• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Comeau-Montasse

Comeau-Montasse

Habitant de la Drôme des collines.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 13/12/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 28 62
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions






Derniers commentaires



  • Comeau-Montasse Comeau-Montasse 16 décembre 2014 06:03

    Merci pour ce retour argumenté et qui prend le temps de se développer.


    Sur ce fil de discussion, la forme des participations en dit au moins autant, y compris sur le fond de ce débat, que les propos eux-mêmes.




  • Comeau-Montasse Comeau-Montasse 15 décembre 2014 15:04

    Les enfants de Bill Gates sont des privilégiés.


    Ils n’ont pas nécessairement besoin d’une aide de la nature de celle que j’évoque et qui concerne plutôt les enfants hyperactifs (en croissance constante) à l’attention inconstante pour lesquels le cours magistral donné à tous n’atteint pas son objectif.

    Sinon,feuilletez les livres et vous verrez que le conditionnement n’a pas attendu la vidéo pour exister.

    Par ailleurs l’enseignant a actuellement les moyens (je le fais) de réaliser ses propres capsules vidéo, sans pub, sans conditionnement.
    Et les plateformes collaboratives (telles que geogebratube https://tube.geogebra.org/&nbsp ;par exemple pour les animations en géométrie) permettent de mettre en commun les réalisations ce qui démultiplie le travail de chacun et rend possible des bases de ressources analogues en vidéo à celles réalisées par l’association sesamath pour le manuel (http://manuel.sesamath.net/?&ticket=5298abfd88f60a96e9be7b9da943f6a5499e8adb6e160) et les ressources d’exercices et d’aide en ligne http://mathenpoche.sesamath.net/&nbsp ;(gratuites et sans pub) 

    Ressources qu’utilisent peut-être les enfants de Bill Gates ... avec la modération qui s’impose

    Retroussons les manches !

    * Il existe dans un cycle de formation en ligne auquel je participe (« Enseigner et Former avec le Numérique » de l’ENS Cachan) des équipes qui travaillent sur ce type de projet et dont l’objectif est de constituer de telles banques de ressources.


  • Comeau-Montasse Comeau-Montasse 15 décembre 2014 14:46

    Votre réaction est intéressante


    Elle témoigne bien du fait que 
    * l’écrit est survolé 
      Ce que vous citez de mes propos ne correspond pas à l’article encore moins à mes commentaires.
    * nous vivons dans un temps accéléré qui produit des réactions réflexes d’une nature assez extrême. 

    La vidéo a une place dans la vie des élèves
    il ne s’agit ni de la rejeter, ni d’en faire LE moyen pédagogique par excellence.

    J’ai mis ici en avant UNE de ses caractéristiques en rapport avec le ralentissement du temps de la prise d’information.
    Et bien évidemment un article 
    que je vous laisse écrire
    peut montrer tous les dangers qu’elle contient et que son utilisateur doit prendre en compte.


  • Comeau-Montasse Comeau-Montasse 14 décembre 2014 11:42
    Si on fait un petit sondage en France
    une infime minorité souhaiterait revenir 60 ans en arrière 
    au temps des épiceries où l’on faisait pourtant sympathiquement la queue en bavardant avec des gens que l’on connaissait.

    Le temps « perdu » était immense
    et pourtant si riche

    Mais c’est un fait
    peu souhaiteraient revenir à une époque où le loisir était la portion congrue du quotidien.

    Il faut bâtir un projet à partir du possible
    les personnes
    l’environnement
    les conditions actuelles de vie

    A chaque gain il y a une perte qui l’achète.

    Nous avons gagné en confort
    et en paresse
    nos sens sont éveillés à certains stimuli (compétences à chercher chez les jeunes et dont certaines sont inaccessibles aux vieux)
    nous en perdons d’autres.

    Ce sont les conditions de départ 
    pour la construction de demain.

    utilisons notre insatisfaction
    (voir notre désespoir)
    pour bâtir un réel ... a minima supportable.

    ______
    A propos de « vous avez tout faux ... »

    c’est le système scolaire (français) qui fait croire 
    à force de ne pointer et noter que l’erreur ou la faute
    que l’on peut
    « avoir tout faux »
    chaque jour dans la classe
    je tente de persuader mes élèves que c’est impossible

    ll y a toujours quelque chose de juste dans une affirmation sincère (non jetée au hasard)



  • Comeau-Montasse Comeau-Montasse 14 décembre 2014 11:15

    Nous avons deux options

    - Le village gaulois (résister, ignorer, taper dedans)
    - L’appropriation (détournement sabotage, dirons d’autres)

    Je suis persuadé que la première solution ne peut que temporairement protéger une élite.

    Absolument d’accord avec le constat d’une industrialisation de l’enseignement
    qui vise 
    avec des outils d’intrusion mentale (la vidéo le fait très bien)
    à accélérer les processus de conditionnement.

    Il faut faire dévier cette trajectoire
    en s’appropriant les outils qui font partie (pour longtemps ?) du quotidien des « petits d’homme »
    de manière à 
    - habituer à des usages moins intrusifs, en permettant une maîtrise de celui qui les utilise (vidéo courte)
    - en les insérant dans une pratique qui intègre d’autres démarches et outils donnant plus de contrôle au « sujet » qu’à l’émetteur.


Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité