• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Referendum contre la privatisation de Aéroport de Paris, le recueil des 4,7 (...)

Referendum contre la privatisation de Aéroport de Paris, le recueil des 4,7 millions de signatures est lancé ! SIGNEZ ! #ADP #RIP

Ça y est la procédure de recueil des signatures pour obliger le gouvernement à organiser un referendum d’initiative partagé, conformément à la Constitution, afin d’interdire la privatisation de Aéroport de Paris est lancé. Objectif recueillir en 9 mois 4,7 millions de signatures soutenant la proposition de loi référendaire déposée par 248 députés et sénateurs (sur 925) de tous bords politiques pour « affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris ».

 
JPEG
 

Cette loi, c’est la réponse à la privatisation, votée par le Parlement début avril, d’une partie du groupe ADP. Celui-ci réunit Charles-de-Gaulle, Orly, Le Bourget, une dizaine d’aérodromes, des centres commerciaux, une filiale dans la téléphonie (Hub One) et des parts dans le capital de nombreux aéroports internationaux. Cette privatisation résulte des directives européennes libéralisant le “ciel européen”, qui ont déjà conduit à la privatisation de Air France, puis des principaux aéroports de province (Nice, Lyon, Toulouse….). Rappelons que la privatisation de l’aéroport de Marseille est également lancée. Pourtant les conclusions des rapports de la Cour des Comptes sont sans appels sur le bilan catastrophique des privatisations déjà réalisées et que la justice a mis en cause celle de l’Aéroport de Toulouse Blagnac..

Chaque citoyen inscrit sur les listes électorales peut soutenir la proposition de loi imposant l’organisation d’un referendum

soit en s’inscrivant en ligne :

https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

soit en s’inscrivant via des points d’accès à internet, situés « au moins dans la commune la plus peuplée de chaque canton (…) et dans les consulats » ; ou encore via un formulaire papier à déposer auprès d’un agent de la commune ou du consulat.

Retrouvez le dossier spécial privatisations et aéroport d’Initiative Communiste

l’appel du PRCF : pour stopper la privatisation des aéroports et des services publics, brisons les chaines de l’Union Européenne !

Profondément unitaire dès lors qu’il s’agit de défendre l’intérêt des travailleurs et de la France, le PRCF sera présent dans toutes les mobilisations pour défendre ADP et empêcher l’euro-privatisation des aéroports voulue par Macron.

Pour autant, on ne peut qu’être irrité par le fait que, comme à l’ordinaire, l’appel reproduit ci-dessous fait totalement silence sur l’écrasante responsabilité de l’UE dans le processus de privatisation, non seulement des aéroports, mais de la SNCF, d’EDF, de la Poste et de tout ce qui subsiste de notre secteur public industriel et de service. On ne peut pas combattre efficacement l’ennemi quand on refuse de le nommer ou lorsqu’on ment par omission à son sujet.

Unitaire donc, et présent au côté de tous ceux qui résistent, mais pleinement indépendant pour porter son message franchement communiste, 100% anti-Maastricht et anticapitaliste, le PRCF fera entendre la voie des militants franchement communistes dans cette bataille. NON A TOUTE PRIVATISATION EN FRANCE, nationalisation des banques et de toutes les secteurs-clés de l’économie, et pour cela, plus que jamais, militons pour le FREXIT PROGRESSISTE et pour le socialisme !

Jo Hernandez, secrétaire de la commission luttes, Georges Gastaud, secrétaire national, Fadi Kassem secrétaire national adjoint du PRCF

https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/referendum-contre-la-privatisation-de-aeroport-de-paris-le-recueil-des-47-millions-de-signatures-est-lance-signez-adp-rip/

L’appel lancé avec Ruffin et publié par le Monde

Tribune. C’est maintenant à portée de main : un référendum, enfin. Un référendum sur la vente de Groupe ADP (ex-Aéroports de Paris). Un référendum pour ne pas laisser ce trésor à Vinci, qui a déjà emporté nos autoroutes. Un référendum, surtout, sur l’avenir : l’avenir que nous refusons, l’avenir que nous désirons.

D’emblée, le premier ministre, Edouard Philippe, s’est étranglé : « Cela pose un vrai et grave problème démocratique ! […] Cela créerait une situation dangereuse ! » Ils suffoquent, lui, les autres. Car ce n’est pas la question, seulement, des aéroports de Roissy, d’Orly, qui est soulevée. Cela va bien au-delà. C’est l’occasion d’un coup d’arrêt, d’un « non » franc et massif, d’un désaveu géant : nous ne voulons plus du monde qu’ils incarnent, qu’ils promeuvent.

Des mots cadavres

« Concurrence », « croissance », « compétition », « déficit », « mondialisation »… Ces mots nous sont répétés pour vendre les aéroports. Ces mots nous sont répétés depuis quarante ans pour vendre à la découpe le gaz, l’électricité, la santé et bientôt les retraites. Ces mots nous sont répétés comme des mantras, pour guider la société et nos existences. Ces mots sont désormais des mots cadavres. Nous n’y croyons plus. Nous n’en voulons plus : ils creusent notre tombe écologique. Nous aspirons au contraire à la coopération, à l’entraide, à placer les humains et la planète avant les chiffres, il en va de notre survie commune.

« Pour nous, la démocratie, c’est la reprise en main de notre destin commun »

Car le premier ministre a bien raison : c’est la « démocratie » qui est en jeu. Pour lui, pour eux, la démocratie, c’est quand ils s’arrangent en famille, quand ils confient les bijoux de l’Etat à leurs amis, et qu’ils en retirent des prébendes et des dividendes. La voilà, la démocratie qu’ils apprécient : la démocratie sans le peuple ! Ni dans la rue, ni sur les ronds-points, ni dans les urnes. Ou alors, une fois tous les cinq ans. Et entre-temps, circulez, braves gens ! Pour nous, au contraire, la démocratie, c’est la reprise en main de notre destin commun. Et il faut bien commencer par un bout, même petit : alors allons-y par le bitume des aéroports de Paris. Avant de passer à nos écoles, nos champs, nos hôpitaux, nos tribunaux, nos forêts…

Maintenant, une bataille est engagée. Nous, nous signons. Surtout, nous ferons signer, parmi nos collègues, dans les bureaux, dans les associations, dans les usines, dans les facultés, à la Fête de la musique et à la Fête des voisins, dans les vestiaires du club de foot et dans les colloques universitaires. Et cette belle bataille, populaire, démocratique, nous invitons à la mener ensemble, tous ensemble, par-delà les chapelles et les querelles, les « avec gilet » et les « sans gilet », les encartés et les non-encartés, les syndiqués et les non-syndiqués, unis dans une action. Unis pour produire une contagion de signatures, une épidémie de pétitions, et qu’on parvienne aux 4,7 millions. Aux stylos, citoyens ! Marchons ! Signons !

Les 16 premiers signataires : Daniel Bertone, secrétaire général CGT d’ADP ; François Boulo, avocat « gilets jaunes » ; Dominique Bourg, philosophe ; Pauline Boyer, porte-parole d’Alternatiba ; David Cormand, secrétaire national de EELV ; Anny Duperey, comédienne ; Annie Ernaux, écrivaine ; Sébastien Jumel, député PCF ; Guillaume Meurice, humoriste ; Claire Monod, coordinatrice nationale de Génération.s ; Claire Nouvian, cofondatrice de Place publique ; Michel Onfray, philosophe ; Patrick Pelloux, médecin urgentiste ; François Ruffin, député LFI ; Marie Toussaint, eurodéputée EELV, initiatrice de « L’Affaire du siècle » ; Aurélie Trouvé, coprésidente d’Attac.

Pour accéder à la liste complète des signataires, cliquer sur ce lien : www.nous-signons.org

TOUS MOBILISES pour empécher MACRON UE MEDEF de voler nos aéroports.

AdP c’est 2 milliards d’euros de bénéfices chaque années, ADP, comme la SNCF, comme les routes et autoroutes, les ports, Voies Navigables de France, EDF, ses centrales et ses barrages, c’est à nous les travailleurs. C’est le bien commun de la Nation !

les affiches mises à disposition par F Ruffin


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 juin 15:34

    Voilà, c’est signé !


    • Le421 Le421 15 juin 08:43

      @Séraphin Lampion
      J’ai près de 2.000 contacts (je dis pas « amis », permettez !!) sur Facebook. J’ai partagé le lien...
      3 commentaires et 1 partage.
      J’ai comme l’impression que de ça et du reste, tout le monde s’en branle.
      Les abrutis gueulent sans arrêt et ne font rien.
      Il va de soi que j’ai signé.
      Par contre, les « abrutis » ne le sont peut-être pas tant que ça car il semblerait que tout cela ne serve à rien si l’Assemblée ou le Sénat en décide autrement.
      Donner le pouvoir au peuple ? Une chimère et un slogan électoral...


    • machin 18 juin 19:22

      @Le421

      Cela pue la magouille du régime Macron.

      Le code postal de ma commune comme beaucoup, beaucoup d’autres est erroné.
      le vote n’est donc pas recevable...


    • Matlemat Matlemat 27 juin 11:35

      @machin
      C’est pas le code postal c’est le code INSEE qu’il faut mettre, mais bonne chance quand même pour arriver à la signature.


    • victormoyal victormoyal 14 juin 15:48

      De toute façon la décision finale reste au gouvernement...ARNAQUE !


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 juin 18:01

        @victormoyal

        C’est comme ça que ça marche depuis le référendum sur la constitution de l’UE du 29 mai 2005, on le sait bien.
        54,68 % contre ?
        Donc on l’appelle autrement et on l’adopte sous la forme d’un traité.
        Et si des fois la majorité est pour, alors c’est la fête du slip, on pavoise et on passe à l’étape suivante : président à vie de père en fils. Il faut qu’il se dépêche, Foutriquet et qu’il en trouve une non ménopausée.


      • Raymond75 14 juin 16:04

        Signez, mais n’ayez as peur de vous y reprendre à plusieurs fois, car le formulaire est parfois assez obscur ... Mais à la longue ça marche.

        Il faut indiquer son N° de carte d’identité, comme pour un referendum européen. C’est la règle pour les referendums officiels, pour assurer la crédibilité des signatures.


        • Le421 Le421 15 juin 09:03

          @Raymond75
          En tout cas, il ne faudrait surtout pas que les gens prennent l’habitude de ce genre de consultation. Donner la voix au peuple, vous n’y pensez pas quand même !!  smiley


        • Le421 Le421 15 juin 09:05

          @Le421
          Et accessoirement, cela permets de constituer un bon fichier des « emmerdeurs potentiels » du pays France !!
          Je dis ça, je dis rien.
          De toute façon, personnellement, ça fait un bout de temps que j’en fait partie !!
          Ils ont même du retrouver mon nom dans la perquise à LFI !!


        • mac 15 juin 11:33
          • @Le421
          D’un autre côté sur on est 40 millions à signer, leur fichier ne leur servira pas à grand chose...

        • Lambert 14 juin 21:38

          J’y suis arrivé du 1° coup grâce aux conseils donnés par l’UPR dont quelqu’un ici a mis la vidéo dans Agoravox TV. Je n’ai pas peur d’être fiché car on doit déjà tous l’être d’une façon ou d’une autre.


          • covadonga*722 covadonga*722 15 juin 10:02

            cher mr Julien S vous etes désespérant vous vous évertuez a argumenter.Alors 

            que L421 qui appartient a l’avant garde révolutionnaire vous explique que les contredire c’est etre un larbin et un abruti voir un esclave du CAPITAL .

            Ces arguments définitifs en provenance d’une organisation politique aussi vertueuse et représentant 3% du corps électoral devrait vous convaincre de cesser vos arguties  et vous inciter a vous incliner devant les jugements définitifs.

            d’un carriériste apparatchik

            d’une pasionaria révolutionnaire faisant des piges chez Bolloré 

            voir d’un représentant aussi révolutionnaire que le chef d’escadrille des fauxcons rouges Sarladais .

            pas d’inquiétude cher ami libéral ma solidarité ce limite a l’ anathème d’abruti 

            que nous partageons dans l’esprit des justes et bons et si valeureux LFI 

            asinus:ne varietur


            • mac 15 juin 11:32

              D’un autre côté sur on est 40 millions à signer, leur fichier ne leur servira pas à grand chose...


              • sylvain 15 juin 12:54

                j’ai essayé d’aller signer, manque de bol ma commune n’existe pas ! j’en ai essayé pas mal d’autre et il semble que le ministère ne connaisse pas la moitié des communes francaises . J’ai essayé rodez, préfecture de mon départemment, et il trouve mais avec le code postal 12002, alors que c’est 12000 .

                franchement, je serais curieux que quelqu’un d’autre essaie



                • Ruut Ruut 24 juin 13:23

                  Faire pire ils auraient eu du mal ....

                  Trop fort ce Macron.

                  Un superbe travail de sape.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès