• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Algérie : Les défis du Président Abdelmadjid Tebboune

Algérie : Les défis du Président Abdelmadjid Tebboune

 

Après près d’un an de règne, le président de la République Algérienne démocratique et populaire Abdelmadjid Tebboune fraîchement élu dès le premier tour avec 58 % des voix le 12 décembre 2019 dans une élection très controversée avec un taux d’abstention record atteignant les 61% du corps électoral, annonce un référendum constitutionnel pour ce 1er novembre dans le but d’établir les bases d’un nouveau régime politique. Tebboune promet une « Algérie nouvelle », est-ce une chance pour l’Algérie ?

Crise du Covid-19 et arrêt du hirak…

La première année de son premier mandat a été marquée négativement par la pandémie du Covid-19 qui avait freiné l’élan de réforme qu’avait initié le président Tebboune qui avait initialement déclaré que le référendum constitutionnel était prévu pour le printemps, les élections législatives vers l’été et les élections locales (communales et départementales) pour la fin 2020. Cela été compromis à cause du confinement partiel instauré qui avait été en partie levé le 15 août avec la réouverture des cafés, des hôtels et des restaurants avec le maintien du couvre-feu mais reconduit à 21h dans 29 départements sur 48.

Les conséquences des mesures de confinement se font sentir avec la crise de liquidités dans les bureaux postes (qui servent de banque publique où les fonctionnaires et les retraités récupèrent leur argent) ce qui fait que milliers de personnes n’ont pas perçu leurs salaires depuis des mois, ajouté à cela encombrements dans les administrations et une bonne partie du secteur privé qui avait été suspendu de toute activité.

Le « Hirak » a grandement perdu de son ampleur depuis la démission du président Abdelaziz Bouteflika le 2 avril 2019. Cependant, certaines parties du Hirak appellent à poursuivre les marches, ce qui est particulièrement le cas du mouvement Rachad (résidus du FIS affiliés au congrès de la Oumma et aux frères musulmans) qui adopte une attitude jusqu’au-boutiste notamment depuis que le Hirak ait pris pour cible les « généraux » et l’armée algérienne. A l’instar des frères musulmans en Egypte, en Syrie et en Libye, Rachad s’attaque à l’armée algérienne et les généraux dans une logique revancharde vis-à-vis des évènements des années 90 où l’armée avait confisqué la victoire du FIS (front islamique du salut) aux élections législatives.

D’autres courants « hirakistes » que l’on appelle de manière péjorative les « éradicateurs » (renvoyant à la dichotomie entre éradicateurs et dialoguistes lors de la guerre civile des années 90 sur la question de la négociation ou non avec les terroristes islamistes) qui sont en fait des « laïcards » ant-islamistes, appellent à la suspension des marches et se sont retournés contre les islamistes avec lesquels ils manifestaient côte à côte.

Il existe deux opinions circulent au sein du Hirak : La première selon laquelle il faudrait renverser totalement le régime (d’où le slogan « Yetnahaw Ga’ ! » signifiant « Qu’ils dégagent tous ! ») pour ensuite instaurer une transition (constituante ou gouvernement de coalition) et discuter de la nature du nouveau régime. La deuxième opinion récuse la première pour sa démarche hasardeuse et aventuriste car elle pourrait déboucher sur un régime théocratique, ce qui explique le conflit « laïc-islamiste » qui avait éclaté depuis quelques mois.

Comme solution, le Président Abdelmadjid Tebboune appelle la société civile à s’organiser en associations, mais aussi en forces pour les prochaines élections qui devraient se tenir en 2021 pour élire des assemblées « réellement représentatives ».

 

La différence avec ses prédécesseurs :

Contrairement au « monarque républicain » Bouteflika, au militaire démissionnaire Zeroual, au « roi fainéant » Chadli Bendjedid et au despote populaire Boumediène, Abdelmadjid Tebboune incarne l’élite des gestionnaires technocrates formés après l’indépendance. Tebboune est né en 1945 à Méchria d’une famille paysanne. Il intègre l’école nationale d’administration (ENA d’Alger) en 1969, section économie et finances. Il incarne la génération intermédiaire entre la jeunesse et la génération révolutionnaire à bout de souffle. Il est cependant membre du parti du Front de Libération Nationale depuis les années 70 (alors parti unique) ce qui était un passage obligé pour devenir administrateur à l’époque.

Le parcours de Tebboune est à la fois administratif et politique : Il commence par devenir secrétaire général de la wilaya de Djelfa en 1975 et devient wali (équivalent de préfet) en 1983. Il intègre le gouvernement pour la première fois de 1991-1992 sous le Président Chadli Bendjedid et Boudiaf où il est désigné comme ministre délégué aux collectivités locales au gouvernement.

Il est reconduit en 1999 dans le premier gouvernement du Président Abdelaziz Bouteflika comme ministre de la culture et de la communication, puis comme ministre du logement jusqu’en 2002 et de 2012 jusqu’en 2017 et est nommé à la même année comme premier ministre pendant seulement trois mois.

Plusieurs rumeurs circulaient dans le sérail de l’Etat algérien depuis 2017 quant à la candidature d’Abdelmadjid Tebboune, il se présente finalement à l’élection du 12 décembre 2019 après que celles du 18 avril et du 4 juillet aient été annulées. Son fils était pourtant incarcéré pour corruption et aucun parti politique de l’avait soutenu, pas même le parti-FLN qui avait choisi soutenu le candidat Mihoubi. Tebboune l’emporte avec seulement 4,9 millions de voix sur 24 millions d’électeurs inscrits.

Quant à sa manière de faire, Tebboune emploie un langage populaire simple mélangé d’arabe et de français pour bien se faire comprendre. Pour faciliter la communication avec les citoyens, il invite régulièrement des journalistes à la présidence pour un entretien diffusé à la télévision nationale. Comme signe de rupture, Tebboune avait exigé à ne plus être appelé « son excellence » mais simplement « monsieur le Rrésident de la République ». Il adopte un discours anti-corruption insiste notamment sur fait que l’ « Algérie nouvelle » doit rompre avec tout pouvoir personnel.

 

Programme politique, socio-économique et vision géopolitique :

Avant d’être élu, Tebboune avait inscrit dans son programme une série de réformes « radicales » économiques et politiques. D'abord, la nouvelle constitution accorde une place plus importante à la langue amazighe et à l’assemblée populaire nationale (APN ou chambre basse du parlement) qui aura le pouvoir de nommer et de destituer le chef du gouvernement, mais aussi le droit de véto sur la sortie de l’armée en dehors des frontières ce qui dépendait du président auparavant. La nouvelle constitution devrait également prévoir l’organisation des élections par l’ « Autorité Nationale Indépendante des élections » (ANIE) alors cela relevait des prérogatives du ministère de l’intérieur, ce qui est considéré comme la cause des fraudes aux différentes élections. Précisons toutefois que la mouture finale n’a pas encore été présentée en dehors des grandes lignes. On annonce que 60% du contenu de l’ancienne constitution a été changé ou modifié.

Le pays est jusqu’à aujourd’hui dépendant des hydrocarbures à 20% de son économie et à 95% de ses exportations, le gouvernement prévoit une réduction à 80 de cette dernière via l’exportation des produits agricoles et des matières première alternatives (phosphate, uranium, terres rares etc.). La situation financière est encore confortable avec 60 milliards de dollars de réserves de change et 0,0 dettes extérieures. Parmi les promesses controversées, on peut citer celles du « rapatriement des avoirs détournés ».

Tebboune a grandement insisté sur le caractère social de l’Etat, il avait même déclaré à la télévision « Nous ne sommes pas un pays capitaliste, nous sommes un pays social !  ». Ainsi, le SMIC a été augmenté et l’IRG pour les plus bas revenus a été supprimée, on prévoit également la mise en place d’un impôt sur la fortune. La politique des subventions est également remise en cause car la politique actuelle consiste à subventionner des produits ce qui permet à tout le monde d’en bénéficier. Sans compter le taux de change officiel qui est subventionné et qui est considéré comme un gaspillage de devises notamment pour les importations. Une banque publique pour les start-up et les micro-entreprises devrait également voir le jour pour soutenir le tissu économique des TPE/PME.

Cela dit, la vision géopolitique du Président Tebboune n’est pas différente de celle de ses prédécesseurs qui est celle du non-alignement ; soutien indéfectible à la cause du Sahara occidental et à la Palestine et principe de non-ingérence dans les affaires d’autrui. Il ambitionne également de faire la médiation pour la paix en Libye sous l’égide de la communauté internationale et affirme que l’Algérie est à égale distance entre les deux belligérants. L’Algérie avait déjà fait par le passé des médiations diplomatiques, que ce soit entre l’Erythrée et l’Ethiopie en 2000 ou entre l’Irak et l’Iran en 1978. Tebboune entreprend d’apaiser les relations avec la France, l’ancienne puissance coloniale et de dépasser une bonne fois pour toutes le problème de la mémoire.

« Nous ne nous laisserons plus caporaliser par quiconque. » a-t-il déclaré pour le journal Français « L’Opinion ».

 

Conclusion

Le nouveau Président de la République se montre déterminé pour accomplir sa mission et passer postérité comme le président d’une transition importante dans l’histoire du pays, alors qu’il est justement en fin de carrière. Nous verrons donc les résultats lors de la fin de son premier mandat en 2024…

 

Yacine Chibane


Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 août 08:39

    Hassiba Ben Bouali, Ali la Pointe, le petit Omar et Mahmoud seraient bien tristes aujourd’hui.


    • OMAR 29 août 17:21

      Omar9
      .
      @Séraphin Lampion
      .
      Par contre, Montesquieu, Voltaire, Jean Moulin ou Simone Veil, c’est la joie !!!
      https://www.leparisien.fr/politique/daniele-obono-representee-en-esclave-unanimite-politique-pour-denoncer-valeurs-actuelles-29-08-2020-8375034.php


    • vraidrapo 29 août 20:24

      @OMAR
      Pour une fois qu’il n’est question que de ton pays préféré quel intérêt d’opposer ton pays du ventre... à moins que tu ne veuilles passer pour chauvin.
      Si c’est ça, conseille à tes @uters Algériens de se cantonner aux media algériens ou musulmans à la rigueur...
      Jusqu’en 2020, on n’évolue pas vite sur cette Planète....
      Soit souple, ouvert d’esprit, essaie au moins, relax Max !



    • OMAR 30 août 10:33

      Omar9
      .
      @bebert
      .
      L’ouverture de votre lien pose problème : impossible de l’ouvrir.
      .
      Merci donc de m’en faire un résumé.


    • bebert bebert 30 août 12:42

      @OMAR
      Menteur comme la majorité de vos compatriotes


    • OMAR 30 août 14:02

      Omar9
      .
      @bebert
      .
      En déverrouillant l’accès à ton lien, j’ai découvert son appartenance : il s’agit de Dreuz.info, un site identitaire, extrémiste raciste et sioniste : quelle référence !!!
      https://www.dreuz.info/2013/10/17/je-suis-un-extremiste/
      .
      Qu’importe ;
      .
      J’ai bien lu les crimes imputés au FLN, mais aussi au peuple algérien (...) contre les harkis, ces collabos qui avaient pris les armes contre leur propre peuple.
      .
      Je ne les conteste pas dans la forme, mais dans le fond, je me permets de les comparer à ce qui s’est passé ici en France juste après l’occupation allemande :
      https://www.youtube.com/watch?v=flHnlTLgx_8
      et
      http://1945babyboom.eklablog.com/epuration-sauvage-legale-vengeance-ou-soif-de-justice-de-la-resistance-a126190240
      .
      Et puis ce Manuel Gomez, l’auteur de l’article, un enfant de réfugiés espagnols en Algérie, membre de l’OAS et pigiste à l’Aurore... bref, un nostalgique de l’Algérie française (cf, ses torchons "J’accuse de Gaulle, Un temps, ce fut l’Algérie française, etc...).
      .
      Avant de traiter les hommes de menteurs, regarde toi dans un miroir, si tu n’y arrives pas, ce n’est pas à cause uniquement de ta petitesse physique ;
      Tu es aussi petit de caractère, mesquin....
      .
       


    • bebert bebert 30 août 18:47

      @OMAR
      Y’A pas photo ! les harkis étaient des supplétifs de l’armée, les collabos étaient des civils


    • OMAR 30 août 20:23

      Omar9
      .
      @bebert
      .
      Ah, parce que la composante de la 2e division SS « Das Reich »de la Waffen-SS qui a entre-autre, a massacré les villageois d’Oradour-sur-Glane, n’était pas composée de français, principalement d’alsaciens ?
       https://www.sudouest.fr/2019/07/04/la-das-reich-chemin-de-sang-dans-le-sud-ouest-6295839-10275.php
      .
      La police et la gendarmerie française, institutions étatiques, n’ont pas collaborées ?
      https://histoire-image.org/fr/etudes/collaboration-police-francaise
      .
      Et il n’y avait pas de soldats français volontaires dans l’armée allemande ?
      https://librairie-hussard.com/catalog/volontaires-francais-dans-armee-allemande-p-106168.html
      .
      @bebert,
      ça te fait tellement mal d’assumer la Vérité ?


    • bebert bebert 31 août 15:52

      @OMAR
      Tout ceci est vrai mais parle t-on de la France ou de l’Algérie ?


    • OMAR 31 août 21:48

      Omar9
      .
      @bebert
      .
      Tu as introduit un lien concernant la guerre d’Algérie et dans laquelle la France est totalement impliquée en tant que principal belligérant.
      .
      Et tes arguments reposaient uniquement sur les massacres et atrocités commises par le FLN et le .... peuple algérien (...).
      .
      Je t’ai fait comprendre qu’en matiere de massacres et d’atrocités, la France a excellé dans ce domaine, et bien avant l’Algérie.
      .
      Et je t’ai fait grâce des massacres et horreurs que la France coloniale à commis dans ce pays.
      Comme ces bombardements au napalm sur de simples familles de paysans, que d’anciens pilotes de guerre français reconnaissent :
      https://www.youtube.com/watch?v=HFZ2UKKvejE
      .
      Autre chose ?


    • bebert bebert 2 septembre 19:29

      @OMAR
      Vous n’auriez pas plus gros à inventer . Le napalm ....... !!! Ce qui est dérangeant c’est malgré toutes ces horreurs que la France aurait commise il n’y a jamais eût autant d’Algériens qui viennent en France, étonnant Non ?


    • vraidrapo 29 août 10:31

      Hypothèse :

      Ici encore, il se peut que le retard de la démocratie, soit la prééminence du droit divin, exemple :

      Abd Al Majid == Serviteur du Tout Glorieux !

      Comment dirait-on : tout simplement « Ministre du Peuple » ?

      « Abd Al Chaabi » peut-être

      Pour gouverner une :

      République algérienne démocratique et populaire

      what else ?


      • Yacine Chibane Yacine Chibane 29 août 14:35

        @vraidrapo

        Wazir echaab*
        Dieu n’est pas sur terre pour gouverner ou non.


      • vraidrapo 29 août 17:29

        @Yacine Chibane
        Wazir echaab*
        je suppose que ça signifie « ministre du peuple » ?

        Dieu n’est pas sur terre pour gouverner ou non.

        Il y a une trentaine d’années des gens disaient :
        « Allah est grand et Mohammed en profite ! »
        Pratique-t-on encore ce genre d’humour dans la Mitidja ?


      • L'apostilleur L’apostilleur 29 août 10:46

        Le nouveau président Abdelmadjid Tebboune rebranche les algériens sur la même antienne et « ... souhaite des excuses de la France pour son passé colonial. »

        Et toujours pas d’excuses de l’Algérie esclavagiste... https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-million-d-esclaves-blancs-211938

        Tebboune ou le FIS qui doit rêver d’une prochaine re victoire aux prochaines élections ?

        Le meilleur n’est pas encore en vue chez ces Amazighs


        • Yacine Chibane Yacine Chibane 29 août 14:38

          @L’apostilleur

          Non pas d’excuses pour le passé esclavagiste car les descendants de ses esclaves n’ont rien dit. 

          Vous avez 28 ans de retard car le FIS a été dissous en 92. 

          Tebboune est amazigh.


        • L'apostilleur L’apostilleur 29 août 22:39

          @Yacine Chibane

          « Non pas d’excuses pour le passé esclavagiste... »

          Les bons musulmans algériens (dont vous ne semblez pas faire partie ) devraient suivre la sourate de la Famille d’Imran (Al-‘Imrân), 3:133-134) qui recommande l’excuse.

          Vous reconnaissez déjà l’esclavagisme algérien, c’est un début. Faite le savoir auprès de vos coreligionnaires maintenant. Les excuses viendront plus tard.

          « le FIS a été dissous en 92. » Exact, on l’a dissout, il ne s’est pas dissout lui même. Attendez les prochaines élections pour voir leurs héritiers qui frétillent déjà.

          Tebboune l’Amazigh n’a plus qu’à prouver que c’est le meilleur pour son pays. La marche est haute.


        • Yacine Chibane Yacine Chibane 30 août 00:24

          @L’apostilleur
          A l’époque l’esclavage était autorisé si vous ignorez l’évolution du droit. 


        • L'apostilleur L’apostilleur 30 août 10:55

          @Yacine Chibane

          « A l’époque l’esclavage était autorisé... »

          Allez dire ça à ceux qui déboulonnent des statues des esclavagistes

          « ...les descendants d’esclaves n’ont rien dit ».

          Plusieurs raisons.

          L’esclavage des arabo-musulmans n’a pas été reconnu par les musulmans, la tawbah (repentance) est une recommandation islamique discrète.

          Les Européens ont tourné la page, sauf quand les algériens sans mémoire coupables d’esclavagisme ressassent pour de mauvaises raisons la colonisation.

          Les esclaves noirs ont été exterminés. Comparez la population noire chez les musulmans à celle qui s’est développée en Amérique.

          L’esclavage algérien s’inscrit dans celui des arabo-musulmans et du génocide dénoncé par Tidiane N’Diaye https://www.africavivre.com/afrique/a-lire/essais/le-genocide-voile-de-tidiane-ndiaye.html

          Vos motifs relèvent de la mauvaise foi. L’intellectuel algérien Mohamed Arkoun pourra vous éclairer sur les troubles « ...de la mémoire historique ... et les causes de l’appauvrissement de l’ensemble du monde maghrébin » qui a choisi « ...la fermeture intellectuelle...le rejet des cultures européennes... » Si son livre « Histoire des l’islam et des musulmans en France » est trop volumineux pour vous, écoutez le quelques minutes.

          https://www.youtube.com/watch?v=kXJKntXNQlY


        • OMAR 30 août 11:05

          Omar9
          .
          @L’apostilleur
          .
          Les algériens ne sont pas dupes jusqu’à ignorer que ceux qui, en Algérie, à chaque occasion, parlent uniquement des méfaits de la France coloniale, le font pour des buts de prise de pouvoir et de rapines.
          .
          D’autres populistes tel que le FIS leur opposent un projet d’état théocratique où l’obscurantisme et les atteintes à la liberté sont leurs réelles objectifs.
          .
          Il n’y a aucune honte à reconnaitre l’esclavagisme algérien qui doit être intégré dans la mémoire immonde des esclavagismes des autres nations.
          .
          Et il n’y a aucune honte, non plus, que la France reconnaisse ses méfaits et crimes coloniaux commis envers les algériens.
          Surtout qu’elle l’a fait envers la communauté juive, durant la Shoah.
          .
          Enfin, la guerre est finie depuis plus de ... 60 ans, la déchirure a été dure, pénible, des 2 cotés, et la populations de ceux qui l’ont vécue se rétrécit comme une peau de chagrin.
          .
          Au delà des excuses et du pardon qui doivent être de mise des 2 parties, il devient impératif d’offrir autre chose à nos enfants, que ce dossier vénéneux.
          .
          Le respect mutuel, la coopération et la solidarité devant tous ces fléaux qui se présentent, ne sont-ils pas nos meilleurs défis ?


        • OMAR 29 août 17:45

          Omar9

          .

          Bonjour @Yacine Chibane :"...des « laïcards » ant-islamistes, appellent à la suspension des marches et se sont retournés contre les islamistes avec lesquels ils manifestaient côte à côte.".

          J’ai apprécié votre article.

          Cependant, je me permets de vous rappeler ces éléments de base ;

          Le Hirak est né dans les stades, celui de Bologhine particulièrement, avec les chants des supporters de l’USMA.

          .

          Le marches des rues furent spontanées et lancées à partir des réseaux sociaux et ont concerné toute l’Algérie et tous les algériens sans distinction d’age, du genre ou de leur conviction politique.

          .

          Après quelques mois, les islamistes ont infiltré ce mouvement et tenté de le récupérer, profitant que les manifs aient lieu chaque vendredi et juste après la prière.

          https://lecourrier-dalgerie.com/hirak-algerien-infiltration-et-manip-islamiste/

          Comme, ici à Paris, le mouvement sécessionniste du MAK s’était glissé dans la manif hebdomadaire à la place de la République.

          .


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 août 00:06

            Foutaises...

            Parlons clairement. Les écrits restent, ils sont là accessibles et à la disposition de tout le monde.

            C’est au début du recrutement de Bouteflika par le régime algérien que j’avais proposé une TRANSITION NATIONALE car j’avais conclu que nous allions vers l’échec. Quel est l’Algérien qui peut montrer la publication d’un seul article dans lequel il ose dénoncer ou s’opposer aux fléaux qui foisonnaient déjà à cette époque ? Personne. 

            Je commentais les articles des journaux El Watan, Liberté et Le Soir et j’envoyais souvent des articles à leurs Rédactions... Je n’ai récolté que le grand mépris.

            J’avais souvent interpellé la fausse opposition quant à sa position à plat ventre devant l’idéologie du régime hors la loi... 

            C’est parce que ni les journalistes, ni les soi-disant opposants n’ont voulu adhéré à l’idée du changement bien qu’ils voyaient bien la nécessité que le régime a eu tout le loisir de préparer et de mener sa « propre transition »... 

            Tout est dans mes articles : Renvoi des responsables corrompus et corrupteurs, écriture d’une véritable constitution conforme à l’histoire et à l’avenir du pays, bannir la corruption et redresser le pays. Pour cela j’avais bien expliqué pendant des années qu’il ne fallait pas passer par un cirque électoral car la solution n’était pas dans le choix d’un candidat ni d’un président, il fallait d’abord changer le « système » avant d’organiser des élections. 

            J’avais proposé la TRANSITION NATIONALE, HONNÊTE ET RESPONSABLE, ce que le régime mieux averti et plus intelligent a immédiatement transformé en sa propre transition ! 

            https://web.facebook.com/groups/REFUSONSLATENUEDESELECTIONS/  

            Mais voilà, le régime algérien triche là où la triche nuit à son auteur. Il ne peut pas utiliser mes écrits dans le but de se recycler car mes écrits le condamne à priori. La justice clanique qu’il mène depuis 8 mois en emprisonnant les Bach-Aghas-Gérants des fortunes diaboliques n’est pas une justice et tout le monde sait qu’un grand voleur ne peut pas juger un petit voleur... 

            Il y a plus de sept cent articles dans ma page Facebook qui dicte l’inévitable échec du régime algérien, ceux qui pensent que Facebook est le monde virtuel...ne comprennent rien à la réalité du monde. 

            Tout ce que fait le régime depuis 8 mois n’intéresse pas le quotidien des habitants, il se soucie uniquement de l’avenir de ses acquis illégitimes et de ses fortunes diaboliques. Condamner des chefs de gouvernement, des hautes responsables et de hauts gradés sans corriger leurs innombrables méfaits au sein de la société, emprisonner une centaines d’individus irresponsables sans oser voir les monstrueux réseaux qu’ils ont crées au sein de la société... A quoi bon ? 

            A ce jour nous pouvons conclure que le couple Tebboune/Djerad est exactement le même que le couple Bouteflika/Ouyahia : Même régime, mêmes mentalités, mêmes comportements... MÊME IDÉOLOGIE HORS LA LOI ! 

            Oui, Tebboune, représentant actuel du régime issu de la mutation du système en 1980, ose défier la Vérité et la Justice. Il a accepté la mission du « président de la république » sachant qu’il n y avait pas eu de vote. Seuls environ 4 pour cent des électeurs se sont déplacés... Il n y avait pas eu un boycott, plus que ça les bureaux de votes étaient murés par des briques et aucun bulletin n’a été mis à la disposition des électeurs...

            On retient et on se souviendra utilement que Macron a été le premier chef d’Etat à féliciter Tebboune, le même Macron fidèle à l’idéologie de Marianne qui s’ingère dans les affaires de Biélorussie et demande l’annulation des élections...

            Le défi algérien, encouragé « d’ailleurs » se retournera contre ses auteurs !


            • Yacine Chibane Yacine Chibane 30 août 00:24

              @Mohammed MADJOUR

              Le régime Bouteflika n’existe plus. Vous confondez Etat et Régime.
              Avec qui et comment allez-vous faire votre transition ? Ce slogan a été brandi des milliers de fois sans aucun contenu.


            • vraidrapo 30 août 07:33

              @Yacine Chibane
              Le régime Bouteflika n’existe plus

              Pardon de m’immiscer dans la question mais, de façon internationale, tu penses sérieusement qu’il suffit d’éliminer un bonhomme pour supprimer un Régime ???
              Tu n’as pas connu l’Algérie des colonels interchangeables... !


            • vraidrapo 30 août 07:40

              @Mohammed MADJOUR
              C’est parce que ni les journalistes, ni les soi-disant opposants n’ont voulu adhéré à l’idée du changement


              Il me semble que ce qu’on appelait « La Sécurité Militaire » (Bd. Col. Amirouche si ma mémoire est bonne) était assez dissuasive pour l’opposition et qu’on pouvait disparaître dans ses locaux sans laisser de traces pour la famille... J’espère que ça s’est arrangé !


            • Yacine Chibane Yacine Chibane 30 août 11:32

              @vraidrapo
              Le régime Bouteflika se résumait à la présidence Bouteflika. Ses hommes principaux pour une bonne partie ont été liquidés dans des procès (au fond) politiques.


            • Yacine Chibane Yacine Chibane 30 août 11:33

              @vraidrapo
              Les colonels interchangeables c’était les années 60-70-80, c’est une autre époque et je n’étais pas né.


            • OMAR 30 août 11:54

              Omar9
              .
              Bonjour @Mohammed MADJOUR :"« Nous étions « libres et indépendants » effectivement et réellement de 1965 à 1979… ».

              Agora du 2 novembre 2016 « Premier novembre... »
              .
              J’ai beaucoup de respect pour votre implication politique et aussi pour tout le travail de réflexion et de publication que vous faites ;
              .
              Cependant, à vous lire, il n’y a que vous, et vous seul qui détenez la Vérité Absolue, et tous les autres ont tort : (j’ai dit, j’ai fait, j’ai proposé, j’ai, j’ai..).
              .
              Et dés l’instant où vous avait fait du règne de ce dictateur de Boumedienne, le socle de vos convictions et de votre philosophie, la messe a été dite.
              .
              Tebboune ? Un bouteflikiste..
              https://www.bfmtv.com/international/algerie-abdelmadjid-tebboune-ex-premier-ministre-de-bouteflika-elu-president_AN-201912130059.html
              Bouteflika ? une métastase de Boumedienne et du clan d’Oujda.
              https://www.algerie360.com/le-dernier-heritier-du-clan-de-oujda-renverse-par-le-peuple/
              .
              L’Algérie a été trahie dés le 1er novembre 1954.
              .
              Et le 5 juillet 1962, les charognards se sont constitués en meutes et en clans, et se sont mis en file d’attente de ceux qui pilleront ce pays et précipiteront les algériens dans l’obscurantisme, l’inculture, l’improductivité et l’avidité...
              Point
              y barre.


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 août 16:57

              @Yacine Chibane

              Et c’est à moi que vous apprenez « qu’un régime n’est pas un Etat » !

              Moi qui avait écrit cette expression des milliers de fois sur Facebook et sur Agoravox, vous dites que je confonds... Combien de centaines de fois avais-je dit que « le régime algérien ne pourra jamais se recycler en un Etat... » Vous trouvez que je confond ? 

              Vous pensez que « le régime Bouteflika n’existe plus » mais est-ce qu’il y avait un régime Bouteflika ? Vous ignorez tellement la situation algérienne... Il y avait un embryon d’Etat avec Boumediene, mais son élimination a donné naissance à un régime hors la loi qui a fini par dévorer l’Algérie, comprenez-vous la différence ? Et c’est toujours le régime de 1980 qui avait exploité Chadli, assassiné Boudiaf, renvoyé Zeroual, handicapé Bouteflika qui a désigné et exploite en ce moment Tebboune !

              Vous refusez l’idée de la TRANSITION, alors, ne confondez plus : Le jour où les poules se feront pousser des défenses d’éléphant, le régime algérien deviendra un Etat ! 
              « L’Algérie est un cadavre historique » ! 


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 août 17:21

              @OMAR

              Quant à moi, je n’aime pas les « plus » et les « moins », je ne valse pas : Je vous demande donc d’effacer ça : « J’ai beaucoup de respect pour votre implication politique et aussi pour tout le travail de réflexion et de publication que vous faites ; » et on n’en parle plus !

              Mais aussi ne vous donnez plus la peine de me lire puisque je parle en mon nom sans jamais insinuer la moindre Diâya « On a dit »... Et « parce qu’il n y a que moi et moi seul qui détient la Vérité absolue et tous les autres ont tord... »

              RAPPELEZ-VOUS TOUJOURS CECI : Suis-je le seul sur la planète Terre à considérer H. Boumediene comme le géant politique et un grand humaniste du XXe siècle, je n’en serais que plus fier de ce socle de convictions qui n’est pas accessible à tout le monde, à tous les ingrats !

              Vous êtes noyé dans un incommensurable puits de haine et de mépris, ce qui vous amène à vous trahir vous-mêmes : «  »L’Algérie a été trahie dés le 1er novembre 1954.«  »

              Et que disait H. Boumediene dans ses discours depuis 1965 en s’adressant aux maquisards, lui qui n’était pas du FLN ? « Nous n’avons aucun mérité car seuls les Morts ont accompli leur devoir, la révolution c’est maintenant » !


              Que vaut un individu ingrat, que vaut un pays ingrat : RIEN !
              https://web.facebook.com/notes/mohammed-madjour/je-rends-hommage-a-houari-boumediene/2956955970996463/


            • OMAR 31 août 00:25

              Omar9
              .
              Allons, allons, @Mohammed MADJOUR
              .
              H. Boumedienne, un « colonel » qui n’a jamais tiré un coup de feu, ni a connu une seule minute de maquis, bien planqué aux frontières...
              .
              C’est ça votre géant politique qui a commandité les assassinats de Krim Belkacem et Khider, de véritables héros et combattants algériens ?
              .
              Le seul point positif est qu’il n’a jamais volé un centime des caisses de l’état.
              Pour le reste, oui, il s’est fait un nom à l’échelle du tiers-monde, mais au détriment du bonheur, de l’émancipation et de la liberté du peuple algérien.
              .
              Si effectivement, il fut ce que votre imagination ou votre adoration de cette personne vous dicte, chaque semaine, des algériens fleuriraient sa tombe.
              .
              Et pendant que vous êtes, parlez-nous de ce cafetier de Messâadia, devenu subitement le N°2 du pouvoir boumedenniste qui fumait son cigare derrière sa barbichette qui cachait une hideuse balafre...

              Ah mais oui, le peuple algérien est ingrat...


            • Yacine Chibane Yacine Chibane 31 août 00:37

              @Mohammed MADJOUR

              Vous faites de la caricature ajoutée à du culte de la personnalité.

              L’Etat existe et est reconnu à l’unanimité par les instances internationales. Boumediène paix à son âme est mort cela n’entraîne pas l’arrêt d’un pays, lui-même disait qu’il voulait bâtir un pays qui survivrait aux personnes.

              Le régime Bouteflika a existé avec la présidence Bouteflika point. Vous dites que le régime date de 1980, d’autres c’est de 62 ou de 92, cela n’a ni queue ni tête car nous parlons de la situation actuelle qui est différentes des conditions de l’époque.


            • Yacine Chibane Yacine Chibane 31 août 00:42

              @OMAR

              Vous reprennez une rhétorique usée et désuète sur anti-Boumediène. Il était chef d’état-major et dans aucune armée au monde le chef va se battre de ses mains, ni de Gaulle ni Totrski etc. Il était derrière la frontière parce qu’elle était fermée tout simplement. Rien ne prouve les assassinats de Krim et de Khider.


            • OMAR 31 août 10:10

              Omar9
              .
              Bonjour @Yacine Chibane
              .
              J’allais vous écrire un tas de choses sur Boumedienne.
              .
              Mais je me limiterais à ce qui suit :
              .
              Ce que vous savez de Boumedienne, soit vous l’avez lu, soit on vous l’a raconté.
              .
              Moi, son règne, je l’ai vécu...
              .
              Heu, juste cet exemple : la décision d’instaurer le week-end islamique jeudi-vendredi, à la place du week-end universel samedi-dimanche, c’est lui..
              .
              Allez demander à n’importe quel économiste les désastreuses retombées négatives subies par l’Algérie, et pas uniquement sur le commerce.
              .
              Et c’est à partir de cet instant que le fléau de l’islamisme et du wahhabisme été introduit en Algérie : 12 ans après, la guerre civile...


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 août 12:27

              @Yacine Chibane

              « Vous faites de la caricature ajoutée à du culte de la personnalité. »

              Vous ne comprenez rien, je ne cultive rien, et je dessine clairement avec toute la rigueur des Normes universelles ! Je suis juste honnête avec moi-même et je m’interdit l’ingratitude : En parlant ainsi de Boumediene, cela veut dire que j’ai dépassé sa façon voir, son intelligence et sa perception des choses. Je peux dire quelles étaient ses « erreurs », ce que les joueurs de dominos des cafés maures ne peuvent pas. En clair, ce n’est pas n’importe quel individu qui peut critiquer l’oeuvre de Boumediene...

              « L’Etat existe et est reconnu à l’unanimité par les instances internationales. »

              Oui... C’est cette naïveté qui plait bien à tous les pays du monde qui se donnent une lutte farouche pour ne pas tomber dans les abysses de la médiocrité ! Vous vous attendez à ce que la France ou les USA ou n’importe quel autre pays dise : « L’Algérie est une anarchie, remuez-vous Algériens et mettez en place un véritable Etat » !

              Vous voulez que d’autres pays se chargent de redresser l’Algérie et se mettent eux-mêmes dans la merde ? Car la hiérarchie mondiale est bien établie selon la valeur de chaque pays, personne ne veut s’opposer aux fondements et aux principes qui permettent la meilleure Organisation humaine, sociale et politique : Seule l’Algérie tient la queue en étant le pays le plus hors la loi au monde où le vol, la mentalité nauséabonde sont devenus culture nationale... Jeune homme, ni vous ni personne ne peut réfuter ce constat !

              Apparemment vous êtes jeune et vous n’étiez pas né en 1980, Vous n’avez donc aucun souvenir, aucune image de ce qu’était l’Algérie... Moi-même à cette époque j’était officier dans l’ANP, mais une « ANP » qui n’a pas été encore bousillée par les généraux fossoyeurs... Ne vous trompez pas, j’avais démissionné jute au moment où Chadli avait signé le « Décret de création du grade de général », ce que Boumédiene n’aurait jamais fait... C’est suite à la création de ce faux grade que cette pandémie qui avait contaminé tous les pays zzzzzarabes et Africains que le monde sous-développé est devenu DÉFINITIVEMENT SOUS-DÉVELOPPÉ  !

              Aujourd’hui ce faux grade dans les pays zzzarabes et africains dépasse en nombre celui des USA, de la Russie et de la Chine, alors que l’ordre public (pour ne pas parler de sécurité des frontières) n’est même pas assuré !!! On en voit même le foisonnement de « Maréchaux »...

              « ..lui-même disait qu’il voulait bâtir un pays qui survivrait aux personnes. » 

              Dans un discours que moi-même j’avais écouté, mais pas vous... Plus exactement, il disait : « Nous voulons mettre en place des Institutions qui ne disparaîtront pas avec la disparition des hommes (politiques)... » 
              Ce sont justement ces « institutions » qui maintiennent encore ce pays dans une très critique situation de survie. Car depuis Chadli, tout a été démonté, détruit, saboté... C’est depuis Chadli que le Trésor national commençait à créer des fortunes privées diaboliques, que tous les Biens de la Nation sont devenus privés, que le Patrimoine national en général est devenu Capital privé des hors la loi au pouvoir et de leurs satellites...
               
              « Vous dites que le régime date de 1980, d’autres c’est de 62 ou de 92... »

              1962-1963
               :
              C’est la continuité de « l’Algérie française » avec Ben-Bella installé au pouvoir par la France de Di Goule et non pas par « l’Egypte » comme le raconte la plus minable, la plus nuisible, la plus nocive, la plus merdique des Diâya algériennes !

              1992 : C’est le terroriste et criminel de guerre F. Mitterrand qui avait donné l’ordre : « Je ne veux pas de Barbus devant ma porte... » Chadli n’avait pas obtempéré, disant que le peuple avait voté et que le principe de la démocratie était bien respecté. La suite a été un génocide qui poursuivra longtemps la vie des Algériens... 

              1980 : Cherchez d’abord si un autre Algérien ou un seul Observateur dans le monde entier avance cette date comme étant l’origine de la (re-)naissance du régime algérien HORS LA LOI suite à la mutation du FLN... A ce jour, moi seul je dis que « l’embryon de l’Etat algérien » avait été détruit en 1980 et depuis 40 ans nous sommes sous le pouvoir hors la loi d’un régime le plus obscur de la planète !

              CONCLUSION : C’est parce que la situation est ... assez similaire à celle de 1962 (avec seulement plus de richesses) que j’avais proposé dès le début des mandats de Bouteflika un « DEUXIÈME REDRESSEMENT NATIONAL », le premier avait eu lieu le « 19 juin 1965 » qui n’était pas un « coup d’Etat » comme l’avait annoncé la république de Marianne et repris bêtement par L’IGNORANCE algérienne, l’Etat algérien n’existait à l’époque... L’initiative était celle du « CONSEIL DE LA RÉVOLUTION » et non pas celle de Boumediene... Le problème : Les membres de ce « Conseil... » s’était trompés sur l’intelligence, le patriotisme et les principes de Boumediene perçu jusqu’alors comme étant assez timide pour être « encadré » et exploité... Il a été éliminé !


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 août 12:54

              @Yacine Chibane

              UNE PRÉCISION POUR VOUS ET POUR TOUT ME MONDE :

              L’expression utilisée aujourd’hui par Tebboune (et par le régime algérien le plus coupable de l’univers) « La Nouvelle Algérie » vient justement de « L’Algérie Nouvelle » initiée depuis 1965 et qui allait remplacer « l’Algérie française »... On voit que cette expression est à l’envers, n’est-ce pas ? Cette expression « L’Algérie Nouvelle » a été « rappelée » à H. Boumediene par le terroriste JANSON en 1975... Le néocolonialisme en action !

              Le régime algérien d’aujourd’hui qui « regrette beaucoup de choses » se goure profondément s’il croit réussir son projet juste en imitant une expression ancienne mais en voulant à tout prix garder la même idéologie, la même politique, le même esprit de haute trahison et son ensemble des Biens mal acquis, ses fortunes diaboliques... Aucun pays n’ose trahir les Morts et aucun pays n’ose diaboliser et marginaliser les gens les plus honnêtes et les plus compétents !

              La proposition de la « TRANSITION NATIONALE » qui sera suivie d’un « DEUXIÈME REDRESSEMENT NATIONAL » est dans les archives des journaux El Watan et Liberté depuis 2008, des journaux qui avaient privilégié la pollution des esprits et la manipulation massive au profit de la :  "STABILITÉ

              DU RÉGIME", dont acte !

              Pour vous dire pourquoi l’échec algérien est aujourd’hui bien ancré dans les profondeurs de la complicité... 


            • OMAR 31 août 16:33

              Omar9
              .
              @Yacine Chibane
              .
              C’est vrai que Boumediene a été élu démocratiquement le 19 juin 1965 avec 90% de chars T54 et Migs-19 qui avaient voté pour lui.
              .
              Et voici un échantillon des miracles qu’il a accompli et que les piliers de bars ne peuvent remettre en cause.
              .
              -Il arracha 95% de vignes, alors que le vignoble algérien absorbait une masse importante de nos fellahs et assurait une rente en devise, par l’exportation du vin.
              Les fellahs ? Au lieu de les former, il les fonctionnarisa avec logements de fonction dans des « Villages socialistes » (que les « fellahs » louaient aux vacanciers, en été).
              .
              -Il priorisa la construction de la budgétivore et surtout l’inutile et létale « transaharienne » (des dizaines de jeunes algériens en sont morts) au détriment du développement des infrastructures du nord algérien.
              .
              -Il arabisa à outrance l’Algérie(complexe de la langue française..), en faisant appel aux chômeurs égyptiens, alors que par exemple, jusqu’à présent, rares sont les médecins qui vous remettent une ordonnance en arabe.
              .
              -Tout ce qui était consommé, était importé, les usines se confinaient à monter, assembler ou conditionner les produits importés en vrac de consommation.
              .
              Et je ne cite pas les secteurs vitaux qui ont été totalement délaissés, comme l’habitat ou la lutte contre la démographie galopante de notre pays.
              .
              Boumediene un grand homme ? Ouais, il faisait plus de 1m70..


            • L'apostilleur L’apostilleur 31 août 20:48

              @OMAR
              p>

              « ...cet exemple : la décision d’instaurer le week-end islamique jeudi-vendredi, à la place du week-end universel samedi-dimanche... »

              Vous avez raison, il aurait dû aussi imposer l’alphabet arabe (à contrario d’Ataturk ), interdire le français du colonisateur et détruire les traces de son passage.

              Les algériens auraient coupé le cordon avec l’Europe et émigreraient aujourd’hui vers le Machrek arabe du colonisateur précédent.

              Tout le monde serait content


            • OMAR 1er septembre 01:00

              Omar9
              .
              @L’apostilleur
              .
              Vous confinez la haine des fachos de l’Occident uniquement envers les algériens
              .
              Soit vous avez un problème avec les algériens, soit votre sens de l’analyse et du jugement est « virussé »...


            • vraidrapo 1er septembre 08:36

              @OMAR
              Je me souviens avoir été informé de la transition sur le car-ferry Marseille-Alger en septembre 1977.
              Résultat : plus de business entre l’Europe et l’Algérie du jeudi au dimanche inclus et pour les horaires, compte tenu du décalage, il restait 3 x 6 hr = 18hr par semaine ! Au mieux, au mieux...

              Quant à l’alimentation, les blocs de beurre débité chez le marchand provenaient de Nouvelle-Zélande et les pommes de terres d’Europe, il y avait des montagnes de sacs de pommes de terre empilés sur le port de marchandises à Alger...
              Pour un pays autrefois exportateur... ?! meskine Dj’zaïr !
              J’espère que ça s’est arrangé !
              PS : Pour le pinard vu le quintuplement du prix en 1977, j’ai dû faire le voyage de Tunis afin de me ravitailler. Comme le douanier algérien de la RN 44 m’avait demandé de lui rapporter une bouteille de Whiskie (qu’il avait promis de me rembourser smiley ) j’avais préféré revenir à Alger par Souk Ahras.
              De l’autre côté, le douanier tunisien m’avait confisqué mes magazines « Afrique-Asie », on se demande bien pourquoi ?
              Ah, c’était le bon temps. On était jeunes...


            • vraidrapo 1er septembre 08:41

              @L’apostilleur
              Je suis favorable au retour des turcs aux caractères arabes... juste pour rigoler.
               smiley  smiley


            • L'apostilleur L’apostilleur 1er septembre 22:27

              @OMAR

              Soit vous avez raison, soit vous n’avez pas perçu l’ironie provoquée par vos opinions à l’emporte-pièce dont vous ne semblez pas soupçonner les effets.

              Votre commentaire souligne un petit pas confessionnel, à l’encontre des valeurs laïques et démocratiques dont ont besoin les pays modernes.

              Les flots migratoires algériens excessifs vers la France démontrent que son « week-end universel » n’a pas l’importance que vous lui donnez.

              Quel autre pays au week-end islamique les intéressent ?

              Facho ? Si la contradiction en est le motif, alors vous méritez le titre mieux que beaucoup.


            • vraidrapo 1er septembre 23:11

              @L’apostilleur
              Quel autre pays au week-end islamique les intéressent ?

              En réalité, les franco-maghrébins ont la trouille des Emirats ou de la Saoudie, voire de leur propre pays d’origine...
              En Europe, ils peuvent moduler leur pratique religieuse au gré de leur humeur. S’installer dans un pays rigoureux où on coupe la « main » du voleur... c’est une autre paire de « manches ».
              C’est pratique la Parabole c’est comme un Parasol, tu peux voir ta terre adorée de loin sans risquer de te brûler...  smiley smiley
               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité