• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Roland Gérard

Roland Gérard

Expert en éducation à l'environnement, auteur et conférencier, cofondateur du Réseau Ecole et Nature, cofondateur du Collectif Français pour l'Education à l'Environnement vers un Développement Durable (CFEEDD) et de l'Espace National de Concertation (ENC) pour l'éducation à l'environnement et au développement durable. Toujours passionné de nature et de vie citoyenne.

Tableau de bord

  • Premier article le 09/01/2007
  • Modérateur depuis le 31/07/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 106 61 1440
1 mois 1 0 64
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires



  • Roland Gérard Roland Gérard 15 octobre 2012 15:28

    Avec les pollutions, le réchauffement climatique, la disparition de la biodiversité, les maladies environnementales...nous sommes confrontés a une nouvelle donne que l’humanité n’a jamais connue. Que l’école ne le prenne pas en compte quand elle parle de « refondation » c’est très surprenant. Oui, il y a sans doute des lobbys qui agissent, mais pas le notre je peux vous assurer, il est juste ridicule de faiblesse dans le rapport de force que nous connaissons.

    cordialement
    RG



  • Roland Gérard Roland Gérard 18 septembre 2012 10:40

    Oui, souvent il m’arrive de dire, il y a deux Éducation nationales, celle des profs avec lesquels dans l’échange, on fait des projets passionnants, pour nous et les enfants et souvent à la force du poignet et celle des bureaux de la rue de Grenelle, là haut qui jamais n’entre en dialogue avec nous !
    Pas d’environnement à la refondation de l’école, pas de ministre de l’éducation à la conférence environnementale : très cohérent en fait !



  • Roland Gérard Roland Gérard 4 juin 2012 09:07

    PRÉCISION : Décidément c’est pas facile de faire vite et juste. Il y a ce qu’on appelle au RCR, que je découvre encore, des « petites mains » mot entendu à plusieurs reprises aux Glières et ces petites mains ont travaillé pour le livre sur la création duquel j’ai reçu cette précision : « le livre »La force du collectif" a été écrit par les 5 petites mains du réseau, donc par le RCR, qui ont collecté , trié, réorganisé des propos de Charles, en accord avec lui après l’avoir rencontré chez lui, à Besançon, et avoir travaillé sur 5 heures d’enregistrement audio. Et bien sur tous les droits ont été donnés au réseau.« Le »faire ensemble" toujours lui.



  • Roland Gérard Roland Gérard 2 juin 2012 20:50

    RECTIFICATIF : J’en suis vraiment désolé je viens de rencontrer Jean-Pierre Barou d’ « indigène éditions » à la Comédie du livre à Montpellier. J’étais tout content de lui annoncer que je parlais de sa maison d’édition dans cet article et là bâche ! Je reprends un extrait de la page 24 de l’exemplaire qu’il m’a donné : « Quant à Indignez-vous  !, son ébauche naquit lors de la projection du film de Gilles Perret, Walter, Retour en résistance, hommage à Walter Bassan. Une séquence retint toute notre attention. Cravaté, Hessel martelait à l’écran : »Résister, c’est refuser d’accepter le déshonneur, c’est préférer la légitimité à la légalité, c’est continuer à s’indigner lorsque ce qui est proposé n’est pas conforme aux valeurs que nous avons essayé de faire passer à travers le Conseil National de la Résistance, sans quoi notre humanité risque de péricliter". Ensuite le livre à été construit suite à trois interviews et c’est Sylvie Crossman directrice éditoriale qui a trouvé le titre définitif. Promis la prochaine fois je creuse, croise et recroise les informations...Encore toutes mes excuses RG



  • Roland Gérard Roland Gérard 21 novembre 2011 10:31

    Merci ça bouge oui, il y avait de l’intelligence, un grand sens des responsabilités, de l’engagement, j’ai plutôt confiance.

    le « éviter de froisser » je l’ai senti comme une réflexion d’ordre général. La question soulevée me semble être : comment ne pas se censurer mais aussi comment ne pas froisser des sensibilités. Je crois qu’il suggérait juste que c’était contre productif de heurter des sensibilités. Cela suggère tout un débat sur le limites de la liberté...gros chantier !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès