• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > D’huloterie en huloterie, comme la France ruine son image face aux (...)

D’huloterie en huloterie, comme la France ruine son image face aux climato-sceptiques et à Donald Trump

Tandis que le temps s’accélère face au changement climatique et à la destruction des espèces, Monsieur Hulot paraît dépassé par la stratégie médiatique des industriels et des poids lourds du gouvernement. L’homme semblait pourtant au fait des stratégies d’image. Naïveté, cynisme ?

19 mai 2016 : « A l’occasion de cet anniversaire, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et EDF, partenaire fondateur, renouvellent leur engagement par la signature d’une nouvelle convention de partenariat pour une durée de trois ans. » Comme tous les Français, le Groupe EDF sait que Monsieur Hulot est « ministrable ». (Nicolas Hulot et Monsieur Lévy, président du Groupe EDF). (Pour le communiqué de presse complet : https://www.edf.fr/sites/default/files/contrib/groupe-edf/espaces-dedies/espace-medias/cp/2016/cp_20160519_fnh.pdf).

 

ACTE 1 : NON-SORTIE DU NUCLEAIRE, EDF AU SECOURS DU SOLDAT HULOT

 « C’est une erreur de casting », disait en 2003 Nicolas Hulot de Roselyne Bachelot lorsqu’elle fut nommée au ministère de l’écologie. Alors conseilleur de Jacques Chirac pour l’environnement, Nicolas Hulot jugeait ce président « imprégné de sincères convictions écologiques » (voir ici), même s’il regrettait sa « solitude » face aux lobbies de l’agriculture productiviste et du nucléaire. Comment gommer le désastre en termes d’image quand le ministre annonce le mardi 7 novembre que l’objectif de réduction ou sortie du nucléaire est abandonné ? Dès le 11 décembre 2017, le Groupe EDF vole au secours de la communication énergétique du gouvernement Philippe : son PDG, Jean-Bernard Lévy annonce le « Plan solaire » du Groupe EDF. En termes de couverture médiatique, c’est le jack-pot , toute la presse spécialisée et généraliste est présente : le chiffre annoncé, 25 millliards, est énorme. Le PDG développe ensuite ses intentions dans Ouest France : « Avec 1,5 % de la production, cette énergie était marginale. A terme, ce sera 15 %, 20 %, 25 %. Le journal insiste sur les 35 milliards de dette du Groupe : « C’est une vraie préoccupation », reconnaît le PDG. La Cour des comptes estime à 80 milliards le « grand carénage » des centrales nucléaires, indique l’intervieweur. C’est moins, rassure le PDG : « Les investissements sur 2014-2015, c’est bien 48 milliards ». Différence : 32 milliards ! Et le PDG de préciser : « Nous avons réduit les coûts d’investissements du grand carénage de 13 % par rapport à ce que nous annoncions en 2014 » (soit seulement 48). Pour l’EPR de Flamanville, maintien des positions : « La situation s’est (même) améliorée ». « Ce sera bien une vitrine technologique ». Mais, entre les lignes, on comprend bien l’effet de ciseau dans lequel est pris le groupe : baisse structurelle du photovoltaïque, augmentation structurelle du nucléaire. Il faudrait un prix plancher à l’électricité non-carbone. La solution est trouvée : fixer un coût supérieur à la tonne de carbone, un « prix plancher pour le C02 », nous dit le PDG. Or, aujourd’hui, le coût de la tonne est de 5 dollars. Monsieur Macron voudrait le voir à 30. Les ONG, elles, préconisent 80, voire 120 dollars, l’idéal pour rendre définitivement non rentables le charbon et le fuel. Mais la création d’un grand marché du carbone ne peut être qu’internationale : en l’absence des USA, du Canada et de la Russie, une telle régulation est inenvisageable. Et ce d’autant plus que ces pays en partie au-delà du cercle arctique voient le réchauffement comme un atout. Jusqu’à présent, la décision puis la régulation étatique, ont imposé et protégé le nucléaire : immergé par le vœu même de l’état dans un contexte international, le Groupe EDF ne peut compter sur aucune régulation pour empêcher le scénario de la faillite. La seule solution serait de cantonner ses actifs quelque part dans un hors bilan, à l’image de ce qui a été fait pour la crise du Crédit Lyonnais. Plus que jamais, éviter le désastre climatique impose de faire disparaître le passif financier de la France.

En tout cas, en termes d’image, le baromètre Statista, pour BFM.com, le montre : Nicolas Hulot reste une des personnalités préférées des Français : 46 %, en remontée de 1 %. La remontée d’Emmanuel Macron est spectaculaire : + 9% ; + 11 % pour Edouard Philippe. 46è place dans le baromètre Journal du Dimanche/Europe1 , juste après Madame le Pen (et 34 pour Monsieur Macron). A l’évidence, Emmanuel Macron n’a pas fait d’erreur de casting en promouvant cette personnalité comme ministre ; les reniements de celui-ci semblent en plus montrer l’indifférence de l’opinion par rapport à l’écologie. Quel prix devra-t-on payer jusqu’à ce que cette dernière envisage l’importance de la crise biologique ? Il est clair que Monsieur Hulot, en reniant le rôle d’ambassadeur naturel qu’on lui avait attribué, participe à cette occultation. Et cela s’amplifie…

ACTE 2 : MONSIEUR HULOT, VOUS REPRENDRIZ BIEN UN PEU DE GLYPHOSATE ?

Etats généraux de l’alimentation : chef d’orchestre, Emmanuel Macron ; maître de ballet, Edouard Philippe. Dans le premier rôle, le ministre de l’agriculture « et de l’alimentation ». Nicolas Hulot n’ira pas à la journée conclusive. C’est l’occasion pour le commentateur de noter qu’entre juillet 2017 et décembre 2017, le fossé entre Stéphane Travert et Nicolas Hulot s’est profondément creusé. En juillet, les deux ministres affichaient encore à Versailles une unité de façade en lançant ces « états généraux », malgré une passe d’arme feutrée sur les insecticides tueurs d’abeilles. Ex socialiste frondeur, réélu député de la Manche, donc d’une circonscription plutôt rurale, pour Yannick Jadot « le discours deTravers est dicté par la FNSEA ». En effet, quand on focalise plus précisément, on voit le ministre se réjouir que l’autorisation du glyphosate ait été raménée à 5 ans, au lieu des 10 prévus, en omettant de dire son alignement complet sur la position allemande dénoncée comme agro-business. Si on lui fait remarquer que Monsieur Macron voulait trois ans, le ministre fait remarquer sur LCI : « Je n’y vois ni cafouillage ni quoi que ce soit d’autre (...). Si je n’étais pas soutenu, je ne serai pas là ce matin devant vous. » La seule constante du ministre de l’agriculture semble donc être son soutien aux pesticides. Sa position se renforce au fil des mois contre la position de Monsieur Hulot, si toutefois celui-ci en a une.

ACTE 3 : AEROPORT-NOTRE-DAME-DES-LANDES, FAIRE PORTER LA COMMUNICATION D’UNE REPRESSION DEJA PLANIFIEE A MONSIEUR HULOT ?

On sent bien là encore l’effritement de la position de Monsieur Hulot. Le ministre des affaires étrangères, Yves Le Drian, jette soudain son poids dans la balance des pro-NDDL. Monsieur Le Drian, c’est le poids des socialistes ralliés à En Marche dans le Grand Ouest ; poids sans lequel En Marche existerait difficilement seul dans cette région, qui est clé quand on analyse les votes régionaux Front national/Monsieur Macron aux présidentielles. Quant au porte parole du gouvernement et secrétaire général d’En Marche, Christophe Castaner, celui-ci déclare dans Le Parisien du vendredi 1er décembre : « 200 à 300 Zadistes se préparent au combat ». Et ce n’est pas le Journal du dimanche qui dira le contraire : dans « Les photos secrètes de la ZAD », il montre l’entrée d’un inquiétant souterrain qui servirait de repli aux Zadistes… Mais d’où viennent les photos ? Du journal ? Très vite, Libération les met en cause (voir ici). Pire, pour Arrêt sur images, il s’agirait de photos données par la gendarmerie elle-même (je pencherai pour cette hypothèse : dans l’une, on voit sur une image une collection de talkies-walkies, un ordinateur, des prises USB, etc., un plan de la zone et autres objets difficilement discernables typique des collections issues des perquisitions. On ne voit vraiment pas les Zadistes rassembler eux-mêmes ce tableau de chasse, ou un(e) journaliste le faire. Confronté à tout ceci, le JDD reconnaît que, eh non, les images ne viennent pas d’eux… Et de modifier le titre de l’article, qui devient : « Des photos de Notre-Dame-des-Landes qui inquiètent les forces de l’ordre ». Mais peu importe pour le train de l’information : des chaînes d’information en continue à France 5, des journalistes parfois presque effrayés reprennent les menaces que feraient peser les Zadistes sur l’ordre public.

 

« Surveiller, se cacher, blesser, communiquer » : tel est l’un des sous-titres du Journal du Dimanche qui surmonte la photo présentant une collection hétéroclite d’objets. La phrase semble issue du manuel d’instruction d’un service de répression. Pourquoi ne pas ajouter « tuer » ? Après tout, à Sivens… Pourquoi ne pas présenter aussi des témoins cachés derrière un rideau et qui réciteraient le même texte écrit par le ministère de l’intérieur ? C’est quoi ce journalisme ?

CONCLUSION

Nicolas Hulot se sentira-t-il contraint de démissionner si Notre-Dame-des-Landes reçoit l’aval d’Emmanuel Macron ? Que fera-t-il ce dernier choisit de préserver le bocage, mais de profiter de la présence de 200 ou 300 Zadistes pour se donner une image d’intransigeance sur le plan sécuritaire ? Comment Nicolas Hulot peut-il accepter le soutien affiché par Monsieur Le Drian pour un aéroport à NDDL ? Dans la relation que nous entretenons avec notre planète, même le ministre des affaires étrangères semble avoir choisi de parler contre celle-ci, enfermé dans des références d’un autre temps. Conséquence directe : si Emmanuel Macron veut jouer durablement face à Donald Trump la « carte » bio-climatique, la crédibilité de sa politique environnementale intérieure rendra cette aspiration vaine sur le plan international.

 

Pierre-Gilles Bellin

Documents joints à cet article

D'huloterie en huloterie, comme la France ruine son image face aux climato-sceptiques et à Donald Trump D'huloterie en huloterie, comme la France ruine son image face aux climato-sceptiques et à Donald Trump

Moyenne des avis sur cet article :  2.59/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • sarcastelle 25 décembre 2017 10:33

    Hulot se déconsidèrerait devant l’écologie radicale. 

    Et alors ? Que croit-elle au juste ? Pour qui se prend-elle ? 

    • Choucas Choucas 25 décembre 2017 10:38

       
       
      GÉNIAL PAPE DES BONOBOBOS VERS
       
      Record de monde de conso perso de kérosène

      La vertu hypocrite du gôôôchiste biobio, anti-raciste, sans-frontièriste,
       
      bobo vert va à l’aéroport prendre son Boeing en Prius ... le pauvre en diesel interdit dans la capitale bobo

      Hors-bord 225 cv, 6 cylindres essence, 160 litres à l’heure tranquille à 5000 tr/mn
      6 voitures, 2 motos, 105.000 euros 

      http://www.bfmtv.com/politique/patrimoine-des-ministres-les-six-voitures-de-nicolas-hulot-1328760.html
      http://www.letelegramme.fr/debats/hulot-faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais-18-12-2017-11784245.php


      • sarcastelle 25 décembre 2017 12:26

        @Choucas a écrit :  225 cv..............160 litres à l’heure

        .
        Vous êtes lourd. On croirait fifi brindacier avec ses 10% d’huile de vidange dans la salade. 
        Deuxième édition : 
        160 litres d’essence font environ 115 kg (en prenant densité 0,72)
        115 kg à l’heure pour 225 chevaux supposés plein pot font : 115 / 225 = une consommation spécifique de 510 grammes de carburant par cheval et par heure. 
        Le plus vorace des moteurs à deux temps n’arrive pas à ce chiffre. Ici nous avons affaire à un moteur à 4 temps qui par nature tourne aux environs de 40% de la consommation que vous prétendez.
        .
        La gauche, la droite ou les écolos, quand il y a une sottise scientifique, je suis impartiale. 
        .
        Je ne dis pas que vous avez inventé ces chiffres. Vous les aurez lus sous la plume d’un journaliste. Bon, eh bien, hein... !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2017 09:22

        @sarcastelle
        Fifi vous informe que l’environnement, la défense des consommateurs, la mer, la pêche et l’agriculture ne font plus partie depuis le Traité de Maastricht, des compétences des Etats...
        Et pour la PAC, depuis 1962, c’est dans le Traité de Rome.


        Si notre belle classe politique était honnête, elle expliquerait qu’elle n’a plus la main en matière d’environnement, elle n’aurait plus de Ministres dans ces domaines, qui sont pilotés par la Commission européenne.

        Tout ce qu’ils peuvent faire, et ils ne s’en privent pas, c’est de remuer de l’air pour faire du vent...


      • vesjem vesjem 26 décembre 2017 12:23

        @sarcastelle
        225 cV essence en bateau « plein pot » # 60 l / h


      • flourens flourens 25 décembre 2017 11:28

        M le ministre Hulot ne veut plus de véhicule fonctionnant avec du pétrole d’ici 2040, soit, adonc toutes seront remplacées par des véhicules électriques, 39 000 000 (aujourd’hui) sont en circulation, il n’est pas insensé de dire qu’en 2040 il y aura 39 000 000 de véhicules électriques, sauf inventions radicales, ces voitures n’auront qu’une autonomie réduite, imaginons que 50% s’en servent pour le travail, alors cela ferait près de 20 000 000 de conducteurs qui, en rentrant chez eux, rechargeraient EN MÊME TEMPS leurs batteries, je vous laisse calculer la quantité d’électricité qu’il faudrait en simultané pour faire face, pour moi il va falloir au moins 20 centrales nucléaires en plus, en effet l’hiver il fait nuit de bonne heure, les gens rentrent après 18h donc pas de solaire, dites moi M Hulot, comment on fait alors, je sais que vous mettez cette question sous le tapis, mais on aimerait vous entendre sur ce sujet


        • sarcastelle 25 décembre 2017 12:10

          @flourens

          .
          Les voitures à pétrole ne seront pas remplacées une pour une par des électriques
          On bourrera le crâne de la génération montante et on empêchera de conduire la génération descendante. Si cela ne suffit pas on prendra des mesures plus draconiennes. 

        • izarn izarn 25 décembre 2017 13:11

          @flourens

          Hulot est fou....A cette époque, il n’y aura pas assez de véhicules élèctriques d’occasion pour les « sans dents » qui risquent d’augmenter... Heureusment les ministres ont des plans qui ne marchent jamais.... Ensuite Hulot doit faire face à ExxonMobil, Total, BP.....A coté c’est un nain dérisoire. Ensuite le CO2 n’est pas responsable du changement climatique qui risque fort de se refroidir smiley C’est de la com pour les crétins. C’est à dire son élèctorat.


        • izarn izarn 25 décembre 2017 13:18

          @izarn Je ne nie pas l’interet de l’auto éléctrique. Mais les contraintes sur ces autos sont telles, qu’y croire en Occident est un fantasme d’alcoolique. Par contre la Chine et l’Inde sont bien plus crédibles sur le sujet. Vu la norme des abrutis qui hurlent parcequ’on les limite à 80 km/h : Mon pauvre Hulot ! Et justement les autos éléctriques sont valables en autonomie en dessous de 80 km/h ! Hé oui !


        • Attilax Attilax 25 décembre 2017 22:05

          @izarn

          Bien que toutes les marques en sortent à grand frais, c’est un fait : les voitures électriques ne se vendent quasiment pas. Les gens ne sont pas dingues, acheter une bagnole entre 20 et 40 000€ pour n’avoir que 150 à 300 kms d’autonomie, LOUER en plus la batterie et attendre 5h pour pouvoir repartir, franchement faut être complètement con, riche, ou n’avoir que peu de trajet journalier à faire, sans ça ça ne le fait pas. Du coup, ce sont les flottes des états qui raquent : la Poste, les hostos, etc... C’est pour ça à mon avis qu’ils sont en train de légiférer pour nous obliger à acheter ces merdes, pas pour l’environnement mais bien pour toutes ces pauvres sociétés qui n’arrivent pas à vendre leur production et qui pleurnichent. Solution choisie : interdire progressivement les moteurs thermiques, comme ça les gens n’auront pas le choix. À l’heure actuelle, le seul qui ne pollue pas en voiture électrique, c’est le conducteur. En amont, l’extraction du lithium est une catastrophe pour les sols et les sous-sols, on dirait Mordor, et en aval, sachant que la durée de vie moyenne d’une batterie est de 900 cycles, au bout de 3 ans d’utilisation journalière, on obtient donc un joli déchet final et faut changer la batterie. 3 ans, c’est à dire pas grand-chose... On pollue toujours, mais les sols au lieu de l’air et pas chez nous. J’appelle ça s’acheter une bonne conscience, mais certainement pas « sauver » la planète. Et je ne parle même pas de la saturation des centrales si tout le monde s’y met !
          Je croirai à l’électrique le jour où ils permettront que les voitures produisent elles-mêmes leur énergie. Un truc comme ça, par exemple :
          https://www.usinenouvelle.com/article/salon-de-geneve-quant-une-voiture-electrique-qui-roule-a-l-eau-salee.N245839
          L’hydrogène est de loin la meilleure piste. D’ailleurs tous les constructeurs s’y intéressent également, BMW a même un modèle avec piles à combustible sur le marché. Hélas, pour une raison qui m’échappe, ce n’est pas la solution qu’ils ont privilégiée...

          On va donc continuer à massacrer des régions entières pour fabriquer des petites batteries par milliards avec une durée de vie de 900 cycles... Ce n’est pas viable (pour le moment en tous cas).


        • baldis30 25 décembre 2017 22:47

          @flourens
          bonsoir,

          ’« rechargeraient EN MÊME TEMPS leurs batteries, »

          Tout à fait d’accord pour le côté recharge de votre réponse ! Mais en plus le mot magique « batterie »... magique parce qu’on parle à tort et à travers de progrès , d’inventions de géniaux petits inventeurs coincés par les grands groupes etc... etc...

           S’il y avait tellement d’immenses progrès et des inventions aussi géniales que des journalistes le croient il y a longtemps que bien des malades souffrant d’insuffisance respiratoire en auraient profité pour le matériel portatif dont ils disposent .... c’est là où le mensonge politicard transparait le plus .... On ne le souligne pas assez ...


        • Enabomber Enabomber 26 décembre 2017 01:08

          @Attilax
          Et l’autonomie par une nuit noire à -10°C, je préfère ne pas l’imaginer...


        • markos 26 décembre 2017 08:03

          @sarcastelle
          je poste mon interrogation sur ce sujet et pas forcément en direction vous, sarcastelle.
          admettons que la population joue le jeu et se dote de véhicules électriques, ce qui n’est pas totalement utopique.
          c’est surtout la question du transport de marchandises qui m’intrigue.
          est-ce qu’il y a un plan pour limiter ces transports là ?
          j’entends peu de politique exprimer leur point de vue la dessus alors que d’évidence, il faut raccourcir les trajets entre les lieux de production et les lieux de consommation.
          relocalisation serait le terme adapté mais il n’est pas trop dans l’air du temps.
          peut être que l’écologie à la sauce UE montre ses limites face à la liberté de création d’entreprise sur tout son territoire et la libre circulation des marchandises.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2017 09:34

          @markos et les autres...
          Ne vous disputez pas... Ce qui est très moche, c’est le CO2, et pas le nucléaire !
          Le nucléaire, ah que c’est vachement bien, ça produit pas de CO2...
          C’est d’ailleurs ce qu’explique EDF : « Le Nucléaire, une énergie faiblement émettrice en CO2 »


          C’est pour remplacer le pétrole et le charbon par le nucléaire que Tchatcher a mis un gros paquet d’argent sur la table, pour que le GIEC démontre, par n’importe quel moyen, que le CO2, c’est caca boudin.
          « Le réchauffement anthropique, un mensonge qui arrange »

        • markos 26 décembre 2017 10:52

          @Fifi Brind_acier
          je ne sais pas d’avis définitif sur les deux, le nucléaire ou le co2.
          alors c’est sur que pour le nucléaire, il y a des exemples terribles qui peuvent nous donner de sérieuses craintes, mais je ne connais pas d’incident majeur en europe de l’ouest qui ait causé des dizaines de morts.
          pour le co2, je ne sais pas non plus ça joue tant que ça sur le réchauffement, je ne sais pas plus si 2 degré de plus dans 40 ans, ça rendra notre planète invivable.
          depuis que je suis petit, on nous promet des catastrophes. c’est une fâcheuse tendance humaine que de jouer à se faire peur.


        • Croa Croa 26 décembre 2017 11:19

          @izarn
          « Et justement les autos éléctriques sont valables en autonomie en dessous de 80 km/h ! Hé oui ! »
          *
          Si la préoccupation du gouvernement était celle-là pour son projet de limitation à 80 il aurait prévu de baisser aussi la vitesse sur les autoroutes, par exemple de 130 à 100km/h. Or rien de tel n’est annoncé.


        • vesjem vesjem 26 décembre 2017 12:18

          @flourens
          au pif : capacité batterie pour une voiture moyenne pouvant parcourir 500 km maxi = 50 KWh
          au pif : 5h de charge pour les 20 000 000 de véhicules électriques en même temps la nuit : ( 50/5 ) x 20 000 000 = 200 000 000 000 W soit 200 MW installés disponibles
          au pif : puissance d’une centrale nucléaire : 1000 MW


        • foufouille foufouille 26 décembre 2017 12:52

          @vesjem
          200 000 000 000 W = 200 GW.


        • foufouille foufouille 26 décembre 2017 12:56

          @vesjem
          ( 50/5 ) x 20 000 000 = 5000 000 000 kw soit 5TW de conso totale.


        • vesjem vesjem 26 décembre 2017 16:20

          @foufouilleoui, 200GW


        • vesjem vesjem 26 décembre 2017 16:24

          @foufouille
          50/5=10 10x20 000 000=200 000 000Kw= 200 000 000 000W=200GW


        • vesjem vesjem 26 décembre 2017 16:25

          @foufouille
          idem, centrale nucléaire : 1 000GW


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2017 17:38

          @markos
          Le CO2 n’est pas un poison, il est recyclé par la végétation et les océans.
          Ils nous prennent pour des truffes.


          Il n’y a jamais eu aussi peu de CO2 dans l’atmosphère, depuis 600 millions d’années. On le sait grâce aux carottages dans les glaces, on peut analyser les bulles d’air contenues dans la glace.

          Par contre, ce qui est toxique, et pas qu’un peu, ce sont les pollutions de l’air, les particules fines, les pollutions de l’eau, des terres, les rejets toxiques dans les mers et les océans etc . Mais là, silence radio, on touche à des intérêts financiers.

          Tandis que le CO2, ça permet d’augmenter les taxes sur les énergies fossiles, en culpabilisant les citoyens.  Cf Augmentation du prix du gaz au 1er janvier 2018. Ce n’est pas le prix des énergies qui augmente, ce sont les taxes.

          Pour le nucléaire, adressez-vous à Berniolles.

        • foufouille foufouille 26 décembre 2017 18:25

          @vesjem
          c’est 50kwh x 5 = 250 surtout pour 500 km .............


        • vesjem vesjem 26 décembre 2017 19:51

          @foufouille
          50kWh divisé par 5 (heures de charge de nuit) pour avoir la puissance nécessaire dispo à la charge des 20 000 000 d’autos pendant 5 heures


        • velosolex velosolex 31 décembre 2017 17:02

          @markos
          Tant qu’on laissera toute l’attitude aux gens, en tentant de les responsabiliser, faut pas croire qu’on va évoluer. Les gens se cramponneront à leur diesel tant qu’on leur aura pas interdit d’accés. Je parle de ça comme je pourrais parler du carbone, de la possibilité de prendre l’avion 50 fois par an. On n’a pas demande aux alcooliques de tenter de boire un peu moins « soyez gentils les gars faites un effort avant de prendre la route »....L’écologie donc, c’est « à vot’ bon coeur messieurs dames »...

          Hulot la dedans fait ce qu’il peut , pas ce qu’il veut. Un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne, ou ça se fait démissionner. Toujours la dernière roue du carrosse, méprisé, nié, etc...C’est comme ça qu’on a fait toutes ces centrales qu’arrivent en fin de vie, avec le mode d’emploi du démontage qui manque, sans compter ce truc foireux et adipeux de notre dame des landes....
          La terre s’en fout de nos problèmes. On va doucement vers la catastrophe finale, au lieu du grand soir à venir. Pas la peine de vous biler pour dans un demi siècle les gars. ON tentera de survivre, de faire du surf sur la vague ; Et confiance, ça fait décoiffer, Trump et Hulot ou pas !

        • JC_Lavau JC_Lavau 25 décembre 2017 12:51

          « face aux climato-sceptiques ». Faut dire qu’il s’y connais vachement en climats, en physique de l’atmosphère, en océanographie, etc : il lui suffit de recopier ce que lui dicte la presse aux ordres.

          Pierre-Gilles Bellin est suffisamment ignare pour gober ça.

          • JC_Lavau JC_Lavau 25 décembre 2017 15:59

            @JC_Lavau. Faut dire qu’il s’y connait vachement en climats...


            Des fautes de frappe qui m’échappent.


          • Alcyon 25 décembre 2017 21:44

            @JC_Lavau vu ton niveau inférieur à celui nécessaire pour le bac, tu es mal placé pour dénigrer.


          • JMBerniolles 26 décembre 2017 10:11
            @Alcyon

            Déniaiser plutôt... Et si justement il est très bien placé pour cela

          • JC_Lavau JC_Lavau 26 décembre 2017 15:23

            @Alcyon. Aux Glenmuches, ils avaient une recette infaillible pour évaluer la force du vent avec justesse :

            Quand vous estimez la force du vent à 3 Beaufort, retranchez un degré.
            Quand vous estimez la force du vent à 4, retranchez deux degrés.
            Quand vous estimez la force du vent à 5, retranchez trois degrés.
            ...
            Et neuf fois de suite com’aco.
            C’est ainsi qu’ils arrivaient à chavirer n’importe quoi par force deux.

            Ils avaient aussi un beau proverbe :
            Si une connerie est possible, on l’a déjà faite, aux Glenmuches.
            Et si elle n’est pas possible, ça ne va pas tarder.

            On peut transposer à Agoravox.
            Si une connerie est possible à écrire, on l’a déjà écrite sur Agoravox.
            Et si elle n’est pas possible, l’anonyme Alcyon va bientôt la faire.
            Et pourtant la concurrence est rude chez les niaiseux malveillants !

          • zygzornifle zygzornifle 25 décembre 2017 13:40

            Hulot le bulot avec ses 6 bagnoles ses 2 motos et son bateau .... un écolo « bobo iphono macrono » qui a souillé la planète pendant des décennies et qui veut nous faire croire qu’il peut faire quelque chose hormis s’en prendre au dieselistes qui se lèvent très tôt le matin pour travailler et faire sa paye argent de poche ....


            • baldis30 27 décembre 2017 09:54

              @zygzornifle
              bonjour,

              certes je suis d’accord mais une chose me gêne essentiellement .... la comparaison avec le bulot !

              En effet cet animal est consommable et nourrit une population humaine ... alors que le male de la hulotte ne parait pas tellement comestible ! faudrait peut-être mordre dedans .... pour tester !


            • JMBerniolles 25 décembre 2017 21:16
              C’est un texte bâti sur les formules formatées du type « sauvons la Planète » (est-ce que son utilisation à tout va la rend moins ridicule ?), des stéréotypes creux tel ’climato sceptiques’ (pour qualifier des personnes, dont beaucoup de scientifiques reconnus du climat, qui ne nient pas le fait que le climat évolue depuis la nuit des temps, mais contestent avec des arguments scientifiques l’impact anthropique sur le climat) et qui n’assimile pas que les quotas CO2 ont été rapidement transformés en produits boursiers.... (Pour leur imposer une valeur il faudrait déjà les sortir de là)

              D’ailleurs cette dérive financière d’une politique soi-disant établie pour ’maitriser’ le climat, dont la ligne générale est naturellement liée à la source de chaleur solaire (il y a aussi le chauffage depuis le noyau terrestre avec ses singularités dans les fosses océaniques notamment dans le Pacifique où oscillent les phénomènes El Niño et La Niña à l’impact important en température moyenne du globe terrestre,) avec ses instabilités, ses éruptions ..., qualifie pleinement toute la réalité de cette propagande sur le climat, les énergies dites vertes ....  

              Quelques pantins genre Nicolas Hulot qui tire sa fortune personnel de ce commerce, sont chargés d’un emploi d’illusionniste pour faire gober aux gens toute cette construction purement financière. 

              Evidemment avec un tel aveuglement idéologique on ne peut comprendre que ce qui s’affirme aujourd’hui en France c’est l’aspect incontournable, pour les centaines d’années à venir ; de l’énergie nucléaire. 

              • Attilax Attilax 25 décembre 2017 22:19

                @JMBerniolles

                ’ce qui s’affirme aujourd’hui en France c’est l’aspect incontournable, pour les centaines d’années à venir ; de l’énergie nucléaire. ’

                Oui, enfin jusqu’à l’accident qui arrivera tôt ou tard. Entre nos centrales vieillissantes dont on ne cesse d’allonger la durée de vie initiale et l’UPR qui n’est même pas fini et dont on sait déjà que les cuves ont été mal construites, il paraît évident que ça finira par merder. Rajoutez à ça l’excellente idée de bâtir ITER, le projet international de réacteur à fusion, à Caradache, dans une zone sismique à risque, et on a une petite idée de l’épée de Damoclès en suspens au dessus de nos têtes... Notez que pour ITER c’est toujours moins pire qu’au Japon qui concentre 80% des tremblements de terre mondiaux (ils hésitaient entre les deux, décidément nos dirigeants n’ont que de bonnes idées !)


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2017 09:43

                @Attilax
                Je suppose que c’est un lapsus : « l’UPR qui n’est même pas fini et dont on sait déjà que les cuves ont été mal construites... » , vous parliez sans doute de l’ EPR !?


                Sinon, il y a bien provisoirement un réchauffement climatique, mais dans une courbe qui depuis 7000 ans, va vers un refroidissement de la planète...

                L’utilité de tout ce bazar médiatique, c’est d’augmenter les impôts, mais sous un vocabulaire écolo, pour mieux faire passer la pilule : « Taxe carbone » , « fiscalité verte », qui peut être contre la nature, hein ?
                Mais ça va nous coûter un bras.

              • JMBerniolles 26 décembre 2017 10:08
                @Attilax

                Un lapsus révélateur .... L’UPR n’est pas fini. Heureusement pour ses nombreux soutiens qui s’expriment sur ce site.... c’est plutôt le début il me semble. 

                L’EPR, celui de Flamanville ainsi que ses deux frères chinois de Taishan, sont construits et sont entrés dans les phases d’essais, à froid puis à chaud, qui précédent la phase décisive du chargement du cœur et la criticité.

                le vieillissement des réacteurs nucléaires, particulièrement au niveau de la cuve réacteur, est étudié et fait l’objet de mesures. Au départ on n’avait pas une idée exacte de la durée de vie d’un REP (les problèmes de vie sont liés aux types de réacteur). Avec les études, les mesures et les cas pratiques de PWR, on arrive à une durée de vie qui va sans problème jusqu’à 60 ans et peut atteindre 80 années.

                Après une phase de renforcement de la sûreté appelée « Fukushima » en liaison avec les problèmes rencontrés à Fukushima Daiichi, EDF lance un grand carénage dont le budget atteindra sans doute les 80 milliards d’euros, pour permettre la prolongation de vie des réacteurs nucléaires. Dont le caractère indispensable a été vérifié il y a peu avec la remise en route en catastrophe de la centrale nucléaire de Tricastin arrêtée par l’ASN sous un prétexte que l’on va carrément qualifier de bidon.

                Outre le fait que l’on sait parfaitement concevoir des installations complexes résistant aux séismes, ITER c’est un fonctionnement de quelques minutes au mieux avec des émissions radioactives contrôlées et peu d’activation de structures et pas de chaleur résiduelle...  








              • Attilax Attilax 26 décembre 2017 11:47

                @Fifi Brind_acier

                LOL énorme lapsus. Oui il fallait bien lire EPR et pas UPR, lapsus involontaire mais rigolo. Aucun rapport avec la choucroute, et j’espère que les cuves de l’UPR seront plus aux normes que celles de l’EPR...


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2017 17:23

                @Attilax
                Tout va bien à l’ UPR, rassurez-vous !
                Bonne soirée.


              • Homme de Boutx Homme de Boutx 25 décembre 2017 22:29

                ça fait longtemps que la France n’est plus crédible !

                cette histoire de sorcellerie du CO2, qui fait qu’il est devenu plus écolo de griller 1kWh ds un grille pain nucléaire qu’avec un poêle à pétrole en jetant 3 kWh en pâture à la nature !

                 mais hulot avec EDF en sponsor ne peut rien faire et de toute façon c foutu, car plus personne ne se bat contre cette stupidité de croire que c la faute au carbone ! 

                le RC c les nuages et rien d’autre .. avec pour conséquence prévisible qu’il ne s’arrêtera pas tant qu’on aura pas réduit nos consommations même avec plus de ventilateur et de PV qui ne respectent pas plus le climat que les centrales thermique carbonée ou nuc !

                • neurone 25 décembre 2017 22:44


                  ... et c’est reparti pour un article ... des rechauffistes de dans 100ans ou on va voir ce qu’on va voir ! Incroyable cette « fake news », qui meme si elle avait un credit quel est le risque ? Voir la t° augmenter ici ou la ... comme si la t°entre l’hiver et l’ete ne variait pas de dizaines de degres !!! Oulala ....

                  Mais bonjour !

                  Et pendant que le sage montre le lune ...l’idiot regarde le doigt ! Car s’il en etait une vraie cause et un vrai questionnement c’est la disparition des « matières premières » ... « Epuissement des ressources naturelles » : qu’on en juge !

                  2018 : fin du hafnium (Hf)
                  • Les gisements exploitables de hafnium à un coût accpetable seront épuisés autour de 2018. Le hafnium est utilisé pour les processeurs, comme isolant remplaçant le dioxyde de silicium SiO2. On trouve du hafnium dans les processeurs, isolant remplaçant le dioxyde de silicium SiO2. L’Hafnium (Hf) se retrouve associé avec les minerais de zirconium, avec des concentrations d’Hafnium variant de 0.5% à de 2%. Le hafnium a une résistance exceptionnelle à la corrosion, il posséde également un grand pouvoir d’absorption des neutrons rapides. Le hafnium sert à contrôler la recristallisation des filaments de tungstène mais son application principale est comme barre de contrôle de réactivité dans les réacteurs nucléaires du fait de sa capacité à absorber les neutrons. En 2008, Intel affirme avoir réduit de 40 % la consommation électrique de ses puces en un an grâce à l’Hafnium
                  2021/37 : fin de l’argent (Ag)
                  • Au rythme de consommation actuelle, épuisement prévu entre 2021 et 2037. L’argent sert dans l’industrie (électricité, électronique, brasures, soudures et autres alliages : 41%). Il y a un stock de 270 000 à 380 000 tonnes d’argent sur Terre. Les réserves connues sont surtout en Pologne (20%), en Mexique (14%) et au Pérou (13%) 21 400 tonnes d’argent ont été produites en 2009 = 688 millions d’onces. Depuis 1950, nous avons assisté à un effondrement de 93% des stocks mondiaux d’argent et la demande ne s’arrête pas. La dernière fois que l’inventaire d’argent dans le sol fut aussi bas était en 1380. En 1997, les mines du Nevada produisaient 25 millions d’onces d’argent, en 2011 la production s’est effondrée de 70% à 7,3 millions d’onces. 10 des plus importants états américains producteurs d’argent métal ont abandonnés la production en dépit de toutes les nouvelles technologies existantes pour extraire ce métal précieux. La qualité des minerais se sont effondrés de plus de 95% dans les 75 dernières années aux États-Unis. On estime que pour chaque tranche de 10 onces d’argent extrait à travers l’histoire, le monde a extrait 1 once d’or.
                  Et ce n’est qu’un debut ... alors meme si on se trompe de 10/20ans on est en plein d’dans ... et puis juste un p’tit article des echos ...

                  Mais j’aime bien le titre de l’article ! Mdr :"

                  « 
                  Je cite :  » Les métaux rares sont désormais indispensables à notre quotidien, et leur croissance annuelle de production atteint des records, de l’ordre de 10 % par an pour l’antimoine, le béryllium, le cobalt, le gallium, le germanium, le lithium ou le molybdène. En fait, toutes les matières premières minérales sont sous tension.

                  MAIS ON BLABLATE sur LE CO2 !!! AHHA et on feint de ne pas comprendre sur les Echos, ou c’est juste un peu de »recyclage" ... (Malthus ô secours ils sont tous aveugles)

                  Neurone, av. un noeud au bout !
                  ABe


                  • jjwaDal jjwaDal 26 décembre 2017 06:47

                    Non sortie du nucléaire ? Mais où sont les alternatives réelles pour remplacer ce que nous avons ?
                    Face aux nouveaux « renouvelables » qui sont fortement aléatoires si on se passe du nucléaire il faut soit une énorme capacité de stockage qui n’est pas techniquement et financièrement réalisable , soit des turbines à gaz pour assurer une fourniture d’électricité à échelle dans tous les cas de figure. Or on refuse par idéologie et calcul toute idée de relancer les turbines à gaz par peur de « dépendance » envers le gaz russe et surtout alignement imbécile sur la politique étrangère US.
                    Stockage (à échelle) pas possible, refus du gaz (l’hydrocarbure le moins émetteur de CO2 soit dit en passant), nous reste les bougies ou le nucléaire.
                    On ne fait pas un réseau électrique avec la bouillie idéologique qui existe dans la tête de beaucoup d’écolos, qui seraient incapables de vous dire (à échelle toujours) ce qu’on fera de la montagne de déchets constituée de millions d’éoliennes, de m2 de panneaux solaires et de batteries type « automobile ». Comment recyclera t’on tout ça ? Quel sera le coût environnemental de l’extraction des métaux (rares ou non) ? Quel serait le coût surtout, dans le contexte d’un endettement massif de la France, d’un basculement massif vers les aléatoires avec tout le complément réseau, stockage, assurance production ? Jancovici parle de dépenses multipliées par un facteur 5 et on parle de dizaines sinon centaines de milliards d’euros.
                    On sait aussi que le transport aérien est le seul chez nous à être exempté des taxes sur les carburants. Qu’on mette ces taxes à parité avec celles payées par le salarié qui doit prendre son véhicule pour aller bosser et on réduit de 80% les clients du transport aérien. Ce nouvel aéroport vaut subvention au mode de transport potentiellement le plus émetteur de CO2, alors on peux aligner les sommets pour la planète chez nous dans un beau geste de schyzophrénie...
                    Le titre m’a bien fait rire...


                    • neurone 26 décembre 2017 10:21

                      @jjwaDal

                      Faut tout de même l’oser celle la ... : "On ne fait pas un réseau électrique avec la bouillie idéologique qui existe dans la tête de beaucoup d’écolos, qui seraient incapables de vous dire (à échelle toujours) ce qu’on fera de la montagne de déchets constituée de millions d’éoliennes, de m2 de panneaux solaires et de batteries type « automobile » « ... quand on sait ce que produit le nucleraire en terme de dechets ???

                      http://www.nucleaire-nonmerci.net/dechetsradioactifs.html

                      Au passage, toi ami du plutonium et de l’uranium (juste une demi vie de quelques millions d’annees) : n’as tu pas installe un petit fut dans ton salon pour te rechauffer ??? Sinon j’ai l’exemple d’un projet aux iles canaris ou une ile entière, pas une grotte av. une bougie, non une ile entiere av ses habitants (11ooo) et ses fetards de vacanciers sont chauffes et eclaires grace à une bouille d’ecologiste qui ont mis des panneaux solaire pour remplir un bassin d’eau et faire tourner des turbines, ... mais c’est sans doute trop »bete" pour un pro nucleaire qui a tout compris à la fission ... de comprendre des choses simples : un bassin d’eau, des turbines, de l’electricite solaire ... un peu de volonte politique !

                      Un art. la : https://www.ecosources.info/actualites/390-el-hierro-une-ile-independante-en-energie-renouvelables

                      ABe ...
                      Neurone,


                    • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 décembre 2017 10:31

                      @jjwaDal

                      Si on compare les moyens de transport en fonction de l’énergie primaire qu’ils dépensent en kWh que chacun connaît (le même sens que sur la facture EDF ou gaz) on arrive à :

                      -voiture diesel 5 l GO/100km 5 pers à 90 km/h 50kWh soit 100Wh th /km/pers

                      -voiture électrique 15kWh/100km 5 pers à 90 km/h 60kWh (rendement centrale NUCléaire 25%) soit 120Wh th /km/pers

                      autorail diesel 160 pers 160 km/h 200 l GO/100km soit 125Wh th /km passager

                      -train électrique TER 160 pers 650 kWh/100km) =41 Wh NUC /km passager soit 162Wh th /km passager

                      -TGV 12000 kWh//h/300km /377 pers soit 106 WhNUC/pass/km donc 424Whth/km/passager (rendement centrale NUCléaire 25%)

                      -AVION, 3l kérosène/passager/100km soit 30kWh/100km 300Whth/km/passager

                      LA VOITURE ÉLECTRIQUE CHAUFFE PLUS QUE LA VOITURE DIESEL !!!

                      LE TGV CHAUFFE 40% DE PLUS QUE L’AVION pour rouler 3 fois moins vite !!!!

                      FAUT SORTIR DE L’OBSCURANTISME AU CO2 qui nous fait croire le contraire de la réalité !

                      les ENR, c’est bien, en apparence...

                      https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/24174668_1660939487260761_4995187555674805694_n.jpg?oh=60a32b22d91cac0167da178e83e2903d&oe=5AB3DDBB

                      mais il faut garder à l’esprit qu’on ne modifie pas les flux naturels sans impact sur le climat !!

                      Enfin, pour les avions, ils ne faut pas oublier les condrails qui divisent l’énergie rayonnée du sol/2 et au bilan H2O à faire, le TGV pourrait remporter la manche du bon sens.. s’il est entraîné par un générateur non irréversible comme le nucléaire !


                    • Croa Croa 26 décembre 2017 11:33

                      À jjwaDal,
                      Il n’y a pas d’alternative technologique en réalité, seulement une alternative politique : Il faut consommer 4 fois moins. Les mesures à prendre sont multiples et taxer le kérosène autant que les autres carburants fait partie de la liste en effet.


                    • jjwaDal jjwaDal 26 décembre 2017 14:41

                      @Croa
                      Mais j’incarne déjà en grande partie ce style de vie pour la part me concernant, sauf que l’empreinte écologique de la société française divisée par ses effectifs annule en grande partie tout le bénéfice de mes 1000 km en voiture/an, mes trente ans de végétarisme, de mon jardin potager, etc...


                    • jjwaDal jjwaDal 26 décembre 2017 15:37

                      @neurone

                      Je parle de « bouillie idéologique » car on ne veux pas émettre de CO2, on ne veux plus de nucléaire et les moyens de stockage (à échelle) relèvent encore d’un avenir indéterminé.
                      Or, même en réduisant fortement notre consommation, on ne fait pas tourner une économie uniquement avec des énergies fatales et aléatoires. Notre seul gros moyen de stockage est l’hydraulique pour un bon moment encore et on a vu cette année la pluviométrie sur l’ensemble du territoire français...
                      Le meilleur scénario d’évolution ressemble au scénario « Negawatt », abandon du nucléaire progressif, retour du gaz/biogaz pour avoir une base de substitution, réduction du gaspillage, développement de la filière bois pour le chauffage, mais leur bilan chiffré est très optimiste. Avec un pétrole dont le prix est franchement bas depuis un moment et 2000
                      milliards de dettes publiques, le coût pour l’Etat comme les particuliers serait dur à encaisser.
                      Même si nos émissions de CO2 à échelle mondiale posait un problème, se focaliser sur la réduction de nos émissions (tout en virant le nucléaire) est du masochisme. Elles sont dérisoires face à celles de la Chine, bientôt de l’Inde, de l’Afrique plus tard sans doute. Et on n’a pas les excédents budgétaires allemands pour faire joujou.
                      Je discuterai volontiers avec tout « écolo » faisant comme moi moins de 1000km en voiture par an, plus de 1000 km de marche à pied, végétarien en bio et local, toilettes sèches et la liste est longue , si c’est un bon vivant refusant de me sortir son « yakafokon » à deux balles pour sauver la planète.
                      Nous avons des soucis et les affects ne nous aideront pas à y voir plus clair.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2017 17:57

                      @neurone
                      Toutes les sources d’énergie polluent, consomment les ressources de la planète et produisent des déchets... Regardez en détail comment est fabriqué une éolienne, ou un simple poêle à pellets, c’est pas écolo du tout. Les panneaux solaires ou les éoliennes, c’est pareil, ce sont des produits industriels. Il faut considérer le cycle complet de fabrication, et de recyclage...


                      Dès que nous avons un logement, une voiture, un téléphone, des appareils électroménagers et des ordis, que nous consommons des produits venus de toute la planète par bateaux porte conteneurs, et utilisons des avions et des trains, nous ne sommes plus écolos....

                      Les plus écolos, ce sont les SDF, ils consomment peu, et polluent peu...

                    • Croa Croa 26 décembre 2017 18:07

                      À jjwaDal
                      Bravo t’es un colibri ! Sauf que les gens de ton genre ne sauveront pas la planète. Au moins auras-tu bonne conscience ! En détournant certains citoyens vers une fausse solution on se demanderait même si tous ses colibris bien intentionnés ne jouent pas contre l’intérêt général ? Il est tout de même étrange de voir comment Monsieur Rabhi passe si bien sur les médias.
                      .
                      (Pour sauver l’humanité il faudrait UNE RÉVOLUTION écologiste. N’y comptons pas donc tout est foutu et c’est tout !  smiley )


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2017 18:14

                      @Croa
                      Taxer le kérosène, il l’est déjà +++. Cela voudrait dire modifier tout l’urbanisme créé depuis les années 50 autour de la bagnole ! Sinon, les millions de Français qui vont travailler loin de chez eux vont avoir un problème.

                      L’urbanisme de la bagnole, c’est séparer les lieux de vie, des lieux de travail et des lieux de commerce, de loisirs et autres. Regardez comment vivent les Français qui travaillent, ils passent un temps fou dans les transports !


                      Mais faire autrement, ce n’est pas le sens du vent... L’urbanisme va vers des mégalopoles à l’échelle européenne. On entasse les gens dans les grandes villes, reliées entre elles par des autoroutes, des voies ferrées et des avions.

                      Cela s’appelle « la banane bleue » Le reste des territoires peut crever.


                    • joletaxi 26 décembre 2017 18:15

                      @Croa

                      soyez logique
                      jetez votre ordi, et cessez de nous em... avec vos lubies


                    • jjwaDal jjwaDal 26 décembre 2017 19:45

                      @Croa
                      Quelle fausse solution ?... La sobriété volontaire n’a rien de l’autoflagellation, sauf si on considère qu’avoir plus signifie être plus heureux. Les savoirs et la non dépendance me semblent plus garants de notre bonheur que la consommation, non ?...


                    • baldis30 27 décembre 2017 10:04

                      @neurone

                      je ne vous dis pas bonjour car votre prose est hypocrite ...

                      « Sinon j’ai l’exemple d’un projet aux iles canaris ou une ile entière, pas une grotte av. une bougie, non une ile entiere av ses habitants (11ooo) et ses fetards de vacanciers sont chauffes et eclaires grace à une bouille d’ecologiste qui ont mis des panneaux solaire pour remplir un bassin d’eau et faire tourner des turbines, ... »

                       les turbines vous les avez fabriquées où et avec quelle énergie ? vous les entretenez, par exemple pour leurs pales en bronzes avec quels moyens autonomes ? 

                      L’aluminium et le cuivre des alternateurs les avez vous trouvés au pied d’un sapin de Noël ?

                      Et les bateaux qui les ont amenés ils sont construits où, avec quels moyens ....

                      Votre intervention est de pur racolage ! orthographe comprise !


                    • JC_Lavau JC_Lavau 27 décembre 2017 12:19

                      @baldis30. Et surtout Hierro fonctionne quand même grâce aux diesels.

                      Sans quoi !

                    • neurone 27 décembre 2017 22:46

                      @baldis30

                      De quelle hypocrisie parlez vous ? : « Comment fabriquons les objets manufactures entre turbines, alternateurs, pales en bronze et que sais - je ? ... bien evidemment avec de l’electricite et pas seulement  !? Mais, concernant l’electricite les pro nucleaires sont toujours là pour defendre l’idee que sans cette energie nous serions à la bougie ...

                      J’observe que ceux qui defendent le nucleaire, font toujours abstraction des dechets (+couts) et autres questions justement soulevees de la part d’anti-nucleaires ... immerges dans un confort de la civilisation du carbone et de l’industrie du petrole

                      Je ne soutiens pas l’idee d’energie propre, mais entre une »pollution aux metaux devenus precieux« et une »pollution radioactive" mon choix est fait ! (L’une se traite/ra, l’autre on ne sait toujours pas)

                      Mais peu importe le mirage, finalement, nous commencerons par rayer les elements du tableau periodique : comme d’ailleurs le bronze (alliage de cuivre et d’etain), car on le « fabriquera » comment (au rythme actuel d’exploitation) ???

                      ... avec l’uranium ...
                      2040 : fin de l’uranium

                      ... avec le cuivre ..
                      2039 : fin du cuivre.

                      ... avec l’etain ...
                      2028 : fin de l’étain

                      Sinon bonne retraite, vous en avez bien profite de la civilisation petrole/charbon ... mais venir parler d’hypocrisie ... vous etes un « maitrre » : ahah ?

                      ABe - Neurone

                      PS : L’orthographe est « racoleuse » ? Ah bon,... « pietre » aurait ete plus exact ! smiley


                    • neurone 27 décembre 2017 22:55

                      @Fifi Brind_acier

                      Toutes les sources d’energies polluent ... OUI ! Mais n’avons nous pas le droit de choisir comment nous organiser pour nos pollutions ? ... la pollution radioactive apparait comme une non-voie

                      Cdt - Neurone


                    • Croa Croa 28 décembre 2017 08:20

                      À Fifi Brind_acier,
                      FAUX, il ne l’est pas ! Le litre est même passé en dessous de 40c en juin dernier. Ne cherchons pas plus loin la cause de l’insolente croissance du trafic aérien.


                    • baldis30 28 décembre 2017 10:09

                      @neurone

                      je ne m’autorise pas à vous saluer d’un bonjour car contrairement à vous je ne fais pas dans l’hypocrisie ...
                      On l’a lu la suite ...

                      merveilleux de béatitude et d’hypocrisie....

                      l’hafnium .... exclu de toute application nucléaire trop absorbant pour les neutrons ...( cours de chimie mais pas dans wikim.... ). Concentration pouvant atteindre 7% dans certains minerais comme alvile et malacon

                       je comprends ainsi mieux votre pseudonyme et son singulier ... il vous en reste un .... ..... 


                    • neurone 28 décembre 2017 20:31

                      @baldis30

                      ... vous prenez vos reves pour une realite ! D’une part que « vous ne vous autorisez pas a me saluer » .. ; je m’en moque un peu, si cela vous amuse ! ...

                      ... d’autre part, pour eclaircir les lecteurs et les ref. , il ne s’agit pas que de wikipedia ... mais bien de sources telles le « CNRS » referencee avec des geologues, on peut discuter de l’annee de la fin de l’epuisement des ressources sans fin ... cela dit le fond est que les ressources du tableau periodique vont peu à peu etre absentes (ou facilement exploitable) ... bien avant la l’histoire fumeuse du CO2

                      Faisons simple : (je n’ai qu’un neurone, ... ) :

                      "la disponibilité géologique d’une ressource est sujette à de très nombreux facteurs : rythme des découvertes, réserves plus ou moins réelles, secret entourant des ressources stratégiques, fluctuation du niveau de consommation" :

                      disparition dans 5 à 50 ans (le festival) !!!

                      • le gallium (Ga) : utilisé dans les leds d’affichage, les télécommandes infrarouges, les lecteurs/graveurs de CD, DVD, Blue-ray, disques durs
                      • le germanium (Ge) : utilisé dans la Wifi
                      • l’antimoine (Sb) : composant de plaques d’accumulateurs plomb-acide (courant secouru), des semi-conducteurs InSb, GaSb utilisés pour la détection dans l’infrarouge, pour les sondes à effet Hall (détection de champ magnétique), dans les processeurs, isolant remplaçant le dioxyde de silicium SiO2, sous forme d’oxyde Sb2O3, il diminue la propagation des flammes dans les matières plastiques
                      • le hafnium (Hf) : les gisements exploitables à un coût admissible seront épuisés en 2018. On le trouve dans les processeurs, isolant remplaçant le dioxyde de silicium SiO2
                      • l’or (Au) : utilisé dans l’électronique au niveau des contacts pour ses propriétés de conductivité, d’inaltérabilité, d’inoxydabilité et sa finesse
                      • l’argent (Ag) : conducteurs, interrupteus, contacts
                      • l’étain (Sn) : son succès dans l’industrie électronique est dû à l’abandon du plomb, jugé trop toxique, pour les soudures
                      (source : CNRS !!! http://ecoinfo.cnrs.fr/?p=11055 )

                      Puis déjà en 1977, la profondeur de 3500 m avait été atteinte en Afrique du Sud [Dearing (1997), Ultra-deep level mining -future requirements. The Journal of The South African Institute of Mining and Metallurgy]. Mais aujourd’hui, face à la baisse des concentrations constatées, les compagnies minières s’intéressent de plus en plus à l’extraction ultra-profonde

                      ... il fa valloir rapidement retourner a l’ecoler completer quelques cours ...

                      AAH - neurone (av. un noeud au bout)


                    • JC_Lavau JC_Lavau 29 décembre 2017 06:48

                      @neurone. DONC c’est le CO_2 le coupable ! Mort au CO_2 !


                    • baldis30 31 décembre 2017 22:31

                      @neurone
                      meuh oui ...

                      fin de ceci, fin de cela , .... fin de tout.....

                      Développons l’anxiété ... la peur et gouvernons plus facilement .... On avait vu la même chose avec le chemin de fer ... et la prose de Victor Hugo sur le sujet .... comme quoi on n’y résisterai pas ...

                      Inversement un de ses amis un certain Berlioz , lui composé un « Hymne du chemin de fer »... Au fait qui a eu raison .....

                      Il en est exactement dans la manipulation des foules pour mieux justifier les interventions militaires ... Et est-ce bien un hasard que le créateur de la C.I.A., ancien président des U.S.A., eut comme diplôme universitaire un excellent diplôme de géologie d’une des universités les plus réputées du monde ... meuh oui c’est un hasard ....

                      Quand au stock actuel d’U238 ... il permet, si des harceleurs incompétents ne s’en mêlent comme ils le firent déjà, d ’approvisionner la terre entière par surgénération pour au moins 1000 ans ...

                      Au fait le surgénérateur russe d’une technologie semblable - voire identique- à celle de Superphénix victime d’un harcèlement ignoble sans aucun fondement scientifique , il tourne tout à fait normalement .... Oui mais pour capter quelques voix on s’est apalti devant l’incompétence et le harcèlement !


                    • Croa Croa 26 décembre 2017 11:50

                      Ce qui s’est révélé cette année avec le soutien de Hulot pour Macron, puis sa nomination, c’est que ce Hulot n’est qu’un imposteur comme l’ont été les Verts avant lui. Aucun véritable écolo ne peut passer dans les médias. Le « pacte écologique » c’était déjà de la récupération mais il nous a fallu des années pour réaliser qu’il faisait semblant tellement tout ça faisait vrai. La vérité c’est que nous ne pouvons compter que sur nous-même ainsi que le propose Pierre Rabhi (celui-là s’il passe c’est parce qu’il ne propose rien de dangereux pour le système, ce qui lui va tout à fait bien !)


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2017 18:03

                        @Croa
                        C’est surtout que Rabhi ne peut servir d’exemple que pour une minorité de privilégiés. Combien de Français peuvent s’offrit une maison, même modeste, à la campagne, avec du terrain propice à la culture et de l’ eau ? Et en vivre, ou trouver du travail dans le coin ? Quelle banque prête pour un tel projet, si vous n’avez pas un apport personnel conséquent et un boulot ?


                      • BA 27 décembre 2017 12:09

                        Bilan de l’année : les « Bonnets phrygiens 2017 »

                        1- Bonnet phrygien du livre de l’année (France) :

                        Petit traité de la décroissance sereine, de Serge Latouche, édition Mille et une Nuits.

                        2- Bonnet phrygien du livre de l’année (international) :

                        Les Limites à la croissance (dans un monde fini) : Le rapport Meadows, 30 ans après,

                        de Dennis Meadows,‎ Donella Meadows,‎ Jorgen Randers, édition Rue échiquier.

                        3- Bonnet phrygien du journal de l’année (France) :

                        Le mensuel « La décroissance ».

                        4- Bonnet phrygien du site internet de l’année (France) :

                        Le site d’Olivier Berruyer et son équipe « Les Crises » :

                        https://www.les-crises.fr/

                        5- Bonnet phrygien du dessin de l’année (France) :

                        Le dessin de Cambon « Paradis fiscal », publié sur le site Urtikan :

                        http://media.urtikan.net/wp-content/uploads/2017/11/171108-paradis-fiscal-cambon.jpg

                        6- Bonnet phrygien du dessin de l’année (international) :

                        Le dessin de Patrick Chappatte « Europe via Libye » :

                        https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2017/11/23467281_10155859591739304_7757714235952148185 _o.jpg

                        7- Bonnet phrygien de l’homme politique de l’année (France) :

                        François Ruffin.

                        8- Bonnet phrygien de l’homme politique de l’année (international) :

                        Carles Puigdemont.

                        9- Bonnet phrygien du journaliste de l’année (France) :

                        Elise Lucet.

                        10- Bonnet phrygien de l’économiste de l’année (France) :

                        Jacques Sapir.


                        • Djam Djam 31 décembre 2017 15:09

                          Il faut reconnaître que l’invention de la « lutte contre le réchauffement climatique » est une perle«  !

                          Ainsi donc, à en croire tous les reverdis, les amateurs de pales à air plantées au beau milieu des paysages et des océans, l’homme contemporain, cet homoncule grotesque et prétentieux qui se prend pour Dieu-lui-même, devrait lutter contre le réchauffement climatique ?

                          Oui, oui, à lui tout seul, avec ses petits bras mous et son cortex ramolli, il somme les »climatosceptiques« (une autre catégorie d’homoncules assez rigolos aussi) d’arrêter toutes les activités censées changer le climat et passer au »vert«  ! Ces gens ne manquent pas d’humour, il faut le reconnaître.

                          Je l’ai déjà suggéré dans un article il y a quelque temps, je le rappelle ici :
                          Si à l’évidence, notre civilisation a un intérêt urgent à changer son mode économique basé sur la surexploitation de toutes les ressources y compris de l’humain lui-même, ce ne sont pas ces activités qui ont enclenché un réchauffement global.

                          Pour ceux qui prendraient le temps et la peine d’étudier un peu plus sérieusement l’énorme et totalement mystérieux système cosmique dans lequel notre minuscule planète tournoie, il apparaît évident que le processus de réchauffement qui s’est amorcé il y a déjà quelques décennies résulte d’un très grand cycle cosmique dans la galaxie. Les réchauffements se sont déjà produits de la sorte sur la Terre, les historiens de l’antiquité en ont rapporté les manifestations à moult reprises... et il n’y avait pas d’industries »censées réchauffer le climat«  !

                          Le mouvement appelé »lutte contre le réchauffement climatique« n’est rien d’autre qu’un nouveau programme capitaliste dont l’objectif est de prendre le relais sur les activités en phase d’épuisement et donc en mode... moins rentable. Point. Ce n’est en aucun cas pour »sauver la planète« que ce programme a été habilement lancé par l’inénarrable Al Gore avec une conférence qui tourna partout dans le monde et qui fut vendue en DVD. Méthode hollywoodienne comme l’affectionne l’empire du pire.

                          Tout véritablement changement commence par soi-même. Pour les écolos bobos qui tremblent pour leurs progénitures, on peut conseiller de réapprendre à faire pousser des patates et à se battre au lieu de pleurnicher en attendant que d’autres changent leur monde en liquéfaction. Hulot n’est, dans cette affaire, que le con utile comme tous les ministres de nos »gouvernances« successives qui n’ont aucun pouvoir vis à vis d’un Comité Central ultra libéral bunkerisé à Bruxelles qui lance ses programmes que dans l’intérêt (et dans les intérêts privés) de ceux qu’ils représentent... c’est-à-dire pas les peuples.

                          Ceux qui hurlent pour faire cesser le nucléaire n’ont juste pas compris dans quel monde ils vivent. Que croyez-vous qu’il serait déjà arrivé aux pays non alignés sur les délires de l’empire s’ils ne possédaient pas le nucléaire comme arme de dissuasion ? Que croyez-vous que fit De Gaulle en se dotant de cette technologie ? Pourquoi croyez-vous que nous vivons dans un évident confort quotidien si ce n’est parce que des mecs qui en avaient ont décidé de »moderniser« le pays ?

                          Oui, il faut changer tout ça puisque nous salopons absolument tout, oui il faut repenser l’industrie dans pas mal de domaines et faire dans le propre, oui il faut neutraliser les multinationales, celles-la mêmes qui ont, ô surprise !, lancé le programme »luttons contre le réchauffement climatique, oui et re-oui... mais bon sang, quand est-ce que les pleurnichards peints en vert vont réaliser que tout véritable changement efficace passe obligatoirement par une nouvelle façon de penser, de consommer, de vivre ??


                          • generation désenchantée 31 décembre 2017 19:43

                            @Djam
                            jamais
                             ils rêvent du dernier téléphone a la mode qui coûtera un SMIC , qu’ils vont changer dès que le nouveau modèle sera disponible dans 3 mois
                            ils méprisent tout ce qui n’est pas « in » pour eux , gagnent très bien leurs vies et imaginent que tout le monde vit comme eux 
                            ils ne comprennent pas que des gens n’ont pas comme obsession le « réchauffement climatique »
                            et que certains cherchent juste a travailler et gagner de quoi vivre , et que ceux là n’ iront jamais prendre l’ avion pour partir aux maldives dans des hôtels ultra luxe


                          • baldis30 31 décembre 2017 22:36

                            @Djam
                            bonsoir,

                            Le réchauffement climatique c’est réel .... d’ailleurs par mesures bolométriques les astronomes ont montré que la température de Titan, satellite de Saturne s’est accrue de 2°C. Je pense que vous y verrez comme moi la responsabilité totale de l’homme par l’envoi de la sonde Cassini .. c’est d’une grande évidence !  smiley

                             


                          • marc dublanc 21 janvier 2018 20:37
                            Ce qui est incroyable dans cette crise financière c’est que personne ne vous dit vraiment qui provoque ces crises, qui sont les spéculateurs qui s’enrichissent sur le dos de toutes la planète.. : Il suffit de lire cet article pour comprendre comment Goldman & Sachs (et les autres banquiers véreux) s’enrichissent sur vôtre dos.


                            PS. Je vous conseille de vite faire passer ces infos mes postes disparaissent très rapidement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès