• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 3212 1450
1 mois 3 105 343
5 jours 0 18 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 319 248 71
1 mois 17 14 3
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • jjwaDal marcoB12 31 août 2009 05:33

    @ Francky...
    Le GIEC fait une « compilation » de la majorité des travaux publiés « peer-reviewed » ayant trait au climat. On peut les accuser (à juste titre ou non) de franchir le pas en « affirmant » une hypothèse encore à démontrer (notre impact sur l’évolution actuelle du climat), alors que la science ignore encore, ou mésestime de nombreux paramètres (qui a mon sens peuvent largement invalider gravement les conclusions).
    Mais si la majorité des scientifiques affirment un retour du froid (quand nos émissions vont à nouveau augmenter) d’ici quelques années, le GIEC changera son hypothèse.
    Ne jamais oublié que ses fondateurs l’ont mis en place pour qu’il déclare deux choses : 1/ pas de réchauffement et 2/ Si réchauffement, pas nous. Ce qui permettait de continuer comme avant (intérêts puissants en place),plutôt que de chercher à répondre à un problème qui manifestement nous dépasse (nous n’arriverons jamais aux niveaux de CO2, à la vitesse souhaitée par le GIEC).
    Tous les lobbies des énergies fossiles et tous les gouvernements seraient ravis que le GIEC se soit vautré, n’en déplaise aux « complotistes »...



  • jjwaDal marcoB12 30 août 2009 21:31

    Pourquoi diable se soucier d’une chose sur laquelle nous n’avons aucune emprise ?
    C’est une excellente occasion pour vérifier l’opinion des uns et des autres sur le rôle respectif
    des variations solaires et de l’impact de la majoration des GES en observant à la fois le soleil et le climat. Je ne doute pas que nombre de scientifiques doivent observer en ce moment les éventuelles modifications de la couverture nuageuse terrestre et en tireront profit pour (essayer de) quantifier le rôle des rayons cosmiques dans la formation des nuages.
    Au demeurant vu l’explosion de l’émission d’agents de nucléation commis par notre civilisation, ce ne devrait pas être très simple à voir (s’il y a quelque chose à voir).
    Ceux qui pensent avoir trouvé un signal sous le bruit ont beaucoup de courage...



  • jjwaDal marcoB12 29 août 2009 18:16

    Les 160 km d’autonomie sont en conduite (hypermajoritaire) essentiellement urbaine. Elle a été contrôlée par la norme US « LA4 ». Il est étonnant de vous lire sous-entendre que vu la puissance, peu importe la masse du véhicule, sa vitesse max comme son autonomie serait connue...
    Donc le même moteur et la même batterie dans un 4x4 ou un 30 tonnes donneraient la même vitesse limite et la même autonomie ?...
    Il se trouve qu’on a toutes les preuves (voir « the oil endgame ») que faire dégringoler la masse du véhicule fait dégringoler leur consommation (véhicules classiques) et donc augmente leur autonomie.
    Les lois de la physique ne s’appliquent-elles pas aux véhicules électriques ?
    Il ne vous est pas venu à l’esprit (by the way) qu’elle était bridée à 140 km/h ?



  • jjwaDal marcoB12 29 août 2009 18:03

    « globalement le rendement est inférieur de celui du moteur thermique et génère autant de pollution sinon plus. »
    C’est passionnant, parce que cela met en pièces toutes les études faites jusqu’ici sur le sujet.
    Vous pourriez nous citer une étude (avec hyperlien, merci) où est-ce une estimation pifométrique faite au comptoir ?



  • jjwaDal marcoB12 29 août 2009 13:18

    Passons vite sur le point capital qui est de découvrir en 2009, ce qu’il fallait faire dès le premier choc pétrolier (plus de 30 ans déjà).
    Découvrir en 2009, que le kwh ou la tep la plus économique et la plus écologique est celui qui n’est pas produit et consommé, montre la maîtrise du volet « énergétique » par l’élite décadente qui prétend nous donner des leçons.
    On sait que le développement des renouvelables seraient à zéro en France sans l’injection européenne (directive climat-énergie). Espérons que cette nouvelle « tape dans le dos » sera profitable aux Etats membres...
    On est encore cependant dans le cadre de « soins palliatifs » sur un système économique fondamentalent ubuesque.
    On fonce toujours dans le mur, et on nous propose de ralentir un peu, c’est tout...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité