• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Burkini, c’est fini ?

Burkini, c’est fini ?

« Vous avez cédé à un groupe de pression religieux qui se cache derrière une organisation en apparence inoffensive et honorable dont la stratégie de conquête du pouvoir politique consiste à imposer progressivement les normes de leur religion et à les consacrer sur le plan juridique pour les imposer à la collectivité. (…) Le burkini clive, c’est cela qui est recherché. Le burkini est une remise en cause de la règle commune. Avec le burkini, s’exprime l’exigence d’un droit à la différence qui conduit à la différence des droits. » (Delphine Bense, conseillère municipale LREM de Grenoble, le 16 mai 2022).

Pas sûr que le maire EELV de Grenoble Éric Piolle réussira son pari d’autoriser le port du burkini aux femmes musulmanes dans les piscines de la ville dont il est le maire à l’ouverture de la saison, le 1er juin 2022.

Pressé par un groupe de pression pour ouvrir l’accès des piscines aux femmes portant le burkini, c’est-à-dire un maillot de bain couvrant tout le corps à la conception très récente (et juteuse), l’écologiste Éric Piolle a en effet mis à l’ordre du jour du conseil municipal du 16 mai 2022 une délibération qui a modifié le règlement intérieur des piscines municipales pour permettre cette possibilité. Pour faire bonne mesure, la délibération autorisait également les seins nus dans les mêmes lieux. La délibération a été adoptée avec une très courte majorité, 29 voix contre 27 sur 59 à l’issue d’une séance interminable. La majorité municipale était donc elle-même profondément divisée.

À l’annonce du vote de la délibération, sur demande du Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et sur le fondement du cinquième alinéa de l’article L.2131-6 du code général des collectivités territoriales issu de la loi du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République (loi sur les séparatismes), le préfet de l’Isère a demandé le 23 mai 2022 aux juges des référés de suspendre l’exécution de cette délibération. Le 25 mai 2022, par son ordonnance n°2203163, le tribunal administratif de Grenoble, « au nom du peuple français », a accédé à la demande de l’État par son article 2 : « L’exécution de l’article 10 précité du règlement des piscines de Grenoble dans sa rédaction issue de la délibération du conseil municipal du 16 mai 2022 est suspendue en tant qu’elle autorise l’usage de tenues de bains non près du corps moins longues que la mi-cuisse. ». Par conséquent, « la République mande et ordonne au Ministre de l’Intérieur en ce qui le concerne ou à tous huissiers de justice à ce requis en ce qui concerne les voies de droit commun, contre les parties privées, de pourvoir à l’exécution de la présent décision » (Cette dernière phrase n’a pas beaucoup d’intérêt mais son jargon juridique était trop savoureux pour ne pas la citer !).

En d’autres termes, les juges des référés de Grenoble ont suspendu l’exécution de cette délibération et les Grenobloises devront donc porter un maillot deux pièces ou une pièce classique pour pouvoir accéder aux piscines municipales.

Cette décision n’est pas sans conséquence sur le plan national puisque c’était la première fois que le ministère public demandait un déféré laïcité au nom de la loi contre les séparatismes. Néanmoins, je ne suis pas sûr que cet épisode soit le meilleur au nom de la laïcité, car la justification de cette suspension me paraît reposer sur une argumentation assez faible juridiquement.

Regardons effectivement de plus près les arguments utilisés par les deux parties.

Le préfet de l’Isère (en d’autres termes, le gouvernement) a considéré que cette mesure autorisant le burkini « porte une atteinte grave aux principes de laïcité et de neutralité des services publics ». En effet, « la libre expression de leurs convictions religieuses [celles des usagers] trouve sa limite dans le bon fonctionnement du service public et de l’ordre public ».

_yartiBurkiniD03

En particulier, cette délibération « vise à reconnaître des droits particuliers à des membres d’une communauté religieuse alors qu’il n’existe aucune demande de sa part et la possibilité de se rendre à la piscine en burkini risque de se transformer en obligation ».

Autre argument du préfet, celui de la sécurité : « La commune de Grenoble crée un exception selon laquelle les tenues de bains doivent être "près du corps" pour éviter le risque de s’accrocher ou d’être happé par des appareils de filtration. ». C’est à mon sens l’argument le plus fort et qui n’implique aucune considération religieuse, donc susceptible d’aucune polémique ultérieure.

De plus, il s’est appuyé sur les manifestations organisées le jour du conseil municipal pour évoquer les risques de « graves troubles à l’ordre public » en raison d’un « détournement de pouvoir dès lors qu’il vise à favoriser une communauté religieuse particulière ».

_yartiBurkiniD05

Représentée par deux avocats, la commune de Grenoble a de son côté voulu réduire la portée religieuse de la mesure : « Le règlement intérieur n’a pas pour objet d’autoriser une pratique religieuse mais seulement de permettre à toute personne d’accéder aux piscines, dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité propres à ces équipements. ». Elle a rappelé en outre que « les usagers des piscines ne sont pas soumis à des exigences de neutralité religieuse » et aussi que « aucun texte législatif ou principe général du droit ne s’oppose à ce qu’un règlement intérieur de piscine n’interdise pas le port d’un burkini » (un argument donné en séance du conseil municipal, c’est que c’est déjà autorisé dans les piscines municipales de Rennes).

L’association "Alliance citoyenne", qui est le groupe de pression demandant depuis au moins trois années, au prix d’opérations commandos, l’autorisation du port du burkini, a voulu intervenir dans ce débat juridique en affirmant notamment que « la circonstance selon laquelle certaines tenues de bain, comme le burkini, pourraient être regardées comme manifestant des convictions religieuses ne saurait empêcher leur autorisation par la commune, en l’absence de dispositions légales particulières ».

Intervenant également dans ce débat, la Ligue des droits de l’Homme (favorable au burkini) a soutenu que « le maillot de bain couvrant n’est pas, par lui-même, un signe d’appartenance religieuse », que « son port ne méconnaît pas les exigences du principe de laïcité » et qu’il « n’appartient pas à l’État de s’immiscer dans le fonctionnement d’une religion et aucune pression n’a été relevée sur les femmes de la communauté musulmane ». Par ailleurs, la Ligue a insisté sur le fait que « le préfet ne peut utilement soulever un problème de sécurité dans le cadre d’un déféré-laïcité ; en tout état de cause, le risque allégué n’est pas établi ».

_yartiBurkiniD02

Dans ce contexte, les juges des référés ont considéré : « Si les usagers du service public peuvent exprimer librement, dans les limites fixées par la loi, leur appartenance religieuse, les dispositions de l’article 1er de la Constitution interdisent à quiconque de se prévaloir de ses croyances pour s’affranchir des règles communes organisant et assurant le bon fonctionnement des services publics. ».

Ils ont aussi écrit : « Par ailleurs, l’autorité administrative doit respecter le principe de neutralité et édicter des règles concourant au maintien de l’ordre public sous ses composantes de la sécurité, de la salubrité et de la tranquillité publiques. Il ne saurait être dérogé aux règles édictées dans l’objectif d’assurer l’ordre public. ».

Le seul argument des juges des référés pour ordonner la suspension de l’exécution de la délibération est alors celui-ci : « En permettant aux usagers du service public communal des piscines de Grenoble de porter des tenues "non près du corps", sous la seule condition qu’elles soient moins longues que la mi-cuisse, comme c’est le cas notamment du vêtement de baignade appelé burkini, c’est-à-dire en dérogeant à la règle générale d’obligation de porter des tenues ajustées près du corps pour permettre à certains usagers de s’affranchir de cette règle dans un but religieux, ainsi qu’il est d’ailleurs reconnu dans les écritures de la commune, les auteurs de la délibération litigieuse ont gravement porté atteinte aux principes de neutralité du service public. ».

Il faut bien comprendre l’argument car il peut ne pas être clair. Le principe de neutralité n’est pas mis en cause par une usagère en se baignant avec un burkini, puisque les usagers ne sont pas soumis à ce principe de neutralité. C’est la commune de Grenoble elle-même qui a porté atteinte à ce principe de neutralité en autorisant une dérogation pour raison religieuse, même s’il elle n’est pas évoquée en tant que telle, c’est quand même son but réel. Les élus qui ont voté cette délibération n’étaient pas neutres, puisqu’ils voulaient favoriser une communauté religieuse par rapport à une autre communauté.

Le "gravement" est important, néanmoins, en ne se fondant que sur le "principe de neutralité", le tribunal administratif de Grenoble a rendu, à mon sens, une décision affaiblie qui pourrait être contredite. D’ailleurs, le débat administratif continue puisque le maire de Grenoble a annoncé qu’il allait faire appel (il a quinze jours pour le faire) et ce sera au Conseil d’État de statuer.

Lors de l’histoire du voile à l’école, le Conseil d’État avait botté en touche en disant que c’était au législateur de prendre ses responsabilités d’autoriser ou pas le voile à l’école et il a fallu quinze ans pour faire adopter une telle loi, après des milliers d’heures de polémiques. S’il ne voulait pas se mouiller, le Conseil d’État pourrait donc réagir de la même manière, ce que demandent déjà LR et le RN, qui veulent une loi contre le port du burkini. Rappelons d’ailleurs que le port du burkini est interdit dans la plupart des piscines en Tunisie et au Maroc.

Pourtant, la décision du tribunal administratif peut facilement être contredite en ne posant que le principe de neutralité comme base de suspension. Sa décision aurait été probablement plus solide en se basant sur les règles d’hygiène et de sécurité des usagers, moins susceptibles d’être interprétées qu’un principe de neutralité religieuse qui peut toujours prêter à discussion.

Pour autant, cette décision a bien entendu satisfait l’ensemble des opposants à la municipalité de Grenoble et en particulier à Alain Carignon, ancien maire et chef de l’opposition municipale : « Le tribunal vient de donner un coup d’arrêt aux dérives d’Éric Piolle et à son désir de favoriser l’islamisme politique. Merci à ceux qui se sont mobilisés. Le combat pour l’universalisme républicain continue face à un maire qui ne renonce pas à imposer son idéologie régressive. ». Le ministre Gérald Darmanin s’est lui aussi hautement réjoui : « Le tribunal administratif retient que le maire de Grenoble, avec cette décision autorisant le "burkini" dans les piscines municipales, a porté une atteinte grave à la laïcité. Des excuses s’imposent. ». Président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez a également exprimé sa joie par un laconique : « Le séparatisme ne gagnera pas. ».

Le candidat LR aux élections législatives Clément Chappet a parlé de « déconvenue pour Éric Piolle, recadré pour avoir voulu s’affranchir de la règle dans un but religieux ». Il reste toutefois très vigilant : « La dérive communautariste grenobloise est endiguée (…). Ne soyons pas dupes : d’une manière ou d’une autre, Éric Piolle persistera avec ses tentatives de déconstruire les valeurs et les principes qui font notre communauté nationale. ».

_yartiBurkiniD04

Éric Piolle, qui fait partie de la NUPES, n’aide pas ses camarades de gauche à se faire élire aux élections législatives dans deux semaines. Peut-être que son pari électoral sera efficace à Grenoble, mais certainement pas dans l’ensemble du pays où les potentiels électeurs de Jean-Luc Mélenchon ont besoin de garanties sur les valeurs républicaines que défendrait sa coalition si jamais elle arrivait au pouvoir. Il ne s'agirait pas qu'elles soient bradées. En jouant à fond sur les minorités et les communautarismes, ce représentant du mélenchonisme électoral a répondu. Et pas de manière à être rassuré. À la République de se défendre et d’y secréter ses anticorps. À cet égard, la décision du Conseil d’État, qui sera également rapide, vaudra de l’or pour l’histoire des prochaines années.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (26 mai 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Burkini, c’est fini ?
La Commission Stasi : la République, le voile islamique et le "vivre ensemble".
Burkini : la honte de Grenoble !
Éric Piolle.
Burkini à Grenoble : Laurent Wauquiez et Alain Carignon vs Éric Piolle.
Couvrez ces seins que je ne saurais voir !
Le burkini dans tous ses états.
Ne nous enlevez pas les Miss France !
Alexandra Richard, coupable ou victime ?
Dégenrer les Lego.
La PMA pour toutes les femmes désormais autorisée en France.
Genrer la part du Lyon ?
L’écriture inclusive.
Femmes, je vous aime !
Parole libérée ?
L’avortement.
Ni claque ni fessée aux enfants, ni violences conjugales !
Violences conjugales : le massacre des femmes continue.

_yartiBurkiniD06


Moyenne des avis sur cet article :  1.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 mai 09:35

    Et alors ?

    On a pas le droit de se laver les pieds sans retirer ses chaussettes ?

    Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi il ne faut pas porter de masque dans les piscines. J’espère au moins qu’ils ouvrent les fenêtres 10 minutes toutes les heures pour évacuer les miasmes !


    • V_Parlier V_Parlier 28 mai 16:13

      @Séraphin Lampion
      Quand je pense qu’on n’a même pas le droit de s’y baigner en caleçon de bain par mesure d’hygiène... Mais bon, avec tout ce qui se passe, le burkini maintenant ça me passe au dessus... très loin...

      Je laisse Rakoto le libéral anti-extrême-droite ratisser dans l’identitaire entre deux crachats contre les souverainistes trop réacs.


    • Clocel Clocel 28 mai 09:46

      L’Islam a quand même quelques avantages, allez...



      • Joséphine Joséphine 28 mai 09:53

        @Clocel

        Mon Dieu quel loukoum ! Vous avez remarqué que ceux qui se convertissent à l’islam prennent au bas-mot 20 kilos ? Les hommes comme les femmes. J’en ai vu un dans ma classe, un blanc avec des cheveux d’une blondeur incroyable, il s’est converti à l’islam , du jour au lendemain il est devenu obèse. Et puis après il avait une longue barbe blonde en forme de poils de cul sur le menton...C’était assez terrible, c’est comme si il n’était plus. On connaissait un garçon rigolo , puis du jour au lendemain, c’était plus lui ! 


      • Clocel Clocel 28 mai 09:55

        @Séraphin Lampion 

        Elle rappait la carmélite !? smiley


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 mai 10:00

        @Clocel

        elle râpait : ça piquait quand on lui faisait des bisous
        mais ça arrivait rarement


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 mai 10:02

        @Joséphine

        « Vous avez remarqué que ceux qui se convertissent à l’islam prennent au bas-mot 20 kilos ? »

        Pas Cassius Clay, mais bon ! Il était déjà super-lourd au départ !


      • Joséphine Joséphine 28 mai 10:17

        @Séraphin Lampion

        Autre époque, autre moeurs. Cassius Clay s’est converti suite à un long chemin mystique et spirituel. Les petites frappes qui se convertissent aujourd’hui dans les cours de récré n’ont rien à voir avec ça. 


      • cevennevive cevennevive 28 mai 09:55

        Bizarre tout de même !

        Les soeurs en cornettes n’ont jamais demandé à se baigner avec leurs vêtements ! Idem pour les moines et curés !

        Et le curé de mon village allait se baigner en caleçon sous l’église autrefois.

        Quelles inepties !

        Personnellement, au cours de séjours sous les tropiques, je me baignais avec T shirt et bermuda dans le lagon inondé de soleil car j’ai la peau trop blanche...

        Mais je n’ai jamais vu de burkinis. Quel confort doivent avoir ces dames ! Pourquoi pas en pyjama ?

        Faut-il faire une loi pour de telles bêtises ?


        • raymond 28 mai 11:12

          @cevennevive
          Les Soeurs ne vont pas à la piscine, ceci dit si l’affichette produite dans l’article est réelle (pas envie de vérifier...) il y a un vrai problème


        • cevennevive cevennevive 28 mai 11:29

          @raymond, bonjour,

          Je m’en fiche un peu, je ne vais jamais dans une piscine.
          Mais je vais vous raconter un petit souvenir :
          A Céfalu en Sicile, un car de soeurs avait répandu tout plein de ces dames sur la promenade du bord de mer.
          A la sortie du car, elles se sont jetées sur le marchand de glace et riaient tout en léchant leurs cornets, s’ébattant en regardant la plage.
          Puis, certaines sont parties dans les vaguelettes en relevant leur uniforme jusqu’à mi cuisses.
          Un très bon souvenir que nous avons regardé, mon compagnon et moi avec tendresse.
          Mais nous sommes bien loin du burkini...


        • Jonas Jonas 28 mai 10:25

          « Pas sûr que le maire EELV de Grenoble Éric Piolle réussira son pari d’autoriser le port du burkini aux femmes musulmanes dans les piscines de la ville dont il est le maire à l’ouverture de la saison »

          Éric Piolle est ce qui se fait de pire en terme d’idéologie islamo-gauchiste.

          Le but reste toujours le même : déconstruire la civilisation chrétienne européenne pour la remplacer par une immigration de masse islamisée.

          Éric Piolle a personnellement collaboré à la construction de mosquées et la mise en place d’imams prônant un islam radical misogyne, antichrétien et antisémite sur les villes de Échirolles et Grenoble.

          Tout en préparant la destruction de tout ce qui se rapporte au christianisme :
          « Pour la laïcité, nous voulons aller plus loin : supprimer les références aux fêtes religieuses dans notre calendrier républicain et déclarer fériées les fêtes laïques qui marquent notre attachement commun à la République, aux révolutions, à la Commune, à l’abolition de l’esclavage, aux droits des femmes ou des personnes LGBTQIA+ »
          Lettre ouverte de Éric Piolle à Emmanuel Macron — 29 avril 2022 p3


          • Ouallonsnous ? 29 mai 20:18

            @Jonas

            « ou des personnes LGBTQIA+ » 

            Pour qui roulez vous ?


          • Jonas Jonas 28 mai 10:31

            « il n’appartient pas à l’État de s’immiscer dans le fonctionnement d’une religion et aucune pression n’a été relevée sur les femmes de la communauté musulmane ».

            Dans les piscines municipales, les hommes doivent porter un slip de bain, mais si ils viennent avec un short musulman, et sont refusés à l’entrée, est-ce un acte d’islamophobie ?


            • zygzornifle zygzornifle 28 mai 12:34

              Avec les arabes quand tu les vires par la porte ils reviennent par la fenêtre ....


              • zygzornifle zygzornifle 28 mai 12:38

                Et pourquoi pas autoriser le Burkini dans les camps de nudistes et sur les plages de naturistes ....


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 mai 12:58

                  @zygzornifle

                  personne n’a jamais interdit aux « textiles » d’aller sur les plages naturistes
                  ils sont simplement considérés comme des voyeurs


                • ETTORE ETTORE 28 mai 13:44

                  En fait....Qu’en pense Macronito, qui doit être Trans-it, si ce n’est expect-actif ?

                  Qui prouve que sous un « burki-NA fasso(n) sac p(L)oubelle pour aller flotter », il n’y a pas un mu-slim voyeur ? Même avec barbe ?

                  Je trouve que l’idée des « saints » nus, est pratique, tout comme la palpation des organes reproducteurs. Histoire de fiabilité en reconnaissance du « genre » .

                  Et puis, imaginez la complexification de la chose, si les Trans, Yel, et autres indécis du membre indéfini, mais inclusif, se mettaient à réclamer le port du Burkini fLascO ?

                  Il n’y a pas de raison, que les lignes de flottaisons, soient envahies par des méduses colorées, dérivant, boursouf-Flées, au grès des appels ....A la brasse.

                  Allez Rakotonanobis, un bon geste....Déclarez votre candide-atItude, à dépistage de cette oeuvre flottante,

                  Et venez nous rendre compte de vos sauvetages, par démêlement vestimentaire, bouche à bouche pour étouffement par tissus, et usage interdit de lessive, en milieu récréatif.

                  Allez, au bain, maintenant ! Fissa !


                  • ZenZoe ZenZoe 28 mai 15:34

                    Qu’est-ce qu’on peut nous gonfler avec cette histoire de burkini ! Qu’on l’interdise une bonne fois pour toutes et qu’on n’en parle plus.


                    • Ecoutez la femme grillagée de Pierre Perret... Mais à mon avis, c’est parce que nous sommes trop libérés sur le plan sociétal qu’il y a un contre-poids. Les femmes en noir, c’est la colonne de gauche de l’arbre séphirotique : la rigueur. Comme le livre de Guy de Maupassant : le Horla. C’est notre inconscient collectif homophile (Maupassant était homosexuel) qui se projette sur le Jihad. C’est nous qui avons attiré cette haine du féminin. 


                      • Plus on sera homophile (l’homosexualité masculine, c’est la haine du sexe féminin,...). Plus le Djihad se montrera féroce...


                        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 mai 19:35

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          la haine ou la peur ?
                          les mères castratrices génératrices d’homos sont adorées par leurs rejetons qui craignent de ne pas être à la hauteur et en restent à la masturbation réciproque avec leur alter ego
                          ce n’est pas de la haine, mais tout le contraire : une dévotion et un tabou qu’ils n’osent pas transgresser


                        • @Séraphin Lampion la mère des homosexuels détestent les hommes parce qu’il « pénètre ». Elles rejettent donc le père et estime que leur fils avec son petit zizi (pas dangereux pour elle) lui convinet très bien. Ce qui fixe l’homme au stade du moi narcissique et tout puissant. Je fus le préféré de la mère dans l’Oedipe. Le père avec son gros engin est impuissant, castré (affaire DSK). Et donc pour éviter de grandir, s’identifier au père (et son gros engin pénétrant) et mûrir et être confronté à l’angoisse de castration (le sexe non visible de la femme). L’homme qui s’identifie à son père craint aussi d’être puni par ce même père car le fils veut usurper la place du père. Raison pour laquelle par mesure de précaution Chronos avalent ses fils (il ne les croquent pas puisque qu’on son tour, Jupiter (allo Macron...) envoie une pierre dans un tissu pour fairé régurgiter ses frères... L’identication au rival est une étape que l’homosexuel évite pour ne pas être confronté à la castration qui le confronterait à l’existence d’un sexe perçu à Tort comme CASTRE. Les homosexuels sont donc tous des pervers narcissiques qui sont dans l’omnipotence et le déni...du sexe féminin.....


                        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 mai 11:53

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          le déni n’est pas la haine


                        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 mai 12:00

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Et toutes les mères ne sont pas castratrices et/ou frigides. Il y en a même qui aiment la bite. Ça devait être le cas de la mère de Rocco Sifredi.


                        • @Séraphin Lampion Oh que si... Le déni consiste carrément à éliminer ce qui dérange. 


                        • @Séraphin Lampion La phobie du sexe de l’autre (reportée sur la peur des serpents...phalliques), c’est la névrose. C’est normal chez tout le monde. La névrose est proche de la normalité.... A voir peur c’est justement « voir ».... Le déni, c’est occulter, maquiller la vérité... C’est ce que font parfaitemnt les journalistes qui nous fourguent leurs salades.... bien enrobées d’un tas de mensonges....


                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 29 mai 12:46

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                           
                          ’’Le déni consiste carrément à éliminer ce qui dérange.’
                           
                          En psy, à éliminer de la conscience ce qui dérange.

                          Dans le langage courant, à éliminer de la controverse ce qui dérange.

                           
                          Dans le premier cas, la haine de l’autre en est peut en être l’origine.
                          Dans le second cas, le déni peut engendrer la haine chez l’autre.


                        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 mai 13:49

                          @Francis, agnotologue @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Je n’ai jamais vu un homo haïr une femme ni une femme haire un homo, au contraire : j’ai vu des femmes materner des homos plus jeunes qu’elles, et des homos être serviles avec des femmes plus âgées.

                          Par contre j’ai vu des hommes détester, mépriser, sinon haïr des homos (puet-être leur reprochent-ils de fragiliser le machisme ?), mais je n’ai jamais remarqué cette détestation de femmes pour des lesbiennes. Je ne suis pas psychanalyste, mais j’observe.


                        • @Séraphin Lampion Les djihadistes qui se font rotir les fesses devant la Mecque (MEC) ne sont-il pas des homos refoulés. Et là, c’est à coup lynchage pour l’adultère. Enterrée vivante : c’est cela la haine de la femme...


                        • homos refoulés ou homosexuels, c’est la même chose...


                        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 mai 14:11

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          vous mélangez tout !
                          je ne discute pas avec les gens de « mauvaise foi » (ce qui ne signifie ni « incroyants » ni « infidèles »).


                        • YANKEE-GOHOME ! 29 mai 23:37

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Toutes les femmes ne sont pas rebutées par le sexe ou par sa taille, regarde sur les sites spécialisés tu verras.. c’est facile et c’est mieux qu’un « long » discours.


                        • J’ai travaillé formation de musulmannes dans la restauration. Gros problème : l’hygiène. La burqa c’est un concentré de microbes.... 


                          • ETTORE ETTORE 28 mai 19:48

                            Si il n’y avait que cela....

                            Une perle apprise ce matin....

                            Paraîtrait que dans certaines villes, en ce pays majestueux de l’Elyséum (aux tAntes sous-( joue)ponts)....

                            On ne puisse plus dire « fête des Mères » mais, « Fête des gens qu’on aime  » !

                            C’est t’y pas merveilleux ? Franchement ?

                            Tout cela pour ne pas froisser les adoptés des homos, qui eux auraient bien du mal, à faire le lien avec une gestation ruminante !

                            Et la deuxième extase de ce jour, c’est d’apprendre que, devant l’insécurité régnante dans les hôpitaux, les lumières étatiques, ont suggéré de former le personnel soignant au krav maga ! Si si ( et pas qu’Impératrice) je vous jure !

                            C’est t’y pas merveilleux ce pays, ou on discute de la flotaison du Bourre Kiki, alors qu’un parent d’élève, à Marseille, se fait poignarder le 11 mai, devant ses enfants, par une « célébrité » dans le commerce de stupéfiants, agissant au nom de Dieu et du Diable ( Avec excuses de troubles psychologiques, à l’appui , liés au errement de sa foi, et qui ne feras que le conduire en hôpital psy, si il ne se décide pas pour un ou pour l’autre sans contrepartie.)

                            Et de surcroît, vedette, connu des personnels spectateurs policiers,

                            C’est bôôôôô !


                            • genrehumain 29 mai 10:18
                              À Brest, le burkini ne fait pas de vague.À Brest, les piscines municipales accueillent les nageuses en burkini depuis 2014, sans en faire tout un plat.


                              https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/a-brest-le-burkini-ne-fait-pas-de-vague-23-05-2022-13039525.php


                              • YANKEE-GOHOME ! 29 mai 23:39

                                @genrehumain

                                Ils n’ont plus qu’à attendre les premières contaminations...


                              • Pourquoi les homosexuels sont dans l’esthétique et le domaine du « FAUX ». Coiffeursn chirurgie esthétique.. C’est pour donnet un phallus à la femme pour attirer les hommes. Maquillage, et autres attrapes mec qui évitent à l’homme l’angoisse de castration. C’est comme le monde du cinéma qui est un monde de faussaires. On coupe les scènes disgrâces. On fait du photoshop. Gucci, Lanvin. YSL Gaultier : tous homos. Ils aiment les femmes. Non des MANNE(traduction : homme) quins décharnés....


                                • Le burkini peut vouloir dire : je suis niée en tant que femme. Mais peut aussi signifier l’inverse. Regardez-moi. Je tranche dans le paysage...


                                  • YANKEE-GOHOME ! 29 mai 23:33

                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                    C’est des gamines qui veulent se faire remarquer et faire un peu chier les roumis...
                                    Les algériens font des rodéo, les algériennes ont trouvé l’habillement... c’est la mentalité de là-bas !


                                  • Tous les musulmans sont des homos refoulés (enfin presque tous). Leur seul père c’est Allah. Leur véritable père n’est jamais à la maison. C’est la mère qui a plein pouvoir sur ses enfants. Les musulmanns ne s’identifient jamais au père réel. J’ai fais de la formation aux Etangs noirs d’oùu son parti les djihadistes du bataclan. Je sais comment fonctionne l’inconscient des ces jeûnots. L’un m’a fait le signe de son pouce autour de mon cou pour me faire comprendre qu’il m’attendait à la sortie. Au cours de mécanique il mettait ma voiture en ordre pour le service technique. Ma collègue m’a dit qu’ils avaient roulé comme des fous avec en fumant des pétards....


                                    • YANKEE-GOHOME ! 29 mai 23:29

                                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                      Il ne faut pas mettre tous les musulmans dans le même panier...
                                      J’ai travaillé dans les 3 pays du Maghreb, j’ai aussi rencontré des libanais, des syriens, des iraniens.... mais, l’algérien de l’algérois est une espèce à lui seul.
                                      L’européen qui n’a pas fait cette expérience ne peut pas comprendre, il faut le vivre. Quand tu te confrontes à la plupart des Algériens de la Mitidja, tu as l’impression que les hommes ont un sexe à la place du cerveau...
                                      Dès que tu descends dans le Sud ou que tu approches des frontières tunisienne ou marocaine, ça change spectaculairement. ça redevient civilisé. Si les algériennes étaient sincères, elles le reconnaitraient elles-même...


                                    • zygzornifle zygzornifle 30 mai 09:08

                                      Fini ? 

                                      Que nenni ....


                                      • Octave Lebel Octave Lebel 30 mai 19:17

                                        Les vaguelettes du bourkini.

                                        Je me demandais quand viendrait cette boule puante .Ça y est, vous pouvez cocher. C’est fait. Souhaitez-vous un récapitulatif sur le sujet boule puante afin de célébrer vos exploits ?

                                        « Éric Piolle, qui fait partie de la NUPES, n’aide pas ses camarades de gauche à se faire élire aux élections législatives dans deux semaines »… « En jouant à fond sur les minorités et les communautarismes, ce représentant du mélenchonisme électoral a répondu. »

                                        Heureusement pour les partisans de la macronie et de l’extrême-droite qu’il y a Eric Piolle, maire EELV de Grenoble, qui voulait être président avant tout le monde avant même la décision d’une primaire, arrivé en quatrième position dans la comédie démocratique qui arbitré plus les égos qu’autre chose. Il dit de grosses bêtises à l’occasion, notamment sur la laïcité, ce qui est une aubaine pour ceux qui ont du mal à cacher que leurs champions, MLP et son apprenti calife Zemmour, meilleurs challengers si pratiques parce que bons semeurs de divisions au sein des classes populaires et de la classe moyenne, abondamment servis par les médias, ont une fois de plus fait le job, réussir la prouesse de faire gagner (il s’en est fallu d’un cheveu au 1er tour, ouf) une macronie minoritaire dans le pays en se servant habilement des médias et d’un scrutin uninominal majoritaire à 2 tours.



                                          • Octave Lebel Octave Lebel 30 mai 19:39

                                            Pour entendre un autre registre des éléments de langage (celui qui s’adresse plus aux tripes qu’au cerveau) qui viseront immanquablement la NUPES : Assez désopilant.

                                             Législatives : Qui a peur de la Nupes ? ( Bob34 youtube 13/05/22-6 mn) 

                                             

                                            https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/legislatives-qui-a-peur-de-la-93949

                                             


                                            • Eschyle 49 Eschyle 49 30 mai 22:06

                                              Le nouveau maître-nageur de la piscine de Grenoble : https://www.youtube.com/watch?v=6VRyNOEeVX0&t=6s

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité