• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > À la bonne soupe chaude !

À la bonne soupe chaude !

Contes pour les gens de la rue.

Chaque dimanche soir, Annick de sa propre initiative distribue une soupe chaude aux gens de la rue. Elle leur donne rendez-vous derrière l’église des miracles pour en réaliser un autre, plus simple, à sa manière et avec le cœur. L’idée fait son chemin, d’autres personnes, bienveillantes et sans à priori se sont jointes à elle pour l’aider dans sa tâche, récolter des produits alimentaires afin de les distribuer ce soir-là.

Ce rendez-vous provoque aussi des élans de générosité qui demeurent anonymes et exemptés de ristournes fiscales comme ce restaurateur de la Rue des Carmes qui est venu lui apporter dix grandes pizzas bien chaudes. Il fait cela, simplement, n’attend même pas un retour et s’en va sans laisser de publicité à son enseigne. Annick ne sait pas son nom, un geste totalement désintéressé qui la touche, elle qui sait de quoi il en retourne en matière de don de soi.

Annick m’a demandé de venir conter pour ses filleuls comme elle les appelle avec pudeur et bienveillance. J’arrive un peu en avance, ils sont déjà une quinzaine à taper le pied sur le pavé, il fait très froid ce soir de décembre, la brume a envahi le décor urbain, la tour Saint Paul disparaît dans le soir. J’en reconnais quelques-uns, beaucoup même, ils sont habitués du Relais Orléanais pour lequel je suis bénévole le mardi.

Nous entamons la conversation. Je n’aurai pas à briser la glace. Annick arrive déguisée en mère-Noël, c’est un peu ce qu’elle est toute l’année. La soupe sent bon, les parts de pizzas ont un franc succès. Des chocolats sont distribués pour célébrer une période qui aime ces petites gâteries. Eux aussi n’ont pas de raison d’échapper la tradition.

Un nouveau groupe de bénévoles arrive, installe une table à côté de celle de mon amie. Ce sont des jeunes gens pour l’essentiel, très jeunes même pour certaines demoiselles. Ils se vêtent d’un vêtement jaune portant le nom de leur association (ADRA), l’Agence de Développement et de Secours Adventiste est une organisation humanitaire mondiale. Ils sont venus avec deux gamelles isothermes, du riz dans l’une et des lentilles dans l’autre. Des sandwiches sont également au menu. Mus par des motifs religieux, ils se donnent eux-aussi sans compter. Qu’importe les motivations, l’essentiel est ailleurs.

Ils sont désormais une bonne trentaine à manger devant l’église. Les conversations se font plus bruyantes même si l’ambiance demeure sereine. Pas de bousculades, pas de mots qui dérapent. Chacun sait qu’il aura plus que sa part. J’attends encore que les ventres soient bien pleins pour que les oreilles soient disponibles à mon conte. Le calme s’instale, je raconte l’histoire du Prévost des marchands et du mendiant céleste.

Ils sont touchés, attentifs. Le silence s’est fait. Je dois forcer un peu la voix, l’endroit bruisse des rumeurs de la ville, de la circulation automobile. Qu’importe, ils sont heureux. Un nouveau service suit ce récit. Ils ont faim, le dimanche, bon nombre de structures sont fermées. Certains ont là leur seul repas de la journée.

On me redemande un conte, c’est flatteur. Je monte sur les marches de l’église. Ce décor est idéal pour l’aventure d’Archimède le chemineux de Beauce. Un conte qui retrace l’évolution des mots et des comportements vis à vis des gens qui ne suivent pas le chemin tracé par la société. Chemineux, cheminots, vagabonds, clochards, SDF, gens de la rue, les temps changent et l’étiquette également. La générosité prend des formes différentes, elle quitte souvent le cadre individuel pour devenir de la responsabilité d’associations.

Le récit se termine à la gloire d’Archimède qui devient artiste et se voit ouvrir toutes les portes qui jusque là se refermaient toujours à son approche. Ils sourient, ils ont compris le message et ce brin d’espoir que j’essaie de semer dans leur esprit. Je leur ai demandé quinze grosses minutes d’attention, ils ont respecté le conteur et ses histoires, Annick a gagné son pari, je l’en remercie chaleureusement.

Une autre fois, je reviendrai si possible avec des amis musiciens. Osons ces rencontres improbables avec ce public que j’aime à qualifier de disparate. C’est bien là le rôle de ceux qui se prétendent artistes que d’aller à la rencontre des publics oubliés. C’est ce que j’ai mis en œuvre ce soir-là. « Fais ce que dois, advienne que pourra ! », il n’est rien d’autre à dire …

Caritativement leur.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 décembre 2017 12:15

    ce restaurateur de la Rue des Carmes qui est venu lui apporter dix grandes pizzas bien chaudes. Il fait cela, simplement, n’attend même pas un retour et s’en va sans laisser de publicité à son enseigne.

    Alors que d’autres...


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 décembre 2017 15:20

      @Robert Lavigue

      J’ai parfois envie de vous insulter


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 décembre 2017 16:52

      @C’est Nabum

      J’ai parfois envie de vous insulter

      Il ne faut pas vous en priver mon ami.
      C’est un privilège (un de plus) que la modération citoyenne ne pourra pas refuser au Presque Premier Contributeur de ce site.


    • nono le simplet nono le simplet 23 décembre 2017 07:24

      @Robert Lavigue

      une fois n’est pas coutume, c’est moi qui m’y colle ...

      t’es vraiment un gros con Robert smiley

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 décembre 2017 08:35

      @Robert Lavigue

      Je conserve ma dignité en évitant ce travers


    • Henry Canant Henry Canant 22 décembre 2017 13:25

      Nabum,

      que ta vie a dû être morne, triste et insignifiante pour que tu te saisisses du moindre prétexte pour te mettre en avant ; c’est d’autant plus répugnant que tu utilises cette brave femme pour le faire.

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 14:00

        @Henry Canant


        c’est vous l’insignifiant qui ne voyez pas la lumière dans les petits détails. Jour de la houille. La cuisson fut-elle de bois ? Même si l’actualité se passe en Catalogne. Fée Libre,....

      • C'est Nabum C’est Nabum 22 décembre 2017 15:20

        @Henry Canant

        Vous pouvez lire mon commentaire précédent il vaut aussi pour vous


      • Gasty Gasty 22 décembre 2017 15:49

        @Henry Canant ( disons )

        Comme tes pédantes prétentions d’intello ont dû être aigri par ton absence de créativité. Toujours à la remorque du talent des autres, du livre des autres et juste bon à les citer pour se donner un air supérieur. Mais il te reste aujourd’hui la bonne blague railleuse entre amis ... juste pour haïr ainsi un talent que tu n’as jamais eu.

        Allez ! il te faut rentrer maintenant pour rire entre vous.


      • Henry Canant Henry Canant 22 décembre 2017 16:02

        @Gasty
        le portrait que tu me brosses est incroyablement précis. Nous devons certainement nous connaître.


      • juluch juluch 22 décembre 2017 14:11

        Un moment sympas ou vous avez du tous bien vous geler !!


        merci Nabum !

        • C'est Nabum C’est Nabum 22 décembre 2017 15:21

          @juluch

          Sympa ?

          Pour deux commentateurs précédents je suis un insignifiant, une ordure, un prétentieux et je en sais quoi encore

          Vous avez sans doute tort de me remercier, ceux-là sont dans le vrai c’est évident


        • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2017 14:18

          Et a l’Élysée ? pas de distribution de soupe chaude mais rassurez vous pour le 1er de l’an il y aura distribution d’augmentations et de taxes en tout genre et peu de temps après Macron organisera une grande corrida ou sera mis a mort le SMIC 


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 14:23

            @zygzornifle


            C’était son anniversaire, l’indépendance de la Catalogne au menu,.... Raison pour laquelle, il ne l’a pas fêté ce jour là.

          • C'est Nabum C’est Nabum 22 décembre 2017 15:22

            @zygzornifle

            là, ce sera sans moi


          • Jason Jason 22 décembre 2017 14:54

            C’est vous qui nous servez la soupe chaude !


            Le misérabilisme et la sensiblerie dans la ciquième économie du monde. Le voyeurisme du statu quo. Que les photos sont belles, et la bonne conscience aussi.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 14:59

              @Jason

              parmi les tableaux les plus chers au Monde. De quoi s’acheter un château. https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Mangeurs_de_pommes_de_terre

            • Jason Jason 22 décembre 2017 15:19

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.


              A trop utiliser les chemins de traverse, vous vous perdrez.

            • C'est Nabum C’est Nabum 22 décembre 2017 15:22

              @Jason

              Merci d’être ainsi

              ça me rassure de n’être pas comme vous


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 15:23

              @Jason

              comment se retrouver si on ne se perd pas,.. ?. Mon cadre est solide, c’est l’essentiel.

            • Jason Jason 22 décembre 2017 15:41

              @C’est Nabum


              Belle pirouette. On a l’habitude. Je le répète, vous affichez là, par cette exhibition sur Avox une attitude de voyeur fier de lui.

              La charité discrète ? Vous n’avez jamais entendu parler ? 

            • Jason Jason 22 décembre 2017 15:44

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.


              Je me trouve sans me perdre. En fait je me trouve très bien comme je suis. Je n’ai pas besoin d’égarements, ni de me faire peur...

              Par ailleurs, le cadre est un peu bi-dimensionnel. Les cadres, ça manque de volume.

              Je plaisante, bien sûr.

            • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 décembre 2017 16:49

              @Jason

              La charité discrète ? Vous n’avez jamais entendu parler ?

              Certes... Mais, comment le faire savoir ?
              En matière de charité citoyenne, le faire-savoir, c’est quand même l’essentiel !


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 15:49

              Jason ou Mangemort (ami de Voldemort). A déconseiller,...

              Le chemin de Traverse est presque entièrement détruit après le passage de mangemorts au début de Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé et beaucoup de ses magasins se retrouvent désaffectés2.


              • Jason Jason 22 décembre 2017 15:51

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                Désolé, je n’ai pas lu. D’autres pistes en ce jour de pluie et d’oisiveté ?

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 16:23

                @Jason


                Je vous conseille l’Almanach des Sorciers de Félix Labisse. 22 décembre : Saint Hiver. Oiseleur (en référence à votre avatar) dans un village d’Arcadie. Il respectait les dieux bien que ceux-ci ne fussent que des idoles. Sa vie était honnête et probe et ses moeurs homosexuelles comme l’exigeaient les coutumes du Pays. Un jour, un ange prit la forme d’une mésange et, à son grand ébahissement, l’entretint de la vrai Foi. Hiver à qui la compagnie des gentils habitants du ciel avait donné une âme pure et émerveillée, se convertit et s’enfonça dans le désert.

              • Jason Jason 22 décembre 2017 16:40

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                Et que se passa-t-il après ? Se convertir pour, après s’enfoncer dans le désert. Est-il devenu anachorète ?

              • gazpachic 22 décembre 2017 17:40

                Ces pauvres hères doivent avant tout écouter le conteur avant de s’avancer dans la queue pour avoir droit à la soupe ! Le froid ne suffisant pas à leur peine. Les contes c’est pour les gens qui ont le ventre plein.


                • Le421 Le421 22 décembre 2017 18:01

                  « A la bonne soupe chaude !! »
                  Vous parlez du restaurant LREM ?
                   smiley


                  • oncle archibald 22 décembre 2017 18:14

                    Mais quand même, mille millions de sabords, qu’est ce que c’est que ces manières ? Combien d’entre nous vont s’y frotter, physiquement, à la misère ? Combien d’entre nous les connaissent de près les mangeurs de soupe populaire ? Combien ont amené un clodo boire un coup avec eux au bistrot du coin ?

                    Taper sur le conteur des bords de Loire c’est facile et apparemment très jouissif pour certains. Qu’ils soient honnêtes un jour par an ! Que l’on aime ou que l’on n’aime pas « C’est Nabum » aller au charbon comme il le fait, quelle que soit la motivation qui le pousse, c’est positif et nous devrions tous en faire autant, le monde s’en porterait mieux.


                    • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 décembre 2017 18:30

                      @oncle archibald

                      Combien d’entre nous les connaissent de près les mangeurs de soupe populaire ?
                      Probablement plus que Tonton ne se l’imagine ! Ils sont des dizaines de milliers en France, plus d’une centaine à Orléans...

                      Et la plupart d’entre eux ne ressentent pas le besoin de publier l’état quotidien de leurs aumônes sur Avox, Mediapart, Facebook... et j’en passe et des meilleures !

                      Qu’est-ce qu’ils auraient dit les Tontons Mitoyens si le restaurateur dont il est question dans le billet avait mis une affiche dans la vitrine de son restau et une pub dans le quotidien local pour raconter ses bonnes actions en long, en large et en détail ?
                      Les Tontons Mitoyens auraient dit que c’était un salopard... et ils auraient eu bien raison !


                    • Jason Jason 22 décembre 2017 18:33

                      @oncle archibald


                      Oui, mais tous les Nabum de la planète ne changeront rien à la m.... dans laquelle ces gens se trouvent.

                      « Donner un poisson à un homme le nourrira un jour. Lui apprendre à pêcher le nourrira toute sa vie »

                    • Piere CHALORY Piere CHALORY 22 décembre 2017 18:41

                      @oncle archibald


                      Pour une fois je suis d’accord avec vous, venir dénigrer quelqu’un qui se frotte effectivement à la misère, la vraie et qui rappelle au passage que ces gens existent, au m^me titre que les #Porcs qui planent dans des avions de luxe et qui flambent en deux heures de quoi aider des milliers de sans abri pour l’hiver, est une honte.

                      Tous ces trolls qui insultent et diffament à longueur de journée, de façon bien sûr anonyme ceux qui quelque part les font vivre, au vu du temps que certains passent à déposer leurs fiente quotidienne, toujours collabo-systémique, devraient s’estimer heureux de n’être pas bannis sinon de ce site, au moins des fils qu’ils polluent lourdement de leur verbiage pénible, insane et malsain.

                    • oncle archibald 22 décembre 2017 18:47

                      @Robert Lavigue : « Ils sont des dizaines de milliers en France, plus d’une centaine à Orléans... »

                      Certes et « C’est Nabum » en fait partie et c’est tant mieux. Et si le restaurateur en question s’était servi de son geste généreux comme publicité les ronchonchons auraient ronchonchonné mais les clodos ils s’en foutent. Ils n’ont pas souvent l’occasion de manger des pizzas confectionnées juste au moment de les manger et je suis sûr que ça leur plait !

                      Dans le domaine de l’urgence le résultat compte plus que la manière dont on l’obtient. Vos propos acariâtres sont là eux aussi pour vous valoriser, ou vous justifier de ne pas agir, je n’en sais rien, mais en tout cas pas pour aider ceux qui ont besoin d’être aidés.


                    • gazpachic 22 décembre 2017 19:21

                      @oncle archibald

                      Eh les moralisateurs, les Archibald et Chalory, ils font quoi eux pour donner des leçons ? Et s’ils le font, comme moi, ils ne s’en servent pas pour plastronner sur le web comme le fait le conteur. Ce monsieur, dès qu’il voit un attroupement de 4 ou 5 personnes, il s’approche et tente de se mettre en valeur. C’est pas moi qui le dit, c’est lui. Alors les leçons de morale ....

                    • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 décembre 2017 19:25

                      @oncle archibald

                      Mes propos acariâtres n’ont d’autre objet que d’exprimer une forme de dégoût.

                      Je n’entrerai pas dans le jeu vulgaire des mastulus citoyens et vous ne saurez donc pas ce que je fais, ni ce que je ne fais pas, ni pourquoi, ni comment.
                      C’est sans aucun intérêt. Je n’ai rien à vendre.

                      En la matière, les états d’âme d’un nartiste-nauteur-conteur-parolier, presque premier contributeur, l’étendue de SON répertoire, SA capacité à captiver un public difficile, SON habileté à choisir les bons contes ou SON combat contre le bruit de la circulation n’ont aucun intérêt.
                      Tout le monde ce qu’il en est de SON talent. Ça fait quand même 1876 billets qu’il en fait état !

                      Par contre, Annick (ou les punaises protestantes !) auraient mérité un portrait. Autre chose que le rôle d’une vague silhouette, de figurantes ou de faire-valoir.
                      Parait que l’auteur sait écrire. Il aurait pu, pour une fois, mettre sa plume au service de ces petites mains du quotidien, magnifier les autres.

                      Elles le méritent bien... Parce que si dans le domaine de l’urgence, seul le résultat compte, c’est surtout à ces dames qu’on doit ces trop maigres résultats.


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 19:32

                      @Robert Lavigue


                      On se fait traiter de narcisses, d’égocentriques ou que sais-je parce simplement certains on envie de crier plus fort que d’autres que l’humanité s’éteint. Cela fait 5 ans que je me bats contre la GPA et l’homoparentalité. Réponse : oh, tu viens juste faire ta PUB,...

                    • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 décembre 2017 19:50

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      Combattre quelque chose et mettre en scène ce combat, ce n’est pas la même chose.
                      C’est toute la différence entre un militant et un mastulu, entre une action et un spectacle.

                      Ça n’a pas pu échapper à une lectrice attentive de Guy Debord et de Raoul Vaneigem i


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 19:53

                      @Robert Lavigue


                      cela s’appelle des bouteilles à la mer,...Si ce que vous faites n’est pas transmis, comment voulez-vous que les autres en profitent ?...Chacun selon SA sensibilité,...

                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 22 décembre 2017 19:54

                      @Robert Lavigue


                      Van Eigem est un ami.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès