• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Banlieue blues

J'aime bien la banlieue, j'y ai passé un peu de mon enfance. Bien sûr elle a changé, terriblement mais elle est encore un peu là, les gosses dégourdis, la gouaille, l'insolence des affreux jojos et leur sens de la formule. Les archipels de béton recelaient à l'époque des endroits presque aussi mystérieux que les planètes psychédéliques que le commandant Koenig et ses cosmonautes exploraient chaque semaine dans « Cosmos 1999 ». C'était aussi le même décor désolé entourant John Steed et Emma Peel dans « Chapeau melon et bottes de cuir ».

 

Parfois un cirque s'arrêtait entre la grand route et les immeubles, et c'était la jungle en traversant la route, j'étais heureux et n'en voyait pas les côtés minables. Je ne voyais pas non plus la précarité autour de nous, les pauvretés, les difficultés de mes parents. J'étais complètement indifférent aux origines de mes amis, je le suis toujours. Un de mes meilleures amis s'appelait Mehdi. Pas de blues en banlieue donc, c'était ma première terre sainte.

 

A tel point que je rêve d'y habiter de nouveau, oui même maintenant. Car j'y suis chez moi...

 

...Pourtant la banlieue c'est moche, c'est gris, c'est triste pour ceux ne sachant pas y voir de la poésie, comme Tardi dans ses dessins, ou Vautrin dans quelques unes de ses histoires. « Billy ze kick » avec sa Zazie « punk » c'était en banlieue...

 

...Par contre, lorsque je lis les propositions du plan Borloo, les mêmes aveuglements, les mêmes errements que depuis une éternité, je me demande si celui-ci y a jamais mis les pieds en dehors de quelques bureaux officiels. On y parle discrimination positive, quotas, toutes les erreurs déjà commises en fait, de ce genre de sottises qui jetteront encore plus de suspicion sur les jeunes des « quartiers ». Car ils seront constamment suspects de favoritisme.

 

Bien entendu, la question principale, la plus importante, n'est jamais abordée frontalement, à savoir une immigration totalement incontrôlée et les années 70 et 80 sans se soucier de l'intégration de ces populations en France ensuite, sans se soucier de les aider à accéder à la citoyenneté de manière harmonieuse voire en les encourageant à haïr ce pays grâce à un masochisme mémoriel constant que l'on retrouve à droite mais dans l'autre sens.

 

Dans les deux cas, les radicaux, les violents, les haineux, ont déjà gagné, sans combattre.

 

Dans les deux cas, de Renaud Camus aux chrétiens de gauche on considère les jeunes maghrébins incapables d'excellence. Ce qui est faux, il suffit de se rappeler des initiatives, trop rares, comme celles de Cécile Ladjali...

 

L'inertie, l'hypocrisie n'ont certes pas tout remporté. Bon gré mal gré une petite bourgeoisie « issue de la diversité » s'est dégagée peu à peu des « quartiers », autant d'alibis pour les bons apôtres. La preuve que l'intégration est une réussite, tous ces petites bourgeois, leur ressemblant, à la peau plus mate que la leur. Si ces bourgeois pédagogues habitent dans les « cités » ? Ils ne sont quand même pas dingues à ce point là, ils ne sont pas fous. Ils ne vont encourager leur progéniture à étudier dans les lycées professionnels non plus, par contre les enfants « issus de la diversité » c'est parfait pour eux...

 

Quand le chômage est revenu à la suite des deux crises pétrolières, qu'il est devenu structurel, personne ne s'est vraiment inquiété de savoir comment ces personnes allaient vivre maintenant que les français « souchiens » se contentaient dorénavant des boulots réputés dégradants qu'ils abandonnaient aux étrangers peu avant sans plus de scrupules...

 

Confrontés à un impératif de survie immédiate dans un pays qu'ils ne reconnaissent pas comme étant le leur dans leur grande majorité, ceux-ci ont hélas choisi les pires moyens, dont divers trafics. Ces trafics marchent bien puisqu'ils permettent à de nombreuses ZAC (zone d'action commerciale) de faire des affaires...

 

...On peut aussi tenter la méthode Coué/Borloo, ça fonctionnera peut-être.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  1.52/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Pierre Sanders Pierre Sanders 1er mai 16:07

    « Bien sûr elle a changé, terriblement... »

    Et encore bien plus qu’on se l’imagine... La régression est cataclysmique.

    Je suis tombé par hasard sur ce vestige de la France tel qu’elle était quand elle était comme avant.

    Ca fout le vertige de se rappeler de choses comme ça, qu’on a vécu, entre nous, en se marrant... p’tain.

    Ca fout la chair de poule, aussi.


    • Cateaufoncel 1er mai 17:03

      @Pierre Sanders

      C’est pourtant vrai que c’était comme ça, la France, il y a une vingtaine d’années...

      Comment et pourquoi les Français se sont-ils laissés dépouiller de leur liberté d’expression par des étrangers absolus et des boutonneux qui sévissent sur des réseaux sociaux, cette infection  ?

      On comprend mieux que Houellebecq ait pu écrire Soumission en y croyant !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er mai 19:48

      @Pierre Sanders

      La régression est la aussi parce qu’on a laissé faire


    • Pierre Sanders Pierre Sanders 1er mai 21:07

      @Amaury Grandgil

      « La régression est la aussi parce qu’on a laissé faire. »


      On a laissé faire, parce que l’abîme qui sépare la liberté d’expression des années 90 et l’absence de liberté d’expression d’aujourd’hui s’est élargi de façon progressive, imperceptible et indolore. En d’autres termes, on a laissé faire parce qu’on n’a rien remarqué, rien vu et rien ressenti.

      De la même manière que l’on a passé d’une démocratie réduite à sa plus simple expression - l’élection de godillots suivant celle du président de la République - à l’autoritarisme, encore soft, d’un Macron qui reproche à Philippot de s’être fait élire au sein d’une assemblée dont il est l’un des opposants, sans qu’aucun média ne fasse observer à Jupiter qu’il est sain, démocratique et légitime, qu’il y ait une opposition dans n’importe quelle assemblée.

      Ca devrait donc empirer...

    • Jonas 1er mai 23:43

      @Cateaufoncel "Comment et pourquoi les Français se sont-ils laissés dépouiller de leur liberté d’expression par des étrangers absolus et des boutonneux qui sévissent sur des réseaux sociaux, cette infection ?"

      Les Jean Yanne, Desproges, Jacqueline Maillan, et autres Michel Leeb pouvaient faire de l’humour à une époque où la population française était encore relativement homogène et n’avait pas subi l’immigration massive du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne, manne financière pour les associations racistes anti-blancs (MRAP, SOS Racisme, NPA, PIR, Indivisibles, CRAN, UOIF,,...) parrainées par les élites politiques du socialisme progressif.
      Saint-Denis (film vidéo du centre-ville) n’est qu’un exemple parmi les innombrables communes de la banlieue parisienne où la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne (berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...) en moins de 30 ans. Dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.
      Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique, et l’auto-censure des populations autochtones.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 2 mai 10:12

      @Jonas
      oui l’auto-censure, la pire


    • Pierre Sanders Pierre Sanders 2 mai 15:34

      @Jonas

      « Les Jean Yanne, Desproges, Jacqueline Maillan, et autres Michel Leeb pouvaient faire de l’humour à une époque où la population française était encore relativement homogène... »

      A l’époque, il y avait également un humoriste noir, Eric... Blanc, qui se moquait régulièrement des Blancs, de leur vision des Noirs, tout le monde se marrait et personne ne parlait de racisme

      Lui, il est devenu tricard à la TV en 1988, pour avoir été un peu lourd sur l’homosexualité d’Henry Chapier...

      « ...et l’auto-censure des populations autochtones. »

      Qui, depuis août 2017, peuvent être poursuivies pour propos « inappropriés » tenus en privé... D’ici qu’une bonne femme demande le divorce et la garde des enfants parce que son mari tient des propos racistes, il n’y a plus qu’un pas.


    • bob14 1er mai 16:20

      Plan Banlieues...plus de 45 milliards ?..pour y installer la lie de l’Afrique ?
      Sont doués vos politiciens... smiley


      • Pere Plexe Pere Plexe 1er mai 18:38

        @bob14
        ...ce serait logique : la photo est est celle de la banlieue d’Alger !


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er mai 19:47

        @Pere Plexe

        Vous devriez être indic vous semblez avoir la vocation. Sinon, et alors ? Ce n’est qu’une illustration dont j’ai d’ailleurs donné moi même la source..


      • Pere Plexe Pere Plexe 2 mai 09:49

        @Amaury Grandgil
        Indic ? Encore un mot que vous ne connaissez pas ?
        Sauf si Bob14 est policier...


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 2 mai 10:11

        @Pere Plexe
        ah non je parle de vous, vous feriez un bon indic


      • Goda Goda 4 mai 20:53

        @Amaury Grandgil


        La recherche de sources et le traçage des références et des crédits photos relève quand meme plus d’un travail d’investigation que d’un travail de dénonciation, si on choisit de considérer les faits de façon honnête.

        Apres, loin de moi l’idée de m’immiscer dans ce qui a l’air être un rapport d’opposition entre deux individus que je ne connais meme pas. 



      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 mai 10:23

        @Goda
        deux indics en pot se soutiennent toujours c’est normal smiley toi aussi tu as raté ta vocarion


      • Goda Goda 5 mai 16:31

        @Amaury Grandgil


        Ah parce que, il faudrait avaler tout ce que tu sors, ponds et baves ?
        Je ne suis pas ta fosse septique grangilou. C’est Avox ta fosse septique, pas mon esprit.
        Bien tenté sinon. Mais c’est loupé.
        Et tes smileys ressemblent à Macron qui joue le mec amusé en voyant sa caricature de Pépé le putois. 
        Tu le sais quand tu sens mauvais. Mais tu es soit dans un déni profond et viscéral, soit tout simplement : tu es payé ! Ca croque bien apparemment. Et franchement... si on t’écoute et qu’on suit tes conseils les moins bêtes, à savoir de ne pas vivre dans un monde de bisounours et de licornes arc-en-ciel, alors en effet la seule réponse est bien que tu es surement payé pour être aussi présent sur Avox. Vu le contenu de tes articles creux.. on se doute que tu n’es pas là pour faire dans le concret ni le précis, ni le studieux, ni même pour vraiment réfléchir en profondeur..Tes articles sont a peine supérieurs a la moyenne des commentaires présents sur des sites tels que Sputnik ou RT ou Le Monde... 

        Sinon, non je ne rate pas ma vocation. 
        Contrairement à toi et celle de blogger, et contrairement a toi qui a vécu un tel enfer dans les écoles de ZEP... de Versailles. Dans les années 80 et qui depuis... s’est embrunis.
        Je ris.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 mai 20:51

        @Vraidrapo
        t’arrives après la bataille mon grand


      • foufouille foufouille 1er mai 17:31

        j’ai jamais aimé ce genre de coin. trop de béton et pas assez d’arbres.


        • Goda Goda 4 mai 18:17

          @foufouille

          Vous n’avez « jamais aimé » ce « genre de coin ». Et donc vous n’y êtes jamais vraiment resté assez longtemps pour savoir quoi que ce soit à son sujet ?

          Merci néanmoins pour ce commentaire anecdotique qui fait grandement avancer le schmilblick.




        • cassini cassini 1er mai 18:01

          « J’aime bien la banlieue »


          Une longère de granit en pleine verdure limousine, ce n’est pas mal non plus. J’aime bien où je suis.

          « le même décor désolé entourant John Steed et Emma Peel dans Chapeau melon et bottes de cuir »

          On n’a pas dû voir le même, car ce feuilleton se veut précisément description d’un raffinement british extrême...

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er mai 19:45

            @cassini

            Perso le couplet sur la nature m’emmerde, je suis un urbain ne vous déplaise. Les extérieurs du feuilleton étaient tournés généralement dans des décors ultra modernes que l’on pouvait trouver autour des studios...


          • cassini cassini 1er mai 20:46

            @Amaury Grandgil


            Je vous comprends. L’oxygène sous pression est très toxique et chez certains l’allergie se manifeste dès la pression atmosphérique. Si jamais vous faîtes en plus un rhume des foins, il faut soigneusement rester dans le béton. J’imagine que vous ne devez pas aimer Hidalgo et ses obsessions citadines vertes. 

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 2 mai 10:10

            @cassini
            J’ai surtout horreur des clichés mièvres comme ceux que vous exposez plus haut.


          • cassini cassini 2 mai 16:31

            @Amaury Grandgil


            C’est bien possible, mais c’est la description objective de mon domicile !! smiley


          • Agafia Agafia 3 mai 00:50

            @Amaury Grandgil

            Une longère dans un coin de verdure, un cliché mièvre ??? ^^ Oh la la, la mauvaise foi !!
            Un peu de jalousie de ne pas savoir apprécier la Nature ?
            C’est vrai que ce n’est pas donné à tout le monde. 
            Faut un certain état d’esprit dont vous êtes peut-être dénué ... Je vous plains sincèrement.

          • Agafia Agafia 3 mai 00:54

            @cassini

            L’auteur doit être du genre à arracher un pissenlit qui oserait pousser entre deux bordures de béton... ^^ ça dénature son décor tout ce vert !!

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 3 mai 08:34

            @Agafia
            Mais je suis où là quand je lis ça ?

            On est dans la cour de récréation ? vous avez quel âge ?


          • Goda Goda 4 mai 18:38

            @Amaury Grandgil


            Désolé, mais ce « j’aime bien la banlieue » sonne paternaliste et condescendant.

            Je pourrais développer si vous répondiez à mes « régulières » demandes de sources, de liens, etc., auxquelles vous ne répondez que par la fuite hélas, ou la déclamation « quasi-pédante » d’autorité basée sur votre propre ressenti, n’amenant aucune preuve concrète au final. 

             C’en est fatiguant... Et ca ruine quelque peu votre crédibilité qui n’avait déjà pas l’air très en forme à mes yeux. (remarque personnelle, certes, mais basée sur les faits que je viens d’évoquer ici : votre absence de réponse dès qu’on vous demande des comptes et ce , sans manque de respect mais en effet avec un sens critique affirmé).

            Où sont les liens qui vous permettent de dire telle ou telle accusation ou affirmation ? 
            Ou alors, si absence de liens, quelles sont vos sources ? 
            Et si là encore vous n’en avez pas, dans ce cas là alors je vous demanderais poliment, quelles sont vos influences et vos inspirations ? 
            Peut-être que votre logique m’échappe car je n’ai pas eu accès à des données que vous possèderiez et que nous n’aurions pas sous la main, nous, vos lecteurs.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 mai 10:28

            @Goda
            Ce que vous pensez de ma crédibilité, vous pouvez l’utiliser en onguent pour les hémorroïdes. Pour qui vous prenez vous ? Je remarque que chez tous les bien pensants donneurs de leçons dans votre genre il y a toujours un commissaire politique qui sommeille, qui moralise, qui juge et condamne parce qu’on n’a pas le droit de penser autrement qu’eux.

            Vous ètes de ceux qui si on leur met des liens sous le nez jugeront ceux-ci faux ou gênants pour leurs convictions absconses, leur réalité toute rose avec laquelle ils s’arrangent...
            Vous serez crédible quand vous serez à visage découvert, pour le moment, anonyme et planqué derrière votre écran, vous n’avez aucune espèce de légitimité à demander quelque compte que ce soit.
            Si jamais vous vous mettez,à visage découvert, ce serait un genre de métamorphose du cloporte...

          • Goda Goda 5 mai 14:40

            @Amaury Grandgil


            Je ris. Une fois de plus tu n’as que cette réaction primaire en guise de réponse. Tu sais quelle est l’impasse intellectuelle dans laquelle tu es, et tu sais quand quelqu’un commence à fouiner là où tu n’aimes pas.. Alors tu t’agaces.. tu veux du physique, tu fais le chaud. Tu veux qu’on se fixe rendez-vous peut-être ? Ta vie doit être morne, morne à en crever ou bien à en baver ton fiel sur le net tant que faire se peut.. c’est peut-être une forme de thérapie de ta part.. (je rigole hein tu fleures bon la propagande à plein nez)
            Sinon pour te répondre, je me prends pour quelqu’un qui prend le temps de te lire toi, l’autoproclamé rebelle ananarchiste de droite catho hemoroidaire (ta propre définition de toi-meme) à tendance paranoïaque et qui s’invente des vies de grand croisé. 

            Et mon seul soucis mosssieur le susceptible qui monte sur ses grands chevaux dès qu’on le met face à ses contradictions, eh bien c’est que tu n’amènes pas de SOURCES en effet, pas de PREUVES CONCRETES pour soutenir tes propos les plus énormes, et que tu te gonfles en déclamations toutes très calculées en jouant le type meurt dans son ego et révolté par ce monde.. et quand on lis tes comentaires cyniques et tes réactions sanguines alors on commence à percevoir comment tu es. Du coup je prends l’aspiration et me contente de partager mes chroniques du réel (pour utiliser ta fameuse rhétorique). 
            Rien a foutre de m’afficher comme un abruti décervelé sur internet. Qui plus est je suis convaincu que tu ne t’appelles pas Amaury Grandgil. Donc tu repasseras plus tard pour jouer au bonhomme.

            Je n’ai pas d’hémorroïdes, ça va très bien. Et je ne pense pas bien penser.. je fais néanmoins de mon mieux pour tenter de lire entre les méandres de tes idéaux surjoués, et de tes introspections maladives que tu aimes exhiber en espérant contaminer les gens car la folie est contagieuse et tu fais de ton mieux pour éternuer des le nez de tes lecteurs.
            Arrête de parler pour rien dire au sujet des liens en fait ça va aller ; juste, pose-les devant moi je les consulterai et je fermerai ma bouche si tant est que tu aies des arguments réels et factuels. Ca te va mieux dis comme çà ? Est-ce plus clair ? Ca marche ou pas ? Ca va être quoi l’excuse pour noyer ce poisson du coup ?
            Vas-tu encore zigzaguer du postérieur ou bomber ton petit torse comme tu le fais ici ? Ridicule.
            Jusque là tu ne fais qu’aboyer, tortiller du fion et gémir.
            « Visage découvert » ? Sur ? internet ? Mais on est en 2018 Amaury. Mon visage est peut être la dernière chose qui me reste alors pourquoi le filer en pâture aux grands manitous du big data ? Tu me prends pour un con ou tu es con ? Et pour toi cela serait synonyme de ? Arrête de te la raconter stp.
            A moins que tu espérais me faire croire que la ganache que tu avais posté y’a quelques années en guise de portrait de toi était bien toi ? Je pouffes.

            Ensuite qui parle beaucoup depuis derrière son écran ? Devrions-nous perdre du temps en comparaisons quantitatives et qualitatives ? Pourquoi pas. mais je l’ai déjà fait, donc je laisse tout un chacun se faire sa propre opinion du coup et se faire des maux de têtes en remontant l’historique de tes interventions et des miennes.. toutes deux surement très chiantes à lire au passage. Même mes longues diatribes ne suffisent pas à rejoindre l’incommensurable quantité de mots que tu as vomis en ce site pour ta même propagande bidon resucée axée et lénifiante. Tu ne fais même plus rire. Des articles que j’ai « plussé » de toi... yen a deux en tout. Je n’ai même pas ta mauvaise foi caractérisée que tu as ni ta haine non assumée et je ne serre pas du ciboulot autant que toi... C’est tout ce que je sais. Mais en fait si tu n’es pas un psycho qui bave sur le net dès lors, tu es payé combien au juste ?

            Donc en effet, j’ai autant de légitimité que toi, qui ne cite aucune source grand malin, et qui fais le chaud là, tout d’un coup, juste parce que je te renvoie à tes contradictions toutes plus pétées les unes que les autres. Ce qui est puéril jeune homme vous en conviendrez.
            La métamorphose des cloportes, un bon film encore. Mais tu peux mieux faire.
            Donc viens, puisque tu es un grand, un vrai, amène moi tes sources en mains propres ou sales si tu veux, prends le RER prends le bus (je ris).

            Ce que je note c’est la façon dont tu te gonfles d’un coup quand on te demande de faire amende honorable. C’est po bien çà mon grand gilou. 


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 mai 17:19

            @Goda

            Quelle logorrhée, visiblement tu aimes bien t’écouter parler... Ça sent l’aigreur, le manque de reconnaissance...


          • arioul arioul 2 mai 08:52

            Ben retournes y dans ta banlieue pourri , univers concentrationnaire de béton , de mauvaise qualité. Il faut etre fragile du haut pour vouloir vivre dans ces dépotoirs , occupés par le quart monde. Et en plus repaire de salafistes décérébrés entretenus par les allocs de notre République et nourris aux trafics les plus variés , préparant des attentats pour nous éliminer .


            • Goda Goda 4 mai 18:54

              @arioul, le type qui tente de faire rentrer le plus de clichés à la mord-moi-le-noeud dans une seule et meme phrase. 



              « Banlieue pourrie » : qui t’emmerde au passage, si tu commences ton discours ainsi.

              « univers concentrationnaire de béton... » et « Il faut etre fragile du haut pour vouloir vivre dans ces dépotoirs » : après-guerre, densité démographique... tu connais le sujet je crois... ghettoisation, tu connais ? Tu tires sur qui là au juste ? Sur ceux qui n’ont pas d’autre choix que d’y vivre ? Seriez-vous un privilégié ? Ou un gros chanceux ? Et toi tu es fragile du bas pour vivre je ne sais où ?

              « occupés par le quart-monde » : et le tiers-état de ce pays aussi, les « caryatides » de ce monde globalisé donc. Et après ?

              et bien là on en arrive au chatoyant, au clou censé être final, roulements de tambours, revoyons la scène au ralenti :

              « Et en plus »

              ben oui,,, le « en plus » veut tout dire hein.. c’est comme si ca suffisait pas.. hahahaha c’en est risible cette façon de baver...


              « repaire de salafistes décérébrés entretenus par les allocs de notre République et nourris aux trafics les plus variés , préparant des attentats pour nous éliminer ».


              Le vomito.
              z’etes au courant que des repaires d’extrémistes fanatisés de tous genres, de toutes obédiences, de tous horizons, de tous styles, il y en a partout, et ce, de façon indéterminée ?
              Que ca soit dans les grands ensembles ou dans les zones pavillonnaires, voire jusque dans des zones rurales bien isolées ou meme dans les salons d’hotels particuliers où pour le coup il y a du répondant derrière en parlant juste gros sous et moyens de nuisance.


              Merci en tout cas arioul pour vos commentaires si souvent imbibés... de bon sens... giratoire... 

            • Ruut Ruut 2 mai 09:21

              Ce qui as tué la banlieue fut la banalisation des incivilités et la propagation des trafics de drogue.
              Le manque de justice rapide fut le couperet aux Citées qui furent a leur début d’agréables lieux de vie.
              Lorsque les Français a revenus moyens et respectueux des autres l’on quitté, le glas fut sonné et la destruction amorcée.


              • sweach 2 mai 10:03

                Votre constat comporte des erreurs, vous ne voulez pas faire porter le chapeau aux maghrébins, ce qui peut être louable et compréhensible. Mais vous ne désignez pas les vrai responsable, encore moins de solution.


                *les français « souchiens » se contentaient dorénavant des boulots réputés dégradants qu’ils abandonnaient aux étrangers*
                Cette phrase illustre votre erreur, absolument aucun travail n’a jamais été abandonné aux étrangers car jugé dégradant, par contre le patronat a fait de forte pression pour imposer des travailleurs immigrés pour leur imposer des conditions dégradante et sous payées.

                Pour en revenir à ces quartiers, mes grand parents ont profité de ces nouvelles structure dans les années 60/70 pour quitter leur bidon ville, sans espace, sans eau et sans électricité, je peux donc comprendre votre amour pour ces zones qui initialement n’étaient pas ce qu’on voit aujourd’hui.

                Mais la génération de mes parents a fuit ces quartiers car un choc de civilisation avec les maghrébins, les à pousser à fuir et aujourd’hui moi troisième génération, je n’imagine pas une seul seconde aller dans ces zones urbaines qui comporte presque 100% de maghrébin, je n’y trouverai que violence, délinquance et haine envers moi, pourtant j’ai cruellement besoin d’un prix de l’immobilier bas qui ne se trouve que labas.

                Mais c’est loin d’être fini.

                Actuellement dans certaine ville, le coeur historique bourgeois est déserté de sa population qui fini par mourir de vieillesse, il a donc était décidé de déplacer des populations des Banlieues vers le centre. Le résultat sera le même que dans les années 70/80 et les français « souchiens » vont finir par fuir la zone. 
                Il est assez facile de dire que ces ville sont condamné à perdre progressivement leur français « souchiens » aux profits d’une population plus maghrébine.

                Les gagnants sont les villages environnant qui ont sue résister à l’implantation de ces cités.



                • zygzornifle zygzornifle 2 mai 11:00

                  J’ai passé 32 ans en citée de non droit , 32 ans de galère ou on rasait les murs profil bas pour éviter les urgences .....


                  • Pere Plexe Pere Plexe 2 mai 13:27

                    @zygzornifle
                    ...puis vous avez quitter Neuilly ?
                    C’est bien ça ?


                  • zygzornifle zygzornifle 2 mai 15:08

                    @Pere Plexe

                    les résidences puis les glacis de Belfort....

                  • Le Panda Le Panda 2 mai 12:10

                    Amaury Bonjour,

                    Les banlieues de tous ordres ont été tuées saccagées par les divers gouvernements municipalités qui en créant des ghettos en souffler sur des braises éteintes. Indéniablement c’est la meilleure façon ensuite de sévir. La poussée des drogues diverses reste en cause le manque de contrôles aux frontières. Il en va de même pour la vente des armes que l’on peut trouver sous le manteau à n’importe quel tarif. Il est temps d’agir dans la légalité et non dans la repression cela évitera de mettre en avant les lacunes que j’ai dénoncé ici il y a quelques années tout comme le prouve l’article que j’ai en modé. Il existe des textes légaux pour les petits comme pour les grands et nous laissons la violence s’installer par une certaine forme de lâcheté dont nous sommes à priori tous complices. Borloo a raison sur sa demande, mais il est plus facile au président de respecter la journée des travailleurs depuis l’Australie. Cdt Le Panda 


                    • arioul arioul 2 mai 12:44

                      @Le Panda
                      Non elles ont été saccagées par leurs propres occupants , qui ne savent que détruire , pour satisfaire leurs haines du Français. Qu’ils crèvent dans leurs merdes.


                    • Le Panda Le Panda 2 mai 12:56

                      @arioul
                      Bonjour

                      Non elles ont été saccagées par leurs propres occupants , qui ne savent que détruire , pour satisfaire leurs haines du Français. Qu’ils crèvent dans leurs merdes.

                      Pour répondre des C......similaires vous deviez être dans les casseurs d’hier à Paris, comment peut-on admettre cela c’est du racisme pur et simple vous devez être plus qu’un gamin….

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès