• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Boutons-les indésirables !

Boutons-les indésirables !

JPEG

Orléans, son histoire toujours en marche

L'histoire d'Orléans est intimement liée au commerce qui durant des siècles emprunta les chemins de l'eau pour se diffuser dans ce qui était alors le royaume de France. Sa position centrale et septentrionale sur la Loire avait fait de cette ville le nœud des échanges commerciaux à défaut de devenir une Capitale comme elle l'a rêvée plusieurs fois.

La communauté des marchands avait le monopole sur le fret fluvial disposant d'un tel pouvoir que c'est eux qui fixaient les prix et engrangeaient les bénéfices. Ils étaient en cela les précurseurs du libéralisme. Ils connurent cependant bien des déboires puisque cette plaque tournante de la richesse attisa bien des convoitises.

Les invasions ou les sièges voulurent au fil des temps mettre à genoux cette opulente cité tout comme porter un coup décisif au pouvoir royal. Les Huns et les Anglois, les Vikings et les Alamans vinrent faire razzia pour répartir autrement les richesses de cette vallée opulente. L'histoire a mis en exergue deux héros emblématiques qui ont bouté les vilains agresseurs. Saint Aignan tout d'abord, suivant l'exemple de Sainte Geneviève à Lutèce, chassa la bande d'Attila sans ménagement ni dédommagement (version officielle) puis survint une pucelle lorraine pour bouter les Anglois d'un bain de siège qui mettait à mal l'économie du royaume.

La ville sera éternellement reconnaissante à Jeanne, héroïne emblématique, figure charismatique et presque christique derrière laquelle rien ne peut se faire à Orléans. C'est ainsi qu'un maire décida d'installer au-dessus de la gare, un centre commercial hideux qu'il baptisa Place d'Arc. Les marchands pouvaient faire feu de tout bois, ils avaient plus d'une corde à leur Arc pour parvenir à satisfaire leur appétit.

Les années ont passé, le Centre a connu des concurrents comme ce Cap Satan qui correspond davantage aux canons de l'époque. Les sous-sols de la Place d'Arc sont devenus un refuge pour une misère pourtant hors-la-loi par arrêté municipal dans cette ville bourgeoise et pudibonde. Tous les vagabonds, gens de la rue, miséreux de la terre en transit ou non trouvèrent là de quoi dresser un abri dérisoire de toile, dans le bruit et l'agitation des clients, voyageurs, passants.

Le contraste entre ces deux mondes était plus insupportable encore que ces tentes plantées le long du périphérique. Les orléanais passaient à pied devant ce spectacle lamentable, ils ne pouvaient détourner les yeux, feindre de ne pas voir. Il fallait agir pour l'honneur de la cité. Un nouveau héros s'est dressé pour bouter ceux qui osaient souiller la mémoire de dame Jeanne. Les lanciers du roi arrivèrent pour lever ce siège de la honte et renvoyer loin de là, les malheureux exilés de la prospérité.

L'histoire se répète inlassablement. Cet épisode trouvera-t-il sa place dans le livre des grandes heures et des malheurs de la cité Johannique ? On peut en douter mais on n'est jamais sûr de rien. Il est possible au demeurant que ce coup de force soit du goût de nombre de gens d'ici. Il conviendra alors de dresser une oriflamme aux couleurs de l'instigateur qu'il fut Lazare, Flageolet, Judas ou Bambochette, de ce haut fait d'armes. Elle trouvera tout naturellement sa place à côté de celle de Gilles de Rais qui continue de trôner au cœur de la cathédrale.

Comparaison n'est pas raison. Je veux bien l'admettre même si certains télescopages ne sont pas heureux et peuvent choquer. Il se trouve que nos élus ont demandé l'autorisation de communier le 8 mai ceints de leur écharpe. Je crains pour eux que l'hostie soit amère ce jour-là si notre bon évêque, véritable homme de bien et de cœur, leur rappelait lors de son prêche que ce sont les marchands que Jésus chassa du Temple. En attendant les SDF, puisque les mots manquent (on leur préfère des sigles bien plus impersonnels et qui ne blessent pas la bouche et la conscience) pour qualifier l'indignité d'une société opulente, incapable de prendre en compte les oubliés de la réussite, ont connu les affres de l'expulsion qui ne règle rien en soi.

JPEG

Indignement vôtre.

Photographies de France Bleu Orléans et La République du Centre


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Drugar Drugar 19 février 16:55

    @Nabum

    « Cap Satan », private joke d’orléanais, forcément smiley. En effet j’évite Cap Saran comme le diable et surtout la cohue de zombies acheteurs qu’il draine.

    Ce n’est en effet pas nouveau que des malheureux, des oubliés de la réussite comme vous dites, se soient installés sous place d’Arc. Mais dernièrement j’ai trouvé qu’il y en avait plus qu’avant, ce qui n’est malheureusement pas entonnant, puisque notre pays s’enfonce dnas la misère. Cela fait un moment que je passe de temps en temps devant cette petite ville faite de cartons et autres matériaux de récupération et j’ai un pincement au cœur à chaque fois, de constater à quelle point notre société marchande peut mettre sur la touche, sans état d’âme, tant de gens.

    Mais, dans cette société du paraître et de l’illusion, mieux vaut « déplacer » ou cacher le problème, plutôt que de le résoudre : cachez ce sein que je ne saurais voir ! Un peu la même idée que les prostituées qui ont été chassées des alentours du quai du Roi (La cité Johannique ne saurait héberger des femmes de peu de vertue !) pour se retrouver Faubourg Bourgogne.


    • C'est Nabum C’est Nabum 19 février 18:19

      @Drugar

      Déplacer c’est la politique de la grande ville qui refile ses surplus à la périphérie avec la complicité d’un président de Métropole qui avale toutes les couleuvres pour sa seule gloire illusoire

      C’est à vomir


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 11:59

      Narcisse au pouvoir. 

      Les Narcisse : ils ont pris le pouvoir

      La Découverte ,
      collection Cahiers libres , (mars 2019)



      Résumé

      La psychanalyste propose une grille de lecture explicite pour apprendre à reconnaître les différents types de Narcisse : les pathologiques mégalomanes, les vulnérables, etc. Illustrant son propos de cas tirés de sa pratique professionnelle, elle décortique la confusion entre le narcissisme sain, source de confiance en soi, et le narcissisme pathologique qui se met en avant au détriment des autres. ©Electre 2021



      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 12:29

        @C’est Nabum merci nabum. J’ai lu un excellent livre de Luc Bigé (psy-astrologue-jungien) qui évoque le cas du Narcisse Thésée Roi de Thèbes. un jour dans la citée figée par la perfection froide et technique (l’ennui gagnait ) Dionysos qui estimait avoir le droit de revenir dans son pays, força la porte et ce fut le chaos général (Dionysiaque, Bacchanles) les femmes n’aimant guère les froids et Narcissiques Thésée-Apollon) elles suivirent Dionysos-deux fois né (la vie). Ce fut la fin de THESEE. 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 12:00

        Franchement, j’ai beau réfléchir, mais je ne vois pas comment éliminer plus ou moins 60 pourcent de pervers-narcissiques de la terre.... 


        • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 12:08

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Avec le vaccin américain


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 12:01

          Trump en étant la parfaite caricature. 


          • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 12:08

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Un modèle


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 12:14

            Nous sommes en plein KAli Yuga depuis la grosse erreur que fut la « Révolution française ». L’AGE DE FER ; l’industrialisation, le capitalisme, le communisme, l’industrialisation, le destruction du sacré et de l’environnement. Je cherche toujours à acheter : La théorie alchimique de la fin du monde de Johan Dreue. De toutes façons 1789 était une période (toujours 200ans : feu (guerre) suivie d’une période terre-matérialisme, racisme, capitalisme, communisme. Maintenant nous entrons dans une période Air.... (par sûr : mais comme au 13ème et 14ème siècle)...


            • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 13:02

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Le retour sur terre s’impose


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 13:40

              @C’est Nabum Vous voulez dire à l’inverse de l’HUBRIS...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 12:17

              Une petite ère glacière. Ceux qui ont le sang chaud résisteront mieux.   


              • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 13:02

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Je fonds à vue d’œil pour vous


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 12:32

                Thésée signifiant institution,.... Tout était parfaitement organisé à Thèbes. Le hasard interdit, la fête aussi. 


                • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 13:02

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  La bamboche dit-on désormais


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 12:38

                  Il y a un livre sur Thésée et sa chute finale. L’exemple du parfait pervers-narcissique. Le gendre parfait. Trop parfait pour être vrai. Ca cache qqe chose aurait dit BASHUNG.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 13:03

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Je n’ai rien à vous cacher


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 12:50

                    Thésée, roi mythique d’Athènes, instaura une nouvelle politique : la démocratie. Bien que dans sa jeunesse il eût affronté bon nombre d’épreuves et de bêtes monstrueuses, la liberté qu’il offrit ainsi à son peuple fut sa plus grande réalisation. Alors que Thésée fait une quête à l’issue désastreuse, au cœur même des Enfers, les citoyens laissés à eux-mêmes perdent une guerre et acceptent du vainqueur qu’un roi monte sur le trône et leur reprenne le pouvoir.Thésée, coincé sur la « Chaise de l’Oubli », se voit libéré par son cousin le grand Hercule, lui-même en quête aux Enfers, afin de réaliser la douzième de ses célèbres épreuves. Ainsi, débute pour Thésée, le chemin du retour à Athènes. Là-bas, ses espoirs seront meurtris et provoqueront son exil et sa chute.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 13:03

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      La démocratie était à Athènes mais pas chez nous


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 février 13:36

                      @C’est Nabum pour appliquer vraiment la démocratie il faut des petites entités ’comme les régions). En Belgique cela est en train de se réaliser. Hélas, Renaix à la pointe de la frontière s’appelle toujours Ronse (quand la princesse renaîtra-t-elle ???. Des études très intéressantes ont été menées dans trois classes. Il fallait mettre en oeuvre un projet. Dans la première classe : les élèves étaient libres. Dans le deuxième, les élèves votait pour celui qui avait le plus de charisme et d’autorité et dans la troisième : on proposait à chacun de mettre sur papier le projet, les moyens pour y parvenir, les personnes qui seraient le mieux adaptées pour chaque tâche... Et l’ébauche qui était la plus convaincante fut choisie. C’est bien sûr eux qui réussirent au final. Mais pour cela : il faut de petites entités. Nombre d’habitants à Athènes : 300000 personnes.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 20 février 14:21

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      Plus c’est petit pmus c’est mignon

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité