• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > 2021 : bonne année, bonne santé, ... bonne vaccination ?

2021 : bonne année, bonne santé, ... bonne vaccination ?

 

Voici maintenant presque une année que nous vivons une situation sanitaire anxiogène et très difficile pour la plupart d’entre nous. Nous avons à faire face à une pandémie virale qui met surtout en danger la vie des plus fragiles, par leur âge ou leurs problèmes de santé pré-existants. La gestion anarchique, mensongère et criminelle de la crise par nos gouvernants durant le printemps, puis cet automne et maintenant durant l’hiver, n’a bien évidemment fait qu’aggraver le désarroi général et la situation matérielle de millions de nos compatriotes. L’espoir, qui a fini par renaître avec l’apparition de vaccins, se trouve cependant tempéré par l’apparition de « variants » du virus et la persistance de questions importantes sur les vaccins eux-mêmes.

Covid-19 : « grippette » ?

2020 : un mortalité très supérieure à la moyenne 1975 -2019 (comprenant la sévère épidémie de grippe H1N1 de 1978 et la terrible canicule de 2003)

Impossible de nier la gravité de la pandémie virale actuelle, même en tenant compte des difficultés de comparaison objective entre les dégâts faits depuis près d’un an par la covid-19 et ceux faits annuellement par la grippe. La grippe, en France, c’est chaque hiver au moins 10 000 morts malgré l’existence d’un vaccin assez largement partagé, et tout le monde médical s’accorde donc à dire que la grippe est une maladie très sérieuse, intrinsèquement grave ! Et toute comparaison avec la létalité d’autres pathologies pour prétendre le contraire est ici déplacée, irrecevable !

Le nombre de décès imputés au coronavirus Sars-CoV-2, plus de 70 000 en France actuellement, est difficilement contestable dans son ordre de grandeur, même si on peut imaginer que les « autorités » n’ont pas hésité à forcer parfois le trait en étiquetant « covid » des décès dans lesquels le Sars-CoV-2 n’avait pas grand-chose à voir. Mais cela ne peut-être qu’à la marge, les chiffres de l’INSEE montrant indéniablement une forte sur-mortalité en France en 2020 par rapport à 2019.

La covid-19 est donc une maladie grave, tout autant ou plus que la grippe, et certainement pas une « grippette ». Notons de plus qu’on ne sait pas grand-chose de l’évolution dans le temps de la covid-19, certains n’ayant prédit cet été qu’un « rebond épidémique automnale » alors qu’en ce mois de janvier, le virus et des « variants » font encore des dizaines de milliers de morts de par le monde. C’est le cas surtout des pays « occidentaux » victimes d’une mondialisation capitaliste effrénée et notamment de la France, où l’euro-austérité, appliquée avec zèle par nos gouvernements successifs depuis 2 à 3 décennies, a mis notre système de santé dans un état lamentable.

Covid-19 : quelles armes ?

Recenser les armes dont disposent les médecins et la médecine contre la covid-19, c’est recenser les armes dont on dispose (devrait disposer) contre les maladies virales en général et leur transmission :

  • Limiter la diffusion du Sars-CoV-2 à travers la planète en limitant les déplacements internationaux : c’est hors de portée actuellement sauf à fortement « contrarier » la mondialisation capitaliste !
  • Se conformer aux injonctions de « bonne conduite », appliquer les « gestes-barrière » : c’est important mais la vie en société met des limites, ne serait-ce que dans le temps, à ces pratiques « inhumaines »
  • Confiner ou semi-confiner (couvre-feu) les populations : c’est partiellement possible, partiellement efficace mais ça se heurte, assez vite, aux nécessités économiques et sociales de fourniture et d’acheminement des biens « essentiels » à notre vie. On l’a expérimenté pour de bon ces derniers temps : les travailleurs sont indispensables à la bonne marche de la société et indispensables… à la poursuite des profits ! Pas question donc de les confiner, eux !

 

  • Reste la question du soin, des soins, très divers dans leurs formes : éducation, prévention dont la vaccination, traitements médicamenteux, soins non médicamenteux très divers, médecine d’urgence et parfois de réanimation. Force est de constater que la « stratégie » de nos gouvernants (et de leurs conseillers scientifiques) se résume à s’adapter de façon opportuniste, presque au jour le jour, au déroulement « naturel » de la pandémie, en préservant toujours et avant tout les intérêts des grands groupes financiers. D’où leur mépris affiché pour les différents traitements médicamenteux proposés, d’où le lamentable feuilleton du printemps sur la nécessité (pourtant évidente) ou non des masques et de leur port, d’où la psychose entretenue sur le manque de lits de réanimation alors qu’ils en sont tous objectivement responsables, d’où enfin la promotion d’un « remède miracle » (et juteux pour certains), le vaccin !

Covid-19 : Vaccinons-nous… et demain…

Les médias ont fait grand bruit, dès le début de l’automne, d’un vaccin « révolutionnaire », anti-covid-19, que différents grands groupes capitalistes, notamment états-uniens, ont « pré-vendu » aux Etats bourgeois sans donner aux scientifiques, aux médecins et au public français aucun véritable élément permettant d’en vérifier scientifiquement la validité. 

La vente par le PDG de Pfizer de ses actions lors de l’annonce de l’efficacité de son vaccin fait les gros titres jusque dans la presse économique

Le premier effet produit de ces effets d’annonce a été de faire monter les cours boursiers des mastodontes de Big-Pharma. Avant même toute autorisation de « mise sur le marché » (expression qui exprime bien le scandale de la santé en régime capitaliste.. !), des millions de doses ont été achetés par l’Union européenne et l’Etat français. Qu’on ne vienne pas nous dire que ces acquisitions se sont faites par unique souci de disposer rapidement des vaccins : le lamentable retard mis à démarrer la vaccination de nos compatriotes, faute d’avoir mis en place les dispositions pratiques nécessaires, prouve le contraire !

Entendons-nous bien : il n’est pas question ici de rejeter le principe de la vaccination, bien connu depuis les travaux d’avant-garde de Jenner, Pasteur et Koch, et dont l’efficacité a été prouvée sur nombre de maladies graves que la vaccination a permis d’éradiquer ou de fortement neutraliser. C’est ainsi que la campagne de vaccination contre la variole, qui faisait environ 2 millions de victimes par an, proposée à l’OMS par l’URSS en 1958, a permis l’éradication de la variole et la vaccination a pu être suspendue en 1979 !

Notons que comme l’ensemble des nations, la Russie, Cuba socialiste ou la République populaire de Chine, tant diabolisés par nos medias, vaccinent massivement leur population contre toutes les maladies dont la prévention est possible, et que la vaccination anti-covid-19 y est (ou va y être) lancée à grande échelle.

Les différents types de vaccins contre le covid-19 selon leur fabricant

Rappelons d’abord que classiquement, pour la vaccination antivirale, c’est-à-dire pour stimuler des défenses spécifiques de notre organisme contre un virus et ses conséquences pathologiques, on peut injecter ce même virus entier inactivé, « mort » (méthode sans danger mais d’efficacité médiocre), ou simplement atténué (méthode plus efficace mais possiblement plus dangereuse pour des personnes « sensibles » qui seront donc écartées de la vaccination). On a mis au point aussi, ces dernières décennies, des vaccins « à protéine recombinante », où la technique consiste à n’injecter qu’une partie du virus, et notamment sa protéine de surface.

sinovac – le vaccin à virus atténué développé par la Chine

Dans le cas de la vaccination anti-covid-19, on peut utiliser des virus atténués (comme en Chine où on a donc joué la sécurité en privilégiant des techniques bien maîtrisées) ou des vaccins « à protéine recombinante » (Sanofi-Pasteur) mais « on » a choisi, dans l’Union Européenne et donc en France, de faire appel, et c’est ça qui interroge, à une nouvelle génération de vaccins dits « vaccins génétiques », reposant sur des techniques assez récentes et qui consistent à injecter tout ou partie du matériel génétique du virus (de l’ADN pour les virus à ADN, de l’ARN pour les virus à ARN comme Sars-CoV-2) en faisant ce qu’il faut pour qu’il pénètre dans nos cellules afin d’y faire fabriquer les protéines virales souhaitées qui induiront ensuite nos défenses.

Les vaccins génétiques à ADN (Astra-Zeneca, Sputnik) se servent d’un autre virus « désarmé », « recombinant », pour faire pénétrer le matériel génétique du Sars-CoV-2 dans nos cellules ;

Les explications de l’institut Gamaleïa sur le fonctionnement du vaccin SpoutnikV – https://sputnikvaccine.com/fra/about-vaccine/

les vaccins génétiques à ARN « messager » (Pfizer-bioNTech, Moderna) se servent de nanoparticules dans le même but. Ils ont chacun leurs avantages et… leurs inconvénients ; ils ont aussi des problèmes potentiels communs !

On pourra consulter avec profit la très didactique vidéo https://criigen.org/covid-19-les-technologies-vaccinales-a-la-loupe-video/ même si les conclusions du conférencier font un peu l’impasse sur les conséquences dramatiques de la covid-19. Il a par contre le mérite de soulever la question des conséquences potentiellement négatives de ces « vaccins génétiques » en cours d’administration.

 Nous n’avons bien évidemment aucun avis définitif à donner sur les différentes sortes de vaccins proposés par les transnationales du médicament. Nous disons simplement qu’il est plus que jamais indispensable :

  • de refuser toute précipitation et d’exiger une transparence absolue dans le travail d’élaboration d’un vaccin qui ne doit absolument pas se faire au détriment des soins aux malades.
  • d’éviter si peu que ce soit de transformer en cobayes une partie de la population.
  • de donner tous les moyens nécessaires au corps médical, pour prescrire ou pas en leur âme et conscience, et après consentement du patient, les vaccins “mis sur le marché”.
  • de produire en France les vaccins dont on a besoin, et le plus vite possible sous un système nationalisé échappant aux profits capitalistes.

Pour la commission santé du PRCF,

  • Alexandra Tricottet, maçon,
  • et Jean-Claude Houseaux, médecin.

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/2021-bonne-annee-bonne-sante-bonne-vaccination/


les illustrations sont le fait de la rédaction d’IC, pas des auteurs.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 20 janvier 10:49

    Cela fait plaisir de lire un article équilibré, vulgarisant, de façon sérieuse, les diverses techniques de vaccination.

    Cela nous change des « vaccinologues » d’occasion qui ne font, souvent, qu’étaler leur méconnaissance de la biologie moléculaire.


    • Super Cochon Super Cochon 20 janvier 20:18

      .

      Ces FAUX-vaccins sont une ESCROQUERIE !

      .
      .
      Ce ne sont PAS des vaccins  ! ....... puisqu’ils n’empêchent pas d’attraper le Covid , mais prétendent atténuer les effets de la maladie , tout en ne garantissant pas de stopper la transmission du Coronavirus !
      .
      .
      .
      ARTICLE de Sputnik
      .

      Pfizer n’est « pas certain » que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19

      .
      « C’est quelque chose qui doit être examiné » : d’après le PDG du géant pharmaceutique Pfizer, Albert Bourla, la société ignore encore si ceux qui reçoivent son vaccin contre le Covid-19 peuvent encore transmettre le virus.
      .
      https://fr.sputniknews.com/sante/202012041044874708-pfizer-nest-pas-certain-que-son-vaccin-stoppe-la-transmission-du-covid-19/
      .
      .


    • stef 11 février 18:40

      @Super Cochon
      l’expression populaire je m’en fous je suis vacciné n’ a plus aucun sens auiourd’hui .
      C’est un fake vax


    • Fergus Fergus 20 janvier 11:29

      Bonjour, taktak

      Très bon article !

      Ce texte pose en effet bien les données du problème sanitaire et les questions que soulève la politique vaccinale. Et cela sans la moindre dérive polémique.

      Merci à vous pour ce texte « équilibré », comme le souligne à juste titre amiaplacidus ci-dessus !


      • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 15:19

        Quand tout le monde sera vacciné le virus aura eut le temps muter 10 fois et tout sera a recommencer .....


        • BA 20 janvier 15:47

          Mercredi 20 janvier 2021 :


          Covid-19 : des hôpitaux britanniques comme en « zone de guerre », alerte un conseiller du gouvernement.



          Confrontés à une déferlante de malades du nouveau coronavirus, les hôpitaux britanniques sont soumis à une « énorme pression », certains se trouvant comme en « zone de guerre », a alerté mercredi 20 janvier le conseiller scientifique du gouvernement, Patrick Vallance.


          La situation est « très, très mauvaise en ce moment, avec une pression énorme, et dans certains cas, cela ressemble à une zone de guerre pour ce que les gens doivent gérer », a déclaré Patrick Vallance sur la chaîne Sky News. Le Royaume-Uni subit de plein fouet une nouvelle vague de contaminations, attribuée à un variant considéré comme beaucoup plus contagieux du virus.


          Reconfiné pour la troisième fois afin de tenter de l’endiguer, le pays est le plus endeuillé d’Europe avec plus de 91.000 morts (dans les 28 jours d’un test positif), dont un record de 1610 en 24 heures mardi. Les contaminations frôlent les 3,5 millions.


          Cette envolée des cas et des décès exerce une forte pression sur les hôpitaux, où 37.946 malades atteints du Covid-19 se trouvent actuellement (dont 3916 sous respirateur), bien plus que lors de la première vague au printemps. Le gouvernement britannique a déployé depuis début décembre un ambitieux programme de vaccination massive dans l’espoir de pouvoir relâcher très progressivement le confinement.


          Plus de 4,2 millions de soignants ou de plus de 70 ans ont déjà reçu une première dose du vaccin Pfizer/BioNTech ou AstraZeneca/Oxford, sur un objectif de 15 millions de personnes d’ici à la mi-février. « Il est assez probable qu’une vaccination régulière sera nécessaire au moins pour quelques années, et je pense qu’il est assez probable que ces vaccins doivent changer un peu comme pour la grippe chaque année », a estimé Patrick Vallance.


          https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-des-hopitaux-britanniques-comme-en-zone-de-guerre-alerte-un-conseiller-du-gouvernement-20210120


          • pierrot pierrot 20 janvier 18:43

            @BA
            La situation au Royaume Uni est dramatique, mais j’observe que depuis une semaine la situation s’améliore tant en nombre de morts par jour qu’en nombre de contaminations malgré le nouveau mutant.

            Cela doit provenir des mesures sévères prises dont le confinement strict.


          • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 20 janvier 18:45

            @pierrot

            Cela doit provenir des mesures sévères prises dont le confinement strict.

            Bawai, c’est comme la différence entre la France et Monaco, on le sent bien l’intérêt des mesures sanitaires smiley

            Prends-nous encore pour des cons, j’adoooore.


          • The White Rabbit The White Rabbit 20 janvier 21:14

            @Philippe Huysmans

            C’est une réaction logique et cohérente pourtant.
            Heureux d’apprendre qu’elle vous satisfait.


          • pierrot pierrot 20 janvier 18:39

            article très didactique.


            • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 20 janvier 18:45

              @pierrot

              Moi j’aurais mis qu’un doigt smiley


            • I.A. 20 janvier 19:26

              Des connaissances et des chiffres, merci.

              Dans un style plus concret, je vous propose deux articles d’azyx1986 : « Augmentation des décès de 9 % : c’est grave docteur ?

              En fait, l’azyx1986, il sait compter en déjouant certaines...  »évidences faciles« , je dirais. En cas de doute, lisez ses articles avec un spécialiste à vos côtés (statistiques ou math) ou avec un prof... puis revenez nous voir.


              Merci pour lui.

              Sinon, et sans même savoir compter, qui voit baby-boom hier, devrait tilter au »papy-boom« d’aujourd’hui, non ? Voyez les chiffres de l’Insee, justement.


              Un »préquel« du sympathique auteur dont je vous parle, si vous souhaitez saisir : :  »Grippe VS Covid, qui est vraiment le plus mortel ?"


              Nous sommes enfermés dans un EPHAD mondial, mon cher taktak... Des morts, il y en aura de plus en plus !


              • Super Cochon Super Cochon 20 janvier 20:18

                .

                Ces FAUX-vaccins sont une ESCROQUERIE !

                .
                .
                Ce ne sont PAS des vaccins  ! ....... puisqu’ils n’empêchent pas d’attraper le Covid , mais prétendent atténuer les effets de la maladie , tout en ne garantissant pas de stopper la transmission du Coronavirus !
                .
                .
                .
                ARTICLE de Sputnik
                .

                Pfizer n’est « pas certain » que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19

                .
                « C’est quelque chose qui doit être examiné » : d’après le PDG du géant pharmaceutique Pfizer, Albert Bourla, la société ignore encore si ceux qui reçoivent son vaccin contre le Covid-19 peuvent encore transmettre le virus.
                .
                https://fr.sputniknews.com/sante/202012041044874708-pfizer-nest-pas-certain-que-son-vaccin-stoppe-la-transmission-du-covid-19/
                .
                .



                • Super Cochon Super Cochon 20 janvier 20:18

                  .
                  .
                  En DIRECT ! ...... Fausse vaccination d’un politicien israélien à la TV !
                  .
                  .
                  France 24 confirme - un politicien israélien a bel et bien fait semblant de se faire vacciner
                  .
                  .
                  Une vidéo diffusée par des antivaccins prétend montrer un homme politique local israélien feindre de se faire vacciner contre le Covid-19. Une infirmière appose grossièrement la seringue contre son bras sans en faire sortir l’aiguille pendant que le politicien s’exprime devant les caméras. Pourtant, ce dernier a bien été vacciné, comme le montre une autre vidéo.
                  .
                  L’homme qu’on voit dans la vidéo s’appelle Beni Ben Muvchar. Il est le dirigeant du conseil régional de Mevoot Hermon, dans le district Nord d’Israël. Il est effectivement venu se faire vacciner à l’hôpital Clalit Health Services Group de Kiryat Shmona le 23 décembre dernier. À l’occasion, comme l’explique le média israélien Makorrishon, il a accepté de se faire filmer par un employé de l’hôpital pour remercier le personnel soignant et inciter les Israéliens à se faire vacciner. C’est dans cette vidéo destinée aux réseaux sociaux de l’hôpital qu’on voit l’infirmière mimer le geste avec la seringue.
                  .
                  .
                  https://www.egaliteetreconciliation.fr/France-24-confirme-un-politicien-israelien-a-bel-et-bien-fait-semblant-de-se-faire-vacciner-62381.html
                  .
                  .


                  • Super Cochon Super Cochon 20 janvier 20:19

                    .

                    SCANDALE à venir !

                    .

                    .

                    La CADA avoue qu’il n’existe AUCUN compte rendu de séance du « Comité scientifique » Covid-19 qui propose au gouvernement les mesures , AUCUNE liste des experts sollicités contrairement à ce que prévoient la loi et le règlement  !
                    .
                    .

                    https://twitter.com/CharlesPrats/status/1349461200082526216

                    .
                    .



                    • Super Cochon Super Cochon 20 janvier 20:19

                      .
                      Jérôme Salomon à été licencié de l’Institut Pasteur en 2012 !
                      .
                      .
                      .

                      ARTICLE de Sputnik
                      .
                      .
                      Le licenciement « secret » de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface .
                      .
                      .

                      L’affaire « longtemps restée secrète » survenue en 2012 éclate au grand jour dans Le Parisien . À l’époque , Jérôme Salomon - qui s’est depuis fait connaître du grand public comme directeur général de la Santé en pleine pandémie - est licencié de l’Institut Pasteur officiellement pour « cause réelle et sérieuse » , en raison du cumul de ses fonctions suite à sa récente nomination comme professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) . Or , selon Le Parisien , les circonstances de son départ de l’institut posent question . Le quotidien évoque dans ce contexte une dénonciation calomnieuse et une lettre anonyme.

                      .

                      https://fr.sputniknews.com/france/202101151045077557-cumul-de-fonctions-lettre-anonyme-le-licenciement-de-jerome-salomon-de-linstitut-pasteur-pose/
                      .
                      .
                      .



                      • Super Cochon Super Cochon 20 janvier 20:21


                        Faut t’il faire confiance aux FAUX-vaccins de Pfizer ?

                        .
                        .

                        .

                        Pfizer a été condamné à 2,3 Milliards d’amende pour falsifications de données et publications mensongère !
                        .
                        .

                        Le 2 août 2009 , Pfizer et sa filiale Pharmacia & Upjohn Company ont accepté de verser une amende de 2,3 milliards de dollars pour mettre fin aux différentes plaintes portant sur ses pratiques commerciales et publicitaires.
                        .
                        .



                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 20 janvier 23:51
                            Didier Maïsto, ancien patron de Sud Radio, appelle à braver un éventuel reconfinement

                            .

                            Ils nous ne rendront pas notre liberté !
                            REPRENONS LA ALORS !

                            .
                            Les tests PCR c’est une vrai escroquerie !!!!

                            .

                            Les juges du Portugal soulignent la fiabilité « plus que discutable » des tests COVID-19

                            En effet, ils citent une étude qui suggère que seulement 3% des tests positifs déclarés par les autorités sanitaires peuvent être de « vrais positifs ».

                            Une décision de 34 pages sur un appel contre un bref d’habeas corpus déposé par quatre touristes allemands « illégalement confinés » dans un hôtel aux Açores au cours de l’été ne laisse aucun doute sur le fait qu’un test RT-PCR positif ne peut être pris pour argent comptant.

                            .
                            Les procès des tests PCR sont imminents - Reiner Fuellmich

                            .
                            MAL TRAITÉS - Covid-19, le documentaire CHOC

                            .
                            Big Pharma - Labos tout-puissants



                            • troublefête 11 février 18:33

                              Pour rappel les vaccins d’astra-Zénéca et de Sputnik ne sont pas à ADN mais OGM

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité