• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 27 3212 1450
1 mois 3 105 343
5 jours 0 18 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 319 248 71
1 mois 17 14 3
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • jjwaDal jjwaDal 16 mai 16:48

    @SEPH
    La réponse est simple me semble-t’il et je l’ai esquissé plus haut. Il faut du temps pour la livraison de nouveaux matériels, du temps pour former le personnel ukrainien, des soldats pour les utiliser et donc tout temps gagné est du temps précieux. Scott ritter disait très récemment que si la Russie tarde trop elle sera face à un problème ingérable dans le cadre d’une « Opération Spéciale » et devra décréter probablement la mobilisation générale.
    L’armée Ukrainienne n’est manifestement pas regardante pour embaucher et la promesse de Zelensky d’avoir un million de combattants (contre moins de 150 000 côté russe) et un matériel dernier cri sortis des stocks de l’OTAN en Europe, imposerait en cas de prolongement l’entrée en guerre de l’armée russe « au complet ». Les buts de guerre et l’implication de l’OTAN pour éviter un désastre absolu en Ukraine changerait la nature de ce conflit.
    Mais c’est surtout la perspective ouverte de retrouver un face à face déjà connu (la crise des « Pershing » et des SS-20) entre missiles bien trop proches, capables de toucher une cible en moins de 10 minutes à l’époque, rendant l’identification de fausses alertes très difficile qui va se reposer à nouveau dans un contexte d’hypervélocité de ces nouveaux matériels. On estime que ces nouveaux missiles nucléaires mettraient moins de 4 à 5 minutes à toucher une cible, rendant possible une frappe préventive capable de priver largement l’adversaire d’une partie de son arsenal et de ses capacités de riposte. D’où la tentation d’automatiser les tirs avec l’I.A. et la perspective d’une erreur informatique déclenchant une salve nucléaire, sans qu’aucun humain ne soit capable de l’arrêter. Ce n’est pas par caprice que les russes exigent que l’Ukraine soit un Etat neutre, c’est pour nous assurer à tous une assurance-vie.
    Les grands médias européens ne l’évoquent jamais, mais le discours US sur une attaque nucléaire préventive pour « désarmer » la Russie est récurrent en politique outre-atlantique. Les Russes sont sûrement paranos, mais ils ont beaucoup d’excuses pour ça.



  • jjwaDal jjwaDal 15 mai 20:50

    @Captain Marlo
    Vous n’avez rien compris. Répétez après moi « L’Europe, c’est la paix, l’Europe c’est la paix ». Vos paupières sont lourdes, non ?.... A part ça J. Baud rappelle dans une de ses vidéos que Josep Borell (un vague ministre des affaires étrangères de l’U.E.) a déclaré que l’unique solution à la crise Ukrainienne serait militaire.
    On sent confusément que l’U.E. avait enterré les accords de Minsk II et renoncé à toute pression sur l’Ukraine depuis un moment déjà...



  • jjwaDal jjwaDal 15 mai 20:43

    Pour le second la réponse coule de source. Les forces russes étant en train de se faire botter le derrière, le cessez le feu est destiné à leur permettre de faire venir des troupes fraiches pour que les combats puissent continuer au moins quelques mois, le temps que la méga commande de matériels de guerre à destination de l’Ukraine soit accepté par le congrès.

    Pour le NYT, vu que le WaPo est la propriété de Bezos, ils ont peut-être reçus officieusement une offre alléchante d’Elon Musk et si le rachat de Twitter se confirme, avoir un sérieux décalage avec la réalité pourrait nuire à leur image, qui sait ?...



  • jjwaDal jjwaDal 15 mai 10:25

    @charclot
    Vous savez bien que « les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ». L’aide massive à l’Ukraine (faute d’avoir choisie en amont la solution diplomatique) peut impliquer qu’une « Opération spéciale » est insuffisante pour aboutir aux buts de guerre. De là, mobilisation générale et avec 2 millions d’hommes équipés, l’Ukraine est totalement détruite si on n’intervient pas avec les forces de l’OTAN. De là conflit d’une toute autre ampleur et comme on a pris la très mauvaise habitude de ne pas écouter ce que disent les russes...
    Comme disait Tulsi Gabbard, « certains ici sont prêts à une frappe nucléaire préventive, pour ... sauver la démocratie en Ukraine, alors que nous y passerions tous... ».
    Le format de l’opération russe impliquait dès le départ aucune intention d’annexer l’Ukraine et encore moins d’aller plus loin. Leur niveau d’engagement est très en dessous de ce qu’il aurait fallu. Mais puisqu’ils savent qu’aucune solution diplomatique ne leur sera offerte, ils iront jusqu’au bout de leurs objectifs.
    Vous savez qu’en cas de guerre nucléaire il est préférable d’être proche de cibles probables, car en quelques heures il n’y a plus d’électricité, plus de gaz, destruction généralisé des infrastructures (mécaniquement et thermiquement via onde de chaleur et incendies), eau de nos réservoirs devenant radioactive en quelques jours. Et si vous avez quelques conserves et réserves d’eau, vous avez l’hiver nucléaire qui arrive derrière (plus de soleil en plein jour), sans moyen de se chauffer pour des années (donc plus de récoltes).
    On a été vers les deux premières guerre mondiale en myopes qui pensaient faire une promenade de santé. Là c’est en aveugle et en crétins que nous sommes que nous irions à l’abattoir.



  • jjwaDal jjwaDal 15 mai 06:03

    @Martin
    Conflit compliqué, mais même si votre thèse était exacte et sur le plan géopolitique cela se tient, j’y verrais peu de différences dans ce cas avec le sort réservé à l’Irak et aux irakiens par les USA. Qui se souvient des conditions de création du Koweit et du facteur déclenchant de la première « guerre du Golfe » ? Qui a oublié l’histoire des « AMD » pour remettre ça en 2003 et les USA y sont encore 19 ans plus tard et pas pour la démocratie qu’ils n’ont apporté ni au Vietnam, ni en Libye, ni en Afghanistan, en Syrie, malgré un bilan humain à chaque fois lourd pour des résultats pitoyables.
    Il crève les yeux que les multiples interventions US ne se font pas pour la démocratie, vu qu’ils s’entendent fort bien avec les pires régimes qu’ils ont parfois mis en place en remplacement de gouvernements de gauche (souvent) légitimement élus.
    Deux experts US, peu soupçonnables d’être « Poutiniens » (un terme imbécile qui ne signifie rien), nous disent que cette « Opération Spéciale » est sur la trajectoire de conduire à la mobilisation générale en Russie (De l’ordre de 2 millions de soldats) et le déclenchement d’une guerre qui pourrait très facilement basculer vers un conflit direct OTAN/Russie ouvert et majeur sur les cendres de l’Ukraine.
    Au lieu de bêler tous pour la « justesse » des combats d’un camp ou de l’autre, on devrait exiger de nos gouvernements l’arrêt de l’escalade et retour à la case « départ » qui était rappelons le la mise en application des accords de Minsk II, voire la discussion sur un accord de sécurité global tenant compte aussi des souhaits de la Russie. On ne dialogue pas seulement avec ses amis mais aussi ses adversaires d’un jour, sinon on risque de finir dans la poubelle de l’histoire.
    Après s’il apparaît qu’une guerre éventuellement nucléaire est préférable aux accords de Minsk II (ou un variant), so be it...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité