition à long terme du type première guerre mondiale avec artillerie et infanterie modernisée, les drones en plus.

    Pourquoi pas. Il y pourtant une aporie dans ce raisonnement : la Russie ne combat pas seulement derrière son territoire, mais avec des bases à l’étranger comme en Syrie ou en Arménie. Si les Ukrainiens s’attaquent à la Transnitrie (il en est de plus en plus question) les Russes ne pourront pas défendre leurs bases et leur population avec un front à des centaines de kilomètres. Le spectacle de centaines de militaires russes prisonniers et d’une population civile promise à l’épuration ethnique serait désastreux pour cette stratégie.

    De ce fait je doute qu’une guerre d’attrition puisse faire remporter la victoire à la Russie car les relations publiques font aussi partie de la guerre. Le retrait de la région de Kharkov pouvait être interprété comme le résultat de l’imprévoyance, celui de la ville de Kherson comme une manoeuvre de retrait. L’abandon de la Transitrie ne sera qu’un clair signal de défaite. La Russie pourra continuer pendant quelques temps à grignoter du terrain dans une stratégie de première Guerre mondiale mais tout le monde y compris en Russie pensera qu’elle a perdu la guerre et ils auront raison.

    Je crains qu’il n’y ait plus le choix qu’entre la soumission à l’Occident ou le recours à l’arme nucléaire.



  • Gisyl 1er février 2023 20:27

    Il n’y a aucun souci à se faire pour l’état des finances publiques françaises puisque le gouvernement trouve encore les moyens de prêter (plus exactement donner puisque ce ne sera jamais remboursé) 3 milliards d’euros à l’Ukraine.



  • Gisyl 24 janvier 2023 12:59

    @Massada

    Lorsque ses dirigeants trahissent systématiquement le peuple, et lorsque le peuple élit toujours les mêmes idéologues, il n’y a plus de loyauté à avoir envers la France et les Français.

    Personnellement si on force à me battre j’irai me battre avec les Russes contre ses idiots de « Français ». Moi je n’ai pas oublié le sacrifice de millions de Russes pour délivrer l’Europe des Allemands. Je n’ai pas oublié non plus que les Français n’ont jamais été aussi heureux que lorsque les Russes étaient à Berlin.



  • Gisyl 24 janvier 2023 01:02

    Les Américains reconnaissent que ce sont les Etats-unis qui remportent les succès militaires en Ukraine.


    Sinon l’article est très bien et bien documenté.

    Pourtant, si les Russes disent souvent la vérité, je pense qu’ils se trompent en imaginant je ne sais quel complot anti-Russe qui se serait substitué à l’action antisoviétique de la guerre froide.

    Pas besoin en effet d’aller chercher quelque autre cause à la situation actuelle et à son aggravation que celles-ci :

    La séduction d’un modèle socio-économique occidental décadent, assis sur l’endettement et le dollar-roi mais toujours aussi influent auprès des pays en voie de développement comme l’Ukraine

    la mentalité panurgienne de beaucoup de gens en Occident, dans les élites comme dans les populations à voir ce qui ne veut pas se conformer à leur idéologie européiste et mondialiste comme un ennemi du type d’Adolphe Hitler auquel il est impensable de ne pas résister à tout prix. Invoquer « l’esprit munichois » à tout bout de champ conduit à la catastrophe aussi bien que les véritables négociateurs des Accords de Munich.

    Peut-être des sociologues devraient se pencher sur ce double aveuglement et l’analyser avec plus de science. Ce n’est bien sûr qu’un avis personnel.



  • Gisyl 18 janvier 2023 16:50

    @Bernard Dugué

    Que font ceux attachés au principe du magister dixit sur un forum citoyen et démocratique ?



  • Gisyl 18 janvier 2023 12:42

    Article très intéressant. Merci.

    On ne peut nier néanmoins qu’il a existé une civilisation européenne chrétienne.Ses manifestations architecturales, picturales ou musicales ne sont que la manifestation extérieure de cette civilisation, une « culture » au sens étroit du terme en tant qu’expression artistique ou intellectuelle uniquement. La culture au sens que lui donne Herder est plus synonyme de civilisation.

    Dans ce sens limité, la culture ne s’adressait essentiellement qu’aux élites et secondairement aux populations à des fins d’édification (je n’ai pas l’impression que les civilisations antiques étaient différentes à ce point de vue).

    Le message christique porte sans doute en lui une différence constitutive mais la civilisation chrétienne en est-elle vraiment représentative ? Ou ne s’agit-il que d’une synthèse entre l’héritage gréco-romain et l’héritage judéo-chrétien ? Seule notre modernité permettrait donc son expression culturelle « anarchique » ?



  • Gisyl 13 janvier 2023 14:00

    Oui et non.

    Croire à une pseudo-science est un acte de foi et non un acte de raison NEANMOINS c’est souvent par des biais de travers que la science et les techniques progressent réellement. Il suffit pour démontrer le fait qu’à l’époque de Galilée, affirmer que la Terre tournait autour du Soleil et non l’inverse aurait été considéré comme de la pseudo science.

    Il suffit de lire l’ouvrage du Professeur Gordon The Rise and Fall of American Growth

    pour comprendre que les sciences et les techniques tournent en rond depuis des décennies. Pourquoi ne pas aller chercher sa vérité alors ?

    Ce qui est vrai pour la science l’est encore davantage pour des faits politiques et sociaux :

    l’intégration européenne est bénéfique pour les peuples

    la vaccination est le seul remède efficace contre le Covid

     la Russie est l’agresseur de l’Ukraine

    Il n’y a pas de « grand remplacement », c’est une invention populiste

    Tous ces concepts émis par les medias grand public et par les élites parisiennes sont des constructions sociales. Qu’elles soient vrais ou fausses n’est pas la question. Qu’elle soient présentées comme une vérité mathématique où ceux qui tentent de s’en extraire sont des fous, des sots ou des victimes du complotisme est un problème.

    Lorsque l’on procède de la sorte, c’est finalement qu’on est rentré dans l’idéologie et qu’on a quitté la démocratie.



  • Gisyl 5 janvier 2023 21:36

    @Mozart
     
    "Que la Russie puisse à son tour devenir une démocratie paisible dont le seul but serait le bonheur de son peuple, au côté d’une Ukraine heureuse"

    Et j’ajouterai : vivement que les civils prorusses du Dombass et de Crimée soient victimes d’épuration ethnique. Ils ne sont pas dans le camp du bien, de la démocratie, de l’Ukraine heureuse et tout çà, donc leur vie ne vaut rien. La preuve : aucun media grand public ne parle des bombardements terroristes sur Donetsk.