• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > 2019, l’année des bonnes révolutions ?

2019, l’année des bonnes révolutions ?

Le macronisme, un étrange concept qui s’est invité dans notre paysage politique, a finalement montré son vrai visage, au grand désappointement de ceux qui y ont cru un instant.

Lorsque, un certain 10 octobre 2018, 2 chauffeurs routiers, Éric Drouet et Bruno Lefèvre lançaient un appel « au blocage national contre la hausse du carburant », proposant aux français d’arborer un gilet jaune en guise de reconnaissance et de soutien, ils n’imaginaient sûrement pas qu’ils allaient donner naissance à un mouvement qui allaient prendre tant d’ampleur qu’à la tête de l’état, lequel méprisait d’abord avec une certaine arrogance l’initiative, Macron finirait par céder quelques miettes pour tenter trop tardivement d’éteindre l’incendie.

Pour revenir à Éric Drouet, précisons qu’une presse malveillante avait fait courir le bruit qu’il avait voté Front National, ce que l’intéressé a démenti fermement, d’autant que Jean Luc Mélenchon l’a récemment couvert d’éloges, faisant un intéressant parallèle, avec l’homonymie d’un autre Drouet, celui-là même qui avait signalé, en juin 1791, la fuite de Louis XVI à Varennes, et dont Napoléon avait dit : « sans vous, l’histoire de France aurait été toute différente  ». lien

Mais revenons à l’origine du mouvement.

Pour être tout à fait précis, c’est dès le début 2018 que des citoyens, excédés par la mesure de limitation de vitesse à 80 km/h, et dénonçant aussi le coût de la vie, avaient utilisé le gilet jaune en signe de ralliement d’un mouvement appelé « Colère ». lien

Plus tard, le 29 mai 2018, une certaine Priscillia Ludosky avait lancé une pétition en ligne réclamant une baisse des prix du carburant à la pompe, pétition qui atteignit rapidement le million de signatures à la fin novembre. lien

Dans une lettre adressée à Macron, elle avait répondu point par point aux éléments avancés par ce dernier, regrettant avec humour qu’il ait fallu 7 mois à l’intéressé pour réagir. lien

Depuis, le mouvement a pris de l’ampleur, il y a eu des morts, des blessés, dus en grande partie à la violence policière, mais aussi à des accidents.

Se pose maintenant pour certains la question de la structuration, ou pas, de ce mouvement : à Perpignan, par exemple, ils se réunissent en congrès le 13 janvier prochain. lien

Mais d’autres n’y adhèrent pas, craignant qu’en se structurant, le mouvement puisse être l’objet de tentatives de manipulations venues du gouvernement. lien

D’autres se posent la question de faire une liste aux européennes, arguant qu’un français sur deux le souhaite...lien

Ajoutons pour la bonne bouche que le mouvement GJ a franchi aujourd’hui les frontières en s’élargissant maintenant à 23 pays dans le monde. lien

Difficile, encore aujourd’hui, de dire « qui » sont les gilets jaunes, et s’il faut en croire Benoît Coquard, un sociologue bourguignon qui, commençant une enquête sur la question, est arrivé à caractériser ce mouvement comme une fronde généralisée contre des conditions de travail et d’existence de la majorité de la population... même si au départ, il y n’avait que la question des taxes sur les carburants.

Il évoque un « mouvement interclassiste », composé autant de jeunes que de retraités, signe d’une cohésion intergénérationnelle.

Il a constaté aussi qu’il s’agit de gens qui interviennent habituellement peu dans le débat politique, qui ne manifestent pas, ne sont pas syndiqués, rarement encartés dans un parti, et souvent abstentionnistes.

Leurs colères sont souvent portées, d’après le sociologue, par les inégalités entre riches et pauvres, entre « ceux qui se gavent » et « ceux qui bossent », la suppression de l’ISF étant souvent évoquée, mais aussi les bas salaires, avec comme accompagnement musical une playlist qui va de Zebda à la Marseillaise, en passant par Vegedream.

Les élections européennes seraient pour certains l’occasion d’officialiser leur existence, alors que d’autres n’y voient qu’une légitimation d’une pseudo démocratie.

Le reste de son analyse est sur ce lien.

Suivant les organismes de presse, le pourcentage des français qui soutiennent le mouvement fluctue, mais globalement, on peut dire qu’ils sont au moins 3 français sur 4... ajoutant qu’être gilet jaune, ce n’est pas forcément faire barrage, ou manifester, mais c’est aussi afficher son soutien... gilet jaune sur le parebrise, en apportant de la nourriture, alimentant une cagnotte, partageant des publications sur les réseaux sociaux, soit autant de façons de montrer son engagement. lien

Ils ont établi une liste des revendications provisoires qui vont de l’établissement d’un salaire maximum fixé à 15000 €, au fait qu’aucune retraite ne soit inférieure à 1200 €, en passant par zéro SDF, le retour de l’ISF et la fin de la politique d’austérité. La liste complète de leurs revendications est ici.

A l’extrême droite, on tente maladroitement de tirer les marrons du feu, tel un certain Philippot, exilé du Front National, qui a franchi une étape supplémentaire, déposant la marque « les gilets jaunes » en vue des européennes. lien

Du coté de la présidence de la république, après avoir tenté à maintes reprises d’ignorer ou de minimiser l’importance de la colère, on a fini par faire quelques concessions, plus pour tenter de regagner un peu de popularité que pour répondre aux exigences du mouvement, et reprenant une vieille idée, décidant de lancer une consultation.

« Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission », avait suggéré à l’époque, un certain Georges Clémenceau. Lien

Depuis, les dirigeants de tout bord n’ont cessé de créer des commissions... et la consultation que Macron a lancé, via les mairies, a probablement vocation à calmer le jeu face à ce « péril jaune ».

Cette consultation, lancée en début d’année, est destinée à récolter les suggestions du « bon peuple », mais en limitant le champ d’investigation à quelques domaines, le président de la république a déjà fixé les cadres de l’exercice.

Il s’agit donc probablement d’une tentative destinée à étouffer la contestation, qui ne fera certainement pas beaucoup de dupes.

Les vœux 2009 du chef de l’état n’ont manifestement rien arrangé, car en prétendant être prêt au dialogue, tout en affirmant ne pas dévier de sa ligne, Macron a, une fois de plus, appliqué sa devise « en même temps » maniant ainsi la plus grande incohérence.

Tout en fustigeant les gilets jaunes, sans jamais les nommer, les accusant de véhiculer la haine, et leur contestant le droit de « parler au nom du peuple », il a accumulé les contrevérités, s’abrogeant, au nom de la « vérité, la dignité, et l’espoir », le droit de cadrer le « grand débat national ». lien

Il rappelle sa légitimité, oubliant l’impopularité latente dont il est l’objet depuis de longs mois, et oubliant aussi qu’il n’a été élu que par défaut, car avec ses 18% des électeurs inscrits au 1er tour, s’il a gagné le poste suprême, c’est aussi grâce à un rejet de l’extrême droite. lien

Toujours est-il que, pour lancer ce débat, Macron a décidé d’écrire une lettre à tous les français... il semble que cette lettre n’aura pas une grande destinée, car les GJ proposent de la renvoyer à l’expéditeur, sans la timbrer.

Sans lire dans le marc de café, on voit bien que les choses sont asses mal engagées du côté du gouvernement, car nous avons d’un côté un président dans le déni apparent, mais qui rit jaune, et de l’autre, un mouvement, soutenu par 3 français sur 4, qui pose en préalable le départ du chef de l’état et qui a décidé de ne pas lâcher.

Dernier épisode en date, le 2 janvier, 30 personnes avaient décidé de poser des bougies place de la concorde, en hommage aux morts et blessés du mouvement, et les forces « de l’ordre » ont arrêté Éric Drouet, sans motif légal, aucune personne du petit groupe ne portant de gilet jaune, sans la moindre pancarte, juste portés par le désir de commémorer leurs morts. vidéo 

Bien malin qui pourra prévoir comment cela finira, car comme dit mon vieil ami africain : « le visage inspire du respect, la nuque se fait insulter ».

L’image illustrant l’article vient de francefrexit

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Macron et son bilan 2018

Une autre présidence est possible

Une république par défaut

Macron, un an déjà

Soldes, tout doit disparaitre

Du Macron au Micron

Macron vous fait bien marcher !

Méritons-nous un tel mépris ?

Un Macron très sucré

Un hold-up électoral

Macron tend un piège

En marche arrière toute !

Le peuple ou les élites

Ils font leur nid dans le ni-ni

Lever le mystère Macron


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • Bonne année Olivier : voici les différente nuance de jaunes : https://www.toutes-les-couleurs.com/couleur-jaune.php#nuances. J’aurais préféré Emeraude, mais il faut bien commencer par quelque chose. Ma préférence va vers le safran.Mais en peinture, j’ai souvent utilisé : le jaunes de Naples qui n’est pas repris ;


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 11:56

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      j’aime beaucoup le vert émeraude, mais aussi le jaune safran...et puis le mauve un peu indigo...et bonne année jolie fée
       smiley


    • @olivier cabanel

      Et le roux de saturne,... Mais voilà cinquante nuance de jaune qu’il va falloir définir. Parce qu’à ce niveau, c’est un peu l’indigestion. Relire les Vertus démocratique de Raymond queneau. On en est loin,.... très loin,...parce que renverser Macron pour se taper Marine. Bonjour la tambouille.


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 13:04

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      ni marine, ni macron... ni la peste ni le choléra.
      à regarder de plus près les revendications des GJ, on est bien éloigné de LePen, qui, alors que certains l’ont déjà oublié, pratique un vote anti-ouvrier, en semblant défendre le contraire. ici


    • @olivier cabanel
      De manière réaliste et en mettant carte sur table. Qui restent.
       ?Jean Lassalle : comme une feuille il tombera au premier coup de vent. Mélenchon, un excité. A l’époque j’aimais bien : Jean-Louis Borloo (mais il n’a plus vraiment la santé). Et en plus, ils doivent rester froid et ferme dans une contexte international explosif. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 13:51

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      dans un projet démocratique, qu’importe celui qui portera la parole ? le porte parole désigné ne sera là que pour appliquer les choix du plus grand nombre. il faut à mon humble avis cesser de personnaliser le pouvoir. on connait maintenant (et depuis quelques temps) à quoi ça peut mener.


    • @olivier cabanel

      Là, je suis d’accord. J’ai lu Kantorowicz et ai pratique un peu l’autogestion. Mais a un moment donné et c’est inévitable quelqu’un concentre et transmet les décisions du groupe. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 17:29

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      bien sur, mais il y a une différence entre quelqu’un, élu, qui en fait à sa guise, et un autre, choisi, qui ne peut faire qu’appliquer les décisions de ceux qui l’ont choisi...


    • INsoMnia INsoMnia 4 janvier 21:41

      @olivier cabanel
       
      Bonsoir à vous,

      « il faut à mon humble avis cesser de personnaliser le pouvoir. on connait maintenant (et depuis quelques temps) à quoi ça peut mener. »

      Votre humble avis est criant de vérité, cessons de nous disperser dans les politiques de toutes étiquettes voulues par cette p’..ain d’oligarchier ! 

      Arrêtons d’être infantilisé par des politicards véreux et leurs commanditaires ! 


    • olivier cabanel olivier cabanel 4 janvier 21:59

      @INsoMnia
      je partage totalement.
      merci


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 janvier 20:18

      @olivier cabanel

      Salut Olivier !

      Quand il y a 50 nuances, ça devient toujours du Gris....et le gris fait consensus. Je te rappelle que le 27 janvier marquera l’anniversaire de la premiere manifestation de Colere 24, de Leandro Nogueira, une première mouture des Gilets Jaunes.... . 

      On se demande encore si ce mouvement va mourir tout seul.... alors qu’en fait il a déjà conquis la France ! On a eu l’habilete de récupérer la seule idée qui fait consensus : se libérer d’un classe politique inepte, inutile et corrompue qui est devenue une caste et qui exploite un système malveillant et désuet. C’est une révolution en marche et je crois que personne ne sait vraiment à quoi elle aboutira.

      Pierre JC


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 21:07

      @Pierre JC Allard
      Bonsoir JC... je partage tes incertitudes, mais franchement arrivé à ce point, je pense qu’il nous fallait en arriver là, tant les bouffons politiques nous ont amusé pendant des dizaines d’années... la colère était prévisible.


    • INsoMnia INsoMnia 5 janvier 22:47

      @Pierre JC Allard

      Bonsoir,

      Étrange tout de même le pourquoi de cette date contre les Gilets Jaunes, avec Marche Républicaine des Libertés et les foulards rouges ?

      lien https://www.liberation.fr/checknews/2019/01/04/qui-sont-les-organisateurs-de-la-marche-republicaine-des-libertes-du-27-janvier-2019_1700906

      Sonia 


    • jmdest62 jmdest62 3 janvier 11:48

      Salut Olivier et mes meilleurs voeux pour 2019 ainsi qu’à tout les Avoxiens.

      Je ne vois pas comment un « débat national » dont la durée a déjà été réduite de moitié ( de 3 à 1,5 mois) peut avoir lieu sereinement étant donné le contexte de ce début d’année : Affaire benalla , refonte des retraites , lifting de la constitution..etc

      tout cela va se télescoper ...et nous promet un début d’année animé.

      D’ailleurs , quelle est l’utilité de débattre ...il y a des listes de revendications relevées sur les ronds-points et dans les mairies....il reste à faire un classement de toutes ces revendications et il suffira au gouvernement ( censé servir les intérêts du peuple ) de mettre en oeuvre Non ?

      De toute façon dès le 21 février on sera fixé sur les intentions de Manu : la FI ayant l’intention de présenter un texte sur le RIC , texte que tout le monde peut amender.

      Ce texte sera discuté à l’ AN et à cette occasion la majorité Macronienne sera obligée d’ abattre son jeu devant les français.

      @+



      • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 11:59

        @jmdest62
        d’une part macron n’est plus légitime dans l’esprit des français, donc encore moins à lancer un débat tel qu’il l’envisage...
        j’ajoute qu’il a posé le cadre du débat, en le rendant du coup tout à fait vain.
        finalement, il est probable que son « débat » va faire un gros flop !
        et meilleurs voeux à toi aussi, et à tous ceux que tu aimes...ce qui doit faire pas mal de monde. smiley


      • Croa Croa 3 janvier 19:18

        À jmdest62
        « la majorité Macronienne sera obligée d’ abattre son jeu devant les français. »
        Il y a bien longtemps que leur jeu est connu : C’est toujours NON à tout ce que proposent des groupes minoritaires. Je ne voit pas pourquoi ça changerait.


      • jmdest62 jmdest62 4 janvier 08:19

        @Croa
        Salut
        Pas faux ! je pense même que les « playmobiles » LREM voteront une motion de rejet préalable pour éviter ce débat à l’assemblée
        Sauf que une dizaine de jour avant la fin du « grand débat » populaire que Manu met en place ...cela donnera aux français une indication très claire sur les conclusions que Manu compte tirer de cette consultation.
        @+


      • Julien S 3 janvier 12:15

        Puisse la cause antinucléaire fusionner avec celle de la modération du prix de l’essence ! 

        (slogan des Pétroliers Réunis)


        • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 13:07

          @Julien S
          ce qui est sur, c’est qu ’il va falloir que certains écolos révisent leur jugement. l’écologie punitive, à coup de taxes, a fait son temps, car finalement, les taxés répercutent la taxe sur le client, et finalement, ce sont les consommateurs qui trinquent, et la pollution qui continue.
           smiley


        • Croa Croa 3 janvier 19:28

          À olivier cabanel,
          Les taxes écologiques ne sont pas là pour punir mais pour inciter à la modération. Ceux qui font attention sont récompensés...
           smiley Je suis dedans !  smiley
          *
          Ceux qui veulent rouler vite et en grosse bagnole sont punis, effectivement mais leur attitude visant à refuser cette pénalité est extrêmement méprisable, quoi qu’on dise !


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 janvier 22:08

          @Croa
          ce que j’essaye d’expliquer est que la taxe à « vocation écologique » n’est qu’un trompe l’oeil. d’abord parce que le citoyen paye, et la pollution continue... et puis parce que la somme récoltée va dans la poche de l’état pour des destinations qui n’ont rien à voir avec la lutte contre le changement climatique.
          les taxes ne sont qu’un scandaleux prétexte.


        • JC_Lavau JC_Lavau 4 janvier 22:14

          @olivier cabanel : « contre le changement climatique » ! Ce qui s’appelle avoir le sens des priorités.
          Es tu bien assuré contre les accidents de terrain ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 janvier 09:41

          @JC_Lavau
          il y a bien en effet des événements contre lesquels on ne peut guère agir, éruption volcanique...etc, mais lorsqu’on peut intervenir pour éviter les catastrophe, n’est-il pas louable d’essayer d’intervenir ? smiley 


        • Croa Croa 5 janvier 10:13

          @olivier cabanel,
          Il est démontré que le prix du carburant est directement lié au choix du véhicule (plus ou moins sobre) et aussi à l’usage qui en est fait. Donc réduire les taxes sur les énergies fossiles ce n’est pas très responsable. La destination n’a pas d’importance ; Ces histoires de destinations c’est du bidon car lier recettes et dépenses du budget n’a pas de sens. Ce qu’il faudrait c’est tout simplement augmenter fortement l’aide à la transition énergétique. Par ailleurs taxer les produits pétroliers c’est récupérer de la rente au profit du pays consommateur. Dans le prix d’achat il y a la rente du pays producteur. Il est donc normal que le pays consommateur s’en attribue une au moins égale, cette rente étant restituée au peuple (normalement, pas avec Macron c’est vrai) sous forme de services.


        • William 5 janvier 12:12

          @Croa
          « Il est donc normal que le pays consommateur s’en attribue une au moins égale », ah ben en fait, l’état prélève trois fois le prix du brut payé aux émirs. 

          En tout cas on voit bien dans cette histoire les écolos-gauchistes le cul entre deux chaises puisque les deux « causes » sont incompatibles, celle de l’énergie chère pour dissuader, celle de la baisse de pouvoir d’achat lié à l’enchérissement de l’énergie (sur les carburants et par effet inflationniste résultant). Le parti écologiste est du reste celui qu’on a le moins entendu depuis le mouvement protestataire. L’« aide à la transition » a bien été le premier train de mesures instauré par le gouvernement, ce qui a été un bide car même un véhicule hybride consomme du carburant pour charger ses batteries, et un « tout électrique » en rural n’a pas de sens (sans compter que la généralisation du véhicule électrique déporterait le problème au niveau des centrales, c’est pourquoi le lobby nucléaire est très favorable à cette transition).

          Les deux pays les plus polluants du monde, respectivement 30 et 17 fois plus que la France, ont les carburants à la moitié de notre prix, alignons d’abord au niveau mondial, on pourra alors en reparler !


        • JC_Lavau JC_Lavau 5 janvier 14:28

          @olivier cabanel : « lorsqu’on peut intervenir pour éviter les catastrophe », c’est beau la toute-puissance, et ça te fait drôlement gonfler la doudoune.

          Lorsque l’illusion de toute-puissance est actionnée par une insondable ignorance, ça donne un Cabanel : la crédulité sous télécommande, gonflée d’orgueil (sans oublier les patates électriques).


        • juluch juluch 3 janvier 12:19

          Bonjour Olivier et bonne année !!

          Je crains que le mouvement des GJ soit terminé......

          On retiendra les morts par accidents et les brutalités policières envers des manifestants qui n’ont rien eu à voir avec les casseurs qui eux comme d’hab’ s’en sortent assez bien.

          il aurait fallut que les flics rejoignent les GJ pour que le symbole soit éclatant au vu des conditions de travail de ces derniers.

          Lors des émeutes des racailles en 2005 les flics ont pratiquement pas vraiment réagit....et quand ils tentent d’arrêter les dealers se font poursuivent !

          Là par contre pas de flash ball !

          cherchez l’erreur !


          • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 13:13

            @juluch
            bonjour, et bonne année aussi.
            ceci posé, je ne crois pas que cette analyse soit recevable.
            en arrêtant éric Drouet, le pouvoir fait une grosse erreur. d’abord, parce que vouloir déposer une bougie pour commémorer un mort, ou un blessé, n’est pas un délit.
            il faudrait donc déposer en préfecture une déclaration de manif chaque fois que nous voulons déposer une bougie ? au bataclan ? à Charlie ?... et le GJ l’ont bien compris, en décidant de déposer une multitude de déclaration en préfecture, chaque fois qu’ils vont acheter un pain en famille... 
            bref, ça va tourner à la grande rigolade.
            macron va être obligé de libérer Eric Drouet... il plombe un peu plus son projet de « débat national » (auquel pas grand monde ne participera)... 
            une page se tourne, et laisse la place à une authentique démocratie.
            c’est en tout cas mon vœux pour 2019.
            et ce sera sans macron. smiley


          • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 3 janvier 17:50

            @juluch

            Oui, il aurait fallu que les policiers se joignent à la colère, c’est la clef de voûte d’une révolution réussie . Une révolution matée est une révolution ratée mais quoiqu’il arrive , plus rien ne sera jamais comme avant avec ce mouvement inédit


          • BOBW BOBW 3 janvier 19:17

            @olivier cabanel D’accord et surtout si notre « grand pdg.noir » nous écrit une lettre à chacun de nous,renvoyons la lui à l’Elysée sans la timbrer : !...


          • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 3 janvier 19:32

            @BOBW

            Raté ! Moi aussi j’y avais pensé mais ce sera une lettre dans la presse , et non un courrier personnalisé .

            Zut et crotte . Il y avait un grand mouvement sur les réseaux sociaux qui proposaient de retourner la lettre à l’envoyeur , mais on en aura malheureusement pas l’occasion … smiley


          • Attilax Attilax 3 janvier 19:58

            @juluch

            « Je crains que le mouvement des GJ soit terminé...... »

            Alors ça c’est pas sûr du tout. Attendez les premières paies avec prélèvement « à la source »...


          • ledo 3 janvier 20:17

            @Attilax

            Ouais toi , t’es tranquille , c’est Mr Paul qui te vire ton salaire mensuel . Continues à fumer des pètes sous tes glycines et rêver d’un monde virtuel Avoxiens.


          • Laurent Trousselle Laurent Trousselle 4 janvier 13:35

            @juluch

            d’arrêter les dealers «  »Là par contre pas de flash ball"

            En fait, suppositions et question rhétorique : Est-ce que cela s’explique par le fait qu’en face, ils ont aussi des armes de guerre ?
            On ne sais d’ailleurs pas comment ils les ont obtenues. Mais c’est sans doute une autre sujet.
            Et puis, est-ce que le fait qu’ils trafiquent dans la drogue, est si mauvais ? Quand une certaine jeunesse s’occupe à fumer et à jouer à Fortnite dans leurs caves, ça en fait autant qui ne vont pas à la bibliothèque, et encore moins dans la rue avec un gilet de couleur...


          • Attilax Attilax 4 janvier 15:36

            @Ledo

            Et ?
            Je devrais être contre sous prétexte que j’ai du bol ?
            Il faut forcément crever la dalle pour adhérer ? Faut être de la « bonne classe », c’est ça ? Et vous prenez pas les fumeurs de pets non plus ? Ni les alcooliques ? J’imagine que la liste n’est pas exhaustive... Qui d’autre ?
            Éclairez-moi encore sur qui a le droit d’en être et qui doit être tondu.


          • Quand on décide d’abattre un ancien système qui ne marche plus : l’HOMO OECONOMICUS qui a fonctionné depuis 40 ans. IL faut une projet SOLIDE, cohérent, éthique et applicable. Alors, on est prêt. Autrement, cela se limitera à une grogne,....est des pétards parfois mortels mais peu efficaces.


            • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 13:14

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              le Portugal, et bien d’autres, ont démontré que l’on pouvait renverser un despote sans verser une goutte de sang... alors pourquoi pas nous, les Français, a qui on a claironné qu’impossible ne l’était pas ?
               smiley


            • @olivier cabanel

              C’est pas un despote qu’il faut renverser, c’est tout ce qu’il traîne avec lui : Bilderberg, traders, en Résume : l’HOMO-OECONOMICUs. C’est toute une mentalité qu’il faut changer,...


            • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 13:47

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              mais il est le premier de cordée... c’est lui qui l’a affirmé... c’est donc vers lui que nos préoccupations doivent se tourner, même si c’est un triste guignol. smiley


            • @olivier cabanel
              J’avais trois mois dans la matrice de ma mère quand le Bilderberg fut crée. Repère d’ancien nazis et d’Américains qui voulaient façonner le monde à leur manière. Descendant de la mentalité protestante de Woodrow Wilson et d’autres paranoïaques. Mes parents dansaient le hula hoop et le twist sans se rendre compte de ce qui se passait.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès