• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Des milliers à Paris pour stopper la casse du #codedutravail par les euro (...)

Des milliers à Paris pour stopper la casse du #codedutravail par les euro #ordonnances Macron #loitravail #loitravailxxl

C’est par milliers que pour l’ouverture de la session parlementaire les travailleurs s’étaient rassemblés à l’appel des syndicats (CGT, FO…) devant l’assemblée nationale ce 27 juin. Pour refuser la casse du code du travail que veut conduire de la façon la plus brutale, totalitaire et antidémocratique au cours de l’été. En effet, le président veut effacer d’un trait de plume, par ordonnances, sans même un débat au parlement, le Code du Travail, et plus particulièrement le CDI, le contrat de travail, les conventions collectives et l’ensemble des droits protégeant les travailleurs contre les licenciements abusifs. Ces ordonnances, pour lesquels le pouvoir fait mine de mener une concertation, sont en fait déjà écrites. C’est que leur contenu est dicté par le MEDEF et imposé par l’Union Européenne : de fait les ordonnances qui sont la poursuite de la Loi Travail, une loi Travail XXL comme le dénonce la CGT, sont la traduction des GOPE, le programme réel du gouvernement écrit et imposé par la Commission Européenne.

Ce 28 juillet, le gouvernement va déposer en conseil des ministre la loi d’habilitation pour les ordonnances. Chacun peut ainsi constater – quoi qu’en disent certaines états majors syndicaux attentistes – qu’il n’y a en réalité pas de concertation sociale, encore moins de négociation. Dans la foulée, le projet de loi serait validé avant la moitié du mois de juillet par des députés gaudillots de LREM avec le soutien sans doute des députés de droites (PS / LR) pour une ratification parlementaire le 20 septembre. Le coup de force prémédité pour écraser les travailleurs.

Le but du gouvernement – et on peut s’étonner par exemple que la direction de FO, Jean Claude Mailly dont on sait qu’il est encarté au PS en tête face mine de l’ignorer – est clair : c’est de finir de mettre les accords d’entreprises au-dessus des accords de branches et du Code du travail. C’est de faire sauter le contrat de travail et en premier lieu le CID et les droits collectifs des travailleurs en intégrant les salaires, les contrats de travail et les motifs de licenciement qui seront sortis du périmètre de la loi et soumis à la dictature directe du patron. C’est également fixer un plafond pour les indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif, assouplir les règles en matière de licenciements pour les grands groupes et leurs filiales ou encore faire sauter le CDI… Permettant ainsi au patronat de renforcer le dumping social du tous contre tous, tout en assurant aux patrons voyous la possibilité de virer sans difficulté, rapidement et à moindre frais les salariés qui oseraient se défendre. Par exemple les syndicalistes. C’est une véritable guerre anti sociale qui est déclarée.

Force est de constater que devant les évidences, le front syndical est en train de se former, A la dernière minute, FO a rejoint le rassemblement du 27 juin devant l’Assemblée nationale. Gageons que les travailleurs sans attendre leurs états majors syndicaux sauront prendre leurs responsabilités et faire un vrai front populaire, un front social tous ensemble et en même temps, pour lancer la résistance.

27 juin 2017 : Des milliers à Paris pour stopper la casse du #codedutravail

“Arrêtons Toutanmacron”, ” c’est pas au patronat, c’est pas au MEDEF, c’est pas à l’UE, de faire la loi, la vraie démocratie elle est ici” voici quelques uns des slogans entendus au sein d’un rassemblement dynamique et motivé réunissant plusieurs milliers de travailleurs devant l’Assemblée Nationale ce 27 juin. A noter la présence remarquée de militants du PRCF, dont les drapeaux ont pu être vu dans les reportages diffusés par BFM TV.

Tandis que plus de 5000 manifestants étaient mobilisés à Paris, des manifestations avaient également lieux dans plusieurs villes de France. Car la résistance aux euro ordonnances et à la loi travail XXL de Macron monte dans tous le pays. Il est vrai que les sondages le démontrent, une large majorité des Français, rejettent les ordonnances et la casse du code du travail, une nette majorité déclare également soutenir tous mouvement social qui se leverait pour barrer la route à Macron, à l’UE et au MEDEF et défendre les droits des travailleurs.

 

 

Amplifier la mobilisation, préparer la rentrée sociale : 12 septembre 2017, grève générale

Ce 27 juin, la CGT appelle à amplifier la mobilisation, et à préparer une résistance totale à la rentrée. La préparation d’une grève générale au plus tard le 12 septembre 2017 est déjà annoncée

la mobilisation doit s’amplifier, s’ancrer sur tous les lieux de travail : 12 septembre, une journée d’action et de grève dans toutes les entreprises et services

Réforme du droit du travail : le double jeu du gouvernement

mardi 27 juin 2017

Le gouvernement a engagé des rencontres avec les organisations syndicales et patronales sur la réforme du droit du travail. Chaque organisation est reçue individuellement, en tout et pour tout six fois une heure, pour 120 ans d’histoire sociale ! La CGT a décidé de participer à ces réunions avec un double objectif :
- avoir une législation du travail renforçant les droits de l’ensemble du monde du travail (salariés et non-salariés) ;
- dénoncer l’idée selon laquelle les droits collectifs seraient responsables du chômage.
Sur la base d’un document de 15 pages, la CGT a mis sur la table des propositions allant dans ce sens. Personne ne peut donc évoquer la désertion et le refus de discuter de la CGT dans ce processus.
Où en est-on à ce jour ?
D’un côté, les syndicats sont reçus sans que le ministère ne dévoile précisément ses intentions. De l’autre, il faut lire la presse pour découvrir les principales mesures du futur projet de loi.
On y apprend, par exemple, qu’un CDI de « projet », dans la droite ligne du CPE (Contrat Première Embauche) rejeté par la rue en 2006, serait créé pour allonger dans le temps la précarité et pour supprimer toutes contraintes financières pour les employeurs. Ce n’est ni plus ni moins qu’une vieille revendication du Medef.
On y apprend également qu’il serait laissé la possibilité de licencier des salariés qui refuseraient d’adapter leur contrat de travail à un accord d’entreprise, même minoritaire. Dès lors, un salarié refusant une baisse de son salaire prévu dans un accord serait licencié sans possibilité de recours.
Et la liste est longue…
Alors que 70% de l’opinion publique et une majorité de syndicats ont rejeté la loi dite El Khomri, ce gouvernement veut écrire une loi pire que la précédente !
La CGT refuse de servir d’alibi ou de faire-valoir dans le cadre d’un dialogue social pipé d’avance.
Nous refusons d’ores et déjà d’entendre dire fin septembre que les ordonnances, présentées par le gouvernement, auraient été co-élaborées avec les syndicats. C’est pourquoi notre organisation a lancé une campagne d’information, de débat mais aussi de mobilisation dans les services, les entreprises et les territoires, dans le public comme dans le privé. Ces initiatives se prolongeront tout l’été car il n’est pas question d’accepter ce marché de dupes.
La CGT considère que la mobilisation doit s’amplifier, s’ancrer sur tous les lieux de travail, dans un cadre unitaire le plus large possible. La rentrée de septembre doit être la traduction des résistances, du mécontentement et d’une volonté de changement en matière économique et sociale.
C’est pourquoi elle propose de faire du 12 septembre, une journée d’action et de grève dans toutes les entreprises et services.

Montreuil, le 27 juin 2017

https://www.initiative-communiste.fr/articles/milliers-a-paris-stopper-casse-codedutravail-euro-ordonnances-macron-loitravail-loitravailxxl/&nbsp ;


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • pipiou 28 juin 13:55

    N’oubliez pas de compter les abstentionnistes !


    • bernard29 bernard29 28 juin 14:56

      les photos sont de quelle année ?, parce que pour un reportage, c’est du reportage !!!. cher camarade journaliste-citoyen.


      • Jeekes Jeekes 28 juin 18:02

        « C’est par milliers que pour l’ouverture de la session parlementaire les travailleurs s’étaient rassemblés à l’appel des syndicats (CGT, FO…) »
         
        Ouais.
        Et c’est aussi par milliers que des « gens » ont voté pour maqueron à l’appel de ces syndicats débiles...

        Stopper la casse du Code du Travail, c’est avant qu’il fallait y penser !
         


        • PRCF PRCF 28 juin 18:42

          @Jeekes
          Ni la CGT, ni FO, ni SUD, ni la CNT n’ont appelé à voter Macron. Ni au premier tour, ni au second tour.

          En revanche, oui la CFDT qui a soutenu la Loi Travail du MEDEF a soutenu Macron.

          Il faut être clair, net et précis.


        • Jeekes Jeekes 28 juin 19:10

          @PRCF
           
          C’est pas ce dont je me souviens.
          Mais bon, de toutes façons encore quelques mois et il n’y aura plus personne qui aura voté macaron !

          Sinon, pour être tout à fait précis, je ne crois pas que la cfdt soit un syndicat.
          Ou comme le medef alors...
           


        • La mouche du coche La mouche du coche 28 juin 20:25

          @PRCF
          « Ni la CGT, ni FO, ni SUD, ni la CNT n’ont appelé à voter Macron. Ni au premier tour, ni au second tour. »


          Oui mais le PCF a appelé à veauter Macron, alors sa mobilisation, on s’en tamponne le coquillage. smiley


        • lionel 29 juin 12:07

          @PRCF
          FO a clairement appelé à voter Europe et ce dès le premier tour, et la CGT, Macron pour le 2e. Europe, c’est à dire oligarchie. Hormis le candidat du FREXIT, le seul à avoir aborder les GOPE, entre autre, il est à remarquer que ni Le Pen, ni Mélenchon n’en ont parlé, pas une seule fois. Il est peut-être temps d’ouvrir les yeux sur ces candidats se revendiquant de vouloir retrouver la souveraineté ou de combattre l’oligarchie financière. Tuer le Frexit, telle était la mission des 5 « médiatisés ». Ils ont réussi, ils seront bien récompensés, si ce n’est déjà fait.


        • canard 54 canard 54 29 juin 12:45

          @PRCF

          Bande de menteurs bouffez en du Macron maitenant et bon appétit à vous entendre personne n’a voté pour lui et pourtant il est élu le gugusse


        • JP94 29 juin 22:54

          @La mouche du coche
          Evidemment pour vous qui êtes au FN, ça vous chatouille ..comme si le FN défendait les travailleurs, lui est le parti le plus antisociall, avec en plus un fondateur devenu un peu encombrant, car qui montre la vraie nature de ce parti de fascistes.


        • flourens flourens 28 juin 18:08

          de toute façon ça suffira pas, on peut pas lutter contre le Bengladesh et la goinfrerie des Lagardères et autres Pinault , ou alors si, quand nos salaires seront à leur niveau, tout le reste est littérature, il semble que c’est ce que veulent les Français, on va bien voir, s’il y a des manifs monstres avec de la casse, de la grève générale et cerise sur le gateau quelques usines qui partent en fumée comme est menacée celle de GM&S, alors le peuple aura parler, c’est de toute façon la seule réponse qu’il lui reste, les élections ayant prouvé leur inefficacité


          • Le421 Le421 29 juin 08:11

            A mon avis, quelques années de dérives sur le Code du Travail, avec un résultat sur le chômage parfaitement prévisible et une précarité galopante seront beaucoup plus efficaces sur les travailleurs que tous les avertissements de la Terre.
            Il faut baisser les retraites de façon drastique, passer à 45H/semaine payées 30*, supprimer la sécu, pas les congés payés parce que l’hôtellerie gueulerait et mécaniquement, ça ferait encore grimper le chômage, etc, etc...
            Jusqu’à ce que les ouvriers français se retrouvent comme les chinois, à vivre dans des bidonvilles malsains à boire de l’eau bourrée de nitrate par nos chers agriculteurs.
            Une mortalité galopante sera la seule solution pour qu’un réveil de la population se fasse, et encore, seulement celle qui ne se considère pas comme privilégiée.
            Les français deviendront centenaires ?? Grand sujet du jour.
            Seulement dans les CSP+, ceux qui dirigent le pays.
            Confondre réforme et régression, le problème de nos gouvernements.
            Et les français se désintéressent complètement de tout ça.
            Une assemblée élue avec moins de 50% de votants !! Du jamais vu.

            *Vous faites bosser un type jusqu’à épuisement pendant six mois et quand il va craquer, on lui file un peu de chômage pour se reposer et on continue avec un neuf... C’est ça le nouveau système !!
            Sauf que la qualité de la production va s’en ressentir. Les produits français glissent tout doucement vers une qualité de plus en plus médiocre. Du vécu.


            • Petit Lait 29 juin 10:50

              1. Macron, il a été élu démocratiquement, sur la base notamment d’un programme qui incluait cette réforme du code du travail. S’y opposer de la sorte en manifestant ainsi aujourd’hui est un déni de démocratie ! 

              2. Le code du travail actuel empêche les gens sans emploi d’accéder à un emploi... Je me demande ou est l’intérêt de défendre ce code qui précarise en fait les travailleurs (CDD, pas d’embauche etc). 
              3. Bien sûr, revoir le code du travail ne va pas créer des millions d’emplois du jour au lendemain, mais permettra d’être prêt lorsque l’économie se reprendra et aidera à ce moment là à favoriser de nouvelles embauches. 

              • Zolko Zolko 29 juin 12:45

                @Petit Lait : bien dit. Le problème majeur du code de travail actuel est le CDD, qui empêche de-fait l’accession à l’immobilier, à la fois à la location et l’achat. Casser ce code du travail qui crée des chômeurs et des exclus est une opération salutaire. Il faudrait un contrat de travail unique, fusionner le CDI et le CDD, ce qui veut dire, effectivement, casser le CDI : tant-mieux, bon débarras.


              • lionel 29 juin 13:03

                Si le but de l’oligarchie était de relancer l’économie, elle réinjecterait de l’argent dans les salaires pour relancer la consommation. Le seul et unique but de l’oligarchie est de mettre la main sur les économies des gens ainsi que leur propriété privée. C’est écrit noir sur blanc dans le programme de l’ONU, « l’agenda 2030 ». « Mutualiser tous les biens des gens sous une instance supra nationale ». Bien entendu, nos biens, pas ceux de l’oligarchie.
                Et si le système électoral permettait au peuple de gouverner, elle ne l’aurait pas créé, ou l’aurait changé.
                Quant au déni de démocratie, pour ceux qui ont la mémoire très courte, je me suis arrêté au vol du référendum sur la constitution européenne.


                • Petit Lait 29 juin 13:22

                  @lionel
                  « Mutualiser tous les biens des gens sous une instance supra nationale » => vous pouvez nous indiquer où cela se trouve ? Je doute que cela soit formulé ainsi, sauf à avoir été écrit par un enfant de 12 ans....


                  Il est vrai que je ne pensais plus au grand complot intergalactique ourdi par les grands méchants banquiers sur ordre des encore plus grands méchants riches dans le seul but de s’enrichir encore, tout en se tapant sur les cuisses et se pissant dessus de rire à chaque pauvre dévoré lors du petit déjeuné... 

                  Ce genre de théorie n’a en fait qu’un seul but : éviter à ceux qui y croient de devoir faire l’effort de comprendre le monde et surtout de faire l’effort de se prendre en main et d’avancer. Puisque de toute façon leurs vie est médiocre et que c’est la faute du grand complot si il en est ainsi... 

                • Sparker Sparker 29 juin 18:19

                  @Petit Lait

                  C’est la société « en marche ou crève » que vous nous proposez en compréhension du monde pour les médiocres irresponsables.

                  C’est vachement bandant votre truc et si on y arrive pas que ce passe t-il ?

                  Il n’est point besoin d’appeler au complot pour juger les grandes tendances du moment.


                • lionel 29 juin 13:59

                  Le programme fait 55 pages et se trouve encore sur le net mais en anglais.
                  Pour info, il fait suite à l’agenda 21. 21 pour 21e siècle.
                  En terme de théorie et de complot, peu m’importe vos croyances et vos certitudes. Ceux qui alertaient l’opinion publique avant 1914 en leur disant que cette guerre à venir n’étaient qu’une guerre de banquiers marchands d’armes étaient aussi traités de complotiste. Terme générique utilisé par des ignorants manipulés ou leurs manipulateurs, quand ils ne peuvent apporter les preuves du contraire.


                  • Petit Lait 29 juin 16:19

                    @lionel
                    C’est vrai, vous, vous parlez « d’oligarchie », ça donne un côté à la fois contestataire et intellectuel à votre prose... Mais... qui est cette « oligarchie » tellement homogène et aux intérêts si convergents qu’elle puisse ourdir tels plans à l’échelle du monde ? Que quelques intérêts convergents entre quelques personnes donnent lieu très ponctuellement à ce que l’on pourrait considérer comme un complot, pourquoi pas... mais à une aussi grande échelle et sur une si grande durée entre tellement de personnes si différentes, c’est évidement impossible... C’est fou ce que certains pauvres esprits on absolument besoin de se rassurer en croyant à quelque chose, le fameux « Deus ex machina », à la fois si facile à se représenter (l’oligarchie) et impossible à concrétiser... De la même manière les enfants croient au Père Noel et les plus grands croient en Dieux ou ses diverses variantes plus ou moins exotiques.... 


                  • Petit Lait 29 juin 16:30

                    @lionel
                    « quand ils ne peuvent apporter les preuves du contraire. » => vous tenez des théories, portez des accusations etc etc, tout cela sans preuves, sinon, ça se serait, et du coup c’est aux autres que prouvez que vous avez tort... fabuleux... je vous accuse d’avoir piquer dans la caisse et vous colle en prison parce que vous êtes incapable de prouver que ce n’est pas vous... c’est comme ça que vous fonctionnez ? C’est ce que vous exprimez en tous les cas....


                  • Vraidrapo 29 juin 22:00

                    Je propose aux manifestants du jour qui ont voté Macron de m’accorder une étoile... smiley


                    • stephv 30 juin 10:51

                      C ’est un peu comique ces manifestations. Vous vous dites contre Macron...mais il a été élu avec un score hallucinant et vous n’avez pas appelé à voter contre. Il fallait vous mobiliser avant. Ca fait un peu ringard tout ça . Quelle inconscience et quelle hypocrisie 


                      • antiireac 30 juin 12:21

                        Une grande figure de la politique disparaît, Simone Weil

                        Une anti communiste convaincu (depuis son internement a Auschwitz),Une grande européenne et une féministe remarquable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès