• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Lavande & Coquelicots

Lavande & Coquelicots

Citoyen engagé en politique et revendiquant la possibilité, et même la nécessité, de conserver sa liberté de parole et d'analyse.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/01/2007
  • Modérateur depuis le 27/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 122 598
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 662 166 496
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Lavande & Coquelicots Pierce 12 février 2007 14:06

    D’accord avec vous concernant ces débats internes au PS ; pour autant, ce n’est pas ce qui en ressort pour la ligne politique générale du PS.

    Ce qui compte in fine, ce ne sont pas les débats internes et les luttes intestines de pouvoir, mais c’est ce qui est dit aux électeurs potentiels et aux citoyens français.



  • Lavande & Coquelicots Pierce 12 février 2007 13:58

    Je vous laisse le soin de vous y essayer : je pourrais ainsi vous répondre et enrichir le débat. De même que cette analyse des gauches, vues depuis la droite, peut être une première base de débats.

    La démocratie passe par le dialogue, et celui-ci est plus intéressant entre personnes de sensibilités différentes. Ayons la curiosité d’observer la façon dont les autres nous perçoivent. Peut-être y découvrirons-nous une autre facette de nous-mêmes.



  • Lavande & Coquelicots Pierce 12 février 2007 12:43

    Pour précision, cet article a été écrit au lendemain du discours de Ségolène Royal du 6 février, et non pas d’hier 11 février.

    L’analyse de ses 100 propositions mériterait effectivement désormais un éclairage plus spécifique. Ici, j’ai tenté une vision plus large des différentes gauches, madame Royal n’est donc pas le sujet de mon article (même si on parle beaucoup d’elle en ce moment).



  • Lavande & Coquelicots Pierce 9 février 2007 13:52

    Prétendre que Sarkozy serait l’ennemi de la laïcité relève de la mauvaise foi la plus absolue. La question qu’il pose autour de la loi de 1905 est plus intéressante.

    En 1905, les concessions faites à l’Eglise catholique ont été réelles, notamment en matière d’entretien des bâtiments religieux au titre de monuments historiques, ce qui est légitime.

    Mais aujourd’hui, la question des lieux de culte se pose. Faut-il autoriser les maires à subventionner les projets d’édification de lieux de culte, ou maintenir l’interdiction de principe ?

    Le laïcisme, c’est le refus du fait religieux.

    La laïcité, c’est le refus de l’ingérence du religieux dans le temporel, et le refus de favoriser une religion par rapport à une autre ; mais ce n’est pas le refus du religieux en soi.

    La question que pose Sarkozy est davantage celle d’une laïcité réaffirmée, sans exclusion des religions non chrétiennes.

    Et la prise de position de Sarkozy sur ce procès est logique, et clarifiante : il est clairement républicain et non communautariste.



  • Lavande & Coquelicots Pierce 9 février 2007 13:40

    De Gaulle a voulu l’élection du président au suffrage universel direct pour passer au-dessus du Parlement et du jeu des partis.

    D’où la conception de la présidentielle comme le moment de rencontre « entre un homme et un peuple », au-delà des idées politiques.

    Avec l’entrée dans l’ère de la (sur-)communication, le résultat est celui que vous décrivez. Aux citoyens de se montrer exigeants et non complaisants.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité