• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Clientélisme banlieusard

Clientélisme banlieusard

Des élus se sont émus que Emmanuel Macron emploie le terme clientélisme dans son discours fleuve sur les banlieues (voir ce dont je parle à ce lien). Sylvine Thomassin, maire socialiste de Bondy, s'est particulièrement répandue à ce sujet dans les médias. elle était choquée, a-t-elle dit. Macron méconnaîtrait la réalité de terrain, aurait un regard de dédain sur les banlieues et finalement il faudrait bien de temps en temps des petits arrangements avec la morale, la citoyenneté française et les règles de la République pour que la paix sociale demeure.

 

Ce terme de clientélisme n'est pas impropre du tout, il est au contraire parfaitement adapté. Il reflète une réalité évidente lorsqu'on observe ce qui se passe dans les nos "quartiers".

 

Cela fait maintenant des décennies que la gauche dite sociétale, celle suivant les instructions du "think tank" "Terra Nova" arrose de subventions diverses, d'aides, de soutiens parfois à l'absurde des groupuscules "indigènes", des associations communautaristes et de temps en temps religieuses radicales pour obtenir leurs suffrages aux élections. Puisque cette gauche là a totalement perdu le lien avec le peuple de France, et en particulier ces précaires, ces "souchiens" de la "France périphérique" votant dorénavant surtout Front National.

 

Ils sont objectivement abandonnés par la gauche sociétale...

 

Elle ferme les yeux volontairement sur une ghettoïsation progressive mais de plus en plus marquée des quartiers non à cause de revenus peu élevés ou de précarisation du salariat mais surtout car beaucoup des habitants des "cités" s'enferment dans une identité qui n'a plus rien à voir avec la citoyenneté française, avec les valeurs de ce pays. C'est dans l'ADN de ces identités communautaires de se revendiquer antagonistes de la nôtre, en arguant d'un passé forcément victimaire où l'homme blanc, le fameux "mâle blanc", occidental

 

(vocable employé sans doute sans aucune sincérité pour calmer l'ultra gauche car Macron a ainsi qu'il le dit lui-même un "ethos de droite").

 

Ces élus de banlieue qui font du clientélisme s'arrangent également avec la laïcité quand les attaques contre celles-ci viennent de l'Islam. Les mêmes, hypocritement, lâchement, pousseront par contre des cris d'orfraie, de vierges outragées quand des catholiques voudront juste, par exemple, faire sonner les cloches un jour de Pâques. Les salauds. Et lorsque des types radicalisés commettront une saloperie antisémite, on se hâtera de rappeler les années 30 et les fameuses z-heures les plus sombres de notre histoire.

 

Et c'est ainsi qu'Allah est grand...

 

Image empruntée ici

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Decouz 24 mai 18:51
    Disait Alexandre Vialatte...
    Le clientélisme est partout dans le recrutement des collectivités locales, et pas uniquement dans les banlieues difficiles, il doit y avoir un clientélisme de Neuilly ou de Paris.
    Ainsi si vous êtes titulaire d’un diplôme de bibliothécaire et employé à Lille par exemple, et que pour des raisons familiales ou autres vous allez dans une autre ville de province, vous n’avez presque aucune chance d’être pris, car toutes les places sont réservées pour les gens de la région en priorité, entendez les gens qui sont déjà dans la région.
    Dans certains cas on pourrait parler de népotisme. C’est le système de recrutement de la FP territoriale qui est en cause : il ne suffit pas d’avoir le diplôme, il faut en plus se vendre, et le diplôme ne garantit aucunement l’emploi.
    Mais alors, ce pourrait être excellent, un recrutement au mérite en somme. En théorie oui et peut-être pour les postes sensibles ou techniques pour lesquels on ne peut mettre des incapables (quoique...). Pour le reste, à niveau égal, il y aura toujours la préférence de proximité à visées électorales, si on veut vraiment lutter contre le clientélisme, c’est là qu’il faudrait agir.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 mai 19:14

      @Decouz

      C’est vrai et c’est le cas aussi dans les quartiers’..


    • Salade75 24 mai 18:56

      Bonjour,

      le clientélisme n’est pas spécifique aux banlieues. C’est le mode de fonctionnement normal d’un maire ou d’un député qui veut se faire élire dans un pays ou la corruption et la recherche de petits avantages par rapport à son voisin est une institution .
      Distribution de permis de construire yc sur des zones inondables, largesses aux associations diverses, coups de pouces à des copains ou des personnes influentes, investissements sans aucun sens pour faire marcher telle ou telle entreprise locale, informations en anticipation sur les terrains cédés à vil prix par la commune pour être le premier sur le coup, etc..

      Pour le coup, rien de nouveau.
      C’est juste qu’ils s’adaptent à la population ...


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 mai 19:08

        @Salade75

        Bien sûr mais la je parle du banlieusard...


      • Pere Plexe Pere Plexe 24 mai 20:46

        @Amaury Grandgil
        Non.

        Vous parlez des citoyens issus de l’immigration.
        C’est bien différent.
        Les souchiens comme vous les nommez vivent aussi en banlieue.
        Et parfois dans celles bien pourries...

        Ils profitent donc des subventions que vous dénoncez

      • Pere Plexe Pere Plexe 24 mai 22:06

        ...et la coloration politique de la banlieue est elle aussi bien différente de celle que vous décrivez.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mai 08:35

        @Pere Plexe

        Voilons nous la face vous avez raison, c’est mieux.

        Ci-dessous cinq exemples pris à dessein sur des sites « mainstream »






      • ASTERIX 25 mai 09:43
        @Salade75

        svp attendez la « fusion » des communes ca depassera de loin les combines communes-conseils généraux

        les cotes vont etre envahies d’immeubles  !!!

        JE CROYAIS QUES LES MARCHANDS DE BIENS AGENT IMMOS ET AVOCATS D AFFAIRES NE POUVAIENT PLUS POSTULEE encore une affaire TRES SERIEUSE mise de coté par LREMen MARCHE ARRIERE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 mai 14:28

        @Jonas
        il y a bien le clientélisme dont je parle donc...


      • Buzzcocks 25 mai 09:39

        Je ne savais pas que Pierre Bédier et Serge Dassault étaient des socialistes ayant reçu des instructions de Terra Nova pour faire construire des mosquées et filer des mallettes de billets à des jeunes à casquettes.

        http://www.gargenvilleseinevexin.fr/pierre-bedier-epingle-pour-clientelisme/

        https://www.lemonde.fr/societe/article/2014/02/11/affaire-dassault-le-clientelisme-a-fini-par-se-retourner-contre-l-avionneur_4364135_3224.html

        Avec Amaury Grandsire, on en apprend vraiment tous les jours, Dassault est donc un socialiste !!!


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mai 10:17

          @Buzzcocks

          Je n’ai jamais dit que ce clientélisme était l’apanage de la gauche...


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mai 10:18

          @Buzzcocks
          Et donc finalement vous êtes d’accord sur ce clientélisme en banlieue


        • Buzzcocks 25 mai 11:08

          @Amaury Grandgil
          Alors, va falloir retirer tout le chapitre sur Terranova et les socialistes. Parce qu’à vous lire, on a l’impression que le clientélisme est juste l’apanage de la gauche.
          Ensuite, je ne sais pas ce qu’est le clientélisme de banlieue... Y a du clientélisme, mais c’est inhérent à la politique où vous devez « séduire » tous les 5-6 ans, vos administrés. Donc ça passe par subventionner des assocs, organiser des thés dansants pour les vieux, faire sauter des prunes, trouver une place en crèche pour la mère qui vient gueuler, filer des bons d’aide sociale, filer un marché public à un habitant de la commune qui vous remerciera en votant convenablement etc...

          Pourquoi les députés étaient attachés à leur réserve parlementaire ? Si ce n’est pour arroser quelques projets pour se faire mousser ?


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mai 12:44

          @Buzzcocks

          Pas du tout, Terra nova a théorisé cet arrosage par a + b



          le clientélisme de la gauche est conscientisé et cynique, celui de la droite non (ce qui ne l’excuse pas plus)

        • francesca2 francesca2 25 mai 14:41

          @Buzzcocks


          Tiens, vous ne savez pas ce qu’est le clientélisme de banlieue ? 
          Laisser des quartiers entiers se transformer en mini Medellin où le droit de la république ne s’applique pas est un clientélisme de banlieue. Laisser des quartiers appliquer la loi de la charia parce qu’ils se sont islamisés tranquillement est aussi un clientélisme de banlieue.
          Après si vous voulez comparer ça à l ’ organisation de thés dansants c’est à vous de voir. 

        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 mai 14:28

          @francesca2
          on pourrait parler de Marseille


        • francesca2 francesca2 26 mai 22:34

          @Amaury Grandgil


          Par exemple. 

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mai 09:41

          Pour aller dans le sens des autres commentaires, c’est le petit jeu très français (j’ignore si c’est pareil dans les autres pays) qui est pratiqué dans beaucoup de communes :

          En général, ce qui va bien dans une ville, c’est grâce au maire (même s’il n’y est pas pour grand chose).

          Et ce qui va pas dans une ville, c’est la faute de l’État, ou d’autres causes supérieures, mais généralement le maire n’a rien à y voir.

          C’est ainsi qu’on a eu une merveilleuse polémique sur l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice, et c’est ainsi des élus de banlieue, qui n’y sont jamais pour rien, sauf si ça se passe bien.

          Quant aux mâles blancs, l’expression est abjecte, mais de voir que la critique émane d’un élu PS de Seine Saint Denis, département anciennement présidé par Claude Bartolone, qui a usé du même stratagème contre Valérie Pécresse, ça fait pas très sérieux.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mai 10:16

            @Olivier Perriet
            Et ça change quoi au fait que ça existe ailleurs ? ça diminue la perversion du système ? ça change quoi ?


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mai 11:05

            @Amaury Grandgil

            Qu’est-ce que ça change ?

            à la fois rien et tout, puisqu’il s’agit d’une défausse généralisée, d’un petit jeu de rôle auquel tous participent.

            Une manière de compléter le/votre sujet.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mai 12:24

            @Olivier Perriet
            Que la corruption existe partout ne change rien au problème. Et dans les banlieues aggrave la coupure d’avec l’état.


          • ASTERIX 25 mai 09:44

            postuler…. ER…. BIEN SUR


            • zygzornifle zygzornifle 25 mai 10:32

              il faudrait bien de temps en temps des petits arrangements avec la morale ....


              Les politiques sont passés maîtres en la matière et ce n’est pas de temps en temps ..... 

              • Trelawney Trelawney 25 mai 10:45

                Ne pas oublier que les quartiers dont ont parle représente plus de 10% de la population française et sont tous sous équipés (police, transports, école, administration etc) avec un écart de 20% par rapport aux agglomérations et même aux campagnes.


                Maintenant il y a clientélisme et clientélisme. Prenez l’exemple de Trappes qui a été dirigé pendant plus de 20 ans par les communistes qui ont investi massivement dans la construction d’équipement public dans le sport, la culture, le social. Dans cette ville enclavée où les transports sont nuls, ils ont permis aux jeunes de pouvoir faire du sport, de se cultiver, de partir en vacances etc. C’est du clientélisme, mais pas que, puisque ça a permis à certains de sortir de ce cadre (Anelka, Debbouze, Omar Sy etc). Aucun de ces gens ne dira pas que c’est grâce à cette municipalité qu’ils sont devenus ce qu’ils sont.
                Puis vient le tour du PS qui lorgne sur cette ville et son potentiel électoral. Le PS se rapprochera ainsi des musulmans radicaux qui se sentiront pousser des ailes. Ces derniers vont s’allier d’un coté avec le PS et de l’autre avec les trafiquants pour les basses oeuvre (incendie de la synagogue, conduisant plusieurs familles juives à quitter Trappes). La réponse du PS est la promesse de construire la plus grande mosquée de l’Ile de France. Un maire PS ancien ingénieur génie civil est élu et lance de grands investissements pour la reconstruction de la ville. Ca fait marcher le BTP. Mais les islamistes continuent le noyautage, en intégrant cette fois çi tous les rouages de l’administration locale. 2013 émeute islamiste devant le commissariat local (dernier bastion de la république mais plus pour longtemps). Entre 60 et 80 trappistes rejoignent Daesh en Syrie. Aujourd’hui 70% de la population est de confession musulman.
                Debbouze qui avoue ne plus reconnaître sa ville d’enfance s’est fait dégager manu militari par les islamistes. Ca c’est trés mal passé pour lui

                La maire actuel approuve à 100% de discours de Macron sur les banlieues. Comment pourrait-il faire autrement ?

                Alors oui il y a clientélisme et clientélisme

                • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mai 12:15

                  @Trelawney

                  Jamel, le spécialiste du comique ethnique, il ne reconnaitrait plus sa ville ? Allons, allons, on ne passe pas de la lumière à l’obscurité comme ça sans raison, voyons....

                  Sur ce sujet, je me souviens avoir un peu souri en écoutant Smaïn expliquer que, dans les années 80, il avait préféré quitter Les Inconnus « pour ne pas jouer l’Arabe de service », et lancer sa carrière en solo, où il jouait aussi l’Arabe de service, mais pour son compte propre smiley


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mai 12:24

                  @Trelawney
                  Ceux qui sont sortis du cadre sont des exceptions confirmant la règle


                • BA 25 mai 13:12

                  Marseille : cortèges hostiles autour de la police.

                  La sénatrice, Samia Ghali, a dévoilé hier sur CNEWS une vidéo montrant une voiture de police coursée par des dizaines de deux-roues sur le parking du centre commercial du grand littoral à Marseille (XVe arrondissement). Pour la sénatrice des Bouches-du-Rhône, cette scène filmée il y a un mois n’a rien d’inhabituel et fait partie de la vie quotidienne des forces de l’ordre dans la cité phocéenne.


                  https://www.dailymotion.com/video/x6k4ymn



                  • zygzornifle zygzornifle 25 mai 14:57

                    Macron méconnaîtrait la réalité de terrain...


                    normal c’est un politique ....

                    • docdory docdory 25 mai 18:08

                      @Amaury Grandgil

                      Il y a une réforme à faire de toute urgence, c’est d’étendre aux « associations » le principe de base de la laïcité, contenu dans l’article 2 de la loi de 1905 qui stipule « la République ne reconnait,ne salarie et ne subventionne aucun culte » 

                      Je pense qu’il faut de même que « la République ne reconnaisse, ne salarie et ne subventionne aucune association » . En effet, si la liberté d’association est un élément fondamental des libertés publiques, son corollaire indispensable est la liberté tout aussi fondamentale de ne faire partie d’aucune association. Or, qu’est-ce qu’un membre d’une association ? C’est quelqu’un qui cotise à une association. 

                       Subventionner par l’argent public une association, cela équivaut à transformer le contribuable en membre cotisant de fait d’une association, à la raison sociale de laquelle le contribuable peut être en total désaccord.

                      Cette subvention est par ailleurs totalement contraire à l’article 13 de la déclaration des droits de l’homme qui définit le but des contributions : « Art. 13. Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés. »
                      La subvention d’une association n’est ni une dépense d’entretien de la force publique, ni une dépense d’administration, elle n’a donc pas à être financée par le contribuable.

                      En abolissant les subventions aux associations, l’on mettrait fin à une bonne partie du clientélisme des élus de banlieues.

                      Enfin, pour éviter le clientélisme religieux, il faut renforcer la loi de 1905 en appliquant les peines prévues pour la corruption, y compris l’inéligibilité à tous les élus qui auront " reconnu, salarié ou subventionné ( directement ou indirectement ) un culte !




                      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 mai 13:24

                        @docdory
                        ce serait en effet une excellente idée


                      • Christian Labrune Christian Labrune 25 mai 20:00
                        @Amaury grandgil

                        Si on veut avoir une idée assez précise de ce qu’est le clientélisme en banlieue, il suffit de lire le bouquin de Céline Pina : Silence coupable.

                        On aura encore plus de détails et d’exemples caractéristiques en lisant Une France soumise, de Bensoussan, bouquin paru un peu plus tard et qui est comme une suite donnée aux Territoires perdus de la République, recueil de témoignages paru vers 2002 et récemment réédité.

                        Malek Boutihi et plusieurs autres ont écrit sur ces questions, mais une fois qu’on a compris comment ça marche, il est inutile de tout lire : on n’y gagnerait qu’une forte nausée.

                        A cette page :
                        Une petite vidéo que je ne me lasse pas de signaler, opposant Céline Pina au parangon du clientélisme et la soumission radicale : Mélenchon. Ca ne dure pas dix minutes, mais ceux qui disposent d’un cerveau voient tout de suite la position du problème.



                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 mai 13:26

                          @Christian Labrune
                          Je connais ces documents parfaits


                        • Pere Plexe Pere Plexe 28 mai 19:38

                          Compte tenu de la disparition de Serge Dassault il me parait peu approprié de parler de clientélisme de banlieue.

                          Par respect pour ses proches et les nombreux Corbeil-Essonnois qui ont bénéficié de ses largesses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès