• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > 75e anniversaire du Débarquement en Normandie : encore une commémoration (...)

75e anniversaire du Débarquement en Normandie : encore une commémoration ?

« Pour beaucoup de Français, aujourd’hui, les morts de la Libération ont péri dans les maquis, dans les prisons allemandes, dans les camps, dans les rangs de la 2e D.B. ou dans ceux de l’armée de De Lattre. Les Français, ceux de Normandie surtout, longtemps sous le feu, lorsqu’ils n’étaient pas pris entre deux feux, n’occupent qu’une modeste place dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Leurs souffrances et les horreurs des camps ont été effacées par les joies de la Libération. Et l’image de la grasse, de la riante Normandie, l’a toujours emporté sur la réalité de la Normandie assassinée. » (Henri Amouroux, "La Grande Histoire des Français sous l’Occupation", éd. Robert Laffont, 1988).
 

_yartiDebarquementB05

En quelques mois, nous passons des commémorations de la Première Guerre mondiale (le centenaire de l’Armistice) aux commémorations de la Seconde Guerre mondiale. Ce jeudi 6 juin 2019, de nombreux chefs d’État et de gouvernement viennent rendre hommage à la bravoure des vies détruites à l’occasion du 75e anniversaire du Débarquement de la Normandie. Il n’y a eu que vingt-cinq ans, soit une génération, entre la fin de la Der des ders et le début de la fin de la seconde.

Heureusement, aucune Troisième Guerre mondiale n’est encore en préparation même si certaines tensions peuvent faire craindre le pire : la dissuasion nucléaire, la coopération internationale (ONU, Union Européenne notamment), la fin de la guerre froide, ont déplacé la guerre sur le terrain économique. Le terrorisme islamiste cherche aussi la guerre, mais la tentative d’un véritable État terroriste (Daech) a été (heureusement) de courte durée.



À grand renfort de grosses productions cinématographiques américaines (surtout "Le Jour le plus long" sorti le 25 septembre 1962, et "Il faut sauver le soldat Ryan" de Steven Spielberg, sorti le 24 juillet 1998), le Débarquement a fait l’objet d’une véritable fascination. La France est évidemment très touchée par ces commémorations puisque cela s’est déroulé sur son sol pour libérer le territoire français de l’occupant nazi. Cela n’empêche pas le souvenir des soldats de l’Armée rouge venus "libérer" (puis occuper) l’Europe centrale et orientale (l’opération Bagration visant à "libérer" la Biélorussie a commencé le 22 juin 1944).

Avant François Mitterrand, il y a eu peu de cérémonies commémoratives du Débarquement. La raison, c’était le refus de De Gaulle de commémorer une intervention militaire américaine sans que la France n’ait eu beaucoup d’influence. Pas question pour lui de fêter les vingt ans du Débarquement en 1964. Le témoignage de son ministre Alain Peyrefitte est à cet égard assez éclairant, De Gaulle lui avait dit : « Le Débarquement du 6 juin, ç’a a été l’affaire des Anglo-Saxons, d’où la France a été exclue. Ils étaient bien décidés à s’installer en France comme en territoire ennemi ! Comme ils venaient de la faire en Italie et comme ils s’apprêtaient à le faire en Allemagne !… Et vous voudriez que j’aille commémorer leur débarquement, alors qu’il était le prélude à une seconde occupation du pays ? ».

Ce fut d’ailleurs à cette époque (1964) que les premiers témoignages sur les victimes dans la population civile ont été publiés (mais il a fallu attendre plusieurs décennies avant d’être reconnus officiellement). Près de 50 000 civils français (selon l’estimation haute de l’historien Henri Amouroux) ont été tués au cours de cette opération jusqu’à la fin de la Bataille de Normandie le 29 août 1944, des villes ont été littéralement détruites par les bombardements américains, sans que leur valeur stratégique soit vraiment admise : Caen, Saint-Lô, Le Havre, etc.

Néanmoins, De Gaulle refusait de reconnaître que sans ce Débarquement, la Libération de Paris, son discours si émouvant et si célèbre du "Paris libéré" n’aurait jamais pu être prononcé. Dans cette attitude, il y avait une forme d’ingratitude que ses successeurs ont refusé de perpétuer.

_yartiDebarquementB02

Au contraire, François Mitterrand et Ronald Reagan y ont trouvé un intérêt commun à commémorer en grandes pompes une victoire de l’Ouest. En 1984, l’URSS était malade de ses gérontocrates et l’Amérique triomphante de Reagan voulait enfoncer le clou. Vingt ans plus tard, en 2004, l’Allemagne (vaincue) et la Russie furent présentes aux commémorations. Et il y a cinq ans, en 2014, Vladimir Poutine avait fait le déplacement alors que la crise ukrainienne était au plus haut.

Comme la commémoration du 11 novembre 1918 et celle des 8 et 9 mai 1945 (selon qu’on est à l’Ouest ou à l’Est), celle du 6 juin 1944 n’est plus une fête de la victoire, mais une fête de toutes les nations qui ont été belligérantes, victorieuses mais aussi vaincues. Ces fins de guerre sont avant tout saluées pour la paix qu’elles ont inaugurées plus que pour la victoire militaire. C’est le message essentiel de ces commémorations et il mérite d’être inlassablement répété.

Le Président français d’aujourd’hui est né quinze ans après la fin de la guerre d’Algérie, plus du double, trente ans, après la fin de la Seconde Guerre mondiale. La plupart de ses homologues, un peu plus âgés, font aussi partie de cette première ou deuxième générations qui n’ont jamais connu la guerre sur leur terre natale. Y a-t-il une corrélation entre cette génération de dirigeants (cela fait une vingtaine d’années que les dirigeants politiques n’ont jamais connu personnellement la guerre) et la montée du populisme ? Il peut y avoir plus de légèreté à vouloir la paix parce qu’on peut la croire acquise, ce qui est complètement faux.

On peut la croire acquise car on peut avoir le sentiment que la guerre est très éloignée, éloignée dans le temps (plus de soixante-dix ans), éloigné dans l’espace (les guerres sont plutôt au Proche-Orient ou sur des continents lointains). Pourtant, les guerres peuvent commencer très rapidement, et dans des lieux qu’on croyait voués à la culture et à la civilisation. L’Allemagne était le berceau de la culture européenne à la fin du XIXe siècle. Mais cet exemple est peut-être trop lointain pour donner sens avec les tripes.

_yartiDebarquementB03

Ceux qui ont plus de 50 ans peuvent se rappeler les jeux olympiques à Sarajevo en 1984. Sept, huit ans plus tard, l’ancienne Yougoslavie fut la scène d’une guerre civile atroce où les massacres ethniques ou religieux furent nombreux. C’était il y a à peine vingt-cinq, trente ans ! Je me suis rendu en Croatie il y a six ans et je pouvais encore y voir les stigmates de cette guerre : des maisons détruites et pas réhabilitées, des affiches d’officiers considérés comme des héros (parfois sanguinaires), et pourtant, l’été est touristique, n’a rien à envier à la France, l’Espagne ou l’Italie. La guerre ravageait ce territoire, ces populations il y a juste une génération.

La guerre peut toujours resurgir, soudainement et de manière terrifiante, dans des endroits qu’on aurait pu croire pacifiés pour toujours. C’est pourquoi la crise catalane a inquiété beaucoup de monde, une farce politique qui aurait pu tourner en drame humain. La frontière entre les deux Irlande est aussi un sujet de préoccupation essentiel avec le Brexit, l’assassinat d’une jeune journaliste laisse préfigurer le pire. On ne doit pas jouer avec les peurs, les haines, les égoïsmes et les jalousies. Elles sont toujours synonymes de guerre. Ceux qui soufflent sur les braises n’ont qu’un seul nom : ils sont des irresponsables.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (04 juin 2019)
http://www.rakotoarison.eu


(La première image représente le logo officiel des commémorations du 70e anniversaire le 6 juin 2014).


Pour aller plus loin :
75e anniversaire du Débarquement en Normandie : encore une commémoration ?
Débarquement : honneur aux soldats américains morts pour la France et pour l’Europe !
Les Accords de Munich.
Le Pacte Briand-Kellogg.
La Shoah.
Hitler.
L’Europe, c’est la Paix.

_yartiDebarquementB04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.48/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • robert 5 juin 11:27

    J’espère qu’« ils » vont évoquer les presses à billets « dollard » destinées à la France.


    • JulietFox 5 juin 13:43

      @robert

      L’AMGOT !
      N’empêche, que ces gamins effrayés, ont été fauchés parfois à 17 ans, pour des français pétainistes.
      Et, leur descendants en reveulent. RN= TRavail, ; Famille, Patrie (mais pas toujours pour pour planquer les sous.


    • Le421 Le421 5 juin 18:12

      @robert
      J’espère que Manu et Donald auront le temps de discuter du TAFTA...
      Vous savez, ce machin qu’on a viré par la porte il y a quelques temps et qui revient par la fenêtre...
      Comme l’histoire du TCE de 2005 !!
      Les enc..és !!


    • V_Parlier V_Parlier 5 juin 19:25

      @JulietFox
      Il est vrai que d’un côté j’ai beaucoup de respect pour ces pauvres petits gars sacrifiés à la boucherie pour mettre fin à l’occupation consentie, mais aussi j’éprouve un profond dégoût face à ceux qui font de plus en plus la récupération de cette commémoration afin d’en faire un festival de l’impérialisme US et de l’européisme béat. Déjà à l’époque du débarquement, si les USA ont envoyés leurs gosses à la boucherie c’était pour en tirer quelque chose à plus long terme, et pour éviter de se retrouver face à un concurrent de taille : Soit un 3e Reich établi soit une supposée URSS étendue.


    • V_Parlier V_Parlier 5 juin 19:27

      @JulietFox
      En revanche, l’allusion au RN me fait bien rigoler. Les autres sont donc pour : chômage, parents isolés, sans-frontiérisme. Finalement ça colle, mais pour moi c’est encore pire comme devise.


    • ZenZoe ZenZoe 5 juin 11:33

      Rendre hommage aux milliers de jeunes qui ont péri, oui.

      Rendre hommage aux Américains et aux Britanniques, non.


      • Raymond75 5 juin 18:03

        @ZenZoe

        Commentaire d’une insondable stupidité, typique des âneries anonymes sur Internet.


      • Pere Plexe Pere Plexe 5 juin 18:24

        @ZenZoe
        75 ans après il serai peut être temps d’en finir avec la légende selon laquelle les USA sont intervenus pour nos beaux yeux et de grandes et nobles causes.
        Les yankees sont venu pour leurs intérêts et ne pas laisser le gâteau au russes.
        Rien d’autre.


      • Raymond75 5 juin 19:32

        @Pere Plexe

        Vous avez raison : mon grand oncle qui était un vrai français fidèle au maréchal Pétain a vivement regretté l’intervention des Américains et des Britanniques ...


      • Pere Plexe Pere Plexe 5 juin 20:04

        @Raymond75
        il n’est pas question de regretter ou d’applaudir.
        Il est question de regarder la vérité en face !

        Il était moins question d’une libération que d’une annexion.
        Que De Gaulle lui même ait refuser de participer aux commémoration du débarquement de Normandie devrait interroger les plus septiques.


      • Surya Surya 5 juin 21:22

        @Pere Plexe

        Et même si c’est le cas, quelle importance après tout ! Vous auriez préféré vivre en Union Soviétique ? Pas moi, je suis bien contente d’être née là où je suis née. 

        « Et vous voudriez que j’aille commémorer leur débarquement, alors qu’il était le prélude à une seconde occupation du pays ? » 

        C’était pas très sympa pour tous ces jeunes (et parfois très jeunes) qui sont venus se faire massacrer sur nos plages dans le but, qu’on veuille l’admettre ou non, de libérer l’Europe du nazisme (et aussi se venger de Pearl Harbor je pense). Je trouve l’attitude de De Gaulle franchement ingrate, personnellement. D’ailleurs je crois qu’Eisenhower et Churchill en avaient un peu ras la bobine de lui, quand il était en Angleterre. C’est peut-être justement à cause de son attitude qu’on n’a pas été « invités » à Yalta. Faudrait que je lise plus de choses sur la question pour en savoir plus long.

        Ne pas confondre : que le but des hommes politiques ait été d’occuper l’Europe est possible, mais eux, les soldats qu’on envoyait au casse pipe, ce qu’ils voulaient, c’était en finir avec le nazisme. Personnellement, c’est eux qui m’intéressent. le reste, je m’en fiche. Je leur suis très, très reconnaissante.
        Du reste, je n’ai jamais eu l’impression, pour ma part, de vivre dans un pays occupé, mais bon, je suis peut être aveugle. 

        Je suis toujours très émue lorsque je vois ces très vieux vétérans, certains aidés d’une canne, d’autres en chaise roulante, qui font l’effort de revenir pour les célébrations. C’est pour eux qu’il faut continuer à commémorer le D Day. Bientôt ils ne seront plus là, déjà ce sera très triste, et puis leur témoignage est inestimable.

        J’ai regardé les commémorations à Portsmouth aujourd’hui. Seules des personnes de parti pris politique ne voudront pas reconnaître que Macron a fait une très belle lecture de la lettre de ce jeune résistant de 16 ans. C’était lu avec beaucoup de sensibilité, de la pudeur, et beaucoup d’humanité. 

        @Sylvain Rakotoarison : je suis entièrement d’accord avec ce que vous dites dans votre excellent article.


      • julius 1ER 6 juin 10:01

        C’était pas très sympa pour tous ces jeunes (et parfois très jeunes) qui sont venus se faire massacrer sur nos plages dans le but, qu’on veuille l’admettre ou non, de libérer l’Europe du nazisme (et aussi se venger de Pearl Harbor je pense). Je trouve l’attitude de De Gaulle franchement ingrate, personnellement

        @Surya
        non ;.. la géostratégie oblige à reconnaître que ce que tu dis est faux car en Juillet 44 les soviétiques sont aux frontières de la Pologne en Pologne et leur progression est rapide ... alors sans débarquement pas de libération de la France par les Anglos-américains mais par les russes et çà laisser l’Europe entière aux soviets il n’en était pas question !!!!

        De plus, ceux-ci accentuent les raids sur les industries et les installations allemandes. Le 22 juin 1944, soit trois ans exactement après le déclenchement de l’opération Barbarossa, les Soviétiques lancent l’opération Bagration, une énorme offensive stratégique destinée à libérer la Biélorussie, dans la profondeur du dispositif allemand. Les Allemands qui n’ont pas anticipé une attaque sur ce front n’ont laissé que 800 000 hommes face à 2,3 millions de Soviétiques. Les Soviétiques, qui possèdent dix fois plus de chars et sept fois plus d’avions, éventrent les lignes allemandes. Le front allemand percé, Minsk, la capitale de la Biélorussie, tombe le 3 juillet. Le groupe d’armées Centre volatilisé sous le choc de l’attaque, l’Armée rouge atteint rapidement l’ancienne frontière avec la Pologne, capture des dizaines de milliers de soldats, dont 17 généraux62

        c’est avec ce genre de donnés chiffrées que l’on peut réétablir la réalité des faits et surtout la vérité historique !!!


      • ZenZoe ZenZoe 6 juin 11:05

        @Raymond75
        Je vous retourne le compliment.
        Les américains ne se sont pas déplacés pour libérer l’Europe, mais parce qu’ils pensaient que leurs intérêts financiers et stratégiques y étaient menacés. Ils agissent toujours comme cela, et encore aujourd’hui, avec plus ou moins de dégâts collatéraux. Avant d’insulter les autres, renseignez-vous, sur internet par exemple.

        En outre, l’américanisme béat est également d’une insondable stupidité, pour reprendre vos termes. Remercier des alliés est courtois, rendre hommage aux soldats sacrifiés est nécessaire, mille fois oui, mais en faire des tonnes comme si la France devait tout aux autres est une marque de faiblesse à éviter. Nos alliés sont nos alliés, pas nos protecteurs, vouez-vous la différence ?


      • Surya Surya 6 juin 14:40

        @julius 1ER

        Possible en effet que sans les forces alliées l’Europe ait été libérée par les Soviétiques, dans ce cas je remercie encore plus les alliés de nous avoir épargné, après la terreur nazie, le régime soviétique. Et je plains les pays qui ont dû endurer ce double traitement de faveur.

        Je le répète, je me fiche complètement, au risque de passer pour une américanophile béate, des véritables intentions des Américains, si tant est qu’il y en ait réellement eu.
        La seule chose que je retiens, c’est que des milliers de jeunes hommes ont traversé l’Atlantique et sont venus mourir (car échapper à la boucherie du D Day relève du miracle, c’est pourquoi la présence des vétérans est extraordianaire) sur les plages de Normandie pour libérer l’Europe (parlez à vos parents, grands parents ou arrières pour écouter ce qu’ils ont à dire sur la vie quotidienne sous l’occupation nazie...), et je préfère que l’Europe ait été libérée par un pays (n’oublions pas le Royaume Uni, le Canada... les Français avec le commando Kieffer, les résistants qui ont joué un rôle essentiel, et les soldats d’autres pays européens, il n’y avait pas que les USA) qui nous a juste laissé en guise de colonisation cette horrible boisson gazeuse marron et du plastique à machouiller plutôt qu’un régime dictatorial derrière un rideau de fer, ou le seul fait d’ouvrir la bouche et dire un mot de trop pouvait vous envoyer, pour le restant de vos jours, dans un charmant petit camp au fin fond de la Sibérie. Je ne pense pas que je m’y serais beaucoup plu, j’ai toujours détesté le froid...


      • ZenZoe ZenZoe 6 juin 15:38

        @Surya
        Personne je pense ne nie le sacrifice de ces jeunes gens. Une infinie tristesse pour tous ces pauvres soldats qui avaient sûrement autre chose en tête qu’une mort affreuse sur une plage, loin de chez eux.

        Ce qui agace, enfin moi personnellement, c’est la quasi dévotion manifestée aux Américains. Les américains ne font rien pour les autres s’ils n’en retirent aucun bénéfice. Ce qui était le cas concernant la guerre, vous pouvez lire les commentaires sur le sujet ailleurs dans AV. Et cela a continué pendant les trente glorieuses. Les EU ont massivement contribué à la reconstruction des pays européens, c’est vrai, mais y ont mis des contreparties. Il a fallu acheter américain, et les industries américaines se sont massivement enrichies. Il a fallu accepter la suprématie du dollar qui fait tant de mal aujourd’hui. Je ne critique pas, c’était le prix à payer, mais c’est aussi la raison pour laquelle je pense que nous ne leur devons pas tant que ça finalement, et certainement plus rien aujourd’hui. Une commémoration oui, sans doute, mais une dévotion quasi intacte 75 ans après, hum !


      • Surya Surya 6 juin 16:17

        @ZenZoe

        Bien sûr, ZenZoe, mais ça c’est pareil pour tous les pays... Personnellement, je ne connais pas un seul pays au monde qui fasse quelque chose pour les autres s’il n’y a pas un intérêt derrière pour lui même (à part bien sûr nous, vu que la France est un pays proche de la perfection hi hi hi)

        Les intérêts économiques ont toujours primé sur l’intérêt des peuples (sinon ça ferait longtemps qu’on aurait arrêté de commercer avec la Chine, histoire de soutenir le peuple tibétain opprimé). Bien sûr, c’est triste, lamentable, tout ce que vous voulez, mais ça a toujours été comme ça, et je doute que ça change. 

        De temps en temps, il y a des énergies qui se mettent en mouvement, des initiatives qui voient le jour, pour essayer de changer le monde et le rendre meilleur. Je ne sais pas pourquoi le soufflé finit toujours par retomber, peut-être en reste-t-il quand même un petit quelque chose, en tout cas chaque fois que des utopies ont eu pour mission, sur le papier, de refaire le monde, ça s’est toujours soldé par des catastrophes dans les faits.

        Les Américains ne sont pas pires que les autres pour ce que vous dénoncez. C’est juste qu’ils sont moins hypocrites, ou pas hypocrites du tout, au choix, dans leurs rapports avec les autres, et que ce qu’ils font, ils ne s’en cachent pas. Ils le revendiquent, même. Du coup, c’est eux qui s’en prennent plein la figure pour la Terre entière, alors que d’autres ne sont pas forcément meilleurs qu’eux à ce niveau là.

        Regardez Trump par exemple. On lui reproche pas mal de trucs, et dans ce qu’on lui reproche il y a en réalité plein de gens qui pensent exactement comme lui dans d’autres pays, mais ceux là ont l’art de la manipulation que lui n’a pas, et ils savent cacher leurs véritables intentions, ou parviennent à mettre habilement les gens dans leurs poches. Trump, lui, est un peu « je fonce dans le tas la tête la première » dans sa façon de faire. Du coup, il se positionne comme cible, c’est lui qui attire tous les reproches et « paye » pour tout le monde.


      • ZenZoe ZenZoe 6 juin 19:20

        @Surya
        Mais je suis tout à fait d’accord avec vous. Dès qu’un pays a un peu de pouvoir, il se met souvent à en abuser, c’est comme ça.

        Ce qui m’agace, c’est notre cirage de pompes permanent envers les EU. Ils nous ont aidés, nous les avons enrichis en retour, échange de bons procédés, nous sommes quittes à mon avis.


      • Surya Surya 6 juin 20:26

        @ZenZoe

        « nous les avons enrichis en retour »
        Ca m’a un peu fait tiquer de lire ça, mais sans trop savoir pourquoi, alors vu que je suis pas un puits de science (pas comme d’autres ici qui vous font un véritable exposé savant composé de chiffres, de statistiques etc... je me demande comment ils font, n’est ce pas, pour avoir une telle mémoire, un tel savoir...), je suis allée il y a quelques minutes me rafraîchir la mémoire sur Wikipedia au sujet du Plan Marshall.

        Certes il a fallu acheter américain, et ça les a sans doute enrichi un peu (mais ils n’avaient sûrement pas trop besoin de nous pour ça...), mais ça me semble normal, finalement, on n’a rien sans rien, après tout c’était tout de même pas de leur faute si on n’a pas été capables en Europe de préserver la paix sur notre continent, et n’empêche que dans ce plan Marshall il y a eu une bonne partie de dons : 

        « Entre 1947 et 1951, les États-Unis consacrent 16,5 milliards de dollars4 de l’époque (dont onze milliards en dons) au rétablissement de 23 pays européens »

        Vous avez bien lu : dont onze milliards (de l’époque, c’est à dire un bon paquet de fric) en dons. Mais vous allez voir que Wikipedia se contredit plus tard (c’est un peu le fourre tout, Wikipedia)

        Vue que l’Allemagne elle même a bénéficié du Plan Marshall, pour la raison qu’ils ont voulu éviter le même sentiment de rancoeur qui avait eu lieu après la première guerre, et qu’ils se sont rendus compte que la reconstruction de l’Europe ne pourrait se faire si l’Allemagne stagnait économiquement, j’ai presque envie de dire que les Américains ont posé la première pierre à l’édification de l’UE :

        « Les Américains ont ainsi contribué à la coopération européenne qui inscrit le plan Marshall en partie dans la politique d’
        endiguement voulue par le président Truman6, prélude à la construction européenne »

        « Entre 1948 et 1951, le PNB de l’Europe de l’Ouest a fait un bond de 32 % (passant de 120 à 159 milliards de dollars) ; la production agricole a augmenté de 11 % et la production industrielle d’environ 40 %7. »

        (---> Ils nous ont bien enrichis aussi, en plus de nous avoir libérés...)

        Et là deux minutes après, l’article annonce : 

        « Les milliards débloqués ne sont pas un don mais un prêt   » etc.

        Là du coup je comprends plus rien, mais dons ou pas dons, je me console en me disant, comme je l’ai écrit plus haut, qu’on n’a rien sans rien, et que cette guerre n’étant pas de leur faute, ce n’était de toute façon pas à eux de payer pour nos c....ries (enfin, les c...ries de l’Allemagne de l’époque). On n ’a qu’à les assumer nous mêmes après tout. Et faudrait peut être aussi qu’on évite de recommencer, tant qu’à faire...

         (à suivre, mon com est trop long...)


      • Surya Surya 6 juin 20:27

        Quant à la partie « Motivations » de l’article, je la lirai demain vu que là je suis à court de temps, mais déjà il y a une note au tout début disant que :

        "Cette section ne cite pas suffisamment ses sources "


        Dès fois, je me demande si les gens qui écrivent sur Wikipedia n’essayent pas, quand ils en ont envie, de faire passer leurs opinions personnelles dans la foulée, au milieu des faits avérés. 

        Comment diable peut-on écrire un article historique si on n’a pas, ou pas assez, de source ??

        En tout cas, parler de cirage de pompe me semble exagéré quand on voit que non seulement ils sont venus nous libérer lors du D Day, mais qu’en plus on ne se serait probablement jamais remis sur nos deux pieds s’ils ne nous avaient pas donné/prêté, même avec toutes les conditions de la Terre, même si ça nous a liés de force à eux pendant des décennies, tout cet argent. On était à genoux, il faut bien le voir.

        La France s’est beaucoup développée économiquement durant les trente glorieuses. Merci qui ?

        Maintenant appelez cela du cirage de pompe si vous voulez. 

        Moi ce qui m’embête, ce n’est pas ça, c’est que Trump, qui représente l’Amérique d’aujourd’hui, semble se positionner contre l’UE. 

        Mais peut être a-t-il envie de nous faire signer un nouveau prêt après qu’on ait démoli l’UE et qu’on se soit de nouveau mis des pains dans la tronche ?


      • Clocel Clocel 5 juin 11:35

        Le début de la colonisation de l’Europe.

        Vous trouverez un peu de place pour évoquer les 25.000.000 de morts soviétiques, sans eux, jamais les barbares en rangers ne seraient venus à bout de leur créature : L’Allemagne nazie.


        • Raymond75 5 juin 18:04

          @Clocel

          Allez vous écrie vos mémoires « comment j’ai vécu en barbarie » ?


        • Le421 Le421 5 juin 18:14

          @Clocel
          Tss tss tss !!
          Allons, allons...
          Les rouges, ils étaient pas du côté des nazis ??
          A avoir lu certains commentaires sur Agoravox, je commençais à le penser.
          Vous avez dit « révisionnisme » ??  smiley


        • Dr Destouches Dr Destouches 6 juin 07:51

          @Clocel
          Les Russes ;7 Millions d’après Staline’(Pravda 1945)


        • Raymond75 6 juin 17:45

          @Clocel

          Clocel je vous prie, pour moi et pour les plus jeunes qui nous lisent, racontez nous votre vie en Barbarie : comment avez vous pu survivre avec la peur collée au ventre à chaque instant de votre vie ? Comment avez vous réussi à garder votre dignité d’homme libre ? Parlez nous de vos actes de résistance, grands ou petits, qui devaient faire de vous un homme ! Comment se passaient vos relations de travail, avec des gens prêts à vous trahir à chaque instant ? Combien de vos proches ont disparu sans laisser de trace, sans avoir eu le temps d’écrire un message ? Parlez nous de votre vie quotidienne, à rechercher de la nourriture, un abris, et disons le : de l’affection ...

          Clocel, transmettez votre expérience pour les générations futures.

          Avec tout mon respect, merci.


        • sirocco sirocco 5 juin 12:38

          En espérant que quelques Gilets jaunes penseront à être là, même s’ils ne doivent pas s’attendre à approcher à moins de 2 km des lieux de commémoration...


          • Le421 Le421 5 juin 18:15

            @sirocco
            Les gilets jaunes nationalistes ?
            Effectivement, ils pourraient se faire virer...  smiley


          • JulietFox 5 juin 13:46

            Allez visiter le cimetière de Collevile au-dessus d’Omaha la sanglante

            Si vous avez encore le sourire en sortant, faut vite aller consulter.


            • machin 5 juin 17:45

              @JulietFox

              USA :
              60 pays bombardés en soixante ans.... et cela continue...

              Ecoutez donc le discours récent du vice président US au cadets militaires :

              https://youtu.be/g0Il0iHrJlw

              « Certains d’entre vous rejoindront la lutte contre les terroristes islamistes radicaux en Afghanistan et en Irak. Certains d’entre vous rejoindront le combat dans la péninsule coréenne et dans l’Indopacifique, où la Corée du Nord continue de menacer la paix, et où une Chine de plus en plus militarisée défie notre présence dans la région. Certains d’entre vous rejoindront le combat en Europe, où une Russie agressive cherche à redéfinir les frontières internationales par la force. Et certains d’entre vous peuvent même être appelés à servir dans cet hémisphère. Et ce jour-là, je sais que vous entendrez le son des fusils et que vous ferez votre devoir, vous vous battrez et vous gagnerez. »

              Curieusement, je n’ai plus envie de sourire...


            • Le421 Le421 5 juin 18:18

              @JulietFox
              Les canons caesar de 155 tirent toujours sur des gamins au Yemen.
              Pas en 1944, en 2019.
              Et ces canons sont français.
              Enfin, je le dis pas trop fort parce que déjà que les journalistes qui ont porté le pet risquent gros...
              C’est quoi cette voiture bleue au portail ??
              J’ouvre pas.  smiley


            • JulietFox 5 juin 13:54

              Bien sur les années ont passé

              Les fusils ont changé de mains

              Est ce une raison pour oublier

              Qu’un jour on en a eu besoin.

              Un gars venu de Géorgie

              Qui se foutait pas mal de toi

              Est v’nu mourir en Normandie

              Un jour où tu n’y étais pas.

              Seule chanson de Michel Sardou, qui me touche.

              Je suis né pendant cette putain de boucherie !!!


              • Laulau Laulau 5 juin 14:45

                ces soldats de l’Armée rouge venus « libérer » (puis occuper)

                Pourquoi puis occuper ? Ça n’est pas vrai pour les américains ? La seule différence c’est que les troupes américaines sont toujours là.


                • Le421 Le421 5 juin 18:19

                  @Julien S
                  Vous oubliez Coca et Mc Do...
                  Et le gros bide qui va avec !!  smiley


                • Raymond75 5 juin 18:58

                  @Julien S

                  Ah comme je vous comprends ; vous et moi avons été contraints de subir la barbarie fasciste qui s’est imposée en foulant le sol de la Normandie.

                  Les jeunes qui s’épanouissaient dans la zone soviétique ont été épargnés par la débilitante société de consommation et par l’immonde propagande venue de l’ouest.

                  Quelle chance ils ont eu !!!


                • julius 1ER 6 juin 10:54

                  @Raymond75
                  c’est une excellente hypothèse jamais formulée car un peu « tabou » voir bcp tabou !!
                  que se serait-il passé si toute l’Europe avait-été libérée puis n’ayons pas peur des mots .. occupée par les soviets ?????
                  eh ben je pense moi qu’il se serait un peu passé la même chose que lors de l’occupation de la France en 1940 et l’établissement du gouvernement Pétain et sa zone soit-disant libre .... car là aussi immense déni du peuple français trahi par ses élites !!!
                  il faut faire parler la géo-stratégie lorsque l’on regarde le découpage de la France en 1940 et la réalité c’est tout le littoral atlantique aux allemands avec tous les ports français transformés en base de sous-marins, et toute la partie sud (zone libre ) verrouillée par les alliés nazis ( Italie et Espagne ) les allemands sont en mesure de contrôler le trafic maritime méditerranée/océan atlantique en neutralisant le passage par Gibraltar grâce à ses sous-marins et c’est aussi pour çà que les allemands envahissent la Yougoslavie, la Grèce et la Crête .... objectif contrôle des mers !!!
                  et l’objectif après l’envahissement de l’Europe de l’Ouest c’est de s’approprier les ressources à l’Est et pour se faire et ne pas se battre sur 2 fronts, neutraliser le pays le plus peuplé à l’ouest cad la France + de 40 millions d’individus d’où la nécessité d’un armistice bidon pour les nazis ( oui bidon car les nazis ont obtenu plus qu’ils ne demandaient cad que les français s’administrent sans que les nazis aient à laisser dans le pays des forces considérables on parle de 80 000 soldats pendant l’occupation .... ce qui est peu et rend compte du zèle du gvt de Vichy pour suppléer les nazis !!!!!
                  donc la problématique reste la même si l’URSS avait envahi toute l’Europe de l’Ouest y compris la France il aurait fallu aux soviétiques trouver des supplétifs français (un gouvernement Pétain Bis ) pour administrer un grand pays comme la France mais je pense que cela n’aurait pas été tenable à terme car Staline au pouvoir n’ a pas écrit Mein Kampf et le monde n’aurait pas compris que l’URSS se comporte comme les Nazis en Europe de l’Ouest ni les russes eux-mêmes car si l’on reproduit la même carte de l’Europe en 1942 en remplaçant la couleur brune par la couleur rouge cela n’aurait pas été tenable pour l’URSS car là ce n’est plus simplement une question de couleur mais une question de nature idéologique les soviétiques n’ont jamais eu pour ambition de construire un Reich pour 1000 ans, avec tous les génocides que cela aurait impliqué cad éliminer des soit-disant sous-races car pour tenir un pays sur le long terme il faut remplacer les autochtones par des gens proches de sa nature identitaire et idéologique !!!! 


                • Raymond75 5 juin 18:16

                  Il y a un point qu’il faut noter, et qui est une remarquable illustration de la connerie humaine : en 1944, les lois ségrégationnistes étaient en vigueur dans l’armée américaine (contre la volonté de Roosevelt).

                  En conséquence, les noirs américains n’ont pas eu l’honneur de mourir en combattant, privilège qui était réservé uniquement aux blancs !!! Les noirs (commandés par des officiers blancs) étaient affectés aux tâches de logistique.

                  Il y a quand même eu une escadrille de P51 Mustang qui escortait les bombardiers au dessus de l’Allemagne, constituée uniquement de pilotes noirs, et qui était très respectée.

                  On serait tenté d’en conclure que la connerie est essentiellement blanche ...


                  • zygzornifle zygzornifle 6 juin 08:09

                    Marre de touiller dans le passé pour masquer a grand coup de média au garde a vous les problèmes du présent et de l’avenir ....

                    C’est grâce a Macron que 75 ans plus tard que l’occupant a été chassé ?

                    Pourquoi on ne commémore pas les anniversaires des restos du cœur autrement qu’a la télé avec des artistes sur le déclin .... 

                    Les restos du cœur devraient êtres inscrit au patrimoine mondial de L’Unesco ....



                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 juin 21:13

                        Hooo Heee ...

                        Une commémoration sans la présence de la RUSSIE !?!

                        .

                        N’oublions pas que c’est la Russie qui est le pays qui a payée le plus lourd tribut pendant la deuxième guerre mondiale avec 28 millions de morts hors chez des groupes occidentales on dénombre 400 000 morts !!!

                        source et suite : https://www.youtube.com/watch?&v=pmKLaIWgI5o

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès