• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Energie, transport : la CGT appelle au tous ensemble contre l’euro (...)

Energie, transport : la CGT appelle au tous ensemble contre l’euro privatisation des services publics

Chemin de fer, telecoms, énergie, poste, santé, éducation nationale, ingénierie publique, route, transports aériens… dans tous les domaines, l’Union Européenne du Capital ordonne à coup de directives européennes (paquet ferroviaire, paquet énergiet et cie) de libéraliser et de privatiser les services publics. Et ses serviteurs zélés que sont les Sarko, Hollande ou Macron d’exécuter de façon violente ses ordres pour complaire au grand patronat.

Les conséquences sont terribles, que ce soit pour le niveau du service public, il n’est que de voir la dégradation des chemins de fer en France, pour les tarifs – ceux du gaz et de l’électricité ne cessent d’augmenter – ou pour l’emploi avec des suppressions massives de postes. Cette politique ne fait qu’un seul bénéficiaire, les nouveaux actionnaires privés des ex entreprises et services publics bradées à bas prix ou démantelés à la découpe par les De Villepin, Macron etc.

Cheminots, électriciens, gaziers, profs, personnels de santé, personnels de l’Equipement et de l’Environnement, c’est bien la même cause qui produit les mêmes terribles effets. L’Union Européenne détruit les services publics pour ouvrir ces marchés aux privés et ainsi générer des profits énormes pour la petite oligarchie de milliardaires qui détient l’essentiel des multinationales. C’est donc bien tous ensemble qu’il faut lutter.

La CGT de l’énergie et la CGT cheminot a décidé de faire de ce 8 février une journée d’action commune. Tandis que la direction de la CGT – enfin – dit réfléchir à une journée d’action commune. Oui il y a urgence au tous ensemble et en même temps, quand malgré les fortes mobilisations de l’automne, leur format en ordre dispersé – séparant public et privé – et en pointillé sous forme de journées d’actions à saute mouton de loin en loin ont montré une nouvelle fois leur inéficacité. Les travailleurs, privé et public, actifs et retraités, lycéens, étudiants, paysans et salariés doivent lutter tous ensemble et en même temps. La convergence des luttes, la mobilisation dans la grève reconductible pour mettre à l’arrêt l’économie est la clef pour faire gagner les travailleurs, et remettre à l’ordre du jour, le progrès social, démocratique et écologique en France.

Observons que dans l’industrie, en Allemagne, c’est bien par la grève avec menace de reconduction que les ouvriers et leurs syndicats viennent d’obtenir la semaine de 28h.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/energie-transport-cgt-appelle-ensemble-contre-leuro-privatisation-services-publics/


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Cateaufoncel 8 février 17:18

    Vous devriez vous calmer. Vos manifestations ne servent qu’à une chose : étaler votre faiblesse sous le nez du gouvernement.

    Ou alors organisez-vous pour amener deux millions de personnes à Paris. C’est le prix à payer pour ne pas passer pour des gugusses.


    • Spartacus Spartacus 8 février 17:43

      « Cheminots, électriciens, gaziers, profs, personnels de santé, personnels de l’Equipement et de l’Environnement, c’est bien la même cause qui produit les mêmes terribles effets »...

      Une belle liste des privilégiés de la gamelle de l’état. La litanie des régimes spéciaux..

      C’est ça la CGT. La défense des rentiers payés en fonction d’un statut là ou le reste de la population est payé en fonction de ses résultats et de la compétence...

      Triste France gauchiste, qui veut vivre cloisonnée et différenciée de la société marchande, dans les réserves protégées étatiques, qui se considère comme des animaux en voie de disparition....

      « Observons qu’en Allemagne les ouvriers et les syndicalistes »
      Observons surtout en France que les syndicalistes sont squasi tous des fonctionnaires ou assimilés bouffeurs de la gamelle de l’état...

      Savez vous qu’en Italie les syndicats ont manifesté pour que le statut public soit supprimé ?
      Dans ce pays les fonctionnaires trouvaient anormal le statut...
      En France les fonctionnaires n’ont pas évolué de la sorte....
      Quand ils gouttes des privilèges statutaires, ils ne peuvent plus s’en passer...




      • samuel 9 février 08:34

        @Spartacus

        « C’est ça la CGT. La défense des rentiers payés en fonction d’un statut là ou le reste de la population est payé en fonction de ses résultats et de la compétence... »


        Inepte. Pour être consultant j’ai écumé assez de boites du CAC40 pour voir que pas mal de vieux cadres sont très bien payés à ne pas faire grand chose et à discuter du cours de l’action de leurs boites...

        Il faut arrêter de vivre dans un monde binaire. Ces gens du privé si méritant ne supporteraient pas de bosser un 24 décembre au soir dans un service d’urgence ou dans une caserne de pompier...

      • V_Parlier V_Parlier 9 février 17:05

        @samuel
        Disons que pour être plus crédible l’auteur aurait pu éviter de mélanger le personnel de santé et autres fonctionnaires de terrain avec les autres catégories citées dans l’article !


      • totrob 8 février 21:35

         Tout ce que peut dire la CGT tout le monde s’en fout y compris Mr Martinez , car il sait que c’est justement des directives européennes et qu’il n’a aucun interlocuteur en face de lui. Alors il prêche dans le désert avec les 4 pèlerins qui restent dans son syndicat et bien sur justifier son salaire. Parfois j’ai de la peine pour lui , avec son air de chien battu.


        • Choucas Choucas 8 février 21:45

           
           
          CGT = NÉGRIERS A SOROS
           
           
          Qui veut défendre des collabobos de l’occupant ?
           
           

          2017 : TRAVAILLEURS DÉTACHÉS + 46% ...

          https://francais.rt.com/economie/47896-travailleurs-detaches-barre-demi-million


          • eric 8 février 23:01

            Allons allons, tous cela n’est pas bien grave.
            Du reste, depuis que France Télécom a été privatisé, le taux de suicide a baissé alors qu’il restait élevé à l’EN et à la poste jusqu’au changement de statut. La bonne nouvelle, c’est que même avec des syndicats délirants, des gouvernements de fonctionnaires corporatistes et dépensier et l’aide de rares banquiers véreux, un pays peut souffrir, mais finir par s’en sortir avec quelques efforts.

            http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/02/08/20002-20180208ARTFIG00357-la-grece-a-reussi-son-pari.php


            • Armelle Armelle 9 février 01:17

              Faites gaffe quand même, le burn-out vous guette !!! Surtout pour dépenser une telle énergie dans le vide !!! Quel gâchis. Vous en avez pas marre de passer pour des ânes ?
              Essayez de vous servir de votre cerveau plutôt que de vos pieds !
              C’est encore un Nème appel au citoyen pour aller chasser l’ours avec un cure-dent !!!
              Et puis efforcez -vous de réfléchir (pour une fois) à ce propos du bon vieil Albert ;
              « La folie, c’est se comporter toujours de la même manière et s’attendre à un résultat différent »
              Car indiscutablement vous semblez confondre entêtement et persévérance !!!


              • Armelle Armelle 9 février 01:30

                Sinon je vous souhaite de réfléchir également sur la face cachée des syndicats comme la CGT, que Chamberlain avait sans doute analysé avec une grande lucidité ;
                « Si vous voulez avoir un SALARIAT DOCILE, subventionner une Bureaucratie Syndicale est la RANÇON à accepter »


                • Trelawney Trelawney 9 février 08:49

                  Observons que dans l’industrie, en Allemagne, c’est bien par la grève avec menace de reconduction que les ouvriers et leurs syndicats viennent d’obtenir la semaine de 28h.

                  IG Métal a obtenu un accord pour la branche métallurgie qui dit ceci : Possibilité d’un temps partiel de 28 heures par semaines sans compensation de salaire pour une durée de 6 à 24 mois avec la garanti de retrouver après son temps plein et son salaire. On est quand même trés loin de la semaine à 28 heures

                  • zygzornifle zygzornifle 9 février 13:44

                    C’est veaux ont appelés a veauter Macron et soutenir son Europe de parasites destructeurs de social , hé bien qu’ils en bouffent leurs banderoles ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès