• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Rwanda - France : Kagamé et Macron, la Francophonie et la Justice

Rwanda - France : Kagamé et Macron, la Francophonie et la Justice

Cette fois-ci, Emmanuel Macron peut préparer le tapis rouge pour accueillir le Dictateur Paul Kagamé comme l’avait (quasiment) fait avant lui, Nicolas Sarkozy pour Mouammar Kadhafi. Macron n’avait-il pas déjà félicité Kagamé pour sa dernière et stalinienne réélection ? N’avait-il pas applaudi à l’accession de ce même Kagamé à la Présidence de l’UA. Il a maintenant pu lui offrir celle de l’Organisation Internationale de la Francophonie à travers l’appui qu’il a donné, au nom de la France (!), à la candidature d’une Rwando-américaine anglophone, Louise Mushikiwabo, Ministre des Affaires Etrangères du Rwanda.

Faut-il rappeler que Paul Kagamé :

- a planifié et organisé l’invasion par l’armée ougandaise, du Rwanda le 1/10/1990. Ce qui était le premier de tous les crimes : le crime contre la Paix. Ce crime a été la cause d’une guerre de 3 ans et demi et a débouché sur l’attentat du 6/4/1994 contre l’avion présidentiel rwandais et, de la sorte, a initialisé le Génocide des Tutsis du Rwanda ;

- a été le premier, lors de cette invasion, à commettre le premier crime contre l’humanité en assassinant des civils innocents, en engageant dans les combats des enfants soldats, en utilisant la population en tant que bouclier humain, refusant le retour des déplacés de guerre sur leur terre pour 1.000.000 de réfugiés (dans leur propre pays, aux portes de Kigali en février 93) ;

- a été le premier à commettre le premier crime de guerre en sabotant la centrale électrique de Ntaruka, qui n’était pas un objectif militaire ;

- a fait assassiné Ndadayé qui refusait d’héberger la « coopération américaine à la commission » de l’attentat du 6/4/1994 ;

- a planifié, préparé et fait exécuter l’attentat sur l’avion présidentiel, déclencheur du Génocide et est donc celui qui, indirectement, a « fait faire » aux Hutus extrémistes, le Génocide des Tutsis du Rwanda ;

- a refusé l’aide internationale pour faire arrêter le Génocide ;

- a conduit les deux guerres du Zaïre et de la RDC, dont Navi Pillay a estimé qu’elles pouvaient être qualifiées de génocidaires avec plus de 6.000.000 de victimes directes et collatérales [1] ;

- est à la base de l’assassinat du Président Laurent Kabila de RDC (suivant Gérald Gahima[2]) ;

- s’est fait plébisciter Président à vie de la deuxième « République Démocratique Africaine à Parti Unique » (après celle de Musévéni) sur le score de 98%, digne de Pol Pot ;

- a accusé la France dans une interview à Jeune Afrique d’avoir eu un « rôle direct dans “la préparation politique du Génocide” et dans “son exécution même”[3].

- a fait démolir le centre d’Echange Culturel Franco-Rwandais à Kigali ;

- a fait admettre le Rwanda dans le Commonwealth[4],

- a fait de l’anglais la deuxième langue nationale après le kinyarwanda (l’Administration Publique et l’Enseignement sont désormais anglophones) ?

Faut-il souligner que Louise Mushikiwabo :

- a déclaré sentencieusement « L'anglais est une langue avec laquelle on va plus loin que le français, au Rwanda, le français ne va nulle part ! »

- a maintenu, en instance, l’accréditation d’un ambassadeur de France au Rwanda jusqu’à présent (si pas d’erreur)[5]

- a fait mettre dans sa bibliographie Wikipédia qu’elle est la sœur de Landoald Ndasingwa (ministre de l'Agriculture et des Affaires sociales du gouvernament de transition), ce qui lui confierait une certaine aura de « survivante » du Génocide vis-à-vis des « non survivant(e)s » (On dit que l’’assassinat de Lando, de sa femme et de ses enfants serait le fait du FPR et non des Rwandais, compte tenu que l’endroit de leur mort est incompatible avec la thèse de l’assassinat par des Hutus génocidaires ou par l’AGR) ;

- a fait dire à ses « hagiographes thuriféraires » de service qu’elle est la petite nièce de l’abbé Alexis Kagamé[6]. (Si ce n’est pas une affabulation, pure et simple, ce serait un aveu d’appartenance à l’Akasu de Rucunchu du clan des Ababega dont Kagamé serait descendant)[7] ?

Faut-il accepter que le gouvernement rwandais

- ne soit pas en règle de cotisation à l’OIF depuis plusieurs années malgré des « ristournes » lui accordées [8] ;

- passe via l’ORTPN (Office Rwandais du Tourisme et des Parcs Nationaux) un « contrat » sponsorisant l’équipe des « Gunners » d’Arsenal, équipe fétiche de Paul Kagamé. Plusieurs millions de £ (40 millions de US$ sur trois ans) pour promouvoir le tourisme au Rwanda[9] ?

Ne doit-on pas s’insurger :

- devant l’annonce que l’instruction sur l’attentat du 6/10/1994 déboucherait sur une proposition de non - lieu (à vérifier) ;

- devant l’évidence, dans ce cas précis, d’ingérence du pourvoir exécutif dans le pouvoir judiciaire allant à l’encontre du principe de séparation et d’indépendance de ces pouvoirs dont justement le Président est le garant constitutionnel[10] ;

- devant le fait que la France et sa Présidence, la Francophonie et le reste de la Communauté Internationale abdiquant toute pudeur et, toute honte bue, acceptent l’argent sale que les crimes de Kagamé rapportent directement ou indirectement à quelques fausses Fondations, fausses ONG pour quelques potentats politiques corrompus (or, diamants, coltan du sang et autres minerais, pétrole, terres rares et bois précieux) ?

Ne faut-il pas s’interroger :

- est-on tombé si bas au Pays du Siècle des Lumières, de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen[11], du Quatrième Pouvoir pour éluder ces questions ;

- ne peut-on plus s’exprimer qu’en des termes que la Magistrature Suprême nous invitent à imiter : « Casses-toi, pauvre con », « passer les quartiers au karcher », « les illettrés et les édentés », « je traverse la rue, je vous en trouve du travail » ;

- Macron serait-il capable de faire avec Kagamé ce qu’à Kadhafi, Sarkozy fit .... ;

- ne faudra-t-il pas bientôt paraphraser Clémenceau, pour notre communauté qui serait passée directement de la barbarie à la décadence sans transiter par la civilisation ;

- faudra-t-il un nouveau Zola pour dire « J’accuse » ... ?

 

Il n’a fallu attendre que 12 ans, pour la réhabilitation de Dreyfus. IL est vrai qu’il n’y a que 28 ans que le Génocide a été initié et que pour que la vérité sur Katyn soit dite, il a fallu 70 ans....

Honte et dégoût. Merci Macron (Les Goguettes[12])

 

[4] Malgré qu’Alison Desforges ait exprimé de sévères réserves auprès du Gouvernement Britannique, ce qui lui a, peut-être coûté la vie, dans la « catastrophe de Buffalo ( ?)

[6] L’Abbé Alexi Kagamé aurait été, en fait, un des 4 Birus, détenteurs, chacun d’un quart, du code ésotérique de la dynastie Rwandaise. Il a été pour son travail de linguiste catégoriquement désavoué par André Coupez, Président de Congrès Mondial de Linguistique, membre de l’ Institut National pour la Recherche Scientifique (INRS).

[11] Article 11 « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. » (loi 29/7/1881).

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070722


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • waymel bernard waymel bernard 16 octobre 18:30

    La francophonie devrait s’intéresser à la diffusion du français dans le monde. Mais dans les sommets coûteux de l’OIF on n’entend parler que de droits de l’homme, de vivrensemble, ou de l’égalité hommes-femmes alors que la majorité des présents sont des dictateurs, des présidents de pays en guerre contre leur voisin ou de pays qui appliquent le charia. La langue française, on s’en fiche un peu, alors pourquoi pas élire une présidente de l’OIF qui déteste la langue française si ça permet à Macron de se réconcilier avec ce sanglant Kagamé. Pourra-t-on vendre des « Rafale » au Ruanda ?


    • Bertrand Loubard 16 octobre 19:27
      @waymel bernard

      Merci pour votre commentaire. « Nous » ne vendrons pas de Rafales au Rwanda....Ce marché est le « pré carré US ». Il y aurait actuellement plus de 5.000 conseillers militaires US au Rwanda, contre 20 Français et 30 Belges avant le Génocides des « Tutsi du Rwanda qui a fait selon les chiffres de l’ONU entre 800.000 et 1.000.000 morts principalement Tutsis et Hutus modérés en moins de 100 jours » (AOC) . Par contre « on » a intérêt à soutenir le Rwanda en US$ pour qu’« il » achète des pommes de terre « Monsanto » (OGN certifié au glyphosate (AOC)) dont la surproduction (stérile) doit être rapidement vendue en RDC voisine pour de la monnaie de singe(s) ... Mais s’il n’y avait que cela ....
      Bien à vous.

    • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 octobre 08:35

      @ l’auteur

      Vous écrivez : faudra-t-il un nouveau Zola pour dire « J’accuse » ?

      Il y a un nouveau « J’accuse » qui sans être (seulement) en rapport direct avec votre article, est à lire et à faire lire :

      https://www.christianophobie.fr/cartes-des-evenements/2017/042017/pere-henri-boulad-jaccuse


      • Bertrand Loubard 17 octobre 09:42
        @Pierre Régnier
        Merci pour votre commentaire. Je vais approfondir le texte dont vous me proposez la lecture. Je crois que j’aimerais pouvoir en discuter ....mais il me faudra quelques temps de réflexion. Toujours est-il que j’ai l’impression que « la violence des uns » (en quelques sortes, comme leur liberté) « devrait s’arrêter là où commence celle des autres » !. C’est un peu le même principe que celui de la spirale du silence ... on devrait dire les spirales...comme celles des escaliers du château de Chambord (dues à Léonard de Vinci ?), celles du puits de Saint Patrice d’Orvieto, celles de l’ADN ou encore du Yin et Yang .... Bien à vous.

      • math math 17 octobre 09:09
         « Kagade-Mais et Macrouille »..les deux faces d’une même pièce !

        • Bertrand Loubard 17 octobre 14:09

          @math
          Merci pour votre commentaire. Une différence essentielle entre Kadhafi et Kagamé c’est que Kadhafi a, « bien entendu », « financé » la « campagne électorale » de Sarkozy .... (Ce qui lui a valu un sérieux coup de manivelle en retour (dans le derche) en guise de merci ...). Tandis que Kagamé, lui, accuse la France d’être complice (sinon planificatrice) du Génocide des Tutsis du Rwanda (qui a fait entre 800.000 et 1.000.000 de morts en moins de 100 jours, suivant les chiffres de l’ONU, principalement Tutsis et Hutus modérés - AOC). Or il apparaitrait, de plus en plus probable, que le nombre de Tutsis « génocidés » par les Hutus génocidaires durant le Génocide serait inférieur au nombre des Tutsis assassinés par le FPR de Kagamé lui- même (les « petits » Tutsis de l’intérieur ayant eu le tort de ne pas avoir pu consacrer une part importante de leur maigre revenu à une dîme financière suffisante, depuis les 30 ans de l’indépendance, pour contribuer à l’effort de guerre .... Ce qui en fait automatiquement des « collabos », anti Kagamé). Vu que Kadhafi fut un « collabo » de Sarkozy et que Kagamé, « abjurant ses erreurs passées (1), se rallierait, peut –être, à la foi » en Macron, en lui proposant son sponsoring, ne faudrait-il pas dès lors, lui conseiller de bien prendre garde à ses « arrières » car Macron pourrait singer Sarkozy ...... car comme « faux cul » ... « Mais, par malheur, si le Macron, aux jeux de l’amour vaut son prix, on sait qu’en revanche, comme le gorille, il ne brille ni par le goût, ni par l’esprit (2) etc., etc. ». ( (1) et (2) – Georges Brassens)


        • Bertrand Loubard 17 octobre 21:01

          Francophonie : le triomphe de la Françafrique ?
          Par Constance MUTIMUKEYE sur
          http://www.jambonews.net/actualites/20181015-francophonie-le-triomphe-de-la-francafrique/
          Synthèse intéressante, substantielle moelle de la comédie d’Erevan...avec les détails du mépris des uns pour les autres : de la France pour l’Afrique .... Tout pour le fric : tuez, tuez ! Il en restera toujours quelque chose !!!!


          • Bertrand Loubard 20 octobre 21:00

            Deux autres liens intéressants :
            https://resistancisrael.com/oif-quatre-ans-de-malheurs/
            et
            https://www.theglobeandmail.com/world/article-new-information-supports-claims-kagame-forces-were-involved-in/

            Je reste toujours sur mon interrogation de savoir pourquoi personne, dans les « près de 2.000 » « lecteurs » de ce billet, n’a vraiment d’objection, de correction ou même d’accusation de complicité au génocide, de négationnisme ou de révisionnisme ??? J’aurais aimé un échange de vue ... car finalement « qui ne dit mot consent » ... Or à propos de culpabilité de Kagamé dans l’ensemble de ce qui a conduit au génocide il eut fallu que des voix « contre cet assertion » se fassent entendre !!!..... A côté de la tactique du « Talk and Fight » chère à Kagamé et à son FPR, il existe peut-être aussi la stratégie selon laquelle il faut laisser « croire les béguines » et qu’il vaut mieux « laisser pisser le bedot » (en chti Bedot = mouton)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès