• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Benallagate : l’Affaire Russe, ou comment noyer l’anguille dans (...)

Benallagate : l’Affaire Russe, ou comment noyer l’anguille dans la Moskova (version caviardée sans partie ICIJ et Open Society)

Alors que jusqu’ici l’Affaire Benalla restait strictement franco-française et savamment entretenue pour couvrir la crise des Gilets Jaunes, voici que le Benallagate passe à la vitesse supérieure grâce à l’irruption de la Russie. Personne n’en dénonce les ficelles et pourtant elles sont grosses, même pour un journaliste de l’AFP.

 

Point besoin de revenir sur le cas Benalla, des centaines d’articles ont été écrits, des dizaines d’heures d’enquêtes parlementaires filmées, des centaines d’heures de télévision ont été consacrées à ce sujet. Les noms des trois principales personnes impliquées nous semblaient connus, Alexandre Benalla, Vincent Crase, Emmanuel Macron. C’était sans compter sur "l’effet Médiapart" toujours prompt à incriminer sans raison la Russie et surtout son Président Vladimir Vladimirovitch Poutine.

Cette fois-ci, c’est Fabrice Arfi qui est à la manœuvre. Nous avons analysé deux de ses interventions télévisuelles du 31 Janvier 2019. La première dans l’émission C’est à vous, face à un Patrick Cohen qui pour une fois n’est pas chagriné d’être face à une personne non diplômée d’une école de journalisme. Ceci étant certainement dû à l’admiration des journalistes passe-plats, dont le rôle se limite à lire des dépêches AFP pour ceux qui font de "l’investigation". Dans ce passage d’une vingtaine de minutes, le nom de Benalla est cité 14 fois, celui de Poutine 6 fois, celui de Macron comme celui de Vincent Crase 4 fois.

A l’écoute de cette séquence le Procureur en charge de l’affaire, accordera un non-lieu à Emmanuel Macron ainsi qu’à Vincent Crase et convoquera aux assises Alexandre Benalla et Vladimir Poutine…

Cette nouvelle hiérarchie des mises en cause a été bien assimilée par le journaliste de BFMTV, Thomas Mirashi qui intitule sa rubrique dans BFMStory : "Benalla, Contrat Russe, Violence du 1er mai". Là encore, Fabrice Arfi lors de son interview, nous récite sa petite recette : 9 doses de Benalla, 5 de Poutine, 2 de Vincent Crase et d’Emmanuel Macron. Heureusement, après le duplex avec le journaliste de Médiapart, l’intervention de Thierry Arnaud co-animateur de l’émission, recentre le débat sur le couple Macron-Benalla et marginalise la piste russe. Ce recentrage est certainement dû si on en croit le Canard-Enchainé, à la guerre qui serait déclarée entre Emmanuel Macron et BFM. Tout ceci, laisse rêveur et montre encore une fois, que chez le journaliste systémique, l’information n’est que prétexte à manipulations partisanes.

Mais qu’est-ce donc que ce "contrat russe ", que Thomas Mirashi évoque en introduction ? Il s’agit d’un contrat commercial entre une personne privée (Iskander Makhmudov) et une entreprise privée (Mars), portant sur un service de protection à la personne. Ce type de service est-il exceptionnel ? Non, Fabrice Arfi le reconnaît lui même "cet homme qui avait une protection rapprochée comme toutes les personnes de cette envergure (à 4’20’’)".
A ce sujet, nous avons interrogé un employé de "Velours Close Protection" qui devait sous-traiter ce « Contrat Russe ». Cet homme "Richard" est un quarantenaire, jeune retraité d’une unité du COS (Commandement des Opérations Spéciales, premier cercle des services secrets français). D’allure sportive, sa carrure de champion de natation et la légère odeur de chlore qui se mêle à son parfum, laisse penser qu’il fréquente régulièrement une piscine et peut-être pas n’importe laquelle, celle de la rue Mortier. A son poignet une montre qui ferait dire à Jacques Séguéla, qu’il a réussi sa vie. Un compliment à ce sujet nous apprendra qu’il l’a eu "pas chère" grâce à son ancien collègue Alexandre B, alors en poste à l’Office Européen des Brevets. Pour lui, dans la société « Mars » Vincent Crase était les jambes et Alexandre Benalla la tête. Ils se sont servis de leurs nouvelles positions sociales pour essayer telles « des petites souris » de grignoter une part de l’énorme gâteau de la protection des personnes à Ultra-Hautes « Valeurs Ajoutées ». La part de gâteau en question pèse plus d’un million d’euros. Dans ce petit monde d’anciens barbouzes et de millions à gogo, Alexandre Benalla et Vincent Crase, simples gendarmes réservistes n’étaient pas assez « pêchus » pour entrer dans la partie « face à des anciens barbouzes » sans y laisser des plumes.

Donc jusque là rien d’extraordinaire dans ce contrat, mise à part une petit guerre commerciale entre intervenants du marché de la sécurité des ultra-riches. Mais voilà selon Fabrice Arfi, qui l’a répété tant sur BFM que sur France 5 : "Selon un homme d’affaires français proche de Makhmudov (JLH ?), c’est "un soldat de Poutine". Autant dire qu’une telle phrase avec une source inconnue, sans preuve a autant de valeur que celle-ci : "Selon un proche de l’Élysée, Emmanuel Macron passe ses nuits travesti au Bois de Boulogne".

Pour redevenir sérieux, nous avons recherché des liens entre Vladimir Poutine et Iskander Makhmudov. Nous n’avons pas réussi à trouver une photo des deux hommes ensemble. La lecture de la presse russe de ces dernières années n’est pas plus concluante. Même dans les médias russes stipendiés par l’Occident et soi-disant martyrisés par le Kremlin, on ne trouve comme lien entre le deux hommes que l’attribution de l’Ordre du Mérite de la Patrie du second degré. En Russie comme en France, les plus hautes décorations étant décernées par le Président, le lien mis en évidence par "the insider" reviendrait à rendre responsable le Président Macron des faits et gestes de toutes les personnes qu’il a décorées.

On peut aussi s’interroger sur les liens entre le pouvoir et les oligarques, et là, encore, Emmanuel Macron et la France seraient bien mal placés pour donner des leçons de morale à la Russie. En effet, le financement de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron est édifiante sur la question. Ainsi un article du JDD, nous apprend que 1,2 % des dons recueillis par LREM ont apporté 48 % des 14 millions recueillis. Cette information explique pourquoi, l’Élysée ne veut pas céder à la revendication des Gilets Jaunes concernant le rétablissement de l’ISF. Il serait mal venu pour Emmanuel Macron de taxer ceux qui ont payé pour l’installer au pouvoir. Toujours le même article révèle que 56 % des dons proviennent de la région parisienne, on ne sera donc pas surpris de croiser autant des foulards rouges vindicatifs à Paris. Pour finir, les dons collectés à la City (bourse de Londres) sont supérieurs à ceux recueillis dans les 9 plus grandes villes de province. "18 dons en provenance du Liban ont pesé davantage que les sommes versées par les Toulousains et les Rennais rassemblés". De telles informations laissent pantois quand on entend Emmanuel Macron s’interroger sur le financement et l’appui d’une puissance étrangère au mouvement des Gilets Jaunes…

Concernant les liens entre Iskander Makhmudov et la mafia russe, les journalistes et le directeur de Médiapart font fi, du moins à l’oral (à l’écrit, ils restent bien prudemment dans le champ légal), de toute présomption d’innocence. Ces accusations mafieuses s’appuient sur le fait qu’ : « en Espagne, il a été mis en examen dans le cadre d’une vaste enquête toujours en cours et il est également cité dans une procédure en Allemagne ». D’un point de vue purement juridique, une personne mise en examen est de facto présumée innocente et le fait d’être citée dans une procédure ne serait suffire à l’incriminer.

Toujours dans l’article de Médiapart, on apprend que « Les péripéties judiciaires d’Iskander Makhmudov, en Espagne et en Allemagne, (ont été) révélées dès 2010 par Radio Svoboda (Anastasia Kirilenko, une des deux auteures de ces lignes, avait alors eu accès à de nombreux documents) ». Malheureusement le lien mis en ligne dans l’article est altéré, pour le lire cliquer ici. Donc la source de Mediapart est Radio Svoboda, qui est la branche russe de Radio Free Europe – Radio Liberty. Cette dernière est une structure propagandiste financée par le Congrès des États-Unis, où sont recyclés de nombreux anciens agents de la CIA, par exemple Roman Kupchinsky  qui fut le directeur de RFE-RL en Ukraine. Autant dire qu’il s’agit d’une source plus que partiale….
 


 

L’irruption soudaine de Vladimir Poutine dan l’affaire Benalla, l’utilisation Radio Svoboda (organe de propagande US et faux-nez de la CIA) comme source interrogent sur les motivations du service d’investigation du "site d'information français d'actualités indépendant et participatif en ligne".

Cette affaire du "contrat russe" s’inscrit dans un plan plus global de diabolisation et "pestiférisation" de la Russie et harcèlement (Shaming) de leurs interlocuteurs. C’est ce qui avait déjà été le cas en 2016 de la part Médiapart par exemple, dans le cadre de l’association d’Alstom et Bouygues avec le groupe russe UGMK de Makhmudov.

Ainsi, toutes personnes, tant hommes d’affaires ou politiques ayant des contacts avec la Russie s’exposent à une campagne de presse négative…

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Laurent Courtois Laurent Courtois 7 février 12:52

    Cet article a qui a été soumis à la modération le 3 février, ressemble beaucoup à celui d publié par RT le 6 février.

    https://francais.rt.com/france/58857-connexion-russe-etranges-relations-affaires-alexandre-benalla-iskander-makhmoudov

    Par exemple mon article :

    Pour redevenir sérieux, nous avons recherché des liens entre Vladimir Poutine et Iskander Makhmudov. Nous n’avons pas réussi à trouver une photo des deux hommes ensemble. La lecture de la presse russe de ces dernières années n’est pas plus concluante. Même dans les médias russes stipendiés par l’Occident et soi-disant martyrisés par le Kremlin, on ne trouve comme lien entre le deux hommes que l’attribution de l’Ordre du Mérite de la Patrie du second degré. En Russie comme en France, les plus hautes décorations étant décernées par le Président, le lien mis en évidence par « the insider » reviendrait à rendre responsable le Président Macron des faits et gestes de toutes les personnes qu’il a décorées.

    L’article de RT :

    Pour autant, l’exposé est un peu rapide. On retrouve effectivement une occurrence de la thèse d’une proximité entre le président russe et Iskander Makhmoudov dans un article publié en février 2018 sur le site The Insider.
    Le média, fondé par un opposant à Vladimir Poutine, Roman Dobrokhotov, est notamment en lien avec le très antirusse Bellingcat, mis à contribution, entre autres, dans l’affaire Skripal.  « Vladimir Poutine a signé un décret attribuant [à Iskander Makhmoudov] la médaille de second degré de l’Ordre du mérite pour services à la patrie », peut-on lire sur son site. Une anecdote qui est loin de suffire à prouver une quelconque proximité entre les deux hommes : le fait que Lance Armstrong, Maurice Papon, John Galliano ou Bachar el-Assad aient reçu la légion d’honneur n’a pas pour autant fait d’eux des « proches » d’un quelconque président français.

    Je précise tout de suite que je n’ai pas de lien avec RT,

    Alors que doit-on penser ? Les grands esprits se rencontrent, où la modération d’Agoravox est poreuse ?


    • Laurent Courtois Laurent Courtois 7 février 12:54

      La version plus polémique de l’article qui n’engage que ma responsabilité (et non pas celle d’Agoravox), peut être lue ici.


      • V_Parlier V_Parlier 7 février 23:56

        @Laurent Courtois
        Je vais le lire, mais pour ce qui est déjà de celui ci-dessus :
        Un bon travail que je n’avais pas le courage de faire pour cette mise au point plus que nécessaire. Encore une fois nous sommes face à du faux « lancer d’alerte » de Mediapart qui mélange toujours de la merde de fake news à ses révélations croustillantes, afin que l’ensemble ait plus d’impact.


      • V_Parlier V_Parlier 8 février 00:13

        @V_Parlier
        Je viens de le lire. Cette fois la réponse aux suppositions juste en-dessous est clairement donnée !


      • Laurent Courtois Laurent Courtois 8 février 10:49

        @V_Parlier
        "Un bon travail que je n’avais pas le courage de faire"

        Yves, je vous comprends parfaitement, ayant moi même de moins en moins de courage ces derniers temps (deux articles en 6 mois). Il est en effet épuisant de pointer du doigt la lune...


      • V_Parlier V_Parlier 8 février 21:08

        @Laurent Courtois
        De plus maintenant il faut montrer la lune à la fois aux européens de l’Ouest et à beaucoup de Russes qui ne croient pas que l’hystérie anti-russe est à ce point chez nous, au point qu’ils doutent de ce que leur rapportent certains de leurs journalistes à ce sujet (qui pourtant n’exagèrent pas du tout la situation). A part ça je ne suis pas navigateur, je ne m’appelle pas Yves mais ça ce n’est pas grave. smiley


      • Laurent Courtois Laurent Courtois 8 février 22:22

        @V_Parlier
        Toutes mes excuses pour ce lapsus sur votre prénom. Un psychanalyste y verrait une envie de prendre le large ;)


      • berry 7 février 13:58

        François Mitterand estimait qu’Edwy Plenel, le président de Médiapart, était un agent de l’étranger.

        Il avait sans doute de bonnes sources d’information pour dire cela.

        https://www.youtube.com/watch?v=rdTP4J01DRw


        • Paul Leleu 8 février 00:00

          @berry

          bah... aucun doute... pas besoin de Mitterrand pour savoir que Plenel incarne parfaitement le gauchisme américain dans toute sa splendeur...

          mais au moins, on sait qu’il était activement soutenu pour cela...

          Mais Mitterrand était éclectique, si j’ose dire ! Son ministre de la Défense, Charles Hernu (le roi du Rainbow warrior) travaillait pour les services roumains !

          Quant à Mitterrand, je ne sais pas pour qui il travaillait en dehors de lui-même... mais il a pas poussé le martyr en 1983 jusqu’à lutter comme Allende pour son programme... il a fait le tournant de la rigueur dare-dare... il voulait peut-être pas finir à la broche comme François de Grossouvre qui gênait les américains dans leur opération de « régime-change » au Rwanda...


        • V_Parlier V_Parlier 8 février 00:02

          @berry
          Et comme beaucoup d’autres mi-trotskystes mi-bobos, il doit avoir son vrai boss plutôt outre-atlantique. (Trotsky lui-même était dans le même cas).


        • baldis30 7 février 17:27

          Bonsoir,

           Certes c’est une salade russe ... mais il est normal (président) dans un repas de cons de faire précéder le plat principal par une salade ...

           Est-il

           une escalope milanaise ?

          de la cuisine bolognaise ? 

          une bagna cauda du Canavese ?

          une pizza napolitaine ou une tranche de San Daniele ....

          les Italiens s’en mêlent ..... ah les vilains ! A tel point qu’on perd ses nerfs !

          https://actu.orange.fr/politique/paris-rappelle-son-ambassadeur-en-italie-magic-CNT000001cHCgY.html

          Gravissime ... on ne pourra plus, mesure de rétorsion typiquement française chanter Tosca dans les salons de l’ambassade de France à Rome  !

          Réjouissons-nous ... Nous sommes toujours vivants ... le ridicule ne tue plus ...

           Au nom du devoir d’ingérence dans les affaires vénézuéliennes nous partons pour Canossa ....


          • Paul Leleu 8 février 00:06

            @baldis30

            vous marrez pas trop...

            Salvini et Di Maio sont des fantoches... ils n’ont rien négocié de la Commission Européenne, et ils ne sont pas sortis de l’Euro... alors ils font un numéro de matamore à peu de frais avec la France, pour amuser la galerie...

            en attendant, il y en a un qui tisse sa toile dans l’ombre : Steeve Bannon... cet agent américain qui « fédère les populismes européens » à coup de dollars depuis ses bureaux de Bruxelles... Salvini, Orban, Le Pen, ne veulent plus sortir de l’Euro... la « Face B » du système est en marche... tout changer pour que rien ne change... une Europe des populistes-twitter sous contrôle américain qui amuse la galerie avec des blagues sexistes...

            Trump, Bolsonaro, Juan Guaido... Salvini, Oraban, Le Pen... c’est juste la « Face B » de l’empire...

            Et Poutine ? comme Orban, il vient de « réformer » le système de retraites de son peuple... qu’en pensent les gilets-jaunes ?

            certains s’imaginent que Facebook, Youtube, ou RT France sont moins infiltrés et manipulés que les partis, les syndicats et les médias...


          • baldis30 8 février 09:42

            @Paul Leleu

            bonjour,
            ne croyez pas que je les prends pour des petits saint et même des saints sains... ! ils ne valent pas mieux ....
            Mais lorsqu’un journal qui les critique et qui est francophile se permet de faire le point par cet article je renvoie les protagonistes des deux côtés dans les cordes :
             https://www.repubblica.it/esteri/2019/02/07/news/le_liti_tra_parigi_e_il_gov erno_gialloverde-218584448/

            les différends entre Paris et Rome sont énormes ... lisez l’article avant de me dire que je me marre ... la paille et la poutre ... mais tous les deux n’ont ni paille, ni poutre sur les yeux mais seulement de la m.... bien odorante
            Et la plus magnifique connerie d’aménagement de l’Europe est soutenue par le gouvernement français parce qu’on va avoir de l’argent pour la réaliser ... enfin si géologiquement on arrive au bout .... Quant à l’Aquarius n’en parlons pas ....



            • Paul Leleu 8 février 00:11

              @baldis30

              et quand Pasqua le mafieux en chef était ministre de l’intérieur ? ...ces histoires de barbouzes, c’est vraiment pour amuser la galerie... il n’y a rien d’extraordinaire...

              la « Face B » du système est en marche avec Steeve Bannon ... ils vont débarquer Macron pour nous mettre un Juan Guaido à la place... ou un Bolsonaro... ou un Trump, Orban, un Salvini, une Le Pen... pour « réformer » les retraites comme Poutine en Russie...

              ce sera tout pareil qu’aujourd’hui, mais avec des blagues sexistes sur Twitter... voilà le grand changement qu’on nous promet..


            • Cadoudal Cadoudal 8 février 01:12

              @Paul Leleu
              Comparer Pasqua à Castaner...

              Macron à De Gaulle...

              Mon Paulo, tu fais des nœuds dans les boyaux de tête ou quoi ?

              Pourquoi pas prendre la France pour une start up gérée par des télé évangélistes Rothschildiens sans culture et sans Histoire tant que tu y es ?

              Reste avec nous mon Paulo, relis tes classiques...


            • Paul Leleu 8 février 02:10

              @Cadoudal

              ben De Gaulle travaillait déjà avec son premier ministre Rotschildien Georges Pompidou de sinistre mémoire...

              en 1967 par exemple, il « réformait » déjà la sécurité sociale... parce-que soigner les français, faut pas pousser !

              Mais De Gaulle avait bien fait tirer sur les français en Algérie... et pour un peu, il s’apprettait a remettre le couvert en 1968 à Paris...

              désolé de briser les mythes... mais c’est bien De Gaulle qui a envoyé des gangsters de métropole en Algérie pour briser les français d’Algérie... c’est de cette époque que date d’ailleurs le mot « barbouze »... fausse-barbe... false-flag, quoi...

              la différence c’est que De Gaulle « nous avait compris »... bien profond...

              et vive le Québec libre !


            • baldis30 8 février 09:45

              @Cadoudal

              bonjour,
               je partage totalement votre opinion sur tous les points ... donc je n’en rajouterai pas ... pour l’instant et en attente de nouvelles facéties sinistres du pouvoir....


            • ggo56 7 février 21:59

              Mafia em Russie ne veut rien dire, mafias, oui...Vu le poids industriel de ce monsieur, donc économique, et la vitesse de sa fortune qui date des années Ieltsine, son origine militaire, on devine vite sa « mafia »...VP les laisse faire tant qu’ils ne lui montent pas sur les pieds...


              • Laurent Courtois Laurent Courtois 7 février 23:07

                @ggo56

                En URSS, il n’y avait pas de fortune personnelle (dans le monde communiste, il n’y avait pas d’accumulation de biens mais de privilèges), donc à partir de là, il n’y a pas de mystère sur l’origine de l’argent qui a servr à créer des Oligarques.
                Soit à partir des fonds du KGB, ce qui explique la loyauté de la plus part des oligarques à l’état et aussi quelques « tragédies » pour certains oligarques.
                Soit à partir de fonds mafieux, sachant que la mafia russe soviétique, ce n’est pas la Camora, mais plutôt les filières des marchés noirs que la France a connu sous Vichy... C’est à dire des rois de la magouille, qui vous sortaient 1.000 paires de chaussures d’un Kombinat et se montaient une fortune clandestine, d’autant plus facilement croissante qu’ils ne pouvait pas dépenser. etc, etc...


              • ticotico ticotico 7 février 23:08

                L’idée, c’est pas de distraire le peuple pendant la révolution jaune"... C’est plutôt de maintenir Macron sous pression pour qu’il ne s’écarte pas de la mission qui est la sienne.

                L’oligarchie a l’air de plus en plus fâchée, même un cireur de pompes confirmé, Christophe Barbier, commence à qualifier cette histoire d’affaire d’état.

                Auraient-ils trouvé une solution de rechange ? Ou bien le clan des « n’importe quoi sauf macron » gagne des adeptes même chez les propriétaires du pays ?

                La performance de Manu éborgne-t-elle aussi les perspectives de rentabilité ?

                Macron va-t-il survivre à son grand monologue national ? Va-t-il dégager avant les européennes ?

                Réponses bientôt, dirait-on.


                • troletbuse troletbuse 7 février 23:19

                  @ticotico
                  Barbier, ce faux-cul. Pour un qui se dit Journaleux ou éditorialiste, c’est pas très futé. Enfin, demain, il ira bouffer dans une autre gamelle si le vent tourne.


                • V_Parlier V_Parlier 8 février 00:07

                  @troletbuse
                  Le seul moyen pour les anciens macrolâtres (Apathie, Barbier, Askolovitch et compagnie) de justifier leur retournement est de présenter Macron comme un agent russe. En France la haine institutionnelle contre la Russie est telle que ça devient une raison induscutable qui justifie les retournements de veste les plus insensés.


                • Paul Leleu 8 février 00:18

                  @ticotico

                  toute ces affaires (Benalla, Gilets-Jaunes) c’est de la manipulation... bien sûr que les faits sont réels (les magouilles de Benalla, ou la grogne sociale des gilets-jaunes)... mais tout ça est largement orchestré et récupéré...

                  et puis faut que les gens qui font une fixette sur la Russie commencent à changer de disque... car ça aussi c’est pour occuper les esprits... Poutine vient de « reformer » les retraites dans son pays, et ça passe mal...

                  ce qui est en marche, c’est la « Face B » du système comme je le dis plus haut... tout changer pour que rien ne change... juste faire des blagues matcho sur twitter pour amuser la galerie... et puis nous mettre des Trump, Bolosonaro, Juan Guaido, Salvini, Orban, Poutine, Le Pen, etc.

                  les gens feraient mieux de s’intéresser aux manipulations de Steeve Bannon, le co-dirigeant de « Cambridge analityca » chargé de répendre le populisme sur Facebook... et de guider le bon peuple vers ce « capitalisme nouvelle mouture » à la Bolsonaro.


                • Cadoudal Cadoudal 8 février 01:52

                  @Paul Leleu
                  On a gagné, on a gagné...

                  Le « New York Times » tire le portrait d’Éric Zemmour sur 20 pages

                  « Quand vous représentez 1 % de la population mondiale et quand nous voyons 1,5 milliards d’Africains à nos portes qui, au nom des Droits de l’Homme, veulent s’installer en France, je dis que les Droits de l’Homme sont la mort de la France »

                  Zemmour ne méprise pas seulement le politiquement correct, mais il ne semble pas du tout affecté par la contrainte qu’il peut engendrer. « Zemmour a l’œil du journaliste pour ce qui est de la chose sous-déclarée, le bon angle », dit Pierre-Emmanuel Gobry. « Il est très, très bon pour constater des faits, pour dire : « Ceci est en train d’arriver ». Gobry a évoqué le travail auquel Zemmour a fait allusion dans une interview : « La France Périphérique. » Etude phare datant de 2014 du géographe français Christophe Guilluy sur la classe moyenne inférieure dans les zones rurales et périurbaines du pays. « Guilluy est un membre de la gauche et il a une légitimité universitaire, alors maintenant tout le monde a le droit de dire ce qu’il dit », dit Gobry. « Mais Zemmour le disait avant. »

                  https://www.nytimes.com/2019/02/06/magazine/eric-zemmour-france-far-right.html


                • Paul Leleu 8 février 02:32

                  @Cadoudal

                  oui... et les Africains seront même bientôt 2,5 milliards... va falloir qu’elle soit très haute la muraille... surtout que notre uranium vient du Mali et du Niger... ça en fiche un coup sur l’indépendance énergétique... et je parle pas du reste...

                  la situation est encore bien pire que celle que décrit Zemmour. La France (comme le reste de l’Occident) tient son train de vie sur l’exploitation des pays pauvres, dont l’Afrique en particulier...

                  Alors soit on continue de piller leurs pays, et on les enrage... soit on diminue le pillage et nous nous affaiblissons... dans les deux cas on est mal barrés ! ... en plus, si on diminue notre train de vie, les gilets-jaunes vont gueuler, et foutre le dawa... Parce-que faut pas se leurrer, les « petites classes moyennes de la France périphérique », tiennent leur train de vie des ressources africaines et des ouvriers chinois...

                  Alors, les « droits de l’homme » là-dedans... quand tu as 2 milliards de crève-la-faim à tes portes, et que toi tu es peu nombreux, vieillisant et riche... ils ont pas besoin de lire Voltaire pour se ramener chez toi...

                  Mais si Zemmour bénéficie du NYTimes pour demander la fin des « droits de l’homme », c’est que l’oligarchie travaille l’opinion démocrate, pour installer des régimes libéral-autoritaires en Occident... Finalement, c’est l’option israélienne... militarisation et bunkerisation de la société... 5 millions de juifs au milieu d’1 milliard de musulmans... c’est un peu le même topo...

                  Peut-être que la « paix chinoise » arrivera à aussi à calmer et stabiliser tout ça...


                • Paul Leleu 8 février 02:47

                  @Cadoudal

                  vous savez, je crois qu’on a pas les mêmes idées, mais qu’on finira sous le même régime... c’est un peu ce que je voulais dire ! régime libéral-autoritaire pour tout le monde... 800 millions de blancs riches (relativement aux pays pauvres), vieillisants et ramollis culturellement, essayant de se bunkeriser à l’israélienne... visiblement, c’est ce qui est en train de se jouer, avec le « populisme » manipulé en hauts-lieux...

                  Quand un Zemmour peut raconter dans le NY Times qu’il faut supprimer les droits de l’homme pour faire face à la submersion migratoire, on peut être certain que ça annonce quelque chose... C’est assez cohérent avec le fait que BFM ait lancé l’affaire Benalla en juillet... ils vont torpiller Macron, ou du moins dégrader le climat, pour amener des régimes libéral-autoritaires.

                  Je remarque d’ailleurs que les populistes fédérés par Bannon : Orban, Salvini, Le Pen et les autres, ne demandent pas une fin de l’Europe ou de l’Euro... Au contraire... ils vont faire une Europe de ce tonneau... Mais alors, va falloir faire un trait sur le petit train de vie de la classe moyenne... Et ils misent sur une carte : de toutes façons, on aura pas le chjoix... comme en Israël...

                  J’espère pour ma part que la culture française renaitra dans ce contexte... à défaut de souveraineté, au moins pour soutenir la dignité humaine nationale... parce-que le ramassis de hamburgers jointés qui écoutent des hippies amerloques, j’en ai vraiment ma claque... j’espère au moins que le bunker européen retrouvera un certain raffinement... sinon on va se faire chier... mais la culture ça a pas l’air leur fort aux Trump et autres Bolsonaro...


                • foufouille foufouille 8 février 08:32

                  @Paul Leleu
                  la production africaine d’uranium est minoritaire. il faudrait certainement les payer 10 fois plus cher que les autres.


                • baldis30 8 février 09:48

                  @Paul Leleu

                  bonjour, malgré tout ...
                   « c’est de la manipulation »
                   meuh oui comme disent les vaches en regardant passer les cars macron


                • baldis30 8 février 10:00

                  @ticotico

                  bonjour,
                   « Christophe Barbier, commence à qualifier cette histoire d’affaire d’état. »
                   faudrait être ..... aveuglé par des LBD pour ne pas le voir .... parce que tout s’enchaîne pour que ce soit une CRISE .. à la vue des niveaux et des pouvoirs mis en cause ou dupés... et il y a les deux ...
                  Risquons une copie très approximative ( je ne sais pas à qui j’emprunte cela...)
                   « on peut sauter comme un cabri en criant » débat, débat, débat« cela ne fais pas tellement avancer les choses.... il y a des rigolos qui nous prennent pour des billes »


                • assouline 8 février 01:15

                  Je ne vous reconnais pas...

                  Je ne reconnais pas votre écriture...

                  Je vous sais incapable d’un tel niveau de rédaction...

                  Peut-être là une piste vers la résolution du mystère soulevé dès vos premiers commentaires...

                  Où êtes vous encore allé choper ce papier ?

                  Et qui sont ces « nous » dont vous faites usage en sujet ?

                  N’auriez-vous pas oublié de corriger ce détail d’un article venu d’ailleurs ? Venu de chez ces « nous » qui en seraient les véritables auteurs ?


                  • Laurent Courtois Laurent Courtois 8 février 11:01

                    @assouline

                    Ma réponse étant un peu longue pour rentrer dans un tiroir, je l’ai postée à la suite des autres commentaires.


                  • Le421 Le421 8 février 09:43

                    En attendant, on oublie l’épisode « Djouri » à Londres, les passeports diplomatiques et la visite « de courtoisie » en Afrique, peu avant celle de Macron.

                    C’est qui ce Benalla ??

                    António Guterres peut aller se rhabiller, c’est un « petit » à côté !!


                    • baldis30 8 février 10:02

                      @Le421
                      bonjour,
                      « C’est qui ce Benalla  ?? »
                       orthographe SVP ?
                      Ben Allah .... en d’autres lieux ne serait-ce pas le fils de Dieu ?


                    • troletbuse troletbuse 8 février 10:27

                      Il est vrai que, à chaque fois que Plenel a parlé, il n’a pas omis une seule fois de mentionner le nom de l’oligarque russe de la façon suivante : "Makhmudov

                      proche de Poutine« ou bien »un oligarque russe proche de Poutine« sans prononcer son nom. Naturellement on entend souvent »maffia russe« .

                      Naturellement le mot »proche« non expliqué peut suggérer de nombreuses hypothèses.

                      Pourquoi ne dit-on pas une observation sure celle-là »Benalla un TRES proche de Micron" ?. On a même beaucoup de photos dans ce cas.

                      Plenel a une position trouble car Mediapart a soutenu Micron. Maintenant nous faire croire que Poutine aurait favorisé l’élection de Micron, c’est la m)eme histoire que pour Skripal


                      • Laurent Courtois Laurent Courtois 8 février 10:59

                        @ Assouline

                        "Je ne vous reconnais pas...

                        Je ne reconnais pas votre écriture...« 

                        Déjà pour reconnaître, il faut connaître... Vous êtes inscrit sur Agoravox depuis 3 mois durant laquelle je n’ai quasiment pas écrit (2 articles, certains sur Agora en font autant en une journée....).

                        J’en déduis que j ’ai à faire à un compte de Trollage. La lecture de tout vos commentaires, me l’a confirmé. Je dois d’ailleurs vous avouer que certains m’ont fait éclater de rire, je sais, je suis bon public.

                        Vous avez un talent certain pour troller, il ne vous manque que le courage pour le faire sous votre vraie identité. N’ayez pas honte, il vaut mieux être un bon Troll qu’un mauvais auteur.

                        (je vous tends une perche, vous pourrez me répondre que je suis ni l’un ni l’autre )

                         »Je vous sais incapable d’un tel niveau de rédaction...«  ????

                        En bien ou en mal ? Est-ce trop bien écrit pour être de moi, ou trop mal ?

                        Dans tous les cas sachez que chez les BHL, Arielle est parfois capable d’un trait d’esprit et Bernard d’une flatulence. A moins que ce soit l’inverse. Arielle est parfois capable d’une flatulence et Bernard d’un trait d’esprit, je ne sais plus très bien...
                        Mais j’ai un excuse avec BHL on ne sait plus très bien par quel orifice naturel sort plus de vent ou d’excrément. A ce sujet vous devez être mieux placé que moi pour répondre.

                         »Et qui sont ces « nous » dont vous faites usage en sujet ?« 

                        A l’université, et oui, j’ai fait des études même si cela ne se voit pas, on m’ a dit que pour la rédaction, il fallait soit employer le »Je« égocentrique où le »nous« collectiviste qui seyait mieux à l’université français à l’époque infiltrée de »méchants« communistes.

                        Comme entre temps, je suis devenu agent du Komitern, j’ai appris que l’individu doit s’effacer devant la collectivité, j’ai donc conservé ce »nous« alors mimétique, devenu depuis idéologique.

                        Je comprends, très bien que ce »nous« puisse choquer un lecteur d’Agoravox, habitué à lire par exemple, les pérégrinations ferroviaires d’un vieux pervers, écrite avec un égocentrique JE, majuscule, police 20. Car quitte à avoir une petite bite autant avoir un gros »JE« .

                         »N’auriez-vous pas oublié de corriger ce détail d’un article venu d’ailleurs ?« 

                        Cela me rappelle, une blague : Tu sais que Marlène Schiappa, va faire l’émission »Rendez-vous en Terre Inconnue«  ? Si, si, Fréderic Lopez l’amène dans une bibliothèque...

                        Votre ailleurs, ne serait-il pas du même acabit ? Au cas ou vous n’auriez pas compris la parabole, l’intelligence est pour beaucoup un ailleurs, un continent inconnu.

                        Je viens de faire 35 lignes de Trollage pour vous rendre hommage...
                        Cette hommage serait incomplet sans une note de complotisme...

                         »Venu de chez ces « nous » qui en seraient les véritables auteurs ?"

                        Nous = notre = les notres qui se dit en anglais ours => oURS, avec un U R S comme URSS, c’est la signature d’un agent de Moscou !

                        Il y en a bien qui voit des jésuites derrière chaque actualité, d’autre des offensives générales, derrière chaque obus de mortier, vous avez donc bien le droit de voir des agents du Kremlin derrière chaque ligne.

                        De troll à troll, je vous.....


                        • assouline 8 février 16:08

                          @Laurent Courtois

                          " il fallait soit employer le »Je« égocentrique où le »nous« collectiviste qui seyait mieux à l’université français à l’époque infiltrée de »méchants« communistes.« 

                          Voilà sans doute la meilleur preuve de ce que vous n’y avez jamais mis les pieds... A l’université.
                          Puisque de rédaction journalistique il s’agit, on parlera au mieux du »je« indivduel, au pire du »je« égocentré ». On parlera, en outre, du « nous » collectif... Mais en aucun cas du « nous » collectiviste. Le collectivisme n’a que peu d’intérêt dans la démarche journalistique... Je passe sur la référence aux méchants infiltrés communistes d’autrefois...

                          Aussi, vous saurez peut-être admettre que les techniques journalistiques dont vous semblez pétri et, en l’espèce, l’usage du « nous » collectif, ne peuvent conduire le journaliste à falsifier malgré lui les faits. Comment pouvez-donc écrire

                          « Nous avons analysé deux de ses interventions télévisuelles du 31 Janvier 2019. »

                          si c’est pour prétendre ensuite l’avoir fait seul ?

                          Il ne doit être fait usage du « nous » collectif et rassembleur que dans la perspective d’une démarche impliquant le lecteur... En aucun cas lorsqu’il est fait référence à un processus passé dont vous seriez l’acteur unique !

                          Ce qui porte à croire à l’erreur d’adaptation à des fins de reproduction...


                        • assouline 8 février 17:25

                          @Laurent Courtois

                          Bien...

                          Ce commentaire, en revanche, est bien de vous...

                          Mais... où ça croyez-vous avoir fait du trollage sur trente cinq lignes ?
                          Vous n’avez fait que perturber vous-même l’image déja très trouble de l’auteur que vous prétendez être...

                          Surtout, vous reprenez au crédit d’une innocence et d’une honnêteté bafouée la technique de la déconsidération de l’autre par l’emphase et l’outrance, l’exagération paroxystique et surjouée d’un trait initial imaginaire parce qu’inexistant. Le trait prétendument caratéristique du trolling et du complotisme coupable. Vous voilà la victime innocente de votre inconfortable interlocuteur, coupable quant à lui des grands maux 2.0.

                          Je n’avais fait cependant qu’une seule chose.
                          Constater et m’interroger...

                          Un constat. Celui de ne pas vous reconnaître. Ce, non sans de bonnes raisons.

                          Vous demander des précisions quant à l’identité du « nous » auquel vous vous associez.

                          Je me serais contenté d’explications élémentaires...

                          Qu’êtes-vous allé vous répandre en singeries, inutiles à démontrer quoi que ce soit si ce n’est un certain goût pour l’outrance et la comédie...

                          Votre requête en précisions sur le « mieux » ou le « moin bien » d’un niveau de rédaction que je ne vous connais pas achève de nous renseigner sur la compréhension que vous avez de la langue française et donc sur votre capacité à l’écrire.

                          L’hypothèse drôlatique d’une porosité des services d’AgoraVox, au bénéfice de RT et aux dépens de l’auteur obscur et en mal de gloire que vous êtes, s’inscrit sans y faire tache dans la lignée de vos exploits passés...

                          Il y a certes bien un auteur abusé dans cette histoire. Mais ce n’est pas vous.


                        • Marc Filterman Marc Filterman 9 février 13:05

                          @Laurent Courtois
                          Je vois que concernant le prof ès Science Assouline grand protecteur des escrocs, Monsieur n’aime pas du tout qu’on parle des scandales surtout quand ils sont macroniens. J’avais eu la même réaction que vous, je lui avait demandé combien de pseudos il avait
                          https://www.agoravox.fr/commentaire5422566


                        • Laurent Courtois Laurent Courtois 10 février 08:50

                          @Marc Filterman
                          Assouline est un auteur aigri d’Agoravox doublé d’un faux-cul qui se cache derrière plusieurs pseudos, souvent à consonance israélite, ce qu’il fait dans l’espoir de créer une réaction antisémite chez ses victimes. Ainsi il flatte son propre antisémitisme et espère pouvoir jeter l’opprobre sur ses victimes par un tonitruant « Antisémite ».
                          Je ne le bloque pas (tout comme Grua) juste pour le plaisir de constater le temps qu’il perd à nous pisser ses bols d’aigreurs. Leurs commentaires et d’autant plus longue que leurs vies sociales sont nulles..

                          En avant les pisses vinaigres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès