• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > La majorité des français veut que le mouvement des #giletsjaunes (...)

La majorité des français veut que le mouvement des #giletsjaunes continue

Après 8 semaines de mobilisation la majorité des français veut que le mouvement des gilets jaunes continue. C’est ce que démontre la hausse importante de la mobilisation samedi 5 janvier dans toute la France, mais c’est aussi ce que disent l’ensemble des sondages d’opinion.

PNG - 589.5 ko

Le dernier en date réalisé par ODOXA pour France Info et le Figaro les 2 et 3 janvier dernier livre un résultat on ne peut plus tranché : 55% des sondés veulent que les actions des gilets jaunes (blocages et manifestation) se poursuivent. Le soutien est le plus fort (82%) parmi ceux qui se sentent le plus proche de la France Insoumise. Un soutien important également pour ceux qui se sentent proche du FN (77%), mais également du PS (67%). A l’inverse la droite (LREM et LR) rejette le mouvement des gilets jaunes (respectivement 89% et 55% de répondant voulant l’arrêt des manifestations).

Une mobilisation de classe, contre l’injustice du système capitaliste

Autre enseignement intéressant de ce sondage, c’est la nature de classe du mouvement des gilets jaunes. En effet, il apparait que c’est la classe ouvrières – salariés et employés – qui soutient massivement le mouvement, et en particulier les plus exploités de cette classes. A l’inverse les foyers aux revenus les plus élevés sont ceux qui sont pour l’arrêt du mouvement. Illustrant à merveille cette enseignement marxiste et léniniste : c’est la classe ouvrière qui est la plus révolutionnaire. Les ménages dont le revenue net mensuel du foyer est inférieur à 1500€ sont 72% à demander la poursuite du mouvement. A l’inverse ceux dont le revenu est supérieur à 3500 € – ceux qui n’ont pas de problème de fin de mois – sont 61% à demander son arrêt. En deçà de ce revenu, la majorité des foyers veulent la poursuite du mouvement. Le revenu médian des foyers, c’est à dire celui en dessous duquel se trouve 50% des foyers, et au dessus duquel, il y a 50% des foyers, est d’environ 3700 € par mois. C’est donc la moitié la moins riche de la population qui porte le mouvement des gilets jaunes

Les revendications poussées en avant à la faveur de la mobilisation des gilets jaunes, et des forces progressistes, syndicales et progressistes, qui sont de ce mouvement, témoignent de la contestation de l’injustice du système capitaliste.

En tête des trois souhaits prioritaires pour les français en 2019 :

  • augmenter le pouvoir d’achat (cité par 54% des français en progression de +13 points par rapport à 2015)
  • diminuer la pauvreté et la précarité (45%, +12 points)

Selon un sondage IFOP pour le JDD du 6 janvier, 77% des français veulent le rétablissement de l’ISF

A l’inverse les problématiques portées par la droite et l’extrême droite sont en net recul :

  • diminuer l’insécurité et la délinquance (29% , avec une baisse de -5 points)
  • lutter contre l’immigration clandestine (26% , – 4 points).

Macron et son régime : une impopularité générale et record

60% des français n’ont pas été convaincu par le discours de haine de classe prononcé par Macron en guise de voeux 2019. Un discours de haine annonçant sans surprise pour programme la mise en oeuvre des ordres données par la commission européenne pour 2019 à travers ses recommandations par pays : attaque généralisée contre la sécurité sociale avec la casse de l’assurance chômage et du système de retraite. Les travailleurs se révoltent contre les ordonnances de destruction de la France, de ses conquêtes sociales et démocratique.

 

Baromètres popularité – Macron
Infogram

En moyenne, les sondés, lorsqu’ils connaissent les ministres ont à 66% une mauvaise opinion d’eux. De façon générale, ils sont mécontents de la politique du gouvernement ( 75%) et même très mécontents (42%). Une infime minorité (4%) est très satisfaite.

Le premier ministre qui est le plus connu des membres du gouvernement recueille 63% de mauvaise opinion.

Blanquer, le ministre de l’éducation nationale, qui est présenté par les médias des milliardaires et les chaines publiques comme “populaire” ou un “pilier du gouvernement) recueille est également très contesté : seul 26% en ont une bonne opinion.

Parmi les ministres encore plus impopulaire – et il faut y arriver – que Macron, il y a Castatener, le sinistre de l’intérieur (22% de bonne opinion, contre 53% de mauvaises opinion), Schiappa (22%), Buzyn (santé, 21%), Darmanin (le transfuge sarkozyste à bercy, 16%), Pénicaud la briseuse du code du travail, ex DRH de Danone (15%), le provacateur radicalisé Grivaux ( 14%), Belloubet, la procureur en chef de la Justice de classe ( 13%), et la girouette de Rugy à la transition écologique (12% d’opinion, pour près de 4 fois plus de mauvaises opinion 44%).

En a peine deux ans, ces chiffres témoignent d’un régime minoritaire, et illégitime, qui pour attaquer le peuple des travailleurs de France, se radicalise en étant de plus en plus violent, autoritaire, totalitaire. Macron est en effet le plus mal élu des locataires de l’Elysée. Avec seulement 18% d’électeurs votant pour lui au premier tour et des taux d’abstention, de vote blanc et nul record au second tour. Il ne doit son élection qu’à sa comparse Le Pen et ses électeurs. Ultra minoritaire dans les urnes, le régime Macron s’effondre dans l’opinion, y compris auprès de ses électeurs. Puisque désormais, Macron et ses ministres déçoivent jusqu’à leur socle d’électeur du premier tour. De fait, désormais, le seul soutien du régime, c’est la force, la violence, la répression par les matraques, les grenades et le marteau d’une police et d’une justice de classe aux ordres.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/la-majorite-des-francais-veut-que-le-mouvement-des-giletsjaunes-continue/


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Arthur S François Pignon 7 janvier 17:00
    « La majorité des français veut que le mouvement des #giletsjaunes continue »

    c’est une façon comme une autre de faire la révolution par procuration...

    Pour Bruno Adrie, »les Gilets Jaunes, c’est une jacquerie et certainement pas un processus révolutionnaire. Ils ne veulent pas renverser la capitalisme, ils veulent juste qu’on répartisse équitablement l’impôt et avoir de quoi vivre décemment. Ils veulent aussi être représentés sur le plan politique et j’imagine, médiatique ».


    • Pere Plexe Pere Plexe 7 janvier 18:48

      @François Pignon
      ils veulent juste qu’on répartisse équitablement l’impôt et avoir de quoi vivre décemment. Ils veulent aussi être représentés sur le plan politique et j’imagine, médiatique 

      C’est justement incroyablement révolutionnaire non ?



      • ASTERIX 8 janvier 10:34

        @Sozenz
        ATTENTION  DANGER POUR LES EUROPEENNES marcharrière se rapproche des RIPOU ...BLICAINS DE WAUQUIEZ INDICES SARKO SE TAIT ET VEUT REVENIR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!morano a été sortie des son asile PSY !!!!!!

        DICTATURE EN VUE MANU 1ER ROI SARKO GRAND CHAMBELLAN ET WAUQUIEZ REMPLACE LE CASTAGNEUR ET GRIVEAUX NOS VIDOCQ ;;


      • chapoutier 7 janvier 19:22

        Ce que veulent les Gilets Jaunes ?

        l’appel de Commercy est assez explicite

        Deuxième appel des Gilets jaune de Commercy :

        L’ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES !

         

        30 décembre 2018

        Notre deuxième appel s’adresse :

        A tous les Gilets Jaunes. A toutes celles et ceux qui ne portent pas encore le gilet mais qui ont quand même la rage au ventre.

        Cela fait désormais plus de six semaines que nous occupons les ronds- points, les cabanes, les places publiques, les routes et que nous sommes présents dans tous les esprits et toutes les conversations.

        Nous tenons bon !

        Cela faisait bien longtemps qu’une lutte n’avait pas été aussi suivie, aussi soutenue, ni aussi encourageante !

        - Encourageante car nos gouvernants ont tremblé et tremblent encore sur leur piédestal

        - Encourageante car ils commencent à concéder quelques miettes.

        - Encourageante car nous ne nous laissons désormais plus avoir par quelques os à ronger.

        – Encourageante car nous apprenons toutes et tous ensemble à nous respecter, à nous comprendre, à nous apprécier, dans notre diversité. Des liens sont tissés. Des modes de fonctionnement sont essayés. Et ça, ils ne peuvent plus nous l’enlever.

        – Encourageante aussi, car nous avons compris qu’il ne faut plus nous diviser face à l’adversité. Nous avons compris que nos véritables ennemis, ce sont les quelques détenteurs d’une richesse immense qu’ils ne partagent pas : les 500 personnes les plus riches de France ont multiplié par 3 leur fortune depuis la crise financière de 2008, pour atteindre 650 milliards d’€ !!! Les cadeaux fiscaux et sociaux faits aux plus grandes sociétés s’élèvent également à plusieurs centaines de milliards par an. C’est intolérable !

        – Encourageante enfin, car nous avons compris que nous étions capables de nous représenter nous mêmes, sans tampon entre les puissants et le peuple, sans partis qui canalisent les idées à leur seul profit, sans corps intermédiaires davantage destinés à amortir les chocs, à huiler le système, plutôt qu’à nous défendre.

        Nous pleurons aujourd’hui les victimes de la répression, plusieurs morts et des dizaines de blessés graves. Maudits soient ceux qui ont permis cela, mais qu’ils sachent que notre détermination est intacte, bien au contraire !

        Nous sommes fiers de ce chemin accompli si vite et de toutes ces prises de conscience qui sont autant de victoires sur leur système écrasant.

        Et nous sentons très bien que cette fierté est partagée par énormément de gens.

        Comment pourrait-il en être autrement, alors que ce système et ce gouvernement qui le représente n’ont de cesse de détruire les acquis sociaux, les liens entre les gens, et notre chère planète ?

        Il nous faut donc continuer, c’est vital. Il nous faut amplifier ces premiers résultats, sans hâte, sans nous épuiser, mais sans nous décourager non plus. Prenons le temps, réfléchissons autant que nous agissons.

        Nous appelons donc toutes celles et ceux qui partagent cette rage et ce besoin de changement, soit à continuer à porter fièrement leur gilet jaune, soit à l’enfiler sans crainte.

        Il faut désormais nous rassembler partout, former des assemblées citoyennes, populaires, à taille humaine, où la parole et l’écoute sont reines.

        Des assemblées dans lesquelles, comme à Commercy, chaque décision est prise collectivement, où des délégués sont désignés pour appliquer et mettre en musique les décisions. Pas l’inverse ! Pas comme dans le système actuel. Ces assemblées porteront nos revendications populaires égalitaires, sociales et écologiques.

        Certains s’autoproclament représentants nationaux ou préparent des listes pour les futures élections. Nous pensons que ce n’est pas le bon procédé, tout le monde le sent bien, la parole, notre parole va se perdre dans ce dédale ou être détournée, comme dans le système actuel.

        Nous réaffirmons ici une fois de plus l’absolue nécessité de ne nous laisser confisquer notre parole par personne.

        Une fois ces assemblées démocratiques créées, dans un maximum d’endroits, elles ouvriront des cahiers de revendications.

        Le gouvernement a demandé aux maires de mettre en place des cahiers de doléances dans les mairies. Nous craignons qu’en faisant ainsi nos revendications soient récupérées et arrangées à leur sauce et qu’à la fin, elles ne reflètent plus notre diversité. Nous devons impérativement garder

        la main sur ces moyens d’expression du peuple ! Pour cela, nous appelons donc à ce qu’ils soient ouvert et tenus par les assemblées populaires !

        Qu’ils soient établis par le peuple et pour le peuple !

        Depuis Commercy, nous appelons maintenant à une grande réunion nationale des comités populaires locaux.

        Fort du succès de notre 1er appel, nous vous proposons de l’organiser démocratiquement, en janvier, ici à Commercy, avec des délégués de toute la France, pour rassembler les cahiers de revendications et les mettre en commun.

        Nous vous proposons également, d’y débattre tous ensemble des suites de notre mouvement.

        Nous vous proposons enfin de décider d’un mode d’organisation collectif des gilets jaunes, authentiquement démocratique, issu du peuple et respectant les étapes de la délégation.

        Ensemble, créons l’assemblée des assemblées, la Commune des communes C’est le sens de l’Histoire, c’est notre proposition.

        VIVE LE POUVOIR AU PEUPLE, PAR LE PEUPLE, ET POUR LE PEUPLE !


        • ASTERIX 8 janvier 10:37

          @chapoutier

          COMMERCY CE BLED POURRI DE LA MEUSE ??? c’est bien cela vous voulez que COMMERCY SOIT LA NOUVELLE CAPITALE FRANCAISE  ????????????


        • eresse eresse 8 janvier 09:11

          Bonjour,

          Je vais être mois délicat avec les veaux. Qu’ils mettent en accord leurs « pensées » et leurs actes. Qu’ils descendent dans la rue avec les GJ.

          Macron a été élu au deuxième tour par une bande de gros veaux, qui se sont fait baisé comme des gros con pour le deuxième fois en 15 ans. Ils ont voté contre « le fascisme », j’adore cette phrase dans la bouche de ces « minables » qui le soir de veille d’élection quittaient le boulot en lancant « rappelez vous, dimanche il faut voter contre le facisme » et maintenant se plaignent de « micron ».

          Regardez les sondages sur les intentions de vote pour les européennes. Les gros cons n’ont toujours pas retenu la leçon.


          • Konyl Konyl 8 janvier 14:16

            @eresse
            Et vous avez votez qui pour insulter les deux tiers des votants ?


          • eresse eresse 8 janvier 20:57

            @Konyl
            Bonsoir, je n’ai pas voté au deuxième tour car je me refuse à choisir entre la peste et le choléra.
            J’ai eu du mal à trouver mon poulain au premier tour , mais la campagne « immonde » menée par un ancien ministre contre un candidat représentant un quart de la population ne pouvait pas m’inciter à participer au deuxième tour.
            Participer à un simulacre de démocratie ne permet pas d’en sortir « grandi ».


          • Konyl Konyl 9 janvier 09:25

            @eresse
            Je parlais du premier.


          • patwa 8 janvier 10:13

            Aux chiotte l’auteur, et au chiotte l’arbitre. J’en ai mare d’expliquer.

            Vous étes une caricature, un cliché d’une espèce disparue.

            Tu dessert ta cause et la cause commune deux fois sur trois, ferme la.

            N’allez pas croire que quant je dis les rouge, je parle de cons comme ca.


            • ZenZoe ZenZoe 8 janvier 10:33

              60% des français n’ont pas été convaincu par le discours de haine de classe prononcé par Macron en guise de voeux 2019.

              D’accord avec vous là. Après les alcoolos, les feignants, les illettrés, les réfractaires, on a « la foule haineuse » !


              • zygzornifle zygzornifle 8 janvier 10:36

                OUI il faut que le mouvement des gilets jaunes soit inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ....


                • William 8 janvier 11:46

                  Injustice du système capitaliste : en effet, ce point est devenu le fond de la question, et là où le gouvernement ne lâche rien, c’est sur le protection des revenus du capital. Mais comme les mesures prises concernent non la hausse des revenus directs, mais des primes compensatoires, il est inévitable que les étages intermédiaires qui n’en touchent pas mais paient le plus d’impôts directs soient réticents, selon la courbe que vous indiquez.


                  • Taverne Taverne 8 janvier 12:10

                    « Tout mandat impératif est nul ». Si ce principe a été édicté originellement pour éviter que le peuple ou des parties du peuple ne dicte ses décisions aux députés, il s’applique aussi au cas actuel où un président monarque impose ses quatre volontés aux députés qui n’ont pas le droit de s’exprimer.La question de la puissance des lobbies est aussi à considérer dans ce cadre.

                    Une réforme constitutionnelle doit absolument remédier à ce fonctionnement contraire à nos principes constitutionnels.

                    Pour autant, je pense qu’une démocratie doit être un savant équilibre de représentation de la Nation (le mandat représentatif) et de participation du Peuple (consultations, référendums, droit de pétition...). Le Peuple ne doit pas pouvoir imposer ses choix du moment dans ce qui concerne le long terme (la Nation) et le politique ne doit pas interférer dans les décisions prises par le peuple par les voies prévues (l’exemple du référendum de 2005 est à ce titre un contre-exemple de ce qu’il faut faire).

                    Il est des domaines où c’est la Nation - dans ce qu’elle incarne de permanence, de continuité et de stabilité - qui doit décider (l’Armée et de façon générale le régalien) décisions des représentants à la majorité renforcée ou à l’unanimité. Il en est d’autres où c’est le Peuple qui doit trancher par une majorité simple.Cela vaut surtout pour les questions concrètes qui concerne tout un chacun et pour les services de proximité.

                    La crise sociale actuelle ne peut pas trouver d’issue satisfaisante sans une réelle et véritable participation du peuple à certaines politiques.


                    • zygzornifle zygzornifle 8 janvier 12:45

                      De toute façon Macron et sa bande de sérial-taxeur sont complètement discrédités et devenus tellement impopulaires qu’il ne leur reste plus que la violence pour continuer a gouverner ....


                      • pipiou 8 janvier 13:52

                        Les sondages sont bidonnés, tout le monde le sait.

                        C’est un nouveau ce taktak ?


                        • goc goc 8 janvier 14:23

                          Avez-vous remarqué qu’on est déjà mardi et toujours pas de sondage après le 8eme samedi

                          A mon avis, les résultats ne doivent pas correspondre aux « attentes » du pouvoir et des merdias.


                          • Taverne Taverne 8 janvier 16:20

                            Fi des sondages !

                            Si on veut réellement mettre en place des référendums populaires dignes de ce nom, il faudra mettre fin à cette folie sondagière. Référendums, sondages : ce sera soit l’un soit l’autre. Les sondages empêchent la création des conditions du référendum. Ils inculquent aux citoyens des modes de réagir (par passion opposition ou conformisme, égoïsme, légèreté...) et de penser incompatibles avec l’esprit de responsabilité et de citoyenneté qu’exige la pratique sérieuse du référendum.


                            • William 8 janvier 16:44

                              @Taverne
                              on n’empêchera pas les sondages, ce qui serait à la fois une restriction à la liberté de presse, et aussi un leurre, car on le sait que la veille des élections les sondages sont interdits en France, mais on trouve des sondages concernant ces élections sur des sites suisses, belges ou autres.
                              Ceci dit vous avez raison que les sondages contribuent à formater l’opinion, et peuvent être manipulatoires en fonction de la question posée, c’est (hélas) le cas général de l’information.
                              Par ailleurs, il y a par nature des points où l’opinion publique a des demandes irréalistes, par exemple fournir à tout le monde un emploi bien rémunéré ne peut pas se décréter, même si cela doit constituer un objectif des gouvernants de s’efforcer de s’en rapprocher.


                            • Taverne Taverne 8 janvier 17:00

                              @William

                              Si on ne peut empêcher complètement les sondages, il conviendrait au moins de les interdire au moment des référendums comme on le fait en période d’élection présidentielle et d’empêcher aussi les opérations de propagandes étrangères et des lobbies.

                              Le référendum n’est qu’un outil parmi d’autres outils. Un outil ne peut pas servir à tout. On n’emploie pas le marteau pour enfoncer les vis ! Les visions simplificatrices des idéologues trouvent leurs limites dans le monde réel.


                            • Konyl Konyl 8 janvier 17:06

                              « le discours de haine de classe »

                              Et vous faites quoi avec les gens qui gagne 3500 /mois et plus ? Exactement la même chose. N’oublions pas que la personne seule qui gagne 3500 euros paye presque 900 € d’impôts par mois pour compenser ce que ne peuvent pas payer les plus démunis, et ne bénéficie d’absolument aucune aide (ce qui est normal) mais ne dois en aucun cas être l’objet de vos attaques. Attaques qui prouvent seulement que vous tapez dans le tas, aveuglément, comme les GJ.

                              Votre discours plein de chiffre est aussi creux que la tête de Lovamor.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès