• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Carrière, Salamé, Tesson… campés sur leur espace vital ! / ces (...)

Carrière, Salamé, Tesson… campés sur leur espace vital ! / ces courtisans disqualifiés du régime

 

Un écrivain-scénariste-agriculteur-traducteur, une journaliste, un grand voyageur qui veulent claquemurer ces Gilets Jaunes fainéants, alcooliques, illettrés, fouteurs de bordel, ces riens qui, dans leur statut de dominés devant subir, déconnent (vocabulaire de président !)… 

 

Jean-Claude_Carrière Wikimedia Commons Author Fryta 73
 
Jean-Claude des châtaignes et du vin bourru, tu me fends le cœur !
Je l’estimais, je l’aimais Jean-Claude des châtaignes et du vin bourru, Jean-Claude Carrière de Colombières-sur-Orb. Jusqu’au 20 décembre j’ai cru que de l’homme de culture pouvait ruisseler de quoi élever l’esprit des moins favorisés, que les intellectuels tels que lui pouvaient guider pour éviter et se garder justement d’un « vojd », « duce » ou « führer » sinon « caudillo » ou encore « conducator » ! Hélas ce ruissellement ressemble trop à celui promis par la Macronie à propos des milliardaires. 
 
Et nos intellectuels, journalistes et gens d'art ? Il y a bien Alain Finkielkraut, Gérard Mordillat, J. C. Michéa, Emmanuel Todd, Yvan Le Bolloc'h, Gérald Dahan, Bernard Lavilliers et heureusement que les réseaux sociaux laissent encore la liberté d’entendre Etienne Chouard, Michel Onfray… Chez les journalistes, Denis Robert, combattant de première ligne emblématique d'une répression légale faite de procédures judiciaires multipliées destinées à l'ensevelir ! Exit Luc Ferry du début mais finalement d’une telle schizophrénie qu’en collabo violent qui se démasque, il eût bien fait de la fermer sa grande gueule ! C’est noté pour quand le vent va tourner !
 
 
Sinon vers le 20 décembre c’est encore le grand silence ! Mais il y a pire ! Plutôt que de se faire oublier, de s’en tenir à la promo du bouquin, Carrière donne dans tous les poncifs de classe : snobisme, prétention, mercantilisme (mais là on compte sur le ruissellement d’un parisianisme de bon ton sur les provinces par définition arriérées). France Inter en est puisque Carrière est un habitué des studios qu'il squatte souvent (24 septembre, 30 novembre, 17 et 20 décembre rien que pour 2018). 
 
video Vimeo
 
 
 
Et son sentiment d’appartenir à une élite s’avère des plus méprisants envers les plus modestes.
Ce monsieur est inquiet car historien de formation. Il ose sèchement :
 
« Dès qu’il est question d’un referendum populaire Mussolini n’est pas loin. Ça a commencé comme ça, et Mussolini et Hitler. Dès que l’on fait appel au peuple, le peuple dirige vers la dictature tout un pays. Il faut se méfier de ça. C’est une chose qu’on n’a pas dite. Il faut avoir peur du referendum… » 
 
Mon pauvre Carrière des châtaignes et du vin bourru des piémonts du Caroux et de l’Espinouse, tu vas pas bien !
 
« … Dans toute l’Europe on revient à une espèce de féodalité, tous les pays se referment sur eux-mêmes, comme au Moyen Âge on va bientôt faire la guerre… »
 
Que ne lui ont pas dit ses amis Polonais qui parlent d’aller « se battre avec la Hongrie », comme autrefois ! Non mais, ça va pas !
 
Avec sa définition du mot « peuple », néanmoins Carrière prouve que ses errements sont orientés :
 
« Le mot de peuple n’a pas de sens. Le peuple, c’est vous, c’est moi c’est tout le monde. Sous la révolution française on parle des petites gens […] mais en fait le peuple c’est tout le monde, le peuple est très influençable… »
 
Justement si, le mot « peuple » signifie trop de choses (source http://www.cnrtl.fr/definition/peuple) : 
* Ensemble des humains sur un même territoire, soumis aux mêmes lois.
* Ensemble des humains sur des territoires multiples mais unis par l’origine ethnique, la religion.
* Partie de la nation soumise à une autorité ayant le pouvoir politique.
* Ensemble des personnes qui n'appartiennent pas, socialement, économiquement, culturellement aux classes dominantes de la société.
 
Paul Valéry à propos du mot « peuple » : « … un terme monstrueux dont le sens dépend de la phrase où il entre ; il désigne tantôt la totalité indistincte et jamais présente nulle part ; tantôt le plus grand nombre, opposé au nombre restreint des individus plus fortunés ou plus cultivés… »
 
Mon pauvre Carrière des châtaignes et du vin bourru des piémonts du Caroux et de l’Espinouse, qu’est-ce que vient faire ensuite Napoléon dans cet « autre système » auquel tu aurais pensé en écoutant Lemaire, le traître ?
 
« …pour la campagne de Russie, Napoléon emportait plusieurs chariots pleins de faux roubles pour acheter de la nourriture aux paysans russes. Ça peut aller jusque là, c’est allé jusque là… »
 
Mais c’est sans queue ni tête, un grand n’importe quoi ! Tu disjonctes Jean-Claude !
 
Et quand Léa Salamé qui s’est bien gardé d'abonder sinon de contredire Carrière, caution culturelle abonnée des studios de FI, cite Sylvain Tesson pour nous servir le poncif aussi inepte que simpliste d’une « France paradis peuplé de gens qui se croient en enfer », air connu des supplétifs de la décérébration aliénante ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre de la part de cette bourgeoisie nantie prêchant par ricochet pour ses privilèges. 
 
Sylvain_Tesson 2011 Wikimedia Commons Auteur Ji-Elle
 
Qu’est-ce qu’il a dit encore, le reclus du Baïkal sorti du Paris de papa ?
 
 « …Quant au progrès, tant célébré par la gauche, c’est parfois le développement d’une erreur…  »
 
Est-ce étonnant de la part des dominants exploiteurs de toujours brimbaler l’image du bolchévique, coutelas entre les dents et du vojd Staline afin que le peuple se passe d’un progrès ne pouvant amener que la tyrannie … Comble de l’abjection et du cynisme !
 
Encore Tesson, fils de Philippe, à propos de Macron, d’une vacuité qui est une insulte au premier QI moyen venu : 
 
« … Il est présentable, ce garçon. C’est important, particulièrement dans un système où tout est représentation. Je crois au corps du roi. Le président doit incarner la République, Emmanuel Macron est honorable dans ce rôle. Et puis son usage du français est bon, ce qui nous change... »
 
Et Carrière des châtaignes et du vin bourru qui en remet une louche (incroyable, en dix minutes à peine… comme quoi faut que le peuple la reprenne en main la radio des bourges et du libéralisme !) :
 
« … De quoi vous plaignez-vous disent mes amis iraniens, avec la médecine gratuite, éducation gratuite ? 
Ça me rappelle mai 68, à Paris avec Forman venu d’un pays communiste, Bunuel de l’Espagne franquiste « contre quoi vous révoltez-vous ? » Milos disait « Pourquoi mettez-vous tant d’efforts à hisser le drapeau rouge ? Nous avons tant de mal à le faire descendre… » Hahahihihaha dans le studio… rires entendus, chuintés, en cul de poule, bobo pédants… No comment !
 
Je l’estimais, je l’aimais Jean-Claude des châtaignes et du vin bourru, Jean-Claude Carrière de Colombières-sur-Orb, ce pays à moi, bilingue, enfant, occitan-français... 
Impossible, référence faite à la Controverse de Valladolid, d’accepter tant de bassesse dans des arguments aussi vils que lapidaires ! Dans le même ordre d'idées, comment le prétentieux qui se targue d’avoir travaillé 11 ans sur le Mahabharata, ce poème épique éclairant l’hindouisme mais si foisonnant qu’aucun Indien n’aurait eu jusqu’alors le courage d’en entreprendre le décorticage, ne peut-il pas avoir l’honnêteté de réfléchir 5 minutes avant de trompéter un point de vue borné qui n’honore vraiment pas toute une intelligentsia disqualifiée ?
 
A présent, en cette mi-janvier, que des acteurs, des intellectuels, des artistes sortent du silence pour soutenir enfin ces Gilets Jaunes qui honorent la démocratie, il sera intéressant de voir comment ce beau monde puant de nantis va savoir louvoyer pour embarquer au dernier moment dans le bateau d'un peuple gardien d'une République digne…

Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 19 janvier 11:36

    j’ai écouté l’émission de France Inter, et sincèrement j’ai trouvé les paroles de Carrière, très intéressantes. 

    Dire que le référendum peut être dangereux est tout a fait exact historiquement. Personnellement je crois qu’il est nécessaire de l’encadrer quant au champ d’application et modalités d’exercice. 

    J’ étais contributeur du Forum du Plan C de Chouard dès l’origine et j’ai participé à la réflexion sur le RIC. .j’ai quitté ce forum a cause de leur position jusqu’auboutiste et sectaire sur leurs positions, tirage eu sort et RIC .

    J’ai même établi un projet de référendum d’initiative citoyenne ( http://changerlarepublique.over-blog.com/article-3023142.html ) . je suis pour mais je crois qu’il faut l’encadrer et je crois qu’il faut utiliser les complémentarités entre la démocratie directe, la démocratie représentative et la démocratie participative. Elles ont toutes des défauts et des avantages, et il est nécessaire de limiter les risques et de profiter bienfaits de chacune d’entre elles. 


    • JulietFox 19 janvier 11:57

      @bernard29
      Wouo péta lou ploums


    • bernard29 bernard29 19 janvier 13:46

      @JulietFox
      je suis d’accord avec vous.

      « quand le renard pète, il ploum ses crottes n’importe Wou. »


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 19 janvier 14:01

      @JulietFox
      aco i vertat, dis que de bestisos !


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 19 janvier 14:12

      @bernard29
      d’accord qu’on ne rejette pas tout en bloc, prudence et réflexion que Carrière aurait dû s’appliquer à lui-même. 
      Maintenant je trouve les Polonais contre les Hongrois et les faux roubles de Napoléon complètement surréalistes pour ne pas dire déplacés !


    • Alren Alren 19 janvier 18:42

      @bernard29

       Et quand de Gaulle a fait approuver la Constitution de la Vème République qui donne tant de pouvoir à un homme pour sept ans (puis cinq maintenant) c’était pas bien ?

      Votre sens de la démocratie s’arrête là : le référendum c’est bien quand les gens approuvent le pouvoir (oligarchique) c’est pas bien quand il s’y oppose comme en 2005 sur le nouveau traité européen.

      L’esprit de la dictature, c’est vous qui l’avez !
      Est-que vous vous en rendez compte ?


    • HELIOS HELIOS 19 janvier 21:45

      @bernard29
      ... en principe, nous sommes dans une democratie representative !

      Si les gens semblent desirer avec force unj referendum RIP, RIC, RIR(evocatoire) c’est qu’il y a un probleme dans la démocratie.
      Je ne vous parle pas de politique, je vous parle du fond, de la Representation..

      Alors d’ou vient le vice ?

      Il vient - selon mon analyse d’un defaut de l’usage parlementaire.... c’est a dire :
      (1) le fait que les « representants » ne representent plus *tous* les français de leur circonscription et pire, quelquefois aucun, puiqu’ils obeissent seulement a leur parti politique... cela s’apparente donc, dans la cadre du tunnel démocratique de 5 ans, a une petite féodalité...
      (2) le mecanisme d’election absolument déplorable qui ne permet pas que toutes les sensibilités soient representées.. d’où la demande de selection proportionnelle pour choisir les representants.

      Dans un premier temps on peut supposer qu’une assemblée elue a la proportionelle resoudrait une grande majorité des problèmes car les français retrouveraient la confiance dans la classe politique et même le gouvernement serait obligé de composer avec la volonté populaire (ce que certain ne veulent pas entendre, pensez donc, la volonté populaire...) et probablement aurait recours plus frequement au référendum tel qu’il est défini aujourd’hui.

      Il reste maintenant un denier point : l’administration.
      Celle ci ne devrait pouvoir prendre aucune décision, autre qu’organisationnelle. Entendu comme cela, aucune décision ne pourrait echapper a la démocratie representative.


    • bernard29 bernard29 19 janvier 23:21

      @Alren
      parce que vous croyez que je suis contre le RIC ??
      Mais ! j’ai voter non en 2005 et d’ailleurs aussi NON à Maastrich ! Vous aussi ??

      Vous ne comprenez pas grand chose.
      Je peux très facilement dire OUI à la démocratie directe. (référendum  et aussi droit pétitionnaire) bien sûr. Il n’empêche que ça ne suffit pas , il faut détailler les modalités pratiques de ces procédures I 


    • bernard29 bernard29 19 janvier 23:23

      @HELIOS
      la proportionnelle intégrale est la pire des choses. Vous n’aurez plus a élire que des apparatchiks de parti.


    • velosolex velosolex 20 janvier 00:25

      @bernard29
      Pourquoi parle t’il de référendum ? Une belle manipulation. Du même ressort que de dire que la question du retour de la peine de mort serait ainsi posé .La seule chose que les gens dans leur ensemble veulent, c’est la démission de Macron.
      Point barre. Ou alors qu’il mette le gilet jaune…..
      Une légitimité déjà douteuse, puisque le fruit d’une imposture politique, avec un choix pour finir entre deux candidats arrivés par le hasard des forfaitures. Celle de Fillon, et celle de Hollande.
      De toute façon ce système Bonapartiste républicain est à bout de souffle. Ce n’est pas un hasard si déjà avant, les gens aspiraient à une autre constitution, avec un président qui aurait de vrais contre pouvoirs, qui ne pourrait plus légiférer avec le 49/3 comme un crs avec un flashball.
      Il n’y avait pas eu de telles violences décomplexées, depuis 1961 
      Cette réponse imbécile par la violence rappelle étrangement les pouvoirs des satrapes des pays de l’est. Alors il est incroyable d’ entendre Macron tenter de se justifier en défenseur de la démocratie, quand il bafoue lui même ses expressions républicaines, se transformant ainsi en son fossoyeur.
      Mais il suffit d’écouter Castaner monsieur mains blanches qui n’a jamais vu de flic taper sur un manifestant, ou alors c’était il y a longtemps…..Pour être éberluer. Où allons nous ?. 


    • velosolex velosolex 20 janvier 00:31

      @velosolex
      La France est de nouveau regardé par le monde entier ; ça fait du bien d’être à l’origine d’un mouvement inventif, qui pour moi est né à Notre dame des landes. Tous ceux qui ont vécu ce mouvement de l’intérieur, savent que c’est le copié collé du mouvement de gilets jaunes.
      Grandes manifestations citoyennes, ou vieux et jeunes, ont lutté pour faire reculer les profit, et l’expropriation du vivant.
      Même lutte dans le temps long, avec manifestants ne se décourageant jamais. Même complicité de la plupart des médias.
      Même répressions des manifestants.
      Même déclarations lénifiantes des partis politiques dépassés.
      Même réponses policières, avec grenades, flashball, et blindés ( expérimentés à ND.
      Même inventivité des zadistes et des gilets jaunes : Les cabanons dans les arbres ont fait place aux ronds points.
      Même caricature du pouvoir tentant de faire prendre les opposants, ayant de vrais projets, pour des voyous, des imbéciles, ou des naïfs.
      Même déni des enjeux majeurs, en terme d’aménagement du territoire
      Même volonté, déjà de faire croire qu’un référendum et qu’une consultation, allaient régler les choses, alors que c’était pour mieux endormir et abuser, et donner l’air à la répression, d’une fausse légitimité !


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 20 janvier 04:47

      @HELIOS
      quinquennat ? septennat ? mandat unique ? concomitance de l’élection législative avec la présidentielle ? représentativité politique et socio-professionnelle des députés ? 

      Il y eut un referendum pour le quinquennat et chacun n’y a vu qu’une baisse du pouvoir du président alors qu’en fait tout était mis en place pour un renforcement du régime présidentiel.

      Quoi qu’il en soit, avec près de 70 % d’abstention, il n’est pas normal de prendre en compte le résultat d’une élection... Comme il est anormal de signer un blanc-seing à des apparatchiks de la politique qui nous rétorquent que le bulletin de vote ne pourrait éventuellement sanctionner qu’à l’échéance suivante... 

      La Constitution de la Vème a été triturée (plus qu’un tiers d’articles originels) pour servir un pouvoir émancipé du contrôle du peuple... De souverain le peuple est devenu soumis quant au prince il y a longtemps qu’il s’est couronné roi sans en demander la permission... 


    • damocles damocles 20 janvier 09:11

      @HELIOS

       Entierement de votre avis !

      Le système majoritaire simple fait qu’en théorie un camp qui obtient 50,01 % de suffrages dans chaque circonscription , peut avoir 100% des députés et celui qui obtient 49,99 % zero députés !

      Ce système favorise en outre l’ effet « godillot » qui fait que les deputés de la majorité en fait ne sont que des « enregistreurs » des decisions du président et du gouvernement

      En plus cela pousse les ministres de l’intérieur à faire des découpages de circonscription sensés favoriser leur camp comme à Ajaccio où tout un quartier de la ville est inclu dans la circonscription de Porto-Vecchio

      La constitution de 1958 a été etablie en pleine guerre d’Algerie periode trouble et très instable , FLN ,PUTCH militaire ,« comités de salut public » etc....

      L’ epoque a changée ,d’autres règles sont à etablir


    • marmor 19 janvier 16:21

      Castagnos et bi nouvel, Carriere es toumbat sul cap

      Tesson es un ivrougno

      Bernard 29, un coun es toujoun coun

      Ferry : quand ero pitchounet, sa maïre le branlavo,

      aro que es grandet, se branlo toutsoulet !


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 19 janvier 16:48

        @marmor
        merce pla ! m’as fait rigoula ! Mais Carrière complètement phagocyté par le boboïsme parisien et mondialisé !


      • Alren Alren 19 janvier 18:48

        @marmor

        Ces gens-là ont un poids désormais insignifiant face à la prise de conscience des gilets jaunes et de ceux qui les soutiennent par millions.

        Ils iront dans les poubelles de l’histoire comme bien d’autres avant eux qui injuriaient Jaurès ou la Gueuse comme ils appelaient la République et son suffrage universel.

        Suffrage universel dont ils profitaient bien pourtant grâce à l’emprise dans les campagnes des notables et des curés sur les esprits ruraux.


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 19 janvier 21:16

        @Alren
        aujourd’hui l’emprise bobo mondialiste... Merci Alren pour l’émotion de cet hommage... 


      • cassandre4 cassandre4 20 janvier 02:47

        @marmor

        Ferry : quand ero pitchounet, sa maïre le branlavo,

        aro que es grandet, se branlo toutsoulet !


         Dam bi seur l’éta bi tro ptio por si brinli to sul, a steur, i lé grin, i pu i ariva sin biéco d’ma ! smiley
         

      • baldis30 21 janvier 11:10

        @Alren

        bonjour,
        « Ils iront dans les poubelles de l’histoire »
         certes mais pour vider les poubelles ce sera au peuple d’en supporter les odeurs !


      • alinea alinea 19 janvier 22:53

        Il y a les torchons et les serviettes Jean-François : les torchons sont des essuies- tout, les serviettes ne torchent que le cul des puissants ; les torchons sont des textes insignifiants, sales et mal écrits, les serviettes portent les documents importants... smiley

        Les vraies belles gens ne sont pas toujours ceux qu’on croient qui paraissent sympas quand rien ne bouge, quand rien ne craint. Les vraies belles gens se révèlent quant tout bouge et tout craint.

        Je m’évite ce genre de déception en n’ayant plus depuis longtemps ni radio ni télé et en ne lisant plus les journaux !! Déjà autour de moi il y a assez de ceux qui pensent que tout va mal parce que le peuple est con !!

        Bien à vous Jean-François Dedieu


        • velosolex velosolex 20 janvier 00:01

          @alinea
          Bonjour. La seule radio que j’écoute en ces temps incertains, c’est France culture. Il y a encore cette respiration, et ces silences qui nous ramènent aux années 70. J’essaie de ne pas rater « les pieds sur terre » à 13h 30, qui sont une belle émission où les gens « du commun » s’expriment en toute liberté. Il y a deux jours il y avait un éleveur caprin de Rostrenen qui ne tuait pas ses chèvres, qui après un chevreau pour chaque parvenait à entretenir une lactation pendant des années.... 30 fromages par jour, pas d’emprunt, le gars était heureux. Des chèvres de 15 ans à la retraite se baladait en toute liberté. 
          Et puis un marin de Paimpol, qu’avait sa poule sur son bateau. Une vraie copine qui lui garantissait ses proteines en œufs ; Il avait passé le passage du grand ouest avec elle. On peut écouter cela en podcast. Cela fait une belle humanité. 


        • alinea alinea 20 janvier 03:20

          @velosolex
          Merci velosolex ; il se trouve que j’ai écouté cette émission envoyée par un vieil ami ! j’ai adoré !!


        • nono le simplet nono le simplet 20 janvier 08:56

          @ledo
          ta radio des années 70

          dans le nom « France Culture » c’est le mot « Culture » qui te pousse à sortir ton revolver ? smiley


        • velosolex velosolex 19 janvier 23:50

          J’aime bien votre billet. J’aurais pu l’écrire. J’ai les même hauts de cœur. La crise a cela de bon qu’elle révèle la vraie qualité des gens. Je viens de lire un bon artilcle sur Libé :« Autocrite des médias-l’examen de conscience » où les journalistes du journal avouent courageusement leurs erreurs d’appréciation, ne donnent pas forcément tort aux manifestants qui s’en sont pris aux journalistes dans la main du pouvoir….Un article en plus sur la carte de France des exactions policières. Quelque chose est en train de bouger à ce niveau là...Cela est à mettre en lien avec ce Tesson, qui a comme tant d’autres des liens incestueux avec le pouvoir. Ce routard d’opérette qui ne sera jamais Jack London, pas seulement à cause de la carte gold qu’l a en poche depuis qu’il est gamin, pourra voyager tant qu’il veut, un continent lui restera toujours étranger. Celui de l’anonymat d’un existence difficile où il n’y a pas de courtisans pour s’extasier de vos écrits d’aventurier habillé en hugo boss, et d’invitation en boucle à chaque pas que vous tricotez trois pages. Il a écrit cependant un livre que j’ai lu et qui m’avait semblé intéressant, car contenant l’élément majeur que le reste de sa production n’a pas : Le vécu. J’entends celui des vraies épreuves, pas celui d’une cabane en toc pour un faux ermitage. Il avait parcouru la France à pied alors qu’il revenait très cabossé d’une chute. Le genre de chose qui fout remet en contact avec la vraie vie, et vous même, sans fard. Du coup ses chemins noirs révélaient à cet jet set qu’il y avait en France des terres perdues, où les gens se battaient pour survivre. Tout cela pour encore dévisser….Il a voulu encore faire une escalade sans avoir les moyens de ses ambitions. 


          • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 20 janvier 05:09

            @velosolex
            merci pour la poule du marin et la vieille chèvre du breton !

            Et aussi pour cette traversée à pied du pays même par un pur produit bobobourge. Il nous ramène à celles du généticien Kahn ou de Lassalle... J’ai beaucoup aimé « Chemin Faisant », celui de Lacarrière, mais écrit en 1977 et où ne pointent que les germes de ce qui arrivera 50 ans plus tard... 


          • baldis30 21 janvier 11:20

            @velosolex

            bonjour ( ou re)
            « Ce routard d’opérette qui ne sera jamais Jack London, »
            N’insultez pas l’opérette par une comparaison abusive, pensez à la fille de madame Angot par exemple ; cet art fut ( et reste malgré tout ce qu’on dit) un refuge pour une contestation plus subtile et souterraine de la société à une époque où se développèrent violences et censures politiques. Les meilleures d’entre elles ne sont que la forme actuelle des meilleurs bandes dessinées ....
            Et le comparer à un chemineau serait aussi très mal venu ... quant à jack London ils ne sont pas dans la même galaxie !


          • nono le simplet nono le simplet 20 janvier 04:03

            au vu de mes opinions, je dois faire partie de ceux, très rares, qui regardent les chaînes d’info ... enfin, je regarde uniquement LCI, les autres me donnant trop la nausée ... et comme j’ai un esprit critique développé, je ne me laisse pas embarquer dans la vision générale de ces « journalistes-chroniqueurs » qui parlent des GJ comme d’une peuplade au fin fond de l’Amazonie où ils n’ont jamais mis les pieds ...

            et j’ai remarque un petit changement dans l’ambiance générale ... une petite lueur vacillant dans le fin fond de leur esprit ... enfin, pas pour tous mais pour certains qui doivent se poser quelques questions sur leur métier dans la mesure où ils ont encore un semblant de conscience ...

            surtout que quelques invités viennent assez souvent déranger leur autosatisfaction, leur sentiment de bien faire leur travail ... mais chassez le naturel, il revient au galop ... après quelques jours à parler des gueules cassées des manifestations il semblerait que cela doit déranger les consciences et comme Toubon a demandé l’interdiction des LBD 40 on peut classer le dossier et passer à autre chose ... ouf ... les débats de Macron chez les maires ... débats bien propres sur eux où personne ne coupe la parole, personne ne s’énerve ... même si à Souilhac l’ambiance était un peu moins consensuelle qu’en Normandie ... ah, il y a bien cette mobilisation qui repart dans les manifs ... on se demande bien pourquoi ? ... bon sang de bois, il y a un débat dans tout le pays et GJ ont le droit d’y participer à condition d’être bien sages ... quelques camions de cahiers de doléance vont remonter à Paris où on trouvera bien un coin pour les ranger ...

            en résumé, que ce soit pour les journalistes comme pour les politiques et comme pour tout le monde d’ailleurs la conscience et l’esprit critique ne font pas bon ménage avec l’autosatisfaction ...


            • JL JL 20 janvier 08:47

              @nono le simplet
               
               ’’ la conscience et l’esprit critique ne font pas bon ménage avec l’autosatisfaction ’’
               
              Je dirais pour ma part : quand la conscience et l’esprit critique font bon ménage, c’est déjà à moitié gagné. L’autosatisfaction n’est que de la satisfaction dévoyée.


            • nono le simplet nono le simplet 20 janvier 08:53

              @JL
              quand la conscience et l’esprit critique font bon ménage

              on est bien d’accord smiley


            • Dédé15 20 janvier 08:18

              Chez les journalistes, Denis Robert, combattant de première ligne...

              Mais qui a reconnu avoir voté Macron au 2ème tour et serait prêt à faire de même le cas échéant.

              Si les combattants de première ligne en sont là, c’est effectivement pas demain la veille que les choses vont changer.


              • baldis30 21 janvier 11:24

                @Dédé15

                mais déjà certains rats quittent le navire « fluctuat et merditur »


              • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 08:33

                Tiens on a fait journée porte ouverte dans les asiles ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès