• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Chronique d’un éveil citoyen – Épisode 2 : De Dieudonné (...)

Chronique d’un éveil citoyen – Épisode 2 : De Dieudonné jusqu’au sionisme

Résumé de l’épisode précédent :

Une explosion médiatique au sujet d’un humoriste diabolisé par les journalistes et pris en chasse par les politiques résonne dans l’actualité. Si je n’avais pas eu de compte Facebook assorti de quelques contacts dissidents, j’aurais certainement suivi le troupeau… Mais avec Internet, la vérité est à portée de « clique » et le mensonge médiatique devient synonyme de suicide politique. Comme un virage totalitaire, le Conseil d’État statue en quelques heures pour annuler le spectacle, contrevient à 80 ans de jurisprudence et renonce à la liberté d’expression. C’est le point culminant de l’affaire Dieudonné, un bug dans mon logiciel libéral-libertaire. Ce bug me débranche de la Matrix, me fait traverser le miroir d’Alice, ou, pour prendre une métaphore plus personnelle, ce bug fait comprendre à Truman* que sa vision du monde est factice, qu’elle ne se résume qu’à un décor et des acteurs : un gigantesque mensonge.

* Cf film : The Truman Show

Dieudonné

Épisode 2 :

Mon sentiment de révolte se mesure à la passion d’un cocu fraîchement trahi. « Que faire ? » Se demande le cocu. Ce sont les mots de Baruch Spinoza, le juif excommunié, qui lui répondront et ouvriront sa voie : « Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire mais comprendre. »

Comprendre donc… Pour comprendre la censure, le meilleur moyen est de lire ou écouter le censuré. Il n’y avait rien de plus simple, ses vidéos foisonnaient sur internet. Au menu ? Beaucoup de quenelles mais surtout la dénonciation du sionisme.

Etonnamment, la page « Sionisme » de Wikipédia donne une vision relativement complète de ce qu’est le sionisme « en théorie » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sionisme

Après quelques échanges avec mes contacts Facebook, l’un d’eux me recommande un documentaire sur ce qu’est le sionisme « en pratique » et le lobby Israélien. Ce documentaire est réalisé par un jeune Israélien nommé Yoav Shamir :

http://www.dailymotion.com/video/xqsz41_defamation-un-film-documentaire-de-yoav-shamir-1de2_school?start=2

http://www.dailymotion.com/video/xqsyoy_defamation-un-film-documentaire-de-yoav-shamir-2de2_webcam

Si vous ne devez regarder qu’un seul documentaire sur l’idéologie sioniste et que vous n’y connaissez pas grand-chose : commencez par celui-là.

Pour ceux qui ne le connaisse pas et qui n’ont pas 1h30 à lui consacrer, je fais un bref résumé :

Ce documentaire explique que trois termes reviennent de manière récurrente dans la presse Israélienne : Holocauste, Nazi et Antisémite.

L’ADL, agence visant à lutter contre l’antisémitisme aux Etats-Unis, ouvre chaleureusement ses portes au jeune Yoav Shamir afin qu’il puisse réaliser son enquête.

Parallèlement, lorsqu’il interroge sa grand-mère au sujet de l’antisémitisme, cette dernière à des propos très durs sur les juifs qui sont à l’étrangers. Elle raconte en substance que s’il y avait réellement de l’antisémitisme, ces juifs pourraient venir vivre en Israël mais que s’ils sont à l’étranger, c’est parce qu’ils aiment gagner de l’argent sans vraiment travailler.

Puis, le reportage accompagne une classe de lycée Israélienne en voyage de classe (en Pologne). Elle montre comment ces jeunes juifs sont conditionnés pour redouter la Shoah et redouter le reste du monde. Leur guide, un membre du Mossad, les accompagne pendant la visite en leur expliquant que tous les pays d’Europe sont antisémites, qu’il est là pour les protéger et qu’il ne faut surtout pas parler aux gens du pays. Ils sont conditionnés pour se sentir détester par le reste du monde. Certains enfants expliquent (d'eux-mêmes !) que cette perception peut engendrer de la haine à l’égard du reste du monde.

Enfin bref, ce reportage explique les ressorts du sionisme : la propagande autour de l’antisémitisme mondial sur la population Israélienne, l’endoctrinement des nouvelles générations pour redouter la Shoah et avoir peur de l’étranger, l’instrumentalisation excessive de la Shoah par les lobbyistes sionistes, la mise à l’écarts des juifs ayant une vision critique du sionisme…

A ce documentaire, succède un autre (produit et diffusé par des médias officiels) qui date de 2003 : « Un Oeil Sur La Planete - Sionisme - Israel : Questions interdites ». Ce documentaire est également disponible sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=F6MKLBRYrkM

Ce documentaire dresse la situation entre Israéliens et Palestiniens. Cette fois encore, les faits et les images sont accablants… mais le plus angoissant est de songer que ce documentaire date de plus de 10 ans…

Parallèlement à ces découvertes, mon activisme sur Facebook me conduit dans de vifs débats avec des individus « plus que jamais branchés à la Matrix ». L’un de ces débats porte sur un article interdit de Dieudonné : http://metatv.org/dieudonne-voici-l-interview-interdite-de-l-humoriste-realisee-recemment-en-suisse

Mon contradicteur est un fidèle lecteur de Rue 89 qui me recommande un article qui « résume sa pensée », http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/03/les-idees-a-con-progressent-grace-a-ceux-pretendent-les-combattre-248755

L’article de rue 89 est relativement long mais ne s’engage jamais sur le fond. Il se contente de tourner en dérision, caricaturer, faire des procès d’intention et axe sa problématique sur « Comment juguler le phénomène ? » et non sur « Pourquoi ce phénomène existe ? »

Enfin, j’arrive à entrainer mon contradicteur dans un débat sur l’article interdit de Dieudonné. (Si vous essayez vous-même, vous mesurerez à quel point il est ardu d’entrainer un individu « conditionné » à dialoguer sur un sujet « interdit ».)

Ses propos sont les suivants :

Ce que je retiens de l'interview, c'est qu'il n'a aucun problème à voir chez "les sionistes" (c'est qui, précisément, ces fameux Sionistes ? ) une "compétition victimaire" dans la première partie de l'interview, sans manquer de rappeler peu après qu'il est (ou pas, d'ailleurs, je n'en sais rien) descendant d'esclaves (il est peut-être noir pour des blancs, mais garanti il est blanc pour des noirs), ce qui revient à faire exactement la même chose que ce qu'il reproche aux sionistes. Moi je trouve ça hypocrite et malhonnête intellectuellement. Même constat quand il commence par dire qu'il a un rôle de grand méchant, ce que je comprends comme une façon légitime, et avec laquelle je me sens d'accord, de dénoncer le manque de nuance des jugements prononcés à son égard dans les medias. Soit. Mais que lis-je quelques paragraphes plus loin ? Que le Pen est un gentil. Allons bon, voilà que la classification entre gentils et méchants est finalement acceptable quand ça l'arrange ! Là encore, c'est malhonnête. Et les quenelles, antisémites ou pas, ben j'en sais rien, ça dépend de qui la fait, j'imagine. Mais par curiosité je viens de faire Google images "quenelle" et si j'en vois plusieurs devant des endroits symboliquement juifs, aucune devant une église ou une mosquée. Alors il a beau jeu de se poser là en grand justicier, à demander pourquoi personne ne dit rien pour une querelle devant une église ou une mosquée. Euh... peut-être parce que personne n'en fait ?

Étrangement, je songe que les arguments qu’il m’oppose sont identiques aux arguments de l’article de Rue 89 et des médias mainstream : Ils portent sur l’intention et jamais (ou presque) sur le fond des propos.

Pour éviter de se faire avoir par ce type de procédé dialectique, c’est-à-dire d’argumentation, (fuyant et désespéré puisque esquivant le débat de fond), il faut impérativement rester factuel et s’en tenir au sujet.

Ma réponse fut la suivante :

1) « C’est qui ces fameux sionistes ? »

Les sionistes sont les partisans, les supporters, les défenseurs du « sionisme ». L’origine de cette idéologie remonte vers 1880, extrait de Wikipédia :

« Sous la pression de l’antisémitisme européen et sous l’influence des idéologies nationalistes et d'indépendance nationale, une partie de la population juive européenne (surtout en Europe centrale et orientale, où l'intégration est difficile) transforme à la fin du XIXe siècle ce désir religieux en un projet politique : le sionisme. Les premières organisations (Amants de sion) apparaissent en 1881. À partir de 1882, le baron français Edmond de Rothschild achète de la terre en Palestine ottomane et finance le premier établissement à Rishon LeZion. L'Organisation sioniste mondiale est créée en 1897. »

Le sionisme est donc une idéologie à la frontière du « désir religieux » et du « projet politique ». Il revendique un terre « biblique » (Israël) et entends mettre en œuvre une conception judaïque de la politique ou politique du judaïsme.

Cette idéologie soulève certaines problématiques :

- Si l’on considère la diaspora juive comme une communauté religieuse (c’est mon cas), peut-on accepter qu’une religion et ses pratiquants revendiquent un territoire spécifique pour leur usage ? Quand est-ce qu’une communauté culturelle devient une religion ? Pourquoi l’église de scientologie ne pourrait-elle pas revendiquer Hollywood et les témoins de Jéhovah la Bretagne ?

- Si une communauté religieuse revendique un territoire pour son usage, quel droit a-t-elle sur les populations indigènes ? Peut-elle interdire le mariage civil pour proscrire le brassage inter-religieux/ethnique ? http://www.youtube.com/watch?v=Unopb9HK6BI Peut-elle mettre en œuvre un régime d’apartheid (restriction des droits civils, des accès aux services publiques en fonction de l’appartenance religieuse/ethnique…) Peut-elle réprimer les manifestations contre cette ségrégation en faisant usage d’armes chimiques telles que le phosphore blanc ? http://www.lefigaro.fr/international/2009/07/31/01003-20090731ARTFIG00462-israel-reconnait-avoir-utilise-du-phosphore-blanc-a-gaza-.php

Bref, cela soulève de nombreuses questions légitimes, bien que nettement ostracisées par les médias mainstream.

2) Il dénonce une « compétition victimaire »

Dans le texte, il dénonce la vente « d’une souffrance unique, une compétition victimaire organisée, structurée ».

D’après moi, il ne dénonce pas la compétition victimaire en tant que telle, ce qu’il dénonce, c’est le fait qu’elle soit « organisée et structurée ». Ainsi, dans notre éducation et notre référentiel culturel, la Shoah est devenue le « pire crime contre l’humanité », le Nazisme incarne l’enfer sur terre et la folie sociopolitique à l’état pure. [De mon point de vue, cela a l’avantage de nous vacciner contre le fascisme.] Cependant, faisons quand même l’exercice cynique de cette compétition victimaire :

- Le bilan du génocide des Juifs : au total environ 5 100 000 morts, dont 2 700 000 dans les chambres à gaz. [Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Shoah]

- Le bilan des traites négrières : au total 42 000 000 de victimes pour trois traites négrières [Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Traites_n%C3%A9gri%C3%A8res]

Voilà pour la quantité, pour la qualité, on peut quand même se poser la question, est-ce-que tu préfères :

- Te faire gazer/fusiller

- Te faire enchainer, traverser l’atlantique à fond de cale pour une vie de servitude pour toi et les quelques générations qui suivent

Vis-à-vis de la morale, est-il mieux de tuer ou d’emprisonner :

- Parce que ta religion se prend pour une race (supérieure puisqu’élue par Dieu) qui n’est pas la bonne d’après les fous qui viennent de prendre le pouvoir.

- Parce que ta race (qui n’est cette fois pas en lien avec ta religion) a été décrétée inférieure par une autre race qui décide que ta race a vocation à la servir (ou périr).

J’admets être très provocateur dans la manière de présenter cette « compétition victimaire » mais, ce que cela peut nous montrer, c’est qu’aucun peuple, aucune race, aucune religion n’a le droit de revendiquer le monopole de la souffrance humaine. Et que, objectivement, le régime Nazi n’est pas pire que l’occident lorsqu’il orchestrait les traites négrières.

3) Le Pen est un gentil.

Là encore, je dois te corriger, il ne dit pas « gentil », mais « résistant français » pour l’opposer à « nazillon ». Je pense qu’il dit cela en référence à l’attitude de Le Pen pendant la seconde guerre mondiale : « En novembre 1944, à 16 ans, il demande au colonel Henri de La Vaissière (alias Valin) à s'engager dans les FFI (Forces françaises de l'intérieur) » [Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Le_Pen ]

Mais je ne prendrai pas plus la défense de Le Pen. Le rôle d’épouvantail que joue ce dernier sur l’échiquier politique est détestable. (Dérapages racistes calculés pour discréditer la ligne patriote/eurosceptique de la droite française…)

4) Les quenelles devant certains monuments commémoratifs ou judaïques.

Doit-on prendre ces manifestations comme de l’antisémitisme ? Peut-être, on ne sait jamais vraiment ce que les gens ont dans la tête mais je ne le crois pas.

Je crois qu’il s’agit surtout de provocation. Si ce n’était pas de la provocation, pourquoi les auteurs ne l’assumeraient pas ? (notamment Soral) Pourquoi ne dirait-il pas : "Oui, j’ai fait ça et je suis antisémite !" ?

Parce qu'ils sont de gros menteurs/manipulateurs/hypocrites/nazi-en-puissance... Peut-être.

Parce qu’une provocation abjecte est le seul moyen de se rendre audible (sans se faire ostraciser des médias mainstream) pour dénoncer les injustices et l’intégrisme intrinsèque au sionisme… Peut-être aussi, en tout cas, c’est mon opinion.

Enfin, pour les quenelles je ne sais pas, mais les Femen ont simulé un avortement sur l’autel d’une église catholique… alors bon, après ça, je peux comprendre que les quenelles passent inaperçues devant les églises.

Peut-être prendra-t-il le temps de me répondre un jour ? Mais pour les êtres humains, la vérité est plus difficile à entendre qu’à démontrer.

Bref, je m’efforce de creuser encore le sujet et trouve ce plateau TV qui débat sur la situation Israélo-palestinienne : http://www.youtube.com/watch?v=YKBD2qnDgJY

Comme preuve de l’influence du lobby israélien sur les politiques français, je découvre cette vidéo ou Elisabeth Levy met en défaut le président du CRIF devant les caméras : http://www.youtube.com/watch?v=ZlLIZuh8yJw

Je déniche également des propos très durs à l’encontre d’Israël et de son lobby. L’homme qui tient ces propos est un juif nommé Jacob Cohen : http://www.youtube.com/watch?v=QIX_XoC4GuI

Une fraction de cette vidéo sera reprise dans un documentaire dissident qui s’intitule « L’oligarchie et le sionisme » : http://www.youtube.com/watch?v=pD3qgpfOSUs

Ce film est celui qui me fera basculer dans ce qui est vulgairement qualifié comme « la théorie du complot » par les médias officiels.

Ce documentaire, plus ou moins factuel, désigne diverses manipulations médiatiques et politiques. Si l’affaire Dieudonné ne m’avait pas démontrée d’elle-même l’influence du lobby sioniste, je serais certainement resté sceptique devant cet amas de complots. Ayant la conviction de l’influence de ce lobby dans les médias et la politique, ne pas prêter attention aux autres lobbies dénoncés par ce documentaire ne se résumerait pas à du scepticisme mais à de la lâcheté.

J’avais taillé cette nouvelle tranche de vérité dans le gâteau du mensonge officiel… loin, très loin d’imaginer l’ampleur de ce gâteau ainsi que les désillusions et les espoirs qu’il recelait.


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • Brice Bartneski bartneski 16 avril 2014 16:26

    Esclave, choisis ton maître.


    • Hermes Hermes 17 avril 2014 14:33

      Dieu donné à tous : c’est une hérésie !

       smiley


    • egos 16 avril 2014 17:46

      Si les femmes sont supposées venir de Venus, l’auteur débarque carrément de Mars

      prenez cela pour 1 compliment, votre naïveté est touchante.
      Quant à l’affaire Dieudo montée en épingle après que les media l’eussent reclu depuis + années et renvoyé au même sort une fois l’opération bouclée, cela dégage tt de m^me de très forts remugles de grosse manip mal ficelée : 
      Valls promo, décret liberticide du Cons Cons, attaques redoublées du web.
      ressasser des vérités ou bien des évidences se nomme habituellement prêcher,
      à vs d’en juger la pertinence, 
      idem cette fumeuse prise de conscience et ses effets immédiats aux plan des municipales
      l’extrême droite israélienne a préempé le sionisme, celui-ci le judaïsme, qui lui même a préempté l’holocauste, l’holocauste la morale publique
      tentez donc de découvrir quels intérêts sert l’extrème droite israélienne et vs y verrez un peu + clair

      sans rancune

      • Alban Dousset Human Iste 16 avril 2014 18:08

        Rassurez-vous, je suis très rarement sujet aux rancunes.

        J’ignorais que la naïveté était spécifiquement martienne.

        J’admets être tombé de très haut avec l’affaire Dieudo et c’est une chose que j’assume parfaitement. Cependant ma propre naïveté m’a tellement sidéré que je préfère m’en amuser et grossir le trait pour donner du rythme et un peu d’ironie à cette série d’article.

        Je vous remercie pour les indices que vous me suggérez mais je confesse déjà connaître la suite de mes propres aventures. smiley


      • egos 16 avril 2014 20:18

        « J’ignorais que la naïveté était spécifiquement martienne »


        c’est pourtant connu


      • Giordano Bruno 17 avril 2014 09:03

        Il est intéressant de remarquer que cette affaire Dieudonné ouvre les yeux de certains comme les mensonges au sujet du 11 septembre 2001 ont pu ouvrir les yeux à d’autres.

        Finalement, les excès de mensonges des médias jouent de plus en plus contre eux.


      • Leroi 17 avril 2014 10:38

        @Pierre JC Allard

        J’ai bien apprécié votre article « Dieudonné et les antisémites » et partage l’essentiel de vos idées.
        Une remarque cependant, vous n’abordez pas la question fondamentale : qu’est-ce qu’un juif ?
        Ce n’est pas une race puisque nombreux sont des convertis ; ce n’est pas un peuple puisqu’il n’y a ni langue commune, ni culture commune, ni même religion commune (bon nombre de juifs se disent laïques où athées)... L’État d’Israël lui même a du mal à reconnaitre les siens (cf.Olivier Roy L’aube des religions globalisées) et sa définition du juif n’est pas celle de Jean-Paul Sarte (cf. Réflexions sur la question juive), par exemple.
        Bref, l’antisémitisme a ceci de particulier : il beaucoup de mal à identifier son objet. Pourquoi ? Le terme est en tout cas aujourd’hui un instrument de lutte idéologique et politique utilisé par les sionistes pour manipuler l’opinion au profit d’Israël.


      • bourrico6 17 avril 2014 12:16

        Finalement, les excès de mensonges des médias jouent de plus en plus contre eux.

        En fait non, car le temps passe, les générations passent, les souvenirs s’estompent, et on est déjà passé aux suivants.
        Qui se souvient des scandales des années 70-80 ?
        Personne, pourtant ils n’ont rien à envier à ceux de maintenant.

        Votre phrase fait penser qu’il existe un temps 0 ou une sorte de « time stop » le temps de dénoncer le dit mensonge.
        C’est faux, tout ceci n’est qu’un instant fugace, le roue tourne, et d’autres mensonges sont proférés, ainsi de suite.

        C’est pour ça qu’aux USA on peut tout déclassifier, de toute façon les responsables ne le sont plus, ils ne sont plus en poste et ne peuvent être poursuivi.
        Voyez le nombre de dossier crasseux qu’il rendent public, les aveux des bidonnage des entrées en Guerre au Viet Nam ou en Irak sont des mensonges qui ont fait des milliers de victimes... mais ça intéresse qui ? Qui a été jugé ? Qui a été condamné ?


      • Alban Dousset Human Iste 17 avril 2014 19:10

        @bourrico6

        « En fait non, car le temps passe, les générations passent, les souvenirs s’estompent, et on est déjà passé aux suivants. »

        Je serais totalement de votre avis si nous n’avions pas un nouvel outil avec nous : Internet.

        Je vous recommande cette conférence : http://www.youtube.com/watch?v=yBmz29_5ffA

        Les fruits du mensonge que portent les branches de l’humanité tomberont, c’est pour moi une conviction déterminée par cette conférence… et quelques autres.

        D’une certaine manière, mon éveil (et celui de beaucoup d’autre en est la preuve) :

        Sans internet, l’affaire Dieudonné serait passée comme une lettre à la poste...

        Avec internet, les consciences s’éveillent, plus ou moins rapidement certes, mais inéluctablement.


      • bourrico6 18 avril 2014 09:24

        Je serais totalement de votre avis si nous n’avions pas un nouvel outil avec nous : Internet.

        Bof, effet positif, les infos se diffusent largement et rapidement.
        Effet pervers, le désinfo en fait autant, on fini noyé sous le nombre, et faire le tri est une gageure.
        Autre effet pervers, quand on réalise qu’on se fout de nous en permanence, à tous les niveaux et sur tous le sujets, cela donne corps au « tous pourris ».

        Un exemple concret est arrivé il y a peu, la conclusion du « scandale de la vache folle ».
        Quelqu’un a eu un écho ? Cela a t-il suscité quelques réactions dans votre entourage ?
        L’amiante ? le Diésel ? Les vaccins à la cons ?

        Les responsables sont ailleurs et personne n’est coupable.
        Ca fait du bruit en moment, de grands procès, de grands mots, de grands changements, et au final... l’oubli.
        .


      • Alban Dousset Human Iste 18 avril 2014 12:43

        @bourrico6

        On peut effectivement rester sceptique et pessimiste en considérant que Dieudonné n’est qu’un épiphénomène (comme la vache folle, les vaccins, l’amiante, le diésel…) qui s’évanouira avec le flux et le reflux de l’actualité médiatique.

        Pour ma part, je pense que ce scandale est sensiblement différent. Si dans les commentaires du premier épisode de nombreuses personnes se sont reconnues dans mon témoignage, c’est que cette affaire heurte de manière frontale l’idéale « libéral/libertaire » revendiqué officiellement par la gauche « moderne ». Cette affaire est une fracture entre les valeurs revendiquées par le PS et la politique mise en œuvre.

        En cela, c’est très différent d’un scandale financier/politique VS sanitaire/santé publique.

        Comme le remarque Benjamin Bayart dans sa conférence, Internet est un média horizontal (c’est-à-dire que tout le monde peut parler à tout le monde) contrairement à la télévision qui est un média vertical (nombre d’émetteurs réduits pour beaucoup d’auditeurs). Or, un média absolument horizontal forme des citoyens contrairement à un média vertical, comme la télévision ou l’éducation nationale, qui produit des individus dont les schémas de pensée sont standardisés par l’idéologie dominante.

        En réalité, son point de vue consiste à penser que les modèles sociopolitiques sont fortement déterminés par les médias. Ce fut le cas avec l’imprimerie qui détermina la sécularisation de l’église catholique, l’apparition des protestants, de philosophes dissidents et, plus tard, l’apparition de la philosophie des lumières… Philosophie des lumières dont est issue la révolution française.

        C’est pourquoi je pense que le changement sera, peut-être long, mais de toute manière inévitable.


      • smilodon smilodon 18 avril 2014 15:14

        @ human iste : Y’a du « sang bleu » dans votre plume !.. En totale adéquation avec votre avatar !.. Votre lecture est très belle !......Adishatz.


      • Alban Dousset Human Iste 18 avril 2014 16:13

        Merci beaucoup pour ce compliment. (Cependant, je crois et espère que le sang n’a rien à voir là-dedans ! smiley)

        Vos commentaires témoignent d’un fort sentiment de colère et de révolte. Je ne la critique pas car elle est légitimée par la décadence et la corruption de notre société.

        Néanmoins, je fais le souhait que cette colère sourde qui ne semble pas attendre de réponse laissera bientôt la place à une recherche de vérité par le débat contradictoire.


      • CASS. CASS. 18 avril 2014 18:46

        impérialisme colonialisme sioniste (protocole de sion de jésuites révisés par les rothschilds ( issus de kazars .. pharisaÏsés très prosélytes à partir du 8 émé siécle de notre ére, voir par un certain flavius joseph qui employa le terme judaîsme pour expliquer le pharisaïsme,( noter que le dit jésus éniéme sauveur né d’une mére vierge comme Mithra etc avant lui et la philo de zoroastre avant lui), ayant vécu en même temps que le dit juda = judaïsme le judAisme ne date donc pas de 5000ans etc de toute façon pas d’hébreux ? virés d’egypte par contre des hyksos en effet en ont été virés) jew terme inventé par les english windsordiens angles saxons usuriers vers 1776, au lieu d’employer judéens et samaritains, puis introduit dans la bible, ce terme n’existait pas avant.bref religions trafiquées et retrafiquées érites et réécrites , inventions plagiats etc en fonction des politiques colonialistes montrueuses à mener depuis les romains.Le sionisme est la pire des religions impérialo colonialiste ,mise en place par de gros bourges et leurs héritiers, issue de mensonges d’impostures et d’escroqueries.mensonges barbaries vols pillages usure.


      • France Républicaine et Souverainiste Fulbert de Chartres 16 avril 2014 19:10

        Dieudonné a le mérite de faire réagir et de susciter des débats...


        • appoline appoline 16 avril 2014 19:56

          Je vois surtout l’énorme masse d’argent payé par le contribuable il a fallu pour censurer à ce point Dieudonné. Nous voyons à quel point l’appareil politique et les médias sont à la botte de la communauté juive ; rien que de l’écrire peut amener des problèmes alors pour Dieudonné, je n’imagine même pas les moyens de le faire taire. Mais n’oubliez pas l’antériorité, on ne m’empêchera pas de penser que ceux qui gênaient, ont été victimes soit d’un accident ou se sont suicidés, ben voyons c’est tellement facile


        • Alban Dousset Human Iste 16 avril 2014 20:57

          Je crois sincèrement qu’il est incorrect et dangereux de parler de « communauté juive » pour qualifier ce groupe de pression. Ce lobby est ultra sioniste et fortement minoritaire dans la communauté juive. La communauté des juifs de France subit autant les acteurs de ce lobby que l’ensemble des français subit ses hommes politiques (…et quand bien même certains « y croient », ils le subissent autant que les autres…)

          Comme le remarque très justement Jacob Cohen (ou peut-être est-ce Jean Bricmont ?), la maladresse et la férocité de ce lobby sont telles que l’on peut se demander s’il ne souhaite pas stimuler l’antisémitisme à l’étranger afin d’encourager la diaspora juive à immigrer en Israël.

          D’après moi, il ne faut surtout pas tomber dans la haine ou le mépris d’une communauté religieuse car cela ferait le jeu d’Israël et, surtout, on sait où cela peut conduire un peuple.

          Condamner une idéologie extrémiste et déviante : Oui.

          Se laisser emporter par l’amalgame antisionisme = antisémitisme : Non.


        • philouie 16 avril 2014 21:06

           Je crois sincèrement qu’il est incorrect et dangereux de parler de « communauté juive ».

          C’est une difficulté.
          Personnellement j’en suis arrivé à parler des juifs en tant que juifs. ce qui est effectivement la base de l’antisémitisme.
          Mais si j’en suis arrivé là, c’est parce qu’il me semble que ce sont d’abord les juifs eux-mêmes qui se pensent comme juifs, comme peuple, comme race. (ce qui n’est pas le cas ni d’un chrétien ni d’un musulman). De sorte que quelque part, l’antisémitisme qui n’est pas - vous en conviendrez - un racisme ordinaire mais bel et bien un racisme spécifique est consubstantiel au judaïsme : le problème de la « race juive » est que le juif se pense comme race.


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 16 avril 2014 21:08

          @ l’auteur

          Beaucoup de lucidité dans cette réponse.
          Un soupçon de naïveté aussi (évoquer une maladresse me paraît en effet relever de la naïveté)


        • philouie 16 avril 2014 21:13

          Evidement, je comprends que ce point de vue est source de haine. Mais, j’ai souvent l’impression qu’il y a chez ce peuple une forme de solidarité - donc parce que juif - qui fait que la guerre qu’ils mènent là-bas ee palestine, se trouve importé chez nous en France.
          Il suffit de voir comment, sur agoravox, des intervenants comme Massada ou Jonas viennent aux quotidien propager la haine de l’arabo-musulman.
          Alors je veux bien tout entendre, mais il faudrait qu’ils cessent. Le problème c’est qu’eux ont tous les droits et nous rien.
          Alors ça suffit.


        • philouie 16 avril 2014 21:15

          la maladresse et la férocité de ce lobby sont telles que l’on peut se demander s’il ne souhaite pas stimuler l’antisémitisme à l’étranger afin d’encourager la diaspora juive à immigrer en Israël.

          L’antisémitisme c’est la justification du sionisme.
          alors oui, les antisémites sont leurs meilleurs alliés.


        • Alban Dousset Human Iste 16 avril 2014 21:20

          C’est peut être de la naïveté... mais lorsque j’observe les attitudes et les propos de Valls ou BHL... il font preuve d’un tel amateurisme, d’une telle inconscience.
          Ma conviction est qu’ils ne mesurent pas l’exaspération populaire, ils semblent jouer avec le feu comme des gamins avec un bâton de dynamite.
          C’est pour cette raison que je parle de maladresse... d’ailleurs, le lapsus de Valls m’incite à penser que je ne suis pas si loin du compte.
          http://www.dailymotion.com/video/x1bdruu_le-lapsus-de-valls-sur-dieudonne-si-c-etait-a-refaire-je-ne-le-referais-pas_news


        • philouie 16 avril 2014 21:38

          Sauf qu’en réalité, l’antisémtisme, il faut le créer, y faire croire, le mettre en avant, l’instrumentaliser donc.
          je ne sais plus lequel se désolait de la baisse des actes antisémites en prétendant que les chiffres étaient faux et que c’était bien pire.

          Alya, Alya Alya.

          Instaurer la peur chez le juif pour qu’il immigre, projet sioniste.

          alors ça stop, ça suffit.


        • philouie 16 avril 2014 21:58

          c’te bonne blague.

          mais ça veut dire quoi « ils ont ça dans la peau depuis des siècles »

          il y aurait un gène de l’antisémitisme ?

          Faut pas déconner non plus, il a certainement des croyances érronées qui peuvent conduire à des positions antisémites mais non, ça n’est pas inscrit dans la peau.

          il faut arrêter de nous faire croire que l’homme ne sait que haïr, alors qu’il lui suffit de peu pour qu’il apprenne à aimer.


        • Alban Dousset Human Iste 16 avril 2014 22:22

          @ philouie

          Vaste et épineux problème :
          Selon moi, les juifs doivent absolument être considérés comme une communauté religieuse et culturelle. A ce titre, il est normal que les membres manifestent une forme de solidarité vis à vis des autres membres. Cependant, je ne suis pas certain que la majorité des juifs français cautionne les déviances du sionisme.

          A mon sens, nous deviendrions aussi « fous » qu’eux si nous les considérions comme une race. En fait, les considérer comme une race, c’est les surtout les considérer comme une race supérieure (puisque élue de Dieu). C’est le premier « piège » dans lequel ne pas tomber. Même le mot « peuple » devrait être contesté dans leur cas (puisque sans territoires) —> Les français, les allemands, les israéliens, les palestiniens sont des peuples : pas les juifs.

          Quant au judaïsme, vu l’extrême minorité de ses pratiquants et le caractère douteux de certaines pratiques*, il est légitime de se demander s’il n’est pas plus judicieux de le classer parmi les sectes.

          *Cf Vin Casher à la 19e minute de http://www.youtube.com/watch?v=f-KKDITYgP0


        • philouie 16 avril 2014 22:43

          les palestiniens sont des peuples : pas les juifs

          sauf que si c’était vrai, c’est à dire que si les juifs ne se considéraient pas comme un peuple, il n’y aurait pas de sionisme.
          Donc voila, qu’ils cessent, eux.
          et je cesserai, moi.
          tant qu’ils continuent, je dirais « les juifs ».


        • egos 16 avril 2014 22:59

          l’habileté et le souci de la nuance ds le déroulement du sujet peuvent prêter à confusion sur la nature des sentiments qui animent cette réflexion


          a dessein ?

          tant il est vrai que rancune (dont l’auteur parait dépourvu) et naïveté paraissent liées par une relation de causalité

          évoquer ex abrupto le terme secte et non comportements sectaires ns amène au coeur du sujet

          manoeuvre talentueuse

        • Alban Dousset Human Iste 16 avril 2014 22:59

          ... et tant que tu continueras à dire « les juifs » pour dire "les sionistes", ils pourront continuer à faire l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme…

          C’est sans fin.

          Et au jeu de la provocation et de la surenchère, c’est toujours les extrémistes qui gagnent.


        • Alban Dousset Human Iste 16 avril 2014 23:07

          @ egos

          Cela n’était pas une manœuvre mais une question que l’on est en droit de se poser :

          Sur quels critères une communauté qui partage des croyances et une culture peut être qualifiée de secte ou de religion ? A partir de quel taille ? Qu’est-ce qu’un comportement sectaire ?

          Je n’ai pas les réponses mais j’affirme que ces questions sont légitimes.


        • philouie 17 avril 2014 00:40

          .. et tant que tu continueras à dire « les juifs » pour dire "les sionistes", ils pourront continuer à faire l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme…

          C’est possible. Mais il faut aussi un langage de vérité. si les juifs se considèrent comme un peuple, il faut les considérer comme un peuple. En parler comme un groupe religieux n’a pas de sens. Nombreux sont ceux qui ne croient pas en Dieu et qui sont quand même juifs. S’il y a des problèmes, on les mets sur la table. on fait pas semblant qu’ils n’existent pas. vous tournez le dos. Et eux seront toujours en position de vous dominer parce que vous ne les reconnaissez pas pour ce qu’ils sont. et vous parlez dans le vide pendant que eux se pensent comme un peuple, agissent comme un peuple. vous êtes dans une position dissymétrique et vous avez perdu. Tant qu’on ne fait pas ce travail de reconnaissance on peut pas discuter. après oui, parce qu’on peut aborder les vrais questions : qu’est-ce qu’un peuple, qu’est-ce être croyant. pourquoi une terre ? pourquoi la communauté, le sens de la communauté, la communauté attaché à la terre etc... l’état nation a-t’il un sens ? etc... Il y a plein de vrais questions liées au sionisme, mais ces questions on ne peut les aborder si on ne pense pas les juifs comme peuple et non comme religion.
          A mon avis.


        • egos 17 avril 2014 00:47

          @ Human iste


          Wikipedia propose une définition neutre et cohérente à la notion de secte ds l’introduction de la page consacrée à ce sujet.
          Le critère de taille en tant que tel n’apparaît pas déterminant, 
          celui de taille relative à un ensemble plus large ainsi que les relations d’interdépendance semblent par contre s’inscrire ds le sens de votre questionnement.
          Interviennent aussi lorsque l’on aborde ce type de problématique liée à la formation de groupes humains fondés autour de thèmes tels que les croyances ou l’appartenance leur nature, ie ouverte (les confessions de type prosélytes) ou fermée
          (confession à composante endogamque)
          Si votre question ne peut en effet être récusée se attendus sont out à la fois essentiels et détonnants.
          D’aucun sont déjà posé la question que vous soulevez et y ont apporté leur propre réponse.

          take care !

        • bourrico6 18 avril 2014 09:26

          je ne croit pas que les antisémites aient besoin qu’on les instrumentalise. Ils ont ça dans la peau, depuis des siècles.

          Oui, la bête immonde, les mangeurs d’enfants, le couteau sanglant entre les dents.

          Tu fais du BHL dis moi ?

          Sinon moi je crois surtout que t’es un âne.


        • Alban Dousset Human Iste 18 avril 2014 13:21

          @ philouie :

          « vous parlez dans le vide pendant que eux se pensent comme un peuple, agissent comme un peuple »

          Je ne dis pas qu’une partie des juifs ne se considère pas comme un peuple (ou même, pour certains, une race). Certains se considèrent effectivement comme tels…

          Mon point de vue est que : ils ont tort de le faire et nous avons tort de les « laisser faire ».

          Ainsi, quand un juif dit « Les juifs sont un peuple. » ou « Les juifs sont une race », il ne faut pas dire « Oui, oui… », il faut dire « Non, si tu dis ça, on a vrai problème dans la définition de ce qu’est une race et de ce qu’est un peuple… ou alors c’est pas la peine de discuter. » Car pour moi, « on parle dans le vide » si on laisse déformer le vocabulaire par le contradicteur

          Pour moi, l’une des erreurs à ne pas commettre c’est de laisser des contradicteurs s’approprier et déformer le sens des mots : c’est exactement le même problème avec le mot « démocratie »*.

          Je ne nie pas qu’il y a une forte solidarité communautaire (et de par leur histoire, on peut le comprendre) mais cette solidarité existe chez toutes les communautés religieuse et/ou culturelle (Par exemple, hier, je suis tombé sur un clip de 10min qui incitait les musulmans francophones à faire des dons « spécifiquement » pour les musulmans persécutés en Centrafrique.) De plus, la notion de « juif laïque » peut éventuellement se comprendre si tu admets qu’il y a une culture « juive » (ou une culture « musulman », ou une culture « chrétienne ») indépendante de la religion qui se retrouve notamment dans les valeurs.

          Cependant une religion, une culture ainsi qu’une « forte solidarité communautaire » ne suffit pas caractériser un peuple : Penser cela, c’est tomber dans le panneau.

           

          *Cf Etienne Chouard.


        • Alban Dousset Human Iste 18 avril 2014 14:12

          @egos :

          C’est vrai : les juifs ont l’aura des victimes historiques et les sectes sont diabolisées : ce sujet est donc particulièrement sensible.

          Le terrain est miné mais un jour nous devrons être capables d’ouvrir un débat public, dépassionné et objectif.

          Les mormons ou les témoins de Jéhovah ne sont pas « tous » des fanatiques guidés par des gourous pervers.

          Certains juifs peuvent être des extrémistes religieux ou identitaires.

          Donc, soyons prudent mais osons parler : Une injustice silencieuse est le pire des terreaux politiques.


        • CASS. CASS. 18 avril 2014 19:03

           « La communauté des juifs de France subit autant les acteurs de ce lobby que l’ensemble des français subit ses hommes politiques (…et quand bien même certains « y croient », ils le subissent autant que les autres…) » en attendant pour avoir multiples passes droits et priviléges devenez jew, et surtout anti goy ,ça c’est devenue la réalité en france, dans certains pays les judAistes anti sionistes se mobilisent assez souvent, puisque le judAîsme est totalement contraire à l’impérialisme coloniale et totalitaire sionistes ( (s).MAIS PAS en france justement comme par hazard et pour cause.


        • philouie 18 avril 2014 19:39

          Human iste,

          je ne pense pas être anti-sioniste en tant que tel, en ce sens que je trouve le projet sioniste légitime : ces gens veulent une terre à eux, pourquoi pas. c’est l’aspect colonial qui pose problème et c’est l’impasse où conduit ce choix qui le rend impossible.
          Que les juifs se pensent peuple ou race ne me dérange pas plus que ça : mon point de vue est identitaire et communautariste et je respecte le droit de chacun de se définir comme il veut.
          cela étant, de nombreux problèmes surgissent et l’on voit bien que « la terre promise » qui serait un territoire accordé à un peuple de manière exclusive n’est pas la solution. qu’elle le fut à l’époque de la sédentarisation de l’homme, lorsqu’il fallait tenir la terre, protéger les cultures et les femmes, pourquoi pas. Aujourd’hui il faut une autre approche. si l’on accorde une terre aux juifs, ce qui est comme je l’ai dit une demande parfaitement légitime, il faut aussi donner une terre aux basques, aux bretons, aux frisons, aux kurdes et à tous les peuples qui hantent la terre. On comprends bien que ce n’est pas la solution et je crois que les formes de structure politique qui associe territoire et peuple sont des structures caduques et les guerres que nous avons menés les uns contre les autres en sont la preuve manifeste. Aussi à mon sens , il faut que les peuples parviennent à l’autonomie politique indépendamment de l’autonomie territoriale.
          le sionisme repose sur un paradigme dépassé. Nous sommes aujourd’hui face à autre chose sans doute encore a inventer.


        • Alban Dousset Human Iste 18 avril 2014 21:33

          @ philouie :

          Les raisons qui te conduisent à penser que tu n’es pas « antisioniste », je les partage. Par ailleurs, il m’est impossible de me déclarer « pro-sioniste » en raison des problématiques coloniales que cela soulève. (Elles sont partiellement abordées dans l’article.)

          Une autre raison (en plus des tiennes) qui m’incite à ne pas me réclamer « antisioniste » est le fait de rejeter les étiquettes clivantes qui donnent un aspect manichéen au débat. (Les bons « pour » VS les mauvais « contre »)

          « On comprend bien que ce n’est pas la solution et je crois que les formes de structure politique qui associe territoire et peuple sont des structures caduques et les guerres que nous avons menés les uns contre les autres en sont la preuve manifeste. Aussi à mon sens, il faut que les peuples parviennent à l’autonomie politique indépendamment de l’autonomie territoriale. »

          Désolé, mais je ne te suis pas là-dessus. Dans ma définition, la notion de peuple reste attachée à la notion de territoire :

          http://www.toupie.org/Dictionnaire/Peuple.htm

          Excuse ma rigidité, mais j’ai la conviction que pour éviter de se faire enfumer par les concepts et les idéologies, il faut tenir bon sur les définitions où, pour le dire pompeusement, sur la sémantique.


        • Massada Massada 16 avril 2014 19:35

          Amusant, mais très naïf.


          Apprenez Monsieur que Dieudonné travaille pour le Mossad depuis 2003.

          Comme il l’explique dans ses confessions :

          « Fin 2002 j’ai découvert par hasard que j’étais l’un des descendants des Falashas, ces juifs éthiopiens. J’ai mis un an à m’en remettre… Puis je l’ai accepté et j’ai finalement décidé de savoir comment je pouvais aider ma communauté, mon peuple. C’est à ce moment que le Mossad m’a contacté pour me proposer un CDI. »

          L’agence de renseignement israélienne réfléchit à un moyen d’utiliser cette nouvelle recrue. Quelques semaines plus tard, le Mossad propose à l’humoriste de devenir « un aimant à antisémites » en se faisant lui-même passer pour une personnalité anti-juive sous couvert d’anti-sionisme.

          Le Mossad récolte alors un nombre impressionnant d’informations grâce au système de billeterie du Théâtre de la Main d’Or ou via les réseaux sociaux : « C’est notre meilleur élément. En l’espace de 10 ans on a récolté plus de données exploitables sur les réseaux antisémites qu’en un demi-siècle. 



          • L'Audible L’Audible 16 avril 2014 20:04

            LeGorafi est un journal comique relayant de fausses informations...

            N’est pas pire con que celui qui ne veut pas comprendre...


          • Massada Massada 16 avril 2014 20:42

            Et sinon les Illuminatis et Roswell, t’en penses quoi ?


          • ablikan 17 avril 2014 02:37

            haha ben oui, je pensais que ca sortait d’un sketch de Dieudo mais c’est pire haha c’est une citation legorafi hahahaha


          • ETIENNE 17 avril 2014 15:32

            Wow massada c est plus de la naïveté là ! Legorafi, merde quand même


          • bourrico6 18 avril 2014 09:30

            Mais merde on est ou ici, c’est la maternelle ?

            Y a les pensionnaires d’un établissement psychiatrique qui se connectent en masse ?

            C’est de plus en plus affligeant, on est ou ici sérieux.

            C’est n’importe quoi, les grosses merdes nuisibles à la mentalités de SS comme Massada devaient être dénoncées pour incitations à la hainn raciale et virés sans autres forme de procès.


          • CASS. CASS. 18 avril 2014 19:13

            massada va chez tes J S-S . com et lâche nous la grappe, il y a déjà les umps et cie et nos merdias, que nous engraissons et qui nous sont imposés, c’est suffisant. ça m’oblige à remettre les idées en place et faire de cours de vérités à ma boulangére etcetc sans arrêt , aujourd’hui c’était " vous vous rendez compte ce que fait Poutine au Ukrainiens , du coup ça m’a pris au moins trois quart d’heures pour la recadrer ainsi que 3 clients. qui ont pris la sale habitude de ne se renseigner que sur nos merdias de la CrifJ télé.


          • vitassio jeremy 20 avril 2014 13:26

            Dieudonné agent du Mossad, ça ne m’étonne pas. Déjà que j’avais des soupçons à propos de Soral.


          • philouie 16 avril 2014 20:55

            Liberté d’expression.

            On a tendance a penser que le problème de la liberté d’expression, c’est lorsqu’on empêche Dieudonné de tenir ses spectacles. Je crois que c’est bien pire et ce que montre cette affaire, ce sont surtout des journalistes aux ordres qui , parce qu’ils veulent conserver leur boulot et nourrir leur famille sont obligés de ramper et d’écrire des articles convenus de pure propagande : il n’y a aucune liberté d’expression chez ses gens, ce sont des esclaves tenus en laisse par leurs maîtres qui n’hésitent pas à serrer le cou dès que l’un s’égare.


            • Croa Croa 16 avril 2014 23:32

              Pour des esclaves ils sont bien payés !

              Ces gens ont choisi d’être serviles. Ce sont donc des enculés, pas des esclaves ! smiley


            • CASS. CASS. 18 avril 2014 19:16

              tout juste CROA des enc.


            • Nowhere Man 20 avril 2014 17:20

              Je plussoie.


              Des esclaves sans doutes mais une très large majorité de complices.

              Je n’ai toujours pas lu ni entendu la moindre Dénonciation même modérée de la demande de mise à mort de Dieudo par l’ignoble TESSON . 
              C’est la preuve irréfutable que liberté d’expression n’existe pas en France.
              En URSS par exemple dans des cas similaires des voix discordantes parvenaient à se faire entendre en prenant d’énormes risques.


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 16 avril 2014 21:04

              Vous ratissez large et forcément ça manque de cohérence.
              Mais en creusant le sujet vous ramenez de la documentation de valeur.
              Donc l’exercice est fructueux.
              Continuez, on a attend la suite.
              Mais attention à ne pas franchir la ligne jaune...


              • Jonas Jonas 17 avril 2014 00:08

                Dieudonné n’est pas un humoriste, c’est un militant politique.

                « Eliminons le racisme, tuons un blanc par jour »
                Dieudonné
                « On en rit encore » France 3 2002

                « Je conchie le drapeau français »
                Lettre d’Insultes - 2002
                http://www.amazon.fr/Lettres-dinsulte-Dieudonn%C3%A9/dp/2862747971

                « Un jour tous les blancs auront des enfants metis et ça en sera fini du racisme »
                Lettre d’Insultes - 2002
                http://www.amazon.fr/Lettres-dinsulte-Dieudonn%C3%A9/dp/2862747971

                « Le Béké (le »Gros Blanc« ) est fini... La survie ne tient que dans le métissage. Et moi, j’observe, avec le sourire, sa déchéance »
                Dieudonné

                « les noirs sont considérés en France comme de grands enfants, des clowns pour le Blanc esclavagiste »
                Dieudonné, interview pour le journal France-soir

                « les Juifs, c’est une secte, une escroquerie. C’est une des plus graves parce que c’est la première »
                Dieudonné

                « Ben Laden est le personnage le plus important de l’histoire contemporaine, il a réussi à changer les rapports de force et la façon de se battre. Il est seul contre la plus grande puissance du monde. Donc forcément, cela inspire le respect »
                http://www.lexpress.fr/actualite/societe/quand-dieudonne-derape-et-recidive_728589.html
                Dieudonné

                « Il faut être juif pour avoir la liberté d’expression en France, c’est tout, c’est une réalité, et dire le contraire, c’est avoir peur. Mais on n’a plus peur, ils nous ont tout fait. Ils nous ont trainés dans la boue, ils nous ont transformés en tas d’esclaves, ils nous ont colonisés, qu’est-ce qu’on a peur ? C’est fini, la mort sera plus confortable que la soumission à ces chiens. »
                Dieudonné
                http://www.youtube.com/watch?v=Xl1RLbSC-ZU

                « Patrick Timsit, un humoriste très ringard, mais juif, automatiquement un génie. »
                « Dîtes lui bien à Patrick(Timsit), si le vent venait à tourner, pour raison X ou Y, et que l’on se retrouverait dans une ambiance des années 30, il ne faudra pas venir se planquer dans ma cave. En cas de match retour, moi je le balance aux autorités. De toute façon, c’est la loi, il sera obligé de s’y soumettre, moi je le ferai avec les trompettes. »
                « Je pense que dans les années 30, il y a des gens qui en ont eu marre aussi, ça se trouve, il y avait plein de Timsit un peu partout qui cassaient les couilles à tout le monde, à un moment donné, il y a des gens qui se sont énervés, puis de l’énervement à la déformation...si t’as pris un café un peu serré...
                http://www.youtube.com/watch?v=uZSchspHIwM

                Dieudonné fait des meetings politique à caractère antisémite.
                Il ne me semble pas que dans le programme du FN, on parle de mettre Patrick Cohen dans une chambre à gaz, ou livrer Patrick Timsit aux autorités SS.

                Dieudonné soutient l’organisation terroriste du Hamas.
                 »Signer la pétition contre la LICRA qui est la tumeur cancéreuse de la problématique, il faut faire exploser cette tumeur.« 
                http://www.memritv.org/clip/en/4094.htm

                Les fans de Dieudonné, des islamistes
                http://www.youtube.com/watch?feature=c4-feed-u&v=WPFGz0HICkM&app=desktop

                 »Le combat antiraciste sincère amène forcément à l’antisionisme. Puisque le sionisme, c’est le racisme. Il n’y a pas plus raciste qu’un sioniste, dans l’histoire de l’humanité, vous ne pouvez pas trouver plus raciste.« 
                Dieudonné
                [09:55]
                http://www.youtube.com/watch?v=1x3FDH1xCPk

                DIEUDONNÉ EST UN ISLAMISTE POLITIQUE À LA SOLDE DE L’IRAN :
                 »C’est le sionisme qui a tué le Christ« 
                 »Israël ne survivra pas à cette décennie« 
                 »Les chrétiens doivent rejoindre l’Islam"
                http://rutube.ru/video/7f191b49ae999721d28879cbed87e3f5/

                Le complot sioniste mondial Dieudonné en Iran :
                http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/5074.htm?lang=fr

                Dans cette dernière vidéo, Dieudonné explique que la Shoah est devenue une Religion, et que dans les écoles on ne parle que de ça, et pas de la traite négrière menée par les esclavagistes et colonialistes européens sur la population noire.

                Mettre en avant dans les écoles l’esclavagisme organisé par les européens, pour que dans l’inconscient collectif s’imprime la honte et la culpabilisation, montrer que les occidentaux n’ont été que des tortionnaires et des monstres qui tuent des noirs et des arabes.
                Les juifs seraient par ailleurs à l’origine de tous les maux sur terre, en particulier de l’esclavage, alors que Dieudonné oublie sciemment de préciser qu’aujourd’hui dans le monde, il y a près de 30 millions d’esclaves, et que ce ne sont ni les européens, ni les juifs qui ont sont à l’origine.
                http://www.courrierinternational.com/article/2013/10/29/30-millions-d-esclaves-sur-la-planete

                Dieudonné est un raciste anti-blanc, antisémite et pro-islamiste, il n’en a rien à faire de l’identité de la France, de ses traditions, et de sa culture.
                ceux qui le défendent sont des traîtres à la patrie.

                Ne vous étonnez pas que si sa propagande continue de se diffuser à grande échelle, les blancs soient méprisés et persécutés.

                Je ne conteste pas son talent sur scène, il faut être honnête, il a fait de très bons spectacles, mais ils prennent une tournure de très mauvais goût.
                Le seul avantage que je lui concède, c’est qu’il a à lui seul retourné les arabo-musulmans contre nos actuels gouvernants de gauche.


                • take five take five 20 avril 2014 17:59

                  « Dieudonné soutient l’organisation terroriste du Hamas. »
                   et qui en a décidé ainsi ? Évidemment Israël contre qui il lutte, déjà vu chez nous en 40 toute forme de résistance fut décrétée « terroriste » par l’occupant, c’est de bonne guerre, ça simplifie les démarches administratives, les remords tardifs des pilotes de drones et les débats oiseux avec les droits de l’ hommistes sur la mort des « enfants-boucliers » ( terme inventé en même temps par les mêmes crapules)....


                • Jelena XCII 17 avril 2014 00:20

                  En France, la montée de ce que l’on appelle à tord l’antisémitisme, vient du fait que la majorité des politiciens, pseudos-journalistes, pseudos-philosophes, animateurs TV ou radios... appartiennent tous à la même tribu et c’est particulièrement visible depuis 2007, depuis l’arrivée d’un certain Sarkozy.

                  En allant un peu plus loin, on se rend compte que la moité des membres de l’UMPS sont des immigrés (au maximum 1ere génération), ce qui en fait un gouvernement de mercenaires par excellence.

                  Pour cette raison, quand je parles de Manuelo ou du petit Nicolas, il m’arrive souvent de dire « français » entre guillemets, non pas parce que ce sont des feujs, mais parce que c’est trop visible qu’ils en ont strictement rien à foutre de la France.

                  En fait il n’y a pas eu « d’éveil » (allusion au titre), Dieudo au cours de son spectacle interdit, n’a fait que dire tout haut ce que pensent beaucoup tout bas et c’est de là que vient son succès.

                  En Serbie, si je fais le tour des membres du « DSNS » (l’équivalent de l’UMPS), ils sont tous du pays, ils sont tous chrétiens et Dieudo aurait donc fait salle vide à Beograd.


                  • CASS. CASS. 18 avril 2014 19:33

                    Le sionisme est anti sémite et anti goy, ça en fait du monde à éliminer et à esclavagiser, sans compter que les impérialo sionistes (s) estiment que la planéte leur appartient ainsi que toutes vies. L’impérialisme DICTATORIALE sionistes ( s) est la pire de toutes les impostures et escroqueries organisées qui soient depuis les romains et leur église cathos faiseurs de rois et au service de la haute bourgeoisie, des angles saxons windsordiens rothschildiens (issus de kazars .... )etc.


                  • zygzornifle zygzornifle 17 avril 2014 08:17

                    CRIF CRIF CRIF Hourra .....


                    • CASS. CASS. 18 avril 2014 19:40

                      ça n’est pas CRIF , c’est CRIJF, le crif n’étant pas représentant de tous les français, il est temps de remettre ça en ordre. De plus la france est helleniste et seulement de langue latine.baptisée france suite aux barbares francs, maintenant il faut la rebaptisée quoi à votre avis ?


                    • Leroi 17 avril 2014 09:04

                      L’affaire Dieudonné, montée de toute pièce par un pouvoir aux abois, aura été, pour moi aussi, à l’origine du retournement complet de ma position politique.

                      Le pouvoir, par un tour de passe-passe inique et liberticide, nous a montré le vrai visage du socialisme français actuel.


                      • CASS. CASS. 18 avril 2014 19:46

                        adolfucius vous oubliez le bhl umps et cie faisant son grand discours allié aux néo nazis sionistes en Ukraine, en effet les masques sont plus que tombés.


                      • Massada Massada 17 avril 2014 09:14

                        Votre haine anti-juive n’est pas à la hauteur de vos frère arabes, vous êtes mous, vous vous autocensuré.


                        Franchement, vous n’êtes pas à la hauteur, c’est décevant, j’aurais aimé lire de la vraie merde anti-sioniste, je n’ai que des propos éculés.

                        Tout se perd en France, même les traditions....


                        • ETIENNE 17 avril 2014 15:42

                          Effectivement lorsque l argumentaire est construit logiquement, dépassionné, difficile pour Massada d utiliser l insulte suprême d antisémitisme afin de le disqualifier. Massada t es tout creux


                        • Massada Massada 17 avril 2014 16:23

                          Il n’y a aucune logique dans votre haine, elle est pathologique.



                        • ETIENNE 17 avril 2014 17:12

                          La haine ne peut avoir de logique cest une passion.et je ne vois aucune haine dans cette article, c est bien sa force. L auteur reste factuel et rationnel.

                          En revanche, la haine a une genèse qui peut etre logique. C est là que se situent le sionisme et la politique dramatique de l etat juif, à la source de l’antisemitisme.
                          Massada, tu sonnes creux, l invective et l amalgame comme arguments. Reviens quand tu auras le baggage intellectuel et les schémas logiques nécessaires à la construction d une pensée et son argumentation
                          La pensée par amalgame est le contraire du discernement.

                        • ETIENNE 17 avril 2014 17:14

                          Le gorafi, pffff quelle absence de discernement.



                        • Massada Massada 17 avril 2014 17:31

                          Pas d’argumentation avec des types de votre genres, seul la force permet de mettre fin vos sinistre desseins. On l’a bien compris en Israël, les négociations ne servent qu’à amuser la galerie. 

                          On ne discute pas avec les nazis, on les détruits.




                        • ETIENNE 17 avril 2014 18:12

                          Euh pourquoi la violence ? 

                          Et que viennent faire les nazzis dans cet échange ?
                          Aujourd’hui, et vous le revendiquez, la violence des nazzis est devenue israelienne.
                          Très bien, il ne reste qu à vous autodétruire, suivant votre logique.
                          Toc toc toc ca ne raisonne pas beaucoup, mais ça résonne ( parceque c est creux)

                        • Massada Massada 17 avril 2014 18:48

                          Décadence des jeunes fachos, 

                          ils n’arrivent même plus à écrire NAZI correctement. smiley




                        • ETIENNE 17 avril 2014 18:54

                          Je réccuse, je ne suis pas jeune.

                          Quand on lit votre conjugaison ( « on les détruits »), on se dit que ne pas savoir orthographier « Nazi » est un moindre mal.
                          Encore une diversion face au poids de la raison.
                          Pfff legorafi, je ne m en remets pas

                        • Alban Dousset Human Iste 17 avril 2014 19:23

                          @Massada et @DACH :

                          « Votre haine anti-juive n’est pas à la hauteur de vos frère arabes, vous êtes mous, vous vous autocensuré. Franchement, vous n’êtes pas à la hauteur, c’est décevant, j’aurais aimé lire de la vraie merde anti-sioniste, je n’ai que des propos éculés. »

                          « Quelle rigolade de salon ! Si tu es antijuif, prends les armes et montre nous ton art de la guerre, sinon c’est de l’impuissance pathologique et infantile »

                          Vos propos sont répréhensibles par l’article R625-7 du droit français : (http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000022376044&cidTexte=LEGITEXT000006070719)

                          « La provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe. »

                          C’est bien une incitation à la haine et à la violence à l’égard des juifs que je lis dans vos propos.

                          D’un point de vue légal, je ne dispose ni du temps, ni de l’énergie et ni des moyens pour vous faire condamner par la justice française… et je le regrette.

                          D’un point de vue moral, je condamne vos propos avec la plus grande fermeté.

                          Si la justice ne s’en donne les moyens, je pense que le temps, la vérité, les rapports de force (pour ne pas dire Dieu) s’en chargeront comme ils s’en sont chargés par le passé.

                          Avant de cultiver votre haine, n’apprenez-vous rien de l’histoire ? Avant de cultiver votre orgueil, n’apprenez-vous rien de Dieu ?

                          Méditez donc un peu Spinoza : « Il n’y a pas de raison théologique ou rationnelle pour que le peuple juif se considère comme supérieur aux autres peuples. »


                        • bourrico6 18 avril 2014 09:32

                          Massada, espèce de SS, tu vas fermer ta gueule, on est en France ici, tes histoires de calotte et de guirlande on en à rien à branler.

                          Provocateur antisémite va.


                        • bourrico6 18 avril 2014 09:33

                          C’est bien une incitation à la haine et à la violence à l’égard des juifs que je lis dans vos propos.

                          Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii smiley

                          Ah ça fait plaisir, depuis le temps que je dénonce cet espèce de SS au rabais.

                          Je vais faire mon Momo, fouttez moi cet antisémite en carton dehors !!


                        • CASS. CASS. 18 avril 2014 19:55

                          Mais massada sans les rothschilds and co, le nazisme n’aurait jamais existé ni le pantin Jacob H ; qui sont ceux qui ont mis le nazisme en place et l’ont financé, notamment pour éliminer le communisme de l’urss d’où 99,8 % des jew étaient communistes (vous savez ces jew issus de pharisaÏSés très prosélytes à partir du 8émé siécle de notre ére, qui se sont dispatcher en russie en pologne en allemagne etc, aussi sémite que je suis une grenouille.°


                        • Brice Bartneski bartneski 17 avril 2014 10:43

                          Si on se donne la peine de lire ou relire l’ancien et le nouveau testament, on remarquera que le terme « juif » n’est utilisé que par Jésus se désignant lui même « roi des juifs ». La volonté de cet homme n’était-elle pas de désigner les croyants en l’amour de dieu comme peuple élu tout simplement ? Croire en Jésus ferait-il de moi un sujet du roi des juifs ? Suis-je juif ? Je n’ai pas dit hébreux ni israëlien ni sémite. J’ai dit juif. Il y a deux mille ans, les premiers chrétiens n’étaient-ils pas hébreux et paiëns ? Pour être élu et sauvé de l’apocalypse, selon Jésus, il suffit de se convertir au christianisme, c’est à dire s’opposer aux hébreux et à l’ancien testament ? Donc, admettre que les enfants d’Abraham ne sont pas supérieurs à l’humanité mais qu’ils ont été choisis pour ne représenter qu’un seul dieu. Le Dieu unique, omnipotent et omniscient que l’on ne peut représenter ni dire son nom mais que l’on appelle Dieu ou Seigneur selon la croyance monothéiste dont Jésus serait le représentant d’un nouveau commandement. Et que nous dit Jésus ? Après avoir rappeler les tables de la loi (les dix commandements), Jésus délivra ce message : chassez les marchands du temple, pardonnez, aimez-vous les uns les autres.
                          Si respecter ces paroles c’est être un disciple du roi des juifs, fût-ce t-il un menteur ou un aliéné, alors je suis juif. Je dirai même, je suis un bon juif.


                          • Brice Bartneski bartneski 17 avril 2014 11:30

                            Puis-je être un bon juif, c’est à aimer Jésus et anti-sémite ?
                            Ce qui caractérise la tribu de Sem (fils de Noé), c’est la circoncision. Tribu qui s’est scindée en deux puisque Sem eu un fils d’une servante puis un fils de sa femme Sara et que ces deux fils se séparèrent (dont Juda perpétua le judaïsme et l’autre dont j’ai oublié le nom qui engendra les prémices de l’islam) mais gardèrent la tradition de la circoncision. Circoncision que l’on retrouve chez les musulmans et qu’Abraham, fondateur du judaïsme moderne (c’est à dire la première religion monothéiste) a repris comme symbole d’appartenance à cette nouvelle croyance.
                            Etre anti-sémite serait donc être contre la croyance d’un dieu unique, être anti-musulman et être contre la circoncision.
                            Jésus a rendu « non-obligatoire » la circoncision sans être contre. Jésus représente un dieu unique. Reste les musulmans. L’Islam étant née du messager prophète plusieurs centaines d’années après la mort de Jésus, j’avoue que je ne peux me référer qu’à moi même car le dogme catholique en la matière est clairement anti-islam. Ce que je ne suis pas. Je suis anti-religion, y compris le christianisme. Je vous reparlerez de ma foi à l’occasion la question étant : suis-je anti-sémite ? La réponse est clairement non. J’aime les sémites en bon juif que je suis. C’est à dire croyant en l’amour d’un dieu unique envers ses fidèles et de plus, je suis circoncis, pour raison médicale mais circoncis quand même. Concernant mon avis sur les musulmans, le Saint Coran respecte Jésus comme étant un prophète puis le désigne comme étant le futur sauveur. Jésus étant mon sauveur, c’est à dire qu’il est le seul qui m’aide à survivre dans cette jungle en me donnant espoir d’une vie meilleure, je souhaite aux musulmans de bientôt le rencontrer par exemple en lisant l’évangile de Saint-Luc dans le nouveau testament.

                            Que l’Amour nous submerge.


                          • Brice Bartneski bartneski 17 avril 2014 12:27

                            J’oubliais...

                            Pour répondre à @Massala concernant le sionisme.

                            Les plus anciens écrits retrouvés concernant Jésus datent d’une cinquantaine d’année après sa mort. Ceux sont les évangiles, c’est à dire les témoignages de ses disciples, qui rassemblées formèrent le nouveau testament qui engendrèrent le Christianisme.
                            Le nouveau testament relate la naissance de Jésus ainsi que la dernière année de sa vie servant à annoncer au peuple de dieu qu’il est le Messie. C’est à dire dieu parmi les hommes pour nous guider vers son amour et ses valeurs.

                            Le Saint Coran est l’œuvre du Prophète Mahomet qui lui fût révélée par Allah, le Dieu unique. Cet écrit devint une religion nommée « Islam » qui veut dire « soumission ». Elle remet en cause les interprétations de certains évènements dans l’ancien testament ou torah. L’Islam approuve une descendance avec Abraham et pratique la circoncision. L’Islam est une réinterprétation du judaïsme d’Abraham. Ce qui est logique étant donné que ces deux religions sont issues de la séparation des fils de Sem fils de Noé d’après la genèse (torah tome1).

                            Le Talmud qui veut dire « étude » est l’ensemble des commentaires et interprétations de la torah par les rabbins. Le Talmud réfute que Jésus soit le Messie, dénonce l’Islam comme étant une fausse religion et attend le « vrai » Messie qui, après avoir fiat la paix sur terre, leur livrera la terre promise, Israël. Le Talmud affirme que les juifs sont un peuple et que ce peuple est élu de Dieu pour être sauvé de la fin des temps, ce qui fait de ce peuple un peuple supérieur. Certains versets du Talmud déclarent que les non-juifs (goyims ou goys) sont des animaux domestiques à apparence humaine pour servir le juif. Ou bien encore que seul le juif est un être humain car à l’image de Dieu lui même comme il est écrit.

                            Le sionisme quant à lui, ce n’est pas une religion. C’est une volonté politique qui consiste à la création d’un état qui s’appelle Israël. Etat qui se situe sur les territoires qui porte le nom de la terre promise au peuple de dieu après la venue du Messie. Oui, après la venue du Messie et pas avant. Ou alors, les sionistes considèrent que Jésus est le Messie qu’ils ont persécuté et accomplissent par eux mêmes la promesse de Dieu...
                            Ou alors, le sionisme n’existe que pour d’autres intérêts que ceux des juifs...

                            En tant que fidèle de Jésus, je pense que la promesse de dieu après ce qu’ils lui ont fait, ça se discute. Même si Jésus prononça ses dernières paroles en leur faveur par ces mots : « pardonnez leurs Seigneur, ils ne savent pas ce qu’ils font ».


                          • cathy30 cathy30 17 avril 2014 15:49

                            Bartneski
                            Et le livre d’Esther pour le mot juif compte pour du beurre ?


                          • Brice Bartneski bartneski 17 avril 2014 15:57

                            Si on se fît à la datation du livre d’Esther, il aurait été rédigé une cinquantaine d’années après JC.


                          • cathy30 cathy30 17 avril 2014 17:19

                            Bartneski
                            vous réécrivez la bible ? Les perses après notre ère ?


                          • Brice Bartneski bartneski 18 avril 2014 07:22

                            Pas du tout. Je dis que le livre d’Esther a été écrit 50 ans après JC.


                          • CASS. CASS. 18 avril 2014 20:03

                            Le terme juif n’a pu être utilisé par un certain jésus, puisque le terme jew n’existe que depuis 1776 de part une mauvaise traduction d’angles saxons windsordiens ( rothschildiens,les rothschilds issus de kazars.... etc envahisseurs avec les huns etc etc) puis fut ensuite introduit dans la bible à grand renfort d’imprimerie et surtout de fric.


                          • DACH 17 avril 2014 10:44

                            Merci à l’auteur de citer ses sources. Car on passe ainsi de l’expression d’une opinion à celle d’une tentative honnête d’analyses.

                            Le champ de ce qui est contestables est vaste, mais au moins il y a la fertilité d’un débat possible.

                            Une observation sur Le bilan du génocide des Juifs : au total environ 5 100 000 morts, dont 2 700 000 dans les chambres à gaz. [Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Shoah]

                            - Le bilan des traites négrières : au total 42 000 000 de victimes pour trois traites négrières [Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Traites_n%C3%A9gri%C3%A8res]

                            Le premier en moins de 10 ans, délibéré, le deuxième sur plus de 2 siècles, et souvent accidentel car il n’était pas de l’intérêt des négriers d’avoir des esclaves morts !!!

                            Les acteurs par ordre d’importance dans la traite des populations africaines : les populations musulmanes, les populations noires, puis les populations européennes. Les raisons majeures dominantes : le premier par une extermination idéologique à la technicité quasi scientifique, la deuxième pour des raisons croisées : religieuses, (les citoyens non musulmans de seconde zone dans l’Islam, aux droits quasi insignifiants), et pour des raisons tribales entre les populations noires, et pour des raisons économiques avec les européens.

                            L’auteur a écrit  : J’admets être très provocateur dans la manière de présenter cette « compétition victimaire » mais, ce que cela peut nous montrer, c’est qu’aucun peuple, aucune race, aucune religion n’a le droit de revendiquer le monopole de la souffrance humaine. Et que, objectivement, le régime Nazi n’est pas pire que l’occident lorsqu’il orchestrait les traites négrières.Vous confondez génocide et esclavage, et commettez l’erreur historique de faire croire que l’esclavage était l’apanage de ’’l’Occident’’. Les historiens ont démontré le contraire. Vous émettez ici une opinion que vous voulez faire passer pour le fruit d’une analyse  !  !  !  !  !

                            - Si l’on considère la diaspora juive comme une communauté religieuse (c’est mon cas), peut-on accepter qu’une religion et ses pratiquants revendiquent un territoire spécifique pour leur usage ? Quand est-ce qu’une communauté culturelle devient une religion ? Pourquoi l’église de scientologie ne pourrait-elle pas revendiquer Hollywood et les témoins de Jéhovah la Bretagne ?

                            Les Mormons pour l’Utah, les Sikhs pour…, les Amish pour….etc Les musulmans pour le monde entier, (voir le Coran qui stipule dans quelques versets que le premier devoir de tout musulman est de faire en sorte que la terre où il vit devienne musulmane, d’où les conquêtes et le prosélytisme, contrairement à la religion juive qui ne cherche à convertir personne). Le peuple juif est le plus ancien peuple connu de la terre ouest des rives du Jourdain. La Palestine et le peuple palestinien sont une invention du KGB de 1967, immédiatement avant ils étaient jordaniens, quant aux arabes qui ont vécu la Naqba de 48, la responsabilité majeure en incombe aux gouvernements arabes de l’époque qui ont fait peur à cette population, peur aggravée par les combats et les quelques massacres qui ont eu lieu des 2 côtés. Rappelons que les sabras s’entendaient plustôt bien avec les villages arabes voisins, tolérance partagée. Massacres symboliquement effroyables, mais moins important et déterminants que ce que l’on veut faire croire parfois sur l’Irgoun notamment.

                            Faute de temps je ne peux vous endire plus, bon courage à l’auteur si vous recherchez ce qui vous semble juste et vrai.

                            ADDENDUM

                            Mais au fond une question à vous posez  : pour vous, l’état d’Israël est-il légal et légitime et pourquoi  ?

                            Quant à «  Dieumalembouché  », il vous prend tous pour des gogos, au point qu’il croit devenir sourd quand il n’entend plus parler de lui  !  !  ! Seul votre pognon l’intéresse, et sa position victimaire s’étant faite couillonéé par plus intelligente que lui, il éructe, parfois à faire sourire, parfois il est à plaindre, car il relève plus d’une cour d’école maternelle que digne d’un débat d’idées…Aucun intérêt sur le fond, et on peut trouver ses propos antisémites, et philoantisémites. Les sources que j’avais ne sont pas sous ma main ici.

                            Et encouragements à Massada, bonnes fêtes de Pessah.

                            $$$$$


                            • tf1Groupie 17 avril 2014 11:35

                              J’adore votre façon de faire passer le massacre de Deir Yassin comme pour un « détail » de l’histoire.

                              Et votre « peule juif » est également une invention ; à moins que vous ne sachiez définir ce qu’est le peuple juif.
                              Les descendants des juifs d’il y a 3000 ans ? Alors beaucoup de chrétiens font partie du peuple juif.
                              Les juifs actuels ? Alors ce peuple n’a plus grand chose à voir avec ceux qui vivaient à l’ouest du Jourdain.

                              La même bouillie intellectuelle propagandiste que celle de Massada.


                            • Alban Dousset Human Iste 17 avril 2014 20:32

                              @DACH

                              Si je « confonds » génocide et esclavage, c’est parce que cela revient au même pour moi :

                              La mort d’un individu (c’est-à-dire mort d’un être humain) revient à la mort d’une individualité (c’est-à-dire à la marchandisation d’un être humain avec disposition légale pour le propriétaire de l’usus, du fructus et de l’abusus, c’est-à-dire l’aliénation et la destruction de cette « marchandise »).

                              D’un certain point de vue, on serait même en droit de considérer que l’esclavage est pire. (A titre personnel, entre une vie de servitude et une mise à mort, je choisirai la mort.)

                              A aucun moment, je déclare que « l’esclavage était l’apanage de l’Occident ». Je me contente de renvoyer à Wikipédia pour le détail des trois traites négrières. De la traite atlantique, réalisée par les Européens, Wikipédia dresse le constat suivant : « En décembre 2008, David Eltis lance la plus large base de données consacrée à la traite atlantique : The Trans-Atlantic Slave Trade Database, elle fait état de 12 521 336 déportés entre 1501 et 1866 »

                              C’est à partir de ces constats et de ceux récapitulés dans mon article que je me permets de déduire que « le régime Nazi n’est pas pire que l’occident lorsqu’il orchestrait les traites négrières. ». Ici, je veux bien reconnaître qu’il s’agit de mon opinion mais elle n’en est pas moins le fruit d’une analyse (la mienne).

                              « La Palestine et le peuple palestinien sont une invention du KGB de 1967, immédiatement avant ils étaient jordaniens »

                              Extrait de wikipédia : « Dès 1920, Mohammed Amin al-Husseini, devient l’un des principaux leaders du nationalisme palestinien. Il s’oppose activement au sionisme et est considéré comme l’instigateur de 1921 à 1937 des émeutes en Palestine dont le massacre d’Hébron en 1929. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Palestine_(%C3%89tat)

                              Le KGB s’y est pris super tôt pour créer un nationalisme palestinien… Sérieusement, il faut arrêter de prendre vos sources sur le Gorafi les gars !

                               Malheureusement, on ne peut pas ramener la question à « L’état d’Israël est-il légal et légitime et pourquoi ? » Ou, plus exactement, si on le fait, il faut préciser : « Un Etat qui interdit le mariage civil pour proscrire le brassage inter-religieux/ethnique, met en œuvre un régime d’apartheid (restriction des droits civils, des accès aux services publiques en fonction de l’appartenance religieuse/ethnique…) et réprime des manifestations contre cette ségrégation en faisant usage d’armes chimiques telles que le phosphore blanc est-il légitime ? »

                              Enfin @Jonas et @DACH :

                              Vous revenez incessamment sur les provocations Dieudonnesques et en lisant le « Petit cours d’auto-défense intellectuelle » (http://recherche-action.fr/download/Livres%20num%C3%A9riques/normand%20baillargeon-petit%20cours%20autodefense%20intellectuelle.pdf) je tombe sur ce passage qui n’est pas sans rappeler vos procédés dialectiques :

                              « L’Ad hominem.

                              C’est un autre moyen de détourner l’attention du sujet discuté et il peut être vraiment efficace. Ça consiste à attaquer la personne qui énonce une idée plutôt que l’idée elle-même. Si quelqu’un avance devant vous une idée de Milton Friedman et que vous répondez “On sait bien : il est de droite” au lieu de chercher à comprendre et éventuellement réfuter l’idée, vous venez de commettre un Ad hominem. Ou encore : Einstein aurait été tueur à gages pour les Hell Angels que la relativité n’en serait ni plus vraie ni plus fausse.

                              Ici encore, on se prémunit contre tout cela en demandant qu’on revienne au sujet qui n’est pas la personnalité de qui avance une idée mais bien la valeur de vérité de cette idée. »


                            • CASS. CASS. 18 avril 2014 20:18

                              bref arabe = habitant d’arabie soudite (création english angles saxons windsordiens) à ne pas confondre avec arabophonisés.arabe n’est pas une race. Jew non plus d’ailleurs.
                              judée bled datant des partages colonialismes romains, judée = judéen habitant du bled judée, samarie = samaritain habitant du bled samarie, et non jew !! à ma connaissance les seuls dits israélites restants et non convertis au fil du temps, sont les samaritains, il en reste très très peu, une poignée et eux sont anti sionistes et ne font pas de politique et ils n’emploient pas le terme jew qui ne date que depuis 1776.


                            • ablikan 21 avril 2014 15:17

                              >A titre personnel, entre une vie de servitude et une mise à mort, je choisirai la mort.

                              Le dites pas trop fort quand même, des fois qu’un prochain episode s’attarde sur le fonctionnement de l’économie...


                            • Leroi 17 avril 2014 10:44

                              « « Nous sommes tous antijuifs. Quelques-uns parmi nous ont le courage ou la coquetterie de ne pas le laisser voir. »

                              Jules Renard. Journal.


                              • smilodon smilodon 18 avril 2014 00:00

                                Faudrait arrêter de « revenir » en arrière pour se « projeter » vers l’avant !.. NON, les « français » ne sont pas « racistes » !.. C’est FAUX !... Tous les gens malheureux chez eux, algériens, marocains, tunisiens, roms et tous les autres ne rêvent que d’un seul pays : la FRANCE !.. Vrai ou pas ??.. Demandez-leur !.... Marre de lire ou d’entendre ce que je lis et j’entends partout !... Marre !.. Je suis né ici de parents (et d’arrières) nés ici !.. Et si moi demain je veux aller vivre en Algérie, au Maroc, en Tunisie, en Roumanie, en Russie ou en Corée du Nord, aux émirats arabes unis, au Canada, aux USA, au Brésil ou partout dans le monde, je serais reçu comment ???...!!.. On va m’ouvrir les bras, me donner un « statut », de réfugié politique, ou climatique, on va me donner un logement, on va me donner accès aux soins, on va me permettre le « regroupement familial », on va me donner une carte de sécu, droit à la CMU ???. On va me donner QUOI dans tous ces pays, si demain je décide de m’y installer ???.. QUOI on va me donner ?? Plus qu’on donne ici à tous ceux qui y viennent ??.. Vraiment ??.. Alors, dites-moi quel pays me donnera plus qu’ici ??!!.. Dites-moi !... Ne cherchez pas trop. Aucun pays dans le monde entier ne donnera plus que la France ne donne à tous ceux qui y viennent !.. AUCUN !... Je ne suis qu’un pauvre « français de souche », donc forcément « raciste », « fasciste » et « le pen » et le reste !... C’est mon lot, étant natif d’ici donc à peau blanche !.. Pourtant, franchement, j’ai pas cette « impression » !.. Pas l’impression de mériter tout ce qu’on me reproche !.. Vraiment pas !... Mais si c’est mieux ailleurs, allez-y directement amis algériens, marocains, roms, russes ou polonais, nigérian ou libyens, africains du sud ou du nord, allez-y donc !.... Ce pays est trop « raciste » !.. Partez ailleurs, c’est mieux partout ! :...Demandez à vos familles, déjà installées ici !.. Demandez-leur !..Adishatz.


                              • Leroi 19 avril 2014 13:28

                                Je ne suis pas plus raciste que vous, mais il faut comprendre que fondamentalement, le racisme est une tendance universelle pour défendre son groupe d’appartenance ; elle est une part de l’animalité qui est encore en nous.
                                En outre, il ne faut pas confondre racisme (hiérarchie des races) et antipathie pour un groupe humain (race, culture, nation, religion,...).

                                Claude Levi-Strauss exprime très bien ce point de vu dans son ouvrage « Le regard éloigné  », 1983 :

                                « […] je m’insurge contre l’abus de langage par lequel, de plus en plus, on en vient à confondre le racisme défini au sens strict et des attitudes normales, légitimes même, et en tout cas inévitables. Le racisme est une doctrine qui prétend voir dans les caractères intellectuels et moraux attribués à un ensemble d’individus, de quelque façon qu’on le définisse, l’effet nécessaire d’un commun patrimoine génétique. On ne saurait ranger sous la même rubrique, ou imputer automatiquement au même préjugé l’attitude d’individus ou de groupes que leur fidélité à certaines valeurs rend partiellement ou totalement insensibles à d’autres valeurs. Il n’est nullement coupable de placer une manière de vivre et de penser au-dessus de toutes les autres, et d’éprouver peu d’attirance envers tels ou tels dont le genre de vie, respectable en lui-même, s’éloigne par trop de celui auquel on est traditionnellement attaché. Cette incommunicabilité relative n’autorise certes pas à opprimer ou détruire les valeurs qu’on rejette ou leurs représentants, mais, maintenue dans ces limites, elle n’a rien de révoltant. Elle peut même représenter le prix à payer pour que les systèmes de valeurs de chaque famille spirituelle ou de chaque communauté se conservent, et trouvent dans leur propre fonds les ressources nécessaires à leur renouvellement. »


                              • Le Gaïagénaire 21 avril 2014 17:53

                                Pourquoi se focaliser sur la psychologie pour comprendre l’être humain en société ?    

                                En effet, pour Miller[129] :

                                "On peut considérer que le « trait de génie » de Hitler consista à donner aux Allemands, éduqués si tôt à la dureté, à l’obéissance et à la répression des sentiments, les juifs comme objets de leurs projections [voir les pages 99 et ss. concernant le mécanisme de dissociation et de projection]. Mais l’utilisation de ce mécanisme n’avait rien de nouveau. On a pu l’observer dans la plupart des guerres de conquête, dans l’histoire des croisades, de l’Inquisition, et même dans l’histoire la plus récente [je me risquerai ici à dire : le génocide rwandais]. Mais on n’a guère pris la peine de voir, jusqu’à présent, que ce que l’on nomme l’éducation de l’enfant repose en majeure partie sur ce mécanisme et, inversement, que l’exploitation de ce mécanisme à des fins politiques ne serait pas possible sans ce mode d’éducation. Le trait caractéristique de ces persécutions est qu’elles relèvent d’un domaine narcissique. C’est une partie du moi que l’on combat, et non pas un ennemi réellement dangereux, comme par exemple dans le cas d’un réel risque de mort."

                                 

                                  Je terminerai sur le point de l’Allemagne d’Hitler, en revenant sur la sensibilité en tant que faculté permettant de refuser de faire le mal. Le passage suivant des écrits de Miller est, encore une fois, éloquent à ce propos[130] :

                                 

                                "Des êtres sensibles ne se laissent pas transformer du jour au lendemain en exterminateurs. Mais dans l’application de la « solution finale », il s’agissait d’hommes et de femmes qui ne pouvaient pas être arrêtés par leurs propres sentiments parce qu’ils avaient été éduqués dès le berceau à ne pas ressentir leurs propres émotions mais à vivre les désirs de leurs parents comme les leurs propres. Enfants, ils avaient été fiers d’être durs et de ne pas pleurer, d’accomplir « avec joie » toutes leurs tâches, de ne pas avoir peur, autrement dit, dans le fond : de ne pas avoir de vie intérieure."

                                 

                                Quand elle remet en question l’éducation des enfants, Alice Miller s’oppose à la « pédagogie noire » qu’elle considère être rampante dans toute philosophie de l’éducation de l’enfant. Son livre C’est pour ton bien – Racines de la violence dans l’éducation de l’enfant rend bien compte de la complexité de ce phénomène. Je me bornerai donc à reproduire quelques paragraphes clés de son explication pour tenter d’y initier le lecteur[131] :

                                 

                                "Le mépris et la persécution de l’enfant dans toute sa faiblesse, ainsi que la répression de la vie, de la créativité et de la sensibilité en lui comme en nous-mêmes, s’étendent à de si nombreux domaines que nous ne les remarquons presque plus. Les degrés d’intensité et les sanctions varient mais on retrouve presque partout la tendance à éliminer le plus vite possible l’élément infantile, autrement dit l’être faible, dépourvu et dépendant qui nous habite, pour que se développe enfin l’être puissant, autonome et actif qui mérite le respect. Et quand nous rencontrons ce même être faible chez nos enfants, nous le poursuivons avec des moyens analogues à ceux que nous avons employés pour le combattre en nous-mêmes et nous appelons cela l’éducation. (…)

                                Les moyens de l’oppression du vivant sont les suivants : pièges, mensonges, ruses, dissimulation, manipulation, intimidation, privation d’amour, isolement, méfiance, humiliation, mépris, moquerie, honte, utilisation de la violence jusqu’à la torture."

                                 

                                "Un simple regard de mépris peut suffire à faire comprendre à l’enfant qu’il lui est interdit de réagir naturellement à un abus. Or, s’il ne peut vivre dans la prime enfance, les « réactions adéquates [pour lui] aux vexations, aux humiliations et aux violences - au sens le plus large du terme », comme par exemple par la colère, la tristesse ou les cris, il ne pourra intégrer de telles réactions à sa personnalité, et refoulera ses sentiments malgré l’insatisfaction du besoin de les exprimer. Cela se manifestera à divers troubles, voire même dans les rêves, l’art (littérature, musique, etc.), et la ferveur à défendre des idéologies politiques dogmatiques[132]."

                                 

                                Le Québec d’aujourd’hui échappe heureusement à un degré de désensibilisation des enfants par l’éducation aussi élevé que celui ayant prévalu en Allemagne à une certaine époque (il serait intéressant, d’ailleurs, de vérifier comment le tout a évolué).

                                 

                                Néanmoins, la peur des étrangers, et notamment celle du « méchant musulman terroriste » bien souvent fort injustifiée (je le dis pour avoir dans mon entourage des musulmans pour qui j’éprouve la plus haute estime), est présente à un niveau alarmant ici même. Cela donne lieu à un racisme structurel (systémique), dont la démonstration n’est plus à faire. Si nos enfants sont « protégés » par des institutions étatiques telles que le Directeur de la protection de la jeunesse, et que le châtiment corporel n’est plus envisagé comme allant de soi, comment alors expliquer de telle névroses collectives qui nous empêchent de célébrer la différence et d’en tirer le maximum de richesse humaine ?

                                  https://www.facebook.com/gaiagernaire ?sk=notes# !/note.php?note_id=279773792067882

                                [129] A. Miller, C’est pour ton bien, supra, note 96, p. 110-111.

                                [130] Ibid., p. 101.

                                [131] Ibid., p. 77.

                                [132] Voir notamment, A. Miller, La souffrance muette, supra, note 113, où l’auteur traite du refoulement des souffrances dans l’art et la politique.


                              • morice morice 17 avril 2014 12:53

                                ah tiens, quand on fait un truc à épisodes sur Dieudonné on a le droit de paraître ici ?


                                aj oui, mais c’est pour l’encenser bien sûr !

                                alors que si l« on écrit des épisodes pour montrer sa veulerie fondamentale, on ne paraît pas ici...

                                c’est ce qui m’est arrivé : pas le droit sur Agoravox de s’en prendre à cet extrémiste de droite antisémite de Dieudonné !!! 

                                la honte pour un site qui se prétend démocratique.

                                s’il y a bien quelqu’un qui ne la respecte pas la démocratie, c’est bien Dieudonné... ce texte u jour est une HONTE, à venir parler ouvertement de »lobby sioniste"... comme le fait cet escroc de Dieudonné !

                                • Brice Bartneski bartneski 17 avril 2014 12:59

                                  @morice

                                  Bonjour Morice,

                                  Il date de quand votre article ? Je ne l’ai pas vu en modération ? Vous l’avez écrit sous quel pseudo ?


                                • bourrico6 18 avril 2014 09:36

                                  Hé Choupinou, tes pleurnicheries, tu vas les faire à la suite de tes torchons, tu vas pas commencer à venir troller partout que le monde entier t’en veut non ?
                                  T’es pas un troll toi hein ?

                                  Alors écrases et vas monter la garder sur tes copier/coller à rallonge et si parfaits qu’ils sont incritiquables.


                                • CASS. CASS. 18 avril 2014 20:26

                                  Vous inversez les choses morice, c’est la knesset qui est régie par la même loi que celle du nazisme mis en place et financé par les rothschildiens prosélytes and co sans oublier les windsordiens angles saxons et la haute bourgeoisie cathos. Cette loi qui leurs permettaient de faire ce qu’ils voulaient quand ils voulaient et ce au -dessus de toutes lois.


                                • ahtupic ahtupic 21 avril 2014 22:33

                                  Dégage, tu pues


                                • smilodon smilodon 17 avril 2014 22:55

                                  VALLS est un « toréador frustré » !... Trop veule et trouillard pour affronter le taureau !.. En se cachant derrière les textes et son « pouvoir » il aura tué « son » « taureau » !... Sans pics, sans picadors, sans banderilles, sans habit de lumière, mais avec cette bravoure digne du « politique » qu’il est, qu’il pense être, en s’abritant derrière son code pénal et ses flics !... En « bon » politique, quoi !.... En bon « média » !.. Tu parles d’un matador !.... Quel bel exploit !... « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » !..( Rodrigue, le Cid, Corneille). !!!....Et dire que çelui-là et l’autre sont nos « chefs » !!.. Tu m’étonnes que tout va si bien !... Viva Espana (et hollandie)... Adishatz.


                                  • smilodon smilodon 18 avril 2014 14:39

                                    Suffit de se taire et de penser comme la téloche nous dit de le faire !.. Pas bien compliqué la « démocratie » en 2014 !... Taisons-nous, regardons la télé, et pensons ce qu’on nous donne le droit de penser !... Gentiment !... Comme les braves moutons que nous sommes devenus !... Si ma grand-mère voyait tout ça, pour autant que je m’en souvienne, elle aurait rué dans ses vieux brancards !... Elle qui sous « l’occupation » avait sauvé un para américain, en risquant sa vie et celle de son mari et de ses enfants !.. Putain de bonne femme !.. Charentaise jusqu’au bout de ses vieux sabots !... C’était ça pour moi, la « France » !.. Des « p....s » de bonnes femmes avec un tempérament de feu !... Repose en paix ma bonne vieille « lodoïsa » !.. Je t’aime toujours autant !.. Et reste bien où tu es !.. Tu serais malheureuse aujourd’hui !... Adishatz.


                                    • CASS. CASS. 18 avril 2014 20:34

                                      pôve grand -mére, elle ne savait pas que les russes avaient déjà mis chaos les nazis des rothschildiens and co. elle a cru que les ricains et les english angles saxons venaient nous sauver, elle aussi c’est trompée d’ennemis.paix à son âme


                                      • mortelune mortelune 21 avril 2014 04:27

                                        Un excellent article très bien écrit, merci ! Même si je suis pas accro à Dieudonné je reconnais qu’il soulève gentiment (je trouve) le problème du lien supposé qu’il y a entre la politique sioniste et la religion juive. 

                                        En tout Dieudonné pousse M Valls dans ses derniers retranchements puisque ce dernier n’hésite plus à dire « Quand on s’en prend à Israël, on est antisémite ». Cette annonce devient officielle et particulièrement dangereuse pour les sémites puisque M Valls fait lui même l’amalgame alors qu’il n’est pas juif mais sioniste. 
                                        Qu’en pensent les juifs ?

                                        • mortelune mortelune 21 avril 2014 04:46
                                          S’il y avait une guerre contre Israël faudrait-il considérer que tous les juifs seraient nos ennemis ? Selon M Valls et certainement beaucoup d’autres, oui ! Puisqu’ils lient Israël, le sionisme, et la religion juive. 
                                          Cette façon de voir le monde me répugne et me fait vomir.

                                          je reprend un com que j’ai lu quelque part :
                                           
                                          Il y voit clair le Dieudonné. J’aimerais avoir son talent, son audace et son humanisme car s’il est un homme capable de faire rire aux larmes ceux qui ont tant pleurer les morts, c’est bien lui. Merci Dieudonné pour votre sens de l’humour et de la démystification. Merci Dieudonné pour les mots que vous dites à ceux qui causent tant de maux.

                                        • Werner Laferier Werner Laferier 21 avril 2014 20:56

                                          Le sionisme est un phantasme, l’antisionisme, c’est de l’antisémitisme voilé, pour rassurer les gens et éviter que les gens ne comprennent qu’on à affaire à des extrémistes.
                                          Mbala mbala est un « zoulou »ou « gourou » africain qui a trouvé des privilèges en occident après avoir quitté son village miséreux au Cameroun et qui confortablement installé derrière un fauteuil occidentale crache sa haine des juifs.
                                          Il est dommage que l’Europe ne se dote pas d’une police européenne antiraciste afin de traquer tous ses gens comme les chasseurs de nazis ou les chasseurs de primes au USA.
                                          L’antisionisme ne doit pas se justifier d’aucune manière, cela est une idéologie raciste, il me semble que la quenelle vient d’être criminalisé en France grâce à l’intervention d’un courageux député français.


                                          • Werner Laferier Werner Laferier 21 avril 2014 22:01

                                            ? Je ne comprend pas vos allégations.


                                          • Werner Laferier Werner Laferier 21 avril 2014 22:18

                                            Je ne comprend pas ce que vous essayez de dire, qui est cet Françoise ?
                                            Vous savez, des hôpitaux psychiatrique, il y’en a beaucoup en Europe, je vous recommande les hôpitaux allemand qui pouvait incarcérer n’importe qui sur simple décision de psychiatres.
                                            Soignez vous, ne laissez pas vos fantasmes, votre paranoïa obscurcire votre cerveau.


                                          • Werner Laferier Werner Laferier 21 avril 2014 22:19

                                            Je ne comprend pas ce que vous essayez de dire, qui est cet Françoise ?
                                            Vous savez, des hôpitaux psychiatrique, il y’en a beaucoup en Europe, je vous recommande les hôpitaux allemand qui pouvait incarcérer n’importe qui sur simple décision de psychiatres.
                                            Soignez vous, ne laissez pas vos fantasmes, votre paranoïa obscurcire votre cerveau.


                                          • Werner Laferier Werner Laferier 21 avril 2014 22:20

                                             Excusez moi d’avoir fait un doublon, une erreur de manipulation.


                                          • Werner Laferier Werner Laferier 22 avril 2014 01:50

                                            Encore une fois, je ne connais guère cet personne, il est possible que j’ai trouvé une de ces interventions et mis le lien ici, mais je ne suis pas celui que vous croyez.
                                            rassurez vous, je n’ai non plus pas besoin de vous, les complotistes devrait être en taule pour négationnisme, déformation historique des faits et antisémitisme.


                                          • Brice Bartneski bartneski 22 avril 2014 14:44

                                            @Werner Laferier

                                            Comment vous expliquer ce que vous refusez de comprendre. ?.

                                            Essayons encore une fois. Allez Werner, encore un petit effort svp :

                                            mondialisme = Stratégie humaine, politique et économique consistant à établir une gouvernance mondiale sur l’environnement humain

                                            gouvernance mondiale = 1 seul pouvoir central sur les richesses et les peuples

                                             ? ? êtes-vous mondialiste ??

                                            sionisme = branche active du mondialisme s’appuyant sur une idéologie

                                            idéologie = idée reçue par ceux qui adhèrent à celle-ci car elle leur parait logique, irréfutable et indéniable.
                                            exemple : « in god we trust », idéologie revendiquée par les USA

                                            sioniste = partisan d’un pouvoir unique mondial au nom d’une idéologie
                                            exemple : les USA

                                             ?? êtes-vous sioniste ??

                                            religion = croyance au surnaturel basée sur la mythologie
                                            exemple : le judaïsme, le christianisme, l’islam

                                            mythologie = récits de supposées anciennes civilisations traitant des dieux, des monstres et des humains
                                            exemple : la bible

                                             ?? croyez-vous au surnaturel ??

                                            Noé = personnage mythologique ayant survécu à la volonté du dieu unique de détruire l’humanité

                                            Sem = fils de Noé

                                            sémite = descendant du peuple de Sem prouvant son appartenance par la circoncision
                                            exemple : les juifs et les musulmans

                                             ?? êtes-vous sémite ??

                                            antisémitisme = contre le peuple de Sem

                                             ?? êtes-vous antisémite ??

                                            doctrine = outil d’enseignement d’une idéologie servant à manipuler des sujets
                                            exemple : « nous sommes un peuple supérieur »

                                            manipulation : action permettant le changement d’état d’un sujet

                                            endoctriné = sujet manipulé par une doctrine

                                             ?? êtes-vous endoctriné ??

                                            Cher Werner, vous affirmez que le sionisme est un fantasme qui sert à camoufler l’anti-sémitisme. C’est à dire une invention des anti-sémites pour cacher leur anti-sémitisme. Vous affirmez que l’anti-sionisme c’est pareil que l’anti-sémitisme, donc que tout sioniste est sémite.
                                            Quid de la domination politico-économique mondiale des USA et d’ « in god we trust » ? Juste un fantasme anti-sémite tout droit sorti de mon cerveau de facho car les sémites contrôlent les USA ? Obama est sémite ? Un descendant de Sem ?

                                            Le fait d’affirmer que le sionisme est sémite est anti-sémite à mes yeux.

                                            Les sémites ne contrôlent pas le monde. C’est un mensonge. Par contre, le sionisme a le vent en poupe...

                                            Les sionistes n’ont ni religion ni peuple mais ont le pouvoir des dominants sur les dominés grâce au mensonge et à la manipulation.

                                            Outils bien connus des autres branches de la mondialisation comme l’internationalisme par exemple ou l’altermondialisme.

                                            Vous voyez Werner, contraindre l’humanité toute entière à se mettre au garde à vous universel ne se fait pas sans mensonge et manipulation.

                                            Vous êtes endoctriné Werner. Endoctriné par le sionisme qui vous encourage à croire que vous êtes une victime de l’antisémitisme et que toute critique est antisémite.

                                             ?? êtes-vous victime d’actes anti-sémites ??


                                            • L'enfoiré L’enfoiré 19 novembre 2014 15:04

                                              « Si l’affaire Dieudonné ne m’avait pas démontrée d’elle-même l’influence du lobby sioniste, je serais certainement resté sceptique devant cet amas de complots. »


                                              J’ai eu un excellent copain, qui m’a raconté la grande différence entre être juif et être sioniste. Il était juif et il en connaissais un fameux bout sur la question.
                                              Il s’appelait Liberty, il est venu par ici, il y a longtemps.
                                              Il avait pris d’autres pseudos par la suite en se faisant torpillé par des lobbies sionistes.
                                              J’ai un jour été en Israël et j’ai pu constater sur place.
                                              Un pont trop loin exprimait ce voyage.
                                              Il y a de l’humour et du terriblement sérieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès