• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Calculez votre retraite : Salariés du privé, la #réformedesretraites Macron (...)

Calculez votre retraite : Salariés du privé, la #réformedesretraites Macron CFDT c’est une baisse de 30% et -500€ de pension par mois !

Aux ordres de la Commission Européenne, le régime Macron veut imposer une contre réforme des retraites en remplaçant les caisses de retraites de la Sécurité Sociale sous le contrôle paritaire des salariés par un régime de retraite par points, sous le contrôle du patronat et du gouvernement. Un système par point permettant à l’avenir de baisser à la guise du gouvernement les retraites comme l’a expliqué François Fillon à des patrons, lui même coupable d’une précédente réforme des retraites et qui connait bien le sujet. Seul soutien de cette réforme, la CFDT de Laurent Berger, toujours là pour signer les pires régressions sociales et planter un couteau dans le dos des travailleurs.

Alors bien sûr la propagande du régime Macron va bon train. La retraite par points et son régime universel ce serait bien pour les salariés du privé, cotisants au régime général, et l’inquiétude ne devrait concerner que les travailleurs des régimes spéciaux ou des régimes particuliers des trois fonctions publiques. C’est faux. La réforme a un but précis : la baisse générale des pensions de retraite et on va le prouver et le chiffrer. Et vous expliquer comment calculer votre retraites avant et après la réforme Macron CFDT UE.

 

Calculez votre retraite : exemple d’un travailleur du privé touchant un salaire moyen durant sa carrière 2000 € par mois :

Dans le régime actuel la retraite des salariés du privé est constituée de la façon suivante :

  • une pension de retraite du régime générale de la sécurité sociale correspondant à 50% du salaire des 25 meilleurs années
  • une pension de retraite complémentaire du régime AGIRC ARCO, un système de retraite par points, reposant sur toute la carrière. Ce système fonctionne par des cotisation au taux de 7.87% sur l’ensemble des rémunération, avec une valeur d’achat du point de 16.7226 € et une valeur de service de 1.2714€. Il est à souligner que la valeur de ce point a déjà diminué, préfigurant ce qui va se passer avec la retraite par points Macron CFDT.

Nous allons calculer dans ce système actuel la pension de retraite d’un travailleur dont la rémunération est en moyenne de 2000€ sur toute sa carrière. Pour simuler les aléas de rémunération des salariés du privés, nous avons fait varier de façon totalement aléatoire chaque année cette rémunération de plus ou moins 50%. Permettant d’avoir ainsi une carrière représentative de celle d’un salarié qui n’aurait pas eu le malheur d’être au chômage et qui aurait donc réussit à obtenir ses 43 annuités, sans jamais arrêter de cotiser.

le tableau suivant montre cette carrière

Le calcul s’effectue sur les 25 meilleures années, retenue en vert ci dessous, et sur toute la carrière pour la complémentaire

Sur ces 25 meilleures années, le salaire moyen servant au calcul de la pension du régime général est de 2372 €, près de 400€ plus élevé que la moyenne sur toute la carrière. La pension du régime générale est donc de 1186€ par mois.

A laquelle il faut ajouter la retraite complémentaire : 472€ par mois.

Au total, avec le système actuel, ce salarié du privé touchera une retraite de 1658€ par mois, soit 70% du salaire moyen de ses 25 meilleures années.

A ce stade il faut observer que c’est déjà un chanceux car il a réussi à cotiser durant 43 annuité, qu’il n’a pas eu de période de chômage longue, et que la maladie lui a permis de mener une carrière complète et donc de ne pas être frapper des décote Raffarin Chirac, Fillon Woerth Sarkozy, Touraine Macron Hollande.

-30% et -500 € par mois de pension avec la réforme des retraites Macron Berger CFDT UE.

refaisons le calcul dans le système Macron Berger de régime universel par point tels que décrit par le projet Delevoye. Calcul non plus sur les 25 meilleures années mais sur toute la carrière, suppression des retraites complémentaires, valeur d’achat du point à 10 € valeur de service à 0,55 € le point.

La retraite totale sera alors de 1162 € par mois. 30% plus faible. Et cela signifie que ce salarié du privé perdrait 500€ de retraite chaque mois. L’equivalent de sa retraite complémentaire ! C’est énorme. S’il a la chance de toucher sa retraite durant 18 ans, c’est à dire jusqu’à 82 espérance de vie moyenne des français, Macron et Berger l’auront dépouillé de …. 107 136 €.

Autant d’argent qui pourront aller remplir les coffres du grand patronat qui sera le seul et unique gagnant de cette réforme qui en baissant les retraites fait baisser les salaires de tous les travailleurs.

Salariés du privé, ne vous laissez pas duper, ne vous laissez pas diviser en vous opposant aux travailleurs du publics qui contrairement aux milliardaires au Macron, Berger et Cie ne sont pas des privilégiés. Au contraire, défendez les retraites par répartition et obtenez le retrait de réforme des retraites par points.

Tous ensemble, grève générale reconductible jusqu’au retrait, tous dans les manifestations le 10 et le 12 décembre !

Télécharger les preuves et la feuille de calcul

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/calculez-votre-retraite-salaries-du-prive-la-retraite-par-points-macron-cfdt-cest-une-baisse-de-30-de-votre-retraite-et-500e-de-pension-chaque-mois-reformedesretraites-greve10decembre/


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Aristide Aristide 8 décembre 2019 11:37

    Calcul non plus sur les 25 meilleures années mais sur toute la carrière, suppression des retraites complémentaires, valeur d’achat du point à 10 € valeur de service à 0,55 € le point.


    Ah bon, plus de retraites complémentaires ? Vous avez vu cela où ? Il n’y aurait donc que la SS, plafonné donc ? AGIRC ARCO supprimé ? Parce que votre calcul est assez peu démontratif, avant la retraite SS est de 1186€ par mois, après par point elle serait de 1162 € par mois. Moins 24 € sur la retraite SS, soit 2% de moins, bon comme c’est une prévision à plus de 30 ans on peut considérer que dans le cas donné c’est idem.

    Pour le reste le calcul sur toute la carrière a effectivement un impact négatif sur les carrières avec une progression, ce qui est tout de même un cas assez fréquent.


    • PRCF PRCF 9 décembre 2019 01:16

      @Aristide
      lisez le rapport Delevoye : oui il y a bien supression des retraites complémentaires AGIRC ARCO

      tenez, p14 du rapport présentant le projet Delevoye Macron
      « Les règles du système universel de retraite
      se substitueront aux règles applicables aux
      différents régimes de base et régimes complémentaires
      obligatoires actuels. »


    • Aristide Aristide 9 décembre 2019 09:22

      @PRCF

      lisez le rapport Delevoye : oui il y a bien supression des retraites complémentaires AGIRC ARCO

      Vous rendez compte de la ... de votre interprétation du français ! Il s’agit d’appliquer les mêmes régles, pour la durée de cotisation, l’age, la pénibilité, les conditions particulières tels que les enfants élevés, les enfants à charge,, . Il s’agit d’aligner les règles d’attribution des pensions SS et complémentaires afin que les deux soient servis au même moment et que les mêmes situations ouvrent aux mêmes droits, aux mêmes majorations, ....

      Vous ignorez que par exemple le régime AGIRC-ARCO, la SS et les autres régimes servent des majorations pour enfant, les règles sont très différentes, il s’agit donc de les harmoniser.

      En aucun cas, il s’agit de supprimer les régimes complémentaires de retraites. Comment des personnes sérieuses peuvent annoncer de telles inepties sans sourciller. Comment seraient donc versées les pensions actuelles AGIRC-ARCO qui est un régime de répartition.

      Pour le reste, enfumer le quidam avec des fakes aussi ridicules est contre productif. Vous pourriez faire une simulation plus réaliste en place de ce jeu de hasard, par exemple en simulant une carrière assez fréquente ou les salaires progressent tout au long de la carrière. Là, vous auriez mis en évidence un vrai impact de la prise en compte de la totalité de la carrière en place des 25 meilleures années.

      Affligeant article ...


    • taktak 9 décembre 2019 09:36

      @Aristide
      Non il est écrit noir sur blanc que les retraites complémentaires sont SUPPRIMEES ET REMPLACEES par un unique REGIME UNIVERSEL.

      Il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. 
      La fake news c’est vous et votre commentaire est affligeant


    • Aristide Aristide 9 décembre 2019 10:42

      @taktak

      Pour le sérieux de vos calculs : 371 points ARRCO (pas ARCO) au taux actuel de 1,2714 € le point donnent 371 x 1,2714 = 471,69 €. 

      Euhhh, 472 € par mois de complémentaire ! Ben non, c’est par an, montant ARRCO par an, pas pas mois ! ah, les comiques ! Donc la complémentaire et de 39,30 €. 

      Et cela donne donc une pension avant 1225 €, après 1162 € et donc un écart de 5%. Compte tenu des incertitudes sur 40 ans et plus et de vos approximations et manipulations dans vos calculs cela change la nature de votre ... paté.


    • taktak 9 décembre 2019 12:00

      les calculs ont bien été faits sur une base mensuelle. 
      Les points ARCO sont calculés pour un mois. Pour obtenir le total annuel de points il faut multiplier par 12 (nombre de moisdans une année) soit 371*12 . On obtiendrait alors le montant annuel de la complémentaire, puis en divisant par 12 le montant mensuel de la complémentaire

      mathématique de niveau cours élémentaire.


    • Irina leroyer Irina leroyer 10 décembre 2019 09:30

      @Aristide

      ne perdez pas votre temps avec un communiste : il est prêt a nier le goulag....

      le système par répartition est un dispositif communiste. il est mathématiquement en faillite.


    • Popov Popov 10 décembre 2019 13:46

      @Irina leroyer
      Merci de parler de l’autre système voulu par la macronie en faillite depuis 2008 chez les certains fond de pensionnaires américains. Le dispositif de répartition est plus résilient que la capitalisation qui en plus se fait avec des intermédiaires qui se servent (c’est à dire toute la chaîne de la finance du trading haute fréquence au gestionnaire du fond tout en pompant nos entreprises avec du 10%)


    • Irina leroyer Irina leroyer 10 décembre 2019 20:37

      @Popov il suffit de ne pas tomber dans le panneau


    • wpjo 19 décembre 2019 20:28

      @Irina leroyer

      Le dispositif par points est un dispositif capitaliste. Il compte sur le fait que l’ouvrier meure à 70 ans (51 ans c’est encore « mieux ») pour que son chef puisse vivre 79 ans et son patron 93 ans. Mais c’est vrai ... mathématiquement c’est une merveille.


    • 77777 8 décembre 2019 19:31

      va prendre ta tisane


      • Popov Popov 8 décembre 2019 22:56

        OUI MEME AGIRC ARCO p 14 du rapport delevoye.

        Les règles du système universel de retraite se substitueront aux règles applicables aux 42 différents régimes de base et régimes complémentaires obligatoires actuels.

        https://www.reforme-retraite.gouv.fr/actualites/actualites-du-haut-commissaire/article/pour-un-systeme-universel-de-retraite-preconisations-de-jean-paul-delevoye-haut


        • Popov Popov 8 décembre 2019 23:22

          https://www.reforme-retraite.gouv.fr/actualites/actualites-du-haut-commissaire/article/pour-un-systeme-universel-de-retraite-preconisations-de-jean-paul-delevoye-haut

          et pas mal d’entourloupes : la comparaison des cas types se fait avec 45 ans d’accumulation de points versus 45 ans de trimestres (alors qu’aujourd’hui on est à 43 ans de cotisations) voir p143 annexes

          https://reformedesretraites.fr/rapport-delevoye-lentourloupe/

          - Le coup d’Inès avec le minimum promis en petit en bleu dans le tableau de pourcentage, c’est bien joué, fort le type mais rien à voir avec le principe du calcul par point, on est sur le nouveau seuil minimal 1000 euros (brut ?). C’est le coup d’une carrière plate rattrapée par le nouveau minimum qu’on pourrait aussi instaurer sans un truc par points...en augmentant par exemple le minimum vieillesse. Notons pour les 1000 euros, il faut cotiser tous ses trimestres.

          - Le coup de Laurent qui ne travaille que de 22 à 42 ans sans avoir ses trimestres c’est pas mal non plus.. c’est cela une carrière heurtée ? un peu plus qu’heurtée non ? il pourrait au moins faire ses trimestres avec 1 mois et demi de SMIC tous les trimestres en moyenne après ses 2 ans de chômage... le gars vit des minimums sociaux de 42 ans à 64 ans ??!!

          - Notons que Lisa devient cadre et perçoit un salaire égal au salaire moyen du dernier décile... euh ... on évite de le donner ou bien ? (heureusement pas d’Alexandre)

          - Le rapport ne donne pas au bout de combien de temps les cas types sont promus. C’est sur que si tu fait une promotion au bout d’1 an sur 43 ans cela va bien pour les points mais si c’est au bout de 15 ans c’est les 25 ans de base de calcul ou tu es largement gagnant.

          Bref AVEC LE COUP DE POINT TOUT LE MONDE EST PERDANT : les régimes spéciaux c’est pour nous diviser !!! A la limite, pourquoi pas un régime universel mais surtout pas par point, 10 meilleures années pour tout le monde et départ taux plein modulé en fonction de l’espérance de vie en bonne santé de chaque profession. Les points, C’est intrinsèquement, de base non solidaire (retraite directement proportionnelle à la somme de tous les salaires) et très dangereux, il suffira d’une loi de finance annuelle du politique pour décider de la valeur du point alors que les cotisations nous appartiennent et que c’est aux cotisants de décider.


          • BA 9 décembre 2019 06:13

            Delevoye, démission ! Les assurances privées veulent mettre la main sur le système social de la France. Les assurances privées ont donc placé leurs mercenaires au plus haut sommet de l’État. Dernier exemple en date : le haut-commissaire chargé de la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, est payé par les assurances privées pour détruire le système social de la France, mais il ne voulait pas que ça se sache. C’est le journal LE PARISIEN qui vient de révéler le scandale.


            Delevoye n’a plus aucune crédibilité pour conduire la réforme des retraites.


            Delevoye, démission !


            http://www.leparisien.fr/economie/retraites-jean-paul-delevoye-a-oublie-de-declarer-ses-liens-avec-le-monde-de-l-assurance-08-12-2019-8212557.php



            • devphil30 devphil30 9 décembre 2019 08:52

              Au sujet des APLqui est la même problématique que les retraites 

              Je viens de signer la pétition « APL : Casse du siècle ! ». 

              Signez cette pétition.

              Voici le lien : https://www.leslignesbougent.org/petitions/stop-baisse-apl/

              "

              Pendant qu’ils rabotent les aides des plus démunis, ces messieurs de l’Assemblée se sont votés une belle augmentation de 300 euros par mois pour leur propre “indemnité logement” ! [3]

              Un saut de 33% pour leur propre indemnité…

              Qui passe de 900 à 1 200 euros !

              Le coût ?

              Entre 300 000 et 600 000 euros selon les premières estimations.

              En période tendue et avec des collaborateurs payés parfois moins que ça, la mesure fait grincer des dents !

              Cette hausse de LEURS allocations fait preuve d’un mépris total des citoyens.

              La justification qui passe mal

              Les nuits à l’hôtel coûteraient trop cher à nos pauvres députés sans le sou…

              C’est donc pour favoriser la location d’un pied à terre parisien que cette mesure a été votée.

              (Je ne plaisante pas)

              Une augmentation “pour faire des économies“

              C’est l’argument qu’a osé invoquer la députée Laure de La Raudière ! [4]

              Leur cynisme n’a pas de limite.

              Sinon vous imaginez ? les pauvres devraient puiser dans leur maigre salaire !

              En parlant de leur salaire…

              Vous savez combien touche un député ?

              Au 1er janvier 2019, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

              5 623,23 € d’indemnité de base :
              + 1 447,98 € d’indemnité de fonction
              + 168,70 € d’indemnité de résidence (c’en est une autre celle-là !)

              Soit 7 239,91 € bruts mensuels. [5]

              Mais ce n’est pas tout !

              Il faut ajouter :

              + 5 373,00 € d’avance de frais de mandat (ancienne IRFM)

              + 2 811,62 € s’ils exercent EN PLUS un mandat local (maire…)

              + 18 950 € annuels de dotation matérielle (téléphone, informatique, bureau…)

              "


              • Irina leroyer Irina leroyer 10 décembre 2019 09:22

                @devphil30

                sais tu que le faux écolo hulot et l’ex ministre de l’intérieur colomb ont quté le gouvernement 15 mois juste après avoir été nommés : c’est le temps nécessaire pour toucher à vie leur retraite de ministre ; 


              • Aristide Aristide 9 décembre 2019 10:47

                Le service universel propose la fusion des régimes en aucun cas la suppression des pensions complémentaires puisque les nouveaux taux sont le résultat d’un calcul les intégrant tous. Donc aucune suppression de pension complémentaire mais simplement un changement du nom avec surement un régime universel de base géré par la sécu et un régime universel complémentaire géré par l’AGIRC-ARRCO ... 

                Mais vu l’écart entre les écrits et le discours on est loin de ce projet ...


                • lala rhetorique lala rhetorique 9 décembre 2019 11:00

                  Il faut vraiment que le peuple reprenne ses droits.... quand la pauvreté a impacté d’abord les ouvriers, les salariés et cadres ne se sentaient pas concernés ; maintenant ils comprennent qu’ils font aussi partie du naufrage. Les bourgeois pensent être épargnés alors que les projets qui seront appliqués, vont les concerner, ne serait-ce que pour le changement du droit de propriété immobilière. En gros, tout ce qui est sur mon terrain est à moi (ou en copropriété s’il s’agit d’un immeuble). L’état prévoit de changer cela, le terrain appartiendra à l’état, et la construction, maison ou immeuble, sera en réalité un bail amphytéotique (bail de 99 ans). Comme cela se fait actuellement à Londres par exemple. En résumé, tout ce qui est en france, biens ou personnes, sera ponctionné et apauvri.


                  • France Républicaine et Souverainiste France Républicaine et Souverainiste 9 décembre 2019 15:04

                    Le but de ces « réformes » est de baisser l’espérance de vie des salariés en les obligeant à trimer plus longtemps au détriment de leur santé, avec une retraite amoindrie car les anciens dépensent (et consomment) moins que les jeunes. C’est toute la logique du capitalisme : marche (pour enrichir les actionnaires) ou crève...


                    • Désintox Désintox 9 décembre 2019 21:22

                      Il est logique de supprimer les retraits complémentaires.

                      En effet, les fonctionnaires n’en ont pas et on veut aligner le régime des fonctionnaires sur celui du privé.

                      Il faut donc supprimer les complémentaires !

                      La caractéristique de toutes ces « réformes » qui veulent supprimer des « privilèges », c’est un nivellement constant par le bas.


                      • Irina leroyer Irina leroyer 10 décembre 2019 09:19

                        @Désintox tu es gentil
                        tu essayeras de niveler par le haut...

                        bien sur que nous sommes en faillite !


                      • Désintox Désintox 10 décembre 2019 14:10

                        @Irina leroyer
                        Macron veut maintenir les retraites à 13% du PIB alors que la population vieillit. C’est évidemment absurde.

                        Avec ma compassion pour votre faillite.


                      • wpjo 19 décembre 2019 20:22

                        @Irina leroye,r @Désintox

                        Je dois partir à 67 ans et les statistiques me donnent encore 9 ans à vivre. Avec mes cotisation retraite actuelles (cotisations patronales et salariales) + le CSG, la totalité de ma retraite pourra être payée avec 7 ans de cotisations. Ou, si la reforme me toucherait également, 6 ans avec la reforme macron. Ne pourrait-on pas niveler un peu par le « milieu » au lieu de niveler par le « haut » ou pas le « bas » ?

                        Mais oui, j’ai oublié : 75% des salariés ne sont nullement défendus, ni par le syndicats, ni par les fonctionnaires, ni le gouvernement ou le Medef, et donc, c’est « normal » que ces 75% payent pour tous ces autres et niveler par le « milieu » est simplement impensable.


                      • Irina leroyer Irina leroyer 10 décembre 2019 09:17

                        Ce système par répartition est une aberration mathématique !

                        issu des communiste (stalinien a l’époque) d’après guerre, ce système est complètement voleur et c’est le résultat d’une politique de l’autruche depuis des décennies !

                        pour rétablir l’équilibre : il faut travailler et donc cotiser plus longtemps et aussi toucher moins de retraite

                        c’est clair comme de l’eau de roche

                        l’admettre pour les cons est plus difficile

                        Irina


                        • Popov Popov 10 décembre 2019 13:50

                          @Irina leroyer
                          Le cumul d’excédent des retraites de 150 milliards, tu proposes d’en faire un fond de pension de capitalisation « de réserve » comme Delevoye ? Ou tu proposes d’augmenter la part des revenus du capital qui a triplé par rapport à celle des salaires ?


                        • Irina leroyer Irina leroyer 10 décembre 2019 20:40

                          @Popov quand 40% des retraites sont financée par des impôts des taxes et des emprunts a n’en plus finir.... ça va durer encore longtemps ces conneries ?


                        • foufouille foufouille 10 décembre 2019 20:48

                          @Irina leroyer

                          jusqu’à ce que tu serves de vide couilles pour sans dents car tu seras sorti sans ta voiture blindée.


                        • Irina leroyer Irina leroyer 13 décembre 2019 21:48

                          @foufouille je constate que tu es toujours un irréductible communiste, parasite de la société.
                          un vraie réforme consisterai a te mettre au boulot pour que tu cotise enfin espèce d’escroc ! 
                          et a grand coups de pompe dans le cul !
                          faignasse !


                        • Irina leroyer Irina leroyer 13 décembre 2019 21:51

                          @kimonovert pour qu’un système fonctionne il doit être équilibré. en 1960 l’espérance de vie était de 60 ans, aujourd’hui elle est de 80 ans. explique moi comment tu équilibres cela. 


                        • Cadoudal Cadoudal 13 décembre 2019 21:54

                          @Irina leroyer
                          -explique moi comment tu équilibres cela. 

                          On fait travailler les colons Algériens...lol...

                          Un article assez complet sur les centenaires morts vivants du Maghreb...

                          https://www.capital.fr/economie-politique/au-maghreb-ces-morts-qui-continuent-a-toucher-leur-retraite-francaise-1357583

                          Ça ne représenterait qu’un milliard d’euros par an d’économie potentielle, pas de quoi réveiller les bulots...lol...


                        • Bidule Bidule 10 décembre 2019 09:53

                          Bonjour. Je me pose des questions sur votre tableau de calcul :

                          Les cotisations, payent les retraités actuels et ne sont pas un capital mis de côté, je ne comprends que ce sont les cotisations (25 %) qui donnent le nombre de points et non le salaire annuel.

                          Ensuite sur le calcul du salaire mensuel, vous divisez le ombre de points acquis sur toute la carrière (43 ans) par 12 pour obtenir le salaire mensuel. Il me semble qu’il manque une donnée, 43 ans cela fait 516 mois, donc logiquement pour avoir le salaire mensuel il faut diviser par 516 et non par 12... Et là c’est encore pire ! la perte est d’environ 90 % par rapport au système actuel.

                          Si votre méthode de calcul est bien celle proposée par le gouvernement, cela n’est pas sérieux dans le raisonnement...

                          Il faut rétablir le calcul sur 10 annuités comme avant pour améliorer le montant des retraites du secteur privé, et conserver notre système actuel ainsi que les régimes dits « spéciaux », sinon la mise en place du système proposé par Macron même si cela concerne les salariés qui prendront lur retraite dans 50 ou 60 ans, n’aboutira qu’à un appauvrissement considérable de 90 % de la population.

                          C’est inacceptable et il faut rejoindre le mouvement jusqu’au retrait complet du projet.


                          • Popov Popov 10 décembre 2019 19:40

                            @Bidule
                            Euh oui la baisse concernera bien 100% de la population car on passe d’un calcul sur 25 ans meilleures années à un calcul sur 44.25 ans de « meilleures années » (guillemets car c’est toutes les années...) dans le rapport. Mais non la baisse sera individuelle et entre 15% ? et 30% ? selon ton parcours c’est pour cela qu’il faut simuler, plus c’est loin d’une carrière plate avec un même salaire plus tu y perds. Par contre je crois que le point à 0.55 euros, c’est pour une année complète de retraite, c’est pour cela qu’il faut diviser par 12. C’est l’accumulation de point se fait sur 44 ans et 3 mois dans le rapport. La philosophie c’est de la capitalisation de points le système restant un système de répartition mais on transforme bien les esprits et l’esprit de solidarité de la retraite en quelque chose de très individualiste, les solidarités étant decidées annuellement en loi de Finance et non plus par les partenaires sociaux employeurs et salariés. (toujours d’après le rapport) MAIS IL PEUT EN ÊTRE AUTREMENT SI ON SE MOBILISE CONTRE CE SYSTÈME A POINT.


                          • wpjo 19 décembre 2019 20:06

                            Sur Reforme-retraite.gouv.fr

                            on a depuis le 18 novembre 36 profils types.

                            « Malheureusement », n’y figure pas le profil des 75% de mes collègues qui travaillent dans le même hotel que moi : profil : d’origine étrangère, salaires souvent très proches du smic, travail les weekends et les jours fériés, carrières hachurées. Bref, le genre de poste qu’on trouve quand on « n’a qu’à traverser le boulevard Montparnasse » pour trouver un job.

                            Non, je crains que pour moi et mes collègues, et pour tous ceux qui vivent avec le smic + 20%, qui sont confrontés à la précarité de l’emploi et aux règles de calcul défavorables, cela va être la catastrophe. Et donc, je souhaite que la grève continue. Et c’est bien la première fois depuis 1982 que je parle ainsi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès