• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 3213 1449
1 mois 3 106 342
5 jours 0 12 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 319 248 71
1 mois 15 12 3
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 26 avril 16:51

    C’est un chiffre sorti du chapeau par quelqu’un qui peut avoir des conflits d’intérêts majeurs à soutenir ce chiffre. Vladimir Pozner qui connaît la Russie depuis bien plus longtemps (et sans doute beaucoup mieux que lui) indique dans une conférence que le ressentis général des russes contre les USA avait en 2018 atteint un point critique jamais rencontré pendant la guerre froide. Or clairement le refus obstiné d’un accord mutuellement profitable pour les deux partis (les accords de Minsk) ont la signature des USA. On peut douter que l’essentiel de la population ne soit pas derrière cette opération militaire. Par ailleurs, ce milliardaire était une des cibles du gouvernement Trump et est à l’étranger (Londres) pour être soigné d’une leucémie qui pourrait l’emporter à brève échéance.



  • jjwaDal jjwaDal 25 avril 16:30

    @doctorix, complotiste
    S’il n’y avait que celles des peuples, ça n’irait pas bien loin, mais il y a la leur et là.
    A la lecture d’un des derniers billets de Pablo Escobar, il apparaît assez clairement que l’OTAN avec ses grosses papattes ne peut qu’avoir contribué de façon majeure au coulage du « Moskva ». Si c’est la conviction russe alors eux savent avant nous qui’ls sont en guerre contre l’OTAN et ça ne va pas rester bien longtemps un conflit militaire isolé à l’Ukraine. Economiquement on va bientôt voir en caisse que c’est un conflit mondial. Macron n’est rien du tout dans tout cela.
    Je crois qu’on gagnerait à faire par précaution quelques provisions pour l’hiver...



  • jjwaDal jjwaDal 24 avril 20:43

    A ceux se demandant bien pourquoi les russes sont si nerveux à l’idée d’une Ukraine dans l’OTAN, il n’y a qu’à voir le calme olympien des USA quand la Chine discute un accord de sécurité (non détaillé) avec les îles salomon qui d’après la carte n’ont pas exactement une frontière commune avec les USA. Réponse très énergique prévue si par erreur une base militaire chinoise ou des matériels devaient y être stationnés.
    Faites ce que je dis, pas ce que je fais (ils ont 800 bases dispersés sur la planète y compris non désirées).

    Aucun lien bien sûr avec le fait que les USA ont une armada aéronavale dans la région alors qu’on attend toujours l’équivalent russe ou chinois au large des côtes de Floride bien sûr...



  • jjwaDal jjwaDal 24 avril 20:06

    @pipiou2
    Vous avez à la fois raison et tort. Nos émissions de CO2 sont un marqueur de nos consommations énergétiques. Qu’est-ce que l’énergie sinon la capacité à ne pas laisser notre environnement dans l’état où nous l’avons trouvé. Plus on consomme d’énergie plus on émet de CO2 avec nos sources actuelles et plus on pollue (la pollution dûe au charbon est marginalement dûe au CO2, même s’il est un émetteur important par ex).
    Mais remplacez les hydrocarbures par des panneaux solaires + éoliennes + batteries et vous allez faire exploser la demande en métaux, donc en exploitations minières et allez donc vous renseigner sur l’impact environnemental majeur de ces usages de la nature...
    Utilisez de l’électronucléaire et résolvez le problème des déchets mais vous aurez encore l’impact des conséquences de la consommation d’énergie.
    C’est bien l’effondrement de la biodiversité et la pollution multiforme (des micro plastiques aux imposteurs endocriniens) qui nous impacte avec certitude maintenant et qui sont des certitudes absolues.
    Ainsi passer aux véhicules électriques ne résoudra en rien nos problèmes, moins de CO2 ici mais plus d’exploitations minières et tous les inconvénients majeurs d’avoir tous une résidence secondaire occupée en moyenne une heure par jour dont le coût de fabrication et d’utilisation est phénoménal pour le service rendu.
    Il faut 40 « métaux » différents pour faire un portable (une mine à chaque fois) et tout le monde veut surfer en pleine nature, donc ajouter les bornes 5G, l’énergie pour les serveurs 34/7/365 etc...
    Pour ça que viser en soi la diminution du CO2 ne mène à rien surtout que nos simulations à un siècle valent peu de choses.
    Il faut radicalement changer nos modes de vie. Les conserver en l’état en émettant bien moins de CO2 ne résoudra rien du tout.



  • jjwaDal jjwaDal 24 avril 17:18

    Pour ce qui est du « vaccin » anti covid on sait maintenant que la 3ième dose ne fait effet sur la réduction du risque d’hospitalisation que 3 mois. Oser parler de protection dans ces conditions c’est probablement avoir une TV chez soi ou lire les médias de masse.
    La hausse du taux de CO2 est en bas de liste de nos problèmes pour de nombreuses raisons. L’une d’elle est la lenteur de la réponse de l’environnement, la seconde est que les estimations à la fin du siècle et au delà résultent uniquement de simulations numériques qui pratiquées sur les 30 dernières années observées divergent (à la hausse) des observations et donc l’erreur de leurs prédictions grandit avec le temps. Faire une moyenne n’y change donc rien sinon qu’on sait que le problème est probablement substantiellement exagéré (en terme de température moyenne) à échéance d’un siècle. Pire : croire nos simulations nous disant qu’un degré de plus ou deux donnent tels déficits hydriques ici et tels excédents là relève de la boule de cristal. Dis autrement, personne ne peut prouver qu’un monde plus chaud de deux ou trois dégrés est un monde moins vivable que le nôtre.
    Se souvenir que notre monde est bien plus chaud que lors de la dernière glaciation et cela l’aide à supporter 7 milliards d’humains.
    Le troisième chiffon rouge que je vois est la « menace Poutine » qui va nous envoyer un peu plus dans les décors par des choix et des réactions désastreuses. On a claqué nos économies pour la gestion imbécile d’une épidémie tout sauf majeure, on l’a fait avec des panneaux solaires et des éoliennes qui sont des goufres financiers et écolo seulement dans la tête des bobos et on va le faire en faisant flamber le coût de l’énergie en réduisant la fourniture d’hydrocarbures sur le marché mondial (ce qu’on achetait aux russes sera introuvable sur le marché et donc rareté implique prix en forte hausse).

    Il y a en d’autres comme le risque terroriste qu’on ressortira le temps venu, même si le risque de mourir d’un acte terroriste est 1 million de fois moindre que celui de mourir du cancer. Plus c’est gros plus ça passe, il suffit de répéter le message...
    Est-ce de l’imbécilité, de l’opportunisme, un agenda ? Je dirais les trois, mais faire la part des choses me demandera encore un peu de temps.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité