• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Face aux ordonnances, le 19 octobre grèves et manifestations #manif19oct (...)

Face aux ordonnances, le 19 octobre grèves et manifestations #manif19oct #greve19àct #ordonnances

A l’appel des syndicats, CGT, SUD, une nouvelle journée de mobilisation est lancée dans la plupart des secteurs de la production ce 19 octobre. Une journée de mobilisation, d’action et de manifestation qui aura lieu avant une nouvelle réunion de l’intersyndicale, sans aucun doute une date nécessaire pour rappeler l’opposition ultra majoritaire (2 français sur 3 selon le dernier sondage réalisé, par Harris Interactive les 4 et 5 octobre) des travailleurs à la casse du code du travail par ordonnance. Une journée de mobilisation qui doit être l’occasion de construire directement et sans attendre des accords de sommets – avec Berger et Mailly soutenant Macron contre les travailleurs, il ne faut pas rêver – le tous ensemble et en même temps. Une journée qui intervient au lendemain de la fin de non recevoir du gouvernement aux 5 millions de fonctionnaires dont Macron a confirmé en réalité la baisse des salaires et une nouvelle vague de licenciement ( on parle de 120 000 suppressions d’emplois !).

et après ? construire sans attendre le tous ensemble

Sans surprise, la réunion des confédérations syndicales, entre réformistes soutient ouvert de Macron et du MEDEF (CFDT rejoint par Mailly) et syndicats combatifs (CGT, SUD, FSU) n’a pas débouché sur un programme d’actions permettant de rassembler tous ensemble et en même temps les travailleurs. La division, qui voit chaque secteur (privé et public), chaque métier – routiers, puis cheminots, puis enseignants etc… – mener séparemment des journées d’actions, chaque entreprise mener des luttes sans véritablex connections profite à l’évidence à l’offensive anti populaire du coup d’état anti social de MACRON UE MEDEF contre les travailleurs. L’urgence est au tous ensemble et en même temps.

La CGT a annoncé une nouvelle journée de mobilisation le jeudi 19 octobre, mais c’est bien de la responsabilité de chacun d’impulser sans attendre à son niveau la mobilisation, tous ensemble et en même temps. Les victoires partielles – et très fragiles des dockers, des routiers – montrent que la victoire est possible. A condition de ne pas avoir peur de se mobiliser. L’attentisme, le refus de mobiliser aura au contraire pour résultat une défaite significative de plus. Et ce alors que Macron se prépare à exécuter les ordres suivants figurant sur la liste dressée par l’Union Européenne du MEDEF, casse de l'assurance chômage, des retraites, tout en supprimant massivement des dizaines de milliers d’emplois dans la fonction publique.

Sur le plan syndical, l’action s’organise, à l’image des propositions du Front Syndical de Classe à lire ci- après.

Jbc pour www.initiative-communiste.fr

Ancrage et convergence des luttes ! par le Front Syndical de Classe

Ce 10 octobre exprime déjà cette double exigence : ancrage unitaire sur les revendications propres au secteur public ET appel dans de nombreuses régions à l’engagement des travailleurs du privé dans la lutte commune.

Car au travers des conséquences propres à chaque secteur c’est à la mise en œuvre d’une politique GLOBALE et COHÉRENTE que nous avons tous affaire.

Les routiers

Les routiers l’ont d’ailleurs bien compris qui pour avoir obtenu un premier recul du pouvoir dans leur propre secteur qui affecte la philosophie même des ordonnances, n’en continue pas moins la lutte avec les autres travailleurs contre les ordonnances elle-mêmes.

La double cohérence ;

Et nous nous heurtons à la mise en œuvre d’une même politique trouvant ses acteurs et ses inspirateurs ET au plan national ET au plan de l’Union européenne.

Les deux étant par ailleurs profondément liées.

C’est Macron lui-même qui déclare d’ailleurs que les contre-réformes exigées par Bruxelles sont le moyen nécessaire pour lui (gagner la « confiance » allemande ») de faire avancer son projet fédéraliste européen.

Le dumping social, la diminution des salaires résultent de l’appartenance à cette union.

C’est donc un leurre et une illusion d’attendre l’évolution vers une « Europe sociale »dans ce cadre là !

Et de s’inscrire dans une journée à cet effet patronnée par la Confédération Européenne des Syndicats, véritable filiale de l ‘UE, en novembre dans le même temps où par ailleurs on attend toujours un communiqué de soutien aux luttes que nous menons contre la politique de casse de Macron !

L’Europe sociale qu’ils préparent c’est celle qu’ils ont infligé à la Grèce : dérégulation du marché du travail, destruction des services publics, privatisations à tout crin et bradage des richesses nationales au capital étranger …

les mêmes lois travail dans TOUTE l’Europe en application des mêmes directives  !

Le développement de la lutte exige par conséquent non seulement la clarté sur la politique de Macron mais sur ses commanditaires de l’Union européenne.

TOUS ENSEMBLE contre la politique de Macron et de l’UNION EUROPEENNE !

 

https://www.initiative-communiste.fr/articles/mobilises-19-septembre-greves-manifestations-stop-ordonnances-loitravailxxl/


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Lugsama Lugsama 19 octobre 13:09

    Heureusement que vous nous rappelez qu’un autre bide était programmé aujourd’hui, j’ai pas eu le temps de défiler assez bas dans les pages des journaux électronique pour en entendre parler ou le remarquer.


    Quand on voit Martinez dire que la mobilisation « ne faiblissait pas » on s’interroge, a t-il décidé de liquidier sa crédibilité en place publique ?

    • Armelle Armelle 20 octobre 12:20

      @Lugsama
      Rien d’étonnant !!!
      Avec une « mobilisation » qui, en sa meilleure journée, a rassemblé 150.000 pôv « traîne godasse » alors que 28 Millions d’individus sont concernés, c’est risible


    • LE CHAT LE CHAT 19 octobre 14:11

      à part les dockers et autres professionnels de la grève , quasiment rien en Paca ..

      Moustache est devenu inaudible , à force de prendre les gens pour des cons ....


      • LE CHAT LE CHAT 19 octobre 16:17

        vraiment dégun à la manif ! et pourtant il fait plus de 20°c avec le soleil ! on est très très loin de ce que j’ai pu voir il y a une dizaine d’années...

        et après il a été pleurer sur Maritima , la radio coco de Martigues ...


        • Armelle Armelle 20 octobre 11:45

          "Le développement de la lutte exige par conséquent non seulement la clarté sur la politique de Macron mais sur ses commanditaires de l’Union européenne« 

           »Le développement de la lutte"

          Où ça ?

          ...L’insignifiance ne saurait avoir les moyens d’EXIGER...
          Il va falloir redescendre !!!


          • Sparker Sparker 20 octobre 15:21

            Tout ça sent bon la démobilisation générale par l’écoeurement qui relègue chaque personne à se prémunir en s’isolant contre la dévastation qui s’annonce.

            Les combats de rue ne sont et ne seront plus, las de tout ce foin politico/médiatique destiné à faire perdurer les privilèges qui n’ont jamais été abattus, la desespérance s’installe et avec elle le désespoir qui fait le lit des violences.

            Le pouvoir en place n’aura pas non plus ce qu’il souhaite, la démobilisation détruit les forces vives et avoir la niaque pour devenir « riche » n’est plus de mise. C’est le repli et ça le sera pour tous.

            Surveiller les travailleurs et chômeurs jusque dans les chiottes et les payer au lance pierre ne ramenera pas le dynamisme espéré par la clique de néocons aux doigts crochus et au psychisme décadent.

            Dans quelques décénies on parlera de nouvelles « heures sombres » de notre histoire socio/économique par les violences qu’ils vont générer.

            Dire que certains s’en réjouissent....


            • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 12:50

              Ces manifestation que quelques pelés sont pathétiques , Macron et son équipe sont tordus de rire , ils peuvent faire passer n’importe quoi les Français ont les dents de limées ils ne mordent ils sont devenus les « sans dents » ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires