• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bigglop

bigglop

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 18/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 1457 62
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites






Derniers commentaires



  • bigglop bigglop 13 juin 2013 00:36

    Sur les drones :
    La France serait sur le point d’acquérir des drones de surveillance Reaper  (fiche Wiki) après avoir failli acheter, sous l’influence de Dassault des drones Héron israéliens.

    Sur l’affaire PRISM-NSA-Obama :
    Mais en France, cocorico, nous avons le pack EAGLE fabriqué par Amesys-Qosmos qui a été vendu à la Libye de Kadhafi, la Tunisie de Ben Ali, au Maroc, au Qatar et même un temps à la Syrie pour la surveillance de l’internet et des opposants.
    Les hackers de Reflets.info en ont identifié un déployé en France



  • bigglop bigglop 8 juin 2013 18:43

    Merci @AJH pour cet article, peut-être un peu trop condensé pour ceux qui ne connaissent pas le sujet.

    Les problèmes viennent des politiques qui ont favorisé cette construction européenne non démocratique.
    A l’annonce du décès de Pierre Mauroy, les zélites se précipitent ventre à terre pour l’encenser tout en ’’oubliant’’ qu’il a participé à la dérégulation des activités financières, à l’imposition du modèle de banque universelle (Jacques Delors) en 1983, 1984.

    Progressivement, par cette construction européenne, nous avons abandonné tout ce qui fait la souveraineté d’une nation : la création monétaire, la politique économique, le pouvoir législatif (directives et règlements européens, CJUE).

    En adoptant en 2008, le traité de Lisbonne par la seule présence massive abstentionniste des parlementaires socialistes, nous avons été soumis à l’idéologie néolibérale, malgré un vote négatif en 2005 sur le TCE.
    Notre soumission s’est aggravée par l’adoption du TSCG, du MES qui nous livre pieds et poings liés aux conseil, commission européenne.
    L’adoption des Six et Two Packs nous met sous la coupe, la surveillance, le contrôle des institutions européennes sans marge de manoeuvre quoique en dise Hollande e son gouvernement. Nos Lois de Finances (budgets) sont soumis ex-ante au contrôle de la Commission qui peut édicter des ’’recommandations’’ (ordres) pour les modifier sous peine de sanctions. De même, une procédure européenne pour déficits excessifs, imposera des réformes structurelles (austérité) pour bénéficier des financements du MES.

    Aujourd’hui, cette dette est devenue irremboursable, même si nous avons des taux très bas, sinon négatifs compte tenu de l’inflation.
    Le défaut sur la dette accompagné d’un audit sur la dette illégitime devient de plus en plus inévitable.
    Cette solution, entrainera un défaut contraint, désordonné des membres de la zone euro et ce sera une opportunité pour remettre en cause :
    - la construction européenne telle qu’elle existe
    - le fonctionnement de la BCE
    - l’Euro monnaie unique qui devra être transformé en monnaie commune, les monnaies nationales (Franc, Mark, Lire...) reprenant cours à l’intérieur d’un Bretton-Woods européen, sous forme d’un Bancor européen.
    Le risque de change sera très limité car le change monnaies nationales-euro sera du ressort de la BCE, et l’euro commun sera la devise pour les échanges internationaux.
    - si la solution précédente est écartée, l’Euro disparaitra ou se décomposera en un Euro-Nord et un Euro-Sud.

    Hier, le FMI, dans un courrier confidentiel qui a fuité, a reconnu qu’il avait commis des erreurs majeures dans la gestion de la dette grecque (et pour d’autres pays) tout en réglant ses comptes avec l’Union Européenne et plus particulièrement avec la BCE et la Commission.
    Ces ’’erreurs’’ ont été provoquées par l’utilisation de multiplicateurs budgétaires erronés et de la théorie très partisane de Reinhart et Rogoff et ici
    Article de Jacques Sapir

    Enfin, du 16 au 18 juin, l’Union Européenne doit se prononcer sur une négociation (déjà commencée depuis 1990) d’un Grand Marché Transatlantique USA-UE qui serait dirigée par JM Barroso.
    Vous connaissez : ’’la concurrence libre et non faussée’’, ’’la libre circulation des capitaux...’’, donc la ’’globalisation heureuse’’ ou plutôt la tutelle bienveillante US sur l’UE.
    Réactions :
    Contrelacour
    Gérard Filoche
    Parti de Gauche

    La pétition Avaaz

    2013, année de tous les dangers



  • bigglop bigglop 7 juin 2013 22:44

    Dugué, ne vous ’’inquiétez’’ pas, le futur accord de Grand Marché Transatlantique USA-UE 
    normalisera toutes les procédures de sécurité et la répression de citoyens pensant par eux-mêmes



  • bigglop bigglop 7 juin 2013 22:16

    Merci @Bernard Dugué pour cet article car Obama n’est pas le démocrate que les divers story-telling veulent nous faire croire.
    Aujourd’hui, il est toujours inquiété pour des écoutes téléphoniques illégales de journalistes d’Associated Press, des contrôles fiscaux sur le Tea Party, sur des dissimulations d’informations sur l’attaque du consulat de Benghazi

    En France, le secret défense est une chape de plomb.
    En effet, Amesys-Qosmos a développé un pack harware-software nommé EAGLE qui permet l’espionnage de l’internet, des communications téléphoniques en utilisant le DPI (deep packet inspection).
    Ces packs ont été fournis à la Tunisie de Ben Ali, la Libye de Kadafi, au Maroc, à la Syrie, au Qatar.
    Ainsi, ces outils permettent une surveillance massive de l’Internet et des opposants tout en permettant leur arrestation.

    En France, un Eagle de surveillance a été identifié par Reflets.Info

    Il faudrait en parler à Sarko, Guéant, Longuet, Takkiédine, hollande et consorts, mais je doute que vous obteniez des réponses.



  • bigglop bigglop 6 juin 2013 03:42

    L’émission de C dans l’air a été (comme d’habitude) un enfumage complet.
    En effet, l’affaire Tapie/Adidas/CL a été une immense magouille politico-financière dans laquelle tout le monde a trouvé son intérêt. Les accords fiscaux ne sont que des contreparties dans ce système mafieux.

    Tout a commencé à l’époque de Mitterrand/Bérégovoy par une arnaque sur les héritiers de la société Adidas, la suite sur le blog à lupus

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité